ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode

Baisé par un bodybuilder

Chapitre 2

Salut à tous et merci pour les retours que j’ai eus sur la première partie. Voilà donc la suite de mon histoire avec Bastien, un bodybuilder de ma salle de muscu qui m’a attiré chez lui pour me baiser comme un dingue. Il m’avait dit de revenir le samedi après notre baise car il voulait organiser un plan à plusieurs avec d’autres mecs musclés...

Le jour venu, je me rends à l’heure et à l’endroit indiqué. J’arrive à la porte de son pavillon de banlieue, je sonne et Bastien m’ouvre, me priant d’entrer. Il est déjà nu et je peux de nouveau admirer ce beau taureau : il est grand (1,85m pour 120 kg), avec le crâne rasé et une peau assez pâle, super costaud, une mâchoire carrée, de larges d'épaules, un torse taillé en V. C’est une montagne de muscles ! Ses pectoraux sont gonflés, ronds. Ses abdominaux sont très bien dessinés et compacts. Ses deux jambes sont larges et puissantes. Ses cuisses sont toutes rebondies, longues et solides. Sa bite épaisse est déjà tendue, elle fait 16 cm et il a deux énormes couilles qui pendent.

Il s’approche de moi et me prend dans ses bras. Je pense d’abord qu’il veut m’embrasser... mais très vite, je déchante. Il me prend par la gorge et serre fort. Je tombe dans les vapes. A mon réveil, je me retrouve sur le sol du séjour, nu, les mains ligotées sur mon ventre. Je lève la tête et je remarque que je suis à la merci de Bastien et de 5 autres mecs qui bandent devant le spectacle qui s’offre à eux :

Il y a Sylvain, 20 ans, un mec au crâne rasé, lui aussi bien musclé sans un poil sur le corps. Ses épaules ne sont pas aussi larges que celle de Bastien. Il est monté 17 cm, avec des couilles respectables. Ses pectoraux sont bien bombés, bien ronds. Ses biceps et ses cuisses ont l’air solides, montrant le début d’un bon travail au club de muscu. Son ventre est arrondi mais pas gras, tout en muscle. Il a un tatouage sur le torse et un dans le dos, ils montrent des signes tribaux.

A ses côtés se trouve Victor, un mec musclé, grand (1,90m). Il est brun, des cheveux mi-longs, un visage fin avec un bouc. Ses biceps sont impressionnants, laissant apparaitre des grosses veines, il a des épaules larges, des jambes puissantes et une grosse queue de 19 cm surplombant un paquet de couilles énormes. Ses jolies tablettes de chocolat sont saillantes, gonflées à bloc. Ses pectoraux sont bombés et énormes ... Une légère pilosité se laisse remarquer sur ses jambes, sinon il a rasé le reste. Il est larges épaules bien rondes et carrées.

Je vois aussi Hector, un mec de 50 ans, une montagne de muscles. Il a des cheveux blonds, coupés en brosse et rasés sur les côtés. Il a un visage fin et sévère. Ses bras sont massifs, deux fois plus gros que mes cuisses. Ses pectoraux sont énormes, comme deux boules gonflées avec des tétons proéminents. Son ventre est aussi gonflé, un mélange de graisse et de muscles. Il a un piercing au nombril. Ses bras sont complétement recouverts de tatouages. Il a une bite circoncise de 16 cm.

A ses côtés se trouve Thomas, 40 ans. Cette armoire à glace aux muscles massifs est baraquée avec un cou de taureau et une gueule carrée. Ses cheveux bruns sont courts et il a une barbe bien taillée. Il a des pectoraux vraiment développés et des biceps puissants. Ses cuisses, elles, sont énormes. C’est un beau bébé musclé avec un gros ventre bien dur. Des tatouages couvrent son corps et ses bras. Il a 18 cm entre ses jambes bien poilues et bien noires. Ses grosses couilles pendantes sont rasées, au contraire de son corps qui est velu.

Et enfin, il y a Jérôme... un géant de 45 ans. Il a le crâne et tout le corps complétement rasé. Il doit bien faire 2m et il a lui aussi un cou de taureau, des pectoraux gros et fermes avec d’énormes tétons et des tablettes de chocolat comme je n'en ai jamais vu. Ses bras sont énormes, ses biceps puissants. Il a un petit cul bien rond et une bite de 22 cm. Ses cuisses sont épaisses, très développées.

Les mecs bandent tous, devant moi. Je suis à leur merci. Bastien s’approche de moi et me fourre sa teub en bouche. Il me la lime et je n’ai pas d’autre choix que de subir. Jérôme, le géant aux 22 cm, s’approche de Victor et se met à lui rouler une pelle. C’est comme si les autres n’attendaient que ça... tous se mettent à s’embrasser goulument, les teubs se frottent contre les tablettes de chocolat et les cuisses musclées. Bastien laisse au bout d’un moment sa place et Sylvain prend la suite. Il est plus tendre que Bastien et il me donne des petits coups de bite qui me font apprécier ses 17 cm. Il ne semble pas très endurant car il laisse vite sa place à Jérôme... qui me fourre ses 22 cm bien au fond de la gorge. Un réflexe vomitif me prend mais sa queue, bloquée en moi, empêche tout mouvement de recul. Il commence à me défoncer la bouche... qui s’y fait et subit avec délice ce monstre. Après 5 minutes, il cède sa place à Hector qui me soulève comme si je ne pesais rien, me repose et me présente sa rosette devant la bouche. Ma langue en sort automatiquement et entreprend de jouer avec son bouton. Il gémit de plaisir. Puis j’enfonce ma langue lentement dans son trou. Il gémit de plus en plus sauvagement, ce qui m’encourage à insérer ma langue au plus profond. Puis il se relève et me plante sa queue dans la bouche. Lui aussi me baise et me fait faire des gorges profondes. Ses couilles me battent le front, son ventre proéminent se frotte à mon torse. Sa bite n’est pas bien grande mais il donne des coups de rein puissants. La grosse bite de Victor lui succède puis celle de Thomas. Les six bêtes de muscles vont défiler dans ma bouche pendant bien 20 minutes.

Une fois qu’ils se sont bien défoulés dans ma bouche, Thomas me retourne comme une plume... je remarque ses gros biceps bander et laisser dépasser de grosses veines sous l’effort et je me retrouve face contre terre. Et c’est Jérôme qui se met derrière moi. Il me tartine la raie de gel et il enfonce son gros pouce dans le trou. D’abord lentement puis une fois son pouce bien au fond il se met à me doigter comme s’il me boxait. J’ai l’impression d’avoir une saucisse dans le cul tellement son doigt est épais. Une fois bien engraissé, il glisse son corps le long de mon dos, il me mord l’oreille tout en me pelotant le cul de ses deux grosses mains. Il glisse vers le haut et sa bite se présente devant mon trou. Elle glisse toute seule à l’intérieur, sans capote. Je dois bien mouiller bien si ses 22 cm entrent tous seuls. Il me les plante bien au fond, je sens ses couilles frotter contre mon périnée. C’est comme si j’avais une grosse poutre en moi. Il me possède entièrement. Mon corps doit avoir l’air bien chétif comparé à cette masse de chair et de muscles. Ses mains puissantes empoignent ma taille et il se met à bouger ses reins. Je sens ses pectoraux se frotter contre ma tête et mon cou tandis que ses abdos m’écrasent le dos. Je me fais baiser par un géant. Au bout de quelques minutes, il accélère le mouvement et sa bite me martèle. Les autres mecs nous regardent tout en se branlant et en s’embrassant. J’admire les épaules puissantes de Jérôme, ses bras très virils. C’est un taureau, une bête de sexe qui se défoule en moi.

5 minutes plus tard, Jérôme sort de mes entrailles et c’est Hector qui me la met. Ses 16 cm viennent taper contre ma prostate tandis que ses bras massifs sont posés comme deux piliers immenses de chaque côté de ma tête. Il se met à me pilonner en donnant des coups de bite, petits mais puissants. Son ventre claque contre mon cul ce qui me rend dingue... Par contre, il cède vite sa place. C’est au tour de Sylvain. Avant de me prendre, il passe sa langue autour de ma rosette puis il me défonce le trou en donnant de petits coups. Et très vite, je me fais prendre par ses 17 cm. Il m’entoure le torse de ses bras puissants, pose ses pectoraux dans mon dos et il me défonce avec énergie et violence. Ses couilles claquent bruyamment contre mon cul. Il fait souvent des pauses en me léchant dans le cou et en m’embrassant... puis il reprend sa baise endiablée. Il profite pendant 10 minutes de mon cul puis c’est à Bastien de prendre sa place. Il me baise en donnant de puissants coups de reins. Il me bourre avec sa teub bien épaisse. Pendant ce temps, il me met ses biceps devant la bouche et attend que je les embrasse. J’adore me sentir dominer par sa carrure et ses muscles.

Il cède sa place ensuite à Thomas, l’armoire à glace. Il m'enfonce sa bite bien chaude au fond de mon trou. Je sens son pubis poilu me caresser les fesses. Il attend un peu tout en étant bien enfoncé en moi, et il commence des va-et-vient en douceur, puis il augmente la cadence. Ma main prisonnière dans le dos lui caresse ses abdos poilus. J’en apprécie le contact doux. Il me pilonne pendant quelques minutes et sans prévenir ... ressort pour prendre la bite de Victor en main pour la guider vers ma chatte. Il me lime, accélère, ralentit. Puis il commence des va-et-vient violents. Il sort complètement sa queue et la rentre d'un coup. Quand il sort, j’entends un bruit de succion et il s'enfonce de nouveau en moi, à fond. Ses abdos se contractent au rythme de ses coups de rein… Ses couilles énormes me frappent le cul et les cuisses. L’ensemble de son corps et de ses muscles est bandé. Le mec se donne à fond. La sueur se met à dégouliner le long de ses pecs et de son ventre saillant.

Une fois qu’il s’est bien défoulé dans mon cul, Victor me retourne sur le dos, il me défait mes liens pour mieux les refaire et je me retrouve les quatre fers en l’air, mon trou bien ouvert leur est offert. Ils se mettent en file indienne devant mon trou et ils me baisent à tour de rôle, chacun cédant sa place au bout d’une minute. Ils se défoulent en moi. Les fessées pleuvent. Au bout de 30 minutes, ils changent. Ils se placent tout autour de moi, se branlant, me donnant leur teub à sucer tandis que Bastien me baise avec force. Je suis à la merci de ces mâles. Je suis entouré de ces montagnes de muscles, comme fait prisonnier par ces corps magnifiquement sculptés. Bastien va bien loin au fond de mon cul, ses grosses mains posées sur mon bassin, accompagnant le rythme de ses coups de rein. Ses coups de teub deviennent de plus en plus puissants. Au bout de quelques minutes, il beugle et je sens sa queue expulser son sperme dans mon trou. Dans cet ultime mouvement, il fait saillir ses muscles bandés à bloc. Une dizaine de jets viennent frapper mes intestins. Je me sens rempli par sa semence... comme si des litres de liquide entraient en moi. Je le vois vite prendre un vase et Victor le place sous mon trou. Quand Bastien se retire, son jus jaillit comme un geyser de mon trou.

N'en pouvant plus, Victor prend la suite. Sa queue glisse dans mon trou. Il me baise, sa queue fait sortir à chaque mouvement du sperme de son prédécesseur. Ses couilles et son pubis s’en retrouvent tapisser, ils deviennent tous blancs. Il me tient mes jambes chétives avec ses énormes paluches. Moi, j’admire ses abdos qui se contractent pendant qu’il me baise. Ses pecs sont gonflés et ses bras sont bien tendus sous l’effort. Il jouit très vite. Il s’enfonce au fond de mon trou et je sens sa queue se contracter, ses grosses boules poilues lâcher tout son sperme et là, je ne suis pas déçu non plus... Un torrent chaud emplit mes entrailles. Sa queue ne semble pas vouloir s’arrêter de juter. Il continue à donner des coups de bite et au bout de quelques secondes, il se retire lentement. Un torrent sort de ma chatte et va rejoindre le jus de Bastien dans le vase.

Thomas succède à Victor et il me baise avec violence, me fessant de temps en temps. Ses grosses couilles frappent mon cul et envoie jaillir en l’air le sperme de mes deux baiseurs précédents qui coule le long de mes cuisses. Ses pectoraux et ses biceps bandent sous l’effort. Ses deux bras tatoués maintiennent avec force mon bassin. Son corps velu est magnifique, je passe mes doigts dans sa toison. Je remarque que chaque coup de rein contracte ses abdos poilus. Au bout de 5 minutes, il pousse un cri bestial et son jus sort de ses grosses couilles. Il est bouillant. Cinq gros jets viennent rejoindre le sperme des autres. Il sort et je n’ai le droit à aucun répit. C’est au tour d’Hector qui me baise avec violence, ses coups sont puissants et il éjacule au bout d’une minute. Au moment de jouir, ses grosses mains enserrent mon cou et je ressens son orgasme dans tout son corps. Il jouit pendant un bon moment. Je me sens encore plus rempli. Hector décule, du sperme jaillit de mon trou. Sylvain prend immédiatement sa place et il pousse sa queue dans mon trou qui expulse du liquide sous la pression de sa bonne teub. Il me tient les jambes et il donne de gros coups de queue qui tapent contre ma prostate. Le jus contenu dans mes entrailles déborde de mon trou et est expulsé dans tous les recoins de la pièce. Très vite, il gueule et expulse son jus dans mes intestins. Il me dose bien et continue ses coups de queue. Quand sa bite se ramollit, elle ressort toute seule de mon trou, pour tomber lourdement contre sa cuisse, accompagnée d’un autre flot de jus. Et enfin, la bite de Jérôme vient se replacer en moi. Ses 22 cm tassent bien le jus des autres... au fond de mes entrailles. Il me démolit le cul, la baise étant facilitée par le sperme des cinq autres mecs. Sa bite, devenue toute blanche, fait des flocs. Chacun de ses coups de teub fait expulser le jus qui se trouve toujours en moi, les éclaboussures arrosant mes fesses et mon ventre.

Au bout de 5 minutes, dans un cri rauque, il déverse son jus en vagues. Des geysers de foutre sortent du fond de ses couilles et viennent s’ajouter au sperme des 5 autres mecs. Je me sens inondé jusqu'à l'estomac. Au moment où il se retire, une rivière de sperme se déverse hors de mon cul et vient s’ajouter avec fracas au reste dans le vase. Mes couilles baignent dans le jus gluant de ces 6 montagnes de muscles. Bastien me dit d’expulser le jus qui reste en moi. Toujours les jambes en l’air, je m’exécute et je pousse. J'ai l’impression que des litres et des litres de foutre jaillissent de mon trou comme une fontaine pour s’écraser lourdement dans le vase. Les mecs semblent émerveillés devant le spectacle, ils poussent des « oh ! », des « putains ! ». Je continue, toujours poussant puis rétractant mon anus. Une fois fini, Bastien me présente le vase : il est presque plein ! Il doit bien y avoir un demi-litre de semence ! Il le porte à mes lèvres. Je comprends que je dois tout boire. Le contenu du vase sent fort. Mais l'odeur est délicieuse, c’est le mélange de six spermes différents. Le tout est très liquide. Bastien fait basculer le vase et le sperme vient se poser sur ma langue. Il est liquide est encore tout chaud. J’avale tout, les flots de jus qui glissent dans mon œsophage semblent interminable. J’engloutis tout le jus jusqu’à la dernière goutte.

Sylvain se met alors à me branler et je jouis presque immédiatement dans un orgasme violent et fulgurant. Mes jets atteignent ma bouche, preuve du plaisir que j’ai pris.

Ils sont contents de leur résultat. Bastien défait mes liens... me donne à boire et au bout de quelques minutes, quand je pense qu’il est temps de rentrer chez moi, d’un geste brusque, tous les mecs me retiennent, me placent sur le ventre et me ligote les mains et les pieds aux meubles du salon. Je me retrouve attaché en croix. Les mecs vont se coucher et pendant la nuit, chacun viendra me baiser et me remplir au gré de ses envies. Je suis transformé en défouloir pour hommes, en vide-couilles. Je pense avoir été dosé au moins 25 fois durant toute la nuit. Autant vous dire que je n’ai pas beaucoup dormi.

Le lendemain, vers 11h, les six mecs se lèvent et admirent leur proie : le foutre coule le long de mon cul en flot continue et je baigne dans une mare de sperme. Ils me détachent, me retournent et me mettent sur le dos. Ils se branlent et s’est indéniablement sur moi qu’ils vont jouir. Quel beau spectacle que m’offrent ces 6 mâles musclés... ce sont de vrais mâles, dominants, bien membrés, tout en muscle, remplis de testostérone. Ce sont de vrais mecs !

Très vite, c’est Sylvain qui le premier jouit en poussant un cri. Son premier jet atterrit directement sur ma langue. Cinq petits autres jets bien crémeux sortent de sa teub et tombent sur ma cuisse. Les autres mecs continuent de se palucher. Je vois que le suivant va être Jérôme qui se trouve sur ma droite. Son souffle s’accélère et il beugle. J’ouvre la bouche, il positionne sa queue dans ma direction et je ne suis pas déçu : il jouit 10 gros jets qui fusent sur mon torse et quelques-uns viennent s’exploser sur ma langue et deux atterrissent directement dans ma gorge. Bastien, qui est au-dessus de moi et dont je vois les grosses couilles ballotter, éjacule à son tour. Le premier jet va se perdre sur mon ventre, les autres ont peu de puissance et ils tombent sur mon visage, dans mes cheveux... et dans ma bouche. Hector qui se trouve à mes pieds jouit sans un bruit. C’est la violence de ses jets qui me surprend. Il me jouit dessus avec violence. Le premier jet m’atterrit directement dans les cheveux, le deuxième sur le visage et les 3 suivants pile dans la bouche. Le dernier me tombe sur la teub. Victor qui se trouve à côté d’Hector pousse un cri de guerrier et il m’éjacule partout sur le corps. Je n’ai jamais vu autant de sperme à la fois. Je suis comme tapissé de jus. Le liquide chaud ruissèle sur tout mon corps ! Et il reste Thomas. Il m’a bien baisé 6 fois cette nuit, donc il met plus de temps que les autres. Et tout d’un coup il s’immobilise et m’envoie d’énormes jets de sperme un peu partout…. Sur le torse, sur le visage, dans les cheveux et bien sûr dans la bouche. Bastien se penche sur moi et me branle. Je n’ai pas joui depuis hier soir et vu le traitement de la nuit, je ne mets pas longtemps à éjaculer. Je crois que je n’ai jamais autant joui. J’envoie bien une dizaine de jets un peu partout dans la pièce. Certains sont tellement puissants qu’ils touchent les autres mecs qui m’entourent toujours.

Les six montagnes de muscle me libèrent finalement et je rentre chez moi, baigné de sperme, en pleine extase, mais complétement exténué.

J’espère que vous avez eu bien du plaisir en lisant cette suite. Merci à Max pour ses idées. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des commentaires. (N’oubliez pas de préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

Autres histoires de l'auteur :

Entre vrais mecs Cousins rebeu Dortoirs Mon demi-frère Séduit dans les douches Tournante en cave avec des blacks

Au club de sport | 1 | 2345

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
5 janvier, + 78 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"hds gay""histoires gay x""cyrillo pcul""texte porno""pute a rebeu gay""sexshop lille""histoire gay jeune""histoire x""sex shop gay paris"cyrillo.com"histoires cyrillo""beaux tetons""premiere pipe""nouvelles gay"cyrillo"photo cul de mec""histoire sex gay"sneakersgate"histoire gay rebeu""histoire gay militaire""vider les couilles""cyrillo gay""histoire cyrillo""cul magnifique""gai ero""cyrillo gay""histoires cyrillo""histoire gay gratuit""histoire gay gratuit""première anal""mon cul gay""histoire gay cousin""gay bandant""recit gay sm""histoire gay jeune""recit gay bdsm""cyrillo gay""blog gay naturiste"cyrillo.biz"histoire gay piscine""videos gays gratuites""bites juteuses""histoire gay x""lascar gay""histoire gay pute""branlette gay""histoire de sexe gay""un bras dans le cul"cyrillo"histoire sexe entre homme""histoire gay college""le site de cyrillo""partouze au cap d'agde""bonne lope""histoire cyrillo""le korosko""histoire gay cyrillo""recit gay cyrillo""gay amateurs""histoire bondage""histoires cyrillo""histoire gay sexe""histoire gay meilleur ami""histoire cyrillo""histoir gay"cyrillo.com"bear gay""gay encule son chien""histoire gay cyrillo""le blog gay naturiste"actif-soumis.com"blog gay gratuit""histoires gays cyrillo""le site de cyrillo""histoire gay militaire""la bite de mon pere""cyrillo xxl""histoires cyrillo""photos gays""histoire gay sm""histoire de sexe gay""plan sm""sauna idm"