ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode

Entre frères hétéros | 2

Je me présente, je suis Théo. J'ai aujourd'hui 21 ans, et je vais vous raconter une histoire vraie qui s'est passée à la rentrée de septembre. En ce qui concerne ma description, je mesure 1m75 et je pèse environ 60 kilos, je suis plutôt mince avec de beaux abdos qui se dessinent sur mon torse, car je fais beaucoup de vélos. Mon corps est totalement imberbe, j'ai les fesses et le trou parfaitement lisse et seulement quelque légers poils sur les jambes. Concernant ma sexualité, je me considère comme hétéro puisque je sors d'une relation de 3 ans avec mon ex Caroline, et je me suis remis avec une nouvelle demoiselle, Alexia depuis peu. J'ai toujours été intrigué par le torse masculin des hommes et je me surprends de temps en temps à regarder le torse musclé de certains hommes. J'ai déjà eut des expériences que vous pouvez découvrir dans mon autre histoire "Baisé par le pote hétéro de mon frère" qui mélange une part de fiction et une autre de réalité et "Entre frère hétéro" totalement vraie. Si vous n'avez pas lu cette dernière, je vous conseille d'y jeter un œil, car cet épisode en est la suite.

J'ai deux frères, le premier, Thomas, âgé de 23 ans, un peu plus grand que moi et bien plus musclé grâce à de nombreuses séances de sport, des abdos bien dessinés, des pecs énormes, le torse légèrement poilu avec une ligne qui parcourt son corps jusque son caleçon, brun les cheveux court avec un sourire ravageur. Quand nous étions plus jeunes, j'ai déjà branlé les 18 cm de mon frère quelques fois, comme des ados devant un film porno. Mon frère est célibataire et ne cherche pas à se caser, il veut juste profiter de la vie, il enchaîne les conquêtes féminines sans trop de difficulté, visiblement, il a un très gros appétit sexuel. Mon second frère, c'est Julien, il vient tout juste d'avoir 18 ans, de moins en moins timide visiblement. Ils nous a annoncé à toute la famille qu'il était bi, il ne s'en cache plus, il baise maintenant à droite à gauche tout ce qui bouge, nos parents l'on bien pris, il en parle ouvertement avec lui. Il mesure 1m80, son corps est tout fin et totalement imberbe, il a quand même les épaules assez large, il a de large tétons plats sur ses pecs qui sont tout plats, comme son ventre. Il est brun les cheveux longs coiffés en arrière avec le visage rasé de prêt. Pour que la compréhension de l'histoire soit plus logique, je suis obligé de vous dire que bien plus jeune avec les frangins nous nous amusions à nous branler ensemble voir quelques fois mutuellement, puis plus il y a peu de temps, histoire que je raconte dans l'épisode "Entre frère hétéro".

Rien ne s'est passé depuis notre dernière fois. Aujourd'hui, nous sommes confiné avec mon père et mes deux frères depuis 3 semaines, sans rien faire, cela commence à être long. Ma mère, de son côté, travail en déplacement, son activité a augmenté avec l'épidémie, elle se déplace donc à l'hôtel la semaine. Un soir, après avoir bu quelques bières tous les quatre, nous avons décidé de regarder un film tous ensemble, chacun sous notre plaide. Mon père était seul sur son fauteuil à notre gauche, je me trouvais à sa droite, sur le canapé d'angle, Julien était lui aussi à ma droite suivi de Thomas allongé sur la méridienne. Julien a rapidement mis les pieds dans le plat en nous parlant de sexe. Il commençait à être en manque et nous en parlait sans retenu. Je pense qu'à ce moment-là nous l'étions tous un peu, seul mon père ne réagissait pas, il souriait juste et nous écoutait parler. À un moment de la discussion, Julien a récupéré la télécommande de la TV pour mettre une chaîne X.

"Qu'est-ce que tu fou ?" Lui demanda Thomas en riant.

"Je crois que ton frère est vraiment en manque" a répondu mon père lui aussi en riant.

"Bah quoi ?" Dit Julien d'un air innocent, on est entre mecs, c'est cool de regarder du X entre mecs, puis j'ai trop envie de me branler".

Je pense que sa réponse a mis un froid, l'ambiance était assez bizarre, tout le monde s'est arrêté de parler, chacun regardait le film X que Julien avait mis à la TV sans rien dire, je pense que nous étions chacun gêné, mais curieux de connaître la suite. Julien avait tout d'abord sa main dans son caleçon, puis je l'ai vu, à travers le plaide, baisser son jogging pour prendre sa queue et la branler correctement. Sans gène, il était en train de se taper une queue sous sa couverture tout en fixant la TV, je le regardais du coin de l'œil alors qu'un silence plombait toujours l'ambiance dans le salon.

En toute confiance, alors que nous entendions une blonde à forte poitrine se faire pilonner à la TV, Julien s'est retiré de son plaide pour se branler en toute tranquillité, sous nos yeux. Il était assis juste à côté de moi, son jogging descendu au niveau de ses cuisses et il branlait son énorme queue. Il faisait des vas et viens énergiques le long de ses 20 cm, tout en fixant du regard la TV. Je ne pouvais m'empêcher de regarder son gros membre qu'il astiquait alors avec vigueur. Je pense que Julien a vu que je ne pouvais m'empêcher de regarder sa queue énorme.

"Alors frangin ? Qu'est-ce que tu regardes comme ça ? Tu veux la sucer ?" Me dit-il tout en fixant la TV, en détournant rapidement son regard sur le mien.

"T'es con" lui ai-je répondu. Sa question m'avait glacé le sang, j'ai même répondu en bégayant.

"Allez, je sais que t'en a envie" A-t-il insisté. Je n'en reviens pas, à cet instant, je ne savais plus où me mettre.

"T'es vraiment en manque" ai- je juste répondu d'un ton un peu moqueur, et aussi énervé de me faire afficher comme ça devant mon père.

"Oui ! Tu as raison" a dit Julien "Viens me vider j'ai envie de cracher, et je vais pas gaspiller autant de jus" A cet instant il a passé sa main derrière ma tête pour faire en sorte de la baisser en direction de sa queue. Il m'énervait ce con, me faire afficher comme ça me donnait envie de l'insulter, j'essayais de retirer ma tête de sa main, mais il continuait.

"Je peux vous laisser vous amusez tranquillement" a dit mon père avant même que j'ai eut le temps de répondre à Julien. Sa réponse m'a paralysé, l'espace d'un instant, j'avais presque oublié qu'il était là, avec nous. Julien a gardé sa main derrière ma tête, même s'il a arrêté d'essayer de la rapprocher de sa queue. J'étais tétanisé, je n'osais plus bouger ni regarder personne.

"T'inquiètes Pah ! C'est cool" Lui dit Julien "C'est bon Théo" me dit-il ensuite "Papa sait qu'on s'amuse ensemble, on en a parlé et il s'en fou, viens me sucer maintenant faut que je crache"

Je n'en revenais pas, j'étais complètement déboussolé, de quoi avait parlé Julien avec Papa ? Il en avait parlé sans rien nous dire ? Alors que j'étais dans mes pensées, Julien appuyait toujours avec sa main, pour approcher ma tête de sa queue.

"Allez suces moi" répétait-il, plusieurs fois. Un silence plombait maintenant l'ambiance, de mon côté, je devenais de moins en moins résistant. Rapidement, son gland s'est retrouvé contre ma bouche. Julien utilisait alors sa seconde main, pour secouer sa queue contre mes lèvres, comme pour me faire comprendre d'ouvrir la bouche.

Après quelques instants, j'ai fini par l'ouvrir. En quelques secondes, les centimètres de Julien sont entrés jusqu'à venir taper au fond de ma gorge. Mon frère utilisait alors ma tête pour lui nettoyer son membre, dans de rapides va et vient, je me laissais faire totalement. Sa queue était vraiment énorme, elle me faisait baver à chaque fois qu'elle entrait en contact avec le fond de ma bouche. Julien gémissait de plus en plus, alors que ma gorge s'ouvrait toujours plus à chaque allez retour, jusqu'à finir par s'ouvrir totalement. J'ai senti ma mâchoire se déchirer au passage du gland de mon frère. Sa queue s'est inséré au plus profond de ma bouche centimètre par centimètre jusqu'à prendre possession de ma gorge en totalité, j'avais du mal a respiré, mais être son objet sexuel à ce moment-là m'excitait beaucoup.

Sans attendre, Julien a gémi de plaisir "Putain, c'est bon" répétait-il, alors qu'il s'enfonçait au plus profond de ma gorge. Il s'est ensuite arrêté un instant, il a utilisé la table basse pour y poser ses pieds, ce qui lui a permis de lever ses genoux, pour finalement me baiser la gorge, grâce à des mouvements de bassin, qu'il pouvait maintenant décoller du canapé. Ses reins effectuaient des mouvements de vas et viens contre ma tête, il me baisait la gorge comme s'il baisait un cul. Sa queue entrait et sortait de ma bouche violemment, de grands claquements raisonnaient dans le salon alors que je n'arrivais toujours pas à respirer. Au bout de quelques secondes de pénétration intense, j'ai senti son corps se raidir.

"Putain, je vais cracher, je vais cracher vas-y suces moi" cria Julien en se relâchant brusquement sur le canapé. À cet instant, j'ai repris possession de mes esprits, j'ai saisi par la main la queue de mon frère, mes lèvres se sont refermées sur son gland, pour le sucer énergiquement, tout en le branlant en même temps.

J'ai commencé à sentir des jets de sperme me remplir la bouche, alors que Julien gémissait de plaisir "Puuuuuuuutttttaaaaaiiiiiiiinnnnnnnn !!!!!!! Hhhhhuuuuuuuuuuuuuummmmmmmmmm !!!!! " A-t-il hurlé plusieurs fois, pendant que je me régalais de son jus, ce goût m'avait manqué, je me nourrissais littéralement de sa semance. Elle a un goût assez doux et délicieux, j'adore le vider et qu'il me récompense de son foutre. Après lui avoir nettoyer la queue, je me suis redressé, Julien s'est levé tout en remontant son pantalon.

"Pfiou" a-t 'il soufflé "Ca fait du bien, puis tu n'as rien gaspillé" dit-il en s'éloignant. Alors que je reprenais mes esprits, Thomas a profité de la situation pour aller se coucher, sans un mot, il s'est relevé avec son plaide, je pense que lui aussi a craché, car il s'est caché grâce à sa couverture. Quel bon jus celui de Julien, je n'avais pas goûté à du sperme depuis un moment maintenant, et savoir en plus que je me nourris de celui de mon frère m'excite encore plus, j'étais en train de reprendre mes esprits, toujours assis sur le canapé lorsqu'une timide voix est venue me poser les pieds sur terre.

"C'était bon ?" Me demanda mon père timidement. Putain, sa question m'a glacé le sang, la scène précédente m'avait tellement excité que j'en avais oublié le reste. Je n'osais pas le regarder, il était encore là, assis sur son fauteuil et il avait assisté à toute la scène. J'étais totalement tétanisé, un long silence a suivi sans que je réponde.

"Et moi ? Dit-il en chuchotant "Je dois gaspiller ?" A-t-il soufflé d'un air un peu gêné. Je n'en reviens pas, mon père veut que j'avale son jus ? Je ne savais pas à quoi il pensait à cet instant, je suis resté là, sans bouger, sans répondre.

"Tu en as peut-être eut assez" a-t'il continué alors que je restais toujours sans voix. J'avais à la fois peur de la suite, mais très excité de ce qu'il pouvait se passer.

"Non-non c'est bon, t'inquiètes" lui ais-je balbutié timidement, avec la voix tremblante, en fait mon corps tremblait entièrement à ce moment-là.

Sans attendre, mon père s'est levé doucement, son plaide a glissé le long de son corps pour s'effondrer au sol, il était debout, torse nu et en short. Je ne vous ai jamais parlé de mes parents, mais ils ont tous les deux 39 ans, ils nous ont eut très jeune mon frère et moi. Mon père est un homme mesurant 1m85, son torse est carrément sexy, assez mince, mais tout en muscle, des pectoraux fins, mais très larges, son torse est légèrement poilu, ses tétons sont énormes et plats, plus gros qu'une pièce de 2 euros, ses épaules sont bien gonflées et bien dessinées. Il a des abdos fins, mais très larges, il est tout en muscles, mais pas gonflé comme avec de la musculation. Je n'en revenais pas, je me suis mis à bander direct en le regardant, mon père souriait, mais ne me regardait pas, il s'est approché de moi timidement, je le regardais par petit mouvement de tête, je pouvais voir que lui aussi avait l'air très gêné.

J'étais assis sur le canapé et rapidement le short de mon père s'est retrouvé sous mes yeux. Je pouvais voir dans la pénombre de l'éclairage produit par la télévision, une grosse bosse. Mon cœur battait fortement, j'avais l'impression que ma poitrine allait se déchirer, alors que mon père faisait glisser son short le long de ses jambes. Il a fallu quelques secondes pour que sa queue se présente sous mes yeux, en érection, elle était assez longue et grosse, 20 bons centimètres, je dirais. Sans dire un mot, il a commencé à se branler devant moi. Mon cœur ne s'arrêtait pas de battre, je pouvais voir cette énorme queue, celle qui avait pilonner ma mère pour me faire venir au monde. En levant les yeux, je voyais un filet de poil parcourir ses abdos musclés, jusqu'à remonter sur ses magnifiques pecs. Mon père ne me regardait pas, il avait la tête en l'air, il se branlait tout en expirant, sans faire de bruit. Je ne savais pas trop si je devais le sucer, ou attendre qu'il éjacule. Je regardais sa main musclée branler rapidement sa grosse queue sous mes yeux, ses abdos étaient totalement contractés devant moi. Mon cœur ne s'arrêtait toujours pas de battre, je bandais aussi à mort, mon père était en train de se branler sous mes yeux, dans la volonté de me nourrir de son jus, la même semence qui m'a mise au monde allait bientôt finir dans ma bouche.

Les secondes me paraissaient des heures, j'ai fini par ouvrir doucement la bouche, bien grande pour l'approcher du gland de mon père. Sous ses mouvements rapides de vas et viens, son gland a fini par toucher mes lèvres, plusieurs fois. Mon père s'est mis à rire.

"T'es gourmand" me dit-il en chuchotant, je n'ai pas répondu, j'étais toujours la gueule ouverte devant lui, son gland continuait de me caresser les lèvres. Mon père s'est finalement mis à gémir, un gémissement roque et étouffé comme pour ne pas faire de bruit.

"Je suis en train de cracher" a t'il chuchoté. Sans attendre, j'ai gobé sa queue dans ma bouche, j'ai commencé à sucer son gland ce qui l'a fait immédiatement sur sauter. Il a alors retiré sa main de sa queue en gémissant, cela m'a permis de pouvoir le sucer complètement. J'avais désormais son membre dans ma bouche, et je le suçais sans retenu. La queue qui avait fait de moi un homme, me servait maintenant de jouet. J'ai senti plusieurs gros jets de sperme me remplir la bouche, pendant que je continuais de le sucer, tout en le branlant. J'entendais la voix grave de mon père gémir, pendant que je me nourrissais de son jus, mon cœur battait toujours aussi fort et j'avais l'impression que je pouvais jouir à tout moment.

Après avoir tout avalé, je continuais à sucer cette énorme queue pour bien la nettoyer. A ma grande surprise, mon père a mis ses mains sur ses hanches, et me laissait faire. Il ne débandait toujours pas, je continuais à le sucer tout en le branlant, je n'en reviens pas, il venait de me cracher dans la bouche et visiblement il en demandait encore, j'étais en train de sucer la grosse queue de mon père et je bande rien que d'y penser à nouveau. J'ai gouté et avalé la semence qui m'a mise au monde, j'ai encore le goût dans la bouche surtout que mon père crache énormément. Après l'avoir sucé plusieurs minutes, une idée m'est venue à l'esprit, mon cœur battait terriblement, je ne savais pas ce qu'il pouvait se passer après ça. J'ai lâché son membre pour me mettre à 4 pattes devant lui sur le canapé, puis j'ai baissé mon pantalon pour lui offrir mon cul, sans dire un mot. Je ne pourrais jamais savoir sa réaction à cet instant, mon cœur battait tellement fort que je n'ai même pas entendu s'il a rigolé ou non, j'avais peur qu'il me prenne pour un fou. J'attendais qu'il vienne me fourrer sa queue en moi, et rien ne se passait. J'ai laissé reposer ma tête contre l'appuie-tête du canapé, ce qui m'a permis de libérer mes mains, afin de m'en servir pour écarter mon cul. J'offrais à mon père la vision de mon trou imberbe, pour lui faire comprendre de venir me sodomiser. Chaque seconde me paraissait être une éternité. J'ai entendu mon père remonter son short, puis il a commencé à partir, j'avais envie de pleurer, j'avais honte, j'avais offert mon cul à mon père et il était en train de partir.

A suivre ...

Théo3869

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 21 Janvier | 34 pages

Les nouvelles | 19

Cousins rebeu Meetmemz
Dortoirs Meetmemz
Entre vrais mecs Meetmemz
Mon demi-frère Meetmemz
Séduit dans les douches Meetmemz
Tournante en cave Meetmemz
Troisième mi-temps Meetmemz
Dressé par deux Racailles Ceven X
Torride Fraicheur ... Nei
Un rêve devenu réalité Graham
Un tour chez le médecin TomParis
Un resto inoubliable TomParis
Le mec à Avignon Micseon
Rafael, tu me manques Nicolas 89
Sortie de boite Fabrice
Lolito Matt
Apéro entre voisins Benishere4sex
Karma Gillandes
Aprèm chaude Steeve

Les séries | 15

Stagiaire | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Après le confinement | 2 | +1 Aurel
1 | 2
Bavure policière | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Cumdump au sauna | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
L'initiation d'Antoine | 4 | +1 Sylvainerotic
12 | 34
Piscine | 4 | +1 Camozzzor
1 | 2 | 3 | 4
La fouille | 8 | +1 Jam
1 | 2 | 1 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
27 janvier, + 85 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"gay matures"histoiresx"gay touzeur""histoires inceste gay""hds gay""recit hds""xstory gay""dressage de lope""les histoires de cyrillo""visite médicale gay"gai-eros"histoire gays""histoire gay crade""cyrillo biz""histoire gay vestiaire""histoire premiere sodomie""histoire gay vieux""hds gay""recit depucelage gay""recit hard""histoire gay piscine""recit bondage""histoire gay jeune""avaleur de sperme""histoire gay sauna""je suce mon frere""histoire gay vestiaire""gay uro""cyrillo xxl""histoire de baise gay""histoire routier gay""sodomie masculine""photos gay gratuites""histoires gay cyrillo""recit gay internat""partouze à la plage""histoires coquines gratuites""histoire gay x""histoire gay black""hds recit""histoire cyrillo"cyrillo.complansmcyrillogay"histoires cyrillo""histoire gay frere""recit gay internat""pute a jus gay""mon clubgay""recit depucelage""cyrillo histoires gay""pute a jus gay""recit de cul""histoire de cul gay"cyrillo.com"histoire gay ado""photo gay x""soumis gay""blog histoire gay""dépucelage gay""enculée par son chien""branle en foret""esclave sexuel gay""recit beur gay""photo gay x""gay cyrillo""histoire gay x""amateurs gay"ciryllo"histoire de sex gay""blog de cyrillo""gay erog""soumission gay""histoire x gay""roux gay""les histoires de cyrillo"cyrillo.com"histoire gay routier""vide couille""cyrillo 2018"