ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Au club de sport

Chapitre 1

Salut à tous et merci pour les retours que j'ai eus, ça fait plaisir de voir que mes histoires vous plaisent et surtout d'avoir été dans le top 3 des histoires les plus lues dans la semaine du 6 octobre (avec l'histoire « Au lycée, dans les vestiaires ») et ça donne envie de continuer à vous raconter mes petites aventures.

Donc, moi c'est Nico. J'avais à l'époque 20 ans, monté 17cm, je n'étais plus aussi mince qu'avant, je commençais à prendre du ventre et à m'élargir d'épaule…J'étais étudiant, le fast-food était un rituel... J'avais quitté ma petite ville pour Toulouse afin de poursuivre mes études. Au bout d'un an, je remarquais que le sport et surtout le rugby me manquait. J'adore ce sport viril où le contact avec les coéquipiers comme avec les adversaires est proche et intensif. Donc je décidais de m'inscrire dans un club amateur dans un des quartiers de la Ville Rose. Une fois débarrassé de la paperasse, j'ai eu une invitation à venir faire un essai.

Au premier entrainement, l'entraineur m'a présenté à l'équipe, j'ai vite été intégré dans le groupe et j'ai vite repéré de très beaux mâles. Des mecs plutôt minces mais sexy et d'autres très robustes, très en chair. Mais je n'essayais pas de fantasmer… j'ai vite appris que beaucoup étaient mariés, fiancés, … des hétéros donc. Malheureusement pour ma bouche et pour mon cul. Dans les vestiaires et surtout sous les douches, après les matchs, je matais les queues les plus diverses… des petites, des grosses, des longues, des moyennes, des poilues, … Je dois avouer qu'après chaque entrainement, je me branlais en me repassant ses images en tête. Mais je ne savais pas encore qu'une belle aventure allait commencer avec cette belle équipe.

Un soir, après avoir fait un plan avec un beau black dans un immeuble, je rentre chez moi, mais un des voisins passe la tête à travers la porte : C'était Jo, un beau mec de l'entrainement (40 ans, bien dessiné, peu poilu, avec une queue très belle, très sombre). Il m'a salué d'un mouvement de la tête avec un petit sourire narquois. Mais il a disparu très vite car une voix (sa femme sûrement) s'est fait entendre, lui demandant de venir l'aider. Je repassais mon plan q dans mon esprit et je me demandais si on avait été bruyant… mais vu la taille de la teub du beau black, je pense que j'ai pas mal couiné… J'étais un peu préoccupé.

Le jour d'après, à l'entrainement, j'ai vu Jo, il m'a parlé comme si de rien était. Et la séance s'est très bien passée. Ouf, je souffle. Mes préoccupations sont vaines. Dans les vestiaires, après l'entrainement, je parle une nouvelle fois à Jo, cette fois de la fac. On se dirige tous les deux sous les douches et je commence à me savonner. Il y a 2 autres mecs qui nous tournent le dos. Je prends du gel douche pour me savonner et je fais dos aux autres, face au mur. Jo a le dos au mur et il a l'air de regarder vers l'entrée, comme s'il attend quelqu'un. Puis tout d'un coup, je sens quelque chose me frôler le cul. Je me retourne mais rien… j'ai dû halluciner. Je me passe de l'eau sur le visage quand je vois la main de Jo me frôler la bite. Je suis interloqué, je ne sais pas quoi faire. Je le regarde et il me sourit. Plusieurs autres mecs rentrent. Je continue de me laver… mais plus lentement, attendant qu'ils partent. Jo se retourne vers le mur, se badigeonne de gel douche et commence à se frotter partout, en insistant particulièrement sur son pubis… et sa bite qui commence à gonfler. Nous sommes au fond des douches, face au mur. Personne ne peut voir nos engins se gonfler de sang. Il me sourit tout en se lavant avec insistance sa belle teub brune. Je sens ma tête virer au rouge. 2 mecs sortent… et il en profite pour me frôler à nouveau les fesses tout en me souriant. Je regarde derrière moi et vois encore 2 mecs qui se douchent mais nous tournent le dos. Il me chuchote à l'oreille :
-       Ne dis pas que tu n'as pas envie de moi, je ne te croirais pas
En effet, je suis en train de bander. Lui, il a une demi-molle. Il se détourne alors vers les autres gars, je le vois faire un signe de tête … sûrement pour saluer un mec qui sort… quant à moi, je ferme les yeux et essaie de penser à autre chose… je ne veux pas que quelqu'un me voit bander en plein milieu du vestiaire pour hommes… je réouvre les yeux, il est en train de me fixer avec un regard lubrique. Il se retourne, s'approche de moi et prend ma bite dans sa main… Il commence à me branler… je me demande… et si quelqu'un nous voyait ! Je me dégage de son emprise mais lui commence à se toucher et faire bander sa queue. Au repos, sa teub semble normale mais j'hallucine quand je vois son membre dans toute sa splendeur… Elle doit bien faire 19 cm. Je ne bouge plus… il s'approche de moi et me dit :
-       On va chez toi, j'ai envie de ton beau cul.
Puis il sort des douches, la queue bien en l'air. Je finis de me doucher et surtout j'attends de débander pour pouvoir sortir puis je vais m'habiller. Je sors des vestiaires et Jo, qui est dehors en train de fumer, me propose de me ramener. J'acquiesce de la tête.

Une fois arrivé chez moi, Jo se précipite sur moi, me bouffe la bouche et se met à me lécher dans le cou… mon point faible… je me sens sans défense, je m'en remets à lui. Il me retire mon t-shirt, descend lentement avec sa langue le long de mon corps, me lèche les tétons, le ventre, passe à travers mes poils du pubis puis fait glisser mon pantalon le long de mes jambes musclées et sort ma bite tendue de mon calbut. Il commence à me sucer… Mon Dieu… un des meilleurs suceurs qui m'ait été donné. Il joue avec mon gland à l'aide de sa langue, il y fait des va et viens avec sa bouche tout autour… et d'un coup avale ma queue dans toute sa longueur jusqu'aux couilles. J'en ai presque joui. Il arrête malheureusement son traitement, il m'enlève mon pantalon et me jette sur le canapé. Je suis comme un pantin entre ses mains. Il m'embrasse goulument … et il me retourne et commence à me lécher le trou. Il se débrouille vraiment très bien. Je bande tellement que j'en ai mal à la bite. Je gémis comme un malade. Il fait ça vraiment très bien. Puis il se met à me doigter. Vu qu'il m'a bien mouillé et bien préparé, ils entrent comme dans du beurre. Il va au fond de mon trou, il triture ma prostate, je sens que je vais déjà gicler…Il a dû sentir la contraction des muscles de mon cul car il arrête… et il remplace tout de suite ses doigts par son énorme queue. Il l'enfonce immédiatement jusqu'au fond de mon trou. Je sens les poils de son pubis me chatouiller le trou. Mais j'apprécie… il m'a tellement bien préparé que je ne ressens qu'un sentiment de plaisir avec ses 19cm au fond de moi. Il commence alors à donner des grands coups de butoirs. Et je me rends compte qu'il me baise sans capote…sans complexe. L'idée que sa queue énorme me ramone en mode nokapote et ses coups de butoir sur ma prostate suffisent à me faire jouir sans me branler. Jo est assez impressionné mais il continue son ramonage intensif jusqu'á ce que je sente sa grosse queue se contracter et me balancer sa purée chaude dans mon trou. Il se retire et son liquide tombe avec un gros bruit flasque sur le carrelage. Il me retourne et m'embrasse puis me met sa queue dans la bouche afin que je la rende propre… ce que je fais avec plaisir. J'avale le divin nectar qui sort encore un peu de sa teub. Il m'embrasse, se rhabille et disparait de l'appartement juste en disant : « tu es une vraie salope, tu ne vas pas regretter d'être entré dans l'équipe » (je comprendrai seulement plus tard ce qu'il a voulu dire par là), me laissant encore en transe sur mon canapé, nu, les jambes et le cul pleins de sperme…

La semaine d'après, à l'entrainement, Jo est très chaleureux. Il m'embrasse en arrivant, me demande comment je vais, etc. Sur le terrain, à chaque fois qu'il passe devant ou derrière moi, il me frôle la bite ou le cul. A la fin de la séance, il m'entraine dans un coin et me roule une pelle. Il me dit que je lui plais, qu'il veut renouveler notre baise et me demande mon numéro. Il énumère tout ce qui lui plait en moi pour finalement terminer sur le fait qu'il voudrait que je sois dispo et chez moi à chaque fois qu'il m'appelle. Il prétexte ensuite devoir rentrer tôt et il file sans se doucher. Arrivé dans le vestiaire, je remarque qu'ils sont presque vides. Guillaume et Cédric finissent de s'habiller. Claudio est encore dans la douche. Claudio est vraiment un beau mec. C'est un black de 25 ans, très grand, mince, peu poilu (seulement au niveau de la bite et des couilles) avec une bite plutôt normale, toute noire. Une fois déshabillé, je vais prendre ma douche. Le black y est encore et j'ai l'impression qui se lave avec insistance le bas du ventre. Je me retourne vers le mur, laisse couler l'eau et me badigeonne de gel douche. Je me retourne et vois Claudio qui me regarde fixement. Mon regard est immédiatement attiré par son entre-jambe. Il triture sa teub qui est déjà à moitié en train de bander. Il continue de se toucher tout en me regardant fixement. Je suis interloqué. Je me détourne et continue de me doucher comme si de rien n'était. Je l'entends alors s'approcher. Il se met à côté de moi et continue à triturer sa bite. Je jette un regard sur lui… Il est vraiment très beau… mince, très musclé, l'eau coule sur ses pectoraux énormes et ses biceps… et sa queue bande bien maintenant. Elle est énorme… au moins 22 cm…  Je ne l'aurais jamais cru. Il se branle toujours. Je sens que ma bite ne répond plus… elle commence à gonfler. Soudain, il me prend la queue et commence à la branler. Je me mets à bander dur… Il prend alors ma main et la conduit vers son énorme bâton. A l'aide de sa main, il force la mienne à le branler. Mes dernières résistances lâchent et je le branle avec énergie. Voyant cela, il me pose ses deux mains puissantes sur les épaules et dirige ma bouche vers sa belle bite. Je n'oppose aucune résistance et je me retrouve à quelques centimètres de son chibre. Je sens les effluves de mâle, des restes de transpirations, mélangés à l'odeur du gel douche. Il entre son gros gland entre mes lèvres que je gobe avec appétit. Je commence à le sucer et il pousse des gémissements. Puis toujours avec ses 2 mains sur ma tête, il enfonce sa bite tout au fond de ma gorge. Je tiens bon malgré le reflexe vomitif. Mais soudain j'entends un bruit qui vient de l'entrée des vestiaires. Cependant, Claudio maintient ma tête bien au fond de sa bite. Le bruit se rapproche… Je commence à baliser. Les bruits de pas se rapprochent, on les entend marcher dans l'eau tandis que Claudio me viole maintenant presque la bouche. Je suis sans défense … livrer au beau black et… La suite au prochain épisode.

J'espère que cette histoire (fictive) vous a plu. J'espère que vous aurez bien du plaisir en la lisant. Si vous voulez lire la suite, n'hésitez à me contacter/m'envoyer des commentaires si vous voulez que je publie la suite de l'histoire … mais aussi pour me donner un retour ou des idées pour la continuer (quoi que … je sais déjà en gros où elle nous mènera).

Meetmemz

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

Au club de sport | 1 | 2345

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 7 Janvier | 28 pages

Les nouvelles | 13

Du plaisir au sauna Jerry
Soirée chez Abdel Kylianpassif
Une nuit arrosée Vktrlmbrt
Proposition malhonnête Tortureetchatiment
Le mac rebeu Femelle
Mon parrain Meetmemz
Le pompier tire le gros lot Fabrice
Un fantasme Rixoo
Mon harem Louisorigine
Le bal du 14 juillet Fabrice
Baise avec Rachid Meetmemz
Grand Magasin Fabrice
Daron du poto Felix

Les séries | 15

Banquier | 2 | +2 Jfrancois60
1 | 2
Le batave et les rebeux | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Manutention sous tension | 2 | +1 Cocoww
1 | 2
Labyrinthe des plaisirs | 1 | +1 Mysterious1991
1
Visite de papa | 2 | +1 Helvetio
1 | 2
Long Play Versus Perfect Gliss | 1 | +1 Oakspirit
1
Entre potes | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Excitantes retrouvailles | 3 | +1 Max
1 | 2 | 3
10 janvier, + 66 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoire gay gratuites""recit gay internat""gay uro""histoire erotique gay"histoiregay"histoires gays cyrillo""histoire gay frere""fellation gays""recit sodomie""bdsm gay""photo cul mec""recit erotique gay""histoires gay cyrillo""histoires cyrillo""blog ttbm""histoire gay domination""histoire gay sexe""histoire gay sport""histoires cyrillo""histoire gay x""histoir gay""baise entre ami""gay ero""histoire gay bdsm""histoire gay black""histoire sodomie""histoire sex gay"cyrilo"gay encule son chien""histoires inceste gay""histoire premiere sodomie""histoire soumis gay""histoire gay soumis""histoires gay arabes""histoire gay cyrillo""dial mec""histoire gay cyrillo""histoires cyrillo""cyrillo histoires""soumission gay""hds histoire""le site de cyrillo""recit gay gratuit""photo gay nu""photo de cul de gay""piscine mantes la ville""soumis à ma femme""enculé par un cheval""premiere fellation""baise par surprise""vide couilles"ciryllobi21"premiere fellation gay""histoire gay scato""histoire trampling""histoire gay sport""cyrillo histoire gay""ejac facial gay""trio hard""gay esclave""dépucelage anal""premiere sodo gay"cyrillogay"histoires cyrillo""histoire gay jeune""cyrillo texte"cyrillo"sexe gay histoire""histoire de sex entre homme""histoire gay hot""le korosko""récit bdsm"