ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Descente du train

Salut, c'est Nico du 37,

Je vais vous parler d'une petite histoire qui m'est arrivé y'a quelques années. J'espère que cela va faire gonfler vos bosses dans les boxers...

A l'époque j'avais environ 25 ans et je vivais sur le bassin d'arcachon. J'avais passé un bon week-end avec des amis sur Bordeaux et j'avais pu m'amuser entre mecs, mais c'est une autre histoire...

Après ces moments forts agréables, je me décidais donc à retourner chez moi sur le bassin.

Arrivé à la gare, je monte dans le TER, et m'assoie.

On est fin août un dimanche soir et le train est plutôt vide. Je regarde les personnes présentes et rien de bien intéressant pour les yeux.

Le train démarre et nous voilà parti. Les arrêts s'enchaînent et rien de spécial.

Notre train arriva en gare de Marcheprime et je vis un rebeu plutôt pas mal y monté.

Le trajet se continuait normalement et plus les arrêts s'enchaînaient, moins de voyageurs restaient dans le wagon.

Le train arrivait bientôt à la Teste et c'est là que je descendais. Il restait 4 personnes dont le rebeu.

A priori, il descendait ici aussi car il venait de se lever de sa place.

Nous étions tous les 2 debout devant les portes à attendre l'arrêt du train..

Je me penchais pour attraper mes clefs dans mon sac à dos quand soudain, jentendis le rebeu dire 'wouah'

Sur le coup, je ne comprenais pas mais je me souvenais que je portais un jockstrap et mon voisin avait du voir ça quand je me suis penché en avant. Je ne l'avais même pas fait exprès.

Je me retournais une fraction de seconde et je vis que le rebeu me regarder fixement.

Il devait avoir la vingtaine, casquette Lacoste, survêt et Adidas aux pieds. Il avait une bonne tête avec une peau bien mate.

Je me sentais pas à l'aise du tout de le sentir derrière moi et j'essayais de capter son regard dans le reflet de la vitre du train.

L'arrêt se fit et j'ouvrais la porte, à ce moment, il me bouscula légèrement par la gauche et dit en passant devant moi "sale chienne".

Je fis style de ne pas entendre et commençais à sortir de la gare, il est 22h au moins et le soleil commence à disparaître. Le crépuscule est là.

J'arrive sur le parking et j'aperçois ce mec entrain de fumer une clope en attendant le long de la gare. Je passe devant lui, en essayant de fuir son regard mais je vois bien qu'il me regarde.

Je marche en direction de chez moi et je m'aperçois que le rebeu me suis. Je fais plusieurs pas et il est toujours derrière moi, je me retourne à plusieurs reprises et je ne sais pas ce qu'il me veut.

Soudain il disparaît derrière une haie. Il emprunte le chemin des locaux de la SNCF.

Intrigué et curieux, je fais demi tour et m'engage également dans le chemin. Merde, je ne le vois plus et la nuit commençant à tomber, je distingue de moins en moins bien.

D'un coup, il apparaît juste devant moi. Il a l'air poser contre le muret. J'approche de lui et je vois qu'il est en train de caresser sa bite. Il a sorti son sexe de son jogging et joue avec.

Je m'approche encore plus près et il me dit

"C'est ça que tu veux!"

"Viens la pomper bonne chienne "

Sans hésiter je me mis à genoux et commença à renifler sa bite, je lechais son sexe à demi dur.

Je pris sa bite en bouche et je l'entendis pousser un gémissement de plaisir.

Soudain il attrapa ma tête et me baisa la bouche. Sa queue gonflait rapidement et ma bouche salivait beaucoup. Sa queue devint dure. Un bon 18 cm bien épais et nervuré. Il me baisait la bouche avec une cadence soutenue.

Cela dura environ 5 bonnes minutes puis il me releva et commença à baisser mon bermuda.

Il me dit "montre moi ton cul!"

Je lui obéis et lui montre mes fesses. Il caresse mon cul et me dit

"bon trou, je vais kiffer..."

Il me pencha sur le muret et commença à cracher sur sa rondelle. Un doigt puis deux entraient et sortaient. Je couinais bien et cela avait l'air d'exciter mon rebeu. Il jouait avec mon cul, ses doigts essayant d'ouvrir mon trou.

Il présentait maintenant son gland sur ma rondelle et je sentais qu'il forçait pour le faire rentrer. J'attrapais du poppers dans mon sac à dos. Je pris deux snif et je sentis mon cul s'ouvrir à mon fougueux rebeu.

Je lui en proposa et il refusa.

Je lui demandais s'il avait une capote et la seule réponse que j'eusse obtenu de lui est

"Ferme ta gueule sale pute".

En une fraction de seconde , son chibre me pénétrait littéralement. La douleur se faisait ressentir. Je repris du poppers pour m'aider.

Appuyé contre le muret, il a commencé à me défoncer. Les assauts de sa bite étaient intenses. J'avais du mal à encaisser ses coups de reins, et j'essayais de le faire ralentir mais rien à faire.

Ses mains sur mes hanches donner le rythme effréné de son envie, ses couilles claquaient sur mes fesses, et mon trou semblait être déchiré tellement il allait avec entrain!

Durant 10 bonnes minutes, il limait mon cul avec acharnement en répétant

"Bon cul, c'est bon, t'aime ça sale chienne..."

J'étais déchiré entre l'envie et la douleur, j'avais l'impression qu'il ne finirait jamais.

Je couinais et gemissait comme une pucelle qui découvre la sodomie.

Puis d'un coup, il ralentissait la cadence, il la sortait puis la rentrait. Il jouait avec ma rondelle et je couinais encore plus. Il me fit mettre à 4 pattes sur le sol et il reprit son acharnement sur mon cul.

En levrette, soumis à lui, limite je le suplais de finir tellement il me dénonçait le cul.

En quelques minutes qui m'on semblé être une éternité il m'a pris comme une chienne en me claquant le cul. Je finissais par trembler.

Il finit par retirer d'un coup sec et je fus content de recevoir son jus. Les 2 premières giclées finirent dans mon cou et sur le haut de mon dos. Le reste étant sur mes fesses. Une dose impressionnante de sperme devait recouvrir mon corps. Je sentais ce jus chaud et épais sur moi.

Il essuya sa queue avec mon tee-shirt et me dit d'une voix très sévère

"Rhabille toi sale pute" tout de suite !

Je remis mon jock et mon tee-shirt sans pouvoir m'essuyer.

Il me regarde dans les yeux et me dit

"t'es une bonne lope, quand tu veux, je te baise.

Puis, il est parti comme ça en me laissant reprendre mon souffle.

À peine parti, je croise une patrouille de police qui me demande si ça va.

Je réponds que oui, je pus le sperme et le cul mais je m'en sors bien.

Voilà j'espère que cela vous à bien exciter.

Pour info, je n'ai jamais revu ce vigoureux rebeu !

Nico du 37

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 7 Janvier | 28 pages

Les nouvelles | 13

Du plaisir au sauna Jerry
Soirée chez Abdel Kylianpassif
Une nuit arrosée Vktrlmbrt
Proposition malhonnête Tortureetchatiment
Le mac rebeu Femelle
Mon parrain Meetmemz
Le pompier tire le gros lot Fabrice
Un fantasme Rixoo
Le bal du 14 juillet Fabrice
Baise avec Rachid Meetmemz
Grand Magasin Fabrice
Daron du poto Felix

Les séries | 15

Banquier | 2 | +2 Jfrancois60
1 | 2
Le batave et les rebeux | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Manutention sous tension | 2 | +1 Cocoww
1 | 2
Labyrinthe des plaisirs | 1 | +1 Mysterious1991
1
Visite de papa | 2 | +1 Helvetio
1 | 2
Long Play Versus Perfect Gliss | 1 | +1 Oakspirit
1
Entre potes | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Excitantes retrouvailles | 3 | +1 Max
1 | 2 | 3
12 janvier, + 79 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"action chiche ou vérité""premiere sodomie gay""visite médicale gay""histoire gay jeune""escort 02""cyrillo histoire""histoire depucelage jeune gay""cyrillo gay""maitre nageur gay""sexe shop gay""baise dans la voiture""blog gay chris""histoire sauna gay""histoire gay entre frere""gay abattage""cyrillo photo""branle mutuelle""recit gay sex""recit gay x""gay amiens""cirillo gay""histoire sexe inceste""mec ttbm""cyrillo 2018""pute à rebeu""joyeux anniversaire gay""histoire gay cyrillo""histoire gay jeune""plan sm gay""mec dial""histoires cyrillo""blog de cyrillo""recit premiere sodomie""histoire gay pere"cyrillogay"histoires de sex""histoire gay minet""je sodomise ma soeur""histoire gay routier"cyrillo"vide moi les couilles""trois bites dans le cul""hds gay""recit porno inceste""exhib parking""esclave sexuel gay""histoires zoophile""histoires gay arabes""gloryhole gay""tournante dans une cave""histoire de gay soumis""photo amateur gay""rugbyman gay""cyrillo dial"cyrilllo"elle suce pour la premiere fois""histoire gay sport""gay pisse""recit gay erotique""histoires cyrillo""histoire gay plage""histoire gay cyrillo""partouze a la plage""histoire érotique gay""mec soumis""histoire cyrillo""photo gay x""gai ero""cyrillo histoires""sauna california""le site de cyrillo""histoire cyrillo""image cul""gay daddies"cyrrilo"la bite a papa""porno gay pere et fils""cyrillo texte"