ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Le roux

Malgré la vapeur et la pénombre ambiante, au milieu de toute cette chair exposée, de ses ventres tombants, poilus, glabres ou musclés, la blancheur translucide de ta peau jetait comme un note de trouble dans cette atmosphère déjà bien décalée. Je ne voyais que partiellement ton corps et ton visage se perdait dans la vapeur mais j’aurais juré que tu étais roux, tous mes sens me disaient que tu l’étais.

J’ai un faible prononcé pour les roux ; de fait ma seule expérience des roux est,…. lointaine et féminine : j’ai fait l’amour avec une grande rousse, je me suis enivré de son odeur, j’ai longtemps exploré cette peau si particulière, si loin de ma peau mate de méditerranéen. Je n’avais jamais fait l’amour avec un roux.

J’étais excité, je te cherchais à travers la pénombre et tous ces corps nus qui circulaient de part et d’autre de ce hammam.

Tu étais là devant moi, très proche ; tu n’étais pas vraiment beau, plutôt malingre ; un drôle de corps encore adolescent aux épaules étroites, le torse en retrait, des pecs inexistants, un petit ventre arrondi presque d’enfant ; glabre.

Les tâches de rousseur sur ton visage et la délicieuse touffe de poils autour de ta queue ne mentaient pas : tu étais bel et bien roux. J’ai tendu la main, presque mécaniquement sans vraiment réfléchir à ce que je faisais.

J’ai tendu la main vers tes couilles que j’ai doucement attirées vers moi.

Tu t’es gentiment laissé faire. Ton ventre, ta queue maintenant était à quelques centimètres de mon visage, ma main, toujours autour de tes couilles. J’ai levé les yeux vers ton visage pour guetter une expression, ton regard. Tu avais manifestement envie de te laisser faire, tu semblais un peu inquiet; j’ai continué. J’ai laissé mon regard se perdre sur ton nombril, petit oasis perdu au milieu d’un désert translucide et rosi par la chaleur de l’endroit. Tandis que d’une main je t’agrippais par les fesses, je te caressais de l’autre les couilles; ta queue laissée libre, doucement réagissait. Je voulais la voir grandir tranquillement, livrée à elle-même, sans aide particulière. Bientôt elle se dressa, là, bien droite devant moi : une forme bizarre, pas très longue, pas très grosse mais nettement oblongue, un vrai plug ! De grands coups de langues sur ta rousse touffe et ta bite, terminèrent de nous exciter vraiment. Tes mains s’agitaient dans mes cheveux, ma bite dressée à l’extrême commençait à attirer les mains inconnues.

Je t’ai pris par la main et nous avons quitté le hammam pour rejoindre la salle de douche toute proche, j’avais envie de te laver, de passer mes mains savonnées sur toutes les parties de ton corps, de m’attarder quelques instants sur tes fesses, forcer légèrement d’un doigt humide ta rondelle tout en te mordillant le cou ; te savonner les couilles et l’entrejambe et finir, enfin, par rincer consciencieusement du bout de la langue, chaque parcelle de peau à commencer par les plus délicieuses, les plus intimes : ton trou du cul, encore et toujours le bout de ta queue. Tu te laissais faire, tu semblais peu expérimenté, sans doute une de tes premières visites dans ce genre de lieu, et, en tous cas, ta première expérience avec un exhibitionniste tel que moi, adorant les scènes en public! Seul ton plaisir comptait, je me concentrais, à la découverte de ton corps, sur tes soubresauts, tes vibrations ;

je m’attardais alors pour prolonger ton plaisir, tes tétons, par exemple : tu semblais apprécier mes petits pincements, mordillements légers tout d’abord, insistants ensuite ; mais, surtout, accroché au poteau de douche cambré au maximum, tu appréciais par-dessus tout, ma langue forçant énergiquement ta rondelle ! Tu te cambrais, tu écartais les jambes pour me faciliter la tâche ! Et moi, j’écartais tes glabres fesses des deux mains et m’enfonçait au fond de ta rainure, la langue explorant ton cul. Alors j’ai eu envie de sentir ta queue en moi, d’enserrer cette bite oblongue entre mes fesses. Nous avons cherché une cabine, toi et moi main dans la main, nos queues dressées, le long de ces sombres couloirs.

Dès la porte fermée, je t’ai passé moi-même une capote et me suis rapidement empalé sur toi. Une fulgurante douleur à alors parcouru mon corps, agrippé à ta chevelure rousse, mes yeux rivés dans les tiens, j’ai laissé ton engin envahir mon corps; mais moi, il y a peu encore, si sûr de moi, si possessif finalement !

Faisant tout, jouant de ta passivité, j’étais maintenant entièrement à ta merci ; de mon regard, je demandais le coup de grâce, celui qui finirait le travail ; peu expérimenté, n’ayant pas conscience encore de la forme particulière de ton engin, tu ne comprenais pas ce qui arrivait ; j’implorais ton aide ! J’ai approché ma bouche de ton oreille, le l’ai embrassée et, le souffle court, je t’ai demandé « aide moi » ; alors, d’un coup, d’un seul : fulgurant encore, tu t’es cambré et, dans un long cri de douleur, tu étais en moi, mes fesses enserraient maintenant ta queue en sa base étroite. J’en avais des larmes aux yeux, tu étais comme effaré ! ma queue rigide et droite cognait contre ton torse, je t’ai demandé de me branler, tandis qu’avec de très légers mouvements je m’activais sur la tienne, redoutant le moment où il faudrait nous séparer !...

Tu as joui très vite, tu as poussé de petits cris de chaton, les yeux pleins de reconnaissance ! Ma queue était à rompre, je sentais venir le moment où j’allais couvrir ton torse glabre de mon sperme, mais je me retenais le plus possible pour rendre cet instant, toujours si court encore plus intense ; et puis, les bras en croix tenant les parois de cette cabine étroite, dans un long spasme de plaisir, j’ai joui, je t’ai couvert le visage de mon foutre tout en me séparant de toi.

Épuisés, nous sommes restés un moment encore ensemble, je voulais encore tenir ta queue entre mes mains, couvrir de bisous ta délicieuse touffe rousse, lécher tes aisselles et tes poils humides de sueur.

Tu t’appelles Vincent.

Garbxc

Certaines histoires sont inspirées de petits films de boules que j'ai bien aimé et que j'aime raconter avec des mots ; si elle vous plait et si vous voulez en voir l'illustration filmée, rendez-vous sur mon blog .

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 7 Janvier | 28 pages

Les nouvelles | 13

Du plaisir au sauna Jerry
Soirée chez Abdel Kylianpassif
Une nuit arrosée Vktrlmbrt
Proposition malhonnête Tortureetchatiment
Le mac rebeu Femelle
Mon parrain Meetmemz
Le pompier tire le gros lot Fabrice
Un fantasme Rixoo
Mon harem Louisorigine
Le bal du 14 juillet Fabrice
Baise avec Rachid Meetmemz
Grand Magasin Fabrice
Daron du poto Felix

Les séries | 15

Banquier | 2 | +2 Jfrancois60
1 | 2
Le batave et les rebeux | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Manutention sous tension | 2 | +1 Cocoww
1 | 2
Labyrinthe des plaisirs | 1 | +1 Mysterious1991
1
Visite de papa | 2 | +1 Helvetio
1 | 2
Long Play Versus Perfect Gliss | 1 | +1 Oakspirit
1
Entre potes | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Excitantes retrouvailles | 3 | +1 Max
1 | 2 | 3
10 janvier, + 66 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoires gay cyrillo""porno gay gratuit"rebeux"gay sex shop""histoire gay cyrillo""histoire gay soumis""recit gay bdsm""histoire gay gratuites""gay toilette""histoire gay gratuites""histoires cyrillo""glory holl""gays x""beurette twitter""exhib en boite""recit hds""histoires gay""recit xstory""gay encule son chien""recit gay premiere fois""gay beur""histoire gay sm""histoire gay piscine""histoire gay uro""histoires cyrillo""histoire gay papa"cyrillogay"beau goss nu"ciryllo"gay cyrillo""histoire de sexe hard""soumission extreme""cyrillo histoires gay""soumission extreme""baise dans l'ascenseur""histoire gay porn""histoire gay piscine""gay cyrillo""histoire gay plage""sex toy gay""histoires gay cyrillo"cyrillogay"histoire gay première fois""première fellation""erog blog gay""photo de minet gay""je suis une salope""visite medicale gay""gay vestiaire""branlette piscine""histoire gay grosse bite""cyrillo blog""gay ero""gay uro""cyrillo histoires""histoires cyrillo""potes de branle""elle me vide les couilles""recit depucelage gay""gay encule""histoire gay vieux""cul magnifique""histoire gay gratuit""gay cam""histoire gay rebeu""histoires cyrillo""photos gays""histoire gay grosse bite"cyrillogay"bonne lope""histoire gay prof""recit erotique gay""gays x""scato gay""partouze à la plage""gay a la plage""model photo amateur""depucelage anal""histoire bdsm gay""histoires cyrillo""histoire erotique inceste""histoire gay frere""coco gay""recit gay erotique""histoires gay black""histoire gay sexe""cyrillo photo"