ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Gage à la piscine

Salut à tous et merci pour les retours que j’ai eus, ça fait plaisir de voir que mes histoires vous plaisent.

En ce moment, j’ai chaque jour de la semaine, j’ai mon mec différent : le lundi et le mardi, j’alterne mes amants Claudio et Jo (voir « Au club de sport »), le mercredi et vendredi, c’est Éric, mon daddy (voir « Baise avec mon prof ») le jeudi, c’est Rachid (voir « Baise avec Rachid »), le samedi et le dimanche, ce sont les jumeaux Pierre et Gaël (voir « Partouze avec des jumeaux »).

Par contre, après 2 ou 3 mois de cette routine et sans trucs super intéressants à raconter, un évènement assez improbable est venu un peu ébranler ma vie sexuelle.

Peu avant un match à domicile avec le club de rugby, Thomas se lamente qu’on va encore perdre contre l’équipe d’Albi. Moi, confiant, je le rassure et lui dis qu’on sera victorieux, avec la bonne tactique et notre club de gagnants. Il me regarde, un sourire narquois aux lèvres :

- T'y connais rien toi au rugby en fait ! Rien !

- Pardon ? Qu’est-ce qui te prend ? Allez, on a gagné presque tous nos matchs cette saison ! C’est pas un petit club qui va nous faire peur.

- Tu crois qu’on va gagner ?

- Oui !

- Tu veux parier ?

Je commence à perdre mon assurance... mais je fais oui de la tête. Il me demande :

- Et qu’est-ce qui se passe pour le perdant ?

- ...

- Il a un gage.

- Et quoi comme gage ?

- Ça peut être n’importe quoi... Je sais pas. On réfléchit !

- Ok, marché conclu.

On se sert la main, scellant notre pacte. Ce que je ne sais pas encore, c’est que Thomas a déjà une idée très précise du gage. Je m’en rendrai compte plus tard.

Et bien entendu, on perd le match. Penaud, je vais vers lui et je me rends. Il dit tout simplement :

- Viens avec moi à la piscine du quartier samedi après-midi. C’est là que tu auras ton gage.

Le samedi arrive, je me rends à la piscine, peu rassuré. C’est une fois dans l’eau que je vais prendre connaissance de mon gage :

- Tu vas nager un peu puis tu vas aller te doucher. Sous les douches, tu devras te branler. Tu devrais alors attendre pour voir ce qui arrivera. Si des mecs en demandent plus, tu devras les satisfaire.

Tout cela s’annonce dangereux... mais excitant. Je n’ai pas d’autre choix que d’accepter.

Le moment fatidique arrive et je me rends dans les vestiaires. Il y a peu de monde, donc je pense que tout sera vite fini. Je quitte mon maillot et me dirige vers les douches. Thomas ne m’accompagne pas, il viendra plus tard, a-t-il dit. Je me demande s’il veut ameuter des gens...

Les vestiaires sont collectifs. Il y a trois cabines de douches et deux grandes douches collectives. Deux mecs sont en train de se laver. Le premier, je l’appellerai Sam, est blond, les cheveux très courts sur les côtés et ceux sur le dessus de son crâne sont longs. Il a un petit tatouage sur le bras droit. Il est de petit gabarit, 1,70m pour 65 kg à tout casser. Il est imberbe. Son pote, Sylvain, est encore plus petit que lui, maigre, son corps laisse entrevoir quelques muscles. Il est châtain avec des cheveux mi-longs. Il est poilu seulement au niveau du pubis. Les deux mecs se douchent et discutent en même temps de la prochaine compétition de natation. Mon regard s’arrête alors sur leur queue. Sam a une queue fine et assez longue ainsi que de petites couilles. Quant à Sylvain, il a une trompe en guise de queue. Elle est longue et bien épaisse... je dirais 16 cm ... Qu’est-ce que ça doit donner quand il bande !

J’allume la douche et je prends mon savon. Je me rince en insistant bien sur ma teub et mes couilles. Je fais face aux deux mecs. Mais ils ne semblent pas m’avoir capté. Sous l’effet de la friction... et il faut bien le dire ... de l’excitation, je me mets à avoir une demi-molle. Sylvain me capte, donne un coup de coude à son pote pour attirer son attention. Je me retourne vers le mur, je me branle toujours et ma teub gonfle de plus en plus. Je me retourne avec une barre entre les jambes. Les deux mecs m’observent, je me retourne, je les regarde droit dans les yeux et je me branle. La bite de Sylvain commence à gonfler. Je la vois s’allonger de plus en plus... Sam a déjà une demi-molle. Ils se lancent un clin d’œil complice et s’avancent vers moi. Une fois à ma hauteur, je prends les 2 bites en main et commence à les branler doucement. Je me baisse alors pour les sucer. Je prends la teub de Sylvain en bouche. Il bande bien maintenant. J’ai alors 24 cm en bouche. Sa bite est bien dure et bien tendue. Puis je m’occupe de celle de Sam. Il ne bande pas encore tout à fait mais avec ma dextérité, sa teub grandit à vue d’œil pour atteindre 20 cm. Je les suce à tour de rôle mais ils me stoppent quand ils entendent du bruit provenant des vestiaires. Ils m’emmènent dans une cabine de douche fermée pour être plus tranquille. Je me remets à sucer la teub de Sylvain. Sa queue est aussi grosse que belle. Il penche la tête en arrière et il me caresse les cheveux. Il commence même à me mettre de légers coups de reins. Je prends son énorme queue avec désir, elle vient buter contre le fond de la gorge. Il me relève puis il me retourne. Je me recule un peu et cambre bien les fesses. Alors il met la main sur ma bouche et d’un coup rentre toute sa queue. Je retiens un cri et lui ne bouge plus. Sam me donne sa teub à sucer et mon enculeur commence des va-et-vient. Peu à peu, la douleur fait place au plaisir. Il accélère de plus en plus le rythme, ses couilles claquent sur mes fesses qu’il est en train de labourer. Je me tiens aux parois des douches. Puis, il se cambre et jouit en moi une énorme quantité de sperme. En se retirant, je sens son jus couler entre mes fesses. Sam prend immédiatement sa place et m’embroche direct. Grâce au sperme de Sylvain, sa queue entre sans problème. Il est encore plus sauvage que son pote et il me jute dans le cul en quelques secondes. Les deux me donnent leur bite à nettoyer, ce que je fais avec plaisir. Puis ils sortent de la douche fermée et quittent le vestiaire en rigolant.

Je repars dans la douche commune et entreprends de me laver un peu le cul. J’ai toujours une trique d’enfer. Un mec sort d’une cabine. Lui aussi a une trompe en guise de queue. J’en ai immédiatement envie. Je me retourne vers lui, la queue bandée et je le mate. Il a 20 ans, il est musclé finement et sa trompe doit faire dans les 14 cm au repos. Elle pend le long de ses grosses couilles, sans poil. Tout son corps est d’ailleurs épilé, tout comme son crâne rasé. A chaque pas, sa queue se balance de gauche à droite. Etant encore bien mouillé, l’eau dégouline le long de son corps et surtout de sa queue. Je semble attiré son attention car il me demande cash :

- C'est moi qui te fais bander comme ça ?

- Oui !

Il commence aussi à avoir une érection, il se stoppe net, il allume une douche pendant que je me masturbe en le regardant, ce qui a l'air de lui plaire puisqu'il bande de plus en plus.

- Tu veux me sucer ?

Sans répondre je m'approche de lui et je prends son engin en main. Je me mets à le branler. Il semble apprécier, sa queue durcit de plus en plus. Elle a atteint 18cm. C’est un pénis à viande, dur mais quand même assez mou au touché. Je prends son gland en bouche et je lèche la goutte de pré-cum qui s'est formée sur le bout de son gland. Je me mets à lui faire des gorges profondes mais ça ne semble pas suffisant. Il prend le contrôle, il saisit ma tête entre ses deux mains, il m'enfourne sa bite au fond de la gorge et commence à donner des coups de reins puissants. Au bout de quelques minutes, il enfonce son gland au fond de ma gorge et il se décharge dedans. J'avale tout avec plaisir. Il ressort de ma bouche, sa trompe toujours bien gonflée, et il prend immédiatement les voiles.

Au bout d’une minute, un autre mec, un black, entre dans les douches. Il me regarde avec insistance. Il doit avoir 30 ans, une corpulence normale, grand, au moins 1,90m. Il a les cheveux courts et pas de barbe. Il est poilu au niveau du ventre et du pubis. Et il a une teub énorme qui pend ! Elle doit bien faire 16 cm ... au repos. Décidément, je suis gâté aujourd’hui ! Il me sort de ma contemplation quand il passe avec insistance sa main sur sa bite et qu’il commence à la prendre et se branler. Il me regarde de façon perverse, il bande à fond maintenant, ce sont bien 25 cm qui s’offrent à moi. Il me sourit et me dit qu’il m’a vu sucer l’autre mec... et qu’il aimerait bien recevoir le même traitement ! Je m’approche, souriant, et je pars pour m’occuper de sa teub, en me mettant à la branler. Il me touche la mienne aussi. Mais comme hypnotisé, je me mets à genoux pour la sucer. Puis, il me relève, m’embrasse et me retourne. Il caresse mon cul et passe de temps en temps son doigt dans ma fente :

- Putain, tu as un bon trou de salope ! Et c’est du sperme, ça ? (Je le regarde en souriant, sans répondre). Oh je crois qu’il va falloir que je te mette enceinte !

Il m’enlace de ses bras, je sens son gourdin le long de mon cul, il le frotte et d’un mouvement habile, son gland en trouve l’entrée... Il force alors le passage et je sens petit à petit ses 25 cm se faufiler en moi. Il m’enfonce son bâton jusqu’aux couilles et pousse un soupir de satisfaction. Il reste quelques instants comme ça à faire bouger sa queue au fond de moi, il semble apprécier. Puis il se met à faire des va-et-vient. Tout d’abord lentement puis plus rapidement. Je le sens super dur, je me fais copieusement défoncer le cul ! Je commence à gémir de plus en plus, mes mains viennent ouvrir mes fesses pour le sentir encore plus à fond. Au bout de quelques minutes, il se retire :

- Je veux pas encore jouir ! J’aime trop ton cul, faut que je fasse durer !

Je me retourne et je vois la belle queue énorme dont les veines sont gonflées à bloc. Je passe deux doigts sur mon trou... il est béant ! Je me remets à genoux pour sucer sa teub ... qui a le goût de sperme ! Pas étonnant ... J’ai déjà reçu 2 grosses doses. Il me retourne, sa queue est toujours aussi énorme.

- Je vais te défoncer et remplir la chatte !

- Vas-y, baise-moi, j’adore ta queue. Et surtout... remplis-moi.

Il me prend, me défonce tout en m’enlaçant dans ses bras. Je sens son souffle dans ma nuque. Il me pilonne pendant bien dix minutes. Des mecs rentrent pendant ce temps dans le vestiaire, certains nous ont vus... mais ça ne dérange pas mon black qui continue. Au moment crucial, il s’enfonce à fond, rugit et me balance son jus. Il me remplit au max. Je sens ses jets frapper le fond de mes entrailles. Il sort de moi, un gros filet de sperme en coule et vient tomber avec fracas sur le carrelage des douches. Je remarque alors un mec qui doit être présent depuis plusieurs minutes et il se branle tout en matant le spectacle, à bonne distance. Le black se rince la queue vite fait et il se casse. Le gars qui reste est mince, basané, plutôt petit, avec une barbe et des cheveux bruns, tout ça coupé très court. Il est poilu sur le torse, le ventre et le sexe. Sa teub de 17 cm est fine. Le mec se touche la bite, se caresse les testicules... Il me regarde sans savoir trop quoi faire. Puis il se tourne vers le mur... puis se retourne vers moi... toujours en triturant sa teub. Il est mignon. Je lui fais signe de tête... et il avance timidement... Je lui tourne alors le dos pour faire couler de l’eau car j’ai chaud... et tout d’un coup, je sens sa bite dure contre mes fesses. Il colle son buste contre mon dos, et me prend dans ses bras basanés. Une main s'affaire sur mon torse mouillé, tandis que l'autre s'occupe de malaxer sensuellement mes testicules. Sa queue s’enfonce sans l’y être aidée dans ma chatte qui est déjà bien ouverte. Il s’y introduit doucement jusqu’à ce que je sente les poils de son pubis au-dessus du trou. Il commence alors à me baiser, à me donner des petits coups de cul et de bite tout en travaillant ma prostate. Au bout de 5 minutes, il pousse un cri et sort de mon trou. Je sens alors la première salve de sperme qui s’écrase au-dessus de mon trou et qui éclabousse partout. Je ne peux rater autant de sperme, il me le faut dans le trou :

- Remets-moi ta bite dedans, lui ordonne-je.

Il obéit et je sens les autres grosses giclées aller frapper le fond de mon cul. Il continue de me baiser tout en me caressant le corps. Un jeune mec de 18 ans rentre dans les vestiaires et nous voit, il devient tout rouge et va se changer. Mon petit basané sort précipitamment de mon cul, me donne un bisou dans le cou et se taille. Le jeune rentre dans la douche, me regarde mais quand son regard croise le mien, il se détourne et allume la douche. Le jeune est blond, de taille moyenne. Il est mince, sans un poil sur le corps. Seul son pubis a des poils châtains. Il a une peau très pâle, sa queue et ses couilles bien marron contrastent énormément. Il me jette de temps en temps des regards furtifs et je remarque alors qu’il a une demi-molle et que sa queue grossit toujours un peu plus. Je fais alors ma salope, j’allume une douche et je commence à me frotter le cul. Je remarque que je lui fais de l’effet ! Le gland de sa bite commence à sortir du prépuce. Je prends plaisir à me toucher le sexe, les couilles et surtout à le regarder droit dans les yeux... je fais ma salope. Je vois qu'il ne peut pas s'empêcher de regarder ma bite ! Je bande encore énormément après les bites que j’ai eu dans le cul, je suis chaud comme la braise. Et lui bande de plus en plus raide ! Sa queue, épaisse, doit bien faire 19 cm, avec un gros gland. Il sursaute en se détournant quand des bruits de porte dans les douches se font entendre. Mais trop tard... Deux mecs très musclés passent et disent :

- Oh il y en a un qui bande !

Le jeune est tout rouge, il ne sait plus quoi faire... mais sa teub est tournée vers moi. Puis il se dirige vers une cabine fermée. Je lui emboîte le pas et je lui dis :

- Il ne faut pas avoir honte, c’est normal.

- Ça t’arrive souvent toi ?

- Oui... et tu sais ce que je fais contre... je me fais baiser. Mais laisse-moi te tailler une pipe.

- Non, je suis pas PD...

Mais je lui ai déjà pris son engin. Et le pire, c’est qu’il ne fait rien pour m’en empêcher. Je me mets à le branler. Puis je prends sa teub délicatement en bouche. Il ferme les yeux, tombe la tête en arrière et savoure le service. Je lui fais des gorges profondes, ce qu’il semble adorer, vu ses gémissements. Au bout de 10 minutes, il gémit doucement et lâche 4 gros jets de sperme. Les deux premiers atteignent directement le fond de ma gorge, les deux autres coulent sur ma langue. Je me délecte de son sperme et j’avale tout. Puis, je nettoie ce qu'il reste de sperme sur son pénis. Il soupire de plaisir.

Il fait une toilette sommaire puis sort de la cabine une fois sa teub molle. Je me nettoie le visage puis sort à mon tour de la douche. Un des mecs musclés de tout à l’heure est sous la douche. Il me regarde avec insistance en se mordant les lèvres... Moi qui voulais aller me sécher... je me ravise et allume une douche juste en face de lui. Le mec, Yannick, est magnifique : il est châtain avec des cheveux courts, grand (1,90m), la peau pâle. C'est un homme superbe, large d'épaules, le torse taillé en V, des pectoraux et des abdominaux très bien dessinés et compacts, massifs, comme ses biceps, et des cuisses longues et puissantes. Son corps est entièrement imberbe, comme s'il s'épilait. Il se met à se toucher le sexe qui grossit et finit par atteindre 19 cm. Je vois sa main aller et venir sur sa tige, découvrir son gland qui parait vraiment gros, rouge vif. Le mec a bien l’air d’être en manque !

Je m’approche de lui, nos corps se touchent, mon sexe est tendu d'excitation. Il prend ma main droite et vient la poser sur sa queue, elle est dure et chaude, j'aime ce premier contact. Moi, je passe ma main sur son torse puis son dos. Je descends et je touche alors une belle paire de fesses imberbes et musclées. Son beau sexe se ballote entre ses deux grosses cuisses. L’eau ruissèle sur son corps musclé et surtout sur sa teub ! Alors, je me mets à lécher ses pectoraux, ses tétons et ses abdos musclé. Je descends lentement, léchant les abdos. J'arrive à son sexe dressé que je prends en bouche. Je le suce pendant qu’il se triture les tétons. Il me prend ensuite la tête et me baise la bouche. Je sens son précum sortir en masse de sa teub et aller se glisser au fond de mon estomac. Son gros gland se gonfle de plus en plus... comme si j’avais une pomme en bouche. Ses coups de bite me font reculer et je suis finalement contre le mur des douches. Il me relève, me plaque contre le mur, son étreinte est forte. Je sens tout de suite son sexe bander et se frotter contre mes fesses. A l’aide de petits coups de rein, il s’enfonce en moi, tout d’abord son gland... puis il s’enfonce de plus en plus, son gland me labourant littéralement le trou. Il me prend par les hanches et me baise sans prendre de gant, il se déchaine. Dans les vestiaires d'à côté, une personne ouvre un casier. Mon amant me murmure « chut » à l’oreille. Mais il continue de me baiser, ses couilles font un petit bruit tout en tapant mes fesses. On entend alors deux mecs en train de discuter du dernier match de rugby. Ils parlent fort et rigolent, mais ils ne se doutent pas de ce qu'il se passe dans les douches... Yannick me laboure le cul, sa grosse queue perfore ma chatte. Puis ses mouvements s'accélèrent, il me tient les fesses de ses mains et je sens comment il me remplit le cul de jus. Sa queue pulse le jus dans mon cul. Il a bien dû me doser de 6 ou 7 jets. Ensuite, il sort de mes entrailles, et s'essuie la bite pleine de foutre. Il va s'habiller et il part rapidement. Les deux autres mecs des vestiaires semblent être partis.

Le jus de Yannick dégouline le long de mes cuisses, je suis encore en train de bander. Et je pense que j’ai bien rempli mon contrat : mon gage est terminé. J’allume l’eau des douches. Je suis épuisé par tout ce sexe. Un mec d’environ 40 ans, Carlos, rentre sous les douches, il se met bizarrement à côté de moi et commence à se savonner. Il est mignon. Je pense que c’est un espagnol, il est assez bronzé, portant des cheveux bruns et bouclés et un bouc. Il est gros, je dirais 1,75 pour 100 kg. Il a de beaux seins et un gros ventre, eux aussi bronzés. Ses tétons sont marron et énormes. Il est énormément poilu sur le torse et sur le ventre, ainsi que sur le pubis et les couilles. Des poils très noirs, très sombres. Ses couilles et sa bite semble assez petits. J’ai l’impression qu’il me scrute mais il ne fait rien d'autre. Je ne sais pas ce qui me prend mais d’un coup, j’avance ma main vers sa bite, je la prends entre mes doigts... et Carlos se laisse faire... Une réaction immédiate se fait ressentir. Sa bite gonfle et 15 cm se retrouvent entre mes mains. Sa queue est assez épaisse. Il m’appuie alors sur les épaules et je me retrouve très vite avec sa bite en bouche. Il prend ma tête entre ses deux mains puissantes et me fait coulisser la bouche le long de son chibre. Il ne s'arrête pas. Il m'appuie, me remonte, m'appuie, m'enfonce encore plus, me remonte. D’abord doux, il finit par me défoncer le gosier. J'étouffe. Il se retire de temps en temps et me replonge la tête entre ses cuisses, la bite bien enfoncée. Puis au moment fatidique, il me dit d’ouvrir ma bouche et de tirer la langue... et là, c’est l’apothéose. Le premier jet fuse au-dessus de moi pour s’écraser sur le mur des douches. Le deuxième me frappe en plein visage. Les deux suivants trouvent le chemin direct de ma gorge. Le reste ne fuse pas, son sperme coule simplement le long de sa teub sur ma langue... J’avale tout avec plaisir. Nous nous douchons puis Carlos me quitte en me laissant un clin d’œil. Je me douche lentement puis je veux sortir : je suis vidé.

Cette fois, j’entends du monde entrer dans les vestiaires... un entrainement doit être fini. Plusieurs mecs entrent dans les douches. Personne ne me prête attention... je suis un peu comme en transe... je me lave... et en me frottant le sexe, je remarque que je bande encore un peu. Et là je lève les yeux et je vois un métis, Jean-Michel, qui me mate. Il est très mignon, il a dans les 30 ans, la peau couleur caramel, les cheveux courts, une barbe de 3 jours. Son corps est potelé. Il est poilu au niveau du bas-ventre et du sexe. Sa bite, au repos, est plutôt longue et ses couilles sont bien brunes et assez grosses. En me voyant, le regarder, il se tourne vers le mur et continue de se savonner. Puis il se retourne de nouveau, lançant des regards furtifs au niveau de ma bite qui est à moitié dressée. Il se frotte les dessous de bras, le corps. Mais il passe bizarrement assez souvent sa main sur ses couilles et son sexe... J’ai l’impression qu’il commence même à s’allonger. Il se tourne vers le mur puis de nouveau vers moi. Il se baisse pour se laver le bas des jambes et il me montre son cul rembourré et poilu. Il se relève et se retourne, fixant ma teub tout en se savonnant le corps. Sa queue a vraiment pris quelques centimètres ! Il ne bande pas... mais ça ne saurait tarder ! Il finit par se retourner vers le mur... sûrement pour cacher son début d’érection et pour penser à autre chose. Je sors alors des douches et je vais vers mes affaires.

Je vois pas mal de mecs se changer, s’habiller, partir vers les douches. Toutes sortes de corps et de bite sont visibles... et entretiennent ma demi-molle. Certains la remarquent et sourient, d’autres l’ignorent. Il y a des mecs dodus, musclés, tatoués, normaux, minces, poilus, imberbes. Il y a des petites bites, quelques longues, certaines sont épaisses. Je vois de gros culs, de petits cul rebondis... Je vois des blancs, des latinos, des blacks, des gros, des jeunes, des vieux ... je me rince l’œil ! Je reste assis et j’admire tout ça. Jean-Michel sort des douches et vient se sécher près de moi. Il a une serviette autour de la taille. A l’aide d’une autre serviette, il s’essuie. Il se met face à moi et ouvre sa serviette. Il a aussi une demi-molle. Elle fait déjà 18 cm, je dirais... Il veut décidément me montrer l’effet que je lui fais. Il passe sa main sur sa teub, comme s’il se branlait. Il referme sa serviette, il se retourne pour attraper son portable qu’il consulte. Il fait dos aux autres mecs … et je vois sous sa serviette alors que sa teub est en train de plus gonfler. Il recule de quelques pas, fait toujours semblant d’être sur son téléphone et je vois sa grosse teub prendre de plus en plus de volume. Mais il veut cacher son état, il se cache derrière sa serviette. Voyant ça, je me mets vraiment à bander. Je pose ma serviette sur les genoux et j’attends. Il commence à me faire du pied. Puis il regarde autour de lui et fait genre de se pencher sur son sac... mais d’un geste rapide, il me frôle la bite. Je sors alors aussi mon portable et on fait genre d’être occupé en attendant que le vestiaire se vide. Après quelques minutes, étant tranquille, il me passe la main sous ma serviette et me branle. Il se penche sur ma teub et se met à la sucer. Puis il se relève... et je prends sa bite en main... Elle est énorme, elle doit bien faire 22 cm. Il pose sa main derrière ma tête et l'approche de son torse, il appuie en même temps dessus pour la conduire vers son sexe. Je ne résiste pas. Jean-Michel appuie brusquement sur ma tête pour m'enfoncer sa tige jusqu'aux couilles. Je m'étrangle avec sa bite. Quand sa queue est bien dure, il me chope par la nuque, m'allonge sur le sol, crache un mollard entre mes fesses, prend sa bite d’une main et me l'enfonce d'un coup sec. Je gémis de douleur mais Jean-Michel est déjà en train de me baiser. Un mec rentre dans le vestiaire et nous voit en train de baiser. Jean-Michel s’en fout, il continue. Du coin de l’œil, je remarque qu’une bosse se forme dans le maillot du mec. Il ne tarde pas à sortir sa teub et à se branler. Le mec (Cyril) est grand, assez baraqués, avec de larges épaules, un peu d’embonpoint au niveau du ventre, des cheveux et des poils bruns. Il porte des lunettes, une barbe et plusieurs tatouages sur le corps. Ses jambes et ses bras sont musclés et il est poilu à partir du nombril jusqu’aux pieds. Sa teub fait 16 cm. Je sens la grosse bite veineuse du métis me défoncer le cul comme il faut ! Je suis allongé sur le carrelage et Cyril regarde comment je me fais enculer. A chaque coup de bite je sens le carrelage glacé. Jean-Michel me lime pendant quelques minutes et il me balance sa sauce bien au fond de mon cul. Il ressort, me donne sa teub à nettoyer pendant que Cyril me prend dans ses bras puissants, me relève et son gland titille ma rondelle, il se place à l’entrée de mon cul et il en force l’entrée : une chaleur m’envahit. Il enfonce assez rapidement sa queue et il me baise à son tour. Sa cadence est bonne et ses mouvements sont de plus en plus bourrins et rapides. Au bout de 2 minutes, il crache sa purée : il se contracte, s'appuie contre moi, enfonce bien sa queue bien au fond et m’envoie plusieurs jets dans mes intestins. Me voilà de nouveau rempli... Jean-Michel est déjà parti et Cyril m’entraine sous la douche et me lave le corps, en insistant sur ma bite et mon cul.

Entendant du monde arrivé, il m’entraine dans une cabine de douche et il se met à quatre pattes puis il me suce. Il arrête le mouvement et attend, ma queue dans la bouche. Je comprends alors ce qu’il veut : que je lui baise la bouche. Ma queue durcit et je la lui mets au fond du gosier. Puis il se retourne et s’assoit sur ma teub sans me laisser le temps de réagir. Il me chevauche comme ça pendant quelques minutes. Son trou est serré. Mais il supporte bien mes 17 cm. Après le traitement que je reçois depuis 1 heure, je sens que je ne suis plus très endurant. Je lui dis que je ne vais pas tarder à jouir. Il continue de faire des va-et-vient sur ma bite tout en se branlant jusqu’à ce que je jouisse dans ses entrailles. Je sens soudain comment ma queue expulse mon jus… en grosses saccades, agrandissant le diamètre de son petit cul serré à chaque pulsation. Il se lève de ma teub, un flot de sperme s’écoule sur mon ventre. Il me dit d’ouvrir ma bouche, ce que je fais et il lâche une deuxième fois son jus bien lourd que j’avale goulument. Il allume la douche, se rince la bite, et sort en vitesse. Moi je reste sur le sol, épuisé et dégoulinant de sperme.

Je m’habille et je retrouve Thomas dehors, en train de fumer. Il me sourit, voyant le temps que je suis resté dans les vestiaires et il remarque surtout que je suis épuisé. Il me raccompagne chez moi et il va me baiser pendant 1h et me remplir lui aussi. Donc si je vais le total, 11 mecs m’ont prêté leur teub et j’ai reçu 8 doses dans le cul ! Belle performance !

J’espère que cette histoire vous a bien procurer du plaisir en la lisant. N’hésitez à me contacter/m’envoyer un mail pour me donner un retour (précisez-en le titre).

Meetmemz

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

💦 18 Décembre | 61 pages

Les nouvelles | 14

Commande en ligne Elixir
Brave lope soumise à ma queue PG
Piscine avec Papa Camozzzor
Mon meilleur coup ! Vrai-Versa
A seulement 100m Enzo
Mon parrain Meetmemz
Manutention sous tension Cocoww
Orgie multi-ethnique Fabrice
Trip glory holes Garbxc
À mourir de désir emmaBX
Première soumission hard Ghisto
Rencontre imprévue Ninemark
Mon binôme de cours du lycée Julien38000
Nouveaux attouchements Eric59s

Les séries | 47

Soumission & Domination | 618 | +1 Jardinier
1 | ... | 618
Parking des routiers | 2 | +1 Nico-du-37
1 |2
La fouille | 8 | +4 Jam
1 | 2 | 1 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Drague en forêt | 6 | +1 Qkentin
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Clones | 1 | +1 Théo & Léo
1
Dépucelage particulier | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Disparitions | 2 | +2 Fabrice
1 | 2 | 34 | 5 | 6
4 cancres | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Nouveau job | 4 | +1 Mattadispo
1 | 2 | 34
Fantasmes avec un collègue | 7 | +1 Jay
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Lopé par mon beau-fils | 3 | +1 Alex
1 | 2 | 3
20 Déc, + 59 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Nov. 21 : 1  873 331 pages vues

À jour : mercredi 15 décembre 2021 à 06:28 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoires gay cyrillo"ciryllo"bites juteuses"histoiresx"sodomie non voulue""gay histoire sexe""hds gay""histoire gay grosse bite""couilles pendantes""cyrillo histoire gay""histoire gay x""recit gay gratuit""recit gay rebeu""gay cyrillo""blog gay sur erog""histoire sauna gay"cyrrillo"partouze bisexuel""cyrillo 2018""pompeur gay""racaille gay""gay matures""gai ero""sexshop tours""hds gay""histoire de sex gay""visite médicale gay"cyrillo.biz"histoire erotique gay""wc gay""raidd bar twitter""recits sm gay""histoire gay routier"cyrillo"gay x"cyeillo"histoire de depucelage""histoire gay douche""video gay routier""cirillo gay""histoire gay cyrillo""routier gay""histoire cyrillo""histoire x story""grosse quequette""histoire x gay""recit gay hard""histoires porno gay""histoires pornographiques""histoires zoophilie""sauna gay chambery""histoire gay jeune"cyrillo"premiere sodomie gay""recit gay x""histoire gay routier""ma premiere sodomie gay"cyrillo.com"x gay""bear gay""histoires cyrillo""cyrillo histoire""baise en voiture""histoire de cul gay"cyrillo.biz"histoire gay college""baise dans l'ascenseur""histoires cyrillo""amateur gay nu""gay pisse"cyrillo.biz"histoires gays"fleshjack"histoire gay soumis""gay parking""gay erog""gay pute""plan sm""histoires gay cyrillo""hetero suce""cyrillo gay""histoire gay soumis""histoire gay prof""gay wc""cyrillo gay""histoire gay rebeu""histoire gay sexe""histoires inceste""blog de cyrillo""enculée par son chien""trois bites dans le cul""histoire minet gay""recit gay premiere fois""histoire gay lycée""gay routier""gay abattage""cyrillo gay"