ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Dépucelé par mon prof de sport

Histoire : Salut à tous, moi c’est Mehdi et je vais vous raconter une histoire qui m’est arrivée il y a quelques années.

L’histoire se déroule après mon entrée en lycée pro, j’ai alors 20 ans car j’ai voulu me réorienter après mon CAP. Tout d’abord, je vais me décrire. Je suis un rebeu, avec une peau assez claire. Je suis assez timide, j’adore la baise... quoi que ... mon orientation sexuelle s’est définie assez tard, après l’histoire que je vais vous raconter. Je fais 1,71m pour 77 kg. On me dit que je suis bogoss : je suis brun avec une barbe de 3 jours, je suis d’une stature normale avec un petit ventre, j’ai des poils fins sur tout le corps et j’ai une bite circoncise de 17 cm, bien épaisse.

Dès le début de ma scolarité dans ce bahut, j’ai flashé sur mon prof de sport. Il était très bronzé, sportif, grand, bogoss. Il avait environ 30 ans. Il n’avait pas de barbe et il avait des cheveux bruns très courts, un visage d’ange. Ses grandes mains m’ont toujours impressionnées... mais c’est surtout la forme de son short qui m’a toujours laissé sans voix. Il laissait deviner un très gros paquet ! Il était très sympa, les filles craquaient pour lui... et moi aussi ! A chaque fois que je le pouvais et que j’étais à côté de lui, je le frôlais. Mon bras se frottait contre le sien. Je lui rentrais parfois dedans, ce qui laissait le temps à ma main de passer sur ses pecs ou ses biceps. Une fois, j’ai même fait semblant de tomber et j’ai frôlé son paquet. Sa bite avait l’air bien grosse ! Je m’étais bien sûr excusé, rouge de honte... il ne s’en était pas formalisé. Mais j’étais trop timide pour faire d’autres trucs, pour lui avouer mon admiration.

Imaginez ma joie quand j’ai su qu’on allait avoir des cours de natation. J’ai grandi à côté de Toulouse et dans je sais que dans cette petite ville, dans notre piscine municipale, il n’y a pas de vestiaires pour les profs. Donc il allait devoir se changer avec nous. J’étais trop ravi de pouvoir le mater nu dans le vestiaire collectif... J’ai alors pu l’admirer et découvrir son corps svelte, imberbe et musclé. Ses pectoraux étaient bien dessinés et ses tétons bien marrons et gros. Il avait des abdos assez prononcés et de beaux biceps bien fermes.

Par contre, je n’ai pas pu voir plus, j’étais déçu. Il portait toujours son maillot sur lui en arrivant... mais sa bosse était visible. Et il allait de temps en temps dans l’eau pour montrer des mouvements à certains élèves... et quand il sortait, son slip de bain était trempé, je pouvais presque deviner la forme et l’épaisseur de son sexe qui avait l’air d’être bien posé sur ses couilles. Et je peux tout de suite vous dire qu’en matant la taille de sa bosse, je savais que son maillot cacher un super gros calibre. J’aurais aimé en découvrir plus !

Quand on se rhabillait, il mettait souvent sa serviette de bain autour de la taille et je ne voyais rien. J’étais frustré. Un jour, j’ai pu quand même entrapercevoir ses fesses. Elles étaient musclées, bien fermes et vraiment bandantes... Et c’est lors d’une de nos dernières séances de natation que j’ai pu voir son membre. Il avait ce jour-là sa serviette autour de ses hanches. Il parlait à un de mes camarades tout en enlevant son maillot et tandis qu’il cherchait son caleçon, sa serviette a glissé le long de ses jambes : Mon regard est allé directement sur sa bite... épaisse, circoncise, très foncé, longue avec 14 cm au repos. On aurait pu penser qu’il avait une demi-molle. Mais non... Elle était bien au repos. Elle pendait bien entre ses cuisses musclées. Il s’est vite retourné, tout en enfilant son caleçon. Quelle magnifique vision !

Un jour, alors que je venais de finir de me changer, je suis passé devant le vestiaire des profs dans notre gymnase et je l’ai entendu dire : « ... ça marche, à ce soir, mon chéri. Bisous ». Mon chéri ? MON ? Mon prof est gay ? En entendant ça, je me suis mis immédiatement à bander. Mon prof est sorti de la salle et m’a vu, je me suis dépêché de sortir... mais rien qu’à sa mine, je pense qu’il a vu la bosse sous mon survêt.

Des nuits durant, j’ai échafaudé des plans pour l’approcher et le chauffer... mais jamais je n’osais passer à l’action.

Deux semaines plus tard, un mardi... j’ai enfin pu toucher à mon but ! A la fin de notre cours de sport, je vois un pote fumer un joint derrière notre gymnase... Il me demande si je veux tirer un coup. Je dis oui... et c’est là que tout se transforme pour moi. Mes inhibitions tombent. Mon esprit se met à imaginer toutes sortes de trucs sexuels dont je rêvais depuis 2 semaines. Je dis alors à mon pote que j’ai oublié ma serviette dans les vestiaires et j’y retourne. J’ai envie de mon prof ! Je le veux ! Il me le faut ! J’entends l’eau couler dans le vestiaire des profs. J’essaie d’ouvrir la porte... elle n’est pas fermée à clé. Je me faufile à l’intérieur et je l’entends sous la douche. Je me déshabille et je vais vers lui. Je jette un regard furtif et il est là en train de se rincer. Je le vois de dos, ses belles fesses luisent sous l’eau qui coule le long de son corps bronzé. Il se rince les fesses et je vois alors son trou... Et là, à ma grande surprise, il s’enfonce un doigt dans son anus. Ma queue bondit et se dresse comme un I. Il se retourne de moitié. J’admire alors l’eau couler le long de son corps svelte et musclé, de ses pectoraux et de ses abdos, de ses cuisses et de ses jambes.

Et c’est quand il se retourne complétement vers moi que je comprends ce qu’il fait : il est en train de se branler ! Sa bite est bien noire, longue, au moins 22 cm, et épaisse, au moins 7 cm. Il a de petites couilles rondes, pendantes et un gland presque rose. C’est la première fois que je vois une teub non circoncise bander. Sa main va et vient le long de sa bite. Je bande immédiatement et je m’approche de lui. Il ne m’entend pas, il s’est retourné, il me tourne le dos. Je regarde son cul qui est bien dessiné, bien rebondi... super excitant. Je me baisse et quand il se retourne, je prends vite fait sa bite en bouche et je me mets à le sucer. Il sursaute, il lâche sa queue et il a un mouvement de recul... puis il dit :

- Mehdi ! Qu’est-ce que tu fais ?? Ça va pas ?

- Monsieur, j’ai envie de vous ! J’ai envie de sentir votre morceau en moi !

- Tu es complètement fou ! Qu’est-ce qui te prend !?

Pendant ce temps, je me lève, je m’approche de lui et je saisis à la vitesse de l’éclair sa teub. Il sursaute et dit :

- Tu pues la beuh ! Tu as fumé ! Si tu pars, je ne dirai rien à personne et on oubliera tout simplement tout ça ! (Il essaie de se dégager mais ma main reste fermée sur sa queue qui débande)

- Monsieur, vous ne comprenez pas ! Grâce à la beuh, j’ai trouvé le courage de vous dire ce que je ressens pour vous ! Je suis fou de vous ! Je fantasme sur votre corps et votre paquet depuis des mois ! J’ai compris il y a quelques jours après votre appel que vous étiez homo...

- Ce n’est pas bien ... je suis ton prof ... tu es mon élève.

- J’ai 20 ans, je suis majeur, je fais ce que je veux... Ce dont j’ai envie... c’est vous embrasser... Ce n’est rien de mal ! (Je me jette sur lui et je l’embrasse). Je rêve de vous sucer et de vous embrasser depuis le début de l’année... depuis le premier cours. Vous êtes si beau... si charmant... si sexy...

- Toi aussi, tu es un beau gars... mais...

- Pas de mais s’il-vous-plait.... Dites-moi monsieur, que vous n'en avez pas envie...

- Je ne sais pas... Mais tu fantasme sur moi depuis longtemps ?

Je ne réponds pas. Je l’embrasse tout simplement... ses défenses faiblissent et il se laisse faire. Je n’en reviens pas qu’un si bogoss et ... surtout mon prof sur lequel je fantasme depuis si longtemps me laisse l’embrasser. Je lui empoigne le cul, je me mets à genoux et je le suce. Sa queue regonfle vite. J’essaie de faire des gorges profondes mais sa queue est trop grande et trop grosse pour ma bouche. Il me relève et il empoigne ma queue qui bande. Je suis comme électrisé, il me regarde droit dans les yeux, il approche ses lèvres des miennes, son regard s’enfonce dans le mien et son désir me tétanise. Il me roule alors une grosse pelle. Je deviens fou. Je lui rends ses baisers tout en promenant mes mains sur son torse musclé.

Il se baisse et me prend ma teub entre ses lèvres. Il me suce comme un pro, il fait des gorges profondes, il malaxe mes couilles en même temps. Il remonte et lèche mon corps en entier, mon torse, mes aisselles, mon ventre, mon entrejambe, puis s’occupe de nouveau de ma queue. Je murmure :

- J'ai eu si souvent envie de vous...

- Je ne m’en suis jamais douté... ah si, une fois... lorsque je t’ai vu bandé l’autre jour après mon coup de téléphone.

Sa bouche me fait du bien... elle est chaude et semble sans fond. Il se relève au bout d’un moment, il prend son gel douche et il s’en introduit un peu dans son trou. Une fois bien lubrifié, il en met sur ma queue et il s’enfonce dessus. Elle rentre comme dans du beurre. Il n’a pas mis de capote. Je sens ma queue descendre en lui et aller taper au fond de son cul. Il commence alors à monter et à descendre le long de mon membre. Il aime venir se planter sur ma queue pour la sentir bien au fond de lui. Puis il se relève, écarte les jambes et prend appui dessus. Il me chevauche à nouveau et ses va-et-vient se font plus rapide, plus sauvages. Ses fesses butent contre mon pubis. J’admire ma queue entrer et sortir sans protection dans le cul de mon prof. Je savoure, j’adore cette sensation de son cul chaud et humide, de son trou qui compresse ma queue et qui y fait monter mon sperme.

Après 10 minutes, je lui dis que je ne vais pas tarder à jouir.

- Oui, mon beau Mehdi, jouis-moi dans le cul !

Je me mets à hurler de plaisir et un sentiment indescriptible m’envahit. Ma queue explose alors dans son cul. C’est comme si je me vidais en lui... comme si je pissais en lui. Mon sperme n’arrête pas de couler. Mon orgasme s’éternise. Je monte au septième ciel. Il met ma queue bien au fond de son cul puis quand je souffle, épuisé, il se relève. Alors, un long flot de jus coule de son trou et vient s’écraser sur ma teub et sur mes couilles. Je bande toujours. Il se branle. J’ai toujours envie de sa teub. Je me précipite dessus, je le suce puis je me retourne et lui dis :

- Baisez-moi...

Il se positionne derrière moi, il me met à quatre pattes et il prend mes fesses entre ses deux mains et les écarte bien et il se met à jouer avec ma rosette. Il me titille la rondelle. Sa langue commence à pénétrer mon trou, elle s'enfonce et ressort en alternance dans mon rectum. Il enfonce sa langue le plus profondément possible. Je sens alors que mon cul commence à mouiller, une sensation toute nouvelle pour moi. Il prend son gel douche et lubrifie mon trou. Je suis détendu, je profite de cette nouvelle sensation qui me procure un plaisir inégalé. Puis je sens enfin la pointe de son doigt s'enfoncer en moi. Je ferme les yeux et je me laisse aller. Il se met à me doigter, un doigt puis deux puis trois entrent dans mon intimité. J’ai tellement envie de ses 22 cm en moi... mon excitation est à son comble. Je bande toujours, malgré ma jouissance.

Il se relève et pose son gros gland sur mon trou et il l’enfonce lentement. Mon anus cède sous la pression et la queue raide et épaisse se met aussi à s’enfoncer en moi. Je vois sa grosse teub se coller à mes poils de cul et disparaitre dans mon intimité. Tout en s’introduisant en moi, il me roule des pelles et me caresse les tétons et le torse. Puis sa main descend pour me branler tandis que sa langue passe dans mon cou et sous mes aisselles. Ses centimètres entrent en moi peu à peu. Son gland fait des ravages, il traverse mes sphincters, les ouvre, les dilate. Sa langue dans ma bouche m’empêche de crier, car sa teub est très grosse. Sa queue entre de plus en plus profondément en moi, remplissant mon anus. Et enfin ses couilles s’écrasent sur mon cul. Je le sens en moi, en entier, je veux qu’il me prenne, ses 22 cm me font plus que jamais envie. Cette sensation de pénétration est nouvelle pour moi. Je souffle fort, luttant contre la douleur. Je veux les sentir me baiser. Il ne bouge plus, il m’embrasse dans le cou et il me demande si ça va. Je lui dis que oui et il commence à bouger et à me baiser lentement. La douleur fait place à un bonheur. Ses coups de rein sont d’abord lents, tendres et doux. Mon prof de sport me possède... Mon fantasme se réalise enfin ! Je lui dis alors d’accélérer. Ses mouvements se font alors plus appuyés, ils deviennent profonds et durs. Sa queue dure me lime mon trou, je sens chaque centimètre de son membre.

Je me retrouve couché par terre et il me donne des coups puissants. Il y va fort maintenant. Sa queue maltraite ma prostate. Ses couilles rebondissent contre mon cul. Je lui dis de me baiser plus fort. Il se met alors à me péter le cul, il me défonce vraiment. Sa queue rentre et ressort à une vitesse folle. Son traitement me fait jouir sans que je me sois touché. De gros jets sortent de ma teub, explosent contre mon ventre et vont envahir le sol des douches. Sûrement à cause de la contraction de mes sphincters, il s’écrit :

- Je vais pas tarder à jouir. Tu veux mon jus où ?

- Sur mon trou... puis renfoncez votre bite après (c’est un de mes fantasmes !)

Il se retire alors, se branle un peu et dans un gémissement, il crache son jus. Je le sens bien chaud et bien épais tapisser l’entrée de mon trou. Mon cul est baigné dans du sperme chaud abondant. Puis à l’aide de son gland, il pousse son sperme vers mon trou et il y renfonce sa grosse queue, entrainant en même temps son jus. Il la ressort, je me relève et voyant cette queue pleine de sperme, je l’enfourne dans ma bouche et j’en lèche tout ce délicieux nectar.

Il me relève, m’embrasse goulument et il me prend dans ses bras. Puis il allume la douche, prends son savon et me nettoie de la tête aux pieds, sensuellement. Il commence pour mon cou qu’il masse, puis il descend le long de mon corps qu’il a l’air de caresser plutôt que de frotter. Puis il passe à mon ventre et à mon pubis un peu poilu, couvert de sperme qu’il nettoie méthodiquement. Ensuite, c’est le tour de ma bite, flasque et il s’attarde sur le gland. Puis il passe ses mains dans mon dos et il masse mes fesses qui semblent lui plaire.

Une fois finis, on se rhabille, je n’ose pas parler. Avant de sortir, il me dit :

- J’ai vraiment adoré... mais ça doit rester entre nous... je n’ai pas envie d’avoir des problèmes...

- Bien sûr... j’aimerais bien vous revoir.

- Tu as sûrement compris que je suis marié. Mais si tu veux, tu peux venir chez moi mardi prochain après notre cours d’EPS. On sera tranquille.

- Avec plaisir.

Ainsi commencera une relation torride avec mon prof ... et avec son mari qui nous surprendra un jour en train de baiser chez eux ... Mais ceci est une autre histoire.

J’espère que vous avez eu bien du plaisir en lisant cette histoire. Merci à Mehdi pour ses idées. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des commentaires. (N’oubliez pas de préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

Autres histoires de l'auteur :

Entre vrais mecs Cousins rebeu Dortoirs Mon demi-frère Séduit dans les douches Tournante en cave avec des blacks

Au club de sport | 1 | 2345

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
5 janvier, + 78 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoire beur gay""cirillo gay""blog gay une histoire de mecs""histoires gays cyrillo""pipe express gay""histoire gay entre frere""mon frere me baise""gay tournante""cyrillo histoire gay""cyrillo biz""cyrillo biz""beau gosse nu""baise surprise""sex shop gay""x story histoires""histoire erotique gay""baise imprevu""histoire de gay soumis""histoire érotique inceste""histoire gay beur""zone dial com""histoire gay pere fils"plansm"histoire gay cyrillo""histoires cyrillo"cyrillocyrillobizhistoiresx"recit x gay""première fois gay""photos gay gratuit""histoire trampling""strip tease gay""photo gay nu""recit premiere sodomie""photo nu amateur""cyrillo histoire gay"gayerog"histoire gay cyrillo""histoires gay eros""histoires gays cyrillo""gay vestiaires""www cyrillo""recit gode ceinture""histoire gay cyrillo""histoire gay cirillo""histoire gay cyrillo""cyrillo histoires""gay zoophilie""photo de cul com""blog de cyrillo""histoire gay grosse bite""face fucking""histoire gay grosse bite""histoires de sexes""histoire gay uro""gay cyrillo"cyrillo.com"histoire gay cyrillo""video gay uro""histoire gay hard""histoire erotique gay""histoire porno gay""histoire gay cyrillo""cyrillo histoire gay""porno gay prison""histoire gay piscine""gay zoophile""histoires gay cyrillo"sunbeachclub"recit sodomie gay""papa me baise""histoires gay gratuites""photos de cul com""hds gay""gay en foret""histoire gay gratuit""histoire gay internat""le site de cyrillo""photo gay gratuit""elle baise avec son père"cyrillo.com"hetero curieux""recit porno gay""histoire gay vieux""blog gay erog""histoire x""cocu humilié""gay uro""sperme gay""histoires hards""dial ma queue""recit gay sexe""beurs gays"