ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Brèves de comptoir

Chapitre 1

Je n’avais jamais osé passer le pas de cette porte. J’en avais pourtant envie depuis fort longtemps. Le corps et l’esprit, après trois semaines de vacances, vidés des scories de l’hiver, m’ont amené ici devant ce sex club. Je sonne, un mec torse nu me rappelle, avant même de me laisser entrer, que le "dress code" est obligatoire ce qui, pour une soirée "naked", est plutôt paradoxal. Il m’indique les vestiaires qui se trouvent dans une petite pièce à coté de l’entrée. Le lieu évidemment un peu sombre, n’a pas l’air bien plein, trois ou quatre mecs autour du bar; autant repartis sur quelques tables; sauf à ce que tout le monde soit au sous-sol, l’endroit est bien vide. Je me sens observé, ouvertement observé par ces quelques corps nus accoudés au bar ou contre les parois de la pièce. Pas d’action, à première vue en tous cas. Beaucoup d'ennui sans doute.

Curieux quand même. Quand on a fait le pas de se retrouver à poil et en baskets dans un club, on se dit que ce n'est pas seulement pour boire un verre en attendant que la nuit passe.

Je rejoins très vite le vestiaire à l’abri des regards. Je m’enlève rapidement, trop rapidement mes quelques vêtements : mes tennis, mon jean porté à même la peau et mon tee-shirt..

Voilà, maintenant il faut y aller ! Tétanisé que je suis par le « ridicule » de la situation, je ne me décide pas à franchir le pas de la porte. Je ne vais quand même pas passer la soirée caché …. Je prends un air détaché évitant de croiser les regards que je sens accrochés à mon corps et sans doute déjà à ma queue qui, évidemment, ainsi à l’air libre donne déjà quelques signes de raidissement.

Je me dirige vers le bar: un verre, un coude sur le comptoir, cela constituera un premier périmètre de sécurité, me donnera la contenance nécessaire et constituera un avant-poste d’observation, un répit pour me permettre de réfléchir à l’attitude à tenir et surtout au déroulement de la soirée…..Heureusement que la musique tonitruante couvre le silence de l’endroit. Un tabouret de libre proche d'un des mecs accoudés au comptoir sirotant un je ne sais quoi dans un verre. Un mec standard, un peu chauve, plutôt mince, même si l’on voit quelques rondeurs autour de la taille. Une queue banale aussi, plutôt courte au repos, posée sur des couilles gigantesques.

A peine installé, une demi fesse posée sur un tabouret de comptoir, sans même avoir eu le temps de commander une bière, voilà que mon voisin se rapproche de moi, me caresse du dos de la main ma verge et me demande en souriant l’autorisation de tremper ma bite dans son gin tonic car, me dit-il,

- une queue ayant vécu toute la journée, enfermée dans la chaleur d’un slip, décalottée et trempée dans le martini blanc, c’est bien meilleur qu’une simple olive verte…. .

D’ailleurs, sans attendre ma réponse, il décalotte d’une main experte ma verge légèrement raidie par sa légère caresse et, tout en continuant à jouer avec ma queue, trempe quelques instants mon gland dans son verre avant de le porter à ses lèvres et, apparemment en tous cas, s’en délecter

J’ai une pensée rapide pour James Bond….

- Avec quelques gouttes de mouille c’est encore meilleur, me dit-il, l’œil gourmand et, après avoir pris une nouvelle gorgée de son verre, il s’est approché de ma bouche, m’a embrassé laissant s’écouler dans ma bouche le martini blanc. Cela n’avait bien entendu aucun goût particulier, mais l’érotisme de la situation suffisait à m’exciter. Ma queue était maintenant bien raide. Tout cela sous l'œil à peine intéressé voire habitué du serveur, crâne rasé, piercing et jock strap.

A quoi je m'attendais! Un bar où tout le monde se balade à poil, n'est pas forcément un salon de thé!...Une main me caresse les fesses.

Ma bite, battant maintenant contre mon ventre, continue à être l’objet de toutes les attentions de mon gourmet de voisin. Ne pouvant plus tremper ma verge dans son verre, il s’amuse maintenant, une gorgée de martini dans la bouche, à me la sucer tout en fouillant de la langue sous le gland. C'est frais, c'est marrant. De temps en temps d'ailleurs, il insiste pour partager d'un baiser avec moi cette fraîcheur alcoolisée.

L’ambiance devient étouffante, je sens mon corps devenir le centre d’attention de la maigre assemblée ; de la chair fraîche pour une bande d’habitués… je ne veux pas me retourner pour voir celui qui s’attache à me palper délicieusement le cul. Savoir s'il est beau ou moche, m'importe maintenant assez peu. Mais comprendre que je peux ou vais devenir l'objet de désir des quelques mecs présents m'excite au plus haut point. Je suis prêt au sacrifice, mes basket en guise de tenue de cérémonie, le comptoir en guise d'autel, la techno en guise de cantiques, ces queues déjà tendues en guise de pals. C'est clair, j'aurais sûrement honte après mais là, j'ai vraiment envie de me faire baiser. En signe d'encouragement je tends mes fesses et écarte légèrement mes jambes.

Le creux d'une main s’aventure maintenant dans la raie de mes fesses. A chaque passage, plus profondément, plus bas aussi, me caressant l’entrejambe, frôlant mes couilles.

Et puis, d'un geste, je sens que tout bascule. Il m'écarte fermement les jambes et me force à lui tendre encore plus le cul en me cambrant davantage. Je dois maintenant me tenir fermement au comptoir. Les quelques mecs présents se rapprochent, l'atmosphère sacrificielle les habite tous. Le "gourmet" bande vraiment. Fini l'apéro, il s'est placé au plus près de moi, tout contre le comptoir et, tout en me mordillant les oreilles, commence fermement à me travailler les tétons. L'autre, mais est-ce bien encore le même, pendant ce temps, me gifle les fesses, je sais où il veut en venir, tout le monde sait où il veut en venir. Il me les écarte pour pouvoir y glisser sa langue avide. Il me bouffe le cul, j'ai une envie irrépressible d'être pénétré; en cet instant précis, entre deux râles, j'ai envie que toutes ces queues autour de moi, que je ne vois pas mais que j'imagine tendues à rompre, me pénètrent l'une après l'autre. Mon cul doit être béant de désir. Envolée, ma peur du départ, envolées mes appréhensions; mon goût pour l'exhibition à pris le dessus. Un doigt se présente, un doigt qui s'agite et me fouille le cul furieusement, violemment. Je suis en nage, le "gourmet" accroupi maintenant devant moi me suce goulûment la bite tout en continuant à me titiller les tétons. Mon corps est trempé de sueur, le serveur me verse de l'eau sur le visage et m'éponge.

Enfin, une queue que je ressens comme longue et fine s'enfonce assez facilement en moi. Des mains m'agrippent, cette verge cherche à s'enfoncer le plus en amont possible, mais mon corps en sueur ne laisse que peu de prise. Je n'ai toujours pas changé de position, je reste agrippé des deux mains au comptoir les jambes écartées, le dos cambré. Sa queue, à chaque coup de butoir, fait des ravages en moi et m'arrache des cris de plaisir. Je n'ai jamais eu de pudeur pour cela, je suis un jouisseur bruyant, j'ai besoin de m'exprimer dans le plaisir. Ses couilles cognent sur mon cul, le gourmet, sous moi ne rate rien du spectacle et s'éclate à donner des coups de langue à ma queue à chaque passage. Je ne suis plus rien, JE, mon plaisir, tout entier concentré quelque part, là, au fond de mon cul, épicentre de ma jouissance, épicentre de cette jouissance collective.

Il va venir, je le sens à ses mains qui me tiennent de plus en plus fermement, aux petits instants de respiration qu'il prend régulièrement pour me fesser, épouser de son corps ma cambrure, venir me mordiller l'oreille. Faire durer un peu plus longtemps encore.

Il va jouir et cela va s'entendre; autant j'aime exprimer mon plaisir autant j'aime, que mes partenaires se laissent aller. Il jouit, dans un dernier et violent coup de reins, il jouit et le fait savoir.

J'ai besoin de ce râle profond, presque une lamentation, du mec qui décharge en moi. C'est le merci que j'attends; c'est une communion.

A peine sorti, comme je l'espérais, sans me laisser souffler ne serait-ce qu'un instant, quelqu'un d'autre s'attache à moi. De nouveau des doigts viennent se mêlant au foutre du premier, explorer ma rondelle. Des mains plus charnues m'agrippent, une queue massive cherche son chemin. Ce n'est pas la même histoire. Le serveur, toujours attentif à la scène me fait inhaler des poppers, une vague de chaleur m'envahit alors tout le corps, je me sens d'un coup tout léger malgré cet engin qui, ayant fait son chemin, accélère doucement la cadence. Je change de position; toujours accroché fermement au comptoir du bar, les jambes toujours écartées au maximum mais les pieds posés non plus sur le sol mais contre la paroi du comptoir; ainsi je peux aider mon partenaire en pesant de tout mon poids sur sa pénétration.

J'entends autour de nous le bruit caractéristique de queues astiquées fébrilement. "Gourmet" est toujours là, et, tout en se branlant, prend de nouveau ma bite en charge tandis que le serveur, régulièrement m'offre un coup de poppers dans le nez. Ma position bien qu'acrobatique est merveilleuse: elle permet à cette massue de s'enfoncer le plus complètement possible en moi, obligeant mon partenaire à me soulever un peu à chaque mouvement de sortie; il peine à la tâche, il aime ça, lui aussi va bientôt jouir, jouir sans retenue, malgré le public.

Et ce moment approche, je le perçois, à l'intensité de ses mouvements, à l'énergie qu'il déploie maintenant; sa queue semble avoir encore pris du volume… Et puis, d'un coup, il me laisse me poser de tout mon poids sur sa bite, le souffle coupé pendant un instant puis un long râle. Mes muscles s'activent à extraire chaque goutte de semence de son chibre. Nous nous sommes séparés, je me suis alors décidé à faire face, je me suis redressé, retourné, le gaillard qui venait de me baiser me souriait tout en enlevant sa capote. Sa queue était effectivement d'un bon calibre, assez courte mais épaisse sur toute sa longueur. Nous étions en sueur, autour de nous 5 ou 6 mecs finissaient de se branler en solitaire ou en couple.

Le sacrifice était accompli, les dieux avaient reçu leur offrande, l'heure était venue de communier ensemble, l'heure du partage, l'heure de la semence. J'ai pris ma queue bien raide dans ma main et je me suis branlé moi aussi; je suis venu très vite. La tension, doucement est tombée. Je suis resté un moment accoudé au bar, buvant enfin une bonne bière bien fraîche tout en regardant les autres continuer leurs jeux érotiques. "Gourmet", toujours fidèle au poste est revenu jouer avec mon sexe.

- reposé ? Dit-il avec un sourire tout en me caressant les burnes

- hmmm! Effectivement, on n'est pas encore rassasié....

J'ai tranquillement joui dans sa bouche. Après s'être redressé, il m'a octroyé un petit bisou dans le cou et a quitté le club. Exténué je n'ai pas tardé à prendre le chemin de la sortie moi aussi.

Garbxc

Suite de l'histoire

Certaines histoires sont inspirées de petits films de boules que j'ai bien aimé et que j'aime raconter avec des mots ; si elle vous plait et si vous voulez en voir l'illustration filmée, rendez-vous sur mon blog .

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 7 Janvier | 28 pages

Les nouvelles | 13

Du plaisir au sauna Jerry
Soirée chez Abdel Kylianpassif
Une nuit arrosée Vktrlmbrt
Proposition malhonnête Tortureetchatiment
Le mac rebeu Femelle
Mon parrain Meetmemz
Le pompier tire le gros lot Fabrice
Un fantasme Rixoo
Mon harem Louisorigine
Le bal du 14 juillet Fabrice
Baise avec Rachid Meetmemz
Grand Magasin Fabrice
Daron du poto Felix

Les séries | 15

Banquier | 2 | +2 Jfrancois60
1 | 2
Le batave et les rebeux | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Manutention sous tension | 2 | +1 Cocoww
1 | 2
Labyrinthe des plaisirs | 1 | +1 Mysterious1991
1
Visite de papa | 2 | +1 Helvetio
1 | 2
Long Play Versus Perfect Gliss | 1 | +1 Oakspirit
1
Entre potes | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Excitantes retrouvailles | 3 | +1 Max
1 | 2 | 3
10 janvier, + 66 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoire gay x""gay cyrillo""recit gay beur""sauna idm""recits bisexuels""histoire gay pere fils""recits gays gratuits""sauna california rennes""il la sodomise de force""recit sodomie gay""recit depucelage anal""histoire gay sexe""grosse quequette""histoires cyrillo""histoires gay entre hommes""histoires cyrillo""histoires gay black""gay beur""histoire gay gratuit""histoire de sexe gay""lieux de rencontre gay""récits gay""premiere fellation gay""gay parking""cyrillo texte"cyrillo"blog de cyrillo""histoire de vieux gay""hds recit"cyrillo"photo x gay""histoire gay routier""enculer par un chien""histoire sexe inceste""sissy gay""sex toy gay""histoire de cul gay""cyrillo dial""première sodo gay""porno gay pere et fils"decaloter"il encule sa niece""lecture porno""pisse gay"cyrillogay"j ai couché avec mon prof""le site de cyrillo""j ai couché avec mon frere""sodomie non voulue""racaille gay""recit gay""cyrillo histoires""histoire cyrillo""recit sm gay""cyrillo biz""recit gode ceinture""mec exhib""recit gay sex""histoire gay papa""recit gay internat""histoire travesti"ciryllo"amateur homme nu""gay bouche a jus"cyrilllo"histoire gay premiere fois"cyrillogay"histoires de cul""idm sauna paris""grosse pute gay""sexshop dijon""histoire erotique gay""gay premiere sodomie""le site de cyrillo""histoire sex gay""histoire x gay""histoires de sex""histoire gay x""cyrillo texte""histoires de sex""photo amateur gratuit""x story histoires""histoire gay college""histoire esclave gay""baise dans les bois""jeux de la biscotte""recit gay x"citebeur"histoire gay soumis""petit cul serre""histoire gay prof""gay hard"