ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Etudiant hétéro en recherche de tune

Bonjour, je m’appelle Mathieu, j’ai 32 ans et je kif les hétéros virils, j’ai posté une annonce Mateur généreux la trentaine, cherche hétéro très sportif (abdos apparent) pour ordre exhibe en extérieur. Photo torse obligatoire en réponse.

J’ai reçu quelque candidature, mais seulement trois avec des photos de torse. L’une d’elle m’intrigue, c’est un mec de 19ans, black, il a un très beau torse musclé, il me dit être en galère de fric mais souhaite de la discrétion car il est en couple.

Je lui réponds :

« Salut, la discrétion ce n’est pas un problème, le principe est simple on se contact sur l’appli seulement, on fixe rdv, tu vas au lieu que je t’indique, ce seront des lieux discrets, et tu fais ce que je te dis de faire, pour le premier plan je te matte de loin mais je ferai en sorte que tu ne me vois pas. Je te donne 50€ pour une séance, sachant qu’il n’y aura pas de pénétration ni de rapport sexuel. Si tu es ok je suis dispo mardi à 12h30. »

« Ok ce n’est pas beaucoup 50€, je suis dispo mardi, je n’ai pas de voiture, je circule à vélo »

« Oui ce n’est pas beaucoup, mais ce n’est que pour te faire mater à toi de voir »

« Je suis ok j’attends tes instructions »

« Je te recontacte Lundi soir par message ici »

Le lundi arrive et je lui envois :

« Salut, demain rendez-vous au point GPS suivant …., tu pourras attacher ton vélo à un arbre, ensuite tu prends le chemin de terre, tu passes le bloc de béton qui est en travers du chemin, et tu suis la route goudronnée, tu prends le 3ème chemin à droite et tu attends face au mur en béton tagué, à demain. »

« Bien reçu »

Le lendemain j’arrive sur place, je dépose un sac cabas et je place une enveloppe sous un caillou. Je m’installe sur une hauteur, je me mets avec des jumelles sous une couverture de camouflage. Peu de temps après le gars arrive, il me cherche du regard mais ne me voit pas. Il a une super gueule.

Je lui envois : « Enlèves ton teeshirt et ton fut et tourne doucement sur toi-même »

Il s’exécute

« Regarde sous l’arbre de droite, tu trouveras un sac, déposes tes affaires à côté, et enfile le tanga blanc »

Il se dirige l’enfile, une fois fait je lui demande de défiler en tournant du cul sur le chemin, il est super bien fait, de très belle fesse, des abdos et des pecs de ouf, et un dos magnifique, sa peau black est lisse.

« Fais 10 pompes au milieu du chemin »

Il s’exécute.

« Retourne au sac, enlève le tanga, et enfile le menkini rouge, tu dois mettre chaque cuisse dans les plus petit élastique, le petit bout de tissu sert de cache sexe, et ensuite il y a deux bretelles. Une fois enfilé défile. »

Il s’exécute, il a vraiment l’air d’un gogo danser, habillé comme ça.

«Vas contre le mur tagué en béton, et cambre ton cul »

Waw il est vraiment chienne, je bande comme un taureau.

« Attrapes tes fesses avec chaque main et écarte les au maximum. »

Il s’exécute.

« Enlève le Menkini, retournes contre le mur et caresse doucement ton torse, tes pecs… »

Il s’exécute, il commence à bander, je lui dis de caresser ses fesses, puis il se branla.

« Bien tu as été parfait, tu trouveras une enveloppe au 2ème chemin sous la plante qui a des fleurs jaune »

« Merci »

Une semaine plus tard je reçois un message : « Bonjour, tu veux une autre séance, je suis dispo ! »

Cool il en redemande !

« Salut, c’était cool, mais c’était très soft, tu m’as bien fait vibrer, mais si on refait une séance il faudra que ce soit plus hot, toujours sans sexe mais avec un plug. »

« Arf, je suis complètement hétéro ça ne m’attire pas de jouer avec le cul »

« Je comprends très bien mais enfiler des tenues et faire des pauses coquines c’était cool une fois, mais je ne souhaite pas une deuxième »

« Dommage ! »

Deux jours plus tard,

« Si tu doubles le tarif je suis ok »

« Non ce sera 75€ au lieu de 50€, ce sera dans un lieu public mais pas d’impudeur, jeudi à 12h30, et bien sûr le cul bien propre ! »

« D’accord »

Mercredi soir je lui écris : « Salut, demain rendez-vous à l’étang du Ter, parking côté Ploemeur, viens avec Basket et chaussette de sport »

Le lendemain je le vois arrivé, je lui écris, « Va ouvrir le coffre de la capture grise au toit noir, tu trouveras un short noir, un teeshirt blanc, un plug vibrant et du gel. Enfile le short et le teeshirt, ne garde pas ton sous vêtement, ensuite tu t’accroupiras, tu descendras le short, tu mettras du gel et tu t’enfonceras le plug, puis tu remettras ton short et tu fermeras le coffre de la voiture et tu te diriges vers les toilettes et tu attends devant le bâtiment. » J’avais garé la voiture au bous du parking, le coffre en direction des haies, qu’il puisse être discret.

Il s’exécute il n’a pas l’air très à l’aise. Il s’enfonce sans trop de problème le plug. Une fois qu’il attend j’envoie : « Tu vas faire, trois tours du petit étang en courant, à la fin de chaque tour tu dois t’arrêter au banc à abdos et en faire 30, à la barre de traction et en faire 10, et tu dois faire 30 pompes. Comptes bien je ne veux pas de l’a peu près ! Bien sûr le plug que tu as es vibrant et je l’actionnerai à différent niveau quand je voudrais. »

Il commence sa course après 5 minutes, je déclenche la vitesse une du plug, il continu et essaye de masquer sa gêne, après 1 minute j’arrête. Puis je déclenche plus tard le niveau 2. On voit une bosse sur son mini short il a intérêt à faire gaffe ça va sortir. J’arrête, il enchaine les abdos, les tractions et les pompes. Il commence à suer son teeshirt devient transparent par endroit. Deuxième tour, je lui mets le plug vibrant sur 1 puis 2 puis 3 et je coupe seulement lorsqu’il arrive aux abdos, il est en nage, il a une trique de ouf, il enchaîne les séries abdos, tractions et pompes. Le 3ème tour, j’ai mis que la vitesse 3. Puis j’ai coupé pour les séries. Son teeshirt est transparent du fait de la suer, et son mini short à une énorme bosse.

« Rentre dans la mini forêt au bout du parking après 4 ou 5 mètres tu verras une espace, entre deux haies, qui te cache de tout, tu te fous entièrement à poil, tu te mets dos au sol et tu redresses les cuisses, et tu attends l’instruction suivantes. »

Il se place, nu à l’endroit indiqué, et je mets le vibro sur 1, puis 2 puis 3, sa bite mouille

« Pince tes seins »

Il s’exécute.

« Branle toi ! »

Le vibro est toujours sur 3 il met 30 sec à juter. Je laisse le vibro, il m’écrit :

« J’ai juté »

« Ton plaisir m’importe peu, ne bouge pas et laisse le vibro »

J’ai laissé le vibro 3 minutes puis je l’ai arrêté.

« Rhabille toi, va à la voiture, change-toi et retire le vibro, t’y trouvera ton dû. »

Il se rhabille, va à la voiture, se change, retire le vibro et prend l’enveloppe. Puis il part.

Quelques jours plus tard

« Bonjour, j’ai beaucoup aimé, même si j’appréhendais, je suis à ta dispo si tu veux recommencer ! »

« Bonjour c’est vrai que c’était puissant, tu n’as pas eu mal au cul ? En tout cas félicitation ton cul était bien propre je n’ai pas eu de trace sur le plug. Cependant pour les scénarios je ne recommence jamais le même. »

« Si j’ai encore un peu mal quand je vais aux toilettes. Je suis là si vous avez envie de quelque chose on en parle. »

« Dison que j’ai apprécié, ce côté tout à distance, mais si on se revoit, je veux pouvoir te toucher, jouer avec toi, t’attacher te fesser, coup de martinet, pince sein… Pas quelque chose de très hard, mais un bon rapport domi. Toujours pas de suce ni de sodo, je te propose 75€. »

« Le même tarif alors que je dois faire plus de chose ? »

« Vu comment tu as triqué la dernière fois je vais même descendre à 50€, ça t’apprendra à négocier. »

« Excusez-moi !»

« Mardi 12h30, c’est bon pour toi ? »

« Oui »

« Ok au même endroit que la première fois, sous l’arbre où il y avait le sac, cul propre comme la dernière fois »

« J’y serais »

Le Mardi je le vois arrivé, je me planque et je lui écris :

« Sous l’arbre tu trouveras, le menkini rouge que tu devras enfiler, deux entraves en cuir que tu devras placer à chaque poignet, un bandeau que tu placeras sur tes yeux, tu places les deux chaines des entraves au-dessus de la branche et tu verrouilles le Cadenas. »

Il se prépare, il attache le cadenas, il m’impressionne il n’hésite pas du tout.

Je m’approche, je palpe son corps magnifique, son torse, son dos, ses fesses.

Je lui dis à l’oreille, « je veux que tu fermes ta gueule, je ne veux pas t’entendre ! Tu es ma chose tu subis, acquisses si tu as compris. » Il acquiesce. Je commence à le fesser, assez fort, il couine un peu mais ne dit rien. Je passe ensuite au martinet, je lui pince les seins, je lui écarte les fesses et lui lèche le cul puis j’y pénètre un plug plus gros que le plug vibrant. Je lui lèche puis mordille les tétons, les boules, je le suce rapidement. Puis je le branle jusqu’à l’éjaculation. Je lui retire le plug, et lui dit « je te détache, tu retires le menkini en gardant les yeux bander, je vais t’enlever les entraves et je vais partir. Tu comptes 60 secondes avant de bouger et tu gardes le bandeau pour la prochaine fois petite pute ! » Je dépose 50€ entre ses pieds et je me casse rapido.

Il m’écrit le soir : « Nos rencontres m’excitent beaucoup, contactez moi quand vous avez envie, je suis dispo. »

« Oui je m’amuse bien avec toi. Comme tu es en galère de tune, et que je prends beaucoup de plaisir à te dominer je te propose la chose suivante :

Je te donne minimum 400€ par mois en contrepartie tu m’obéis, tu m’appelleras Maître, on se voit plusieurs fois par semaine, je considère que tu n’as plus de limite, si tu refuses quelque chose on arrête tout.

Si tu acceptes le marcher, rendez-vous jeudi à 6h sur le parking de la petite piscine de…, sur le côté gauche tu verras qu’il y a un coffre électrique marron. Tu m’attends nu, yeux bandés, le torse allongé sur le coffre, et le cul cambré.

Tu devras apporter un test de MST que je sache que tu sois clean et tu as interdiction de baiser avec une autre personne que ta copine sans que je te le demande. »

« Bien Maître j’y serais et je vous resterai fidèle. »

J’arrive à moins dix, il est déjà au niveau du coffre électrique, c’est un très bon signe il ne veut pas être en retard, il attend. A moins 3 je vois qu’il sort d’un sac le bandeau et un papier, il les pose sur le coffre, il enlève son sweat et son teeshirt, il les range dans son sac, puis il défait son fut et son calbut et les range également, il défait ses chaussures et y glisse ses chaussettes. Il pose son torse sur le coffre, met le bandeau. Il est 58 et il attend totalement offert. Je le regarde de loin et je décide que j’irai seulement à 9h05 qu’il se sente bien pute. A 5 j’y vais, je regarde le papier, il est clean sur les MST, je lui mets un doigt à sec, il reste cambrer. Je mets du gèle et je le pénètre, il chouine un peu mais se laisse totalement faire. Après une petite minute je commence à le baiser plus violemment, il pousse quelques cris, je jute assez rapidement. Je le fais mettre à genoux je lui enlève le bandeau pour qu’il puisse me voir.

« Voilà je te laisse me voir, à partir de maintenant tu es ma pute, embrasse mes pompes en signe de soumission, je veux que tu fasses ça à chaque fois que tu me verras. »

Il s’exécute, ma bite est toujours à l’air, j’ai juste le fut dégrafé. Je me pose sur le coffre, et je lui dis de me sucer, et que je ne veux pas qu’il me touche avec ses mains. Il s’applique je rebande assez vite, je le repose que le coffre et le pénètre violement, je le baise longtemps je sors, le fais mettre à genou et lui inonde la gorge. Il me nettoie.

« Attends 2 minutes avant de bouger »

Je pose 200€ devant lui et je parts.

Je rentre dans ma caisse je jette un œil en passant il est toujours au même endroit, c’est vraiment un bon batard.

Je lui écris dans la journée.

« ID et MDP pour l’agenda partagé, je veux que t’y renseigne les heures de cours, tes loisirs… que je sache quand est ce que je peux disposer de toi. Je n’ai pas besoin de connaître la nature de ce que tu fais mais juste les plages horaires où tu ne peux pas être dispo. »

2 h plus tard il me répond :

« C’est à jour pour les 15 prochains jours Maître. »

Le jour même je l’ai convoqué sur le Parking proche du parc de son université, il m’a fait une pipe à l’arrière de ma caisse.

Le lendemain je l’ai amené à une plage naturiste, en cette saison il n’y a pas grand monde, sur le chemin de la plage il m’a sucé. Je lui ai tendu une serviette et je lui ai dit : « Prend ça, prend à gauche sur la plage sur une cinquantaine de mettre, tu verras il y a des creux dans la plage, dans l’un des creux, tu te déshabilles, tu te fou un peu de gèle sur le cul et tu m’attends à 4 pattes cul cambré. »

5 minutes après, je vérifie qu’il n’y a personne sur la plage, je me dirige vers l’endroit indiqué, il est beau à 4 pattes entouré de sable. Je baisse ma braguette, sort ma queue et l’encule direct. J’y vais assez fort, je jute assez vite, je lui fais nettoyer ma queue. Je lui dis « Rhabille toi et rejoins-moi à la voiture ». Je me casse, il me rejoint en courant. J’ouvre les deux portières opposées à la route, je m’assois sur la banquette arrière, je dégrafe mon fut et le fait sucer. Je le fais mettre à poil, je lui fais lécher mes pieds, puis mon cul, mes couilles, et il me suce à nouveau, il garde les mains le long du corps et n’utilise pas du tout ses mains quand je demande de sucer, il a bien appris la leçon. Je le fais cambre, il me suce un bon quart d’heure, je lâche la purée dans sa gueule, je lui fais tout avaler.

Il se rhabille et je le ramène.

Je lui donne un ticket de piscine et un slip de bain blanc. Je lui dis, tu termines les cours à 16h, tu vas au vestiaire, tu te changes et tu enfiles juste ça, tu m’attends ensuite au niveau de la première ranger de casier. Toutes les personnes qui rentrent dans la piscine passeront devant lui. A 16h10 j’arrive, je reste dans la voiture, 3 minutes après je le vois entrer, j’attends 5 minutes. Je rentre, je vois discrètement de loin qu’il fait comme s’il cherchait des trucs dans son casier. Ce petit maillot de bain blanc sur sa peau noir et ses muscles bien saillant est très sexy, à la limite de l’obscénité. Des personnes passent, les gens le regardent mais il fait comme si de rien était. J’arrive et je lui dis

« Va à la cabine 11 au fond du couloir, laisses la porte grande ouverte, retire ton maillot puis appui tes mains sur le banc en tendant ton cul cambré vers la porte. »

Il part il ouvre la porte la laisse en grand, j’attends 2 min et j’y vais. Je ferme la porte pose mes affaires, je me désap, il me lèche les pieds, le cul, il me suce, je le remets dans la position de départ, et je le saute, il arrive à ne pas faire de bruit. Quand j’ai fini, je lui fais nettoyer. Je mets mon maillot, je range mes affaires, je lui dis « Remet toi en position tu pourras remettre ton maillot 30 seconde après mon départ, et tu attends 2 minutes avant de sortir. Dans la piscine je ne te connais pas, inutile de rester à côté de moi ou d’essayer de commencer une conversation. Quand je me dirigerai vers les douches, tu rappliques, puis tu iras dans cette cabine ou celle d’en face si elle est déjà prise et tu te mets dans la même position porte ouverte. » Je pars nager, il nage aussi, mais dans la ligne rapide. Après 45 minutes je me sors de l’eau, je m’approche des douches il sort aussi, je me douche lui aussi, je pars au casier je le vois aller direct dans le couloir, j’arrive la porte est ouvert comme je l’avais demandé, je m’essui, je l’essui rapidement, je lui lèche le cul, je le branle en même temps, il commence à bien durcir ça dure quelques minutes, je place ma main devant son sexe pour récupérer la semence et je la dépose sur sa rondelle. J’enlève mon slip de bain, il me suce un peu et je le prends. Je sais qu’il n’est pas excité car il vient de juter mais il se laisse faire. Je le baise assez longuement, je jute, il me nettoie. Je lui fous le maillot sur la gueule il reste en position pendant que je me change, quand je suis prêt à partir je lui dis compte jusqu’à 30 avant de bouger et de remettre le maillot. Je sors, je reste au bous du couloir, la porte est toujours grande ouverte, je m’éloigne vers l’entrée, je me place dans un recoin je le vois ouvrir le casier, il a bien respecté les 30 secondes, je parts.

Dans le weekend je reçois un message ! « Maître je tiens à vous informer de deux choses, premièrement je passe les vacances scolaires chez mes parents, donc mi-juin je rentre à St Brieuc chez ma famille pour l’été, je ne serais disponible que mi-septembre. Deuxièmement j’ai une copine que je retrouve un weekend sur deux à St Brieuc, quand je suis à Lorient je peux donc être facilement disponible pour vous satisfaire, je griserais donc les weekends où je ne suis pas là.

Respectueusement.

Votre Clebs ».

Je suis content qu’il prenne aussi au sérieux son rôle.

« Ok petit batard, je suspendrais donc les règlements pour la période de mi-juin à mi-septembre. Tu dois rester chaste et avoir des relations qu’avec ta copine sur cette période. »

« Oui bien sûr Maître. »

Le lundi je le convoque à 21h, il m’attend à poil, juste vêtu de chaussure et chaussette, près d’un arbre, dans un bois. Je l’attache en crois, je lui place un Bayon boulle, un ball stretchers, des pinces sur les seins, je lui enfonce une tige dans l’urètre. Il a les larmes aux yeux, il sait que cette séance va être hard. Je commence par le fesser, de plus en plus fort, puis je prends un martinet, puis un fouet, je lui fouette le dos, les fesses, et même les cuisses. Malgré sa peau foncée on voit des traces. J’ai soudain une envie de pisser, j’humidifie son cul rapidement, j’attrape ses couilles par l’arrière afin qu’il redresse au max son cul, je le pénètre et pisse à l’intérieur, bien au chaud. Je lui dis « Tu as intérêt à bien serré ton cul, je ne veux pas une goute dehors avant que je t’en donne l’autorisation ». Je vois qu’il tremble, et qu’il a la chair de poule, je pense qu’il a vraiment peur. Je ressors il sert bien son cul. Je joue avec la sonde ainsi que ses pinces à seins, je donne quelques coups dans le ball stretchers. Je le fesse à nouveau. Et lui donne des coups martinet sur les cuisses, le torse, les fesses et le dos, je joue avec ma cravache sur ses boulles bien tendues, puis je donne des petits coups, je vois des larmes coulées. J’allume trois bougies, je lui attrape les couilles et les tires vers l’avant, je recouvre ses seins de cire, puis son gland, sa bite, ses couilles, je passe de l’autre côté, je tire les couilles et fait couler la cire sur son dos puis son anus, je reste un long moment à jouer ainsi. Je le détache ensuite et je l’autorise à se vider accroupi, jambes bien écartées. Il s’exécute. Je lui pisse ensuite dans la bouche en le forçant à tout avaler, puis il me suce, je le sodomise et me vide ensuite dans sa bouche. Il a encore les pinces et le Ball stretchers, je lui dis « va à ton vélo, attend moi devant les jambes écartées et les mains derrière la tête. Il part, je me refroque, je prends ses affaires et en rentrant vers la voiture je le retrouve au bout du sentier, dans la position demandée. C’est assez exhib car la route passe dernière un talus, il fait nuit et il a la peau foncée, et à cette heure-là il y a peu de voiture, seulement deux passeront pendant que nous étions là. Je lui enlève les pinces, et le Ball stretchers, il a l’air d’être au bous de sa vie. Je lui dis reste dans cette position et attend que ma voiture se soit éloignée pour bouger. » Je pose 50€ entre ses pieds et je me casse.

J’ai posté quelques annonces, sur des sites hétéros, gay et bi pour qu’il n’est plus de galère de tune et qu’il puisse aussi avoir d’autres expériences. Je me fais passer pour lui et je présente comme hétéro en galère de tune, ne recherchant pas à multiplier les expériences. Je précise que je n’aime pas trop le blabla et que je ne réponds qu’aux messages qui vont droit au but, et qui seront les plus généreux. Je précise que c’est la première fois que je fais ce genre de proposition et que je reste ouvert sur les pratiques. Je vais parler que des réponses qui ont suscité mon attention :

1 Un couple hétéro de 70 ans, il souhaite qu’on s’occupe d’abord de Madame, avec cuni puis baise, et ensuite que monsieur me lèche le cul et me sodomise. Ils proposent 600€ et ils veulent que je sois disponible 3h. Je leur réponds que je suis d’accord, et je leur demande quel soir ils préfèrent.

2 3 gay, la cinquantaine, veulent un strip tise puis, suce sodo (en actif et passif) de 20h à minuit un soir, il propose 500€. On te donnera du viagra, tu n’auras pas le droit d’arrêter ou de refuser un rapport. Je suis ok, mais je ne veux pas de fist. Ok ça marche.

3 Un homme de 55 ans, il veut un partenaire viril et obéissant il ne veut pas donner plus de détail, il propose 1 000€ pour une nuit si j’accepte de faire tout ce qu’il me demande pendant 12h. Je lui réponds, que je pose des limites, pas de sact, pas de blessure, pas de zoophilie, pas d’exhib risquée et pas de photo ou vidéo avec visage apparent, et rapport safe. Il me répond « Ok quand es-tu disponible ? ».

4 Un mec veut juste que je vienne, que je me mette à poil direct, que je me bande les yeux pour ne pas le voir, et que je me laisse baiser, il mettra une capote, et il ne veut pas qu’il y ait de lavement. Il propose 400€. Je lui dis que je cherche à faire un seul plan rémunéré pour me sortir de la merde et qu’il me faut 500€ il est ok, à condition que je le baise ensuite. Je suis ok

5 Un mec veut, que de nuit il arrive sur un parking, qu’il laisse les phares allumés, que je me desap devant les phares, que je joue avec me queue jusqu’à ce qu’elle gonfle, ensuite il sortira me sucera, puis descendra son fut et se cambrera sur le capot de sa bagnole pour que je le lime avec une capote, il propose 300€. Je lui dis être ok mais pas pour 300€ je veux minimum 500€. Il me répond ok quand ?

6 Un gars, me propose 800€, il souhaite être vraiment discret, il voudrait me voir après une séance de sport pour lécher les skets, puis les chaussettes, les mollets les cuisses le torse, la tête, les aisselles, puis snifer au niveau du cul, les couilles, lecher le boxer et enfin lècher le cul en profondeur, la bite, il veut que je lui pisse en gueule, puis me sucer au jus.

7 Une femme la cinquantaine, souhaite un moment câlin à l’hôtel, un bain, des massages et des câlins resto, au cinéma et que je dorme avec elle. Elle me demande combien j’ai besoin, je lui dis 500€, elle est ok.

8 Une femme la quarantaine, autoritaire souhaite toutou docile, elle ne veut pas que je la voie, je devrai avoir les yeux bandés. Elle respectera les limites. Elle souhait un rendez-vous sur un parking à 22h. Ensuite elle me fera monter en voiture puis je devrai obéir. Il n’y aura pas de scat pas de blessure. Je devrai être entièrement épilé et lavement fait. Elle me redépose en caleçon au même endroit 3h plus tard. J’ai interdiction d’enlever le bandeau, je dois juste fermer ma gueule et me laisser faire. Elle propose 600€.

9 Un homme, 55 ans souhaite un échange de lutte, corps huiler, prise de lutte, en plusieurs round, à chaque manche le perdant doit lecher les pieds puis les couilles puis le cul puis sucer puis se faire sodo. Il propose 300€, je lui dis ok, mais pour 500€ je cherche à faire juste un plan pour me sortir de la merde donc il faut que ce soit bien rémunérateur. Il me dit ok tu devras avoir le cul propre.

10 Un type, 42 ans, sportif, souhaite un plan cave, il veut que j’ai le cul propre pour m’enfoncer des bananes pour ensuite me bouffer le cul et les avaler. Pour 600€ je suis ok. Il me demande si je suis vierge, sinon ça ne l’intéresse pas

Je le fais venir sur un parking de covoiturage à 22h, après s’être mis à poil, il me lèche les pieds, le cul, me suce, puis je le prends. Je lui explique ce que j’ai organisé les deux semaines qui suivent, il ne dit rien. C’est parfait je prends les rendez-vous.

Je donne rendez-vous au gars à 22h, il habite une résidence très récente, j’appelle clebs, je lui dis qu’il doit se préparer et se nettoyer le cul, le mec veut un cul vierge donc tu fais la pucelle, il doit utiliser préso pour sodo et ne pas éjaculer dans ta bouche, pas de blessure, pas de scato, pour le reste tu fais ce qu’il te demande, il te donnera une enveloppe à la fin. Je t’envoie l’adresse par message. Préviens-moi quand tu es devant la résidence et on s’appelle quand tu as terminé.

Le soir à 21h50 le clebs est sur place. J’envoie un message en disant que je suis devant le bâtiment, il me dit d’attendre devant l’entrée.

Le clebs m’appellera une fois chez lui.

« Maître ! »

« Qu’est-ce qu’il y a petit clebs ? »

« Le mec était taré, il m’a fait rentrer dans le hall, déshabillé complètement, il m’a demandé de mettre mes affaires dans un cabas, les portes sont vitrées j’avais peur que l’on me voit, il m’a fait cambré et m’a enfoncé deux doigts à sec, j’ai eu vraiment mal et ils avaient du mal à rentrer, j’avais les larmes aux yeux, il m’a demandé de la fermée et m’a traité de pute, il m’a dit ok tu es bien une vierge, il m’a demandé d’ouvrir la deuxième porte et de descendre, de me mettre à 4 pattes au milieu du couloir des caves, les fesses en direction de l’escalier. Il a pris le cabas et l’a mis sous l’escalier du hall. J’étais tremblotant, il m’a rejoint en s’exclamant que j’étais vraiment une trainée, il m’a remis deux doigts en forçant assez longtemps, puis il a fait des va et vient, il a ensuite placé un objet en métal et m’a écarté le cul, ça faisait mal, il a épluché des bananes et me les a entrées à l’intérieur. Il en a mis 5. Puis il a desserré l’objet en métal et l’a retiré. Il s’est accroupi près de ma gueule et m’a dit, « tu serres les fesses, je ne veux pas que tu expulses la banane avant que je te le demande. » Ensuite il m’a fait sucer sa queue, puis a sorti une capote et m’a baisé, il m’a dit qu’il sait que ce n’était pas prévu, mais que comme j’étais une pute ça fera juste un supplément. Il est rentré comme un bourrin sans lubrifiant, j’ai eu vraiment mal. J’ai hurlé, il s’est arrêté et m’a dit « Petite pute, tu n’es pas là pour faire la midinette, donc soit tu la fermes et tu encaisses soit tu te casses et je ne te paie pas. » Je n’étais pas bien mais j’ai serré les dents il m’a baisé brutalement, j’avais les larmes aux yeux. Il a ensuite sorti une cravache, et m’a placé contre le mur du fond, les mains sur le mur. Il m’a dit qu’il voulait entendre que le sifflement de la cravache. Il m’a fouetté les fesses les cuisses, le dos, pendant 5 minutes, j’étais en nage. Je me suis retourné je devais garder les mains sur la tête, et il m’a fouetté les cuisses et le torse. Il m’a attrapé les couilles par les mains, il m’a dit « tes mains restent derrière la tête et tes cuisses restent bien ouvertes petite pute. » Il m’a tiré fort les couilles, j’avais qu’une envie c’était que ça s’arrête. Il m’a donné quelques baffes sur les couilles, j’avais les larmes aux yeux. Il a remis une capote et m’a rebaisé comme un bourrin sans gel, heureusement un peu de banane qui avait tapissé la paroi à la première sodo me servait de lubrifiant et me permettait d’avoir moins mal. Il finit par jouir après 20 bonnes minutes. Il m’a dit ensuite qu’il était humeur joueuse, et que je devais attendre à 4 pattes, quand j’entendrais la porte de la cave s’ouvrir je pourrais monter. Après plusieurs minutes peut être 15, j’entendis la porte s’ouvrir, je suis monté, il était dehors devant la porte d’entrée avec les Cabas à côté de lui. J’avance, je ne suis pas à l’aise je suis à poil dehors devant son bâtiment, le sac cabas est vide, il voit mon interrogation sur mon visage. Il me dit : « Je m’amuse bien avec toi petit gars, tu as l’air d’avoir vraiment besoin de tune, je suis prêt à être très généreux, on est rendu à 800€ je vais te donner 1200€ tout à l’heure, mais je ne veux pas entendre le son de ta voix et que tu obéisses. T’inquiet je n’habite pas ici, c’est un appartement que je viens d’acheter et que je vais bientôt louer, j’ai vraiment 1 200€ à te donner, je te les montre. » Et il me les a montrés, il m’a expliqué que dans le sac il y avait 2 chaussures, 2 chaussettes, un pantalon, un calbut, un teeshirt et un sweet. Ce qui fait 8 vêtements, ils sont tous cachés à différent endroit, pour savoir où ils sont et aller les chercher je dois exécuter un ordre, pour ça je dois me mettre à 4 pattes cul cambré devant lui et il me donnera un ordre, ensuite il me dira où aller chercher et j’irai puis placerai le vêtement dans le cabas, quand j’aurai terminé les recherches de vêtement il mangera les bananes je le sucerai et il me donnera l’argent. Je me suis mis à 4 pattes cul cambré, je voulais que ça aille vite et que personne ne me voit, c’était méga risqué. Le premier ordre, il m’a pissé dans la bouche, j’ai dû tout avaler. Il m’a dit étage 4 couloir de droite au fond, prend l’ascenseur. Je suis rentré dans l’ascenseur, il est passé derrière moi et a appuyé sur tous les boutons. Le truc c’est ouvert à chaque étage en allumant la lumière, c’était grave flippant, j’ai traversé le couloir en courant sur la pointe des pieds, il n’y avait qu’une chaussette et je suis redescendu par l’ascenseur, j’ai posé la chaussette dans le cabas, et je me suis remis à 4 pattes. Ensuite il m’a dit qu’il allait baisser son fut que je devais rester sur mes genoux et lui lécher, et que je devais garder les mains le long du corps, son cul puait et était poilu, je l’ai léché j’avais envie de gerbé, mais il n’y avait pas de trace de merde. Il s’est redressé et a remonté son fut on a vu une voiture arrivée au loin un mec est sorti, et se dirigeait vers nous, il m’a dit d’aller dans l’escalier des caves. Le mec est monté. Je suis revenu il m’a dit 2ème ranger du parking à gauche, regardes les rétros, attention je te regarde, pas le droit de se cacher, pas de main ou de chaussure devant la zigounette. Je suis allé sur le parking, en me dépêchant j’ai trouvé une chaussure accrochée à un rétro, je suis revenu en me grouillant, je me suis remis à 4 pattes. Va à 4 pattes au 3ème arbre à droite, lèves la patte et pisse. Quand je suis revenu, on a vu l’ascenseur redescendre, il m’a dit d’aller dans l’escalier, le type est sorti avec un clebs, dans le parc. En face du bâtiment. Le gars est venu dans l’escalier, je me suis mis à genoux, il m’a dit 2ème étage couloir de gauche, tu peux prendre l’escalier, je me suis magné, j’ai allumé j’ai récupéré ma chaussette et je suis retourné au niveau de la cave je me suis remis en position. Le gars était là il m’a dit mets-toi à genoux mains derrière la tête je vais te pincer les seins, pas de bruit et ne bouge pas. Il a posé des pinces en métal, ça faisait mal. Il m’a dit tu vas avoir l’indice mais tu dois les garder jusqu’à ton retour de mission. 2 -ème étage couloir de droite, j’ai remonté l’escalier, allumé et je me suis grouillé, il y avait mon calbut au-dessus d’un coffre à compteur. J’ai entendu que l’ascenseur remontait j’ai couru vers l’escalier. J’ai entendu le papi derrière la porte c’était moins une. Le gars m’attendait sur le perron de l’immeuble, j’ai posé mon calbut, il m’a enlevé les pinces et je me suis remis à 4 pattes. Le chien à pisser à l’endroit où tu as pissé, retournes à 4 pattes, sniff puis lèches du bas vers le haut, je veux un bon coup de langue. J’ai fait c’était hyper humiliant. Il m’a dit à droite tu as le local poubelle, regarde entre les deux poubelles de droite. J’ai été, j’ai ramené mon fut. Après m’être mis à 4 pattes, retourne sur le parking de gauche, et frotte ton anus 10 sec sur 3 pots d’échappement différents. J’ai fait c’était très stressant, un autre immeuble donnait sur ce Parking. J’ai été au deuxième étage par l’ascenseur, il m’a dit regarde sous le paillasson du 209, j’ai été j’ai trouvé mon teeshirt sous le paillasson, j’entendais grogner derrière la porte je me suis magné, c’était le chien du vieux de tout à l’heure, en redescendant, le gars m’a dit de me planquer dans l’escalier, une femme est rentrée et elle est montée, je suis revenu ensuite dans le hall, il m’a dit met toi en position gainage, je chrono tu dois faire 5 min. On commence, on voit un gars de l’autre bâtiment qui promène son chien, je me décale un peu en restant sur le perron en gainage et il met le cabas devant moi, le promeneur est loin ils se font salut avec le gars. Les 5 minutes finissent, il me dit deuxième arbre en face sur la branche du bas, je file, le promeneur fait le tour du parc il est de dos je me magne, je trouve les chaussures suspendues, je reviens je me mets à 4 pattes. Il a placé un petit ballon au sol, il me dit frotte ta queue contre le ballon jusqu’à ce qu’elle soit bien raide, et sans utiliser les mains, à 4 pattes je la frotte contre le ballon, ma queue durcie vite. Je me redresse et lui montre. Il me dit de traverser le parc et que je le trouverai sur un banc à droite. Je suis parti en courant en faisant gaffe que le promeneur ne me voit pas. Je me suis planqué derrière un arbre le temps qu’il passe au bout de l’allée et j’ai rapporté le sweet dans le cabas, il m’a demandé ensuite d’aller sur le deuxième banc de l’allée, de me mettre à genoux sur l’assise et de mettre les coudes sur le haut de l’assise puis de cambré mon cul. Je me suis exécuté, il m’a rejoint avec le cabas. Il m’a léché le cul, et m’a dit de forcer pour que la banane sorte progressivement, il me léchait le cul et avalait ce qui sortait. C’était zarbi, ça a durée assez longtemps. Après 10 bonnes minutes je n’avais plus rien en moi, il a dégrafé son fut, enfilé une capote, et m’a baisé longuement avant de se décharger. Il a ensuite posé une enveloppe entre mes genoux, et m’a dit de ne pas bouger avant qu’il soit parti. Je l’ai vu s’éloigner vers le parking, monter dans une caisse et se casser, je me suis alors habillé et je suis rentré. »

« Waw s’était un tortionnaire, ce n’était pas prévu comme ça »

« Oui, c’était violent, humiliant, mais ça m’a quand même plus »

« Il y a combien dans l’enveloppe ? »

« Je n’ai pas ouvert je vais vous la donner »

« Ok bonne nuit petit clebs »

Le lendemain, je retrouve le clebs, à 18h, il est déjà propre et prêt pour son RDV de ce soir, il me tend l’enveloppe reçu la veille, il y a 1 200€, je lui donne le tout, je le préviens que je ne le paierai pas avant septembre au vu de ce qu’il allait gagner. Je lui explique que pour le plan le gars respectera les limites données mais n’a pas voulu m’en dire plus, il sera seul et veux que tu sois très obéissant, il te garde 12h. Je le conduis à l’adresse, il sonne et rentre.

A 7h je le récupère et il me raconte, « C’était assez tranquille, il m’a tendu un mini slip de bain blanc, je me suis changé et j’ai dû me baigner dans sa piscine, mon maillot est devenu transparent, il m’a fait sortir, m’a essuyé et m’a demandé d’enfiler une tenue de footeux avec des TN, il m’a léché les skets, j’ai ensuite fait des abdos, des pompes, du gainage devant lui. Il m’a sucé et j’ai juter dans sa bouche. On est ensuite passé à l’apéro, j’ai dû enlever mes vêtements et enfiler un tablier. Je nous ai servi su champagne, il m’a touché les fesses, m’a mis un doigt et je l’ai embrassé. J’ai mis le couvert on a mangé au bord de la piscine, on a regardé la Tv, j’étais à poil il était allongé dans mes bras. On a été ensuite dans la piscine, il m’a caressé le torse, je lui ai bouffé le cul, il est allé chercher une capote, et je l’ai sodomisé jusqu’à l’éjaculation, il m’a fait allonger sur un transat, et m’a massé. Il m’a ensuite bouffé le cul, et m’a introduit des godes. Il m’a sucé, je l’ai aussi sucé. Puis on est allé à la douche, on s’est savonné mutuellement, on s’est séché et on a été au lit, il m’a sucé, et je l’ai à nouveau baisé, pendant longtemps. On s’est embrassé, il s’est blotti dans mes bras et on a parlé longtemps, il m’a sucé à nouveau, je l’ai rebaisé et on s’est endormi. En pleine nuit il m’a réveillé en me léchant le torse et les tétons, on a remis le couvert. Ensuite on s’est rendormi. On a fait un petit 69 ce matin et voilà je suis là. »

« Ok cool ça s’est bien passé, tu as eu l’enveloppe ? »

« Oui tenez ! »

Je l’ouvre il y a 1 000€ je les donne au clebs.

« C’est terminé les problèmes de tune ? »

« Oui Merci maître. »

Je le dépose chez lui, je lui donne l’adresse pour le soir et lui dit que c’est rendez-vous à 21h, c’est un couple de 70ans, il doit s’occuper de la dame en premier en la léchant longuement, puis ne la baisant, ensuite le Monsieur, lui lèchera le cul et le baisera.

Le soir il m’appel,

« Bonsoir Maître »

« Bonsoir petit clebs »

« J’ai sonné à 21h pile, ils m’ont accueilli on a été directement à la chambre et ils m’ont demandé de me déshabiller entièrement. Ils m’ont caressé le torse les fesses, ils m’ont dit de me coucher dans le lit, ils ont baissé la lumière et se sont déshabillés. Elle s’est placée au-dessus de mon visage et je l’ai léché, elle est restée en bon moment. Son mari m’a léché les boules et la queue. Je l’ai ensuite pénétrée avec une capote, ça a duré assez longtemps, elle a voulu plusieurs positions. Elle a eu son orgasme et m’a demandé d’arrêté, je suis sorti, j’ai enlevé la capote, il m’a léché le cul, puis sodomisé. Elle m’a chauffé à nouveau et nous avons recommencé, j’étais en nage. Ensuite ils sont sortis du lit, il m’a tendu des billets et je me suis rhabillé pour partir. »

« Ok parfait, ça n’a pas duré très longtemps ? »

« 1h30 environ »

« Ok, demain à 8h tu dois être au terrain militaire, au niveau des deux blocs d’entrée, en tenue de sport, short teeshirt, chaussette, chaussure. Tu dois avoir le corps luisant de sueur, et la vessie pleine, donc fait une bonne séance de sport, et bois beaucoup. Le gars veux te lécher snifer, que tu lui pisses en bouche, et qu’il te suce. »

« Ok bonne nuit maître »

« Bonne nuit petit clebs, tu es une bonne gagneuse »

Le lendemain matin, « Bonjour Maître »

« Bonjour petit clebs, ça s’est bien passé ? »

« Oui, j’ai fait un footing puis des pompes des abdos, des gainages, je suis arrivé bien luisant. Il était gros et vraiment moche, mais bon je lui ai dit bonjour. Je l’ai conduit dans un des recoins. Il m’a léché les sket, puis les à enlever et renifler un long moment, il s’astiquait en même temps. Puis il m’a léché les chaussettes, les pieds… ça a duré longtemps. Il m’a ensuite léché les mollets, les cuisses. Il m’a demandé de me mettre torse nu, il m’a léché le torse, les pecs, les aisselles les bras, puis les dos. J’ai ensuite viré mon short, et il m’a léché le cul assez longtemps, puis il s’est mis à genoux devant moi, je lui ai pissé dans la gueule tout ce que j’avais et il m’a sucé. J’ai juté et il a juté juste après. Il m’a donné des billets, 800€. Je me suis grouillé à rentrer me laver, pour être à l’heure en cours. »

« Ce soir tu as rendez-vous à 22h sur le parking de la salle de… Une voiture se mettra en plein milieu de l’entrée du parking face au bâtiment, il y aura des appels de feu, tu devras te déshabiller entièrement, puis jouer avec ta queue jusqu’à ce qu’elle soit raide. Il sortira ensuite te sucera, et se cambrera sur sa bagnole pour que tu l’encules, je te verrai après pour que tu me serves ça fait longtemps que je n’ai pas profité de toi. »

« C’est noté Maître »

Je me gare à proximité, et je regarde la scène de loin, le gars arrive, le clebs se desap, il joue avec sa queue. Il se fait sucer, le gars n’est pas terrible, il est bedonnant et vieux. Il baisse son fut, le clebs enfile une capote, et le baise. Il jute, le gars prend la capote, bois le jus et donne les billets au clebs. Il se casse.

J’appelle Clebs sur l’appli.

« Reste à poil, à genoux au même endroit, je mettrai les plains phare, tu restes bien en face de la voiture et tu fais la salope que j’ai envie de sortir de la voiture pour te déboiter »

Je raccroche, je bouge la caisse, et me place à l’entrée plein phare. Il se cambre écarte son cul, se met des doigts, il se retourne suce ses doigts comme une salope. Il se caresse ensuite les seins, sort sa langue et fait la salope. Il se frotte la bite contre le mur de la salle. La bite est bien gonflée. Je sors, le fesse, lui étire les couilles. Puis il me suce et je le baise jusqu’au jus. Reste à poil et sorts moi les biffetons, reste ensuite à 4 pattes cul cambré. Il y a les 500€, de ce soir, les 800€ du Sniffeur, et les 600€ du couple. « Je garde les 600€ pour acheter du matériel et des tenues, tu prends les 1 300€.

Demain tu as rendez-vous à 20h, je t’envoie l’adresse, c’est 3 gays, ils veulent un strip tise, puis une partouze mais avec capote. »

« ok »

« Reste dans cette position 1 minute après mon départ petite chienne »

« Au revoir maître »

Je me casse il ne bouge pas, je me remets à l’endroit où j’étais au départ, il a attendu plus d’une minute avant de se redresser et de s’habiller. C’est le clebs idéal.

Le lendemain soir, il m’appel à 12h30, il me dit : j’ai fait mon show, ils étaient assis dans les canapés, en train de prendre l’apéro, ensuite ils m’ont ploté, un gars m’a enfoncé un morceau de carotte dans le cul puis l’a avalé. Plusieurs d’entre eux m’ont embrassé, sucé, lécher le cul. Après l’apéro ça a dégénéré, ça c’est transformer en grosse baise, j’avais mon cul et ma bouche de rempli, pendant qu’un autre me suçait, ils m’ont fait snifer beaucoup de popers. On a niqué tout le reste de la soirée dans tous les sens. Il est 1h du mat je viens juste de sortir. »

« Ok, tu n’as pas mal ? »

« Non »

« Bonne soirée petit clebs »

« Bonne soirée Maître »

Le dimanche soir je lui envoie un message, « Petit clebs, demain 10h à …., tel étage, porte de gauche, la porte sera entre ouverte, tu rentres, tu vas à gauche à la porte du bous, tu te mets nu, tu mets le bandeau sur les yeux, et tu cambres à 4 pattes sur le lit. Il ne veut pas que tu te sois fait un lavement.

Le lendemain il m’appel à 10h30 : « Bonjour Maître, tout s’est bien passé, je me suis déshabillé, j’ai mis le bandeau, il m’a mis du gel et m’a sodo, ensuite je lui ai mis du gel et l’ai sodo à mon tour. Il est sorti j’ai enlevé le bandeau, je me suis rhabillé, j’ai pris l’enveloppe et je suis sorti. »

« Ok parfait petit clebs, il te reste trois rancards à faire, garde de l’argent de côté ça doit pouvoir te financer pendant 1 ans ! Demain tu vois une femme dominatrice qui cherche un vrai toutou. Bonne nuit. »

« Bonne nuit Maître »

Le lendemain, je luis écris : « Petite pute, tu as rendu vous ce soir à 22h, ça durera 3h. Elle veut rester très discrète et que tu ne la vois pas. Je ne connais pas le lieu du rendez-vous, mais ce sera sur un parking à l’abri des regards. Tu auras les yeux bandés, elle arrivera t’attachera et te fera monter en voiture. Il n’y aura pas d’autre personne, pas de scat, pas de blessure, et rapport protéger s’il y a rapport. En aucun cas tu dois lui adresser la parole, tu réponds simplement si elle te pose une question. Quand elle te déposera sur le parking, attends 1 minute après que la voiture démarrera pour enlever le bandeau. Elle veut une obéissance et une soumission totale, pas de prise d’initiative.

Elle te veut tout lisse et tout propre, pas un poil sur le corps et le cul bien propre, elle veut te parler à 20h30 sur l’appli pour confirmer le RDV. »

« Bien Maître »

Je passe chez lui vers 20h30, je lui mets les codes de l’appli et j’enregistre le mot de passe. Je fais un partage Gps pour le localiser, et je lui dis que je vais le surveiller de loin pour être sûr que tout se passe bien.

Elle appelle, « Bonjour ! »

« Bonjour, à 22h tu viens devant l’hôpital dur le parking ! »

« Bien Madame, je vous informe juste que je suis à vélo. »

« Ah d’accord, alors rendez-vous sur le parking du Lidl du bois du château, il est au bord de la rade, tu vois ? »

« Oui Madame j’y serais. »

« Parfait ! »

A 22h il est sur place, elle l’appelle, « Prends la piste cyclable à gauche en sortant du parking, et maintien l’appel sur le téléphone ! »

« D’accord »

« Tu continus tu prends la route qui part vers la gauche, tu continus sur la piste cyclable, à un moment tu verras un terreplein, il y a deux bancs sur la droite, la piste cyclable continu en face, et il y un passage assez large qui part sur la gauche et qui traverse la route. »

« Ok j’y suis Madame. »

« Tu traverses la route il y a un parking à vélo, tu le laisses là »

Je repère l’endroit il est difficile d’accès en voiture, je laisse ma voiture sur un parking, je rejoins les bancs en courant et je regarde avec mes jumelles.

« Entre sur le petit chemin de Parcours de santé, à gauche de l’entrée tu trouveras un bandeau tu te déshabilles à cet endroit, gardes seulement tes chaussures. Ensuite tu te placeras juste à gauche à l’entrée du chemin, tu mettras le abndeau, tu cambreras le cul et tu placeras les mains dans le creux du dos, mais avant ça tu me dis quand ton sac est placé et raccroche pour ranger ton phone. »

« J’ai peur Madame. »

« Je m’en fiche je ne te paie pas pour ça »

« Oui excusez-moi Madame »

« Je suis prêt »

Là je vois avec mes jumelles, il est nu il attend les yeux bandés, le cul cambré. Ma queue gonfle il est trop sexe. Juste 2 minutes plus tard une voiture déboule, elle ralentit, puis s’arrête sur le trottoir. Une femme de 45 ans environ sort, elle regarde à droite, à gauche, mais ne me repère pas. Elle lui touche les fesses le dos, les abdos, elle lui passe les menottes. Et le conduit à l’arrière de sa fourgonnette. Elle part ! J’ai noté la plaque, mais je suis rassuré, déjà que ce soit une femme seule.

Je me suis caché derrière un buisson à l’heure de fin, elle l’a sorti attaché, de la fourgonnette, les yeux toujours bandés. Elle l’a détaché à l’endroit où elle l’avait pris, elle a posé une enveloppe entre ses pieds, et a dit « Attends deux minutes avant de retirer le bandeau et de bouger » Elle est partie. Je me suis manifesté quand il a viré le bandeau je lui ai dit de s’habiller et qu’on allait discuter sur les bancs. Il m’a rejoint « Alors raconte petit clebs ? »

« Elle m’a conduit assez loin je dirai 15 minutes de route, je pense que c’était dans un local pro, assez grand. Elle m’a placé des attaches aux pieds, ils étaient écartés de 70cm, et m’a placé des bracelets aux poignets, et m’a détaché les mains elle a ensuite tiré les chaines, d’une poulie, mes mains étaient bloquées en hauteur. Elle m’a placé un plug vibrant, des chaines aux seins, et un anneau sur mes couilles. Elle m’a fessée sévèrement, elle a utilisé un fouet sur le dos, elle m’a griffé le torse, les cuisses. Elle m’a donné des coups de cravache sur le torse, les cuisses, les couilles, elle me disait « Ferme là, quand je criais ! » Elle m’a ensuite sérieusement godé, ça m’a fait mal. Puis j’ai été attaché sur le dos, les chevilles derrière la tête, et elle a fait couler de la cire sur mon torse, mon cul et mes couilles. Elle a mis le plug vibrant au max. J’ai ensuite dû la lécher un moment, elle avait une cravache et me tapait dans les couilles quand ça ne lui convenait pas, c’était méga douloureux. Ça a duré longtemps. Elle m’a fait lécher ses pieds, puis son cul. Elle m’a pissé en bouche j’ai dû avaler. Elle m’a couvert d’ortie et est partie fumée une clope, je l’ai su car ça sentait quand elle est revenue. Elle a enlevé les orties, et s’est foutu de ma gueule parce qu’il y avait des larmes sur mon visage. Elle a ensuite mis un grand cône sous mon cul, elle a retiré le plug, et elle a descendu la chaine retenue par la poulie, mon cul s’asseyait de plus en plus sur le plot, jusqu’à ce qu’il me perfore, je m’empalais de plus en en plus sur le plot. J’avais terriblement peur. J’ai réussi à ne pas hurler pour ne pas la contrarier mais la douleur était vive. Elle m’a laissé dessus, elle a enlevé mes pinces à sein, et les a ensuite frappés à la cravache, puis elle a remis les pinces, je me suis pris des baffes sur les couilles. Elle m’a redressé, j’étais épuisé par ce qu’elle m’avait fait. Je me suis à nouveau fait flageller. Puis j’ai dû à nouveau la lécher un bon moment, elle a joui. Elle m’a remenotté remis dans le fourgon et déposé ici, elle m’a dit d’attendre 2 minutes avant d’enlever le bandeau et m’a placé une enveloppe entre les jambes. »

« Bien c’était super excitant on dirait, déshabille-toi je veux voir ton corps »

Il se met nu, laisse ses affaires, sur le siège, je vois qu’il me regarde, et hésite à retirer son calbut, comme l’endroit est à découvert par rapport aux voitures. Je ne dis rien il comprend qu’il doit l’enlever. Je mets la lumière sur mon tel et regarde son torse, son dos, ses couilles et son anus. Je passe un mouchoir sur ce dernier, je lui demande de cambrer, je crache un peu dessus et je le baise. Je suis déjà excité par l’histoire je ne mets pas longtemps à lâcher la purée. Puis je lui dis que je me casse qu’il doit attendre dans la même position que ma bagnole soit partie.

Je rejoins ma caisse, la démarre je tourne doucement le volent afin de bien l’éclairer et avance tout doucement. Puis je parts.

Le lendemain matin je lui envois : « Petit Clebs, ce soir tu seras en mode Donjuan, tu retrouveras une femme d’une cinquantaine d’année, devant la FNAC à 19h30, tu devras être bien habillé, chemise repassée, parfumé... Elle veut que vous alliez au restaurant, puis au cinéma, et enfin à l’hôtel. Vous prendrez un bain, ensemble, vous vous masserez. Elle veut quelque chose de très sensuelle et très romantique donc déroule lui le tapis rouge, elle te garde jusqu’à 7h30 demain. »

« OK Maître. »

Le lendemain petit clebs me raconte : « On s’est retrouvé devant la FNAC, elle était très grosse, et pas belle du tout, les cheveux très courts elle faisait plus de 100kg. J’avais une chemise blanche, un jean et des basquettes blanche. On est allé manger dans un resto assez chic, on a beaucoup parlé, je lui touchais les mains, lui ai embrassé plusieurs fois les mains. Elle avait l’air aux anges, on est allé voir un vieux film au cinéma, pas vraiment intéressant, je lui tenais la main, elle a mangé pratiquement tous les popcorns. On s’est embrassé plusieurs fois. Elle m’a touché l’entrejambe plusieurs fois. Ensuite on est allé à l’hôtel, main dans la main. Arrivé dans la chambre, on s’est embrassé, elle m’a défait ma chemise, on se plotait, elle me caressait le torse. Elle m’a dit que j’avais de beaux abdos. Elle m’a demandé, de faire couler un bain, que la température devait être tiède, elle m’a donné une fiole pour faire de la mousse. Elle m’a dit de me déshabiller, de ranger mes affaires, et de me mettre dans le bain puis de l’appeler quand je serai prêt. J’ai fait ça, elle m’a dit de fermer les yeux et d’attendre qu’elle me dise avant de les ouvrir. J’ai attendu elle est rentrée dans le bain l’eau est grave montée. Elle m’a dit de rouvrir les yeux. On s’est embrassée encore je me suis mis contre elle dans ses bras. Elle m’a ploté, je lui ai caressé les seins, les cuisses. Elle me disait que j’étais super beau, elle m’a demandé de me relever pour montrer mes fesses, je me suis redressé, elle m’a caressé les fesses, le dos. Je me suis assis de l’autre côté de la baignoire, elle est venue vers moi, m’a embrassé longuement, je lui caressais ses seins. Elle m’a caressé la bite, je me suis assis sur le rebord on m’a rincé la bite et elle m’a sucé longuement. Elle m’a dit d’aller me doucher, puis de m’essuyer. J’ai fait ça je l’ai embrassé, et elle m’a demandé d’aller l’attendre allonger sur le lit. Elle m’a rejoint après s’être douché, elle m’a dit qu’elle voulait que je la masse. Ça a duré longtemps, je lui ai léché et baisé les pieds, massé le corps entier avec une huile de massage, je l’ai ensuite léché, et puis je l’ai prise en missionnaire. On est resté blotti un moment. Elle m’a dit de m’allonger, et elle m’a massé le dos, les cuisses elle m’a mis un doigt dans le cul, et m’a dit de ne pas bouger. J’ai fait un peu la grimace, j’ai fait le mec choqué. Elle a arrêté, elle m’a demandé de me retourner et m’a massé le reste. Elle m’a sucé à nouveau, je l’ai prise en levrette. On s’est douchée, embrasée. On s’est mis au pieu. Dans la nuit elle m’a réveillé en me caressant, on a rebaisé. Puis encore une fois au réveil. A 7h j’ai commencé à me préparer, on s’est embrassé elle m’a donné l’argent et je suis parti. »

« OK parfait. Ce n’était pas important qu’elle soit grosse, c’était de la tune facilement ramassée. » Ce soir à 17h tu as ton dernier rendez-vous, tu prendras le TER… pour Hennebont, ensuite le gars te récupère à la gare. Ne te fais pas de lavement au cul, tu devras avoir un comportement viril, tu grimaceras s’il te touche le cul, tu ne cambres pas le cul sauf s’il te demande. »

« OK compris Maître »

A 19h30, le clebs m’appelle « Maître, je suis à la gare, il m’attendait il est venu me parler en me disant de le suivre. On est monté dans une caisse, il m’a pas mal parlé, il m’a demandé si j’avais une copine, ce que je faisais dans la vie… si j’avais déjà vu un homme, je lui ai dit que non, si je m’étais déjà fait payer, je lui ai dit que non. Il m’a demandé pourquoi j’avais choisi ça demande, je lui ai dit que ce n’était pas trop sale, que la rencontre était en dehors de Lorient, que le défis lutte me faisait triper, et que j’espérais gagner à la lutte pour éviter de me faire sauter ou de le sucer. Il a rigolé, et m’a dit que j’avais intérêt à bien me battre. On est arrivé dans une maison en campagne, il m’a dit « c’est simple, on n’a pas le droit de donner des coups, je vais placer une ficelle en cercle au sol, on a interdiction de la dépasser sinon la manche est considérée comme perdu. Si un joueur est bloqué au sol plus de 5 secondes il a également perdu la manche. Le gage pour chaque manche perdu sera dans cet ordre : Lécher pied pendant 5 minutes, lécher cul pendant 5 minutes, lécher couille et sexe pendant 5 minutes, sucer pendant 5 minutes, se faire prendre jusqu’à éjaculation de l’adversaire. Si l’adversaire gagne d’autre manche, il aura le choix de l’ordre. Je veux sentir que tu te battes vraiment, je ne veux pas d’un PD qui attende de se faire sauter compris ? » j’ai acquiescé, je n’étais pas à l’aise du tout. Il m’a dit de me foutre à poil et d’enfiler un slip en Licra rouge, lui en avait un bleu. On s’est placé dans le cercle, il était vraiment musclé. On s’est attrapé, il m’a fait une prise et m’a foutu au sol, je me débattais mais j’étais bloqué. J’ai dû lui lécher les pieds 5 minutes. On a fait la deuxième manche, je lui ai fait une clef de bras et je l’ai plaqué au sol. Il m’a léché les pieds. Au troisième Round, il m’a plaqué au sol, et me touchait les fesses d’une main, j’ai réussi à me débattre et le faire tomber, je lui ai fait une clef de bras, il m’a léché le cul 5 minutes. Au 4ème round il a gagné, je lui ai léché le cul, j’étais assez dégouté, il m’attrapait par l’arrière de la tête que la langue appui au maximum. Au 5ème round, il a gagné à nouveau, j’avais beau me débattre il avait pas mal de technique et sa force était beaucoup plus importante que je ne l’aurai cru, je pense qu’il se retenait sur les premiers rounds. Il m’a touché les boules, j’ai dû lui lécher les couilles. Au 6ème round il m’a battu, j’étais lessivé, j’ai dû le sucer. Puis au suivant il a encore gagné, il m’a enculé, il m’a appuyé sur le bas du dos pour que je cambre, il m’a dégommé et ne s’est absolument pas soucié de ce que je ressentais. J’ai donné toute la force que j’avais au 7ème round mais j’ai encore perdu, il a commencé à me traiter de tapette, il m’a dit : « ouvre la gueule sort la langue, je vais poser ma bite et pisser, je ne veux pas que tu recraches une goute tu as intérêt à bien avaler. » Je me suis accroupi, j’ai forcé pour avoir les larmes aux yeux, j’ai tiré la langue, il a posé sa teub, et il a pissé, c’était compliqué de tout avalé. Au 8ème round j’ai essayé de le faire tomber, par les pieds, mais ça n’a pas marcher, il m’a fait une clef de bras je suis resté bloqué. Il m’a dit : « Ok petite fiote on va passer aux choses sérieuses, je vais te suspendre aux couilles une bouteille de 1l pendant la punition, je vais te placer des pinces sur les seins, une sur le prépuce. Tu vas recevoir 20 coups de ceinture sur le dos, 20 coups de ceinture sur le torse, 10 coups de ceinture sur chaque cuisse, 40 coups de ceinture sur les fesses. » Il m’a demandé de poser mes mains sur une branche qui était en hauteur, je ne devais pas la lâcher avant la fin du gage, il m’a placé, la bouteille et les pinces, ça faisait super mal. Il a pris une ceinture et à commencer par les 40 coup sur les fesses, je devais compter, ça faisait super mal. Puis les 20 coups sur le dos, puis les 20 sur le torse et enfin les 20 sur chaque cuisse. Il m’a libéré de la bouteille et des pinces. J’ai perdu le 9ème round, j’étais au bous de ma vie, plus de force. Il m’a dit qu’il voulait que je sois à poil, des élastiques autour des couilles, des pinces sur les seins, et que je lui lèche intégralement le corps zone par zone, et que s’est lui qui me dirait quand passer à la zone suivante. Il s’est allongé sur une serviette, il m’a mis les élastiques aux couilles et les pinces aux seins. J’ai commencé par les pieds, j’ai sucé les doigts, léché chaque recoin, puis j’ai dû passer au mollet puis aux cuisses. Puis il m’a dit de faire la tête en entier sauf les cheveux, je lui ai lécher le nez le front les paupières, les oreilles, la bouche, le menton puis le cou, les épaules, les bras, mains aisselles torse, dos, fesses, il m’a fait lécher longuement son cul, puis j’ai terminé par les couilles et la bite que j’ai sucé jusqu’au fond de gorge. Il m’appuyait la main à l’arrière de la tête. Il m’a ensuite retiré, les pinces et les élastiques. Sans surprise j’ai perdu le dernier round, il m’a dit que j’aimais ça et que je faisais exprès de perdre. Il m’a balancé un sac avec des affaires, et m’a dit « Enfile ça petite pétasse, va te préparer dans la voiture, habille-toi et mets-toi du rouge à lèvre. Tiens, prends ça, ça sert à maintenir ton pénis qu’il ne dépasse pas de trop ! » J’ai été à la voiture, j’ai viré mon slip, j’ai enfilé l’espèce de petite pochette autour de ma bite, je l’ai resserré, et j’ai enfilé le string rose à paillette, ainsi que le soutif du même tissu. J’ai mis la perruque rose fluo, qui tombait en carré aux oreilles. J’ai mis des gants rose à paillette qui remontaient jusqu’aux bras. Il y avait des bas résille rose, des chaussures à talon rose également, elles étaient ouvertes. Et enfin il y avait des faux cils rose et j’ai mis du rouge à lèvre. Je suis sorti de la voiture et j’ai été vers lui, il m’a dit « Comporte toi en chienne qui a chaud au cul, qui a envie de se faire tringler, chauffe-moi, soit sensuelle, je veux oublier que tu es un mec ! Je veux voir une vraie chienne accro à la teub ! Allez petite tapette, tu as perdu tu dois accepter le gage, à toi de tafer pour que je bande et que je te saute. » J’ai marché comme sur une ligne, pour rouler du cul, j’ai pris une démarche certaine. J’ai avancé vers lui. Il me criait « c’est ça bébé, mmh j’adore ton petit cul ! Tu me chauffe grave petite salope … » j’ai commencé à me déhancher langoureusement devant lui, puis j’ai plaqué mon cul sur son entrejambe, il était assis. Je me suis frotté à lui, je couinais. Il m’a écarté le string et à commencer à me doigter, puis il s’est redressé, a enfilé une capote et m’a dit de me poser contre le capot le cul bien cambré. Il m’a craché sur le cul et m’a déglingué. Je couinais pour le faire jouir le plus vite possible mais il me baisait fort. Il est sorti je croyais que c’était bon. Il m’a dit retourne toi et lève-les cuises petite salope et continu a couiné quand je te baise, ça me fait vibrer. Je me suis exécuté, il m’a piné à nouveau, je couinai malgré la douleur. Il me baisait vraiment fort, ça à durer 20 bonnes minutes. Il a ensuite retiré la capote, elle était pleine de merde, j’étais d’ailleurs assez sale, il m’a fait déshabillé et aller aux toilettes, je me suis débarrassé du rouge à lèvre.

Et je me suis rhabillé et il m’a reconduit à la gare puis m’a tendu une enveloppe. »

« Ok petit clebs, tu as bien morflé cette semaine, mais au moins tu n’auras plus de galère de tune. Je t’interdis de recommencer ça. C’est bien tu auras collecté 6 100€ tu as quoi de voir venir. »

« Oui Maître, je vais faire attention à mon budget, merci »

Tortureetchatiment

Autres histoires de l'auteur : Etudiant hétéro en recherche de tune

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
5 janvier, + 78 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"roux gay""gay lope""l'atlantide sauna""blog histoire gay"actif-soumis.com"recit sauna gay""histoire gay bareback""enculer par un chien""recit hard""sauna bossuet""cyrillo blog"ciryllo"hds gay"ciryllo"hds histoires"cyrillo.biz"histoire sexe entre homme""histoire cyrillo""inceste gay""glory holl""histoire gay naturiste""actif soumis.com""puceau gay""histoires gay cyrillo"cyrillogay"travesti soumis""cyrillo rebeu""action chiche ou vérité""plan sm gay""cyrillo blog""cyrillo histoires""histoires de sexe gay""recit sodomie gay""histoires cyrillo""gay vide couilles""cyrillo blog""porno gay histoire"cyrillogay"cyrillo pcul""recit porno inceste""histoire zoophile gay""histoires pornos""recit gay eros""j'ai senti battre ses couilles contre ma chatte""videos gays gratuites""histoire gay reel""histoire soumis gay""cyrillo dial""action chiche ou vérité""histoire gay prof"sneakersgate"photo cul""sauna bossuet""recit gay sexe""histoire gay routier""histoire gay hot""recits gay""premiere sodo gay""histoire scato""histoire gay premiere fois""baise au resto""petit cul serre""porn histoire""cyrillo gay""inceste gay""histoire gay hot""histoire gay crade""gay amiens""sexshop tours"cyrillogay"pipe express gay""cyrillo texte""histoire de sexe entre homme""récit gay""histoires gay cyrillo""sauna gay lille""histoires cyrillo""bites juteuses""histoire gay porn""histoire gay bdsm""histoire gay pompier""depucelage gay""histoire sexe gay""histoire gay prof""histoire gay poilu""force gay""les histoires de cyrillo""recits gay""gloryhole gay""histoires cyrillo""story erotique""cyrillo histoires""photo amateur gratuit""histoire gay uro""histoire gay routier""branle entre mecs"