ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Offert en pâture par mon rebeu

Salut à tous et merci pour les nombreux retours que j’ai eus sur mes précédentes histoires.

Dans « Pris de force dans les douches par un rebeu », je vous racontais ma rencontre avec Abdel, un rebeu dont la grosse teub m’avait vraiment bien défoncé dans les douches de mon club de fitness. A la fin de ma période d’essai, Abdel m’a déclaré que j’étais officiellement sa pute, que je lui appartenais, que je devais m’installer chez lui, ce que j’ai d’ailleurs fait. La vie avec Abdel se résume à le servir et à être son vide-couille.

Depuis qu’Abdel et son pote black m’ont demandé de m’épiler et que je suis lisse de partout, Abdel me baise au minimum 3 fois par jour. Je dois être à ses ordres et lui obéir au doigt et à l’œil. Même quand il est au boulot, il me demande parfois de venir et il me baise vite fait dans les toilettes.

Aujourd’hui, j’ai fait un steak-frites mais Abdel rentre tôt et je me rends compte que je n’ai pas fini quand il va se mettre à table... je vais déguster. Il s’approche de moi, me tâte le cul (à part mon tablier, je suis entièrement à poil) et me fait me retourner. Je vois alors que son paquet est bien volumineux, il bande déjà sous son pantalon. Je lui ouvre immédiatement la braguette et ses 22 cm en jaillissent. Il me met alors la main derrière la tête, enfonce sa teub dans ma bouche et il me la pilonne. Sa queue me défonce la gorge mais j’ai l’habitude maintenant, ça fait 1 mois que je vis chez Abdel, que je subis et que j’apprécie mon rôle de vide-couilles. Il la ressort et la tapote contre ma joue. Puis il sort quelque chose d’un mouchoir en papier :

- Claudio m’a donné ce petit cadeau pour toi.

Claudio, c’est le black monté 25 cm, auquel Abdel m’a livré il y a 2 semaines de cela. J’ouvre le « cadeau » : c’est une capote remplie de jus !

- Maintenant, tu vas être une brave petite pute et boire tout ça ! Il a baisé une meuf hier et il a gardé la capote rien que pour toi !

Il prend la capote, défait le nœud et me la tend. Claudio a bien juté. Le jus remplit la capote au tiers. Elle pue le sexe... Je retourne la capote et la vide dans ma bouche. Le jus liquide et odorant coule dans mon œsophage. Je remarque alors qu’Abdel filme :

- Claudio veut avoir une preuve de ton obéissance ! Il t’a promis un truc, la dernière fois !

Il veut organiser une tournante de blacks, c’est vrai...

Abdel me retourne, caresse mon cul, enfonce son gros doigt dans ma chatte et avec sa bite, il en cherche l’entrée. Il pousse sa teub de tout son long d’un coup sec et son pieu entre en moi. Il commence à me baiser. Il sort son membre entièrement puis le re-rentre illico. Ses couilles claquent contre mon cul. Et au bout de 5 minutes, je sens que ma chatte se remplit de quelque chose de chaud... je trouve qu’il a vite éjaculé ! Il devait avoir une grosse envie. Sa queue sort de mon trou et un torrent de sperme dévale sur le carrelage.

- Grosse journée ?

- Oui... Tiens, lèche ma teub !

Je m’exécute et je laisse sa queue encore raide, bien gonflée, pleine de jus. En faisant ça, je le regarde dans les yeux, et je vois son regard... celui du dominant qui me fait comprendre que je lui appartiens.

- Après avoir lécher mon jus sur le carrelage, tu vas te doucher et bien te préparer, je t’emmène quelque part.

Je me douche, m’habille, imitant mon maître, on sort et on prend sa voiture. On quitte la ville et nous continuons sur la RN. A un moment, il tourne puis va dans un chemin... et éteint le moteur. Je commence à ne pas me sentir rassuré. Il m’ordonne de sortir, j’obéis. Il me dit de me mettre à poil, ce que je fais. On voit une barrière, il me fait pencher dessus, comme si j’étais prêt à être pris en levrette et j’attends, docile. Il sort sa grosse queue qui bande déjà et me la met en bouche. Puis il me sort :

- Lèche-moi le cul.

Il se retourne et écarte les fesses. Je m’approche de ses fesses musclées et je commence à passer ma langue dans sa raie poilue et sur son trou. Il frissonne et gémit immédiatement. J’utilise la pointe de la langue. Il apprécie beaucoup, comme je peux le constater à ses gémissements. Et soudain, je sens une main me peloter les fesses. Abdel remarque que je m’arrête, se relève et sourit.

- Ce soir, tu m’obéis. Tu dois accepter tout ce qui va t’être fait. Compris ?

- Oui, maître.

Je comprends alors que je suis sur un lieu de cruising et que je vais être l’attraction principale de la soirée. Abdel me redonne sa teub à sucer tandis que le mec derrière moi me pelote le cul et le trou. Je me retourne et voit un mec d’une cinquantaine d’année, pas très beau, bedonnant, mais bien monté (18 cm). Il ne se formalise pas et me pénètre sur le champ... sans capote ! J’ai eu la bonne idée de me lubrifier avec de la vaseline avant de partir. Heureusement, car il ne prend pas de gant et s’enfonce illico en moi. Il me prend par les hanches et me baise comme un dieu. Il me donne des petits et des grands coups de bite, maltraitant ainsi ma prostate. Au bout de 10 minutes, il me tapisse les entrailles avec sa sauce, sort et se casse. Je sens un peu de jus tomber sur mes pieds. Je tète toujours la queue d’Abdel. Très vite, il se pousse et un mec se met devant moi. Le nouveau venu est déjà nu et il me présente sa bite à sucer. Il doit avoir 40 ans, il est sec, très poilu (surtout sur le ventre et le torse, une vraie forêt vierge) et une bite aussi longue que la mienne, mais bien plus grosse (17x8). Il est bien bronzé et sa teub est très sombre, avec un gland assez petit et rose. Ses couilles sont par contre rasées. Il a quelques tatouages sur les bras. Son gland rentre bien dans ma bouche, le reste a plus de mal. J’essaie d’ouvrir ma bouche au maximum pour laisser passer cet engin... mais pas facile. Je prends sa queue dans une main et je n’arrive pas à en faire le tour tellement elle est épaisse. Je lui fais des gorges profondes et j’en profite alors pour caresser ses couilles, énormes et pleines de jus. Pour m’encourager, il me caresse les cheveux en même temps. Puis il ressort, je tète son gland et reprend son engin... presque aussi large que mon poignet. Je continue de le sucer, je sens son précum atterrir sur ma langue.

Il se place derrière moi, pose son gland sur mon trou et pousse un peu, le gland entre facilement mais le reste résiste, alors il pousse d'un seul coup net et je sens immédiatement les poils de son pubis butter contre mes fesses... J’ai l’impression que mon cul va exploser. Je me suis rarement fait enculer par aussi volumineux. Je me sens complètement déchiré de l'intérieur. Il ne fait pas de pause pour voir si je supporte, il commence directement à me limer. Il entre et sort lentement son sexe en poussant des gémissements, appréciant de me baiser sans capote. Je le sens en moi dans tout sa longueur, je sentirais presque chaque veine. J’entends ses couilles frapper mes fesses. Il finit par exploser dans mon cul au bout de quelques minutes. Il reste un peu en moi puis sort lentement. Mon trou est comme paralysé. Le mec prend le sperme qui coule de mon trou avec ses doigts et me le donne à manger. Je remarque le regard attentif d’Abdel et je comprends que je dois tout avaler... ce que je fais. Le mec se casse tandis que le prochain est déjà à mes côtés, en train de bander. Il a sûrement assisté à toute la baise. Il est de ma taille, très gros (bien 120 kg) avec un gros bide bien ferme. Sa queue est aussi longue que mon amant précédent mais bien moins épaisse. Le mec est complétement épilé, même sur les couilles. Il s’approche directement de mon cul, se sert du sperme des deux mecs d’avant qui est en train de couler le long de mes couilles, il s’en sert de lubrifiant et me plante sa teub bien au fond de moi, sans concession.

Pendant ce temps, 2 mecs se sont amassés autour de nous, en face de moi et ils regardent le spectacle. Je vois des mouvements suspects au niveau du bas-ventre. A priori, le spectacle les excite si j'en juge les bosses que je distingue... Les pantalons sont vite baissés et deux barres s’avancent vers ma bouche. Les deux mecs ont environ la cinquantaine. Le premier a un assez gros bide flasque, un corps un peu poilu et une bite de 16 cm. Le deuxième est petit et baraqué avec une grosse barbe, un corps extrêmement poilu et une bite de 18x6.

Le premier place sa teub devant ma bouche que j’ouvre et elle y entre vite. Le gros continue de me labourer le cul comme un malade. Il a ses mains sur mes hanches et plus rien ne peut l'arrêter. Quelle merveilleuse sensation de sentir ces deux sexes en moi, un dans mon cul et l'autre dans ma bouche. Pendant ce temps, le troisième se masturbe doucement. Puis il prend la place de son pote et il me baise la bouche tandis que les coups violents de bite du gros me déboite le cul ! Au bout de 5 minutes, le gros grogne, ses coups de bites deviennent plus violents et je sens d’un coup des spasmes... il éjacule ! Je sens son jus chaud me remplit les entrailles. Mon cul semble déborder ! Il donne des grands coups de bite. Sa queue sort quelques fois et je sens immédiatement son jus couler le long de mon cul. Il répète ceci plusieurs fois puis il se retire doucement et se casse comme il est venu. A la vue de ce spectacle, le mec avec la bite de 16 cm ne peut s’empêcher de juter et je reçois trois jets au fond de la gorge de son sperme plutôt épais. Il laisse la place à son pote qui me prend la tête entre les mains et m’utilise comme un sextoy. Puis il passe à mon cul qu’il pénètre immédiatement. Un flot de sperme se déverse par terre et il me baise dans le jus du mec précédent. Je sens sa queue épaisse bien m’ouvrir. Abdel, qui est resté en retrait en train de mater le spectacle, s’avance vers ma bouche et me donne son biberon à téter. Il ne faut pas longtemps à mon baiseur pour lâcher sa purée.

Les deux mecs repartent et Abdel en profite pour me baiser :

- Putain, ils t’ont bien rempli ! Je glisse dans ta chatte ! Ma petite salope ! Tu as déjà du succès... mais je suis sûr que tu vas recevoir encore plus de mecs dans ta petite chatte !

Et c’est qu’un vieux de 70 ans apparait. Ce n’est pas vraiment mon trip... mais je n’ai pas le choix. C'est mon maître qui décide de l'utilisation de mes trous... Abdel sort de mon cul et dit que la chienne est à dispo... Il est petit, assez mince, les muscles du torse un peu pendant, sans un poil. Ses grosses couilles pendent sous sa teub circoncise. Il a encore quelques cheveux blancs sur les côtés de la tête. Le mec s’approche de moi et me caresse les fesses. Il me prend la bite et me la branle. Puis il se met sous moi et me suce. Il remonte le long de mes couilles et de mon périnée pour me lécher la rosette. Il s’exclame alors :

- Ta chatte est pleine de sperme ! Tu es une vraie chienne !

Disant ceci, il défait sa braguette et sort sa teub. Il me plante deux puis trois doigts dans mon trou et il me travaille ma prostate. Je gémis de plaisir. Sa queue est rasée, fait dans les 17 cm, pas très épaisse. Il me la plante direct en moi et se met à donner des coups de rein. Dans un coin, je vois alors un mec qui nous mate. Il est en tenue de jogging, il devait faire son footing. Il doit avoir 18 ans. Il est blond, les cheveux très courts. Il est très mince. Je lui fais signe de s’approcher. Il vient vers nous mais il reste à distance. Il enlève son t-shirt, sort sa bite et se met à se branler. Il a un corps très beau, imberbe, musclé très sec. Il a des tatouages sur le torse et sur les bras. Le vieux est endurant. Il ne marque pas de pause et me baise puissamment. Le jeune, n’en pouvant plus, avance vers ma bouche et je peux découvrir sa teub de plus près : elle fait bien 20 cm, elle est toute fine. Ses couilles sont grosses et toutes rondes. Il se laisse faire. Je la place sur ma langue et j’en lèche le gland. Puis j’enfonce son pieu lentement et vu que je suis habitué à de tels calibres grâce à Abdel, je lui fais vite des gorges profondes. Ses couilles pendent et je les masse de mes mains. Les poils de son pubis me chatouillent le nez. Je crois que ce spectacle plait au vieux car ses coups de bite accélèrent et il jouit lui aussi en moi. Il s’effondre alors sur mon dos, l’embrassant au passage, sa bite toujours dans mon trou. Le jeune quitte alors ma bouche et va immédiatement remplacer la teub du vieux. Il s’enfonce lentement en moi et commence à me baiser. C’est comme s’il me donnait des coups de marteau-piqueur. Les mains sur mes hanches, il me secoue comme un prunier. Ses coups de queue sont violents, ils me défoncent le trou, je hurle de plaisir. Il me démonte littéralement la chatte. Et il finit par jouir sans un bruit. Je m’en rends seulement compte aux puissants jets qui viennent frapper le fond de mes intestins. J’en compte sept. Il est essoufflé, il sort de mon cul et une fontaine de sperme coule hors de mon trou pour aller s’éclater sur les feuilles mortes. Et le jus ne cesse de couler pendant plusieurs secondes. Il m’a bien engrossé !

Abdel veut que je le suce. On attend que d’autres mecs viennent et qu’ils soient attirés par mon cul... mais il ne semble plus y avoir personne. Je me relève, Abdel me fait baisser et alors on entend du bruit:

- Oula, mon frère, tu as une bonne tepu là ! Regarde ça, elle dégouline de jus ! Tu me la prêtes ?

Abdel ne dit rien, se reculant pour me laisser entre les mains du mec. Le nouveau venu, un rebeu, enlève son t-shirt et baisse son jogging. Il a une peau mate, la trentaine, le corps bien sculpté et recouvert de poils drus et bien noirs. Son braquemard me laisse sans voix. Il fait 24 cm de long, circoncis, marron foncé très épais et de grosses couilles noires pendent en dessous. Il me met immédiatement une grosse biffle. Puis il l’enfonce vite dans ma bouche. Et bien que je sois habitué à ce genre de calibre, j’ai vraiment du mal à prendre tout le morceau. En même temps, il me rentre un doigt, puis deux, puis trois dans mon cul, me fouillant bien au fond, tout en disant :

- Bouffe-la moi !! Allez, je la veux encore plus profonde... bien en toi, c’est ça ! Je veux la voir au fond de ta gorge !

Mais ne le suçant pas assez profondément à son goût, il me prend alors la tête entre ses deux grandes mains et me lime lui-même la bouche avec violence... ce qui me fait baver de partout. Puis il en sort et me claque le cul, le place à la hauteur de sa bite et me la plaque en un éclair au fond du cul ! Un cri de douleur m’échappe alors. Mais sa bite m’ouvre en grand et glisse en moi, grâce au sperme des autres mecs. Le plaisir fait vite place à la douleur. Des cris d’excitations sortent de mon gosier. Lui en profite pour me donner de grosses fessées.

- Oh putain la grosse salope ! Merci mon frère, j’ai rarement pris des culs aussi bons ! T’en a de la chance !

Et il me défonce, tout en m’insultant de salope, de chienne, de garage à bite, de vide-couille à rebeu. Au bout de 5 minutes, dans un dernier coup de bassin puissant, il lâche un râle viril et me jute à l'intérieur en criant : « Salope ! »

Il sort de moi, se rhabille et se casse immédiatement, me laissant ainsi, le cul en l'air et son foutre coulant le long de mes cuisses. C’est cette scène que découvrent un groupe de 4 mecs qui sont en train de se promener dans la forêt. Ils s’approchent, ce sont 4 oursons, 4 mecs plutôt enveloppés. Ils me regardent avec envie et le premier à franchir le pas, se place devant moi, les mains sur les hanches et je comprends que je dois lui ouvrir son pantalon. Je découvre alors une énorme bite en train de bander. Elle fait bien 25 cm et est aussi épaisse qu’une canette de bière. Je me précipite dessus et malgré mon entrainement, seule un tiers de ce monstre rentre dans mon gosier. Les autres se placent autour de nous et se branlent. Tous se déshabillent et je peux les admirer du coin de l’œil. Mon taureau a dans les 35 ans, il a le crâne rasé et une barbe bien brune. Il est carré d’épaules, un peu enrobé et son corps et recouvert de poils noirs et frisés. Son pubis et ses couilles sont rasés.

Le numéro 2 a 50 ans mais fait bien plus jeune, il est baraqué, corpulent mais pas trop dodu. Il est assez poilu (sur le torse et sur le ventre). Il a le cul et les couilles rasés et une bite de 16 cm. Il a une barbe et ses cheveux sont coupés en brosse. Le numéro 3 est baraqué et gras. Une ligne de poils descend du torse au pubis. Il a un gros ventre flasque et de gros seins. Il a 30 ans et il est monté 15 cm. Le numéro 4 a 20 ans, il a les cheveux courts, sans barbe. Il a quelques poils sur le torse et sur le pubis. Il a un tatouage sur le bras droit et il est monté 18 cm avec de grosses couilles. Sa teub et ses couilles sont très foncées, contrairement à son corps qui est très pâle. Il est un peu enrobé avec un ventre dodu, sinon le reste est assez normal.

Ils se branlent autour de moi, regardant le monstre du numéro 1 essayer de me pénétrer la bouche. Le numéro 4 passe derrière moi et siffle en voyant mon cul baignant dans le jus. Il ne lui faut rien d’autre pour aussitôt enfoncer son chibre dans mon trou et pour me baiser. Il me ramone bien profondément. Et très vite, il jouit en moi. Numéro 2 prend sa place tandis que je suce toujours le numéro 1. Le gros me travaille bien la prostate et si je n’avais pas ce gros morceau dans la bouche qui me fait souffrir les mâchoires, j’aurais sûrement éjaculé. Malgré la taille respectable de sa bite, il est endurant. Son gros ventre vacille et me fouette les fesses, tout en s’enfonçant dedans. Au bout de 10 minutes, il laisse sa place au numéro 3 et vient prendre la suite de la grosse teub dans ma bouche. Il faut 5 minutes au numéro 3 pour me lâcher sa purée chaude dans les entrailles. Il me dose énormément. Et le moment redouté arrive. Le numéro 1 présente son gland devant mon trou. Je pousse un cri de douleur et je remarque qu’il vient seulement de faire rentrer son gland en entier dans mon cul. Ce n’est que le gland mais j’ai l’impression que mon cul va exploser. Faisant plus doucement, il enfonce petit à petit son engin en moi. Puis il ressort et re-rentre. Son sexe s'enfonce toujours plus profondément. Je pousse des cris de douleur à chaque nouveau coup de reins. Centimètre après centimètre, je sens mon cul s'ouvrir de force sous la poussée de son énorme queue. Il appuie sur ma prostate. Le tout est à la fois douloureux et agréable. J'imagine le spectacle de cette bite énorme disparaissant lentement dans mon trou dilaté. J’ai l’impression que mes intestins s’ouvrent et se remplissent. Il arrive enfin au fond, ses couilles et ses poils de pubis se frottent contre mon cul et il commence à donner des petits coups de bite. Je me cramponne à la barrière pour résister à ses coups de butoir. Je ne ressens plus que du plaisir maintenant. Tout son corps se démène sur moi et en moi, il me pilonne littéralement. Très vite, je jouie sans me toucher. Les contractions de ma jouissance lui font pousser un cri et je le sens alors me remplir. C’est comme si on me pisser dedans. Une pression de malade remplit mes entrailles et lorsque mon taureau sort de moi, mon trou se retrouve béant et libère un torrent de sperme qui se déverse sur le sol, formant une grosse flaque. Voyant ceci, le gros sort de ma bouche, se branle. J’entends alors des « Oh ! » et je suis sûr que des mecs nous matent dans les fourrés, derrière moi. Tout ceci a dû aussi plaire au gros car il jute vite sur ma langue 3 gros jets gluants que j’avale immédiatement.

Et une fois qu’il disparait, en effet, un mec s’approche de nous et me caresse le cul, pouvant ainsi mater le résultat de mon insémination. Il se place devant moi et tout ceci lui a plu car il bande déjà bien dur. Il laisse tomber son short sur les chevilles et me donne son biberon en bouche. Le mec numéro 1 est blanc, il a dans les 40 ans, il est mince, il porte une barbe de trois jours. Il est imberbe. Sa queue de 16 cm sent la pisse et elle a un gros gland et de petites couilles. Au bout de quelques secondes, il quitte ma bouche pour se mettre derrière moi et me pénétrer. Je sens à peine sa queue, mon trou étant bien béant et rempli de sperme... sa teub glisse tout simplement en moi. Deux autres mecs s’approchent de nous, curieux et matent le spectacle. Un d’entre eux décide de sortir sa queue de son pantalon. Son compagnon l’imite et Abdel leur fait signe d’avancer et de se laisser aller. Ils se mettent devant moi. Le premier, grand, musclé sec, relève son t-shirt et le fait passer derrière son cou, me plonge sa bite dans le gosier. Il a bien 18 cm et de grosses couilles bien remplies. Le mec numéro 2 se met à lui triturer les tétons tout en se branlant. Il est bedonnant, mais il ne se déshabille pas, seule sa queue et ses couilles dépassent de son pantalon. Je prends ses 15 cm (bien épais !) en bouche et je le suce à son tour. Je m’occupe d’eux à tour de rôle tandis que mon baiseur continue son œuvre. Malgré ma jouissance de tout à l’heure, ma queue n’a rien perdu de son érection. Il faut dire que de servir de vide-couilles à tous ces mecs me rend dingue.

Mon baiseur gueule soudainement et je comprends qu’il me remplit à son tour. Malheureusement je ne sens rien. Mais le numéro 2 se penche et pousse un cri de surprise : apparemment, le mec s’est bien vidé en moi. Il se met alors à se branler très fort et il me plante sa queue dans la bouche quand il jouit. 4 gros jets viennent frapper le fond de ma gorge. Il se retire, un reste de sperme coule le long de ses doigts, je le bouffe aussi. Le numéro 1 me prend la tête, se sert de ma bouche comme d’un jouet sexuel et sa bite me fait faire des gorges profondes que je subis avec plaisir. Le mec de 40 ans qui vient de me remplir se place sur ma droite et un jet de pisse sort de sa queue. Il m’arrose le dos de sa pisse bien chaude. Ses jets puissants me recouvrent. Il arrose mon dos, mon cou, mes cheveux, mon cul... une cascade de pisse dévale mon corps pour aller s’écraser par terre. La pisse atteint même ma bite, le liquide se met à descendre le long de mon engin pour tomber par terre ... comme c’était mon propre jet d’urine. Le mec que je suce jouit à ce moment-là dans ma bouche et son sperme sort tranquillement de sa teub pour se poser sur ma langue. J’avale bien sûr tout. C’est alors qu’une main étrangère se pose sur mon cul et me caresse. Je me retourne : c’est un nouveau venu, un black. Il doit avoir dans les 40 ans, il s’est déjà mis à poil et il bande. Il est de carrure normale, sa peau est noire assez claire sauf sa queue qui est très foncée. Cette teub fait 22 cm, est assez fine, circoncise et bien veinée. Il a des poils fins et noirs sur tout le corps et son pubis est par contre très fourni. Il met sur capote sur sa queue et l’enfonce directement en moi. Il glisse en moi, me tape bien au fond de mon cul et donne des coups de bourrin. Il me maintient d’une main la hanche et passe l’autre sur mon dos, encore tout mouillé. Je sens alors quelque chose de bizarre en moi, comme si soudain sa queue était plus grosse... je la sens vraiment bien maintenant, surtout son gland qui me tape le fond du cul. Il continue quelques minutes quand il se rend compte :

- Merde ! La capote a craqué !

Je me retourne vers lui et en effet, la capote est pétée et repliée au milieu de son chibre. Je me précipite sur son gland devenu blanc grâce au sperme des autres mecs et je le suce. Il débande... puis après m’avoir mis un doigt, il s’écrit :

- C’est pas grave, je vais devoir te baiser sans et bien te remplir, salope !

Il enfonce sa queue avec rage en moi et il me baise sauvagement. Sa bite rentre à fond et sort d'un coup puis re-rentre. Le sperme de mon cul fait des bruits à chaque pénétration. Ses couilles qui baignent dans le jus coulant le long de mes cuisses claquent bruyamment contre mon cul. Il tient quelques minutes puis il dit :

- Je vais te doser, sale chienne !

Je remarque alors que des mecs se branlent autour de nous. Les coups de queue deviennent plus violents et il se cale en moi pour ajouter sa semence à celles des autres. Trop bon ! Et je n’ai pas de pause car les mecs qui se branlent son maintenant à ma portée de bouche. Abdel s’approche, me prend la tête et m’embroche sur la première bite venue et la branle avec ma bouche. Il me fait passer de queue en queue. Je ne distingue pas les visages, tellement tout va très rapidement. Seules les queues et les bas ventres sont visibles. C’est fou comme tout va vite. Les mecs se font sucer par mes soins, se branlent tout en se tenant par le cou. Un mec avec un PA se place devant mon visage tandis que je suce son voisin et sa teub de 16 cm éjacule un sperme liquide et peu abondant sur ma joue et ma lèvre. Celui que je suce se met alors à se branler et ses 18 cm, circoncis et très sombres, jute un jus épais et abondant sur ma langue que le mec avec le PA étale et me fait avaler en m’enfonçant sa demi-molle. Le mec avec les 18 cm continue de se branler et un peu de sperme coule de sa teub. Abdel me saisit la tête et me fait lécher ce jus. Les deux mecs s’éloignent et laisse leur place à un mec mince et très poilu et avec 20 cm entre les jambes qui éjacule neuf gros jets liquides sur mon visage, dans mes cheveux et sur ma langue. Un métis est à côté de lui, il se branle aussi et ses 17 cm évacuent sept jets épais et abondants sur mon nez, ma joue et mes yeux.

Les trois autres mecs ayant des bites de tailles moyennes, se succèdent et me baisent la bouche. Ils se placent alors tous devant ma bouche en se branlant et ils jutent au même moment. Je me retrouve au milieu de tirs croisés. Le sperme fuse de partout, gicle en grands jets chauds et abondants encore et encore dans ma bouche grande ouverte mais aussi au fond de ma gorge et sur mon torse. Je ne peux pas compter le nombre de jets tellement tout ceci va vite. Le jus déferle et ne semble pas s’arrêter.

Les sources finissent par se tarir et je me retrouve, dégoulinant, couvert de sperme. Le poilu ramasse tout le sperme sur mon visage et me le donne à manger en disant :

- On t’a bien nourri avec notre jus ! Gros sac à foutre ! Tu es une vraie pute à jus !

Ils rigolent et s’en vont.

- Qui est une bonne pute à jus ici ?

C’est alors que deux mecs sortent des fourrés et observent la situation... ce sont deux mecs des cités, un rebeu et un blanc, en survêt. Me voyant couvert de jus, le rebeu siffle et dit :

- J’ai bien envie de me vider les couilles.

Son pote acquiesce et ils s’approchent de moi. Le blanc ramasse le jus qui se trouve dans mes cheveux et me le donne à bouffer. Le rebeu me tâte le cul et me fourre un puis deux doigts.

- Putain ! C’est une bonne chatte, ça... un bon trou à jus qui dégouline bien comme il faut !

Les deux mecs se posent devant moi et ils sortent leur queue. Le rebeu a une grosse queue circoncise, 25 cm, bien épaisse. Lui, il est tout mince, imberbe. Son pote a 19 cm, il a un début de petit ventre, il a le sexe poilu, sinon c’est tout. Ils sont tous les deux bruns, sans poil sur le visage. Ils doivent avoir 25 ans.

Le blanc met ses mains derrière ma tête et me plonge sa queue dans ma gorge. Très vite, il m’impose une cadence sauvage. Il fait de bonnes gorges profondes, à tel point que ses couilles claquent contre mon menton. Je supporte. Et son pote pose son immense engin sur mon visage... signe qu’il a aussi envie d’en profiter. Le blanc cède sa place. Le rebeu me regarde méchamment de ses grands yeux noirs ... je comprends que je vais prendre cher. Son pote me crache alors dessus et lui me gifle. Puis il m’enfonce sa queue en bouche. Elle n’entre pas en entier mais j’ai déjà du mal à respirer, j’ai l’impression que je vais m’étouffer. Le rebeu commence de petits va-et-vient. Et d’un coup de rein, il me force à avaler sa bite, jusqu'à la base. Je manque de m'étouffer... et lui continue ses coups de teub. J’ai de la bave tout autour de la bouche. Puis les coups de bite se font plus profonds, plus violents. Je commence à étouffer, sa teub est si grosse qu'elle m'empêche de respirer, je suis à bout de souffle, des larmes coulent le long de mon visage.

Le rebeu arrête et me retourne. Il pose son gland sur ma rondelle, il appuie fortement et il s’enfonce en moi d’un coup, jusqu'à ce que ces couilles touchent mes fesses. C'est alors qu'il se commence à se déchainer : il me culbute de plus ne plus vite et de plus en plus bestialement. Le sperme des autres mecs gicle partout. Je remarque alors 5 mecs, qui restent à une distance respectable mais qui se paluchent devant le spectacle qu’on leur offre.

Le blanc se couche alors dans l’herbe et me dit de le chevaucher. Le rebeu sort de mon cul et je m’exécute. Je m’assois sur sa bite, il me prend mon cul entre ses mains et il m’impose son rythme. Ses couilles cognent mes fesses pendant qu’il me baise lentement mais durement. Il me saisit alors à la gorge et se met à m'étrangler violemment. Son pote le rebeu me crache un énorme mollard sur la gueule et repasse derrière moi, appréciant de voir son pote m’enculer. Puis une main dans mon dos me plaque sur le corps du blanc et le rebeu pose sa queue sur celle de son pote. Il essaie alors d’introduire son gland en moi. Il pousse légèrement et ma rondelle cède vite pour laisser passer son gros engin. Cette fois, il s'enfonce tout doucement, me laissant le temps de m’habituer à ces deux queues. Mais je hurle de douleur, me faisant vraiment ouvrir le fion comme jamais. Une fois arrivée bien en moi, il s’exclame :

- Ah putain c'est la première fois que je fais une double sodo !

J’ai maintenant deux grosses queues de mecs en moi ! Le rebeu commence alors à me limer. Mon cul souffre, je le sens complètement ouvert. C’est comme si on me déchirait en deux. Chacun à leur tour ils me pilonnent le cul... Puis très vite, le rebeu gueule :

- Quelle putain de chatte ! Je vais t’engrosser ma salope !

Et il jute, m'inondant le cul de sa semence chaude et crémeuse. Il continue de m’enculer et son jus sort de mon trou, tapissant en même temps la teub de son pote. C’en est trop pour le blanc qui se vide aussi dans mon cul. Le membre du rebeu s’échappe de mon anus complètement dilaté, béant. Mais je veux me relever mais le blanc me maintient. Je remarque que sa queue est encore bien dure.

- Reste là, salope ! Je vais encore te doser...

- Oui... vas-y, baise bien la chatte de cette pute... Elle adore le jus, regarde ça ! s’exclame le rebeu

Le blanc me prend les miches dans les mains et m’impose de nouveau son rythme. Ses grosses couilles battent contre mon cul et le jus des mecs gicle partout dans mon dos et sur ma tête. Il me laboure le cul et deux minutes plus tard, il se raidit et je sens sa queue expulser de nouveau du jus dans mon trou. Puis il recommence. Cette fois, il est un vrai marteau-piqueur. Il me casse le cul, je ne sens plus mon trou. Cinq minutes plus tard, il me dose de nouveau en disant :

- Tiens, salope ! Prends tout mon jus dans ta chatte ! Je t’ai bien fécondé, sale pute !

Il sort de mon cul et les deux se cassent. C’est à ce moment-là que les autres mecs s’approchent et le premier jute dans l’herbe, juste à côté de moi. Abdel s’écrit :

- Jutez dans la bouche de ma chienne ! Elle n’a pas le droit de gâcher le bon jus. Sale chienne, lèche ce qui vient de tomber !

Je me précipite sur le jus qui est tombé dans l’herbe et j’avale tout. Les autres forment un cercle autour de moi : ma docilité les excite. Je suis épuisé, je ne distingue plus les visages, je ne vois que des queues se branler devant moi, deux moyennes et deux assez grosses. Je suce les teubs les unes après les autres et très vite un mec me dit d’ouvrir ma bouche et sa grosse teub éjacule un long filet bien épais de sperme qui atterrit sur ma langue tirée. A peine deux secondes plus tard, la deuxième grosse teub jouit, son gland se pose au coin de ma bouche et libère deux gros jets au fond de ma gorge. Une main me prend la tête et me fait déplacer. La troisième teub éjacule deux jets puissants, un sur ma langue, l’autre sur mon menton et mo épaule. La dernière teub éjacule au bout d’une minute et ce sont sept gros jets qui atterrissent sur ma langue. Je montre le sperme accumulé aux 5 participants et à mon maitre et j’avale tout.

Abdel se positionne alors derrière moi et entre dans mon trou, sans préliminaire. Il faut dire que ses 22 cm glissent comme dans du beurre car je suis bien ouvert et bien rempli. Sa queue est bien dure, signe du bien que lui a fait le spectacle que je lui ai offert. Ses couilles fouettent mon cul et le jus des autres participants. Il me dit alors à l’oreille :

- Ta chatte est trop bonne, toute gluante et toute humide ! C'est bon de patauger dans le jus d'autres mecs !

Les cinq mecs qui viennent juste d’éjaculer nous observent et certains se branlent. Mon maitre jouit très rapidement, ce qui n’est pas dans son habitude. Quand il sort de mes entrailles, une fontaine de sperme jaillit hors de mon trou et va se répandre par terre. Il me fait alors nettoyer sa queue.

Un des mecs veut alors entrer dans mon cul mais mon maitre refuse :

- Désolé, je viens de marquer mon territoire, ma pute a déjà bien servi aujourd'hui, ça suffit ! Toi, branle-la !

Le mec à qui il s’adresse obéit et me branle. Abdel ramasse tout le sperme que j’ai sur moi, me le fait bouffer. Je jouis très vite et en grosse quantité. Le mec recueille ma semence dans sa main qu’il me présente devant la bouche... J’avale goulument mon propre jus.

Abdel me relève et me conduit à la voiture. Il se dit satisfait :

- Tu as été une bonne salope ! C’est comme ça que je t’aime... quand tu m’obéis et quand tu sers de vide-couille. La prochaine fois, c’est Claudio qui t’aura à sa disposition. On verra si tu feras mieux que ce soir... Je récapitule, tu t’es pris le jus de pas mal de mecs ! 16 doses dans le cul, 14 dans la gueule ! Belle performance.

Il me dit ça en me frappant les fesses. On monte dans la voiture, je suis cassé, repu, je sens le sperme, la pisse et la sueur mais je suis comblé.

J’espère que vous avez eu bien du plaisir en lisant cette histoire. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des commentaires. (N’oubliez pas de préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

Autres histoires de l'auteur :

Entre vrais mecs Cousins rebeu Dortoirs Mon demi-frère Séduit dans les douches Tournante en cave avec des blacks

Au club de sport | 1 | 2345

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
5 janvier, + 78 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"elle se fait enculer par son chien""histoires gay cyrillo""histoires cyrillo""j ai couché avec mon prof"cyrillo.compompeur.com"beau mec a poil""visite medical gay""enculer par son chien""zoophilie cheval gay""cyrillo histoire gay""blog gay naturiste""histoires cyrillo""histoires de salopes""gay salope""recit gay routier""partouze bi""racaille gay""ma mère me suce""citebeur histoires""cyrillo histoires""racaille gay""branlette gay""histoire gay domination""histoire gay piscine""depucelage anal gay""histoire gay cyrillo""gay vide couilles""histoire gay cousin""mon frere me baise""rugbyman nu""histoire gay hot"sneakersgategay.mec"histoire erotique inceste"cyrillogay"grosse pute gay""recit gay porn""cirillo gay""histoire gay porn""gay partouze""histoire gays""histoire gay cyrillo""histoire fetichiste pieds""premiere experience gay""histoire de mec gay""gay ardeche""jeu de la biscotte""soumission extreme""histoires cyrillo""gay cyrilo""il lui pisse dans le cul""histoire de cul gay""histoires cyrillo""korosko lorient""rugbyman nu""piscine mantes la ville"plansm"le site de cyrillo""gay mecs""premiere pipe gay""hds gay""recit gay bdsm""histoires gay gratuites""gay cuir""histoires de cul""histoire gay vieux""histoire routier gay"bi21zobapapagai-eros"initiation gay"cyrilo"histoire ero""histoires de zoophilie""jouissance anal""recit gay sex""histoire gay black""histoire gay lycee""histoire gay amateur""histoire gay grosse bite"