ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Le new-yorkais

Je déambulais depuis tôt ce matin-là dans les rues de Brooklyn mes appareils photo en main pour, comme chaque jour depuis mon arrivée à Nyc, capter des instants de la ville qui me fascine depuis longtemps.

Ce n'est bien sûr pas mon premier séjour! J'essaie de venir chaque année passer 1 à 2 semaines, seul avec mon matériel et je parcoure la ville et ses différents quartiers à longueur de journée et de soirées. Il est rare que je fasse des rencontres, mais cela arrive (voir récits tagués Nyc ). Je ne les recherche pas car mon trip photographique est un rendez-vous entre moi et cette ville. Bien sûr, si cela arrive je ne rejette pas.

En cette fin de matinée, j'étais attablé à la terrasse d'un café de Williamsburg prêt à déguster une grosse salade Caesar et une bonne bière tout en parcourant mes clichés de la matinée.

La terrasse était plutôt déserte en cette fin de matinée ; il était sans doute encore un peu tôt pour déjeuner mais j'étais crevé et affamé car debout depuis 7h du matin. Seuls un couple derrière moi et un mec à à côté étaient attablés.

En attendant ma commande, je visionnais mes réalisations du matin sur mon PC. J’étais assez content de certaines images et notais celles que j’allais garder, celles que j’allais rejeter et ce que j’allais faire comme réglages ou corrections sur certaines.

- Belles images ! vous êtes photographe ? s’exclama mon voisin de table que je remarquai pour la première fois.

Gloups ! c’était un garçon de mon âge plus ou moins, un sourire ravageur et un regard bleu perçant et intimidant , un t-shirt assez moulant qui marquait bien une musculature finement travaillée en salle et un chino bien rempli. Surpris à la fois par l’intervention et la beauté du gars, je balbutiai quelques mots en anglais bien entendu..

- Je fais un peu de photo moi aussi, pourrais-je m’assoir à votre table en attendant ma commande, si c’est pas trop indiscret, j’adorerais regarder vos photos avec vous.

Sans vraiment attendre ma réponse, il s’assit à mes côtés ; nos bras se frôlaient, il sentait bon , un mélange subtil de vétiver.

Au bout de quelques minutes, nos salades arrivèrent mais attentifs aux images que je faisais défiler, nous n’y prêtâmes as attention. Ses commentaires étaient intéressants et judicieux La glace était rompue et je prenais plaisir à cet échange.

La faim nous rappela que nous avions été servis et nous déjeunâmes en faisant plus amples connaissance. Son genou était constamment contre le mien et au bout d’un moment, je ne pouvais plus avoir de doute, c’était volontaire..

- Je ne voudrais pas te choquer mais je dois te confesser que je te trouve très beau et désirable dit-il brusquement ; au fait je m’appelle Ian

- Ouahou ! voilà qui est direct ! j’avoue que tu es toi aussi très attirant ! j’ai passé un très bon moment avec toi et j’ai beaucoup apprécié tes commentaires et suggestions, dis-je confus et surement pivoine….

- J’ai une envie folle de t’embrasser, en fait… j’ai une envie folle de faire l’amour avec toi….

Je restai bouche bée.. Il posa sa main sur ma cuisse, approcha son visage du mien, les yeux dans les yeux cherchant un instant un assentiment puis m’embrassa.

Je bandais bien sûr et cela le conforta quand il posa sa main sur mon entrejambe.

- Hmmmm, j’aime ce que je sens ici… et d’une voix rauque, chez moi ou chez toi ? dit-il en riant

- Mon hôtel est à deux blocs , répondis-je d’une voix tremblante.

- Let’go so !

A peine arrivés dans ma chambre nous nous sommes enlacés vigoureusement tout en nous dessapant.

Il se retrouva entièrement nu bien avant moi, non pas que j’avais encore quelques hésitations, j’étais vraiment excité, mais je voulais ne rien perdre au spectacle de son déshabillage, admirer son corps splendide que je découvrais peu à peu, ses muscles fins, sa belle peau blanche, ses tatouages, sa queue enfin d’une belle taille, finement courbée, couronnée d’un gland légèrement plus proéminent.

Sans me quitter des yeux , son regard brûlant rivé sur moi, il m'aida à ôter mon tee-shirt, à déboutonner et à baisser mon pantalon, dévoilant ainsi ma longue et épaisse verge.

- tu te balade sans slip, à ce que je vois, quel bel outil ! Décalotte-là, Branle-toi pour moi !

Il était là penché au-dessus de moi, la queue dressée s'agitant par à-coups; son regard comme voilé par le désir rivé alternativement sur mes yeux et sur ma queue .

Il cracha sur mon gland comme pour mieux la lubrifier puis se baissant il goba ma verge entièrement léchant ce mélange de mouille et de sa salive, puis vint m'embrasser furieusement.

- viens, dit-il en me prenant par la bite, tout en s'asseyant sur le lit, viens goûter mon pieu.

À genoux à ses pieds je m'exécutai, je venais de comprendre que je devais, voulais suivre simplement ses désirs, ses désirs qui seraient les miens.

Sa verge était délicieuse, ses veinules gonflées de sang, sa douce courbure et son gland qui venait cogner au fond de ma gorge, portaient mon envie de lui à son comble.

Il poussait ma tête de ses mains, m'obligeant à gober sa verge sur toute sa longueur la retenant quelques fois longuement, m'étouffant presque. Quand enfin il me relâcha, je libérai une bonne quantité de salive qui coula le long de sa hampe.

- lèche-là bien, essuie-tout, je m'exécutai et de nouveau il vint partager en m'embrassant fougueusement.

- bouffe-moi les boules, et il écarta les cuisses, souleva le bassin.

Je me ruai vers ses petites couilles fermes et rasées et jouai avec elles dans ma bouche, lui tirant ses premiers petits gémissements.

J'en profitai ensuite pour humer et lécher son entrejambe curieusement poilu et glissai ma langue entre ses fesses elles aussi bien velues recueillant avec délice son intime et âcre humidité.

au fond de ce profond vallon, une belle "estafilade" promesse de plaisirs à venir.

- A moi maintenant! dit-il en se redressant, je veux goûter à ta pine.

il cala une main ferme autour de mon cou, une autre entre mes fesses, un doigt appuyé contre ma rondelle, cambrant mon corps et poussant ma verge au fond de sa gorge.

j'aimais voir ma bite disparaître dans sa bouche, j'aimais les bruits de déglutition et la salive qui s'écoulait abondamment de sa bouche à chaque mouvement ; tout cela m'excitait fort et durcissait si tant est que cela fut possible ma verge.

- ta queue me rend fou, mec! déglutit-il dans un petit moment de repos. ce gland bien dessiné, ce méat si large que je peux y glisser le bout de la langue, J'adore sentir ta grosse veine bien dure contre mes lèvres. Et il reprit ses va-et-vient effrénés.

Il se releva soudain , tout en m'enlaçant fermement , un bras autour de mes épaules et l'autre contre mes fesses, m'embrassa goulument partageant avec moi ce mélange de salive et de mouille. Un doigt entre mes fesses, titillait ma rosace.

- j'ai très envie de te baiser, susurra-t-il au creux de mon oreille, je voudrais que tu sente bien ma queue en toi, je voudrais te faire exploser de plaisir....

Ma verge sursauta tellement ces mots m'excitaient et je répondis d'une voix rauque,

- je n’attends que ça....

- couche toi sur le dos et fait comme si tu voulais te sucer la bite, je vais te manger le cul bien profond

cette position plutôt inconfortable que j'avais, comme beaucoup maintes fois expérimenté afin de tenter de me sucer, avait le mérite de bien m'écarter les globes et d'offrir à sa vue, ma rosace et ma raie bien ouverte. Il enfouit son visage entre mes fesses écartées et sa langue après avoir léché vigoureusement ma rondelle, s'immisça en moi, caressant de son bout effilé, mes sphincters détendus. il crachait régulièrement, sur ma rosace et je sentais la salive couler en moi.

_ hmmm! ça te plait, je vois ça! si tu continues comme ça, on pourrait en mettre deux comme la mienne! tu as faim mon cochon; voilà un avant-goût et il me pénétra avec deux doigts.

je poussai un gémissement de surprise et de plaisir mêlés; tandis que ses doigts allaient et venaient, tournaient, s'écartaient, dilatant un peu plus encore ma rondelle, il se saisit de ma queue avec la bouche , la suçant, la mordillant et sa queue dressée au-dessus de mon visage, proche mais pas assez pour que je m'en empare, battait de plaisir contre son ventre pendant que sa bouche allait et venait sur ma verge endolorie par l'angle qu'il lui faisait prendre.

- tu sais quoi, dit-il brusquement en s'asseyant sur le fauteuil proche du lit, j'ai envie que tu m'excite encore plus; fait-moi un show, caresse-toi, branle-toi je veux te voir te préparer le cul avec tes doigts...

Une nouvelle fois je m'exécutai et tout en le regardant fixement, je me fourrai deux puis trois doigts dans le cul; je mouillais grave, ma queue était si dure et raide qu'elle en devenait douloureuse.

il s'approcha de nouveau, sa main remplaça la mienne un moment puis il retourna s'asseoir pour se branler tout en me matant m'exciter la rondelle avec mes doigts.

- écarte bien les cuisses, montre-moi ton cul, je veux te voir bien ouvert, béant .. hmmm, c'est bien , une vraie chatte!

Viens maintenant, viens t'empaler sur mon pieu.

Je le rejoignis, le chevauchai et m'empalai sur son mandrin que j'enserrai fortement mon torse sur le sien, les cuisses bien écartées, les pieds prenant appui sur ses cuisses, je soulevai mon corps et le reposai faisant sa longue tige me pénétrer toute entière, ramonant au passage ma prostate et mes sphincters bien serrés. Pendant ce temps il m'encourageait du regard, par des mots salaces, des caresses sur mon torse, mon ventre et ma queue et des mordillements de mes tétons

La jouissance était à son comble et plus d'une fois je monter l'orgasme poindre. Je mouillais abondamment et il venait régulièrement essuyer mon gland, portant ses doigts humides à ses lèvres

Néanmoins je fatiguais ; j'étais trempé de sueur et régulièrement sa bite sortait de ma gangue.

- viens allons sur le lit, on sera mieux.

Couché sur le dos, il me souleva haut une jambe et m'embrocha de nouveau. Cette fois-ci c'est lui qui donnait le rythme et l'intensité; ses coups de bassins et son gland avec un savoir-faire certain s'attaquaient directement à ma prostate et me poussaient aux confins de la jouissance ;

C'était un moment extraordinaire, ce mec ce qui est rare, cherchait visiblement et presque exclusivement mon plaisir. Ses yeux sans cesse scrutaient mes réactions et guidaient en fonction ses mouvements, ses petites pauses, ses coups de reins plus ou moins vifs, plus ou moins profonds.

Puis, ses yeux se fermèrent, sa queue se fit encore plus ferme, ses veines encore plus dures contre mes sphincters serrés ; c'était son moment, la jouissance montait, montait et dans un long spasme suivi de plusieurs autres, il gémit et de longues salves de foutre emplirent mon cul.

Nous restâmes quelques instants sans bouger ; il se retira, remplaça sa verge par ses doigts, recueilli un peu de sperme que nous goutâmes ensemble , puis ses doigts me pénètrent à nouveau massant ma prostate tandis que je me branlais.

Mon orgasme fut total, tout le plaisir accumulé depuis le début, ses doigts experts sur ma prostate, ses petits baisers, son regard attentif à mon plaisir, firent jaillir de la verge, dans un long gémissements, de puissantes giclées de semence .

Nous restâmes un long moment à nous sourire, nous caresser, nous embrasser.

Le soir vint, il était libre encore, nous prîmes une bonne douche et nous sortîmes à la recherche d’un bon restaurant pour fêter cette rencontre inespérée. Demain serait un autre jour et la nuit je le savais serait à nous encore.

Garbxc

Certaines histoires sont inspirées de petits films de boules que j'ai bien aimé et que j'aime raconter avec des mots ; si elle vous plait et si vous voulez en voir l'illustration filmée, rendez-vous sur mon blog .

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
3 janvier, + 61 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Nov. 21 : 1  873 331 pages vues

À jour : vendredi 30 juillet 2021 à 07:23 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"premiere fellation gay""histoire gay lycée""premiere fellation""cyrillo biz""story erotique""histoires gay black""photo de cul de mec""dressage de lope"cyrillobiz"premiere pipe gay""cyrillo free""porno histoire""histoires cyrillo""recit de cul""enculee par son chien""mon cul gay""gay dans les bois""branleentre potes"cyrillo.biz"photo de cul gay""histoires gay cyrillo""couple bisex""gay esclave sexuel""gay daddies""j'aime me faire enculer""histoire sex""histoires pornographiques""cyrillo dial""recits hards"cyrillo.com"anal gay""nudiste gay""cul gay photo""pompeur gay""histoire cyrillo""cyrillo gay""cyrillo dial""sauna libertin dijon""bdsm gay""hds gay""photo cul""histoire routier gay""atlantide sauna paris""soumis gay""gay matures""je suis une vraie salope""photo cul"sexeshop"fils encule sa mere""sissy gay""histoire gay pere fils""histoires gay black""cyrillo gay""histoire hard gay""gay wc""histoire gay sm""gay mecs""gay histoire sexe""histoire de sexe gay""amateur homme nu""histoires cyrillo""sexe shop lille""cyrillo gay""histoire gay scato""histoires gay cyrillo""ma bite son histoire""beurette twitter""recit gay sexe""branle entre pote""histoires gay gratuites""cyrillo texte""ma mère me suce""cyrillo gay""dépucelage gay""recit erotique gay""histoire gay routier""jumeaux gay"