ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode

Bordeline Club

4 | L'accomplissement

Il ne fallut pas attendre bien longtemps pour qu'ils me rappellent. Mon interlocuteur fut assez laconique au téléphone, il m'indiqua simplement qu'il me proposait de participer à une soirée différente de celles que j'avais eu l'occasion de connaître. Cela devait se passer au "club", un endroit plus "cosy" pour des soirées réservées aux membres du club; l'assistance est moins nombreuse que dans les soirées habituelles. Les membres de ce club souhaitent un spectacle "plus exigeant" et beaucoup "sexuel " et participent beaucoup plus que dans les soirées classiques. Mais il m'en dirait plus de vive voix.

Deux jours après, je retrouvai Dylan, le responsable du club dans les sous-sols du hangar de Oakland. Il me fit sans attendre visiter "le club". Cétait une grande salle, un comptoir en bois ancien circulaire avec autour des canapés confortables, des tapis au sol, des candélabres, des lustres, des tableaux sur les murs. Tout était fait semble-t-il pour donner effectivement une atmosphère chaleureuse à ce sous-sol et c'était ma foi plutôt réussi. Il y avait aussi, un coin où des outils de bondage était rassemblés et rangés... croix de Saint André, chaînes, cordes, et autres outils....

Dylan me félicita une nouvelle fois pour mon enthousiasme de la dernière fois pas toujours fréquent m'assura t'il lors des premières fois; d'ailleurs dit-il le gars, Brian, que j'avais remplacé s'était vraiment trouvé mal à l'aise et s'était rendu compte que ce n'était pas fait pour lui. Il me flatta pour ma plastique, mes tatouages et surtout, avec soudain un regard gourmand, pour ma longue et "élégante" queue et, me dit-il enfin, il était persuadé que je serais excellent pour la soirée en question. Il tournait autour du pot et cela m'inquiétait de plus en plus.

- Hey, Dylan, tu m'effraie à ne pas me dire ce que vous attendez de moi!

- tu as raison Bastien, pas d'inquiétude à avoir, on ne fait rien ici de dangereux tu le sais. Ces soirées sont juste plus "hard" et plus sexuelles que les soirées d'initiation de Mission Street ou du Bar du haut. Voilà, et ce soir là il y aura un invité spécial qui s'appelle Tyler, c'et un acteur porno, du genre très balaise, bien monté et je dirais avec un savoir faire éprouvé. Du coup, i devrait y avoir plus de monde que d'habitude mais on limitera les invitations et on choisira en priorité les habitués.

Le déroulement sera simple, un peu de bondage au début, histoire de détendre l'atmosphère, mais les membres du club sont plutôt branchés sexe donc Tyler va s'occuper de toi comme il sait s'y prendre, cela va exciter l'assistance et après les choses iront toutes seules. Et si tu t'y prend aussi bien que la dernière fois, cela sera ta fête ! Pour le final, si tu permets je te garde la surprise mais là encore rien de bien méchant,! Par ailleurs, c'est un peu mieux payé que les soirées là-haut. Ah, j'oubliais, il arrive quelque fois qu'il y ait double pénétration voir fisting et uniquement si tu consens bien entendu mais il vaut mieux le dire maintenant car dans le feu de l'action c'est difficile de stopper; tu as déjà pratiqué? qu'en dis-tu?

Il me fallait répondre... comme souvent quand je suis gêné, je souris bêtement, question de réfléchir quelques secondes supplémentaire; Et non je n'avais jamais été fisté et non je n'avais jamais eu deux pines dans le cul...

- Elle est grosse comment?

- quoi donc? Ah la pine de Tyler! dit-il en riant, tu veux voir une photo?

et il me sortit du tiroir, la photo d'un culturiste tatoué hyper bodybuildé; pas vraiment mon type mais avec effectivement un bel engin

- j'avais toujours cru que les culturistes avaient des queues riquiqui!

- alors, ta réponse, Bastien? je suis sûr que tu vas t'éclater sans compter le chèque à la fin, tiens regarde en bas du contrat..

je signai mort de trac et d'inquiétude mais là encore le goût de l'expérience faisait déjà monter en moi des vagues de chaleur trouble. J'avais aussi obtenu que mon pote de fac Evan m'accompagne pour me soutenir..

Les jours qui précédèrent la soirée, je devrais peut-être dire mon show, je m'étais astreint à une préparation intense. Régime alimentaire, longues et nombreuses séance de sport à la salle, course, tout pour faire bonne figure. Je faisais aussi des exercices de dilatation avec la panoplie de sextoys de mon pite Evan qui fut ravi de me servir de coach....

La veille de la soirée, je lui avais demandé, de venir m'aider à raser entièrement mon corps y compris mon cul, laissant simplement une petit couronne de poils autour de ma verge. Cela nous excita beaucoup tous les deux, je bandais dur ce qui ne rendait pas forcément le rasage facile et je dus à plusieurs reprise lutter contre notre envie commune de baiser; j'eus néanmoins un peu pitié de lui et lui administrai une longue fellation en récompense de son aide et surtout pour le soulager un peu!

J'arrivais comme prévu une bonne heure avant; Dylan m'attendait ainsi que les deux ou trois animateurs qui devaient veiller à la bonne tenue de la soirée et surtout à sa réussite et donc à s'assurer qu'il y aurait de l'action de la part des invités.

Tyler arriva quelques minutes après et me salua chaleureusement.

Il fallut nous dévêtir et prendre une douche. Cela nous donna l'occasion Tyler et moi de nous voir nus et de nous familiariser avec nos corps. Il me demanda de le savonner et me rendit la pareille. Il avait effectivement des muscles impressionnants et j'eus le loisir, tandis que je nettoyais sa verge, d'apprécier sa taille et sa masse..

- toi aussi ta une belle queue, j'adore quand elles sont longues et charnues et j'adore les non circoncis !

Un des animateurs nous rejoignit dans le vestiaire un flacon de gel lubrifiant en mains il me demanda de m'étendre sur un lit de massage et de bien écarter les cuisses. A ma grande surprise, il allait m'aider à bien préparer mon cul! Il fallait éviter les ratés durant la séance...

Je faillis lui dire que j'étais assez motivé mais la vue du braquemart de Tyler me fit douter.

- laisse moi faire, déclara Tyler, je m'en occupe.

Et il commença à me doigter en prenant son temps. Il savait s'y prendre le bougre car très vite, je couinai de plaisir, le cul super cambré. Bientôt, sa main tournait et retournait en moi, il envoya de bonnes giclées d' un gel épais prévu pour ne pas couler; j'étais fin prêt.

- ça va le faire, mec on va se régaler le dit-il en me claquant gentiment les fesses.

Emmené ligoté, les yeux bandés les mains liées on me poussa dans la salle où retentirent les cris et applaudissements des membres invités. J'étais dans la cage aux lions, plus de recul possible, les dès étaient jetés.

Des mains , de multiples mains me pelotaient partout, me malaxaient durement les couilles et le cul à travers le tissu du pantalon.

On me jetta brutalement sol , la chute fut d'autant plus dure que j'avais les yeux bandés.

On me déboutonna le jean, ôta mes chaussures, mon pantalon et enfin mon slip sous les encouragements et les sifflets et l'apparition de ma longue queue non circoncise, fit sensation et les sifflets et les commentaires redoublèrent. Toujours maintenu par derrière, je sentais que la foule se rapprochait et bientôt, on se bousculait pour tirer, tripoter ma queue comme pour l'allonger un peu plus ou pour la décalotter.

ça semblait plaire ! on me tirait sur les couilles rasées de frais quelques fois douloureusement et je tentais de m'en débarrasser en donnant au hasard des coups de pieds, provoquant l'hilarité générale.

Puis on me souleva sans ménagement les jambes et on les maintint par dessus la tête, mes cuisses et mes fesses très écartées offrant une vue dégagée sur ma rondelle. Deux mecs me maintenaient ainsi, on cracha sur ma rosace, on me fessa, des godasses se posèrent sur mes globes ouvrant un peu plus encore mes sphincters. Au dessus de mon cul écartelé ça devait être le défilé, chacun y allait de son commentaire, des mains fermes, caressantes, douces, rêches caressaient, frôlaient mon anus tandis que d'autres tiraient sur ma verge, tapotaient plus ou moins fort mes couilles m'arrachant de petits cris de douleur.

Enfin, cela cessa, une minute de calme avant que l'on me soulève sous des applaudissements nourris; je me retrouvai enfin sur mes pieds, toujours ligoté et les yeux bandés et maintenu par derrière. Offrant mon sexe à la vue de tous, je sentais de nouveau comme une bousculade autour de moi pour venir me le toucher, tirer dessus, tirer sur mes couilles. Une bouche vient me la décalotter pour la gober; je mouillais grave. L'animateur s'en aperçut et incita alors l'assistance à venir "épicer leurs cocktail". Soudain, je sentis quelque chose de froid sur mon gland, un client trempait ma bite dans son verre. Il fut suivi par d'autres et à les entendre je supposai qu'ils trinquaient à ma santé leurs cocktails corsée à ma mouille.

Une bouche s'approcha, me lécha la queue trempée de mojito ou de je ne sais quel alcool. Gobée toute entière, ma verge réagissait bien, se raidissait sous sa langue experte. Me voir prendre visiblement du plaisir, calma brusquement l'assistance ; ils regardaient tous ma bite grandir et disparaître dans cette gorge .

Les bravos fusèrent lorsqu'il se releva offrant à la vue de tous ma tige en majesté.

Après ce court répit, j'étais toujours les yeux bandés et ligoté, on me retourna , me courba l'échine en écartant les cuisses et je reçu soudain de nombreux coups de fouet ou de ceinture. Les coups tombaient de manière irrégulière, et surpris à chaque fois, je ne pouvais retenir un petit cri à la grande joie des spectateurs. Mes fesses étaient brûlantes!

Le pire fut quand quelqu'un alla prendre mes couilles et ma verge entre mes cuisses écartées, les coups certes plus faibles me faisaient hurler et "danser" de douleur.

Un gland volumineux et plutôt odorant, força mes lèvres.

- bouffe cette queue et tais-toi hurla l'animateur.

À chaque coup de ceinture, cette grosse verge s'enfonçait dans ma gorge. Puis l'homme se retourna et écartant ses globes me colla sa raie sur la bouche. Très poilu, ce cul recelai d'acres senteurs masculines, j'aimais cette sensation.

J'entendais les rires, les quolibets

L'animateur posa alors la question du "stop ou encore "; la réponse fut unanime, le propriétaire du cul que je voudrais se retourna de nouveau , pris ma tête entre ses mains et me baisa encore plus profond, m'étouffant presque.

Quand enfin cette séquence cessa, j'étais cassé, en sueur, les fesses brûlantes.

On m'enleva enfin mon bandeau. Tyler torse nu était devant moi, il souriait, ses yeux brillaient étrangement, sans doute excité par ce qu'il s'apprêtait à vivre et à me faire vivre.

L'animateur me soulagea de mes liens et de ma chemise, j'étais maintenant entièrement nu.

Tyler me prit par le cou, m'entraina à un autre coin de la pièce et me jeta violemment sur un canapé.

- écarte bien les cuisses, mec je vais t'emmener au paradis, te défoncer le cul dit-il en ôtant son pantalon mais gardant ses rangers au pieds!

Tandis que nu devant moi, il chauffait les esprits en faisant jouer sa puissante musculature et montrant sa matraque maintenant bien dressée, un cercle se fit autour de nous. Les mecs se déshabillaient et prenaient place sur le canapé autour de moi et derrière Tyrel .

Deux mecs nus me levèrent les jambes, Tyler se posa entre mes cuisses écartées et m'empala direct sous les applaudissements nourris de la salle. J'avais beau avoir été préparé en amont, ce fut un éblouissement d'étoiles tellement ce fut brutal et douloureux.

Les mecs nus assis à mes côtés sur le canapé me caressaient et maintenaient mes bras, je m'emparai de leurs queue dressées et les branlaient au rythme donné par les coups de butoir de Tyler. C'était un vrai matraquage. Intense, profond. Tyler savait s'y prendre et sa queue me ravageait le cul, me transportant loin dans le plaisir.

Parfois, sans cesser ses va-et-vient, il me léchait les pieds, me suçait les doigts de pieds ou intensifiait à l'extrême ses coups de reins tout en, couché sur moi, m'étranglant presque.

Partout des mecs nus ou pantalons sur les chevilles, se branlaient, se caressaient. Sans compter sur le choeur des halètements et les bruits de chairs malaxées. Le spectacle autour de moi était incroyablement chaud bouillant, une tension sexuelle palpable et dense.

Encore une fois "the show must go on " et Maintenant que l'assistance était bien excitée, il fallait maintenir voire faire monter encore la tension.

Tyler se releva , sous les bravos et tout en restant empalé en moi, me porta, suivi par le groupe vers un grand canapé où des clients étaient encore en retrait de la frénésie générale.

Il se retira et me jeta sur les invités. Je me retrouvai sur le ventre conséquent couvert de poils blanc d un bear. Ses tétons saillaient , fruit de beaucoup de travail.. j'y contribuai immédiatement en les mordillant passionnément tandis que Tyler, m'écartait à nouveau les cuisses offrant mon cul à qui voulait.

Cela ne tarda pas, un premier inconnu me transperça directement et me lamina à grands coups de reins ; de temps à autre, un pied chaussé me calait sur le torse velu et odorant du client qui m'encourageait de petites phrases salaces. Je sentais sa bite dure sous le jean contre mon ventre ; je l'aurais bien sucé mais j'étais cloué sur lui.

Mon partenaire du moment éjacula dans un spasme salué par l'assistance, se retira et fut immédiatement remplacé par un autre qui lubrifia sa verge avec le sperme qui s'écoulait de mon fondement.

Celui-ci s'y prenait mal, intimidé peut-être, sa queue restait un peu molle et il avait du mal à me pilonner, surtout que les quolibets fusaient.

Tyrel, vint interrompre la scène, et le sépara de moi un peu brutalement .

Il me jeta de nouveau violemment au sol, m'obligea à me cambra fortement, le rangers appuyant sur mon dos et me pénétra d'un coup .

Il reprit ses coups de butoir, me collant d'une main sur le cou, au sol. De nouveau, les mecs, à genoux ou debout nous entouraient, haletants; de belles queues, épaisses, longues, courtes s'agitaient. De nouveau, il me céda à un autre ; une nouvelle fois, une verge inconnue me ramonait, remplacée par une autre après une puissante éjaculation une nouvelle fois saluée par tous .

Quand celui-ci eut joui, on m'attacha les chevilles et les mains et je me retrouvai bientôt pendu tête en bas. Cela devait être la fameuse surprise...

Tous les mecs qui se branlaient autour de moi redoublèrent d'énergie et un par un vint gicler sur mon visage .

Bientôt couvert de foutre, il me fallut nettoyer une à une toutes les verges poisseuses qui se présentaient à moi. Heureusement, tyrel me tenait la tête car la position était presque intenable.

Enfin, on me détacha; je tombai à terre comme un poids mort, épuisé, vidé, poisseux de foutre qui déjà séchait sur mon visage et mon torse. À quelques mètres, Tyler se trouvait assis, cuisses écartées, nu mais toujours en chaussettes et rangers noirs. Il me fit signe de m'approcher me montrant sa matraque dressée contre son ventre. Tout autour de lui, comme des courtisans son roi, une dizaine de mecs nus ou falzes aux chevilles, branlaient leurs verges.

Je m'approchai, les yeux rivés sur cette tige épaisse et veineuse, sur ces petites noisettes qui se levaient délicieusement à chaque va-et-vient. Je bandais à nouveau, ma queue bien droite contre mon ventre, mon gland légèrement à découvert.

- reste à mes pieds, branle-toi !

Excité par la scène, le désir intense de pouvoir finir Tyler et la certitude que toutes ces queues viendraient à nouveau me couvrir de foutre, je me secouais frénétiquement sans quitter Tyler des yeux, guettant dans son regard le voile de l'orgasme

Je jouis bientôt sous les bravos; de longues salves giclèrent en partie sur la botte de Tyler. Je n'eus pas besoin que l'on me demande quoique ce soit, j'en léchai avidement le cuir recueillant mon sperme, une nouvelle fois sous les applaudissements.

Je me glissai entre ses cuisses, la bouche ouverte contre ses couilles que je léchai en attendant la salve finale. Elle vint très vite, comme s'il s'était spécialement retenu pour moi. Je fus cependant un peu déçu, quelques gouttes seulement perlèrent de cette merveilleuse tige . Mais me consolai en la nettoyant avec application.

Toujours à terre, entre les cuisses de Tyler, deux ou trois mecs vinrent finalement m'abreuver de leur foutre chaud.

Voilà nous y étions, je me relevai sous les applaudissements de la salle.

Avec Tyler et les autres nous rejoignîmes le bar où un barman nous servit des cocktails.

Quel spectacle que ce comptoir avec une troupe de mecs nus riant avec force gestes les uns contre les autres entourée de mecs vêtus venant commenter les moments forts de la soirée.

Certains, s'approchant de moi, n'ayant sûrement pas osé faire quoique ce soit durant la soirée, osaient maintenant une petite caresse sur mes fesses ou ma verge reposée.

Il y en eut un, sous l'hilarité générale, qui se baissa et me lécha le bas-ventre pour se délecter des spermes séchés accumulés .

D'autres enfin, vinrent me glisser des petites enveloppes. Je découvris plus tard qu'elles contenaient des numéros de téléphone et pour la plupart des dollars.

Après cela, il fallu encore respecter le protocole et répondre aux questions d'usage devant la caméra.

Dylan, avant de partir me fit un petit clin d'oeil amusé et me dit

- on se rappelle, tu as été formidable. Tu ne sais pas encore tout ce que l'on peut faire ici mais on organise des séances plus hard pour très peu de participants dans des décors différents et on fait beaucoup de combats de lutte mais tu n'es pas américain et il faut quand même connaître les règles et s'être entraîné en fac.

Allez repose toi bien, on t'envoie le film dès qu'il est monté.

Evan me rejoignis au vestiaire , je pris une longue douche et il eût la gentillesse de venir me savonner le dos sans oublier de bien nettoyer entre mes globes. Je pense qu'il aurait souhaité plus.. Il s'était, il me le raconta dans le taxi qui nous ramenait à Berkeley, fait baiser par un bear plutôt âgé mais qui savait s'y prendre mais l'idée de me baiser sous la douche ravivait ses hormones. Mais pour ma part j'avais, il le comprit, ma dose.

Suite à venir....

Garbxc

Suite de l'histoire

Certaines histoires sont inspirées de petits films de boules que j'ai bien aimé et que j'aime raconter avec des mots ; si elle vous plait et si vous voulez en voir l'illustration filmée, rendez-vous sur mon blog .

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
5 janvier, + 78 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoires gay gratuites""hetero curieux""gay premiere sodomie""histoire gay plage""elle suce de force""roux gay""initiation gay""histoire de depucelage""histoire gay meilleur ami""recit gay sex""histoire gay naturiste""histoire gay naturiste""histoire gay hot""sling gay""histoires de baise""histoire x gay""blog histoire gay""recit sodomie gay""cyrillo blog"cyrillo"exhib parking""histoire gay cyrillo""histoire gay prof""histoire de gay soumis""histoire gay mature""histoires gay black""histoire beur gay""gay cyrillo""cyrillo histoires""gangbang gay""baise au sauna""plan uro""histoire gay cyrillo""cinema porno""histoires cyrillo""histoire cyrillo""gay puceau""ma belle soeur me suce""sodomie non voulue""histoire et recit gay""recit gay arabe""histoire x gay""histoire gays gratuites""je suis une salope""cyrillo histoire""histoire gay cyrillo""cyrillo gay""gay soumis""histoires gay gratuit""gay soumi""soumission extreme""homme pied gay""recits gay""racaille gay""histoire gay piscine""histoire gay pere fils""cyrillo pcul""autostoppeur gay""histoires gay cyrillo""action chiche ou vérité"cyrillo.biz"sauna idm""gay jus"gaygratuit"histoire gay pere""histoires gay entre hommes""anal gay""histoire ero""histoire de mec gay""bite juteuse""histoire bdsm gay""récits gays""gay cyrillo""histoire gay sauna""cyrillo photo""gay en collant""histoire gay cirillo"