ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode

Au club de sport

2 | Plans dans les vestiaires

Salut à tous et merci pour les retours que j’ai eus, ça fait plaisir de voir que mes histoires vous plaisent. Je vais vous raconter la suite des aventures de Nico qui est entré dans un club de rugby et qui s’est retrouvé l’amant de Jo. On en était restés à Claudio, le beau black musclé et bien membré (22 cm), en train de violer la bouche de Nico dans la douche des vestiaires après l’entrainement, alors que tout le monde est parti.

Mes dernières résistances lâchent et je branle la bite de Claudio avec énergie. Voyant cela, il me pose ses deux mains puissantes sur les épaules et dirige ma bouche vers sa belle bite. Je sens les effluves de mâle, des restes de transpirations, mélangés à l’odeur du gel douche qui émanent de sa touffe poilue du pubis et des couilles… ce qui m’enivre. Je n’oppose aucune résistance et je me retrouve à quelques centimètres de son chibre. Je commence à le sucer et il pousse des gémissements. Puis toujours avec ses 2 mains sur ma tête, il enfonce sa bite tout au fond de ma gorge. Je tiens bon malgré le reflexe vomitif. Mais soudain j’entends un bruit qui vient de l’entrée des vestiaires. Cependant, Claudio maintient ma tête bien au fond de sa bite. Le bruit vient toujours plus près… Je commence à baliser. Les bruits de pas se rapprochent, on les entend marcher dans l’eau tandis que Claudio me viole presque la bouche. Je suis sans défense … livrer au beau black. Je vois alors de ma position des pieds poilus qui se postent à côté de Claudio. Un des pieds se dirige vers ma bite qui bande à mort et commence à me caresser avec. Claudio me lâche enfin et je remonte lentement pour voir qui vient se joindre à notre petite fête. Les jambes sont aussi très poilues, les poils sont grisonnants. J’arrive au niveau du bas ventre et voit une bite d’environ 16 cm qui n’est pas restée indifférente au traitement que m’a infligé le beau black. Elle est aussi très poilue, tout comme le gros ventre. Les poils sont poivres et sel et sortent de partout : il en a sur les couilles, sur tout le bas-ventre. Mais ils sont encore plus présents au milieu de ce magnifique ventre. Ils remontent à partir du pubis, traversent le ventre et vont se perdre dans la masse de poils qui recouvrent le torse du beau mâle. Ses tétons pointent et sont énormes. Je bande encore plus dur. J’adore ce spectacle.  Je finis par reconnaitre Sébastien. Sébastien est gros, poilu de partout : même son dos est entièrement recouvert de poils. Il porte une barbe très fournie mais très soignée. Ses cheveux très courts sont tout comme ses poils... grisonnants.

Claudio me sort de ma contemplation et me fout la tête devant la bite de Seb qui sent la sueur et la pisse : on remarque qu’il ne s’est pas encore douché après l’entrainement. Claudio continue de me pousser pour me forcer à avaler la teub de Séb… immédiatement en gorge profonde. Après le traitement subi par le monstre du black, cette bite rentre toute seule. Séb prend le relais et me baise littéralement la bouche. Puis il se retire. Claudio en profite pour prendre la place laissée libre. Cette fois, je morfle vraiment. Il ne prend plus aucune précaution… ma bouche est devenue son jouet. Il la baise comme si j’étais son objet. Séb joue pendant ce temps avec mon trou. Il utilise soit sa salive, soit du gel douche pour faire coulisser ses doigts à l’intérieur de moi. Il commence par un… puis 2… puis 3. Il faut dire que la bite de 19cm de Jo m’a bien ouvert hier. Quand Claudio sort sa teub de ma bouche, je ne sens plus ma mâchoire. Mais je bande comme un fou. Je n’ai par contre pas de répit. Sébastien prend immédiatement sa place et m’utilise aussi comme sa chose. Soudain je sens comme si quelque chose me traverser de part en part. C’est la teub du black qui vient de s’engouffrer en entier dans mon cul. Je veux crier mais la teub de Séb m’en empêche. La bite commence à coulisser lentement dans mon trou… puis de plus en plus vite. Tout comme Jo, Claudio me baise en mode nokapote. La douleur fait peu à peu place au plaisir. J’apprécie lentement de servir de vide couilles à ses deux mâles. Le beau black me baise maintenant sans aucun égard. Il entre puis sort de mon trou lentement puis donne de gros coups de butoirs jusqu’à ce que ses couilles se collent contre mon cul. Puis il me baise encore plus fort. J’entends ses couilles cogner contre mon cul à chaque mouvement. Les poils de son pubis me chatouillent la chatte. Séb lance :

-       Ça fait plus d’une semaine que je n’ai pas joui. Tu vas prendre cher, crois-moi !

Et à ce moment-là, il pousse un gros cri de victoire. Et soudain, sa bite pulse d’énormes jets de sperme tout au fond de ma gorge… je n’ai pas besoin d’avaler, le jus se précipite tout seul dans mon estomac. Il lance au moins 10 jets. Ceci ainsi que le traitement de la teub de Claudio ont raison de moi… j’éjacule sans même me toucher. J’entends mon sperme tomber massivement sur le sol des douches. Claudio me plaque au sol et je sens mon sperme se coller à mon ventre… et sur mon visage… les jets ont vraiment été très puissants… preuve du bon traitement que me procurent les deux mecs. Claudio accélère ses mouvements, je sens sa teub gonfler et dans un râle libérateur sa semence inonde mon ventre : C’est incroyable de sentir tout d’un coup ce liquide chaud si profond en moi. Epuisé, il se couche sur moi. Je sens sa queue devenir plus petite et elle est quelques secondes après expulsée de mon cul. Je sens un peu de son liquide chaud en couler lentement. Il se relève et les 2 mecs disparaissent… je reste seul sur le sol des douches… souillé mais comblé.

Le lendemain, vers 20h, Jo m’envoie un SMS pour me dire qu’il passe me juter dans le cul. Vous le savez, je n’ai pas le droit de refuser. Il vient donc, me ramone avec sa grosse bite et disparait. Pendant 2 semaines, il viendra tous les soirs me baiser vite fait après le taf avant de rentrer chez lui. Un jour, il me pose la question suivante :

-       Alors, la baise avec Claudio t’a plu.
-       Oui j’ai adoré…

J’ai dit ça dans un élan qui le fait sourire. Il semble satisfait. Puis... une idée me taraudant depuis des jours, je lui pose enfin cette question (voir chapitre 1) :

-       Tu m’as attiré dehors, après notre première baise, après l’entrainement, de façon à ce que je reste ensuite seul avec Claudio et Sébastien, n’est-ce pas ?
-       Oui. Enfin… avec Claudio seulement. Je ne savais pas que Séb s’était joint à vous.
-       Mais… as-tu parlé à quelqu’un d’autre de nos petites aventures quotidiennes ?
-       Possible.

Un souvenir me revient alors en mémoire :

-       Qui était le mec avec qui tu as échangé un regard avant de me baiser ? (relisez pour cela le 1er chapitre). Avec Claudio ?
-       Ne pose pas tant de questions. Tu m’as tellement plu dès le premier jour que je t’ai réservé quelques surprises. Tu es arrivé dans une équipe de rugby un peu spéciale. Beaucoup ont vite jeté l’éponge en voyant ce que Claudio, moi et certains autres leur avions préparé... mais je crois que tu vas bien t’amuser… crois-moi. Maintenant, fini avec les questions.

Il se rhabille et file, pendant je suis encore sur le canapé, songeur et un peu inquiet après ses révélations mystérieuses…. Mais j’avais de nouveau la gaule…

Le lendemain, je vis de nouveau une expérience plutôt inédite pour moi. Comme les fois précédentes, cela se passe après l’entrainement. Je fais genre de parler à notre entraineur pour être sûr d’être le dernier. Une fois arrivé dans le vestiaire, 4 mecs sont encore là : Claudio, Léo, Guillaume et Jérémy. J’ai une petite boule au ventre mais je fais comme si de rien n’était et je commence à me déshabiller. Je regarde autour de moi. Claudio est presque habillé, il me lance un clin d’œil, Léo se dirige vers les douches tandis que Jérémy sort des vestiaires. Je prends ma serviette et me dirige vers les douches. J’observe Léo. Il est tourné vers le mur, ne me regarde pas mais il est en train de se laver les cheveux. Il ne s’astique pas, comme Claudio l’avait fait, c’est déjà un bon point. Je vais sous une douche à l’opposé de lui et je commence à me savonner vite fait. Une fois fini, je prends ma serviette et commence à me sécher. Tout d’un coup, Léo apparait à mes côtés, encore plein de mousse sur le corps. Il me sourit et me saisit sans hésiter la bite et se met à la branler. Ma teub ne se fait pas prier… j’ai toute de suite une demi-molle… mais j’échappe à son emprise et sort des douches, la serviette au tour de la taille afin que personne ne remarque ma teub. Je suis un peu choqué de ce que je viens de vivre… et je commence à m’habiller sans regarder qui que ce soit. Quelques minutes après, Léo sort de la douche complétement nu… et il bande dur. Ça ne m’a pas frappé tout de suite, car sa bite est assez petite. Laissez-moi vous le décrire : Léo est un italien d’environ 30 ans. Il semble avoir une bite d’environ 14 cm. C’est un petit brun avec la peau mate, des jambes très musclées, presque pas de poils sur le corps et d’un gabarit normal.

Il s’essuie tout naturellement le visage, comme si de rien n’était et j’observe les autres mecs dans le vestiaire. Ils continuent à s’habiller. Léo met un pied sur un banc et se sèche ses couilles et ses jambes. Il discute avec Claudio de son boulot. Puis tout d’un coup, il s’approche de Claudio et lui met la main à son paquet. Lui ne se fait pas prier et il ouvre sa braguette. Léo en sort sa teub et la fourre directement dans sa bouche et le suce. Guillaume regarde les 2, il ne semble pas surpris. Il sort à son tour sa teub et commence à se branler : il bande déjà. Guillaume a une bite normale (environ 16 cm), il est petit, brun, enrobé et large d’épaules. Il a 30 ans. Il a de beaux tatouages sur tous les bras et le torse. Il a le crâne rasé et porte le bouc. Il a un très beau cul et il n’a aucun poil sur le corps.

Il s’approche de moi et sans hésiter me tend sa teub à sucer. Toutes résistances m’abandonnent et je me penche pour enfourrer sa belle teub sans poil dans la bouche. Elle a le goût de menthe (sûrement de son gel douche). Pendant ce temps, Claudio retourne Léo et lui enfourre la teub dans la chatte sans que celui-ci ne bronche. Il a doit être habitué à recevoir des calibres de ce genre. Claudio baise Léo debout sans prendre de gants : Guillaume veut me donner le même traitement et il me retourne. Je lui dis de faire doucement. Il sort alors son gel de douche (au menthol) de son sac et en enduit sa queue. Il me doigte un peu puis m’encule lentement. A ce moment-là, Claudio se couche sur le carrelage et Léo le chevauche. C’est incroyable de voir l’énorme queue noire entrer puis sortir du petit cul de l’Italien. Guillaume me baise maintenant en accélérant. Il tape bien ma prostate, je sens le jus monter dans ma bite... sans que je la touche. Enfin, Léo se lève. Guillaume décule et me pousse vers l’avant. Je comprends : il veut que je m’assoie sur le monstre de Claudio. Il ne faut pas me le demander deux fois. Je m’assois avec précaution dessus et je sens le magnifique sentiment monter en moi comme ce que j’avais ressenti deux semaines auparavant. Sa queue me fait vraiment du bien. J’essaie de rivaliser avec la dextérité de Léo mais apparemment je ne vais pas assez vite pour le beau black. Il me lève le cul à 15 cm de ses couilles et me baise comme un fou. Il entre et sort de mon trou à une vitesse folle. J’entends et surtout je sens à chaque mouvement ses grosses couilles me taper contre les fesses… le jus monte dans ma bite tellement il appuie sur ma prostate. Puis il s’arrête, cale mon cul au fond de sa bite et attire mon corps contre le sien. Je vois ses lèvres charnues que je veux embrasser quand soudain je sens quelque chose qui veut entrer dans mon trou. C’est Guillaume qui s’est positionné derrière moi et qui veut me baiser en même temps que Claudio. Je pense que ça ne passera jamais. Mais le beau rugbyman force l’entrée et je me retrouve avec deux bites dans le cul. C’est une sensation nouvelle et vraiment jouissante… mais ce n’est rien quand je sens les deux bites coulisser à la même cadence dans mon trou. Je pousse involontairement des cris tellement je kiffe ça… en espérant que personne ne les entende. Au bout de 2-3 minutes je les vois se regarder dans les yeux et se faire un signe de tête. Je ne comprends pas trop jusqu’à ce que je les entende beugler en même temps. Ils éjaculent au même moment. Je sens le sperme chaud des deux mâles gicler par saccades dans mes entrailles. Ils ne semblent pas pouvoir s’arrêter de gicler. Guillaume tombe sur mon dos, épuisé. Je sens sa bite rétrécir et sortir de mon cul. Il se lève, Claudio décule aussi et des flots de sperme coulent alors de mes entrailles. Je me couche sur le sol, exténué. Claudio se relève et file sous les douches. Leo prend sa place en me relevant les jambes et en me fourrant sa bite dans le trou. Je ne la sens malheureusement pas. Les deux autres ont fait un trop bon travail, mon trou est comme paralysé. Mais j’entends le reste de sperme de mes deux amants précédents qui gicle hors de mon trou et tapisse les boules de Léo, mon cul et ma teub. Après quelques secondes, il éjacule à son tour en moi. Là aussi, je sens des quantités inespérées de sperme. Pendant tout le temps de la double pénétration, il a maté la scène, couché à plat ventre sur le sol, à nos pieds. Il a bien dû se régaler en voyant la queue noire foncée entrer et sortir de ma chatte, ensemble avec celle bien blanche de Guillaume, de voir et d’entendre les grosses couilles poilues de Claudio taper tantôt contre la bite de Guillaume tantôt contre mon cul. Quand il décule, je sens comme des litres de sperme sortir de mon trou. Il m’embrasse et se relève pour lui aussi disparaitre. Les 3 mecs se douchent, s’habillent et me saluent (en m’embrassant sur la bouche) avant de sortir des vestiaires, tandis que moi j’observe tout ceci comme au ralenti. Je suis comme en transe. Je regarde finalement mon ventre qui est recouvert de sperme. J’ai dû éjaculer au moment où Léo me baisait et  il m’envoyait le sperme des deux autres sur le ventre.

C’est à ce moment que quelque chose se transforme en moi. Je suis finalement content d’être entré dans cette équipe et je vais maintenant aussi en profiter et vivre mes envies comme les autres A mon tour d’attraper le mec qui me plait : Samir, un magnifique rebeu, sexy avec une queue énorme.

La suite au prochain épisode.
A suivre…

J’espère que cette histoire (fictive) vous a plu. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des commentaires si vous voulez que je publie la suite de l’histoire … mais aussi pour me donner un retour ou des idées pour la continuer (quoi que … je sais déjà en gros où elle nous mènera).

Meetmemz

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

Au club de sport | 1 | 2345

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 7 Janvier | 28 pages

Les nouvelles | 13

Du plaisir au sauna Jerry
Soirée chez Abdel Kylianpassif
Une nuit arrosée Vktrlmbrt
Proposition malhonnête Tortureetchatiment
Le mac rebeu Femelle
Mon parrain Meetmemz
Le pompier tire le gros lot Fabrice
Un fantasme Rixoo
Le bal du 14 juillet Fabrice
Baise avec Rachid Meetmemz
Grand Magasin Fabrice
Daron du poto Felix

Les séries | 15

Banquier | 2 | +2 Jfrancois60
1 | 2
Le batave et les rebeux | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Manutention sous tension | 2 | +1 Cocoww
1 | 2
Labyrinthe des plaisirs | 1 | +1 Mysterious1991
1
Visite de papa | 2 | +1 Helvetio
1 | 2
Long Play Versus Perfect Gliss | 1 | +1 Oakspirit
1
Entre potes | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Excitantes retrouvailles | 3 | +1 Max
1 | 2 | 3
12 janvier, + 79 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"mec exhib""baise dans une voiture""photo gay gratuit""cyrillo histoires gay""rondelle déglinguée"cyrillo.biz"recits porno gay""histoire grosse bite""récits porno""sexshop marseille""cité rebeu""histoire gay cyrillo""blog gay une histoire de mecs""je suce mon chien""sodo gay""histoire gay soumis""histoire minet gay""baise entre ami""histoires gay cyrillo""sexe gay histoire""lope a dispo""histoire cyrillo""cyrillo free""histoire porn gay""histoire gay poilu""histoires gay gratuites""j ai couché avec mon frere""x gay""histoires hds""sodomie non voulue""les histoires de cyrillo""cyrillo gay""histoire scato""blog une histoire de mecs""gay cyrilo""histoire erotiq""première sodo gay""photo gay ttbm""recits zoophiles""branlette piscine""histoire de sexe entre homme""histoire de sex gay""récit érotique gay""histoires gay gratuit"cyrilloporno$"depucelage anal""histoire gay cyrillo""recit gay sm""histoire depucelage anal""recit gay internat""photo gay gratuite""vide couilles gay"cyrillo.biz"premiere sodomie gay""histoire gay soumis""recit hard gay""pipe gourmande""cyrillo 2018""action ou verite chaud""visiochat ma queue""histoire gay mature""histoire gay sauna""histoire de depucelage""histoire gay x""recit bdsm gay""recit gay routier""puceau gay""gay encule son chien"cyrillogay"cyrillo xxl""histoire beur gay""histoire gay amateur""histoire x gay""histoires cyrillo""mec amateur nu""fellation gay""histoire gay cyrillo""histoires cyrillo""sexshop marseille""histoire porno gay""gay cyrillo""rugbyman gay"cyrillo.com"hds gay""histoire gay pompier"cyrilo"gay cyrillo""histoire gay sexe""homme mur gay""histoire gay black"ciryllo"anal gay"