ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Entre frères hétéros | 1

Je me présente, je suis Théo. J'ai aujourd'hui 21 ans et je vais vous raconter une histoire vraie qui s'est passée cet été. En ce qui concerne ma description, je mesure 1m75 et je pèse environ 60 kilos, je suis plutôt mince avec de beaux abdos qui se dessinent sur mon torse, car je fais beaucoup de vélos. Mon corps est totalement imberbe, j'ai les fesses et le trou parfaitement lisse et seulement quelque légers poils sur les jambes. Concernant ma sexualité, je me considère comme hétéro puisque je sors d'une relation de 3 ans avec mon ex Caroline, et je me suis remis avec une nouvelle demoiselle, Alexia depuis peu. J'ai toujours été intrigué par le torse masculin des hommes et je me surprends de temps en temps à regarder le torse musclé de certains hommes. J'ai déjà eut des expériences que vous pouvez découvrir dans mon autre histoire "Baisé par le pote hétéro de mon frère" qui mélange une part de fiction et une autre de réalité. 

J'ai deux frères, le premier, Thomas, âgé de 23 ans, un peu plus grand que moi et bien plus musclé grâce à de nombreuses séances de sport, des abdos bien dessinés, des pecs énormes, le torse légèrement poilu avec une ligne qui parcourt son corps jusque son caleçon, brun les cheveux court avec un sourire ravageur. Voir son torse en sueur lorsqu'il rentre de son jogging me donne chaud. J'ai un peu honte de l'avouer, mais une fois sous la douche, en me caressant les fesses, j'ai déjà imaginé que mon frère était derrière moi, ses abdos collés contre mon corps, et ses 18 cm qui caressent mon intimité prête à la pénétrer, ce jour-là mon doigt est entré sans difficulté. Quand nous étions plus jeunes, j'ai déjà branlé mon frère quelques fois, comme des ados devant un film porno je connais donc bien la taille de sa queue. Mon frère est célibataire et ne cherche pas à se caser, il veut juste profiter de la vie, il enchaîne les conquêtes féminines sans trop de difficulté, visiblement, il a un très gros appétit sexuel. Mon second frère, c'est Julien, il vient tout juste d'avoir 18 ans, assez timide, il mesure 1m80, son corps est tout fin et totalement imberbe, il a quand même les épaules assez large, il a de large tétons plats sur ses pecs qui sont tout plats, comme son ventre. Il est brun les cheveux longs coiffés en arrière avec le visage rasé de prêt. Pour que la compréhension de l'histoire soit plus logique, je suis obligé de vous dire que bien plus jeune avec les frangins nous nous amusions à nous branler ensemble voir quelques fois mutuellement, mais jamais rien de plus. Bon ok, j'ai déjà avalé le sperme de Thomas une fois, histoire de goûter. 

Pour en revenir à mon histoire, elle s'est donc déroulée le mois dernier, au mois de juillet. Comme chaque année, mes parents partent en vacances et nous laisse la maison. Étant donné que Julien est majeur, il a choisi de rester avec nous. Presque tous les soirs, nous invitons les potes pour animer la maison. Ma copine est partie de son côté en vacances avec ses parents au Canada, pour voir de la famille, j'étais en mode célibataire jusqu'au mois de septembre. Tous les soirs, mon frère Thomas nous raconte ses exploits sexuels et ça m'excite énormément. Il nous raconte qu'il aime les sodomies bien fortes, se faire sucer en gorge profonde et que peu de femmes arrivent à tenir le choc. Je dois avouer que son corps m'excite et que l'un de mes fantasmes est de pouvoir me faire baiser par ce bel étalon. Au fil des soirées, avec l'alcool, j'espère un soir pouvoir le sucer, mais rien ne marche, je ne savais pas trop comment m'y prendre. 

Lors d'une soirée, Julien nous a annoncé qu'il s'est trouvé une copine depuis peu, et qu'ils vont bientôt passer à l'acte, il nous a demandé à tous des conseils. Thomas lui a conseillé un petit massage pour commencer les préliminaires, puis bien entendu, ensuite, il n'y est pas allé de main morte pour lui expliquer comment s'y prendre. Après plusieurs bouteilles de vodka descendues, nous sommes allés nous coucher, je suis parti dormir avec Julien pour laisser la place aux potes de Thomas, qui avaient trop bu pour pouvoir rentrer. Comme à mon habitude, je me suis couché nu, alors que Julien lui était resté en boxer, nous avons fini par éteindre la lumière pour aller dormir, avec la lumière de la rue qui apparaissait au travers des volets bois, il faisait légèrement sombre dans la chambre. Lors d'une soirée, Julien nous a annoncé qu'il s'est trouvé une copine depuis peu, et qu'ils vont bientôt passer à l'acte, il nous a demandé à tous des conseils. Thomas lui a conseillé un petit massage pour commencer les préliminaires, puis bien entendu, ensuite, il n'y est pas allé de main morte pour lui expliquer comment s'y prendre. Après plusieurs bouteilles de vodka descendues, nous sommes allés nous coucher, je suis parti dormir avec Julien pour laisser la place aux potes de Thomas, qui avaient trop bu pour pouvoir rentrer. Comme à mon habitude, je me suis couché nu, alors que Julien lui était resté en boxer, nous avons fini par éteindre la lumière pour aller dormir, avec la lumière de la rue qui apparaissait au travers des volets bois, il faisait légèrement sombre dans la chambre.

"J'ai peur d'être ridicule" me dit Julien.
"Comment ça ? Avec ta chérie ?" Lui répondis-je
"Oui", m'a-t-il dit timidement.
"Fais comme t'as dit Thomas, tu commences par un massage, et le reste suivra tout seul" lui ais-je conseillé.
"Le truc, c'est que je n'ai jamais massé personne" me dit Julien
"T'inquiètes pas, c'est facile, il ne faut pas être trop brusque et y aller au rythme des sensations de ta partenaire."
"Mouai, je sais pas trop si j'y arriverais" Mon frère me faisais de la peine.
"Tu veux essayer sur moi ?" Lui ais-je proposé "Tu verras, rien de compliqué" Julien a accepté de me masser, suite a mes conseils, je me suis allongé sur le ventre et lui s'est assis sur mes fesses, en commençant par me masser les épaules doucement.
"Tu en penses quoi ?" Me dit-il
"C'est très bien, si tu y vas doucement, tu ne risques pas de lui faire mal."
"Et ensuite ?"
"Ensuite, tu descends petit à petit, le long de son dos" Julien s'est exécuté jusqu'à arriver en bas de mon dos, je sentais ses mains parcourir mon corps de haut en bas et c'était très excitant, je voulais voir jusqu'où il allait aller "Et si tu sens que ta partenaire ne dit rien, tu peux commencer à lui caresser les fesses." 

J'ai été surpris de voir que Julien me massais maintenant les fesses, ça m'excitait énormément, j'étais le professeur de baise de mon jeune frère et il obéissait à ce que je lui disais, la situation était comme même délirante, mais je pense que sans les effets de l'alcool, rien de tout ça ne se serait passé. J'ai décidé d'en rajouter pour voir jusqu'à où irait Julien. Je bougeais maintenant mes fesses au rythme de ses caresses en poussant de petits gémissements. Naturellement, Julien est venu passer une main le long de ma raie, assez rapidement dans un premier temps, puis plus lentement ensuite, je sentais son index insister sur mon trou de plus en plus, jusqu'à essayer de le pénétrer. Je n'en revenais pas, mon jeune frère encore puceau était en train d'essayer d'enter en moi avec son doigt, en un coup sec, il a réussi à en enfoncer un premier, un peu trop rapidement à mon goût, ce qui me fit sursauter avec un aîe. 

"Je t'ai fait mal ?" Me dit-il
"Oui, un peu, il faut y aller plus doucement."
"C'est que c'est sacrément serré."
"C'est normal, il faudra que tu lui bouffes le cul ou le vagin avant, pour un peu humidifier" lui ais-je dit en rigolant, je ne m'attendais pas à la suite, mais Julien est directement venu plonger sa tête entre mes fesses, pour venir lécher mon trou avec sa langue, visiblement, il prenait ce cours très au sérieux. Je me suis immédiatement mis à gémir de plaisir, il me bouffait littéralement le cul sans s'arrêter, sa langue me léchait la rondelle, pendant que ses lèvres embrassaient mon cul, et ma raie. Il faisait ça très bien alors que moi, je lui offrais mon trou comme une femelle. 

Après une dizaine de minutes, Julien est revenu s'asseoir sur moi, sur mes jambes cette fois-ci. J'étais complètement dans les nuages, il avait visiblement profité pour s'être relevé pour enlever son caleçon, je sentais sa queue bien dure reposer entre mes fesses, qu'ils écartaient maintenant de ses deux mains. Grâce à un léger coup de bassin, il est venu présenter son gland contre mon trou. Sa queue avait l'air énorme, j'étais terriblement excité, j'ai toujours vu mon petit frère comme un enfant, et maintenant, j'avais sur moi un homme prêt à faire de moi sa femelle. Julien avait son gland prêt à pénétrer mon intimité, et il continuait à masser mes fesses.
"Et si j'ai envie de la pénétrer ?" Me demanda-t-il en chuchotant
"Tu donnes de légers coups de bassin pour que ta queue entre doucement" sans perdre le nord, il a commencé de légers vas et viens.
"Comme ça ?" Me dit-il tout en continuant tout doucement a tapoter le bout de son membre contre mon trou, j'avais l'impression qu'il avait peur de me pénétrer. Je sentais son gland humide prêt à me défleurer et j'adorais ça, j'étais à 2 doigts de me faire baiser par mon jeune frère et ça m'excitait énormément.
"Oui comme ça, par contre si tu veux que ta queue entre, il faut y aller un peu plus fort" lui ais-je dis
"Si j'y vais plus fort Théo, je vais te pénétrer" me dit-il "Ca craint non ?" 

Sans lui répondre, j'ai bougé mon bassin, pour que sa queue commence à entrer en moi, en un mouvement, son gland m'a pénétré l'intimité. Julien s'est immédiatement mis à gémir.
"Putain, c'est trop bon" me dit-il alors que je continuais mes mouvements, il est resté comme ça, sans bouger et il regardait sa queue entrer peu à peu en moi. Je bougeais comme une chienne, et je donnais des grands coups avec mes cuisses pour que sa queue entre en moi, au bout d'un moment, mon cul s'est ouvert et sa queue est venu se glisser un peu plus loin, elle était vraiment grosse, je gémissais doucement, mais je me retenais de ne pas crier plus fort.
"Théo ? Je crois que je suis en train de te pénétrer" m'a t'il dit essoufflé "T'es sûr que tu veux qu'on aille plus loin ?"
J'avais trop envie de me faire baiser, mais la position n'était pas idéale pour une première pénétration, sa queue forçait trop le passage et n'entrait pas facilement. Je me suis servi de mes genoux pour me redresser et me mettre à 4 pattes, tout en gardant la queue de Julien à moitié en moi, j'étais maintenant devant Julien, et je lui offrais mon cul, dans cette position, c'était plus simple d'enfoncer sa queue.
"Ta queue est trop bonne" Lui ais-je répondu "Je veux la sentir en moi."
Je pense avoir excité mon frère à ce moment-là, car il a mis ses mains sur mes hanches pour enfoncer sa queue, il lui fallu quelques coups de bassins pour la fourrer entièrement. Je gémissais plus fort tant son membre déchirait mon trou pour s'enfoncer plus loin, j'avais trop envie de me faire baiser. Une fois bien en moi, Julien a naturellement commencé de timide va et viens, sa queue était vraiment grosse, je sentais chaque centimètre limer mon trou. 

"Ta queue est trop bonne Julien" lui ais-je dis "Baises moi plus fort."
"Si j'accélère, je crois que je vais éjaculer" m'a t'il répondu, je voulais trop sentir sa queue me limer.
"Accélères, tu verras, c'est trop bon"Julien s'est donc mis à me pilonner l'espace d'une minute, il tapait sa queue bien au fond de mon trou et ça me faisait gémir, j'étouffais le bruit de mon plaisir dans le coussin, alors qu'il était en train de vider son jus en moi, tout en retenant son gémissement. Une fois avoir bien éjaculé en moi, mon frère s'est couché à côté sans un mot, je suis resté comme ça, le trou bien ouvert par sa queue avant de m'endormir à mon tour. 

Le lendemain était plutôt froid, Julien m'évitait un peu du regard, et il évitait aussi de me parler, ça me mettait moi aussi mal à l'aise. L'ambiance est redevenue normale quelques jours après, mais nous n'avons jamais reparlé de cette nuit-là. Juste un soir pendant que nous étions en train de regarder un film, Julien m'a dit en déconnant qu'il se ferait bien sucer, en regardant son short, je pouvais voir une énorme bosse, il bandait déjà et visiblement, il avait réellement envie de se faire pomper. Sans rien dire, je me suis approché de son short pour le déboutonner, Julien m'a laissé faire tout en regardant la TV. J'ai sorti sa queue de son short, elle était énorme, 20 bon cm assez large, je dirais. Sur son corps mince, elle faisait encore plus énorme, je me suis penché pour le sucer, Julien me caressait finalement le dos et je pouvais l'entendre gémir à chacune de mes gorges profondes. Il se laissait littéralement faire, après 5 bonnes minutes, il a fini par éjaculer dans ma bouche, tout en retenant son gémissement. J'ai tout avalé, son jus est assez bon, il m'en a craché plusieurs gros jets dans la bouche avant de se lever pour aller se coucher, sans un mot. Cette fois-ci, le lendemain, c'était plus détendu, nous faisions comme si de rien n'était. C'était la deuxième fois qu'il se servait de moi juste pour se vider et je commençais à trouver l'idée hyper excitante, j'espérais tous les soirs qu'il me demande de le sucer, mais rien. Une bonne semaine après, nous étions en train de glander tous les 3 sur le canapé, il faisait super chaud, et la chaleur me donne toujours envie de baiser. Pour me rafraîchir, je décide d'aller prendre une douche, Julien a voulu lui aussi en faire de même, plus jeune nous prenions souvent nos douches ensemble, c'était donc une habitude. 

J'ai commencé à me doucher, pendant que Julien se brossait les dents. J'en profitais pour mater son torse fin, mais plutôt sexy du coin de l'œil. Une fois les dents propres, il a fini par me rejoindre sous la douche, j'étais du côté du mûr et lui de l'entrée du receveur de douche, assez grand et long. Bizarrement, il a pris du gel douche pour me laver le dos.
"C'est galère de se laver le dos tout seul" me dit-il en rigolant.
"C'est clair, tu as raison" Je me doutais à ce moment-là qu'il avait envie de baiser alors je l'ai laissé faire, pendant que je continuais de me savonner. Julien a finalement lavé entièrement mon dos, avant de venir savonner mes fesses. Il nettoyait dans un premier temps mes fesses, pour continuer par l'intérieur de ma raie, tout en insistant sur mon trou. Je n'ai rien dis jusqu'au moment où il a commencé à m'enfoncer doucement un premier doigt, suivi d'un second.
"Tu veux aussi que mon trou soit propre ?" Lui, ais-je dis timidement en rigolant.
"Peut-être" m'a répondu Julien tout en me doigtant encore "Pour que tu sois bien propre, il faut que j'y aille bien plus en profondeur" a-t-il continué en rigolant à son tour. Sans attendre ma réponse, Julien a retiré ses doigts, pour mettre du gel douche sur sa queue qui était bien entendu déjà en érection. Il a approché son gland de mon trou et a il commencé à me pénétrer, pour tenir debout, je me suis appuyé contre le mur de la douche. Avec le gel comme dilatant, sa queue est entrée toute seule, sans aucune douleur. Julien m'a baisé comme ça, debout dans la douche, sans un mot, sa queue qui me limait me procurait beaucoup de bien. Au bout d'un moment, Julien a posé sa main sur mon ventre comme pour sentir sa queue s'enfoncer en moi, il a collé sa tête contre mon dos en commençant à m'embrasser le cou, puis le dos. Je respirais fortement pour atténuer mes gémissements. 

"Vous faites quoi les gars ?" C'était la voix de Thomas qui essayait d'entrer dans la salle de bain, mais visiblement Julien l'avait fermé à clef. Nous avons tous les deux sursauté, mais je pense que la situation a complètement chauffé Julien. Il m'a serré contre lui, en redressant mon corps contre le sien alors qu'il continuait de me limer, plus doucement cette fois-ci. Mon dos était maintenant collé contre son torse, ma tête était placée en arrière sur son épaule et sa bouche était proche de mon oreille.
"Ca m'excite trop" me chuchota Julien "Je te baise alors que notre grand frère est juste à côté" Nous n'avions toujours pas répondu à Thomas alors qu'il a frappé contre la porte une nouvelle fois.
"Pourquoi vous fermez la porte ? Vous vous enculez ou quoi ?"
"T'as tout compris" lui a répondu Julien alors qu'il se servait d'une de ses mains pour incliner ma tête et venir m'embrasser, à ce moment là son corps était tout raide, il se servait de ma bouche pour atténuer son gémissement, je pense qu'il était en train de me féconder de son jus.

Julien venait de me remplir, la situation l'excitait tellement qu'il bandait toujours et il me limait encore.
"Sérieux, vous êtes trop con, vous foutez quoi" nous répondit Thomas toujours derrière la porte.
"Putain ça m'excite trop" me chuchota Julien dans l'oreille "Je te baise alors que Thomas est juste à côté" ses paroles m'excitaient trop, je bandais comme un fou et je me laissais littéralement dominer.
"J'te l'ai dit, on s'encule" lui a répondu Julien, je n'en revenais pas, il était tellement chaud qu'il se moquait de Thomas, et ça m'excitait à mort.
Thomas a fini par partir sans rien dire, Julien s'est retiré de mon trou pour me faire pivoter avec ses bras, je me suis retrouvé face à lui. Il est venu m'embrasser directement avec la langue, elle tournait autour de la mienne alors qu'il me serrait contre lui, tout en faisant descendre ses mains sur mes fesses pour me doigter en même temps, il était mince, mais très vigoureux, il faisait de moi sa femelle et j'adorais ça.
"Tu veux que je te suce" lui ais-je demandé alors qu'il continuait de m'embrasser.
"Non j'veux encore te baiser" me dit-il, je me suis allongé sur le dos dans la douche et Julien est venu s'allonger sur moi, les genoux replié au sol écarté entre mes fesses. Sa queue m'a pénétré rapidement, il m'a sodomisé comme ça tout en m'embrassant, il pinait bien, très fort mais il n'était pas très endurant, il a éjaculé au bout de cinq minutes. Durant ces instants, je me concentrait tout de même pour ne pas crier comme une salope, car la queue de Julien me donnait vraiment envie d'hurler. Une fois bien rempli, il a fini par se lever en soufflant, je me suis moi aussi relevé, il a juste mis son caleçon, et il est parti se coucher, sans dire un mot. 

Je suis à mon tour allé dans ma chambre pour me coucher, j'étais allongé sur le ventre en train de m'endormir quand Thomas est venu dans ma chambre.
"Théo ? J'te dérange ?" Me dit-il alors que j'étais sur le point de m'endormir.
"Je dormais, Thomas" luis ais-je répondu la tête dans le cul, Thomas est venu s'asseoir sur mon lit.
"Vous faisiez quoi avec Julien" m'a t-il demandé.
"On prenait notre douche, t'es con ou quoi" lui ais-je répondu un peu énervé.
"C'est marrant, parce que j'avais l'impression qu'il était en train de t'enculer, j'me trompe ?" Sa réponse m'a tétanisé, un froid a parcouru tout mon corps et je n'osais pas me retourner pour le regarder.
"T'es vraiment con" lui ais-je répondu.
"C'est bon, j'ai entendu qu'il allait te nettoyer en profondeur" me dit-il en rigolant "Puis je t'ai aussi entendu gémir quand il te l'a mise dans le cul" me dit-il toujours en rigolant, je ne savais pas quoi répondre, j'avais trop honte, je ne bougeais pas et j'étais complètement paralysé, je ne savais plus quoi répondre, et je pense que vu ma réaction, Thomas a compris qu'il avait raison.
"'est " me dit-il en me mettant la main sur l'épaule " Si tu veux, moi je te raconte un secret" 

"T'es trop con" lui ais-je répondu, j'avais trop honte, je me cachais en lui tournant le dos, je ne savais pas du tout quoi lui dire et je n'imaginais pas la réalité de la suite.
Thomas s'est basculé vers mon oreille pour me chuchoter "J'ai baisé Julien une fois" puis il s'est redressé.
Quoi ? Comment ça ? Putain, il m'a mis instantanément la trique "Arrête tes conneries, tu deviens lourd" je lui ai dit, j'étais certain qu'il se moquait de moi.
"Sérieux, je rigole pas" me dit-il "Tu me crois pas ?"
Comment ça Thomas a baisé Julien ? Il avait l'air d'insister, de mon côté, je ne répondais toujours pas.
"Je ne mens pas, Théo" me dit-il d'un ton super sérieux, il s'est assis à côté de moi, il a allongé ses jambes sur le lit, son dos était collé contre le mur pendant que moi, je lui tournais le dos, toujours dans la même position. Je bandais à mort parce que je comprenais que Thomas était suffisamment sérieux pour me raconter des conneries. 

"Un soir, y'a un ou deux ou trois mois, on était tous les deux à la maison, j'étais posé sur le canap en train de me branler sous le plaide devant youporn sur la grande téloche du salon, et la Julien est arrivé pour me demander des conseils pour sa meuf. J'étais trop en manque, j'avais pas baisé depuis une bonne semaine, et vu que j'avais bu l'aprem avec les potes, j'avais encore plus envie de niquer, du coup, je l'écoutais pas trop, je pensais qu'à me branler. Julien a bien vu que je ne l'écoutais pas, je ne sais pas ce qui lui a pris, mais il a glissé sa main sous mon plaide pour m'attraper la queue et la branler. Qu'est-ce que tu fous, je lui ai dit, il m'a répondu que je ne l'écoutais pas et qu'avant ça ne me gênait pas qu'il m'astique la queue. J'avais juste envie de cracher et vu que j'étais un peu sou, je l'ai laissé faire, de toute façon ce n'était pas la première fois qu'il le faisait, même si maintenant, on a grandi. J'étais tranquillement assis sur le canapé pendant que le frangin me branlait la queue, alors j'ai tendu mes mains sur les appuis-tête et j'ai basculé ma tête en arrière, pour profiter un peu. À un moment, alors que j'étais toujours dans la même position, je n'ai pas vu le truc arrivé, mais j'avais l'impression de me faire sucer, j'ai baissé ma tête pour voir, et Julien s'était mis en dessous du plaide pour me pomper la queue. Putain, c'était trop bon, il se débrouillait plutôt bien, et vu que je voyais pas trop sa tête, je l'ai laissé faire, en plus me faire sucer alors que j'ai bu j'adore ça, il me suçait pas en gorge profonde, mais il suçait carrément bien le salaud, j'étais en plane complet devant le film de boule sur la téloche. À un moment, Julien s'est relevé en gardant le plaide sur ses épaules, je matais ma queue, elle reposait toute dure sur mes abdos, et elle dégoulinait de bave. Sans avoir le temps de rien dire Julien est venu s'asseoir sur moi, il s'est mis a califourchon avec ses genoux pliés sur le canapé, de chaque côté de mes cuisses, il a chopé ma queue d'une main pour venir s'asseoir dessus. Qu'est-ce que tu fous, je lui ai dit, il m'a juste répondu qu'il avait envie de ma queue, et là, il s'est assis dessus direct. Putain, je me souviens, je sentais mon gland lui ouvrir son petit trou serré, je lui disais putain abuse pas t'es mon frangin, mais lui, il gémissait. Je le voyais prendre du plaisir à ce moment-là, il me disait juste : ta queue est trop bonne Thomas, je veux ta grosse queue. Je voyais sur son visage un air de chienne qui aimait ça, j'avoue ça m'a trop excité, je sentais en même temps ma queue s'enfoncer en lui. Je le suppliai d'arrêter, mais en fait, j'avais trop envie de niquer, alors je le laissais quand même faire, puis voir son petit regard de chienne ça m'excitait encore plus, il n'arrêtait pas de dire Thomas elle est trop bonne ta queue. Une fois bien en lui, il s'est mis à bouger sur moi comme une salope, il prenait son pied sur ma queue en répétant t'as une grosse queue, j'adore ta grosse queue. Je le regardais se faire du bien et ça me faisait encore plus bander, il mettait ses mains sur mes pecs en disant Thomas, j'adore tes muscles, je suis ta chienne et il continuait à bouger, il se comportait comme une salope et ça me faisait kifer, de mon côté, je respirais de plus en plus fort sous les mouvements de bassin de Julien, alors que lui gémissait comme une salope. Il est ensuite venu poser ses mains autour de mon cou, tout en continuant de bouger sur ma queue, il venait m'embrasser, je le regardais toujours, il m'embrassait la bouche, mais moi, je restais immobile, j'avais juste les lèvres ouvertes pour pouvoir expirer sans gémir, alors que ses lèvres se refermaient sur les miennes, il essayait de temps en temps de faire entrer sa langue, il n'arrêtait pas de me dire baise moi, je veux que tu me baises comme une salope. Au bout d'un moment, j'ai mis mes mains sur ses fesses pour lui faire accélérer ses mouvements, il continuait à me dire c'est trop bon j'adore ta queue, je veux que tu me baises, tout en gémissant comme une chienne, j'en reviens pas, je baisais le frangin, un mec en plus pour la première fois et ça m'excitait à mort. Il continuait à m'embrasser, alors j'ai fini par l'embrasser moi aussi, pour finir par lui rouler des pelles. À un moment, j'ai serré son bassin contre le mien, et je nous ai retournés sur le canapé en mettant Julien sur le dos, ma queue c'est enfoncé bien au fond de lui, et il a gémi comme une salope, nous transpirions tous les deux, je le regardais. Tu veux vraiment que je te baise ? Je lui ai dit, il m'a dit oui démonte moi. J'ai commencé à le pilonner dans cette position, j'y suis allé sans retenu, mes cuisses claquaient si fort contre son cul que ça faisait un bruit de malade dans la maison. Julien criait comme une pute et je voyais son visage de chienne kifer ça. Ca m'excitait encore plus, j'avais jamais pilonné aussi fort dans un cul aussi serré, du coup quand je sentais que j'allais jouir, j'allais plus doucement pour le pilonner à nouveau. J'ai bien dû le violer comme ça une bonne demie heure, avant de lui remplir le cul de mon jus, et depuis, on en a jamais reparlé. Juste une fois, je me suis réveillé dans la nuit, pareil après une soirée arrosé, et Julien était en train de me sucer, j'avais la tête dans le cul, je l'ai laissé faire, il a avalé et il est parti.

Putain, je n'en revenais pas, j'avais une trique de dingue, j'avais écouté toute l'histoire de Thomas et ça m'avait excité à mort, je lui tournais toujours le dos et je ne savais plus trop quoi dire. Thomas a fini en me disant "J'étais obligé de te raconter ça, je pouvais plus garder ça pour moi, et quand j'ai entendu qu'il te baisait je me suis dit que c'était l'occaz"
Je n'avais pas remarqué, mais à ce moment-là, la voix de Thomas ne venait plus de la même direction, il venait de s'asseoir sur mes jambes. Je me suis retourné, j'ai seulement pu pivoter mon buste, car mes jambes étaient bloquées par le corps de Thomas. Il était là, assis sur moi, il se regardait la queue qu'il avait en main, en érection, un bon 18 cm qu'il branlait énergiquement devant mon cul qu'il massait de son autre main. Cette image restera à jamais gravée dans mon esprit. Je revois Thomas sur moi, la queue à la main, son torse tout gonflé, ses pecs énormes et ses abdos tout contractés, il se branlait en matant mon trou, à un moment, il a levé les yeux et croisé mon regard, il a été tout gêné, il a immédiatement baissé le regard en fixant à nouveau mon trou, tout en rigolant. 

"J'ai trop envie de niquer" m'a-t-il dit le regard baissé, toujours en éclatant de rire. À cet instant, il a écarté mes fesses pour venir y présenter son gland, il a déposé un gros mollard sur mon trou avant de commencer à l'enfoncer, sans même me demander mon avis. Sa queue a commencé à s'enfoncer en moi, j'avais le cul bien dilaté alors c'était facile. Il y allait doucement, par petit coup pour aller toujours un peu plus loin, ça m'excitait trop et je continuais à mater son torse sur moi, à chaque coup de bassin, ses abdos se contractaient, alors que moi je gémissait encore un peu plus fort.
"Visiblement tu aimes ça" m'a dit Thomas toujours en rigolant "C'était bien beau les branlettes que tu me faisais quand on avait 15 ans" me dit-il toujours en rigolant d'un air toujours aussi gêné "J'aurais du t'enculer bien plus tôt"
Une fois à moitié en moi, Thomas a lâché sa queue, il s'est mis en appui sur mes fesses avec ses mains, les deux bras tendu en basculant son torse légèrement en avant, pour me pénétrer plus fort. Dans cette position, il était tout gainé, et je voyais tous ses muscles contractés, ses pecs complètement développés et ses abdos en ébullition, après deux ou trois coups de rein sa queue est entrée complètement en moi, il a commencé à me limer doucement, en effectuant de long va et viens, pour finalement se retirer au bout d'une minute. 

"Putain, c'est trop serré" me dit-il en s'allongeant sur le lit "je n'aurais pas dû me branler pendant que je te racontais l'histoire, j'ai trop envie de cracher" a-t-il continué en respirant fortement "Viens t'asseoir sur moi, ça passera mieux"
Sans hésiter, je me suis retourné pour venir m'asseoir sur lui, j'ai saisi sa queue pour la présenter sur mon trou et je me suis assis dessus, j'ai senti chaque centimètre de la queue de Thomas entrer en moi pour mon plus grand plaisir, celui-ci gémissait de plaisir lors de la pénétration, une fois sa queue bien en moi, j'ai commencé à bouger.
"Doucement, doucement, doucement" a-t-il chuchoté rapidement "Tu vas me faire jouir" J'ai alors ralenti la cadence, j'en profitais pour poser mes mains sur son torse, je lui caressais les abdos, je lui palpais ses pecs hyper développés, c'était hyper bandant. Thomas avait croisé ses mains derrière sa tête, et il me regardait faire, il me matait prendre du plaisir sur son membre, alors que j'effectuais de petits mouvements pour faire entrer et sortir sa queue de mon trou.
"Bien entendu ça reste entre nous" me dit-il en souriant alors que je continuais à prendre doucement du plaisir sur sa queue "Je suis pas PD, c'est juste pour s'amuser."

"Je suis pas PD non plus" lui ais-je répondu "J'ai une meuf moi" lui ais-je dis en rigolant.
"Tu marques un point" a t'il répondu en rigolant lui aussi, Thomas a ensuite relevé son buste en se servant de ses coudes avec les bras repliés sur le lit, il avait le torse incliné en avant, ce qui contractait encore plus ses abdos.
"Alors ? Tu préfères qui ?" M'a-t-il demandé
"Comment ça ?"
"Bah entre moi et Julien" a t'il dit en rigolant, au même moment, sans même que je réponde, il s'est redressé à nouveau pour venir coller son torse contre le mien, il en a profité pour basculer ses mains sur mes fesses, et venir me taper un smack, puis il s'est mis à rire.
"Qu'est-ce qui te fais rire" lui ais-je demandé.
"C'est assez drôle, j'aurais finalement baisé mes deux frères" m'a t'il répondu en souriant, je me suis aussi mis à rire.
"Et moi qu'est ce que je devrais dire" à ce moment-là Thomas m'a souri, il m'a fixé dans les yeux avant de m'embrasser une nouvelle fois, cette fois-ci, il a laissé sa bouche contre la mienne, nous nous sommes d'abord embrasser doucement, avant de mélanger nos langues l'une contre l'autre, il me partageait sa salive, son haleine, je n'en perdais rien. Il se servait en même temps de ses mains pour accélérer le mouvement de mes fesses contre sa queue.

"Alors" me dit-il en chuchotant tou en continuant à m'embrasser "Tu m'as pas répondu, tu préfère qui ?"
"Bah, c'est pas trop comparable, Julien m'a baisé alors que toi t'es sur le point de jouir, pour le moment, c'est pas vraiment baiser" lui ai-je dit d'un ton un peu moqueur.
Sans attendre, Thomas nous a retournés pour que je me retrouve sur le dos face à lui, il est venu positionner mes jambes sur chacune de ses épaules.
"En fait, j'ai joui quand tu t'es assis sur moi" m'a t'il dit en riant, maintenant, je vais pouvoir te baiser longtemps, t'es prêt à encaissé ?" Me dit-il.
Sans attendre ma réponse, Thomas a tendu ses jambes et il a commencé à me pilonner, sans trop taper fort pour ne pas que ses jambes claques sur mes fesses, il était énergique, sa queue entrait et sortait en moi vraiment rapidement, j'avais du mal à retenir mes gémissements, certaines fois de petits cris s'échappait de ma bouche.

"Chuuuuuuuuuutttttt chut chut chut" me chuchotait Thomas en me posant la main sur la bouche pour étouffer mes cris "Je viens juste de commencer, il va falloir assumer e silence maintenant".
Je ne pouvais rien faire, à part le regarder me baiser, je voyais son torse tendu prendre possession de mon corps, ses abdos se contractaient à chaque pénétration, et je profitais de cet instant pour palper ses pecs musclés, putain, mais quel corps il a. Je lui chuchotais "Plus fort ! Plus fort ! Vas-y plus fort !" Car je savais que ça l'excitait, et j'en voulais encore plus.
Thomas m'a limé comme ça une bonne dizaine de minute, avant de replier ses jambes sur le lit, plaçant ses genoux de chaque côté de mes fesses. Dans cette position, son torse collait le mien, il était complètement en sueur, il me limait plus doucement tout en m'embrassant, il m'a baisé comme ça une bonne demie heure, je dirais, alternant entre des coups de reins rapides, et d'autres plus lents, pour se reposer. De temps en temps, il posait aussi son front sur le mien, il me fixait dans les yeux, tout en me pilonnant, ça me donnait d'énormes frissons.
"Putain, je vais cracher" m'a t'il dit tout en continuant de me baiser fortement. Thomas a utilisé ses bras pour se propulser en arrière rapidement, il s'est redressé pour se mettre debout "Allez viens te régaler" me dit-il complètement essoufflé "J'ai les boules bien pleines" Et il attendait debout devant le lit, les mains sur les hanches.

J'étais complètement épuisé, il m'a défoncé comme jamais je n'en reviens pas ce qu'il pilonne fort, je me suis relevé pour venir m'asseoir sur le bord du lit. Je lui branlait la queue tout en le suçant, jusqu'à avaler son jus. Effectivement, il m'a rempli de plusieurs gros jets dans la bouche, j'ai juste entendu un léger gémissement grave sortir de sa bouche avant de cracher son foutre.
"Pfiou, je suis claqué, je vais me coucher" me dit-il, et il est sorti de la chambre.

L'histoire s'est passée il y a maintenant 2 semaines et rien ne s'est reproduit depuis, nous faisons comme si rien ne s'est passé, je ne pense pas que Julien sache que nous avons baisé. Depuis, il s'est mis avec sa fameuse copine. Thomas continu a baisé à droite à gauche, juste une fois, je matais son torse à la piscine, il m'a vu et m'a fait un clin d'œil, mais rien de plus. S'il se passe d'autres choses d'ici là, je ne manquerai pas de l'écrire, en attendant, je me branle tous les jours en imaginant Thomas baiser Julien. 

Théo3869

Suite de l'histoire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 21 Janvier | 34 pages

Les nouvelles | 19

Cousins rebeu Meetmemz
Dortoirs Meetmemz
Entre vrais mecs Meetmemz
Mon demi-frère Meetmemz
Séduit dans les douches Meetmemz
Tournante en cave Meetmemz
Troisième mi-temps Meetmemz
Dressé par deux Racailles Ceven X
Torride Fraicheur ... Nei
Un rêve devenu réalité Graham
Un tour chez le médecin TomParis
Un resto inoubliable TomParis
Le mec à Avignon Micseon
Rafael, tu me manques Nicolas 89
Sortie de boite Fabrice
Lolito Matt
Apéro entre voisins Benishere4sex
Karma Gillandes
Aprèm chaude Steeve

Les séries | 15

Stagiaire | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Après le confinement | 2 | +1 Aurel
1 | 2
Bavure policière | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Cumdump au sauna | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
L'initiation d'Antoine | 4 | +1 Sylvainerotic
12 | 34
Piscine | 4 | +1 Camozzzor
1 | 2 | 3 | 4
La fouille | 8 | +1 Jam
1 | 2 | 1 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
27 janvier, + 85 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"gay zoophile""recits erotiques gratuits""histoire beur gay"cyrillo.biz"blog histoire gay""plan sm com""grosse quequette"gaieros"gare au gay""histoires cyrillo""recit gay cyrillo""premiere fois gay""histoire gay pute""histoire cyrillo""histoire depucelage jeune gay""histoires cyrillo""lieux de drague gay""photo amateur homme nu""histoire gay gratuit""mon clubgay""pipe express gay""histoire de sexe gay""histoire gay premiere fois""histoire gay salope""recits gay""histoire routier gay""recit gay routier""sturb blog""histoire gay grosse bite""sauna california""recit gay""histoire bdsm gay""ma belle soeur me suce""histoire sex gay""recit gay bdsm""cyrillo 2018""cyrillo gay""première sodomie gay""histoire cyrillo""elle suce pour la premiere fois""gays sex""les histoires de cyrillo""grosse bite gay""hds gay""histoires gay cyrillo""histoire de sex gay""histoire gay bareback""texte porno""gay vestiaire""bite juteuse""batard gay""histoire gay cirillo""histoire gay porno""recit gay""recit x""recit erotique gay""histoire gay hot"cyrillo.com"histoire de cyrillo""histoire gay pute""histoire gay sexe"gaieros"boomer banks"cyrilllo"cyrillo gay""recit gay rebeu"cyrillo.com"images porno gay""histoire gay cyrillo""routier gay""histoire gay sexe"cyrillo.biz"sun city sauna""premiere sodo""premiere felation"