ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode | Épisode précédent

La rencontre qui a changé ma vie

Chapitre 3 |  Chez Deejay

C’est encore moi, Oliver, l’étudiant à l’université de Miami. Pour tous ceux qui ne me connaissent pas (partie 1 de mon histoire : « La rencontre qui a changé ma vie » / partie 2 de mon histoire : « RDV après l’entraînement »), je suis un beau black au teint café au lait, de 18 ans, 1m86, sportif, bien dans ma tête et dans mon corps. Suite à mon installation à Miami pour mes études, j’avais dû mettre ma relation de deux ans avec Yassim, mon copain arabe d’origine syrienne. Par pur hasard, à la salle de sport j’avais rencontré et sympathisé avec Deejay. Deejay était l’incarnation d’un Dieu grec, c’était un joueur de football américain dans l’équipe universitaire de ma fac, 1m94 et que du muscle. Ce super black de 21 ans s’était révélé être super sympa et les pieds sur terre. Il n’était pas prétentieux. On s’entendait bien et on appréciait se voir tous les jours en faisant nos séance de musculation. Le jour où j’étais vu voir l’entraînement de Deejay, les choses avaient dérapées à la salle de sport en soirée. Après plusieurs semaines amicales ou l’on avait appris à briser la glace, ce samedi soir c’était ma chatte que Deejay avait brisé avec amour et tendresse. Après deux heures de baise câline, Deejay me proposait de passer le reste de la nuit chez lui. Il était déjà minuit et heureusement pour nous deux, nous n’avions pas cours le dimanche.

Deejay a commandé un Uber en sortant de la salle de musculation. Sur le chemin de sa maison, Deejay a voulu me prévenir qu’il partageait sa maison avec un autre joueur universitaire. Son colocataire était un basketteur de 21 ans lui aussi, Shawn.

Deejay : « Shawn est comme toi, Oliver . »

Oliver : « C’est-à-dire ? »

Deejay ; « Il est beau comme toi. Il a la peau ambrée et café au lait comme toi »

Oliver : « On a autre chose en commun ? »

Deejay : « Il est musclé fin comme toi, et il est gay comme nous deux. »

Le club semblait s’élargir : après Deejay et moi, après les deux jeunes étudiants asiatiques à la salle de musculation qui avaient été les témoins de nos instants de passion … voilà que le colocataire de Deejay était aussi gay. Plus on est de fou, plus on rit !

La question me brulait les lèvres et il fallait que je la pose pour être rassuré.

Oliver : « Vous avez déjà couché ensemble ? »

Deejay : « Non, mon amour, Je te jure tu es le premier depuis bien longtemps. J’ai eu quelques coups de bites au lycée avec des camarades de classes. J’ai eu quelques plans de branlette avec des coéquipiers de football. Mais, tu es le premier mec qui me fait tourner la tête. »

Deejay : « Shawn est exhibitionniste, comme moi. Il aime se balader à poil à la maison, sans pudeur. Et Shawn est ouvertement gay, pas comme moi. Il ramène souvent des mecs à la maison et il baise partout sans prise de tête. »

Les choses étaient dites et elles avaient le mérite d’être clair. Merci à Shawn, Deejay se sentait libérer et même fier de me ramener chez lui. La voiture s’arrêta devant une belle maison en banlieue de Miami. La lumière était encore allumée malgré l’heure tardive. Nous voici, devant chez Deejay, il met les clefs dans la serrure. En ouvrant la porte, on entendant des bruits qui nous laisse penser que Shawn n’était pas seul et qu’il était en train de se tenir en forme en faisant du sport en chambre. Oui, c’était bien ça, mais ce n’était pas dans la chambre mais la salle à manger. C’est peu dire. Imaginez la scène : deux jeunes blacks de 18 ou 19 ans étaient allongés sur la table de la salle à manger. Un grand black café au lait de 1m97 était en train d’enculer un jeune black et en même temps, ce mâle actif et dominant travaillait la chatte de l’autre avec 3 doigts. On aurait dit une scène d’un film porno. C’était vrai, c’était en réel.

Sans se démonter, sans sortir sa bite et sans arrêter son plan cul à trois, Shawn me salua. Deejay fit les présentations.

Deejay : « Shawn, Je te présente Oliver. »

Shawn : « Salut, Oliver et soit le bienvenu chez nous. »

Oliver : « Bonsoir, Shawn. Enchanté. Surtout ne t’arrête en si bon chemin. Continue de te faire plaisir. »

Shawn : « Excusez-moi les mecs, je ne connais pas les noms des deux salopes que j’ai levé. Ce sont deux bonnes salopes qui aiment la bite. Elles étaient chaudes ces salopes et elles avaient envie de se mettre. »

Oliver : « C’est bien, profites-en ! »

C’était la première fois, que j’avais eu une telle entrée en matière de cette façon. Shawn ne se prenait pas la tête et il était sans pudeur et sans tabous. Même si j’étais ouvertement gay, j’aurai été gêné de me faire surprendre en pleine partie de cul, pas Shawn. Il était complètement naturel. Comme si on avait toujours été amis.

Deejay et moi sommes allés dans la chambre de Deejay. On a fermé la porte car nous voulions préserver notre intimité et notre amour naissant. Pas question de partager ! Deejay m’a sauté dessus et il m’a roulé une pelle d’enfer. Deejay m’a déshabillé. Nous allions commencer la seconde mi-temps. Nous sommes allés tous les deux prendre une douche. Cette douche a été l’occasion de faire naître le désir et de réveiller nos sens. Après nous être sécher, je me suis retrouvé sur le lit de Deejay à quatre pattes, le cul offert à Deejay. Il y a mis sa langue et il est venu me lécher la chatte avec application et amour. Deejay prenait son pied à me mouiller la chatte à fond. Il me préparait la chatte avec un doigt et sa langue, avec deux doigts et sa langue, avec trois doigts et sa langue, avec 4 doigts. J’étais comme une chienne en chaleur, j’avais envie que les 24x7 cm de la bite de Deejay remplace ses doigts. Nous avons commencé un 69 qui a bien duré trente minutes. Je suçais la bite de mon homme, pendant qu’il continuait à jouer avec ma chatte. Je m’avais connu des préliminaires aussi chauds et sensuel. Pendant notre 69, nous ne faisions plus qu’un.

Oliver : « Deejay encule-moi, mon amour. »

Deejay : « Ok, ma biche. »

Deejay m’a mis sur le dos, Il a relevé mes jambes et il est venu se mettre devant ma chatte en chaleur. Deejay s’est allongé sur moi, il m’a embrassé et en même temps j’ai senti sa bite entrée en moi. Deejay m’a enculé avec une tendresse infime au début. Deejay n’était pas en moi pour prendre son pied, Deejay était en moi pour me satisfaire et me faire jouir de la chatte. Deejay m’a enculé ainsi pendant 45 minutes. Il a alterné les moments de baise câline et les moments plus dominateurs. Malgré la climatisation de la chambre, Deejay perlait de sueur avec tous ses coups de bites puissants. Quant à moi, mes cris étaient la marque de ma totale satisfaction. J’ai adoré lécher sa peau et goûter les perles de sueur suaves de mon amoureux. Deejay lui a adoré me téter les seins tout en m’enculant. J’ai joui une fois sans me toucher, c’était la deuxième de la soirée que je jouissais sans me palucher la bite. Après cet accouplement sensuel de face, Deejay m’a fait mettre sur le côté. Il a changé de position sans sortir sa bite. Il m’a bourré la chatte sur le côté pendant 15 à 20 minutes. Il m’embrassait en même temps qu’il enfonçait sa bite bien au fond. Cela me laissait pousser des cris de plaisir bien sûr. Puis, Deejay m’a fait mettre sur le ventre, il a encore changé de position sans sortir sa bite de mon cul en chaleur. Deejay s’est allongé sur mon dos, j’avais ses 24 cm bien au fond de moi. C’est ma position préférée. Il m’a enculé ainsi pendant encore 20 minutes. Le corps de Deejay était en sueur, mais il ne voulait pas abandonner la bataille. Deejay était actif et il tenait à le montrer et le prouver. Deejay m’a enculé sans interruptions pendant au moins 1 heure 30 sans sortir sa bite de ma chatte, Il a joui 2 fois en moi. Deejay assurait comme jamais son rôle de mâle dominant et sa mission de satisfaire sa femelle.

Après ce moment de dur bonheur, nous sommes allés nous doucher. Deejay était en sueur de la tête aux pieds, les gouttes lui coulaient. De mon côté, j’avais le cul rempli de son sperme chaud et onctueux. Comme d’habitude, la douche était aussi l’occasion de se frotter mutuellement le dos et les reste du corps, de se caresser, de s’embrasser. Il fallait que je sois prudent car Deejay rebandait déjà. Deejay avait envie de manger et de boire quelque chose après tous ces efforts physiques., nous sommes descendus au rez-de-chaussée à poil bras dessus, bras dessous. Jamais complètement zappé le colocataire de Deejay, Shawn. Nous sommes allés dans la cuisine. Shawn était là, lui aussi à poil en train de manger et de boire après l’effort. Le grand basketteur universitaire, qui partageait la maison avec Deejay, était ouvertement gay et il adorait faire le show en baisant. Les deux jeunes blacks, qu’il avait enculé sur la table de la salle à manger, étaient maintenant allongés. Ils étaient assoupis sur le canapé du salon après cette partie de sexe à trois. Cette maison était la maison de la débauche gay. Nous étions tous les 3 (Deejay, Shawn et moi) à poil, comme dans un camp de nudiste, nos queues à l’air en train de manger et de boire quelque chose et en train de parler de nos exploits

Shawn : « Alors, Deejay, c’est comment l’amour au masculin ? C’est le premier mec qui tu ramènes à la maison »

Deejay : « C’est 100 fois mieux qu’avec une meuf. Oliver compte pour moi. »

J’ai rougis en entendant cette révélation qui me touchait au plus au point.

Shawn : « Alors Oliver, ton mâle a assuré ? C’est un bon coup de bite. »

Oliver : « C’est peu dire. Et pour moi aussi, Deejay compte beaucoup. »

Shawn : « Arrêtez les mecs cela devient trop romantique à mon goût. A quand le mariage ? »

Deejay : « Ne te fais aucuns soucis, Shawn, tu seras invité à la noce. En attendant, j’ai envie de proposer à Oliver de s’installer chez nous. Il partagera ma chambre et j’assume les frais en plus. Si tu es d’accord, Shawn bien sûr ?

J’ai rougis à nouveau par l’empressement qu’avait Deejay de m’inviter à partager sa vie. Je n’étais pas un coup de bite sans lendemain. Deejay avait des sentiments pour moi.

Shawn : « Si c’est bon pour Oliver, c’est pour moi. »

Oliver : « Avec plaisir Deejay. »

J’ai roulé une pelle à Deejay pour le remercier de cette marque de confiance et de sa preuve d’amour. Shawn m’a tapé sur les fesses.

Shawn : “ Bienvenu chez nous, Oliver.“

Shawn a regardé les deux éphèbes blacks qu’ils venaient de sodomiser, et avec un sourire en coin ….

Shawn : “Je vous laisse les amoureux, j’ai du boulot à finir avec ces deux chiennes. Je les monte dans ma chamber et je vais continuer de les honorer.”

Oliver, en espérant que cette troisieme partie de mon histoire vous plaise?

Oliver Miami

Autres histoires de l'auteur : La rencontre qui a changé ma vie

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 21 Janvier | 34 pages

Les nouvelles | 19

Cousins rebeu Meetmemz
Dortoirs Meetmemz
Entre vrais mecs Meetmemz
Mon demi-frère Meetmemz
Séduit dans les douches Meetmemz
Tournante en cave Meetmemz
Troisième mi-temps Meetmemz
Dressé par deux Racailles Ceven X
Torride Fraicheur ... Nei
Un rêve devenu réalité Graham
Un tour chez le médecin TomParis
Un resto inoubliable TomParis
Le mec à Avignon Micseon
Rafael, tu me manques Nicolas 89
Sortie de boite Fabrice
Lolito Matt
Apéro entre voisins Benishere4sex
Karma Gillandes
Aprèm chaude Steeve

Les séries | 15

Stagiaire | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Après le confinement | 2 | +1 Aurel
1 | 2
Bavure policière | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Cumdump au sauna | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
L'initiation d'Antoine | 4 | +1 Sylvainerotic
12 | 34
Piscine | 4 | +1 Camozzzor
1 | 2 | 3 | 4
La fouille | 8 | +1 Jam
1 | 2 | 1 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
27 janvier, + 85 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"gays x"zobapapa"cyrillo dial""cyrillo dial"plansuce"histoire x gay""mec nu amateur""histoire minet gay""blog de cyrillo""histoire cyrillo"cyrillo.com"cyrillo pcul""gay hard""cyrillo biz""premiere pipe gay""vide burnes""photo gay nu""gay tournante"bukake"histoire gay douche""les histoires de cyrillo""histoires gay cyrillo""histoire gay sexe""histoire gay piscine"porno$"pute a rebeu"sexeshop"gay cyrillo""cyrillo histoire gay"ciryllo"mec torse nu""histoire soumis gay""autostoppeur gay""travesti pute""la bite de mon pere""auto fellation""histoires cyrillo""histoires erotiques gay""histoire gay plage""titof gay"cyeillocyrillo"histoire cyrillo""gay erog""x story histoires""cité beur""pute a jus""j'ai vu mon fils bander""histoire gay militaire""cyrillo histoires""histoires coquines gratuites""histoire gay entre frere""histoire gay cyrillo""recit gay mature""photo gay gratuit""histoire gay lycee""histoire zoophile gay""histoire soumis gay""blog gay francais""enculer par son chien""premiere sodomie gay""raidd bar paris""nu entre potes""cyrillo 2018""idm sauna""histoires cyrillo""cirillo gay""histoires coquines gratuites""photo de cul gay""recit erotique gay""recit cyrillo""cyrillo gay""grosse pute gay"