ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode

Cumdump au sauna

Chapitre 2

Salut à tous et merci pour les retours que j’ai eus, ça fait plaisir de voir que mes histoires vous plaisent.

Donc, moi, Nico, je suis toujours dans un sauna gay où Jo m’a emmené avec cette promesse :

- Ce soir, ton cul ne t’appartient plus, il est à moi. C’est moi qui vais décider qui va te baiser et te remplir. Et tout le monde va avoir le droit de te visiter. Tu vas être MON cumdump ! Mon jus à trou !

Et en effet j’ai été un bon cumdump dans une cabine où 16 mecs se sont vidés dans mon cul et 4 mecs dans mon œsophage (voir chapitre 1).

En sortant de la piscine, après m’être bien détendu, je vais reprendre une douche. J’arrive et je vois un mec en train de se doucher d’environ 50 ans (Marc) avec un paquet bien sombre : une belle grosse bite et des couilles bien remplies. Il est peu poilu, il a un petit ventre mais il est très charmant. Je me mets à côté de lui et au bout de quelques secondes, je sens qu’il se rapproche de moi et il me frôle le cul. Je me retourne, lui souris puis je reprends ma douche. J’ai envie de me faire désirer. Voyant que je ne suis pas si farouche, il retente le coup mais cette fois laisse ses mains sur mon cul et me caresse délicatement. Je me laisse faire puis je finis par me retourner et par prendre carrément ses couilles entre mes mails. Elles sont bien fermes et bien lourdes. Puis j’en viens à sa bite et je la branle un peu. Elle est encore au repos mais elle occupe toute la place dans ma main que je ferme bien. Ça lui fait de l’effet. Tout de suite je sens son engin durcir. Il a désormais une demi-molle et je commence à avoir du mal à refermer ma main complètement autour. Je continue et elle grossit de plus en plus. Un petit mec de 25 ans (Guillaume) bien fin et bien musclé entre à ce moment-là dans la douche et fait couler l’eau. Et puis, il nous découvre et voit notre petit manège. Il a les cheveux blonds et courts, il a de beaux biceps et pectoraux, bien dessinés. Sur un de ses biceps, il a un tatouage tribal. Il est assez grand, sans poils et très bronzé (il a dû profiter de la plage cet été !). Sa teub pend... mais elle commence à se tendre en nous matant. Maintenant, la bite de Marc est gonflée à bloc. Il a bien 20 cm. Il s’assoit sur un banc et me fait signe. Je comprends et je me cale alors sur sa teub sur laquelle je descends d’une traite. Un regard sur Guillaume me montre qu’il bande lui aussi à fond. Il a 16 cm entre les jambes. Je tourne le dos à Marc et je fais ma salope devant Guillaume pour lui donner envie de nous rejoindre. Il ne se fait pas prier : il s’avance vers moi et me tend sa bite bien dressée que j’enfonce dans ma bouche. Marc me prend par les jambes et me fait coulisser sur sa grosse teub. Il me l’enfonce jusqu’aux couilles, je savoure le plaisir d’être possédé par ce magnifique morceau. Un ours, un bear, entre à ce moment-là et reste bouche bée. Mais nous ne prêtons pas attention à lui et nous continuons notre baise. Pierre (le bear) a 30 ans, les cheveux rasés et une barbe bien entretenue. Son corps, que j’adore avec un ventre et des seins bien dessinés, est assez poilu, surtout sur le torse et sur une ligne entre le nombril et son cou. Il a des poils bien noirs. Il bande immédiatement (17 cm). Sa teub est fine et il a un Prince Albert, un PA au bout du gland. Il s’approche de moi et Guillaume lui cède sa place. Il me baise alors la bouche... tandis que Marc se met à me lécher le trou. Puis il se relève et me baise à nouveau. Ses poils de sa teub me chatouillent à chaque mouvement. Au bout de deux minutes, Marc pousse un cri et je sens son gland expulser un jus chaud et épais dans mes entrailles. Il me relève et me donne sa teub à lécher qui n’a rien perdu de sa dureté. Pierre me retourne et m’enfonce direct sa bite dans mon trou déjà bien juteux. Il me la met bien profond aussi. Marc bande toujours et il se met à me baiser la bouche. Le gros ventre de Pierre me tape le cul et me bouscule à chaque fois. J’essaie de tenir sur mes jambes. La sensation de baise avec un PA est nouvelle pour moi, l'anneau ne me fait pas mal, je ne ressens que du plaisir. Il me chatouille même le trou, il passe à chaque va-et-vient sur ma prostate et la maltraite. Je me retiens de ne pas jouir.

Au bout de 5 minutes, il gueule et me jute dans le cul, lui aussi. Je sens toujours son PA me fouiller les entrailles et j’apprécie ce traitement. Puis Guillaume prend sa place et va juter au bout de quelques secondes. Marc se branle maintenant et juste avant de jouir il me remet sa teub en bouche, me la carre au fond du gosier et je reçois de gros jets directement dans l’estomac. Après une douche rapide, ils quittent l’endroit et je me retrouve avec Jo qui, le sourire aux lèvres, me regarde.

- Alors, petite pute, tu prends ton plaisir sans que je sois là ? Coquine ! Maintenant douche-toi et va dans le sauna. J’aimerais voir comment les mecs se jettent sur toi, comment tu les attires...

On se dirige vers le sauna et on s’assoit sur un banc. La chaleur est tolérable, je commence déjà à suer. Un seul mec se trouve aussi assis là, les yeux fermés, savourant la chaleur. Comme c’est une soirée nudiste, il ne porte pas de serviette. Et je vois tout... c’est un latino d’une trentaine d’années, mince, avec une peau assez bronzée et des poils bien noirs partout sauf sur les couilles. Il a des cheveux courts et eux aussi très foncés. Mais ce qui retient mon attention, c’est sa bite. Elle doit bien faire 13 cm ... au repos... Appelons ce mec Geoffroy. Jo me pousse vers lui et me fait signe de m’occuper du mec. Je m’agenouille alors devant la belle bite. Elle est circoncise et le gland est bien rose. Je prends la bite en main... Le mec tressaille... mais ne bouge pas. Ça m’encourage à continuer. Je lève sa teub bien lourde et la dirige vers ma bouche. Avec ma langue, je lèche la pointe du gland... ce qui provoque une affluée de sang dans les corps caverneux... sa teub gonfle. Je la mets délicatement en bouche et commence la succion. Son pénis gonfle toujours plus pour atteindre les 22 cm. Geoffroy ne réagit pas, il a toujours la tête en arrière et les yeux fermés. Je continue alors mon traitement. Sa queue est gonflée à bloc. Des veines sont bien apparentes. Je fais des gorges profondes, ce qui lui soutirent quelques gémissements discrets. Puis je décide de m’assoir sur sa queue. Sans capote bien sûr. Il ne bronche pas, il savoure toujours. Je commence alors des va-et-vient. Le spectacle attire un black (Johanne) qui s’assoit à côté de moi et se met à se branler. Le mec est un dieu ! Il a des cheveux noirs, lissés et mi-longs... et ce sont les seuls poils qu’il a sur le corps. Le reste est tout lisse. Son corps révèle des séances régulières à la salle de sport, ces pectoraux et ses abdos sont assez bien dessinés. Sa bite dressée doit faire dans les 19 cm et il a des couilles si grosses qu’elles ne pendent plus, elles reposent tout simplement sur le banc du sauna. D’une main je commence à le branler tout en chevauchant Geoffroy. Sa grosse queue me ramone bien l’intérieur, je sens bien le gland glisser en moi. Je me sens écartelé, ramoné. J’ai l’impression que la grosse queue fouille mes entrailles. Je gémis de plaisir, bien fort.

Notre baise rend la bite de Johanne de plus en plus dure. Il se lève, se met derrière moi et mate comment le pénis du latino rentre en moi en mode nokapote. Puis il me donne sa bite à sucer. Geoffroy reste placide, les yeux fermés. Mais après 15 minutes, sa bite devient dure comme de la pierre. Je me cale au fond de sa bite, sentant le pubis bien velu me chatouiller. Et c’est l’apothéose. Il ouvre les yeux et pousse un cri bestial marquant l’apothéose. Il expulse son jus dans mon trou... une quantité qui s’annonce prometteuse. Je me relève et une bonne partie du jus s’échappe de mon anus et coule le long de la teub encore dresser. Johanne se précipite sur la queue et la rend toute propre. Puis il prend mon cul en main, me tire à lui et avale le sperme coulant de mon cul. Ensuite, il me plante sa teub dans le trou directement au fond... je sens ses lourdes couilles sur mes cuisses. Il me baise avec passion et avec fermeté. Ses coups sont durs, ils me tapent la prostate et ses grosses couilles rebondissent sur mon cul ou mes cuisses. Il ne va pas tenir longtemps et au bout de quelques minutes (je le verrai plus tard sur la vidéo tournée par Jo), il s’enfonce dans mon trou et ses grosses couilles se mettent à se contracter puis on les voit comment elles expulsent le sperme... je sens mon ventre se remplir. Et Johanne continue de me baiser, sa queue étant encore toute dure. Sur la vidéo, on voit alors le précieux jus blanc sortir de la partie inférieure de mon trou, qui est pressé par la teub du black. Le sperme est liquide et lourd, il coule à flot le long de mon cul et tombe sur le sol du sauna. Une flaque se forme par terre, mes couilles et mon périnée sont tout blancs. Mais ses couilles battent contre se sperme et en expulse sur le banc et un peu partout sur mon ventre, alors que je suis debout à moitié penché. Ses jambes musclées ne sont pas épargnées non plus. Enfin, il en ressort, épuisé mais satisfait. Il me fait lécher sa teub, ses couilles et ses jambes alors qu’il est assis sur le banc et moi à quatre pattes devant lui.

A peine ai-je fini que je sens une autre grosse teub me traverser le cul : c’est Marcos, un portugais de 50 ans, aussi un daddy, avec un gros ventre. Il est poilu de partout, surtout sur le torse, le gros ventre et les couilles. Il me fait bander encore plus dur. Sa teub est énorme. Du 23 par 6. Il me baise avec force et endurance. Le sperme de Johanne continue de voler partout. C’est à ce moment que se pointe un groupe de 4 mecs. Ils poussent des sifflements en découvrant la scène et s’installent à l’opposé de nous. Il y un black (Hervé, 40 ans, avec un petit ventre et des petits seins, un peu poilu, doté de 19 cm), deux céfrans (Thierry, 35 ans, un blond mince et une queue de 18 cm et Manu, 45 ans, à la carrure normale, très poilu sur tout le corps et une teub de 20 cm et des couilles bien brunes, bien grosses et bien lourdes) et un rebeu (Salim, 25 ans, mince, poilu sur le ventre, une queue de 16 cm). Le black est le premier à montrer que le spectacle lui plait. Sa queue se gonfle et il a une demi-molle. Sa main est posée sur sa cuisse et on voit sa queue parallèle à sa main... elle va de son poignet à la pointe de ses doigts. La queue de Thierry augmente en proportion aussi et il bande déjà comme un taureau. Je vois Manu se caresser le corps et sa demi-molle en me lançant des regards lubriques. Marcos me baise comme une poupée gonflable, il s’agrippe à mes épaules et m’enfonce à chaque mouvement de bassin sa bite bien épaisse au fond du trou et il me fait gémir de plaisir. Puis ils m’entourent le ventre de ses bras velus et se couche sur mon dos. Son gros bide et ses poils m’effleurent, me chatouillent, m’électrisent. Dans un dernier mouvement, il me plante sa teub tout au fond de mes entrailles et il les arrose de sa semence. Il retire son monstre de mon cul et en ramasse le sperme qui en coule et il me le donne à boire. Puis il disparait.

Thierry me fait signe de venir s’assoir à côté de lui. Je m’exécute. Il me carasse alors la bite et le cul. Il s’approche de moi et m’embrasse. Moi, je saisis sa teub qui est bien tendue et la branle un peu. Manu qui est à ma droite m’enfonce un doigt dans le cul et l’en ressort plein de sperme. Il le met immédiatement en bouche... ce qui fait déployer son membre au maximum. Je passe la main restée libre dans la touffe de ses poils sur le ventre et le torse. Hervé, le black, qui est à côté de Manu, se met à le sucer. Quant à Salim, il se branle en peu en caressant le corps d’Hervé. Thierry maintenant se penche sur moi et me suce. Manu se place alors devant l’autre céfran et le suce à son tour. Puis il me fait relever et me lèche mon trou encore plein de sperme... qu’il avale goulument. Les autres se mettent autour de moi et je les suce les uns après les autres. Manu dit qu’il n’en peut plus et il m’enfonce immédiatement sa teub dans le cul. Thierry devient alors plus violent... il m’arrache du sol ce qui fait déculer Manu et me met à terre. Je tombe sur le dos. Il me retourne alors et se couche sur moi. Sa queue trouve immédiatement le chemin de mon trou et il me baise sans concession.

- Tu aimes ça, petite pute ! Tu aimes ma grosse teub bien profonde en toi ! Dis que tu l’aimes !

- Oui je l’adore.

Il me crache alors au visage et me met une baffe :

- Qui t’a dit que tu avais le droit de répondre ?

Il m’écrase le visage contre le sol et sort de mon cul.

- A toi, Hervé !

Le black ne se fait pas prier et me baise avec violence. Il met ton son poids sur mon corps et me traite comme sa poupée gonflable ! Peu de temps après, il laisse sa place à Manu qui lui est plus sensuel. Sa bite est extrêmement dure et me perfore le cul. Mais il donne des coups profonds mais doux. Il met ses bras autour de mon torse et se couche lui aussi sur moi. Ses couilles frappent avec fracas mon cul.

- Tout ce sperme bien chaud en toi me fait tellement d’effet. Je vais pas tarder à t’en donner encore plus!

Et en effet, je sens son gland gonfler et expulser une grosse de sperme de jus. Il se couche sur moi et m’embrasse dans le cou. Thierry s’interpose :

- Manu, dégage ! Je vais te montrer comment on traite une pute.

Il s’engouffre dans mon trou encore tout chaud du jus de son pote et il me défonce avec une violence rarement égalée. Il me tord la prostate comme une serpillière... ce qui provoque irrévocablement mon éjaculation. La deuxième de la soirée ! Ses couilles tapent mon cul avec violence... c’est presque comme si on me mettait des fessées. Au bout de 10 minutes, il me jouit aussi dedans avec de gros cris bestiaux et de grosses tapes sur le derrière.

Le black me retourne sur le dos, se sert du sperme qui coule de mon trou comme de gel et me place sa teub là où il met fait du bien : dans mon cul ! Le sien bouge à un rythme endiablé. Je dois vraiment me concentrer car les coups de teub qu’il me donne sont énergiques et violents. Il ne lui faut pas longtemps pour me doser à son tour. Sa teub glisse hors de mon trou... mais il la prend et ramasse avec son gland le jus qui coule et me renfonce tout ça bien profond. Après quelques mouvements, il ressort.

Pendant tout ce temps, Salim est resté assis sur le banc à se branler et une fois qu’Hervé a fini de me remplir, il s’assoit sur mon torse et se branle énergiquement. Et là un sperme liquide et blanchâtre vient me crépir le visage. J’ai l’impression qu’on traie une vache au-dessus de moi. Pendant une vingtaine de secondes, le sperme vole dans toutes les directions, atteignant mon cou, ma bouche grande ouverte, mon visage, mes cheveux, ses compagnons installés derrière moi. Sur la vidéo, je compterai bien entre 15 et 20 jets.

Après une douche rapide, Jo a décidé qu’un peu de détente à la piscine me ferait du bien. Sur le chemin, je sens de temps en temps du sperme couler de mon trou le long de mes jambes. Les mecs m’ont vraiment bien ouvert... et surtout ils m’ont donné du jus en quantité.

Une fois arrivé dans la piscine, je ferme les yeux et je me détends. Au bout de quelques minutes, je sens une main me frôler la jambe puis se retirer. J’ouvre les yeux et vois un vieux mec (Louis), la soixantaine je dirais, me sourit et attend de voir ma réaction. Il n’est pas vraiment mon genre même s’il a un certain charme. Il est plutôt petit, avec des cheveux blancs, des poils blancs aussi partout sur le corps. Son pubis et ses couilles sont aussi très très velus et ses testicules pendent comme des pruneaux secs. Mais Jo me donne un coup de coude... j’ai bien compris que je dois m’occuper du gars. J’avance ma main vers sa bite et une réaction immédiate se fait ressentir. Sa bite gonfle et un beau morceau apparait (bien 18x6). Il s’assoit sur le rebord de la piscine et j’engouffre sa teub dans ma bouche. Elle sent le chlore mais ça ne me dérange pas. Sa bite me plait, elle est bien dure, parcourue de veines, avec un gland bien rose. Louis se laisse faire, les mains sur les hanches. Un autre mec nage vers nous et je remarque sa bite tendue... je lui ai aussi donné envie, il me semble. C’est Claude, 50 ans, cheveux châtains, ni gros ni mince, avec quelques bourrelets et un petit ventre, poilu sur le ventre, le pubis et les couilles. Sa teub de 17 cm et ses couilles sont très foncées. Il se met derrière moi et me touche le cul, le dos, le corps tandis que je suce toujours la belle bite de Louis. Claude commence à me doigter et il voit du sperme s’échapper de mon trou. Des petits amas blancs flottent alors dans l’eau. Je crois que ça l’a rendu fou. Il me met immédiatement sa queue dans la chatte, me prend par les hanches et me baise. C’est la première fois que je baise dans de l’eau. La sensation est bizarre. Je me sens léger. Les coups de bite sont moins puissants mais c’est plus intense. Claude sort de mon trou et me retourne, laissant la place libre à Louis qui me prend tendrement et me baise. Claude me met la tête sous l’eau et m’oblige à le sucer comme ceci. Il me laisse reprendre ma respiration puis continue tandis que Louis me baise toujours. Il sait y faire, il n’y a pas de doute. Il me baise tendrement mais me touche à chaque mouvement la prostate et me met sa teub bien au fond du cul. Il me fait jouir sans même me toucher et je vois mon sperme en petits paquets dériver vers le milieu de la piscine. Il a su y faire car je viens de jouir pour la troisième fois, à quelques minutes d’intervalle. Les contractions de mon cul lors de ma jouissance ont dû avoir raison de son endurance car il grogne et me jute à son tour dans le trou. Quand il en ressort, une trainée blanchâtre en sort en même temps et vient s’ajouter à mon propre sperme. Claude veut me baiser, il me pose le cul sur une des marches de la piscine, j’y suis presque assis, à la hauteur de sa bite et il m’enfonce sa teub. La pression en entrant dans mon trou laisse en échapper une bonne quantité de sperme que Louis avait laissé. Il ne lui faut pas longtemps pour y ajouter son propre liquide. Il se retire et les deux mecs sortent, respectant maintenant mon envie de me reposer. Je viens de me prendre 10 queues en l’espace de quelques minutes, donc 10 jutes dans le cul, une dans la bouche, ce qui porte 26 semences différentes dans mes intestins et 5 dans mon œsophage. Ce qui n’est pas négligeable pour un début de soirée. Et je sais que ce n’est pas encore fini.

Jo, voyant ceci, me dit qu’il y a un salon avec des canapés, ça sera plus confortable pour fermer les yeux. C’est une bonne idée. Nous nous dirigeons donc vers cette salle. Mais ce que je ne sais pas encore, c’est que les mecs qui y seront ne vont pas me laisser me reposer longtemps...

A suivre...

J’espère que cette histoire vous a plu et que vous avez eu bien du plaisir en la lisant. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des mais aussi pour me donner un retour ou des idées pour la continuer.

Meetmemz

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

Entre vrais mecs Cousins rebeu Dortoirs Mon demi-frère Séduit dans les douches Tournante en cave avec des blacks

Au club de sport | 1 | 2345

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
5 janvier, + 78 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"porno histoire""histoire gay soumis""histoire gay sport""histoire de cyrillo""il suce dans les bois""histoire ado gay""histoires cyrillo""histoire sex gay""premiere sodomie gay""batard gay""visite médicale gay""cyrillo histoires gay""histoires gay gratuites""gay vestiaires""histoires gay gratuites""histoire gay hetero""jouissance anale""travesti soumis""histoires cyrillo""grosse bite molle""histoire gay vestiaire""branle mutuelle""baise dans la voiture""depucelage douloureux""histoires de culs""x story histoires""histoires gay soumis""branle netre pote""je suis une vraie salope""chris evans torse nu""grosse bite gay""gay cyrilo""histoire gay gratuit""recits pornographiques""site lieux de drague""il suce dans les bois""histoire gay cousin""histoire gay cyrillo""recit gay hard""1ere fellation""videos gays gratuites""histoire de sex gay""ma premiere bite""hds gay""cirillo gay""histoires gay eros"teubcrade"histoires erotiques gay""recit gay x""histoire gay sex""porno pd""beur gay""histoires gay gratuites""histoire routier gay""recits porno gay""gay en foret""histoire de cyrillo""baise en voiture""récit sexe""piscine mantes la ville""premiere pipe"cyrillo.biz"histoire gay sexe"plansuce"histoires cyrillo""histoire de sex gay""cyrillo histoire gay""roux gay"cyrillo.com"histoire erotique gay""histoire gay bdsm""gay ardeche"