ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sous le regard exigeant du coach

Salut à tous et merci pour vos retours, ça fait plaisir de voir que mes histoires vous plaisent.

Comme je vous ai raconté dans « Pris de force par un rebeu », afin d’atténuer mes rondeurs, je fais du sport et je fréquente une à deux fois par semaine une salle de muscu. Je vais vous raconter ce qui m’est arrivé l’autre jour...

De temps en temps, je fais appel à un coach personnel pour qu’il me conseille et me donne des idées pour améliorer mon entrainement. Souvent, j’ai à faire à Mehdi, un beau rebeu bien musclé. Mais ce jour-là, c’est Caleb qui m’aide. Caleb est un beau mâle de 25 ans, très musclé, toujours en débardeur et en short… ce qui lui sert ses pectoraux et ses cuisses musclés. Il n’est pas vraiment mon type. Il y a quelque chose que je ne saurais définir qui me déplait un peu chez lui. Peut-être cette arrogance ou cette supériorité par rapport à ceux qui ne sont pas aussi sportifs que lui. Mais je ne veux pas l’épouser, je veux juste améliorer mes performances.

On commence donc par un petit réchauffement et par des pompes. Aujourd’hui, je le trouve très exigeant avec moi. Je veux arrêter au bout d’une trentaine mais il m’impose de sa main puissante de rester par terre et de continuer. Il ne me met pas de très bonne humeur. Lorsqu’il m’autorise à me relever, je suis déjà en train de suer à grosses gouttes. Nous passons ensuite aux haltères. Je lui dis que je ne soulève pas plus de 20 kg. Il rigole et on ne va pas trop vite… d’abord 5 kg pour chaque bras, puis 10 et enfin 20. Lorsque je finis la série, il me dit de rester assis et me donne des poids de 30 kg. Je commence à me dire qu’il veut me torturer… j’ai du mal à les soulever… mais j’y arrive et je fais quelques levées… ce qui ne semble pas suffire à Caleb ! il me traite de petite pédale (je suis sidéré !). Il passe derrière moi, empoigne les haltères et les monte. Il me dit de poser mes mains à cotés des siennes et de reculer... je me retrouve coller à lui.

- Fléchis les pieds maintenant !

On se baisse tous les deux et soudain je sens au niveau de mon cul une protubérance. Soit le mec bande... soit il a un gros morceau ! Au bout de quelques levées, il me dit de continuer seul… j’obéis sans broncher. Quand il m’annonce qu’on passe à autre chose, je pose les haltères, je suis tout rouge, épuisé, en sueur. Je jette tout de même un coup d’œil sur son paquet... Une chose est sûre, il ne bande pas...

On passe ensuite à un appareil pour faire travailler les abdos. Il pose le pied à côté de mon visage, je sens la transpiration qui s’en dégage. Mais je remarque aussi ses gros mollets un peu poilu… et je ne sais pas ce qui se passe mais je sens une demi-molle se pointer dans mon short. Il se met en colère car il trouve que je ne me débrouille pas bien et que je ne fais soi-disant pas attention à ce qu’il me dit. Fait assez improbable, il me prend les mollets, les fait monter, m’empoigne les cuisses, en disant :

- Allez, chochotte, bouge-toi ! Voilà, tu remontes les jambes comme ça. Tu sens comme tes muscles des cuisses bandent ?

Je me dis qu’il n’y a pas que mes muscles qui bandent… je sens ma bite gonfler… mais je ferme les yeux et je me concentre sur ma douleur… car Caleb me fait souffrir avec son entrainement. Je sue comme un porc... je dégouline à grosses gouttes. Mon érection se calme, bien qu’il continue de me maintenir les cuisses. En se relevant, sa main effleure mon paquet… il l’a fait exprès ou sa main a dérapé ? En tout cas, cet effleurement m’électrise… Je sens encore un mouvement au niveau du bas-ventre.

Il finit par me dire de me relever, puis c’est le tour des poids. Il commence par 15 kg. J’arrive à peine à les tirer… il commence vraiment à me souler… il met 5 kg de plus de chaque côté et là, c’est la misère, les poids décollent à peine. Il se met à rire puis il met son pied sur le banc, à côté de mon visage. L’odeur de transpiration ressurgit. Je ferme les yeux pour essayer de me calmer et je les réouvre… et j’ai vue sur son short ou plutôt sur l’intérieur de son short et je remarque qu’il ne porte pas du tout de sous-vêtement. Je vois alors de grosses couilles bien velues et une bite avec un gland circoncis. Une bite ? Non plutôt une trompe ! Je sens alors ma bite se réveiller. Je ferme les yeux pour essayer de calmer mes ardeurs… J’y arrive plus ou moins bien et je tente de me concentrer sur mon exercice. Je regarde vite fait mon short … et je vois alors des traces de mouille ! Moi qui ne mouille pas beaucoup en général, une tâche aussi grosse qu’une noix s’est formée !

Caleb passe de l’autre côté, il est maintenant à mes pieds et m’empoigne les cuisses à pleines mains.

- Allez, soulève les poids et garde tes jambes dans cette position. Elles ne doivent pas bouger !

Je lève les altères, il remonte plus haut et sa main descend sur mon ventre.

- Allez, utilise tes abdos ! Voilà, comme ça !

Sa main descend alors doucement, elle se pose sur mon pubis, où j’ai quelques traces de mouille. Il me regarde et demande ce que c’est. Je fais semblant de ne pas avoir entendu. Sa main passe maintenant à l’entrejambe qu’il caresse vite fait touchant ma bosse qui se remet à gonfler. Je vois alors son expression changée, son regard devenir plus sauvage... comme de la braise.

- J’ai l’air de te faire de l’effet.

J’essaie de bafouiller quelque chose mais en un éclair, il se replace au-dessus de mon visage où j’ai de nouveau une vue plongeante sur ses attributs. Je suis à la fois gêné, mais terriblement excité. Tout d’un coup son short descend vers moi. Caleb vient de se baisser. Je me retrouve avec une partie de la tête dans son short et avec une couille poilue devant la bouche. Je tends la langue et je me mets à lécher sa boule. Ses poils me chatouillent la langue. Il pousse un léger gémissement et je continue de plus belle. Il bouge un peu et ma langue se retrouve dans les poils de son périnée. Je continue ma lèche. Il gémit un peu plus fort. Puis il me fait passer à son trou. Ma langue traverse une forêt de poils pour atteindre sa rosette que je m’applique à bien lécher. Il gémit. Puis d’un coup il se retourne, il me fait face et je me trouve avec son paquet devant le nez... je le sniffe.

- Tu aimes les beaux mâles, alors ? Mais ce n’est pas tout... tu es là pour t’entrainer ! Alors vas-y, soulève les poids.

Je les soulève avec difficulté, son paquet qui semble grossir me déconcentre. Il se rapproche de moi et je passe ma langue dessus, je sens son membre durcir à travers le tissu. Vu qu’il ne porte pas de caleçon, je peux constater qu’il mouille bien. Son paquet enfle de plus en plus ... Donc mon hypothèse était la bonne... Il doit avoir un beau morceau. Puis il se place à côté de moi et me dit :

- Fais le poirier.

Je m’exécute tandis qu’il se touche le paquet. Puis il passe sa main sur mes cuisses. Et il me caresse les fesses.

- J’ai toujours aimé ton cul dans tes shorts serrés. Tu me chauffais, c’est ça ?

Il passe la main au travers de mon short et de mon caleçon. Son doigt s’approche de mon trou et le malaxe.

- Putain ! Quel cul !

Son paquet grossit. Son short semble devenir trop étroit. Il s’assoit sur mon visage, ma bouche se trouve sous ses couilles.

- Lèche-moi !

Je lèche à nouveau ses couilles, son périnée et il me fait passer à son cul. Il se relève et ajoute :

- Fais des flexions ! Viens me lécher !

Je n’ose pas discuter, je m’exécute. Je sue, je monte, je le lèche et quand je n’en peux plus, je redescends. Il me tâte le ventre, le torse.

- Allez, fais-moi travailler tout ça. Y a trop de graisse là !

Je m’active de plus belle. Je vois que son short est bien tendu. Son paquet me laisse sans voix. Il se retourne, me passe par-dessus, de sa main me prend la gorge, me bascule en arrière et colle son paquet contre ma bouche. Il le frotte dessus, je lèche ses attributs au travers du tissu. Il appuie ma tête contre son paquet et pousse un gémissement de satisfaction. Il me retire d’un geste expert mon short, il se met sur le côté, se fout à poil et repose ses attributs sur ma gueule.

- Elle te plait ?

Oh oui, elle me plait ! Et j’admire Caleb nu : il a des cheveux bruns et très courts et des boucles d’oreilles (des diamants) aux 2 oreilles. Il a deux gros pectoraux bien développés, des tétons bien poilus dont l’un a un piercing, il a des biceps énormes, il est taillé en V, ses abdos sont proéminents. Son corps est recouvert de poils. Ses pectoraux sont perdus dans un duvet noir, la région du ventre est aussi poilue, mais ce sont surtout ses abdos qui sont les plus velus. Par contre, ce n’est rien comparé à son pubis qui lui est comme une forêt vierge. Ses bras et ses jambes sont poilus et ses mollets sont couverts d’un duvet noir et dense. Sa bite est massive, très épaisse, circoncise et elle doit bien atteindre 25 centimètres. Elle est parcourue d’une grosse veine, elle est un peu recourbée vers l’avant, assez pâle et le gland rose est long et effilé. Il a des tatouages dans le dos et sur les cuisses, qui aussi sont aussi très musclées.

Sa bite et ses couilles étant toujours sur mon visage, je me mets à respirer la sueur et l'odeur de son sexe. Je passe le bout de ma langue sur sa bite ce qui a pour effet de la rendre encore plus dure.

- Ah, oui ! Tu aimes ça, chauffer les mecs !

Je suis toujours couché sur le banc de musculation. Son gland est à quelques millimètres de mes lèvres... elles s'ouvrent toutes seules comme par magie et je sens son membre glisser le long de mon palais. Son monstre de chair s’enfonce, centimètre par centimètre, lentement jusqu’à ce qu’il entre entièrement dans ma gorge tandis que j’ai le menton collé dans ses poils pubiens, que ses couilles frappent sur son front et que ses abdos poilus me caressent le torse. Ses cuisses enserrent mon visage de part et d'autre.

- Je vais te montrer comment on fait de vraies pompes.

Il commence à coulisser dans ma bouche. Il fait ses pompes, il donne le rythme, allant et venant dans ma bouche, d’abord lentement, faisant attention de bien entrer sa queue toute entière en moi. Ses mouvements sont lents et profonds. Puis, voyant que je me suis fait à la taille de son monstre, il accélère le rythme. Il me baise maintenant la bouche, enfonçant sa queue toujours plus profondément. Les couilles poilues rebondissent sur mon nez et sur mon front. La cadence devient infernale. Il me fait de vraies gorges profondes et je me concentre, tout en essayant de contrôler mes réflexes de déglutition. Il se retire de temps en temps pour me laisser prendre ma respiration puis il reprend de plus belle. J’ai l’impression que son gland me fouille le fond de gorge toujours plus profondément. Il me lime ainsi pendant 5 minutes.

- A toi, maintenant. Montre-moi ce que tu vaux.

A ma grande surprise, il me soulève comme si je ne pesais rien, s’étend sur le banc et engouffre mon membre dans sa bouche, attendant que je commence à bouger. Je fais alors mes pompes tandis que son gros doigt s’enfonce dans mon trou. Il arrive toujours à me donner ses ordres (« Plus vite ! », « Tes jambes ne sont pas droites », …) et si je ne le fais pas comme il faut, son doigt tourne dans mon cul d’une telle façon que j’émets des cris de douleurs. De son autre main, il se branle. Mon trou commence à me chauffer et mais à mouiller aussi. Il se relève, me fait basculer vers l’avant et met sa langue dans mon cul. Il l’introduit dans mon trou et me fait un bon anulingus. Il crache sur ma rondelle et je sens sa langue s'introduire à l'intérieur. Il est un vrai pro. Il me fait gémir de plaisir. Il me bouffe ainsi le cul pendant bien 5 minutes.

- Tu mouilles déjà bien ! T’as des capotes ? 

- Non ! 

- Ah, c’est con ça, va falloir que je te féconde alors !

Il approche son gland de mon trou et force le passage, il est bien gonflé...il a du mal à passer. Il ressort puis rerentre, histoire que je m’y habitue. Il s'enfonce centimètre par centimètre. Au bout de 2 minutes, je me retrouve empalé sur sa queue. Il me prend par les hanches et commence ses va-et-vient. Il donne quelques gros coups de queue mais sinon il reste très lent. Puis il se retire et vient se poser sur le banc.

- A toi de bosser, montre-moi comment tu me chevauches.

Je m’embroche sur sa teub et je commence les va-et-vient. Je monte et je descends. Je m’enfonce à fond sur son monstre et je fais claquer mes fesses sur ses cuisses. En même temps, je passe mes doigts sur son imposante musculature. Ils vont se perdre dans sa fourrure. Je tiens bien 5 minutes comme ça, mais Caleb m’arrête d’un mouvement, me prend mes deux miches dans les mains et se met à me donner de grands coups de reins. Il me pilonne, je déguste ! Ses couilles tapent contre mon cul. La sensation est énorme. Je suis aux anges. Caleb tape bien au fond de mon cul dans un rythme endiablé. Je couine. Je suis comme un patin disloqué entre ses mains et sa bite experte.

Puis il me met sur le ventre, recrache sur mon cul et me prend de tout le long de sa queue. Ses gros coups de rein me font gémir. Ensuite, il m’emmène vers l’appareil pour se faire les bras, il m’allonge sur le dos, les cuisses bien écartées et relevées. Il me dit de continuer l’entrainement, de faire travailler mes bras. Il me replante sa bite, sous un regard sévère, et me laboure comme un marteau-piqueur. Je gueule de plaisir. J’ai du mal à me concentrer sur mon exercice mais je m’applique pour éviter qu’il me fesse.

Il finit par me dire que je suis nul et que je dois lâcher l’appareil. Il me tire vers lui, m’embroche de nouveau et il continue de me vandaliser le cul. A un moment, il se penche sur moi, passe les bras autour de mon cou, met sa tête au creux de mon cou, je sens sa respiration et sa transpiration. Il sent le mâle. Je trouve ce moment très sensuel. Ses coups de queue semblent encore plus profonds.

Il se relève puis prend ma place et je m’embroche sur son monstre. Je le chevauche de nouveau. Il me donne la marche à suivre, me dicte le rythme à donner. Je sue à grosses gouttes, je suis épuisé.

- Tu veux que je te jouisse où ?

- Dans le cul !

- D’accord. Oui... tu as pas mal travaillé, tu vas avoir ta récompense. Accélère !

Je m’accroche alors aux appareils autour de moi, j’augmente la cadence. Je sens son membre se gonfler encore plus. Son gland semble doubler de volume. C’est incroyable de sentir à quel point cette massue est volumineuse. Il pousse un petit râle et il jouit. Je sens sa queue palpiter en moi et une première giclée vient envahir mon cul... suivit de plusieurs autres... J’ai l’impression que Caleb est en train de me pisser dans le cul. Il m’inonde le trou ! Il se décharge longuement en moi. Son sperme coule même à l’extérieur de mon cul alors que sa bite est encore enfoncée en moi. Il prend ma queue en main et il me branle. Il me faut peu de temps pour gicler sur son corps musclé tandis que sa grosse queue est toujours en moi. Dégoulinant de sueur, de sperme, je me désempale. Je sens son jus ruisseler le long de mes cuisses.

Il me donne une tape sur le cul et nous allons prendre une bonne douche après tout cet effort. En me quittant, il me donne un baiser furtif puis disparait, tout en m’ayant promis que la prochaine séance serait plus intensive. Je n'en peux plus, je suis épuisé. En rentrant chez moi, je m’affale sur mon lit et je m’endors dans le sperme de Caleb.

J’espère que vous avez eu bien du plaisir en lisant cette suite. Merci à Olivier pour ses idées. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des commentaires. (N’oubliez pas de préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

Autres histoires de l'auteur :

Entre vrais mecs Cousins rebeu Dortoirs Mon demi-frère Séduit dans les douches Tournante en cave avec des blacks

Au club de sport | 1 | 2345

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
5 janvier, + 78 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoire erotique gay""tegan zayne"xstory.com"histoires x gay""blog de cyrillo"teubcrade"grosse bite veineuse"pompeur.com"histoire gay routier""histoire pornos""recit gay""histoire porno gay""tournante dans une cave"cyrillo.com"www gay mec""baise entre cousins""histoires gay gratuites""histoire gay scato""histoire gay beur""baise dans l'ascenseur""histoire minet gay""premiere fellation gay""cyrillo histoires gay""cyrillo gay""sauna gay nice""cyrillo biz""cyrillo dial""le blog de une histoire de mecs""gay uro"cyrillogay"histoire de sex entre homme""recit gay beur""jeux de la biscotte""histoires cyrillo"teubcrade"cyrillo 2018""recit gay routier"cyrilo"histoire sex gay""recits hds""recit cyrillo""histoire gay college""gay vestiaire""garcon gay""histoires de cul gay""histoire x gay""depucelage anal gay""cyrillo pcul""couilles pendantes""premiere pipe gay""histoire gay cyrillo""recit inceste mere fils""histoire gay pompier""histoire gay sexe""histoire cyrillo"jeune18ans"hds gay""histoire gay sm""blog de cyrillo""histoire gay sexe""cyrillo rebeu""beau mec a poil""amateur nu""histoire de cyrillo""histoire de sex gay""histoire gay rebeu""histoire gay crade""1er sodomie""récit sexe"cyrillo.biz"histoire gay"