ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Un dealer latino m’offre à ses potes

Salut à tous et merci pour tous les retours que j’ai eus, ça fait plaisir de voir que mes histoires vous plaisent (« Deux ouvriers entrent par la fenêtre » est par exemple l’histoire la plus lue au 20 et au 28 avril !) et ça donne envie de continuer à vous raconter mes petites aventures.

Ce que je vais vous raconter se déroule avant la crise sanitaire, il y a 2 ans. J’ai participé à un voyage dans un groupe organisé au Mexique. Je devais y aller avec mon copain de l’époque. Mais entre la réservation et le voyage, on a rompu mais j’ai décidé d’y aller tout seul, je ne voulais pas rater cette occasion. Le voyage était super... mais bon j’étais le seul célibataire parmi des couples (malheureusement hétéros !). Mais je ne me laissais pas abattre : le soir, là où la plupart des participants allait se coucher, moi je sortais, j’allais en boite, je me tapais quelques beaux latinos. En gros, je voulais aussi en profiter. On a commencé la visite par Cancun, puis par Tulum, les cascades d’Agua Azul, Tehuacan, et enfin Mexico. Peu avant la fin du séjour, il m’est arrivé un truc assez mémorable.

On est donc à Mexico et le soir, après les visites, j’en profite pour faire un tour. L’ambiance est un peu comme on la connait des films. Festive, colorée, chaude. Je me connecte à une application de rencontres bien connue et je regarde qui est en ligne. Soudain, au détour d’une rue, un mec m’accoste et me dit un truc. Je ne le comprends pas, je lui dis de répéter plus lentement et il me sort dans un français pas trop mal :

- Ah tu es français ! Un peu de la drogue ? Pas cher !

Il me montre un petit sachet avec de l’herbe. Je décline poliment l’offre, je le salue et je m’éloigne. Je jette un regard en arrière, il ne me suit pas, il cherche probablement d’autres clients. Mon portable se met à vibrer, je regarde : quelqu’un m’a matché. Je plais donc à quelqu’un. J’ouvre l’application : il s’agit d’un latino TBM (monté XL) ... et je vois que le mec se trouve à moins de 20m de moi ! J’observe les alentours. Le dealer me fait alors un geste de la main, souriant, mystérieusement. C’est donc lui qui vient de me matcher !

Je ne sais pas comment réagir... il a l’air quand même louche... mais d’un autre côté, il est bogoss... et j’ai vraiment envie d’une teub XL. Je le laisse alors s’approcher. Il passe derrière moi en me frôlant le cul. Il se retourne et il se colle à moi. Je sens alors un gros bloc dans mes reins. Son paquet a l’air énorme et il semble gonfler. Tout ceci me rend complètement dingue. Je le regarde et lui fais comprendre que je veux baiser avec lui.

Tout d’un coup, un autre mec s’approche de nous et se met à gueuler. Je crois comprendre qu’il veut savoir pourquoi mon dealer a quitté son poste. Ce-dernier sourit, s’approche de lui et lui chuchote quelque chose à l’oreille. Les deux mecs sourient mystérieusement tout en me regardant. Celui que je suppose être le boss de mon dealer me prend par le cou et me pousse vers l’avant, me souriant et me disant qu’il aurait lui aussi envie de mon cul. Il me prend discrètement ma main et la pose sur son paquet... il a l’air aussi assez conséquent ! Je lui souris et ils m’entrainent alors vers un immeuble. On y entre, on monte au 2ème étage. Dans la cage d’escalier, on rencontre un autre mec, avec qui mes deux amants font un check… et le boss lui parle à l’oreille. Le nouveau venu me regarde, sourit, acquiesce et on reprend notre ascension, suivi du mec qu’on vient de rencontrer. Mon dealer ouvre la porte d’un appartement qui se révèle être vraiment miteux. Ça sent mauvais, c’est le bazar, des détritus sont partout sur le sol… ça me donne plus vraiment envie. Je fais inconsciemment demi-tour et je me retrouve face à Ricky, le mec qui vient de nous rejoindre. Il me prend sa tête dans ses mains et me roule une pelle tout en me serrant contre lui. Je sens là aussi un paquet qui devient de plus en plus gros. La porte se referme… et je me retrouve à la merci des trois mecs.

Tous se déshabillent et s’approche de moi. Ils bandent déjà ferme.

Le chef de la bande, appelons-le Pedro, a 30 ans, il est grand (1,85m), il a les cheveux rasés sur les côtés, sur le haut des cheveux assez touffus. Il porte une barbe bien taillée, des boucles d’oreilles. Il a vraiment une tête de dur. Il a des tatouages sur les bras et sur le torse. Il a de gros pecs, un petit ventre potelé, des épaules un plus larges que la moyenne et un gros cul. Il a quelques poils sur le torse et autour des tétons. Il a des poils au niveau du pubis et un trait de poils entre le pubis et le nombril, sinon il est imberbe sur le reste du corps. Sa bite est impressionnante, très bronzée, avec une grosse veine en plein milieu, un gland rose et circoncis, des couilles rasées et plutôt brunes. Sa queue doit faire 22 cm, bien épaisse.

Mon dealer, Carlos, a 25 ans. Il a le crâne rasé. Il est mince, ses muscles sont assez développés, secs et bien visibles. Son pubis est très sombre, très poilu, tout comme ses jambes et ses couilles. Il a aussi quelques poils frisés sur le ventre. Il a des tatouages sur les mains et sur les avant-bras. Sa bite de 20 cm est très très bronzée, épaisse, presque noire et non circoncise. Ses couilles sont toutes aussi noires.

Ricky, le mec, qui nous a rejoint dans les escaliers, a un visage d’ange. Il a entre 20 et 25 ans, il est mince, avec une barbe mal entretenue et aussi courte que ses cheveux. Il a quelques poils sur les couilles, sinon il est presque imberbe. Il a une bite de 20 cm aussi, circoncise et fine. Ses couilles sont très marron, sa bite l’est un peu moins.

Les deux autres mecs s’approchent de nous et Pedro me prend par le cou et l’approche de moi tandis que Ricky me roule toujours une pelle. Les deux autres se frottent à moi et je sens leurs queues bien dures contre mon corps. Ricky lève le bras et me met le nez sous son aisselle. Son odeur m’excite aussitôt. Ma langue passe dans ses poils, bien noirs. Ma main commence à caresser son torse. Ricky me dirige vers la queue de Pedro et je comprends que je dois m’occuper de ce morceau qui est légèrement incurvé vers le haut. Je le lèche puis je le prends en bouche. D’abord le gland... puis j’enfonce le reste. J’arrive à la moitié et j’ai l’impression que ma bouche est déjà pleine. Je ressors la teub puis la reprends. J’essaie de l'avaler entièrement, mais impossible, son gland bloque à l’entrée de ma gorge. Il commence à donner des coups de rein, l’enfonçant un peu plus loin dans mon gosier. Sa queue et ses couilles sentent forts le mâle... Pedro m’enivre. Il laisse ensuite sa place à Carlos. Sa teub est moins épaisse et moins longue, j’arrive immédiatement à lui faire une gorge profonde. Elle reste tout du moins énorme, toute raide et carrément noire. Lorsque Carlos ressort pour me laisser reprendre mon souffle, Pedro m’entraine sur le canapé et me met sur le dos. Il pose son gland sur ma langue et, mieux préparé par la teub de Carlos, il arrive à l’enfoncer lentement jusqu’au fond de mon gosier. Pendant ce temps, il engouffre ma teub dans sa bouche et nous faisons un bon 69. J’ai le nez dans ses poils qui sentent le mâle et une belle vue sur cette grosse queue sombre de latino qui rentre et ressort de ma bouche. Après quelques minutes, il me baise le gosier, ses couilles noires claquent contre mon nez, mes yeux et mon front. Il me suce toujours, il se débrouille bien. Pendant qu’il me baise la bouche, il prend ma main et la pose sur mon gosier. C’est alors incroyable. Je sens sa queue s’insérer et déformer ma gorge, coulisser en moi et aplatir ma pomme d’Adam... et tout cela rien qu’en ayant ma main sur ma gorge.

Enfin, Pedro se relève tout comme moi, les trois mecs s’assoient sur le canapé, leur tige en main et je comprends quel est mon rôle : les sucer ! Je commence par la queue de Pedro qui est sur la gauche. Il me dit d’abord d’ouvrir la bouche, me crache un mollard sur la langue puis me bifle. Ensuite, il enfonce ses 22 cm dans ma bouche. Il y met cette fois plus d’énergie et de violence. Il me donne une petite tape sur la joue pour m’encourager. Il prend ma tête entre ses mains et m’impose son rythme. Puis toujours de ces mains, il sort de mon gosier et me plante la bouche sur la teub de Carlos, son voisin. Toujours aidés de ses mains, Pedro m’oblige à faire une gorge profonde à son pote. Puis il me lâche et je continue de sucer le mec. Puis je passe à la troisième queue tendue.

Je repasse à Pedro tandis que Ricky passe derrière moi et introduit sa langue dans mon trou. Je gémis lorsqu’il le perce de la pointe de sa langue. Il s’y enfonce lentement. Pedro enfonce sa queue et me fait des gorges profondes. Ricky joue avec sa bave et sa langue qu’il enfonce de plus en plus profond, il me mouille ma rosette et son intérieur qu’il parcourt de sa langue avec insistance. Puis il fait s’enfoncer et ressortir sa langue en alternance dans mon rectum, je sens mon cul mouiller. Je ferme les yeux en poussant un nouveau soupir et je me laisse aller.

Puis Ricky crache sur ma raie et étale sa salive, avec les doigts. Il fait glisser un doigt, puis deux, puis trois... Il les écarte afin de bien me dilater. Il me fesse, me déclarant prêt, il crache sur la queue de Carlos qui s'enfonce en moi. Il n’a même pas enfilé de capote, même pas demandé s’il pouvait... ce qui m’excite ! Il s’enfonce lentement jusqu’à toucher le fond, il la retire, l’enfonce plus sauvagement puis me baise. Ricky m'écarte les fesses et se branle en regardant son pote m'enculer.

Pedro quitte ma bouche, Carlos mon cul et Pedro prend la place de ce-dernier. Il ne prend pas de gants, heureusement que je mouille bien et que Ricky m’a bien préparé. Le boss place son gros gland sur ma rosette et le fait entrer. Puis c’est au tour de sa teub de s’engouffrer sur quelques centimètres en moi. Il s’arrête sur ma prostate et commence à jouer avec... j’ai l’impression qu’un poing s’active en moi. Je me concentre pour ne pas éjaculer. Pedro continue ensuite sa descente. Je sens bien la largeur de la bite qui me pénètre. Elle est bien droite et très dure. Il enfonce sa grosse queue au fond de mon cul et commence des mouvements lents, profonds, durs. Son gland sonde mes entrailles, sa queue me frappe la prostate et le fond de mon cul, ses couilles fouettent mes fesses et rebondissent dessus. Il grogne et moi, je gémis. Puis d’un coup, il augmente le rythme ce qui me fait couiner fort. Je vois alors que Ricky filme la scène avec une caméra. Je ne me formalise pas (au moins, il n’a pas tenté de s’en cacher...et il me donnera plus tard ses vidéos !). Dessus, on voit la grosse queue brune s’enfoncer en moi, de temps en temps ressortir. Il joue alors avec son gros gland au bord de mon trou et l’enfonce lentement. Ses couilles se balancent aux rythmes de la baise pour venir s’écraser sur mon cul. On change de position, je me retrouve sur le dos et Pedro reprend. Il n’a pas besoin de ses mains, sa queue trouve le chemin toute seule. Je verrai sur les vidéos sa queue entrer en moi. Assez incroyable de voir un tel morceau rentrer comme dans du beurre et ne faire qu’un avec mon trou. Son rythme est lent et régulier. Il se retire et Ricky filme mon trou : grand ouvert et rougi, béant.

Puis Carlos prend la suite. Son gland se pose alors sur ma rondelle. Il rentre d'abord juste son gland puis introduit entièrement sa queue d'un coup. Elle est moins longue que celle de Ricky mais bien plus épaisse et elle m’ouvre le sphincter encore plus. Il me baise immédiatement avec un rythme régulier, enfonçant bien sa queue au fond de mon cul et ressortant la moitié pour immédiatement replonger dedans. Ricky se place en dessous de nous et il filme une scène qui me fait mouiller à chaque fois que je la regarde : on voit la grosse queue de Carlos disparaitre dans mon trou puis réapparaitre au gré de ses mouvements. C’est incroyable de voir cette norme queue noire entrer puis sortir de mon cul. La différence de couleur entre sa bite quasiment noire et ma peau blanche est géniale ! Mais le plus incroyable, c’est surtout la largeur de sa bite qui m’ouvre le cul et qui me le remplit bien.

Ricky l’encourage à me baiser plus fort. Et Carlos s’exécute. Il me pilonne. Il me défonce en rafales. Sa queue sort presque à chaque fois de mon cul. Le latino sait y faire et pousse sa bite pour me la mettre bien profonde. Ses grosses couilles claquent sur mon cul. On voit sur la vidéo le cul poilu de Carlos qui bouge en cadence. Je kiffe ses grosses couilles toutes aussi poilues qui accompagnent ses mouvements et qui, à chaque fois qu’il se retrouve au fond de moi, semblent m’appartenir, toutes noires, hérissées de poils. Sa queue très large est toujours en train de m’élargir le trou. Mon anus happe son chibre noir et se referme dessus puis le libère de nouveau. Il alterne maintenant les va-et-vient qui me démontent le cul et des sorties complètes avant de rentrer entièrement d'un coup. Quand il ressort sa bite, mon trou est bien large, mais instinctivement, le sphincter se referme, le latino repose alors son gland sur ma rondelle et la pénètre de nouveau. Je sens qu’il me fait jouir du cul. On le voit aussi sur les vidéos !

Carlos me change de position. Il me met sur le dos, positionne sa teub devant mon trou et donne un grand coup de rein qui me coupe le souffle. Ricky remonte par-dessus l’épaule de mon baiseur. On y remarque comment ce-dernier m’ouvre bien le trou et l’élargit. Les poils de son pubis me caressent les couilles et ma queue fait des soubresauts sur ses abdos. Au bout de quelques minutes, Ricky pose son portable et Carlos lui cède sa place. Le beau minet crache sur mon trou et enfonce ses 20 cm en moi, d’un coup. Elle n’est pas bien épaisse mais elle tape à chaque coup contre ma prostate. Il me défonce, il est d’une violence incroyable. Et super endurant avec ça. Il tient comme ceci pendant 10 minutes. Puis il joue avec mon trou, y entrant et sortant lentement en donnant de gros coups de butoir.

Il me positionne sur le côté, lui dans mon dos et recommence à me pilonner en me tenant une jambe en l’air. Sur la vidéo, on a une belle vue sur ses couilles qui claquent contre mon cul, sur sa queue qui entre et sort rapidement, avec quelques ratées de temps en temps (sa teub sortant de mon cul mais retrouvant immédiatement son chemin). Les poils mouillés de mon trou sont comme collés à sa teub et ils accompagnent son chibre à chacun de ses mouvements. La différence de couleur me fascine aussi : sa queue brune, ses couilles qui le sont encore plus et ma peau pâle.

Pedro se met sur le dos, à côté de nous et c’est pour moi le signal de le chevaucher. Je m’embroche sur sa queue, sans hésitation... il me faut tout de même quelques secondes pour m’y réhabituer, je prends appui sur son torse, je me mets à califourchon et je fais des va-et-vient sur son monstre tandis que lui me regarde avec envie. Je fais quelques pauses, mais j’assure. Au bout d’un moment, il me prend les cuisses, me fait remonter un peu sur sa bite et il prend le contrôle en donnant des grands coups de bassin. Il me brise le cul.

Les deux autres latinos se placent à côté de nous, eux aussi sur le dos, la bite en l’air et je ne me fais pas prier. Je change de teub et m’embroche directement sur celle de Carlos, tournant le dos à son visage, posant face ... au portable qui est fixé sur un trépied. Carlos donne des coups de bite, je l’aide aussi en faisant des va-et-vient, ses couilles frappent mon périnée, sa queue s’enfonce en moi et m’élargit bien le trou. Les autres nous regardent, la bite à la main. Mon étalon pose ses mains sur mes reins, se plaque au fond de mon cul et me donne des coups de queue petits mais puissants. Ses couilles sont pleines de ma mouille qui a coulé hors de mon trou. Sa queue, toute noire, gonflée à bloc, perfore mon petit cul blanc.

Je passe ensuite à la queue de Ricky qui me laisse faire des va-et-vient dessus. Puis je repasse sur celle de Carlos qui me couche sur son ventre, me prend les jambes et impose un rythme violent à sa teub qui m’ouvre et vient me pénétrer au plus profond. Je passe ensuite à Pedro qui m’inflige le même traitement. Mais c’est beaucoup plus intense. C’est incroyable la différence que 2 cm de queue peuvent produire. Sur la vidéo, sa queue raide et dure comme du fer disparaît entre mes fesses, son gland repousse mes chairs. J’écarte bien les cuisses pour qu’il me ramone encore plus profondément le cul... Ses couilles claquent bruyamment contre mes fesses. J’adore voir et sentir sa grosse bite limer mes entrailles qui sont grandement ouvertes.

Il me donne alors une tape, je me relève, il me place en levrette et il plonge sa queue tout au fond de moi. Les deux autres observent ça tout en se branlant. Carlos me donne des tapes sur le cul ou me tire les couilles. Ricky passe devant moi et me donne sa teub à sucer. Au bout de quelques minutes, Carlos prend la place de son boss. Puis c’est Ricky qui me baise. Les trois mecs se succèdent ainsi dans mon cul et dans ma bouche pendant pas mal de minutes. Pedro me baise sauvagement, il me secoue comme un pantin. Carlos m’ouvre le cul au maximum et me baise plus violement mais moins rapidement. Ricky donne des coups de rein de manière lente mais puissante, il accélère et ralentit. J'ai la mâchoire démontée et le trou dilaté.

Pedro se met de nouveau sur le lit et je le chevauche. Ricky arrive par derrière et me fait basculer vers l’avant. Pedro écarte les jambes et Ricky approche sa bite de mon trou. Ils veulent me faire une double pénétration ! Inquiet, je ne sais pas si je vais arriver à prendre deux teubs aussi énormes en même temps, même si je mouille énormément et que mon trou est bien ouvert. Le gland de Ricky force l’entrée et tout d’un coup, sa teub bien raide glisse lentement le long de celle de Pedro. Mais Ricky sait y faire, il s’enfonce doucement, marque des pauses et reprend. Je gémis à chaque poussé, à chaque avancée dans mon cul qui est dilaté jusqu'à la rupture, rempli comme jamais. J’ai l’impression que ses deux grosses bites, enfoncées jusqu'aux couilles, vont faire exploser mon trou... Pedro reste immobile, tandis que Ricky me ramone. Dès le premier coup de bite, je crie de plaisir, écartelé par ses deux grosses teubs et tenu par quatre mains. Pedro gémit, galvanisé par ce frottement de sa bite contre celle de Ricky. Mon corps se retrouve pris en tenaille entre les deux latinos. Ricky me pilonne pendant cinq bonnes minutes. Puis, il s'arrête, laissant Pedro imposer son rythme. Carlos filme la scène pendant ce temps. On nous y voit bien baiser. Les couilles marron et poilues de Ricky frappe le chibre de Pedro. Mon trou, grand ouvert, prend ces deux teubs sans aucun problème. On y voit aussi le cul de Ricky est pris de spasmes, preuve qu’il adore tout ceci.

Peu avant de terminer, les deux s’acharnent en même temps dans mon cul et me font gueuler de plaisir. Ricky sort pour éviter de jouir. Carlos vient alors prendre sa place. Sa grosse et large queue m’ouvre encore plus. C’est lui qui prend la direction de la baise et il donne des coups de rein puissants. Je sens les deux glands super excités à chaque va et vient se frotter l'un sur l'autre. Quelle beauté de voir sa bite noire et ses grosses couilles poilues balloter et frapper la queue de Pedro et de voir aussi les deux grosses veines de décharge se frotter l’une sur l’autre. Carlos prend maintenant appui sur ses chevilles et trouve encore plus d'élan pour me perforer. Il adopte une cadence puissante pour me baiser. On voit la teub de Pedro, fortement branlée par la queue et les coups de rein de son employé, qui semble grossir à vue d’œil. Carlos dit qu’il ne va pas tarder à jouir. Pedro sort alors de mon cul, à mon grand regret. On peut voir sur la vidéo les deux bites de mes baiseurs luire de mon liquide anal ... et surtout mon trou qui n’a jamais été aussi ouvert et rougeoyant.

Carlos me positionne en levrette et veut continuer de me baiser, cette fois seul. Il se positionne devant mon trou, il plaque ses mains sur mon dos, il m’embroche et se déchaine comme jamais. Ses jambes musclées donnent le ton. Sur le film, on voit sa bite noire me ramoner et ses couilles claquées sur mon périnée.

Tout d’un coup, il se met à beugler et immédiatement, mon trou se trouve rempli de son sperme chaud. Je suis fécondé, je sens vraiment une grande quantité de sperme envahir mon cul et prendre rapidement place autour de sa bite. Il continue de me ramoner et le sperme sort sur sa bite et le long de mon trou puis le long de mes fesses. Il sort pendant un court instant sa queue et joue avec mon trou d’où on voit sur la vidéo sortir un jet qui vient s’écraser le long de sa cuisse. Une bonne partie du sperme restant coule le long de mon périnée. Il renfonce sa queue et cette pression dans mon trou provoque une nouvelle coulée de semence. Il se remet à me donner des coups de bite qui restent puissants et il se plait à m’enfoncer sa bite au fond de mes entrailles, faisant coller ses boules noires contre mon cul blanc. Ainsi, ses couilles ramassent son sperme et lorsqu’il reprend sa baise, le jus se retrouve propulsé un peu partout autour de nous. Au bout de 2 minutes, il gueule de nouveau et à ma grande surprise, je sens sa bite lâcher de nouveau des jets de sperme dans mon cul ! Et cette deuxième fécondation semble encore plus abondante que sa première. Il continue de me baiser, le jus sortant en grosses doses de mon cul : sur la vidéo, on peut apercevoir un flot de jus ininterrompu couler le long de mes fesses pour aller s’écraser sur le sol. Sa queue noire est devenue blanche de sperme. Une minute plus tard, il jouit une troisième fois. Je me sens de nouveau rempli. Il sort de mon trou et un flot de sperme accompagne sa teub, coule rapidement et vient s’ajouter au reste par terre. Il continue de me pénétrer, sa queue étant toujours aussi dure. Il semble inépuisable, c’est un vrai étalon ! Au bout de 4 minutes, il sort et il se branle un peu. Alors, il jouit et un sperme épais se répand sur mes couilles et sur mon trou. Il continue de se branler et des lourdes gouttes tombent par tard, allant s’ajouter à la flaque de sperme qui coule toujours le long de mon cul. Avec son gland, il joue avec le jus. Il le met sur le bout de sa queue, toujours aussi dure, qu’il renfonce vite fait en moi. Il me baise pendant 2 minutes, ressort de mon trou et se branle. Cette fois il éjacule 2 jets bien puissants, ceux-là liquides et bien blancs puis replante son membre en moi et continue de jouir. Il veut ressortir et une vague de sperme déferle hors de mon trou, passe sur sa bite et va s’écraser par terre. Il se remet en moi et continue de me baiser. Sous l’effet de sa teub, les flots coulent et sont seulement interrompus quand sa queue ressort. Quand il la replonge en moi, la pression fait sortir son jus. Trois minutes plus tard, il ressort se branle de nouveau et cette fois seulement quelques gouttes en sortent et il se replante en moi. Après 5 minutes, il se branle de nouveau, me demandant de lui caresser les couilles. Je prends ses couilles bien moins grosses mais toujours aussi noires et poilues. Je les triture, je les caresse, je les tire pendant qu’il se paluche. Il a l’air d’apprécier, son gland semble gonfler encore plus. Il se met à souffler plus fort, des gouttes de sperme assez liquides sortent, il en envoie partout voler autour de lui... ainsi que sur mon cul. Il pousse son jus vers mon trou et me replante sa queue. Il donne quelques coups mais je crois que la source vient de se tarir. Il sort de mon cul qui est noyé dans le sperme. Au-dessous de moi, une grosse flaque de jus est étendue sur le sol et elle est sans cesse alimentée par le breuvage blanc qui continue de couler. Il a juté 7 fois d’affilé des litres de sperme. Il approche ensuite sa queue de ma bouche : elle n’est plus noire, elle est blanche. Des gouttes liquides de sa semence dégoulinent de sa teub, le jus le plus épais recouvre toujours son gland et la moitié de son membre qu’il me plonge dans la bouche. En somme, mon colon est devenu un réservoir à foutre.

Ricky marche dans le sperme pour venir prendre la suite. Il est bien dur, le spectacle de son pote qui n’a pas cessé de me remplir l’a rendu fou de désir. Il donne des grands coups de bite. Sa queue brune est blanchie par le sperme de Carlos. Le jus coule de plus belle le long de mon cul, il se colle à ses couilles qui font un bruit de mouille kiffant quand ses burnes s’explosent contre mes fesses. Puis, il cède sa place à Pedro qui est moins rapide mais ses coups de bite sont très profonds. Sur la vidéo, on voit en gros plan son pieu couvert de jus s’engouffrer dans mon trou. Ses 22 cm vont chercher en profondeur le sperme de Carlos et le font ressortir en gros paquets quand il sort sa teub de mon cul. Ricky se place sous moi et se met à me lécher les boules, le périnée et le trou. Apparemment, cette scène l’excite autant que moi. De sa langue, il ramasse du sperme puis il vient vers mon visage et me roule une pelle. Il me fait partager le jus de son compagnon. Au bout de quelques minutes, Pedro accélère le rythme, sa queue venant buter au fond de mes entrailles, je gueule de plaisir, et soudain je sens une vague m’envahir. Pedro vient de jouir. Mon cul est de nouveau complètement rempli ! Le sperme, inondant tellement mes entrailles, jaillit sous la pression et se déverse d’une traite sur le sol, allant s’ajouter à celui de Carlos. Pedro continue de me donner des coups de bite pour profiter d’un long orgasme. Le sperme continue de dégouliner le long de mon périnée comme un torrent, sa bite devient de plus en plus blanche. Ses couilles battent contre se sperme et en expulse un peu partout sur mon ventre, sur ses jambes et sur le lit. Le jus ruisselle de mon cul et tombe avec de gros plouf dans la mare de jus. Mes couilles sont blanches ! Mes cuisses sont mouillées.

Le mec ressort de moi, une nouvelle vague de sperme se répand par terre. C’est comme un geyser, le jus est sorti d’un seul coup avec une puissance incroyable comme s’il avait été mis sous pression. Une fontaine de jus s’ajoute à la mare par terre. Pedro en profite pour me donner à lécher sa queue qui dégouline de jus. Ricky prend la suite. Alors qu’il introduit sa queue, il s’exclame que mon trou est plein, ce qui a l’air de lui plaire, à en juger par sa bite qui durcit. Il me baise fermement. Ses couilles deviennent très poisseuses à cause de tout ce sperme. Sa bite, devenue toute blanche, fait des flocs. Chacun de ses coups de teub fait expulser le jus qui se trouve toujours en moi, coulant le long de mon périnée et allant s’ajouter au reste. Sa queue semble plus dure, il a l’ai plus bestial. Il a l’air d’aimer baiser dans le jus de ses potes. Au bout de quelques minutes, il se sort de moi, se branle, gueule et lâche sa purée : on voit bien sur la vidéo 8 puissants jets se déverser sur mon trou, les éclaboussures arrosant mes fesses et mon dos. Puis il s’enfonce dans mes entrailles. Il continue alors se répandre en moi. 5 jets d’une puissance démente viennent tapisser mon cul et s’ajouter au sperme des deux autres. Il donne encore quelques coups de bite, ressort, prend le sperme qu’il a laissé au bord de mon trou, le pousse avec son gland à l’intérieur et s’enfonce une nouvelle fois en moi.

Je me pose sur le lit, dégoulinant de sperme, et je m’active sur ma queue. Mon cul est baigné dans le sperme chaud et abondant des trois mecs. Mon anus tente de se refermer... mais il semble rester ouvert et béant. Ricky se pose à côté de moi et d’un doigt, il prélève le sperme qui sort de mon trou et le réintroduit en moi. De deux doigts, il me doigte et va chercher ma prostate. Grâce à ce traitement et surtout rien que l’idée d’avoir servi de vide-couilles, la jouissance monte très vite et ma queue crache. J'ai un orgasme dévastateur, je gicle une grosse quantité de sperme qui jaillit dans toutes les directions. Les jets n’en finissent pas.

Les mecs viennent se poser à côté de moi, parlent entre eux, me caressent, me tapotent sur les épaules et le cul comme pour me féliciter d’avoir été un bon vide-couilles. On finit par se séparer. Je rentre à mon hôtel, repu, rempli de foutre. Ce voyage au Mexique va me laisser un souvenir mémorable... Les Mexicains sont vraiment de bons coups.

J’espère que cette histoire vous a plu. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des commentaires pour me donner un retour (n’oubliez pas de préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

Autres histoires de l'auteur :

Au club de sport | 1 | 2345

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 7 Janvier | 28 pages

Les nouvelles | 13

Du plaisir au sauna Jerry
Soirée chez Abdel Kylianpassif
Une nuit arrosée Vktrlmbrt
Proposition malhonnête Tortureetchatiment
Le mac rebeu Femelle
Mon parrain Meetmemz
Le pompier tire le gros lot Fabrice
Un fantasme Rixoo
Mon harem Louisorigine
Le bal du 14 juillet Fabrice
Baise avec Rachid Meetmemz
Grand Magasin Fabrice
Daron du poto Felix

Les séries | 15

Banquier | 2 | +2 Jfrancois60
1 | 2
Le batave et les rebeux | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Manutention sous tension | 2 | +1 Cocoww
1 | 2
Labyrinthe des plaisirs | 1 | +1 Mysterious1991
1
Visite de papa | 2 | +1 Helvetio
1 | 2
Long Play Versus Perfect Gliss | 1 | +1 Oakspirit
1
Entre potes | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Excitantes retrouvailles | 3 | +1 Max
1 | 2 | 3
10 janvier, + 66 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoires sex""histoire de sex gay""cyrillo dial""pute a rebeux""recit depucelage gay""cirillo gay""histoire gay cyrillo""recit zoophile gay"cyrillo.biz"felation gay""histoires gay cyrillo"cyrillo"histoire gay premiere fois""cyrillo histoires gay""photo gay nu""grosse pute gay""gay vide couille""histoire gay pere fils""histoire gay porn""bear gay""histoire gay crade""histoire gay bdsm""histoires sexe gay""photo gay gratuit""histoires porno""ma premiere fellation""www cyrillo""actif soumis gay""histoire de cul gay""histoire gay soumission""histoire cyrillo""plage naturiste gay""sexshop marseille""blog histoire gay""recit sodomie"xstory.com"histoire de sex gay""premiere fellation""visite médicale gay""histoire gay plage""sodo gay""cyrillo gay""cyrillo dial""histoire zoophile"cyrillo.com"histoire gay pere""récit gay""histoire de soumission gay""recit gay cyrillo""histoire gay vieux""cyrillo blog""histoires cyrillo""cyrillo histoires gay""sauna bossuet""pute a jus""baise dans les dunes""histoire gay gratuites""ejac gay""histoire erotic""histoire gay meilleur ami"ciryllo"recit gay""gay en foret""recit pornographique""histoire gay reel""sauna gay nice""hds histoire gay""mec en string""premiere fellation gay"cyrilllo"cyrillo histoire gay""blog de cyrillo"cyrillo.com"viol gay""histoire gay prof""cyrillo pcul""histoire gay hetero""histoire gay routier""recit gay routier""histoire sexe gay"cyrillo.com