ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode

Bordeline Club

5 | L'achèvement

Il se passa quelques semaines avant qu'ils me contactent à nouveau.

Les jours qui suivirent la soirée, j'eus beaucoup de mal à sortir de l'atmosphère de la soirée

Mon corps tout d'abord ressentit longtemps les stigmates de tous ces attouchements plus ou moins brusques, ma peau vibra longtemps et longtemps j'eus l'impression de sentir le sexe à plein nez. Mon cul, je n'en parle même pas ! C'était à la fois comme si on était encore en train de me ramoner et un grand manque comme si chaque millimètre de mon rectum appelait à la pénétration.

Puis ce fut la déception. Je me disais que s'ils ne me rappelaient pas, c'était peut-être parce que je les avaient déçu ou plutôt que j'avais déçu les membres. Peut-être il y avait-il ici aussi la possibilité de poster des avis avec étoiles.

Pourtant, j'avais eu l'impression que les membres avaient pour beaucoup participé..et pris du plaisir.

Puis bien sûr, les cours, la vie me firent mettre tout cela au second plan . Même si je me devais une explication. Je m'étais quand même révélé plus que exhib, je m'étais fait mettre en public, gémis sans retenue en public. J'avais joui en suçant des queues inconnues, en bouffant des culs inconnus et tout ça en en redemandant. Je m'étais fait traîner en laisse, nu, offert ma rosace à la vue de tous...

Une facette de moi, profondément enfouie en moi.. avait fait surface.

Quand enfin je reçu l'appel, il me suffit d'identifier le numéro pour que mon coeur batte la chamade, pour qu'un picotement caractéristique me parcoure le bas-ventre.

Je me rendis dès le lendemain à leur QG à Oakland.

Dylan m'accueillit chaleureusement comme la fois passée. Après les politesses d'usage il en vint au fait.

Il s'agissait d'une double soirée ou plutôt d'une soirée bar classique avec un bonus réservé aux plus "chauds", qui auront payé un supplément. Si j'étais supposé en être le jouet principal , tous devaient accepter de participer pleinement. Une orgie avec jouet, quoi.

- Dans cette fin de soirée, tout est possible dans les limites du sexe sans risque et si tout le monde participe activement, on ne fait pas ce que l'on ne veut pas faire et on arrête quand c'est demandé.

Toi le jouet, tu pourrais selon les envies, te faire fister, t'en prendre deux. Mais c'est David qui décide selon l'ambiance du moment, quel sera le clou de la soirée. Et ils adorent généralement, ça décuple leurs libido, ça les libère de leurs dernières réticences ou appréhensions et après tout le monde se jette dans la mêlée.

Si tu acceptes cela sera ta dernière soirée. Les membres ou les habitués pour beaucoup te connaissent et vont préférer du nouveau par contre, on te prendrait bien comme animateur même si.. à ce stade on n'a pas eu l'occasion de voir tes qualités d'actif ! Qu'en dis-tu? Si tu acceptes je te propose de passer un peu de temps avec David, tu sais l'animateur roux, tu lui plaît beaucoup et il adorerais baiser avec toi; et surtout il adorerais te préparer .. À quelques spécialités. Il sait si prendre avec le doigté qu'il faut, si j'ose cette image !

Tu as manifestement des capacités et je suis sûr que ça sera une merveilleuse expérience pour toi; finalement, on ne devrait pas te payer... On t'aide à mieux te connaitre, à découvrir le Bastien que tu refusais d'entendre il y a peu.. Je plaisante bien entendu !

Le lendemain, je retrouvai David dans un sauna de downtown.

Après avoir longuement sué dans le hammam, nous réservâmes, pour le reste de l'après-midi un salon de massage privé.

David et le masseur me prodiguèrent un long et sensuel massage à 4 mains aux huiles chaudes. Je me laissai aller à la volupté du moment. Ils passèrent l'un et l'autre beaucoup de temps à masser mes fesses, passant par moment une paume de la main entre mes globes écartés. Je gémissais doucement de plaisir. J'avais lâché prise, j'étais aux anges. Quand ils me sentirent pleinement décontracté, tandis que l'un continuait à passer ses mains sur mon dos, mes épaules, l'autre entrepris de caresser d'un doigt ma rondelle, tournant autour , soufflant dessus. Instinctivement, je cambrai mon cul , écartant un peu plus mes cuisses. Comme un assentiment, un appel.

Quand un doigt me pénétra, j'attendais déjà le second.

On me fit mettre sur les genoux, comme en prière et bientôt, le travail de conquête commença. Lentement, tournant et retournant, écartant doucement mes sphincters, il y eût 4 doigts et une partie du pouce dedans, il fallut ensuite passer le cap de la plus grande largeur; il prit son temps, m'aida à contrôler ma respiration et enfin cela passa. Quand il fut en moi jusqu'au poignet, la sensation fut inédite, j'étais comme anéanti, annihilé; le sentiment de ne plus exister; la soumission pure.

Il fallut ensuite ressortir et surtout revenir et naviguer. Cela dura longtemps, ce fut un plaisir brut, intense,... douloureux.

Puis , David se cala sur mon dos et me glissa sa verge puis le masseur vint à genoux derrière moi glisser la sienne. David et le masseur se lancèrent tour à tour à coups de reins à me ramoner . David jouit bientôt et le masseur suivit peu après.

Nous nous donnâmes David et moi rendez-vous le lendemain in situ, dans le local de la soirée. Pour la suite de la préparation.

C'était une cave que l'on pouvait rejoindre par un escalier en colimaçon depuis la salle de bar principal. Des murs de béton gris couverts de graffitis pour faire genre "hard". Deux séries de gradins, sans doute pour que tous puissent voir. Un sling trônait au milieu de la salle.

- Allez déshabille-toi et installe-toi dit-il tout en se dévêtant lui aussi.

Je m'installai tant bien que mal sur cet engin glissant mes jambes dans les anneaux de cuir qui permettaient de rester longuement les cuisses bien écartées.

David, nu , s'approcha de moi.

- c'est quoi ça ?! Ça désignait un fin tuyau de caoutchouc noir qui sortait de mon fondement.

J'ai omis de préciser que depuis la décision de participer à cette soirée, je m'étais acheté un plug anal gonflable que je portais le plus possible en l'activant à chaque fois que c'était possible.

- hmmm, on va jouer un moment avec alors.

Il l'e sortit pour l'enduire de lubrifiant, le remit en place et le gonfla par étape pour l'extraire à chaque fois un peu plus gonflé.. Un excellent exercice de dilatation !

Finalement, il envoya balader le plug.

- tu sais ce qui pourrait les déchaîner, c'est que je te mette les couilles et la verge. Bouge pas! Et sans attendre ma réponse,

il me fourra sa queue jusqu'à la garde !.. fit quelques va-et-vient, la retira, enfila un anneau autour de ses boules, tira plusieurs fois dessus pour les étirer le plus possible et commença après avoir agrandi le passage à les introduire.

- vas-y, mec serre ta rosace... hmmm! C'est bon et il commença à introduire tant bien que mal sa verge légèrement débandée. Quand tout fut dedans, je serrais le plus possible les fesses, il fit quelques va-et-vient puis retira doucement sa verge et me demanda de bien lui malaxer les abricots tandis qu'il se branlait au dessus de moi. Je me branlai aussi . Nous eûmes un bel et bruyant orgasme presque en même temps.

- Bastien, si on fait ça devant eux, je t'assure qu'on ne les tient plus après. Mais pour ça il faut que j'ai les boules bien pendues ! C'était trop bon en tous cas.

- Viens, à la douche et on va se boire une bonne bière!

Le jour dit, j'arrivais comme prévu une bonne heure avant. Il me fallu prendre une douche aidé en cela par David qui me massa ensuite longuement pour me détendre le plus possible en se concentrant un bon moment, par nécessité aussi bien que par plaisir sur mon cul.

Il me tendit ensuite, un vieux slibard à poche Jockey et me demanda de me glisser en position de chien assis dans une sorte de cage grillagée à roulettes . Un bon snif de poppers et me voilà propulsé sous les exclamations de l'assistance, dans la grande salle.

L'animateur poussait ma cage, s'arrêtant devant chaque groupe de clients, proposant mon cul à toucher ou ma bouche à baiser.

L'assistance était visiblement froide et peu osaient s'approcher de moi ou alors pour donner, qui une petite tape timide, qui pour caresser ou palper.

A plusieurs reprises il me retourna pour coller mon visage contre une braguette mais sans beaucoup rencontrer beaucoup d'enthousiasme, tous semblaient encore intimidés. Peut-être juste voyeurs?

Enfin, un gars plutôt beau mec, arriva près de moi, la queue sortie de sa braguette, se baissa, me caressa virilement le visage et m'embrassa goulûment. C'était sans doute de sa part, une sorte de préliminaire poli car il me glissa ensuite sa verge demi molle dans la bouche. Sans doute lui aussi encore intimidé à l'idée de se faire sucer en public, il ne bandait pas vraiment. Mais il avait amorcé si j'ose dire la pompe et un autre mec vint faire de même avec aussi peu de succès.

L'animateur continua alors la visite.

David intervint alors, il baissa son pantalon et me foutu sa belle queue dans la bouche comme pour montrer l'exemple!

Quand enfin il me libéra, je pus voir que plusieurs spectateurs avaient maintenant leurs bite en mains. Ce fut alors un défilé...

J'appréciai particulièrement un jeune homme mince qui me gifla un moment avec une longue et épaisse verge avant de me la fourrer en bouche. Ce fut le premier aussi à se déshabiller ; c'était bon signe .

David arriva ensuite avec des ciseaux et découpa mon slip découvrant en partie mon cul.

Un autre gars se déshabilla complètement devant moi, me montra sa belle verge courbe et alla ensuite, me tringler tandis que le défilé des demi molles continuait. À ce stade, l'ambiance était plutôt bof. Tous ces mecs étaient finalement peu excités...

À ce stade de la soirée, seuls trois ou quatre mecs s'étaient dénudés et je comptais David dans le lot.

Côté "fondement" c'était guère mieux, à part David qui venait régulièrement montrer l'exemple et un beau gars à la bite recourbée, aucun n'osait venir s'empaler.

Un gars enfin, proche de l'éjaculation vint, sous les applaudissements, gicler sur mon visage.

David, me glissa à l'oreille

- on va changer de position, ça craint ce soir....

Il me sortit de la cage, me mit un bandeau sur les yeux, me ficela les mains, baissa par devant mon slip découvrant mon sexe et nous repartîmes pour un tour. Ce coup-ci, peut-être parce qu'ils ne croisaient pas mon regard, les mecs me touchaient plus. Mon torse, mon ventre, mes couilles et ma queue furent caressés malaxés, léchés.

Arrivé devant un groupe, peut-être plus bruyant que les autres, il y eut enfin plus d'action ; un mec me gobait avec enthousiasme la queue, des mains me caressaient les cuisses, le torse; on me suçotait les tétons, on me bouffait la rondelle. Une longue verge vint me baiser la bouche et je supposai que le mec devait être debout sur le banc; cela devait être une belle scène ! Ma queue était bien raide et s'enfonçait profond dans la gorge du gars et je gobais avec délectation une longue et fine tige.

Cela ne dura pas assez longtemps pour que le mec gicle dans ma bouche, dommage car je le sentais proche...

Un main ferme me fit me baisser vers une queue épaisse à avaler et surtout pour que quelqu'un s'empale à moi. Je compris qu'une nouvelle fois c'était David qui si collait, je le reconnaissait à son odeur caractéristique de roux, une odeur légèrement acre que j'adore.

La suite fut un peu confuse, le gars que je suçais éjacula copieusement sur mon visage et j'eus à nettoyer consciencieusement sa verge poisseuse.

Puis on me força pendant un moment à lécher des pieds sous les rires et quolibets de la salle.

Plusieurs mecs vinrent m'éjaculer dessus.

A la suite de cela, David annonça la fin du show et invita les membres inscrits pour la seconde partie à se rendre dans la cave, le bar restait bien sûr ouvert pour le reste de l'assistance qui pourrait regarder la suite sur les écrans.

Une fois en bas, on m'ôta le bandeau, les liens qu'on remplaça par un bâillon boule dans la bouche. Je m'installai sur le sling et les autres participants arrivèrent se pressant autour de moi.

Un mec commença à tripoter ma queue et mes boules, un autre glissait un doigt dans ma rosace, d'autres me faisaient les seins. J'étais entouré de bites branlées qui redoublèrent d'intensité quand un mec super bien gaulé commença à me pilonner. Je gémissais, de douleur et de plaisir mêlés tant ses coups de butoir massifs en même temps que l'on travaillait fermement mes tétons.

Le mec jouit en moi, rependant abondamment son foutre dans mon cul. Un autre le remplaça aussitôt se lubrifiant la verge avec le sperme qui s'écoulait de mon fondement.

Au bout d'un moment, David, l'incita à se retirer. Il apportait, à la surprise générale et surtout à la mienne,, une sorte de marteau piqueur jaune auquel on avait branché une espèce de queue en silicone noire.

Je n'en croyais pas mes yeux, j'étais horrifié surtout quand il la testa à vide

Elle faisait un bruit effrayant et des va-et-vient puissants. Il introduisit dans mon anus et enclencha l'engin qui du coup se déchaîna par à-coups violents dans un bruit de chantier; je hurlai non pas de douleur mais plutôt à cause des puissantes vibrations qui se répandaient dans tout mon corps. Les autres m'entouraient, me caressaient tandis que je me retenais des deux mains à deux paires de couilles; les propriétaires devaient déguster tellement je tirais fort. Quand il eût fini, David posa la machine et la remplaça aussitôt. Il allait faire ce qu'il espérait être le clou du spectacle...

Il commença à me doigter allant presque jusqu'au poing puis, introduisit ses couilles maintenues par un anneau de métal, sous les bravos des participants. Quand elles furent entièrement en moi, bien retenues par l' anneau d'acier , un petit mouvement de balancier se fit m je serrai mes sphincters pour bien les retenir ce qui fit grimacer David car ce balancement tirait fortement sur ses boules ; cela eut le mérite de le faire débander un peu et cela lui facilita la tâche pour glisser sa verge.

Cette fois-ci, le balancement avait pour effet de décupler les effets du va-et-vient sur lui et sur moi; ses couilles agissaient sur moi comme des boules de geisha , l'anneau les empêchant de s'extraire .

Il sortit enfin sa verge et comme nous l'avions imaginé, nous nous branlâmes ensemble, imités immédiatement par tous.

Bientôt mon corps fut couvert de foutre.

Dès que David eût jouit, on me dégagea du sling et, tout poisseux de foutre, on me jeta dans la petite salle attenante.

C'était une reconstitution de gogues; des pissotières en métal étaient disposées sur les murs.

À terre, je fus entouré par tous ceux qui n'avaient pas encore éjaculé. De nouveau le sperme coulait sur mon visage, mon torse, .. Je continuai à me branler tout en nettoyant les queues que l'on me tendait. Certains, après cela, finissaient par me pisser dessus ; une première pour moi.

Je jouis enfin parmi les derniers sous les applaudissements de tous.

Tous ces corps serrés dans cette petite salle humide étaient trempés de sueur, Cela sentait fort le foutre et la pisse.

Arrivé dans la salle du sling, sous les applaudissements, je constatait que certains baisaient encore.

Au fur et à mesure de mon passage, alors que je me dirigeais vers la sortie, les mecs s'écartaint, des bites dressées me frôlaient. Une main m' attira vers le sol, vers le visage d'un mec couché sur le parquet et qui me fit asseoir contre son visage ; sa langue fouillait mon cul déjà bien exploré. Il faisait ça très bien et malgré la fatigue, ma queue se dressait de nouveau. Devant moi se trouvait un des beaux mecs entrevus dans la première salle, un des premiers à s'être dénudé et je reconnaissais la longue bite que j'avais eu à sucer au début. Il se faisait maintenant sucer par un bear et bouffer le cul par un autre. Je me rapprochai, à ma vue il se dégagea de ses partenaires, et m'enlaça ; bite contre bite , il me murmura à l'oreille juste

- baise-moi, viens, place toi sur le sling

Et je le baisai comme je le fus peu de temps auparavant ; sous le regard et les caresses des autres.

Je le ramonai longuement, profondément et c'est en lui que je jouis une ultime fois pour ce soir là. Il éjacula peu après et je me régalai de son foutre que je partageai avec lui.

Avec David, nous laissâmes les mecs à leur orgie pour aller prendre une bonne douche !

Garbxc

Certaines histoires sont inspirées de petits films de boules que j'ai bien aimé et que j'aime raconter avec des mots ; si elle vous plait et si vous voulez en voir l'illustration filmée, rendez-vous sur mon blog .

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
5 janvier, + 78 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoire gay cyrillo""mecs en rut""histoire gay salope""histoire x gay""histoire erotique inceste""histoire de mature"plansm"sodomie masculine""histoire gay pute""cyrillo histoires""histoire gay pute""histoires zoophilie""histoire gay entre frere""histoire gay salope""double sodo""histoire de sex gay""histoire gay domination""gay zoophil""ejac faciale gay""histoire gay naturiste""mec nu amateur""histoire de sex gay""zoophile gay""histoires gay gratuites""histoire de grosse bite""gay master nantes""histoire gay crade""histoire gay beur""recit pornographique""sa premiere sodomie""histoire gay gratuit""elle suce pour la première fois""histoires cyrillo""histoire gay vieux""plans sm""histoire gay gratuit""plan sm gay""histoire travesti""gay douche""recits gay""histoire gay piscine""gay routier""histoire gay entre frere""mec exhib""cyrillo gay"cyrillo"histoire cyrillo""histoires gays cyrillo""esclave sexuel gay"ciryllo"maspalomas sexe""branlette entre amis"planbi"histoire de sex gay""je suce mon fils""histoires gay sm"cyrillo.biz"enculer par un chien""histoires cyrillo""histoire de sexe hard""photo mec amateur""histoires inceste""histoire gay salope""photos gay gratuites""gay ero""atlantide sauna paris""histoire gay sexe""recits porno gay""baise chaude""cyrillo blog"