ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Dernier week-end de février ! Pleine lune ...

Il fait délicieusement doux ce matin et j'ai une forte envie de passer la journée sans masque et surtout sans fardeau vestimentaire ! Une randonnue en forêt Océane, rien de tel pour oublier ce monde bien gris et triste actuellement ... J'arrive vers 11h00 sur le parking à gauche juste après la discothèque le Traouc en venant d'Hossegor. Pas d'autre véhicule. Le top !

Baskets aux pieds, short et débardeur léger comme seuls vêtements et mon petit sac à dos. Dedans, une bouteille d'eau, de l'huile coco, un petit flacon de poppers, mon téléphone portable, un bon bouquin, ma fouta et un sandwich.

Je marche quelques dizaines de mètres et me sachant seul sur ce chemin, je me deshabille complétement et range mes affaires dans mon sac à dos. Le sol étant plus froid et très humide, je garde mes baskets et je continue ma marche vers le nord en direction de Vieux-Boucau... C'est très agréable de respirer la nature matinale. J'apercois deux chevreuils très élégants dans leur allure ! Des naturistes eux aussi ! Beaucoup de chemins sont inondés et je dois me détourner soit à gauche, soit à droite pour ne pas m'enliser ... Au bout d'une bonne heure en forêt, je rejoins la plage par de petits sentiers avant de m'installer à l'abri du vent, derrière un cabanon improvisé avec du bois flotté. Je vais me jeter dans l'océan. Il fait un peu frais et les embruns me mouillent légèrement avant de me plonger directement dans l'eau ! Si elles s'en souviennent les vagues vous diront combien pour ma zigounette j'ai chanté de chansons ! A 13 °C c'est du vite fait, bien fait et je remonte la plage en courant pour me frictionner avec ma fouta ! Je contrôle mon portable ! Un message ! C'est l'appel d'un jeune ami de Capbreton qui me demande s'il peut passer boire un café à la maison ! Rien que d'entendre sa voix ma bite reprend des mensurations de combat ! J'appelle aussitôt Gabriel et lui dit où je suis ! Ni une ni deux, il décide de me retrouver au plus vite ... Il laisse de côté son télétravail pour l'après-midi. Je lui envoie un texto " N'oublies pas ton drone, tu me retrouveras plus facilement." Je suis vraiment tout émoustillé de retrouver ce jeune et bel homme.

Je dévore mon sandwich et m'allonge toujours nu au soleil. 21°C à l'ombre.

Trois quarts d'heure plus tard, j'entends un sifflement assez strident à en être presque gênant. Je ne vois rien mais un appel de Gabriel me fait savoir qu'il remonte vers le nord et est à environ un kilomètre de moi ! Le drone est juste au dessus de moi et reste en position statique. Encore un petit quart d'heure et ce sera du bonheur ! Je me badigeonne le corps d'huile de coco restée solide mais qui fond vite dans mes mains et sur tout mon corps ! J'en passe vraiment partout. Ce parfum rend fou Gabriel ! Il va s'occuper du massage complémentaire ! J'adore ...

Il arrive et nos retrouvailles sont spontanées ! Il attrape ma bouche et m'embrasse avec rage. Rien de mieux pour me faire gonfler de plaisir. Je lui rends son baiser ... Comme je l'ai pressenti, il me demande de m'allonger et commence à s'occuper de moi. Lui aussi sans gêne aucune laisse son sexe bander au soleil de février. Qu'est-ce qu'il est beau !? Caresses, paresses, tendresse et petites claques sur mes fesses pour me faire retourner ! Il masse délicieusement et je me laisse aller sous ses doigts agiles. Il tourne, retourne, se détourne et place son petit cul juste au-dessus de mon visage. Ma langue ne fait qu'un tour ou plutôt mille tours ! Je happe comme je peux son sexe bien droit en m'aidant de ma main et l'avale en gorge profonde. Puis je lèche son petit trou bien préparé. J'ai l'impression de planer comme drogué par l'iode de l'Atlantique.

Il n'y a que le bruit des vagues et le souffle du vent du sud qui cassent le silence naturel de cet endroit magique et phallique à la fois ! Je suis allongé sur le dos avec ce bel éphèbe en soixante neuf au-dessus de moi qui avale et suce goulument ma douce queue bien raide ! La bouche occupée aussi, je caresse avec douceur de mes mains ointes à l'huile de coco le joli fessier de Gabriel en prenant soin de ne pas oublier son petit bouton frissonnant ... Une véritable communion des sens ! Nous jouissons plusieurs fois dans tous les trous et le temps nous fait oublier tout autour de nous ! Même le drone qui vient de tomber, faute d'énergie pour rester en l'air ! Rigolade ! l'appareil nous filme depuis plus de deux heures ! Nous pourrons nous régaler à visionner cet après-midi ! Avec Gabriel, j'ai l'impression d'avoir 20 ans ! J'ai déjà filmé quelques-uns de mes ébats et baignades avec son drone l'été dernier ! Gabriel est aussi un très bon et bel acteur ! C'est alors qu'un autre, mais plus sourd bourdonnement fait lever les yeux au ciel à mon Adonis.

Gabriel a les cheveux blonds, très blonds et très courts, aux yeux noirs, à la bouche pulpeuse, au corps imberbe dessiné comme sur une toile de Philippe Morillon ! Pas plus grand que moi. Un mètre soixante-dix sept. Mais bien plus fin ...Soixante-quinze kilos ...

J’ai rencontré ce garçon deux ans auparavant à cet endroit. Le dérailleur de son VTT s’était cassé... Quelle chance! Nous sommes repartis ensemble après une simple baignade... Je l’ai raccompagné chez lui à Capbreton... Le vélo dans le coffre ! Depuis, nous entretenons une très bonne relation malgré notre différence d’âge ! Il m'a avoué très vite être sous mon charme et qu'au contraire il se sent bien mieux avec moi qu'avec des garçons de son âge ! C'est réciproque ! Il a 28 ans et moi le double maintenant. Je lui ai fait découvrir les nuits au sauna et les vacances naturistes à Tulum au Mexique, au Salagou dans l'Hérault, en Corse, en Crète, ...

Je suis bien ! Tout est merveilleux aujourd'hui ...

" Il vole vraiment très bas cet hélico ! Ce n’est pas normal... Il recherche quelqu’un... C’est la gendarmerie ! " me dit-il.

L’oiseau Bleu passe à seulement vingt mètres au-dessus de nous... Un homme filme... Très vite, l'hélicoptère disparait vers le nord ! Nous sommes malgré tout dans leur archives... C’était très excitant... du porno aérien !Je referme les yeux ...J'ai déjà filmé quelques ébats et baignades avec mon drone l'été dernier ! Gabriel est un très bon et bel acteur ! L’hélico repasse encore deux fois, mais plus près de l’océan. Nous continuons de nous donner du plaisir sous les rayons du soleil ️. Gabriel est maintenant bien enfoncé sur ma bite et m'embrasse amoureusement... C'est lui qui donne le tempo de ses va et vient !

Je ferme les yeux à nouveau !

Le grondement de l’engin volant se fait à nouveau entendre... puis par-dessus ce bruit nous entendons : « Il est bientôt 18H00 ... Attention ! Attention ! couvre-feu imminent ! Rentrez chez vous... » , « Il est bientôt 18H00 ... Attention ! Attention ! couvre-feu imminent ! Rentrez chez vous... » Le haut-parleur répète et répète ces menaces puis disparaît encore ! Putain de pandémie... Adieu liberté !

Le temps est trop beau pour quitter cet endroit de rêve...

Des gars sortent de partout et passent devant nous à poil ou rhabillés... Certains courent pour rejoindre leurs voitures et repartent sans même porter un regard sur nous qui baisons à nouveau pour profiter pleinement de cette fin de journée... Habituellement, cela provoque des attroupements masturbatoires et de belles orgies masculines. Là, plus rien ! L'obéissance ...La forêt est presque vide maintenant... Gabriel est aux anges !

Nous jouons avec nos langues, nos mains, nos sexes à n'en plus pouvoir s'arrêter lorsque soudain, venant de nulle part surgit cet aigle aux rotors vrombissant ! La chevauchée des Walkyries résonne à tue-tête juste au-dessus de nous... C’est plus qu’effrayant... C'est l'apocalypse ! Now ...

Nous sommes fait comme des rats ! Il faut fuir pour ne pas être attrapé et verbalisé, voire emprisonné ...

Sans un mot, Gabriel s’effondre sur moi et crache du sang. Ses yeux révulsés m'implorent, emplis d’étonnements et restent ouverts, fixent le vide puis le sable ... Ce n'est pas une caméra mais un fusil silencieux à lunette que pointe sur moi le gendarme assis à la porte de l’hélicoptère ! Je comprends vite que je dois déguerpir rapidement pour me cacher... Pourquoi le tireur n’avait t’il pas fait feu sur moi ? Pourquoi tuer Gabriel ! C'est maintenant ma peine forçat de l'amour ...Je pousse le corps ensanglanté de mon mignon avec un dernier regard ! Je n'ai pas débandé ...Je cours à toutes enjambées pour me réfugier à l’abri sous les pins derrière un buisson d'ajoncs.

Je suis entièrement nu et fragile comme un oisillon tombé du nid. Je me sens vulnérable, traqué comme un gibier innocent ! À la merci de la mort qui me poursuit ! Pourquoi ?

Des balles sifflent juste près de mes oreilles... À quelques mètres des buissons flambent... Une fumée épaisse et étouffante me contraint à sortir de ma cachette ! Courir... Oui mais jusqu'où ? Malgré ma peur je sens que je bande très fort . Je suis hyper excité par cette folie Covidienne...

Je vois deux gendarmes à cheval diriger leurs montures vers moi... Ils ont dégainé leurs sabres étincelants et hurlent comme des chiens et m'imposent de me rendre... Mon sexe prend des proportions énormes ! J’ai très chaud et mon cœur est près d'imploser... Pas le temps de me caresser et de faire disparaître cette merveilleuse érection ...

Finalement, je cède et sors de ma cachette ! Les deux cavaliers m’attrapent chacun par un bras et m'emmènent comme volant entre les deux destriers blancs... Au galop, tout va très vite, mes pieds parfois raclent le sol ! Ma queue reste gaillarde et me brule ! Un des deux guerriers me lacère d'incisions fines le ventre avec son sabre, je saigne ... Ils me jettent sur un groupe d’hommes tout aussi nus que moi... Certains sont morts, ruisselant de sang qui rougit le sable... D’autres, râlent en se masturbant une dernière fois sous les rires des gendarmes qui les achèvent après leur jouissance. A quand mon tour ? Le sperme se mêle au sang ! La vie, la mort se ressemblent ... La forêt est incandescente ! Les chevaux nous piétinent, une meute de chiens commence à dévorer les corps. J'ai des spasmes profonds et je jouis sans me toucher ! Enfin la délivrance, je crie ! Mon sexe libère ma semence qu'avale une bouche miraculeuse ...Est-ce cela la petite mort !

" Hé, réveille-toi ! Pourquoi cries-tu ainsi ? Cà fait une bonne heure que tu dors et que tu bandes à fond "

J'ouvre les yeux. Gabriel a la tête sur mon ventre léchant mon sexe ramolli ! Ses lèvres ont la brillance de mon sperme ! Il s'avance vers ma bouche et nous nous embrassons tendrement ! Ouf, ce n'est qu'un mauvais rêve ... Des effets de la pleine lune et du poppers avant que je ne m'endorme pendant que mon protecteur jouait de son talent de bon suceur !

17h30 ... L'hélico est bien passé mais, pas de feux, pas de chevaux, pas de sang, Gabriel bien vivant, ...

Il est temps de repartir avant le couvre-feu en attendant une autre aventure à la plage !

Amicalement ...

Tounu40

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 21 Janvier | 34 pages

Les nouvelles | 19

Cousins rebeu Meetmemz
Dortoirs Meetmemz
Entre vrais mecs Meetmemz
Mon demi-frère Meetmemz
Séduit dans les douches Meetmemz
Tournante en cave Meetmemz
Troisième mi-temps Meetmemz
Dressé par deux Racailles Ceven X
Torride Fraicheur ... Nei
Un rêve devenu réalité Graham
Un tour chez le médecin TomParis
Un resto inoubliable TomParis
Le mec à Avignon Micseon
Rafael, tu me manques Nicolas 89
Sortie de boite Fabrice
Lolito Matt
Apéro entre voisins Benishere4sex
Karma Gillandes
Aprèm chaude Steeve

Les séries | 15

Stagiaire | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Après le confinement | 2 | +1 Aurel
1 | 2
Bavure policière | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Cumdump au sauna | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
L'initiation d'Antoine | 4 | +1 Sylvainerotic
12 | 34
Piscine | 4 | +1 Camozzzor
1 | 2 | 3 | 4
La fouille | 8 | +1 Jam
1 | 2 | 1 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
27 janvier, + 85 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoires cyrillo""blog ttbm"cyrillo.biz"langue dans le cul""cyrillo dial""histoire sexe gay""histoire de mec gay""histoire érotique gay"jupimail"histoire gay frere""histoires gay entre hommes""photo gay nu""recit x gay""j'aime le sperme""recit gay sexe"actifsoumisciryllo"histoires gay cyrillo""histoire erotique inceste""cyrillo gay""cyrillo biz""histoires gays gratuites""histoire d inceste gay""force gay"ciryllo"cyrillo photo""histoire gay meilleur ami"hdsgay"photo x gay""cyrillo gay""histoire de sexe entre hommes""cyrillo free"cyrillo.com"histoire gay piscine""histoire anal""cyrillo dial""histoires cyrillo""histoire gay lycée""nudiste gay""gay puceau""sauna libertin dijon""histoire gay scato""recit gay inceste""histoire rebeu gay""histoire gay black""photo gay nu""histoires de sexe entre hommes""visite medicale gay""mon clubgay""histoire gay piscine""histoires sexe gay""histoire de baise entre mecs""cyrillo histoires gay""blog de cyrillo""histoire gay sauna""recit hds""gay soumis""premiere sodo""histoire gay hard""gay slip""partouze a la plage""histoires gay eros""exhib dans les bois""histoire gay arabe""premiere sodomie homme""cyrillo histoires""gay x""jockstrap gay""action ou verite chaud""histoire gay grosse bite"