ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Tournante de rebeus

Salut à tous et merci pour les retours que j’ai eus, ça fait plaisir de voir que mes histoires vous plaisent.

Comme vous le savez, je joue au rugby dans une équipe et j’ai déjà baisé avec certains joueurs... avec entre autre un mec que je prenais pour hétéro... Yannick (voir l’histoire « Un hétéro tombe sous mon charme »). Depuis notre petite aventure, il est super enthousiaste à chaque fois qu’on se voit. Il me fait la bise, il me parle, il me prend par le cou.

Mercredi dernier, on a attiré un peu plus l’attention... Sur le terrain, à un moment, Yannick passe derrière moi, me touche le cul et me dit qu’il lui manque déjà et qu’on doit bientôt refaire un plan ensemble. Il ouvre discrètement son short et je vois qu’il bande. Sa bite est bien visible dans l’amas de poils de son pubis. Je remarque qu’il ne porte pas de caleçon. Il referme son short puis s’éloigne avec le sourire aux lèvres et un regard pervers. Je me retourne et tombe nez à nez avec Redouane, un de nos piliers. Il me regarde bizarrement. Mais il ne dit rien. Est-ce qu’il a capté quelque chose ? L’entrainement continue, sans rien de particulier à raconter. Une fois terminé, j’aide l’entraineur à tout ranger. Je suis donc le dernier dans les vestiaires qui sont déjà vides. Redouane est seul et il est encore en train de s’habiller. Je saute sous la douche. Au moment de me rincer, Redouane se présente devant moi, tout nu.

- J’ai cru entendre dire que tu es une bonne petite pute ! Alors, viens faire ce que tu as à faire ! Suce !

Redouane est vraiment ce qu’on peut appeler un chubby, un très gros mec. C’est un grand rebeu de 1m85 et il doit bien faire 140 kg. Il a 25 ans, les cheveux courts et très noirs sur le dessus de la tête, les côtés sont presque rasés. Il a des petites lèvres très roses et il porte des lunettes en dehors des matchs. Il a une carrure très impressionnante, des épaules très larges. Il semble avoir des seins. Il a un énorme ventre qui cache presque sa teub. Il est imberbe sauf au niveau du pubis. Il y a des poils épais, noirs et frisés. Il bande déjà et sa teub doit faire dans les 12 cm. Elle est bien basanée, tout comme sa peau et le gland est très rose. Il est circoncis.

- Allez, sale pute, fais ton boulot. Suce-moi !

Il a raison... finalement, je suis en train de devenir la pute du club. Je fais ce que mes joueurs me disent... même s’ils ne me plaisent pas vraiment. Je m’avance vers lui, je me baisse et je le suce. Il me baise immédiatement la bouche. Après quelques secondes, il me relève, me retourne et m’enfonce directement sa bite dans ma chatte. Sans lubrifiant. Sans se préoccuper de ma douleur.... il est vrai que j’aime être dirigé. Mais ses insultes, ses ordres, cette façon qu’il a de m’utiliser comme si ça lui était dû... me rendent docile... et surtout me font de l’effet ! Je bande comme un âne ! Et il me baise sans se préoccuper de moi.

- Tu aimes ça, sale pute. Tu aimes la bite de rebeu, hein ? Tu vas adorer le jus de rebeu et tu ne pourras plus t’en passer.

Il me baise comme si j’étais une poupée gonflable. Il se défoule dans mon cul. Au bout de 2 min il jouit et me lance sa purée au plus profond de mon trou. Je sens comme sa queue se contracte pour expulser tout le sperme contenu dans ses grosses couilles. Il décule immédiatement, des gouttes de son sperme tombent lourdement sur le sol des douches et avant de sortir, il me lance.

- Je vais te laisser mon numéro de portable sur tes affaires. Tu as intérêt à m’envoyer un message sur WhatsApp pour que j’ai le tien aussi. Comme ça je te donnerai mon adresse. Tu viens samedi chez moi, je ne serai pas seul. On va te faire ta fête, petite pute. Tu ne vas bientôt plus pouvoir te passer du jus de rebeu. Et si tu ne viens pas, je te pète la gueule la prochaine fois.

Et il se barre. Une fois qu’il est sorti des vestiaires, je me pose sur le sol mouillé et je repense à la scène... puis à ce qui pourrait m’attendre samedi. Je me branle et je jute une grosse quantité de sperme.

Il ne sera pas seul, a-t-il dit. Est-ce qu’il prévoit un plan cave ? une tournante comme on le voit dans les pornos ? Je suis tout excité, je dois dire... et impatient de voir ce qui m’attend.

Le samedi suivant, je suis un peu angoissé... mais surtout très excité. J’arrive à l’heure et au lieu où Redouane m’a donné rdv. On est donc apparemment chez lui, il habite dans un appart, dans la banlieue sud de Toulouse, dans une grande tour. Je sonne à la porte, il me fait entrer sans un mot, puis il me prend par la nuque et m’entraîne vers le salon. Un mec, qui bande déjà, est déjà là, c’est Mehmed, un mec du rugby. Ils m’attendent, tout nus et ils m’ordonnent de me dessaper immédiatement. Mehmed est tout l’opposé de Redouane, le chubby : il est aussi un rebeu de 25 ans, mais lui est très grand (1,90m), très musclé, imberbe. Il porte une barbe et des cheveux courts. Sa bite est normale (17-18cm), circoncise. Il a un regard dur. Ses bras et ses jambes sont vraiment imposants, ses muscles sont saillants. Ses pectoraux sont énormes et on voit carrément ses tablettes de chocolat.

Mehmed vient vers moi, il me prend violemment par le bras, il me retourne et m’enfonce sa queue dans le cul sans préliminaires, ni rien. Je ne suis pas préparé à ça, pas encore dilaté et je ressens une telle douleur que j’en crie. Redouane sort :

- Ta gueule, sale pute. Prends sa queue sans le moindre son sinon je vais te faire morfler.

Pour étouffer mes cris, il m’enfonce sa bite directement dans la bouche tandis que l’autre rebeu se défoule dans mon cul. Je me fais baiser par les deux trous. Au bout de 2 minutes, Mehmed sort de mon cul et me donne sa bite à bouffer. Redouane me prend alors et le manège continue. Je ne sens presque pas la bite du chubby tellement j’ai mal. Il a l’air endurant ce soir.... Mehmed m’enfonce sa teub tout au fond de la gorge, il n’a pas de pitié, il me baise la bouche comme si j’étais un pantin. Puis il sort de ma bouche, il me retourne et m’enfonce sa teub dans le cul toujours en mode nokapote. Je ne suis plus qu’une poupée gonflable pour lui. Ses coups de teub sont tellement violents que mon corps en trésaille. La douleur commence à laisser la place au plaisir... et c’est à ce moment-là que je sens que sa queue entre encore plus profondément en moi puis c’est comme si elle explosait. Un sentiment chaud m’envahit alors. Il me jute dans le cul, sans un bruit, sans un gémissement. Puis il se retire et se rhabille. Avant de partir, il me lance :

- Tu as vraiment un trop bon cul. On se reverra à l’entrainement. Je te ferai ta fête dans les douches. Tu verras, tu vas aimer être notre petite pute.

Et il ferme la porte derrière lui. C’est tout... c’est ça la soirée « où on devait me faire ma fête » que Redouane avait promise ? Je m’attendais à mieux.

- Allez, qu’est-ce que tu crois ? Que tu as fini ton travail ? Occupe-toi de moi.

Il se retourne alors et je comprends le message : je dois lui lécher son trou. Il faut dire que son énorme cul est assez bandant. Je m’amuse alors avec sa rosette, je la titille, je la pénètre, ce qui ne laisse pas le rebeu insensible. Il commence à gémir. Puis il se retourne et m’ordonne de fermer les yeux et d’ouvrir la bouche. J’obéis... et là je sens un liquide chaud sur ma langue. Je réalise alors qu’il est en train de me pisser dans la bouche ! J’aime bien les plans uro... mais jusqu’ici j’ai toujours refusé de boire de la pisse. Je commence à recracher son jus. Il me met alors une baffe et dit :

- Si tu verses une goutte de plus par terre, je te mets un gnion.

Donc, presque au bord des larmes, j’ouvre de nouveau ma bouche et je laisser le liquide couler dans ma bouche et atterrir dans mon estomac. Je n’en perds pas une goutte.

- Voilà c’est bien ! Tu es mon vide-couilles ! mon vide-bite ! Tu vas voir ce que je t’ai prévu ! Ce n’était qu’un prélude tout ça ! Je veux que mon vide-bite se fasse utiliser, qu’il voit ce que c’est, les rebeus ! Tu vas être le vide-couilles de potes à moi. Ils sont trop impatients de tester ton bon cul dont j’ai vanté les mérites. Et j’ai aussi mis une annonce sur un site bi pour rebeus. On verra qui va se pointer aussi.

C’est à ce moment-là qu’on frappe à la porte. Il va ouvrir, il salue un mec mais je n’entends pas la porte se refermer.... Je comprends qu’il n’a pas menti et que ça va être journée portes-ouvertes. Tous ceux qui vont vouloir me baiser vont venir, tirer leur coup et repartir. Des mecs que je ne connais pas... des moches sûrement... peut-être des mecs pas très cleans... je prends alors peur... je me relève, j’ai un peu la nausée... peut-être à cause de la pisse... ou de cette histoire de vide-couilles pour rebeus ... ou la peur de ce qu’ils peuvent me faire. Redouane ne semble connaitre aucune limite... Je ne sais plus si j’ai encore envie de tout ça. Je me relève alors et je prends Redouane en aparté :

- C’est pas du tout mon truc, désolé. Je ne le sens pas. Je préfère partir et vous laissez entre vous.

- Oui, pas de soucis. Ben rhabille-toi et disparais.

Un de mecs, que j’appellerai Ahmed et qui vient d’arriver, s’est déjà déshabillé... il est vraiment magnifique. Il est très bronzé, il a des cuisses musclées, bien poilues très puissantes. Son torse est couvert de poils. Ses pectoraux sont impressionnants. Tout comme ses bras dont on doit voir chaque muscle. Il doit passer beaucoup de temps à la salle de muscu. Il est grand, il a le crâne rasé, une barbe fournie et des tatouages sur les deux bras. Il bande mou mais je verrai dans quelques minutes que, quand il bande dur, il doit avoir 19 cm entre les jambes. Ses couilles sont rasées. Il me demande ce que je fais. Redouane lui apprend la mauvaise nouvelle. Le mec me fout alors une baffe qui me fait tomber à la renverse.

- Je crois que t’as pas bien compris, sale pute ! On a besoin d’un vide-couilles, on l’a trouvé et on le laissera pas partir.

Redouane m’aide à me relever, je crois pendant une seconde qu’il va venir à mon secours et prendre ma défense... mais non, il me maintient la nuque ainsi que mon bras gauche.... Je ne fais pas le poids face à ce chubby. Et Ahmed me bloque l’autre bras et me maintient la bouche fermée. Je sens alors sa teub entre mes fesses. Je remarque que son gland cherche l’entrée de mon trou. J’essaie de me débattre, de crier... mais rien à faire, ils m’immobilisent. Ahmed pousse un cri de victoire et c’est là que je sens comme si une barre de fer me traversait le cul... il a réussi à me pénétrer...sans utiliser ses mains. Il me baise comme un dingue. Heureusement que le jus de Mehmed sert de lubrifiant... Il donne des coups énormes de bite tout au fond de mon cul. Devant le spectacle, Redouane rebande. Il m’enfonce sa queue dans la gorge tout en disant :

- Attention, un faux mouvement et je te mets ta race !

J’ai eu en effet l’idée folle de la lui mordre... mais je m’abstiens. Je me fais baiser par les deux trous. J’essaie toujours de résister mais pas moyen. Ça doit énerver Redouane car il me met une grosse baffe, ce qui me calme un peu... Il sort sa teub de ma bouche et, entourant mon cou de son bras, il me bloque la tête puis me donne un coup dans le bide, ce qui me coupe le souffle. J’abandonne alors toute résistance et je me laisse baiser comme un pantin. Ils font de moi ce qu’ils veulent. Redouane me maintient la bouche fermée de sa main pour que je ne crie pas. Au bout de 20 minutes, Ahmed pousse un gros râle et je sens mon cul se remplir de son jus. Je suis désespéré... mais Redouane rigole quand il me regarde :

- Tu es vraiment une vraie petite pute. Regarde, ça te plait que des rebeus te traitent comme ça... tu bandes !

Et il a raison... je bande comme un taureau. Ahmed sort de mon cul et je sens de gros jets en sortir. Il m’a bien rempli. Il se relève et sans crier garde, il me redonne un coup dans les côtes. Je me sens vaciller. Et je sens qu’on m’entraine dans une autre pièce. Ils m’installent dans un sling, ils me menottent les poignets et mes jambes sont en l’air, accrochées. Je suis fixé d’une telle façon que mon trou est présenté à quiconque rentre dans la pièce. Ma tête est bloquée par un harnais sur le côté gauche et il m’enfile un « bâillon de fellation » qui laisse ma bouche ouverte pour que n’importe qui puisse me baiser la bouche n’importe quand. Les rebeus n’auront qu’à rentrer et plonger leur teub dans ma chatte et chacun peut baiser ma bouche sans le moindre danger. Ahmed vient devant moi, me met sa teub flasque dans la bouche et commence à me pisser dedans. Redouane me menace à nouveau :

- Si tu laisses tomber une seule goutte par terre, je te mets un gnion.

Puis j’entends du bruit en provenance du couloir. Ahmed embrasse Redouane et lui dit qu’il faut qu’il y aille et le remercie pour cette pute... Il laisse la porte d’entrée ouverte et au bout de quelques secondes, des mecs font irruption dans la pièce. Un d’entre eux siffle à la vue de ma chatte. Ils se déshabillent : ils bandent déjà.

Celui qui a sifflé est un rebeu. Il semble avoir 20 ou 25 ans, il est mince, il porte une barbe, il est épilé sur tout le corps, le pubis et les couilles. Il est monté 18 cm. Il s’approche de mon trou et me baise immédiatement. Le mec numéro 2 me donne sa teub à sucer. Elle est magnifique : elle doit faire 20 cm, elle est très sombre sauf le son gland et la base de son membre qui sont tout roses. Il a 30 ans, il est normal, peu poilu. Les deux profitent de ma position pour faire ce qu’ils veulent de moi. Le 1er mec est me baise sauvagement et au bout de quelques minutes, il laisse sa place à Numéro 2. Lui est plus doux. Il enfonce sa teub lentement, centimètre par centimètre. Puis une fois au fond de moi, il me baise sensuellement, ça me plait beaucoup. Je me remets à bander. Numéro 1 se présente devant ma bouche et me baise sans précaution, il est violent, bestial. Il me fait des gorges profondes. La salle est remplie de miroirs et je peux contempler comment Numéro 2 me fait l’amour. Ses boules et sa bite sombres contrastent avec mon cul tout blanc. Je vois aussi dans le miroir le 3ème mec qui se tient à l’écart et qui ne fait que mater le spectacle devant lui. Il a une peau très foncée, une bite très large, parcourue d’une énorme veine, et d’environ 19 cm, avec un gland plutôt petit comparé au reste de sa teub. Ses couilles sont presque noires et lui aussi est peu poilu. Il doit avoir dans les 30 ans et il semble assez sportif. Numéro 2 sort de mon cul et Numéro 1 en profite de nouveau. Numéro 3 s’approche alors de moi et m’enfonce sa teub dans la gorge. Il ne bouge pas et je comprends que je dois le sucer. Je suis maintenant résigné... et peut-être aussi excité. Je le suce. Numéro 1 me baise pendant 5 minutes et me jouit dans le cul. Je n’entends que son cri de jouissance, il n’a pas du déposé beaucoup de jus dans ma chatte. Il sort immédiatement et se rhabille. Numéro 2 prend la suite et me baise, cette fois avec un peu plus de poigne et de violence. Je suce toujours le 3ème. Au bout de 15 minutes, sans bruit, numéro 2 éjacule. Je sens sa bite et se contracter et surtout ma chatte se remplir avec vraiment beaucoup de jus. Sa queue ne semble pas vouloir s’arrêter d’expulser le sperme. Il marque une pause puis se remet à me baiser. Je sens son jus chaud en moi... et après un certain temps, je le sens lentement sortir de mon trou et couler le long de mon cul pour atterrir en un filet par terre. Il continue de me baiser et au bout de 5 minutes, je sens une deuxième charge me remplir. Cette fois, elle est moins importante. Pendant ce temps et depuis une dizaine de minutes, Numéro 3 me baise la bouche et c’est quand il me la met encore plus profonde que je sais que je vais recevoir tout son jus directement dans l’estomac. Il jute pas mal de sperme qui coule lentement dans mon ventre, sans beaucoup de pression. Il murmure :

- Oui, vas-y, avale bien, salope ! Avale tout mon sperme !

Une fois fini, il se retire doucement en poussant un soupir de soulagement. Puis ils se rhabille et sort. Numéro 2 reste maintenant, il est assis sur un fauteuil, dans un coin de la pièce.

Redouane me baise pendant quelques minutes, il se retire souvent pour ne pas jouir quand un mec arrive.

Le mec 4 arrive, se déshabille. Il a dans les 35 ans, il est très bronzé, avec des cheveux très noirs et coupés courts. Il a un corps sans poil et il a un assez gros bidon. Il est monté 16 cm. Il se plante devant mon cul, me doigte, met un peu du sperme qui coule de ma chatte sur sa teub et me pénètre. Il se couche alors sur moi, m’enlace le corps commence des va-et-vient sensuels dans mon cul. Seuls ses fesses et ses jambes bougent. Il semble apprécier. Un autre mec entre, ce qui ne dérange pas mon étalon. Le mec numéro 5 est jeune, dans les 20 ans, mince, avec une peau assez pâle pour un rebeu. Il se déshabille et regarde mon « amant » me baiser. Il commence à bander et j’hallucine... sa queue, qui est très sombre, tout comme ses couilles, doit faire 24 cm. Ses couilles sont rasées et elles sont énormes, elles pendent comme 2 balles de tennis. J’ai trop hâte de le recevoir. Comme si numéro 4 m’avait entendu, il gueule très fort et vient ajouter son jus (qui ne doit pas être très abondant) à celui des autres. Il reste allongé sur moi, sa queue molle sort de mon cul. Numéro 5 commence à être impatient. Finalement mon baiseur se retire et la grosse bite me pénètre. Elle est énorme et elle me transperce... mais j’adore, je bande encore plus. Un autre mec entre (le 6ème). Il doit avoir 50 ans, il est maigre, un peu poilu et monté 20 cm. Sa bite est assez large. Pour l’instant c’est le seul à ne pas être circoncis. Il me donne immédiatement sa teub à sucer. Numéro 5 est endurant. Il me baise avec son pieu pendant bien 20 minutes. Puis les deux mecs échangent. Numéro 6 me pénètre lentement. Il agrémente sa pénétration de « ouah ! », preuve que ma chatte lui plait. Puis il commence à coulisser en moi. Numéro 5 me baise la bouche, je dois lui faire des gorges profondes. Je me concentre pour ne pas avoir de réflexe vomitif. Maintenant le 6ème me baise violemment. Puis il alterne la baise violente et une baise plus douce. Puis enfin il accélère la cadence et je le sens jouir une bonne dose en moi. Il ralentit, savoure encore ma chatte bien lubrifiée. Puis il sort et avec ses doigts, il prend du sperme qui coule de mon trou et me le donne à boire. Il se présente devant moi tandis que numéro 5 me baise de nouveau. Je comprends que je dois sucer la teub du 6. Elle est encore pleine de sperme. Je l’attrape délicatement avec ma langue et l’avale. Puis le mec s’en va. Numéro 5 me baise pendant quelques minutes puis ressort de mon trou, s’approche de ma bouche, se branle et là, je vois ses magnifiques couilles se contracter et sa bite libère le jus précieux. Il jute comme une fontaine. Des gros jets sortent de sa bite m’atterrissent tantôt sur la langue, tantôt au fond du gosier. Son sperme est blanc et très épais. 7 ou 8 jets se retrouvent expulsés de ses grosses couilles. Il essuie sur ma langue les dernières gouttes qui sortent et il part à son tour. Redouane reprend sa place dans mon cul. Le mec numéro 2 est toujours là et se branle.

Et après quelques minutes, un mec seul entre dans la pièce et Redouane lui laisse la place. Il est déjà tout nu, il a dû se dessaper dans l’entrée. Il semble avoir 30 ans, un rebeu bien sûr, avec des couilles et une bite très brunes comparées au reste de son corps. Il a une bite de 15 cm, il est petit et gros. Il a des bourrelets et un gros ventre, de beaux seins et de gros tétons bien roses ; son corps, ses jambes, ses bras, son cul, ses couilles sont très poilus. Il se penche et commence à me lécher le trou tout en se branlant. Il récupère du jus qui en coule et s’approche de moi et me le donne à bouffer. Puis il revient vers mon cul et m’enfonce sa teub dedans. Il commence tout de suite à me baiser, son gros ventre vacille, j’admire son gros corps couvert de poils. Pendant ce temps, il joue avec mes tétons. Il me baise bien, avec un bon rythme. Au bout de quelques minutes, il pousse un gros râle et je me fais bien doser. Puis il me branle et je ne mets pas longtemps à jouir dans de gros jets. Il me donne une fessée et il quitte la pièce. Quelques secondes plus tard, 4 mecs rentrent dans la pièce, eux aussi tout nus.

Le mec 8 est maigre, âgé de 40 ans, il n’a pas un gramme de graisse, il doit avoir 18 cm entre les jambes, il est un peu poilu au milieu du torse, un peu sur le ventre et beaucoup sur le pubis et les jambes. Le mec 9 est très charmant, il doit avoir 20 ans, il porte une barbe et des cheveux bien noirs. Lui est mince, il est assez poilu sur presque toutes les parties du corps. Il est monté 16 cm. Le mec 10 est un genre de rugbyman : il est grand et très baraqué, avec de très larges épaules. Lui aussi a des cheveux courts. Il est très poilu, sur tout le corps, dans le dos, sur les couilles, les jambes, etc. il est monté 14 cm. Et enfin le mec 11 est de corpulence normale, porte une barbe et des cheveux courts. Lui aussi très poilus, il a des poils parsemés et ondulés, surtout sur le torse et les aisselles, mais aussi sur le ventre, le pubis, les jambes, le bas et le haut du dos. Il est doté de 16 cm. Le mec 8 s’approche de mon cul et commencer à me lécher le trou. Je l’entends avaler les doses des mecs d’avants. Pendant ce temps, le mec 9 me donne sa queue à sucer. Les deux autres sont à côté du mec numéro 2 et se branlent. Puis le mec 10, le gros mec baraqué, vient vers moi et me caresse le cul. Le mec 8 lui a préparé le terrain et numéro 10 enfonce sa teub sans préliminaire tandis que mon lécheur de cul et le 9 me donne leur queue à sucer. Ils enfoncent leur queue en même temps et ils me baisent la bouche. Au bout d’un moment, le mec 11 prend la place dans ma chatte. Le mec 2 et Redouane s’approche de ma bouche, les autres se retirent... et ils se mettent à me pisser dans la bouche. Et à cause du « bâillon de fellation », je n’ai pas d’autre choix que d’avaler le chaud bouillon. Numéro 11 est très sensuel et me baise avec douceur... Quand Redouane a fini, le 11 se retire et je suce numéro 8. Son assez grosse bite va droit au fond de la gorge. Il a des couilles énormes et elles claquent à chaque fois sur mon menton et les poils s’y trouvant me chatouillent. Au bout de 2 minutes, il se retire, recule un peu et un grand jet de sperme me frappe au visage. Le deuxième atterrit sur ma langue et le troisième pile au fond de ma gorge. Malheureusement, il ne jutera pas plus. Le mec s’approche, pousse avec sa teub le jus qui recouvre mon visage et me le donne à avaler. Puis il frotte sa teub dans le reste de sperme et il me la donne à sucer. Numéro 11 en profite alors pour me doser. Mais je ne sens pas sa jolie bite se contracter. Il ne doit pas être un grand juteur. Il pousse numéro 8 et me donne sa queue à laver. Numéro 10, le gros baraqué, se bloque dans ma chatte et il me rebaise. Numéro 9, le beau gosse, me fait maintenant des gorges profondes. Puis au bout de 5 minutes, il se branle et me jute sur la langue. Il s’y prend mal car le premier jet dévie et va se perdre derrière moi. 4 autres très puissant m’atterrissent dans les cheveux puis dans les yeux et 2 viennent frapper mon buste. Il arrive enfin à diriger les jets dans ma bouche. Son sperme est crémeux et épais. Il se vide encore de 5 jets et me donne aussi sa teub à nettoyer... ma langue se régale. Et a ce moment, le gros mec baraqué, le rugbyman rebeu de mes rêves, se décharge en moi. Je vois dans le miroir tous les muscles de son corps tressaillir et alors je sens sa queue pulser. Elle ne libère pas beaucoup de jus mais il vient me frapper la paroi de mon colon avec une grande force. Il se retire et je remarque que les autres se sont déjà cassés. Ce qu’il fait aussi après m’avoir donné une fessée et m’avoir remercié pour « ce cul très accueillant. »

Le mec numéro 2 prend des godes qui sont sur le côté et me travaille le cul avec. Je sens tout le sperme accumulé être enfoncé de plus en plus profond dans mes entrailles.

Au bout de 15 minutes, un groupe de mec rentre nus. Ils poussent un cri d’admiration en me voyant, me traitent de salope, me mettent des fessées et des baffes... ils sont chauds... et chacun va avoir, pour les minutes qui vont passer, un scénario identique : me pisser dans la gueule et me baiser. Le premier se met en face de moi et lâche une pisse claire et bouillante. Il ne bande pas encore mais je verrai plus tard sa teub de 17 cm me baiser. Il est sportif, avec des muscles, sans poil, âgé de 25 ans. Sa bite contraste avec le reste de son corps, elle est très noire et dotée d’un grain de beauté. Une fois son affaire finie, il me donne sa teub à sucer et quand il bande, il se charge de mon cul pendant que le numéro 13 m’offre sa bite à boire. Il est déjà en train de bander, mais ça ne semble pas lui poser de problème. Il n’a pas enlevé son t-shirt mais je remarque qu’il est tout fin, tout svelte. Sa queue fait tâche par rapport à son corps : elle fait 20 cm et est très large (7-8 ?). Je remarque que ses jambes sont très poilues ... mais ce sont surtout les poils de son pubis qui me laissent sans voix : ils sont fournis, épais. Il a de petites couilles, elles aussi très poilues. Il me crache immédiatement sur le visage et me sort :

- Je sais bien que les petites pédales comme toi, elles encaissent tout. Depuis le début tu le laisses faire sans rien dire. Tu as pris bien 10 bites et tu kiffes ça ! Tu bandes ! Ça se voit direct à ta gueule que tu es une lope. Et les chiennes comme toi, on les traite comme ça.

Au même moment un jet de pisse sort de sa queue et il commence par m’arroser le torse, la queue, puis le visage. Il pisse pendant bien une minute. Les dernières gouttes s’écrasent au sol, puis il se rapproche, viens essuyer sa queue sur mes lèvres puis me baise la bouche en disant :

- Ouais, nettoie bien, sale pute. Tu vas avoir droit à tous mes fluides. Sale chienne. Tu vas prendre cher..., dit-il tout en me crachant sur le visage.

Puis il va prendre la place de numéro 12 dans mon cul. Il faut dire que mon trou a déjà vu passer une dizaine de queues ce soir et qu’il est rempli de sperme, ce qui fait glisser toutes les teubs. Mais là, il faut que je me concentre. J’ai l’impression de prendre un poing dans le cul tellement sa queue est épaisse. J’aurais gueulé de plaisir si numéro 14 n’était pas en train de vider sa vessie dans mon estomac. C’est un rebeu, comme tous les mecs de la soirée pour ceux qui ne l’ont pas compris. Il semble être très grand. Sa bite semble petite au début. Il est de stature normale, juste des poils noirs au pubis et sur un tiers de la bite.... et bien sûr sur les couilles. Mais sa teub se met à gonfler. Je découvre alors 24 cm... avec un gland tout rose et une circonférence affolante. Je pense que je n’aurais pas pu refermer ma main autour de sa teub. Après sa pisse, je dois prendre sa teub en fond de gorge. Il me baise la bouche et va au fond de ma gorge. Je sens ses poils sur sa bite me caresser la langue ! Une fois que numéro 13 sort de mon cul, je me fais charger par numéro 14. Sa queue me défonce encore plus que la précédente. ... Pendant ce temps le mec 15 se présente devant ma bouche. Il bande déjà. J’admire alors sa queue, fine et longue (20cm). Il est un peu potelé, très poilu au niveau du torse et du ventre, des jambes et surtout du pubis et des couilles. Des poils noirs et drus. Il possède un étrange tatouage sur la main droite. Il a sinon les cheveux rasés et pas de barbe. Il porte seulement une chaine en or autour du cou. Je lui donnerais 30 ans.

Il me pisse avec de gros jets dans la bouche, comme les autres. Puis il se dirige vers mon cul et attend son tour. Numéro 16 prend sa place et vide sa vessie dans ma bouche. Il est très mince, avec des cheveux courts et une barbe de 3 jours, une casquette à l’envers fixée sur sa tête et il n'a pas non plus enlevé son t-shirt. Chez lui, seul son pubis est poilu... mais comment ! une vraie forêt vierge ! ses poils sont assez droits et remontent jusqu’au tiers de sa teub qui doit faire dans les 15 cm. Elle est par contre très large. Il me baise alors immédiatement la bouche. 5 minutes plus tard, je sens la bite de 24 cm qui est dans mon cul s’élargir et envoyer toute sa sauce dans mes entrailles. Je sens comme une énorme éruption en moi qui n’en finit pas ! Pendant bien 30 secondes, le mec gueule et le jus coule. La bite numéro 15 prend son tour et me baise. J’entends et je sens comment ses couilles frappent mon cul et comment le jus qui en sort mouille tout. Sa bite me fait du bien. Les 20 cm me touchent la prostate et la frappent. Je sens le jus monter dans ma bite. Mais je n’arrive pas à l’apothéose car le rebeu cale son pieu bien en moi et me dose. Il n’a pas dû beaucoup éjaculer. Les mecs 12 et 16 se succèdent en moi et me jute aussi dans le trou. Rien de spécial. Baise sympa et de bonnes jutes. Puis le mec 13 me baise et là, je me dois me concentrer pour ne pas gueuler de plaisir... ses 20 cm qui sont très épais (8 ?) me procurent un plaisir immense. Au bout de 3 minutes, il me dose et je sens sa queue ouvrir et refermer mon trou tellement elle pulse. Une grosse flaque de sperme tombe avec bruit sur le sol dès qu’il ressort sa teub.

C’est maintenant au tour de numéro 17. C’est un rebeu genre bodybuilder : genre 1m85 pour 110 kg que de muscles. Ses pectoraux sont énormes, il a des tablettes de chocolat impressionnantes. Ses bras sont hyper développés, on en voit chaque muscle...tout comme pour ses jambes. On distingue des veines saillantes au creux de ses bras. Il n’a pas un poil sur le corps, il est complètement épilé. Il a des cheveux longs, noirs et lisses. Mais ce qui m’impressionne le plus, c’est sa teub. Elle doit faire 25 cm, avec de petites couilles. Il est très « basané » ... mais sa queue l’est encore plus que le reste... presque noire. Je le suce vite fait mais il ne doit pas être satisfait car il va vite vers mon cul et se branle... puis me fourre sa teub avec violence. En une seconde je me prends 25 cm dans le derrière. Et il me baise violement, sauvagement. Il fait quelquefois sortir sa teub pour me la remettre immédiatement. Il me frappe la prostate sans arrêt. Très vite, il jouit. C’est impressionnant alors de sentir mon cul se remplir. J’ai l’impression qu’il est complètement plein ! Mais numéro 17 continue de baiser. Je sens le sperme sortir de mon cul dans le miroir, je vois que sa bite devient de plus en plus blanche, le sperme coule de mon trou comme un petit ruisseau. Puis d’un coup, il ne bouge pratiquement plus et je sens mon cul se remplir de nouveau... Mais cette fois d’un truc plus liquide... je comprends... il me pisse dans le cul. Ca dure bien 30 secondes. Il sort ensuite de mon cul... un peu de pisse en sort aussi. Et il se concentre et je vois un filet de pisse sortir de sa teub sur mon cul et il me renfonce sa bite et continue à se servir de moi comme d’une pissotière. Il me rebaise un peu et ses mouvements sur ma prostate associée avec la pisse chaude de mon cul provoque mon éjaculation... sans que personne ne me touche. Il continue à se vider pendant 2 minutes puis il ressort. Bizarrement rien ne ressort de mon cul... comme s’il avait tout absorbé. Redouane et le mec numéro 2 me baise l’un après l’autre et me remplissent eux aussi. Un autre mec (le 18ème) est arrivé entre temps, assiste au spectacle et se met à bander. Quand le mec 2 a fini de me baiser, le rebeu m’enfourre sa teub dans la bouche. Je ne vois que son pubis, ses couilles assez poilues et sa teub de 19 cm qui me fait des gorges profondes. Il est très violent. Je me sens de nouveau comme un simple jouet sexuel. Il me lâche vite dans la bouche un jus assez crémeux et savoureux, très épais. Puis il s’en va. A ce moment-là, voyant ma docilité et le plaisir que je prends, Redouane m’enlève le « bâillon de fellation ».

Après plusieurs minutes où rien ne se passe, 3 mecs arrivent. Redouane est maintenant seul à mater, le mec numéro 2 est parti. Les mecs sont indéniablement des frères, tellement ils se ressemblent. Le plus jeune doit avoir 18 ans, il a des cheveux mi-longs et crépus. Il est maigre, sans un poil sur le corps et sûrement monté 22 cm. C’est le mieux membré des 3. Le cadet (25 ans ?) porte la barbe, est assez rebondi. Il est poilu au milieu du ventre, sur les jambes. Plus on descend du ventre vers le pubis, plus la surface poilue s’agrandit. Ses couilles sont aussi très poilues. Sa bite doit mesurer 17 cm et est très large : ma main ne pourrait pas en faire le tour. Et le plus vieux, dans les 35 ans, est mince, tout en muscle. Il porte aussi la barbe, mais sans moustache. Il est extrêmement poilu au niveau de la bite... c’est tout, le reste de son corps n’a aucun poil. Ses couilles sont terriblement sombres. Il a une teub de 20 cm.

Les 3 frères me palpent, me caressent, me fessent, murmurant des trucs comme : « sale pute » ! « Trop bonne » ! « Hâte de la fourrer » ... Ils se mettent ensuite en face de mon visage et ils se branlent, ils commentent, ils se tiennent par le cou. Le plus chaud a l’air d’être le plus jeune. Il me met sa queue directement en bouche et je le suce avec plaisir. Il commence à me baiser la bouche sensuellement, avec des mouvements du cul très érotiques. Les deux autres frères se branlent. Puis le plus âgé pousse le plus jeune et pareil il me baise la bouche... mais d’une façon très sauvage. Même si j’ai déjà joui il y a quelques minutes, je rebande. Je vois le cadet se mettre devant son petit frère et le sucer aussi. Puis ce dernier va se placer devant mon trou et il me prend. Cette nouvelle grosse teub en moi me fait du bien. Elle est aussi bien large, elle m’ouvre bien. Il me baise lentement et sensuellement, tout comme il a baisé ma bouche. Pendant ce temps, je m’occupe de la queue des deux autres. Je me sens bien. Les grosses couilles du plus jeune me frappent le cul. Il accélère le rythme... Il est comme une bête, il s’acharne maintenant sur mon cul. Il tient bien 15 minutes avant de pousser un cri bestial et de me juter dans le fion. Le cadet se met devant mon cul, se branle et jute sur la queue de son frère qui me replante son bâton dans le cul, avec le sperme de l’autre. Il tient encore une bonne minute dans mon cul puis sa queue se ramollit et il décule. Le plus vieux, monté 20cm, prend sa place. Il ne met pas longtemps à jouir tout en m’insultant. Il a dû bien juter. Ils se tapent dans les mains puis quittent la pièce.

Je remarque alors 3 autres mecs qui se sont glissés dans la pièce et qui ont profité du spectacle. Ils se rapprochent de moi une fois les autres mecs partis et ils se branlent au-dessus de moi. Ils ont entre 40 et 50 ans, tous rebeus, tous assez minces et un peu poilus. Le mec 22 a une teub de 16 cm, le numéro 23 a 19 cm et le 24 a 17. Je les suce l’un après l’autre. Le 23 et 24 me donnent leur biberon à téter en même temps. Puis ils se branlent. Les 19 cm sont les premières à juter. Le premier jet est puissant est atterrit dans ma gorge. Le deuxième se retrouve sur ma langue et le reste coule par terre à mon plus grand regret. Les deux autres jutent en même temps. Ce ne sont pas de gros juteurs. Le mec 22 me donne un long filet de sperme dans ma bouche tandis que l’autre a un sperme épais et tout blanc qui tombe lourdement sur ma langue. J’avale goulument tout ce jus. Puis une main me prend par les cheveux et me force à le regarder et à avaler sa teub. Je n’avais pas vu arrivée le 25ème mec : il ressemble aux autres, il doit être un peu plus jeune et est doté de bons 20 cm non circoncis. Il me baise la bouche et ne tarde pas à se retirer et à se branler. Il gueule, pose sa queue sur ma langue tout en maintenant ma tête á l’aide de sa main et un gros jet qui va s’exploser contre le fond de mon gosier en sort. Puis une saccade de 10 autres jets vient tapisser ma langue, ma gorge et mon estomac. Il secoue sa teub sur ma langue et m’oblige à fermer ma bouche, m’ordonnant de tout avaler... J’obéis avec plaisir. Du côté gauche, une main me force à tourner la tête et à prendre sa bite. Elle est petite (13 cm) avec un gland rose pâle, le mec est normal et très poilu, il est très bronzé. Il me laisse le sucer et au bout de quelques minutes je sens sa queue expulser quelques jets de sperme sur ma langue ... que j’avale immédiatement.

Trois autres mecs entrent. Le mec 27 me donne sa teub très poilue de 18 cm à sucer pendant que le mec 28 rentre directement dans mon cul. Il doit avoir 50 ans, le crâne rasé, pas un poil sur le corps. Il a le teint plutôt pâle pour un rebeu. Il est monté 18 cm avec d’énormes couilles qui pendent et qui rendent sa teub paraitre bien plus petite. Son gland est par contre énorme. Je le sens bien m’ouvrir le cul. Son pote, le numéro 29, est beaucoup plus bronzé, monté 19 cm, avec des jambes, un pubis et des couilles très poilus. Les deux mecs ont seulement enlevé le bas et ont gardé le haut. Le 29, qui a en plus un short et dont la teub en sort (donc le mec ne porte pas de sous-vêtements), se branle à côté de son pote. Puis ils échangent. Le numéro 29 me baise avec plus de douceur pendant que je suce la bite du 27 et les boules du 28. Puis ils échangent de nouveau. Le 29 est en train de caresser les grosses couilles de son pote 27 qui est en train de me baiser. Puis le 29 revient dans mon trou, me baise 5 minutes et je l’entends alors jouir. Le 28 prend immédiatement la suite. Il semble savourer le fait de me baiser dans le jus de son pote. Cela dure bien 15 minutes. Le 29 n’a pas débandé et il me fait le sucer. Lui ainsi que son pote le 28 se branlent finalement au-dessus de ma bouche et le mec aux grosses couilles jute assez vite avec de gros jets qui m’atterrissent dans la bouche et sur le corps. Peu après, c’est au tour de son pote le 29 d’éjaculer à nouveau, cette fois dans ma bouche. Les deux s’embrassent alors et me laissent aux mains du 27 et de sa teub de 18 cm. Il se branle aussi au-dessus de mon visage. Il ne tarde pas à lâcher son jus sur ma langue. 5 jets de son lait savoureux viennent frapper ma gorge. Il a vraiment bon goût. Il me donne une baffe en souriant et quitte la pièce aussi.

Trois gars en survêt font leur apparition et se chargent tout de suite de moi. Ils sont minces, bien montés, peu poilus sauf au niveau du pubis mais tout reste très discret, et portent la barbe sauf le 32 : il a des couilles et une bite très foncée. Il est monté 20cm. Le 30 a 18 cm avec de grosses couilles bien marron, tout comme le 32.

Le 30 se met tout de suite à me lécher le trou tandis que le 31 et le 32 me donne leur bite à sucer. Ils se déshabillent et approchent leur queue de ma bouche. Je les suce alors à tour de rôle. Puis le 30 revient vers mon cul et enfonce sa bite et me baise en donnant des petits coups de teub. Il me fesse de temps en temps. Les deux autres respectent cette baise, ils nous regardent en action en se branlant et en s’embrassant. Puis le 30 laisse sa place au 31 qui lui est beaucoup plus bestial. Il m’enfonce à chaque va et vient sa teub bien au fond de ma chatte tout en m’insultant et me crachant dessus. Puis c’est le tour du dernier. Il est très énergique et pilonne ma chatte ainsi que ma prostate puissamment. Je suce la teub des deux autres. Puis le 30 revient à la charge, suivi du 31. Ce-dernier m’utilise vraiment comme sa flesh-light. Je ne suis rien d’autre qu’un objet pour lui. Il me baffe à chaque fois que je fais un mouvement qui ne lui convient pas. Les deux autres se branlent en se tenant par le cou. Puis le 30 revient dans mon cul et de nouveau le 31. Le 32 me donne son trou à lécher et il pousse de petits cris animaliers tandis que je m’occupe de lui. De temps en temps, il me crache dans la bouche et m’embrasse goulument. Puis il me lèche la chatte et me baise une nouvelle fois. Les deux autres se branlent et au bout de 10 minutes, le 30 fait signe à son pote de lui laisser la place et je me fais remplir. Le 31 prend sa place et ne tarde pas à me lâcher son jus dans le cul. Puis c’est au tour du 32. Chacun me donne une fois le dosage terminé sa teub à lécher. Dès que le 32 sort de ma chatte, je sens une autre bite me prendre. Je vois alors un nouveau me baiser, sans plus de préliminaires. Le numéro 33 est un petit rebeu avec un petit ventre rebondi, il est poilu d’un peu partout et il est monté 16 cm. Sa queue et ses couilles sont marron sauf son gland qui est rose. Il me l’enfonce très vite et très profond puis après quelques secondes il trouve un rythme de baise assez pépère et il semble savourer ma chatte. Au bout de 2 minutes, il me dose le trou avec pas mal de jus, à ce que je ressens. Son pote le 34 est aussi un rebeu mais avec une peau très sombre, presque noire. Il est sportif, assez musclé, un peu poilu sur le ventre avec des poils noirs très bouclés et il me donne son biberon de 17 cm à téter dès que les 3 autres mecs précédents se sont cassés. Il est vraiment très épais. Malgré son orgasme, le numéro 33 me donne son biberon. Il bande encore et je le suce. Du sperme coule encore de sa teub et je l’avale avec délectation. Le 34 me baise d’abord tendrement puis il se défoule sur ma prostate. Le sperme de son pote tombe avec bruit sur le sol et ça semble le rendre encore plus chaud. Il cède vite sa place au 33 qui n’a rien perdu de son érection et qui me rebaise, cette fois avec plus de violence. Puis il en ressort et dit quelque chose en arabe à Redouane ... qui défait mes liens et qui me fait me relever. Je suis tout ankylosé. Il me traine dans une autre pièce et me balance sur le lit. Le 34 se place à côté de moi, je le suce... puis il s’immobilise, car une de mes mains s’est approchée de ses couilles et que l’autre est posée sur ma queue raide. Il me regarde durement et me dit :

- Retire tes mains tout de suite. Mains dans le dos ! 

Obéissant, je mets mes mains dans mon dos alors que sa queue reprend le limage de ma bouche pendant de longues minutes. Il me baise la bouche. Puis il me fait comprendre que je dois le chevaucher. Je m’exécute. Il fait quelques allers-retours dans mon trou puis s’arrête ... et je sens alors une autre queue, celle du 33, qui veut me pénétrer. Il entre facilement en moi, vu le traitement que j’ai subi toute la soirée. Et c’est là que le 33 se déchaine. Il me ravage le cul. J’imagine la scène... les cuisses musclées du 34, presque noires, relevées, la bite du 33 qui se frotte à celle de son pote, leurs grosses couilles qui s’entrechoquent à chaque mise en profondeur du 33, ses poils qui chatouillent ma chatte, mon trou bien ouvert qui accueille la bite de ces deux potes rebeus qui partagent la même chatte pour une soirée. Il n’en a pas fallu plus pour que je jouisse sans me toucher, sur le ventre du 34... qui a dû le sentir car il a poussé un cri, m’a traité de salope et a aussi joui dans mon fion.

- Oh, putain, tu m’as joui sur la queue, mon salaud !, s’écrit le 33

Ce qui n’a pas dû lui déplaire car il jouit à son tour. La queue du 34, molle maintenant, s’échappe de mon cul et celle du 33 en sort aussi... tandis que sa queue n’arrête pas de lâcher encore du sperme. Le spectacle a dû plaire à Redouane qui me baise une nouvelle fois et me crache dans le cul en quelques secondes.

15 minutes plus tard, 5 mecs en rut se précipite dans la chambre et se jettent sur moi... chacun va me pénétrer 2 minutes en moyenne et chacun va me laisser un beau souvenir dans la chatte. Le mec 35 doit avoir 45 ans, il est grand, a une bedaine et est super poilu sur le corps mais pas sur ses grosses couilles. Sa queue de 20 cm très épaisse me baise tranquillement mais il jouit très vite un sperme très liquide et très abondant. Après, le 36 lui succède : il ne déshabille pas, il a l’air mince, je ne vois juste que sa queue de 19 cm avec un énorme gland. Il est rasé au niveau du pubis et des couilles et il me baise pendant une dizaine de minutes. Il fait ça avec puissance et virilité, en soufflant comme un bœuf. Ses couilles se collent à chaque mouvement à mon cul puis s’en décollent... j’adore ce bruit de baise. Puis il me jouit dans le trou, je sens celui-ci se remplir, mais il continue de me baiser. Mon cul se vide petit à petit, son liquide s’en échappe et coule le long de mes fesses. Il continue de me baiser et semble jouir une deuxième fois car un liquide chaud me remplit de nouveau. Sa bite toute brune sort de mon cul et une fontaine semble aussi en jaillir, vu le « ouah » d’admiration que font ses potes. Le 37 est un mec d’environ 50 ans, assez mince, peu poilu mais très bronzé, monté 17 cm. Il prend la suite, ramasse le sperme du 36, s’en sert de lubrifiant, me défonce brutalement et jouit en moi en 5 minutes. Le 38 est assez sportif et musclé, avec une peau très sombre, doté d’une bite de 21 cm et très large, pas un poil sur le corps, des tatouages sur les bras et les jambes. Il est très mignon, il doit avoir dans les 25 ans, les cheveux rasés sur les côtés de la tête. Il se couche sur le lit, me fait signe de le chevaucher. Mais il maintient mon cul en l’air et m’y enfonce sa teub. C’est comme s’il faisait des pompes (à l’envers) dans mon trou. Il a une cadence infernale, il ne fait pas de pause et me baise ainsi pendant presque 10 minutes avant de lâcher sa purée tout au fond de moi. Quand je me relève je la vois couler sur son ventre. Elle est blanche et épaisse. Le dernier, le 39, me dit de me mettre sur le dos et il enfonce ses 23 cm bien au fond. Il a aussi 25 ans, il est mince, sans un poil nulle part. Il n’enfonce sa teub qu’à la moitié dans mon cul. Je sens quand même son gland taper ma prostate. Au bout de 2 minutes, il en sort, se branle un peu, il jute sur ma chatte et renfonce sa teub bien au fond de moi, en fermant les yeux et en savourant l’orgasme. Après quelques mouvements dedans, il ressort et se casse. Redouane ramasse le sperme qui tapisse mon cul, me pénètre et ne tarde pas à me doser lui aussi.

Et c’est là que je vois Rachid, un rebeu du club de rugby de 25 ans. Il a des cheveux peignés en brosse sur le dessus avec les côtés rasés. Il me prend dans ses bras, il m’embrasse. Je me blottis dans ses bras... un peu de douceur après tant d’heures d’insultes et de baise forcée. Il n’est pas très grand, mais musclé. Blotti dans ses bras, j’ai l’impression d’en distinguer chaque muscle. Il est nu et je sens qu’il a déjà une demi-molle. Je pense que sa bite en érection doit être impressionnante. Je me cale contre ses pectoraux si bien dessinés et je remarque de beaux tétions bien marron que je décide de lécher. Il est à peine poilu. Son pubis laisse voir un léger duvet ainsi que ses jambes, le contour de son nombril et le milieu de son torse, mais rien de plus. Il me prend la tête et m’embrasse goulument. Ses lèvres charnelles m’excitent. Et son engin se dévoile dans toute sa splendeur : il a bien 25 cm entre les jambes. Sa teub et ses boules marron foncées contrastent avec la base du gland et le gland qui sont marron pâle. Il a d’énormes couilles qui pendent et qui me donnent envie de les gober. Je deviens comme enragé et je descends vers son cou pour le lécher. Il sent un peu la sueur, le mâle. Je lève ses bras et encastre ma langue sous ses aisselles et le lèche. Je bande de nouveau. Puis je descends le long de son corps et m’occupe de ses couilles : je les lèche, je les suce, je les gobe... Puis je remonte le long de son engin. Il est énorme, de grosses veines y sont visibles. Je gobe son gland qui me remplit déjà la bouche. Je ne sais pas comment je vais faire pour m’occuper du reste. Mais il me le montre. Il enfonce petit à petit sa teub dans ma bouche puis dans ma gorge. Centimètre par centimètre sa queue s’enfonce en moi. Je suis tellement excité que je sens à peine le reflexe vomitif. Ses couilles se retrouvent presque à la hauteur de ma bouche, j’aurais pu les caresser avec ma langue si je n’avais pas eu la bouche pleine!

- Oua ! Personne n’a jamais pris ma teub en bouche comme toi.

Alors, il prend ma tête au-dessus des oreilles, entre ses deux mains puissantes et me fait coulisser la bouche le long de son chibre. Il ne s'arrête pas. Il m'appuie, me remonte, m'appuie, m'enfonce encore plus, me remonte. J'étouffe. Il retire de temps en temps sa teub et me crache dans la bouche. Puis il me replonge la tête entre ses cuisses, la bite bien enfoncée. Il donne simplement des petits coups de reins pour me limer la gorge bien en profondeur.

- Putain t'es vraiment une bonne suceuse. T'as vraiment faim, toi, hein ? Profite. J'ai une queue spéciale petite pute !

Il fait alors des mouvements de va-et-vient. Je sens sa queue au milieu de ma gorge. Ma trachée se tort comme une serpillère. D’abord doux, il finit par me défoncer le gosier. Je supporte, tout excité, comme pendant toute la soirée. De la bave coule le long de mes joues mais je supporte toujours. Quand il ressort, je manque de m’étouffer. Il m’embrasse et me retourne, me fout à 4 pattes et place son gland à l’entrée de mon trou.

- Je suis impatient de voir si tu supportes ma queue dans ton cul aussi bien que dans ma gorge.

Il enfonce alors son gland qui rentre comme dans du beurre. Cependant, arrivée à moitié de la longueur de sa teub, je sens mon cul résister. Il ressort puis re-rentre. Ça commence déjà mieux à s’enfoncer. Le jus qui remplit mon trou doit bien l’aider. Millimètre par millimètre, il s’enfonce en moi. Et je sens enfin ses grosses boules toucher mes propres couilles. Ça y est, il est complétement en moi. Il pousse un soupir et commence à coulisser. Je dois bien me concentrer. Il me défonce vraiment le cul, il frotte ma prostate... c’est un sentiment assez incroyable. Puis il augmente la cadence... ce qui me coupe le souffle. Il s’arrête, se couche sur mon dos, m’entoure le cou de ses bras, m’embrasse et reprend cette baise intense. Il ressort, me tourne sur le dos et me baise en m’embrassant encore. Il a vraiment bien ouvert mon cul, sa queue rentre toute seule et tape au plus profond de mes entrailles. Il me met sur le côté et continue la baise. Ses grosses couilles me tapent sur le cul et rebondissent à chaque passage.

Enfin, il se couche sur le lit et je le chevauche. Comme cette sensation d’avoir le cul rempli par cette énorme teub m’enivre. Il me remet ensuite sur le dos et me baise avec encore plus de violence. Il accélère les coups de reins, il me cramponne les hanches, ses boules claquent contre mes fesses et je gémis sans retenue. Ma bite n’en peut plus de ce traitement et elle jouit toute seule, sans que je me touche et bien que j’aie déjà joui 3 fois, j’éjacule de gros jets qui viennent s’exploser sur mon torse et mon visage. Le rebeu accélère la cadence et bloque sa queue tout au fond de moi. Et c’est là que je sens un torrent se déverser en moi. Sa queue doit bien se contracter 6 fois pour lâcher son jus. Il continue de me baiser en m’embrassant et je sens son liquide couler en grosses gouttes soit sur le plancher soit sur ses grosses couilles qui le ramassent et l’envoie voltiger au loin. Il me baise ainsi pendant bien 1 ou 2 minutes puis décule. A ce moment-là, un flot de sperme dévale mon trou pour se retrouver par terre. Il m’embrasse et dit pour bien clôturer cette soirée :

- J’ai marqué mon territoire ! Tu m’appartiens maintenant !

Redouane revient vers moi, se branle et éjacule de nouveau dans ma bouche. Il me dit finalement qu’il me libère :

- Tu es vraiment une bonne pute. J’ai fait le décompte, tu as pris 43 bites, ton cul a été dosés 35 fois et ta bouche a dû avaler le jus de 14 mecs. Et toi, tu as joui 4 fois ! C’est très bien ! Mais je le savais, tu es fait pour être au service d’un rebeu ! Tu es un vide-couilles ! Un vide-bite ! Tu as été le vide-couilles de rebeus. Mon vide-couilles ! Je te ferai signe à la prochaine tournante.

Il me laisse me doucher puis je pars de chez lui, avec mon cul encore bien endolori et mon trou bien rempli dont le jus coule toujours le long de mes cuisses. Je veux profiter au maximum de cette sensation...

C’est le début d’une période où je me ferai utiliser par beaucoup de rebeus... Mais ca marque aussi le début de baises intenses avec ce taureau, ce pur mâle qu’est Rachid.

J’espère que cette histoire vous a plu et que vous avez eu bien du plaisir en la lisant. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des commentaires ou vos envies pour une éventuelle suite. (N’oubliez pas de préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

Autres histoires de l'auteur :

Au club de sport | 1 | 2345

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 7 Janvier | 28 pages

Les nouvelles | 13

Du plaisir au sauna Jerry
Soirée chez Abdel Kylianpassif
Une nuit arrosée Vktrlmbrt
Proposition malhonnête Tortureetchatiment
Le mac rebeu Femelle
Mon parrain Meetmemz
Le pompier tire le gros lot Fabrice
Un fantasme Rixoo
Mon harem Louisorigine
Le bal du 14 juillet Fabrice
Baise avec Rachid Meetmemz
Grand Magasin Fabrice
Daron du poto Felix

Les séries | 15

Banquier | 2 | +2 Jfrancois60
1 | 2
Le batave et les rebeux | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Manutention sous tension | 2 | +1 Cocoww
1 | 2
Labyrinthe des plaisirs | 1 | +1 Mysterious1991
1
Visite de papa | 2 | +1 Helvetio
1 | 2
Long Play Versus Perfect Gliss | 1 | +1 Oakspirit
1
Entre potes | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Excitantes retrouvailles | 3 | +1 Max
1 | 2 | 3
10 janvier, + 66 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"depucelage anal""lope a dispo""histoire porno gay"cyeillo"histoire de cyrillo""branle entre pote""histoires érotiques gay""histoire sex gay""auto fellation""histoire sodomie""histoire x""histoire gay college""lecture porno""histoire gay uro"bondagemoi"histoire gay lycée""histoire sex gay""photos gays""baise dans la grange""gay en foret""cyrillo dial""sauna atlantide""photo gay gratuite""hds gay""photo gay gratuit""colocation gay""il encule sa niece""histoire ertique""dial mec""soumise offerte""histoire cyrillo""histoire gay sport""rebeu cité""sexe gay gratuit""histoire gay college""gay esclave sexuel""recit gay porn""recit erotique gay""gaie eros""enculée par son chien""cyrillo texte""branle en foret""premiere sodo gay""le site de cyrillo""gay cyrillo""histoire cyrillo""photos gay gratuites"cyrillo.comciryllo"histoire gay plage""histoire de mecs gay"cyrillo.biz"cyrillo biz"sneakersgate"cyrillo 2018""recit porno gay""photos gays"zonedial"gay cyrillo""histoire gay cyrillo""hds entre hommes""bizutage gay""gay pute""histoires cyrillo""sodomie non voulue""histoire gay crade""cyrillo histoire gay""partouze cap d'agde""dressage de lope""histoire gay soumis""histoire x gay""visiochat ma queue"pompeur.com"vide couille gay""rebeu cite""histoire sexe bi""histoire inceste gay""histoire gay vestiaire""rugbyman gay""soumise offerte""mec enculé""histoire gay hot"cyrillo.com"histoire gay erotique""histoire gay sauna""gay tournante""gay hard"cyrillo.biz