ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode

Deux ouvriers entrent par la fenêtre

Chapitre 2

Salut à tous et merci pour les très nombreux retours que j’ai eus sur l’histoire « Deux ouvriers entrent par la fenêtre »… histoire qui a été à la première place du classement pendant quelques semaines ! Beaucoup m’ont dit qu’ils voudraient savoir ce qui se passe le lendemain. Il est temps de vous le raconter.

Pour resituer, alors que des ouvriers rénovent la façade de mon immeuble et que les peintres sont occupés devant mes fenêtres tandis que je suis en télétravail, deux ouvriers, Christian et Bilal, sont entrés par la fenêtre, m’ont baisé et rempli comme il faut. Avant de me quitter, Christian m’a promis de revenir avec d’autres collègues.

Le lendemain, tout excité à l’idée de me faire prendre par d’autres ouvriers, je laisse mes fenêtres ouvertes. Je suis en télétravail, j’ai des visio-conférences avec mes collègues, mais je me suis placé dans le salon, dos au canapé, face à la fenêtre, pour admirer les beaux mâles qui passent tout en essayant de deviner qui allait venir m’enculer. Certains jettent des coups d’œil par la fenêtre… mais sans plus. Vous pouvez vous imaginer que je ne suis pas très concentré sur mon boulot. Je vois aussi Christian passer, et la bosse de son pantalon m’interpelle toujours autant : on devine sa grosse queue épaisse et ses belles couilles… Il ne porte toujours pas de slip à première vue. Je bande rien qu’en le voyant, me remémorant la baise de la veille.

Vers 15h, pendant une visio-conférence, je vois Christian me faire un signe de la main : il serait là dans 5 minutes. Je m’excuse auprès de mes collègues, prétextant une envie pressante. Je vais me préparer comme il faut. Quand je reviens dans le salon, 6 gars se trouvent déjà devant moi, en bleu de travail. Ils ont été rapides ! Ils ne prononcent pas un mot. Ils s’approchent de moi, ils me tâtent le cul à travers le pantalon, ils me passent la main sur le ventre. C’est comme si j’étais un objet en train d’être évaluer. Un black s’approche de moi, me roule une pelle et me pousse sur le canapé. Il me déshabille, sans savoir si je suis d’accord. Mais à en croire ma bite qui se redresse, je semble apprécier.

- Hm… ça a l’air de te faire de l’effet de te faire peloter… Tu as envie de te faire prendre par 6 mecs ?

J’acquiesce de la tête … silencieusement …

- Christian, c’est bien elle, la petite pute d’hier ?

- Oui, elle suce comme une déesse. En plus, elle encaisse bien : elle a pris ma grosse queue et celle de Bilal sans broncher. A la fin, elle dégoulinait de sperme !

Je remarque alors que certains des mecs se touchent discrètement le paquet… visiblement excité par histoire.

- Putain, Christian, c'est une vraie pute à jus que tu nous as ramené là ?!

- Ce serait dommage de pas en profiter à notre tour !

Le black (appelons-le Patrick) me prend la tête dans ses mains et m’approche de son paquet qui est encore enfermé dans son pantalon… même si je commence à deviner un début de gaule assez prometteuse. Je me mets alors à genoux devant et je commence à lécher sa teub au travers du tissu.

- Ah oui, tu es une bonne salope, toi !

- Je vous l’avais dit ! Maintenant, messieurs, à poils !

Sur l’ordre de Christian, tous les mecs se déshabillent.

Christian, comme vous le savez, a 22 cm entre les jambes. Il n’a pas un poil sur le corps. Il est bien large d’épaule, costaud, un mélange de muscles et d'un peu de graisse, il a des pectoraux bien carrés, un tout petit bidon et des cuisses puissantes. Bilal est là aussi : c’est un rebeu de 22 ans, pas très grand mais assez musclé (ses pectoraux et ses bras sont assez impressionnants). Il a un grand tatouage tribal sur tout le bras droit. Il a seulement quelques touffes de poils sur le torse et autour du pubis. Il a de grosses couilles rasées et une bite épaisse de 18 cm.

Patrick est, comme déjà dit, un black d’environ 20 ans, mince. Il a des cheveux noirs courts, frisés et touffus, ainsi qu’un joli visage. Il a une barbe en collier ainsi que des yeux noirs et profonds. Il est mince, sans être musclé. Il a peu de poils sur le corps, juste sous les aisselles et au niveau du pubis et des couilles. Ces-dernières ont l’air plutôt petites et pendent le long d’une grosse bite fine, bien noire et surmontée d’un petit gland marron. Quand il bande, il a 24 cm entre les jambes.

Il y a ensuite Sam, un blanc d’environ 40 ans. Il est blond, il a les cheveux assez courts et une barbe mal entretenue. Il est poilu avec un petit ventre qui lui donne tout son charme. Ses poils frisés, châtains, sont présents sur son torse et tout autour de son ventre. Son pubis et ses couilles sont aussi recouverts d’un duvet plutôt roux. Il est monté 17 cm.

Passons à Saïd, un rebeu de 25 ans. Il a une grosse touffe sur la tête, il est mince et finement musclé. Il a un cul rebondi, une peau mate, encore plus sombre sur le visage et les jambes et de beaux tétons bruns. Ses beaux muscles sont saillants, surtout ses abdos et ses biceps. Quoi que ses pectoraux sont aussi bien développés. Il a quelques poils au milieu du torse et un filet entre le nombril et le pubis, qui lui est très velu. Il est monté 16 cm.

Le dernier du groupe est Pierre, 1 gros mec de 35 ans, aux cheveux bruns et très courts, un visage lisse de bambin, des épaules très carrées. Il a de gros seins et un gros ventre bien dur, bien viril. Il a un corps lisse, avec juste quelques poils au niveau du pubis. Un gros bébé quoi. Il a une bite de 17 cm, très épaisse et d’énormes couilles. Quand je dis énorme, c’est énorme ! Elles ont bien la taille de gros kiwis.

Une fois à poil, ils forment un cercle autour de moi et j’ai leurs queues qui pointent devant mon visage. Je prends celle de Patrick en bouche et sa demie-molle se transforme immédiatement en un bon 24 cm. Je remarque du coin de l’œil que le spectacle ne laisse pas les autres mecs indifférents et que leur queue se met à bien gonfler. J'alterne les 6 belles bites qui sont devant ma bouche. Ils les enfoncent bien profond. Ceux que je ne suce pas, tiennent leur bite en main et se branlent. Je me sens comme prisonnier de ces 6 mâles. Ils me font des gorges profondes, ils me biflent, ils me baisent la gueule.

Sam passe à un moment derrière moi, me met à quatre pattes et me lèche le cul. Pierre présente au même instant son cul devant ma bouche et j’enfonce ma langue dans ses grosses fesses. Mais je la passe aussi le long de son périnée pour atteindre ses grosses couilles que je lèche avec délice. Vue la taille, je n’arrive pas à les gober. Sam donne des petits coups de langues qui me font gémir. Une fois mon trou bien mouillé, il place le gland de Patrick devant... celui-ci s’enfonce immédiatement en moi. Sa queue coulisse et ne semble jamais vouloir s’arrêter. Elle rentre sans difficulté mais j’ai tout de même une légère douleur. Il progresse en moi doucement, me faisant sentir chaque centimètre. Il s’arrête tandis que Sam passe en dessous de moi et se met à me sucer. Il me sort :

- Il aime vraiment les grosses bites ! Il bande à mort !

Pour montrer qu’il a raison, j’enfonce le reste de la bite en moi, d’un coup. Je pousse quand même un petit cri mais je la sens enfin bien plantée au fond de mon cul. Patrick est surpris, mais il n’en demande pas plus... il commence alors à me bourrer sauvagement.

- T’aime ça, ma petite salope ! Tu kiffes sentir ma grosse queue de black dans ton cul ! Vas-y couine, ça m’excite encore plus!

Je me mets alors à pousser des gémissements tandis qu’il me démonte. Sa queue est gonflée à bloc, elle maltraite ma prostate et s’enfonce toujours plus loin dans mon cul. Le rythme s'accélère de plus en plus. Il me pilonne le cul, je gémis comme un dingue.

- Tu vas voir, on va tous te doser, t'en aura plein ton cul, salope !

A ce moment-là, Christian se place devant moi et me met son gland sur la langue. D’un coup de rein, ses 22 cm se retrouvent au fond de ma gorge. Je me fais pilonner de tous les côtés : je m’étouffe sur la queue de Christian et mon cul se fait labourer par la grosse queue de Patrick. Ce-dernier s'arrête, sa queue en moi. Sa main vient alors m'agripper les cheveux qu'il me tire en arrière avant de recommencer à me labourer. Le mec me pilonne l'anus, me démonte le cul, dans une cadence régulière. Il tape bien au fond pour me faire pousser de petits cris qui sont étouffés par la queue de Christian. Il sort sa teub, me frappe les fesses soit avec sa main, soit avec sa queue. Après 15 minutes de baise intense, il se retire.

C’est Saïd qui vient prendre sa place. C’est clair que mon trou est béant et que quand je m’empale avec sa queue, je la ressens à peine. Saïd crache sur mon cul. Je sens son torse chaud contre mon dos. Il ne bouge plus. Puis ses coups de bite commencent. Je sens alors comme un marteau-piqueur me siphonner le trou et me pilonner sauvagement ma prostate.

- Ah ouais, il encaisse bien !

Au bout de quelques minutes, il laisse sa place à Christian tandis que les autres me baisent la bouche à tour de rôle. Christian m’enfonce lentement son chibre jusqu’à ce que ses couilles me caressent le cul … qui se retrouve de nouveau bien rempli. Il me prend par les épaules et ses assauts commencent. Il me défonce le cul, je crie de plaisir.

- Ce cul m’avait manqué ! Nico, je viendrai tous les jours te baiser, tu peux me croire.

Les autres acquiescent. Ceux que je ne sers pas ont la bite entre leur main, se branlent, me caressent avec leurs mains caleuses le corps ou les fesses, je me prends aussi des baffes et des fessées. Je suis leur petit jouet de plaisir. Saïd me crache dans la gueule, son mollard me dégouline sur la joue. Je me sens humilié. Mais je pense n’avoir jamais autant bandé. Christian est endurant, sa grosse queue me transperce de part en part, son gros gland me pilonne.

Puis il décule et demande à tous ses collègues de s’assoir sur le canapé. Il m’amène devant le mec qui est sur notre gauche, Pierre. Christian me tient la tête entre ses mains puissantes, me fait pencher sur la bite de Pierre et m’oblige à la prendre en bouche. Sa bite épaisse me remplit complètement. Christian fait maintenant aller et venir ma tête à son rythme sur la bite de son collègue qui bande dur et gémit de plus en plus. Puis il me fait passer à la bite de Bilal. Il me force à avaler sa teub à fond, la pression de ses mains conduit son gland au fond de ma gorge. Les aller et retours recommencent, j'ai du mal à suivre, j’ai l’impression d'étouffer car Christian accélère de plus en plus. On passe à Sam. Je n’ai pas d’autre choix que de prendre sa queue bien raide et bien droite dans ma bouche aussi profondément que possible. Le boss bloque mon crâne avec ses mains. Ma tête avance vers le ventre de Sam puis recule. Puis c’est au tour de Patrick. Et c’est toujours Christian qui me force à le sucer bien en profondeur, son gland tapant au fond de ma gorge. Ses poils de pubis, courts et frisés, me chatouillent le nez. Christian lui fait me baiser la bouche sans retenue.

- Tu suces bien salope, vas-y, continue !

Les deux mains posées sur ma tête m’imposent le rythme qui devient de plus en plus rapide. Je commence à étouffer. Il me relâche, j'ai à peine le temps de reprendre mon souffle qu'il recommence. Je salive abondamment. On passe à Saïd qui dit :

- Vas-y... ouvre bien la bouche et tire la langue...

Il me tapote sa bite bien raide sur sa langue, joue avec mes lèvres. Puis il dit à Christian que je dois le sucer. Ce-dernier me colle la teub du rebeu au fond de la bouche et recommence la baise.

- Ouais, vas-y, tu suces trop bien ! T'aime ça, n'est-ce pas ? Sucer de grosses queues de vrais mâles !

Christian me tient par les cheveux et il me fait branler la queue de Saïd avec ma bouche. Ça devient de plus en plus violent ! Le boss me félicite :

- C’est bien, tu les pompes comme un pro !

Il me retourne alors, me met sa queue en bouche et me la défonce, s'enfonçant le plus loin possible, tandis que ses collègues se branlent, toujours sur le canapé. Puis sans m’y attendre, Christian me prend dans ses bras, me soulève et m’amène sur le canapé, il me pose sur la queue de Pierre. Elle n’est pas très longue mais si épaisse qu’elle m’ouvre bien et m’élargit le trou. Pierre va et vient à l'intérieur de mon trou, ses énormes couilles cognant bruyamment contre mes fesses. Il bourre sans ménagement en donnant des coups de reins puissants. Je passe de queue en queue en branlant les bites tendues offertes sur ma gauche et sur ma droite. Ils se laissent tous faire, ils apprécient de se faire servir et il me plait de les satisfaire.

Christian me met à quatre pattes et ils me passent tous dedans. Ma bouche et mes mains sont occupées à sucer et branler les mecs et mon trou n’a pas une seconde de répit. J’alterne les queues, les épaisses, les grosses, les longues, les moins longues. Je mouille du cul et de la bite.

Bilal m’entraine au bout de 15 minutes sur le canapé et me fait réassoir sur sa teub. Je m’assois bien dessus, je m’enfonce au maximum pour bien sentir sa grosse teub au fond de mon fion. Tout d’un coup, je sens un doigt m’écarter les fesses et se glisser en moi. Je me demande qui a un doigt aussi gros. Puis je me rends compte que ce n’est pas un doigt mais une bite. Sam enfonce lentement sa teub en moi, la faisant glisser le long de celle de Bilal. Les 6 mecs m’ont tellement bien ouverts que sa teub glisse sans problème. J’ai 2 bites en même temps dans mon trou. Je n’en reviens pas ! Mais j’adore, je bande de plus en plus dur. Mon trou brûle. Puis je m’y fais. Sam se met à coulisser et c’est un sentiment de malade qui s’empare de moi. Je hurle de plaisir. Sam ne reste pas longtemps, la pression de la bite de Bilal contre la sienne étant trop forte. Saïd prend alors sa place. Les poils de son pubis velu viennent me chatouiller les fesses quand il se retrouve au fond de moi. Il donne des petits coups de rein et gueule de plaisir. J’imagine le spectacle : 2 queues bien bronzée sont en train de me baiser en même temps tandis que les grosses couilles bien noires s’entrechoquent. Saïd ne tient pas non plus longtemps et au bout de 2-3 minutes, il gueule, ses couilles se collent contre celle de Bilal et sa queue explose alors de tous les côtés. Je sens en effet mon cul se remplir de jus. Il continue de donner quelques coups de bite puis se retire. Je sens le jus sortir, couler le long de la bite et des couilles de Bilal.

C’est alors que la grosse bite noire de Patrick se place devant mon entrée. Il veut lui aussi tenter une double sodo... je ne pense pas que ça passera... deux monstrueuses queues en moi ne logeront pas. Patrick lubrifie sa teub avec le jus de Saïd qui recouvre les couilles de l’autre rebeu et il pousse son gland en moi, le long de la queue de Bilal. J’ai l’impression que mon anus va exploser. Je crie de douleur, Patrick ne s’en préoccupe pas, il continue lentement sa progression. Et finalement, elle passe. Je sens ses couilles se frotter contre mon cul endolori. Les deux grosses teubs occupent tout mon ventre... la sensation est extraordinaire. Patrick donne maintenant des coups de teub. J’imagine une bite caramel de 18 cm et une queue noire de 24 cm en train de m’exploser. Elles me pilonnent, les deux mecs baisant dans un trou, leur queue se frottant l’une à l’autre dans le jus de leur collègue. Au bout de 5 minutes, ils se retirent, mon anus est dévasté, béant.

Patrick se pose à côté de moi et il m’offre un spectacle assez alléchant. Il se penche sur sa teub jusqu’à ce que son gland soit dans sa bouche. Ses lèvres font des va-et-vient dessus. Son gland semble grossir. Une auto-fellation… une première pour moi ! Puis, il me tire vers lui, me plaçant sur le côté, il rentre son gland en moi, sa queue s’enfonce violemment au fond de mes intestins. Ses couilles poilues viennent buter contre mon cul. Au bout de quelques coups de rein, il explose en moi. Je sens ses couilles expulser le jus et sa queue faire des soubresauts. Il gueule de plaisir, son orgasme semblant se prolonger. Il débande, il ressort de mon trou et du jus coule lentement le long de mes fesses pour venir se retrouver sur le canapé. Sa grosse queue repose sur le haut de sa cuisse, elle est toujours énorme, elle suinte encore du jus. Pris d’une irrésistible envie, je me précipite dessus et j’avale le précieux liquide.

Bilal, qui est resté à côté de moi, profite de ma position pour me renfoncer sa teub. Il me baise violement, ses couilles s’enduisent de jus et font des flocs bruyants. Très vite, il pousse un cri bestial, cale sa queue bien au fond de moi et une quantité incroyable de sperme chaud emplit mon cul. Je suis tellement ouvert qu’un torrent de jus est alors expulsé hors de mon trou. Puis, il reprend ses coups de bite. Comme la première fois, c’est une quantité fantastique de jus qui m’éclabousse. Ses couilles dégoulinent à grosses gouttes de jus. Puis il se retire et un flot de sperme jaillit hors de mon cul. Il présente sa queue devant ma bouche... incroyable... du jus perle le long de sa queue et de ses couilles. Je me précipite dessus car je ne veux rien laisser perdre.

Christian profite de la place laissée libre pour me retourner sur le dos et pour glisser sa queue en moi. Il me pénètre d'un coup. Il enfonce sa queue violemment dans mon cul jusqu'à la garde. Elle coulisse toute seule, engraissée par le sperme de Bilal. Il donne des puissants petits coups de bite. Il sort de mon trou, se branle un peu, soufflant comme un bœuf et d’un coup, un violent jet de sperme sort et vient atterrir avec fracas sur ma gueule. Je suis tellement surpris... Un deuxième frappe mon trou et il enfonce sa queue en moi, ne voulant rien laisser perdre. Il gueule de plaisir, je sens 5 autres gros jets tapisser le fond de mon trou. Je le sens se remplir. Christian ne bouge plus, savourant sa jouissance, la queue à moitié encore en moi. Mon trou a tellement été ouvert, travaillé, maltraité qu’une vague de sperme déferle le long de sa bite et vient s’écraser lourdement sur le sol. Pendant plusieurs secondes le liquide sort et coule.

- Putain, quelle salope ! A ton tour, Pierre ! Baise cette petite pute !

Pierre prend la suite, enfonçant le sperme dégoulinant de mon cul, et il m’éclate la chatte. Il me chope par la nuque et me bourrine, ses grosses couilles de taureau fouettant mon cul.

- Putain, on est bien là-dedans ! Dans ce cul bien chaud… et bien rempli ! Vous l’avez bien dosé, les mecs ! Regardez, ma queue baigne dans votre jus. Elle est toute blanche !

Il maltraite ma prostate qui me fait monter le jus dans la bite. Heureusement, très vite, il beugle et je sais que ses grosses couilles vont libérer sa semence. Et soudain sa teub est prise de spasmes. A chaque soubresaut, je sens de nombreux jets de sperme chaud jaillir en moi. C’est un torrent de foutre qui se déverse dans mon cul ! Je dois bien compter 10 à 12 jets. La pression est impressionnante. Et il me baise toujours. C’est donc un déluge de sperme qui sort de mon trou compressé par sa bite bien épaisse. Mon cul est comme inondé, le sperme sort comme un geyser et il vient s’écraser dans de grands flots par terre.

Pierre se retire au bout de quelques secondes et Sam glisse dans ma chatte, remplie, et me baise, en me fessant.

- T'es une vraie salope ! T'aime te faire remplir, hein ? On t’a bien fécondé !

Je réponds que oui. Chacun de ses va-et-vient fait couler du sperme de mon trou. Sa teub est toute blanches, des gouttes tombent bruyamment sur le sol, ses couilles font voler le sperme un peu partout. Il me baise très vite, ses va-et-vient se font toujours plus violents et plus rapides. Il ne lui faut pas longtemps pour me remplir à son tour. M’ayant ensemencé, il ressort et son jus coule lentement le long de mon périnée. Il regarde tout ça avec envie, de son doigt, il fait rerentrer son jus dans mon trou qui est tellement ouvert qu’un doigt ne suffit pas. Il enfonce 3 doigts et il joue avec la semence des 6 mecs qui m’ont joui dedans. Ses doigts font des bruits en jouant avec tout ce sperme. Il s’enfonce plus en moi et joue avec ma prostate. De sa main libre, il prend ma teub et me branle. Au bout de quelques secondes, je gémis de plus en plus fort, ma queue se raidit. Sam accélère alors sa branlette. J’expulse alors tout le jus que je retiens depuis le début. Mon foutre se répand partout. C’est un vrai geyser. Il jute dans les airs, va tapisser les meubles et les mecs restés autour de moi. J’en reçois sur le corps, le visage, dans les cheveux.

Les mecs se rhabillent alors, m’embrassent et disparaissent comme ils sont venus… par la fenêtre, me promettant de revenir le lendemain. Je regarde l’état de mon salon… partout des traces de sperme, des flaques de jus, je dégouline de partout de sperme.

Un truc attire mon attention… mon sang se glace d’effroi… je vois mon ordinateur. Dans le feu de l’action, j’ai oublié que j’étais dans une visio-conférence avec mes collègues ! Je m’approche lentement et je me rends compte que la session est toujours ouverte. Certains se sont déconnectés, je peux déjà lire des messages de dégoût, de colère, …. mais bon, j’ai fait mon coming-out depuis des lustres, beaucoup savent que je profite de ma vie de célibataire, j’ai déjà essuyé des regards réprobateurs, des remarques homophobes… cependant le plus fascinant, c’est que certaines caméras sont encore allumées, on y peut voir des mecs nus, la queue à la main, ils viennent apparemment de jouir en ayant maté le spectacle que je leur ai offert. Un de mes collègues, Vivien, me lance :

- J’aimerais bien m’occuper de toi comme ça… Que fais-tu ce week-end ?

Je ne sais que répondre. Les autres qui sont restés me regardent avec envie, comme un morceau de viande, pendu à mes lèvres… J’ose alors lancer :

- Je n’ai rien prévu. Vous pouvez venir quand vous voulez. Samedi 16h chez moi ?

Le sourire carnassier de Vivien me fait rebander… Je suis impatient de voir qui va venir…

J’espère que vous avez eu bien du plaisir en lisant cette suite. Merci à Max pour ses idées. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des commentaires. (N’oubliez pas de préciser le titre de l’histoire). A bientôt, je vous raconterai l’aventure avec mes collègues…

Meetmemz

Autres histoires de l'auteur :

Au club de sport | 1 | 2345

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 7 Janvier | 28 pages

Les nouvelles | 13

Du plaisir au sauna Jerry
Soirée chez Abdel Kylianpassif
Une nuit arrosée Vktrlmbrt
Proposition malhonnête Tortureetchatiment
Le mac rebeu Femelle
Mon parrain Meetmemz
Le pompier tire le gros lot Fabrice
Un fantasme Rixoo
Le bal du 14 juillet Fabrice
Baise avec Rachid Meetmemz
Grand Magasin Fabrice
Daron du poto Felix

Les séries | 15

Banquier | 2 | +2 Jfrancois60
1 | 2
Le batave et les rebeux | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Manutention sous tension | 2 | +1 Cocoww
1 | 2
Labyrinthe des plaisirs | 1 | +1 Mysterious1991
1
Visite de papa | 2 | +1 Helvetio
1 | 2
Long Play Versus Perfect Gliss | 1 | +1 Oakspirit
1
Entre potes | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Excitantes retrouvailles | 3 | +1 Max
1 | 2 | 3
12 janvier, + 79 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"recit sodomie gay""histoire gay college""histoire zoophile gay"cyrillo.com"cyrillo photo""histoire gay grosse bite""rondelle déglinguée""cyrillo biz""histoires cyrillo""histoire gay routier""lieux de rencontre gay""histoire gay salope""cyrillo free""boomer banks""histoires cyrillo""histoire depucelage jeune gay""recit gay cyrillo""recit pornographique""gay puceau""plan snap gay"cyrillogay"histoire cyrillo""histoire gay minet""cirillo gay""recit x gay""histoire gay inceste""depucelage hard""histoires gays""histoire gay hot""recit bondage""cyrillo biz""gay bandant""sexe shop gay""cyrillo gay""histoire gay""cyrillo histoire gay""hds histoire de sexe""histoires gay gratuites""cyrillo biz"cyrillo.com"histoires cyrillo""histoires sexe gay""histoire gay cyrillo""histoire gay cyrillo""histoire gay lycee""histoire gay gratuit""histoires cyrillo""histoire de baise entre mecs""sauna oasis lyon""histoire gay bdsm""blog histoire gay"cyrillo"histoires de sexe gay"cyrillo"hds recit""sodomie non voulue""recit gay cyrillo""histoire inceste gay""porno gay pere et fils""photo bite gay""histoire gay salope""idm sauna paris""histoire gay vestiaire""recit erotique gay""cyrillo texte""plan uro""histoire gay hot""histoires porno gay""gay 18 ans""gay zoophile""beau gosse nu""fellation gays""bite juteuse""histoire gay gratuites""histoires cyrillo""premiere sodomie gay""cyrillo xxl"cyrillo"recit cyrillo""recit bondage""histoire gay cyrillo""histoire gay sexe""histoire gay cyrillo"