ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Croissance juteuse

J'ai aujourd'hui 32 ans et je suis comblé à tous les niveaux mais mon histoire commence à il y a quelques années, quand j'avais 20 ans.

A cette époque je vivais encore chez mes parents avec mon petit frère de 18 ans Jordan et Mon grand frère de 23 ans Florian. Mes deux frères n'avaient pas finis leurs études et je les voyais assez peu, Florian est celui à qui sa présence me manquait le plus.

Jordan était au courant pour mon homosexualité, trop curieux il avait un jour fouiné dans mon historique internet, il m'en a parlé le jour même, j'étais obligé de tous lui dire et il c'était excusé pour ça et à promis de garder le secret car tous les autres membres de ma famille proche n'étaient pas au courant.

Jusque là j'avais une vie assez simple, j'avais du mal à trouver du travaille car je n'étais pas très motivé, ma vie sexuelle était assez basique. J'avais du mal à trouver quelqu'un qui me plaisait car j'étais trop compliqué et les plans cul se faisait rare dans ma petite ville.

J'étais néanmoins intéresser par une chose, le sport, passion transmise par mon grand frère qui à toujours été bon sportif. J'ai toujours réver d'être comme lui. Il aimait tellement ça qu'il avait installé un coin sport dans notre jardin que j'utilisais quasiment tous les jours sauf quand il revenais à la maison. Je complexais tellement face à lui que je n'arrivait pas à trouver le courage de participer à ses séances ou juste à lui montrer que moi aussi j'en faisais.

Mon petit frère aussi est sportif, il adore la natation et je crois que ça lui a permis ce construire un corps plus large que le mien quand j'avais son age.

Voilà pour moi et ma famille mais j'aimerais plutôt vous raconter ce qui a bouleversé toute ma vie.

Un jour, après ma séance de sport quotidienne et alors qu'il y avait eux une coupure d'eau dans le quartier pour travaux je me suis retrouvé à mélanger mes protéines à un jus de fruit que j'avais trouver dans le frigo du bar de mon père, que je n'avait normalement pas le droit d'ouvrir. Après avoir fais mon mélange et l'avoir bue d'une traite j'ai remarqué l'étiquette sur la bouteille... Jus de Kumi... Je venais de boire le jus d'un fruit toxique. Le kumi est un fruit qui pousse aux fond du jardin, il fait partis de ces fruit que les hommes ne peuvent pas consommer sans nous rendre malade.

Vue la quantité que je venais de boire j'ai filé au toilette pour me faire vomir car j'avais peur de finir à l’hôpital surtout que j'étais seul à ce moment là.

Après ce drôle d'incident je suis retourné dans ma chambre à jouer aux sims sur mon ordi tous en restant attentif aux messages que pouvait m'envoyer mon corps. A midi m'a mère est revenu pour manger avec moi et j'étais rassurer de voir que je me sentais très bien.

Après avoir manger avec elle je devais l'aider à tailler des arbres du jardin, y compris l'arbre ou pousse le Kumi. Je lui est demandé alors à ce moment là pourquoi on taillais un arbre qui faisait des fruits qu'on ne pouvait même pas manger et elle me répondit qu'on le faisait car elle trouvait l'arbre jolie. Bof, c'est un arbre très basique, pas plus beau qu'un autre.

Durant toute l'après midi j'avais quelque choses qui me gênais, je ressentais comme une légère chaleur en bas de mon ventre mais elle était tellement faible que je ne la sentais que si je me concentrais dessus.

C'est en fin de soirée, que j'ai remarqué qu'il y a avait eux un changement en moi. Personnellement je suis un gros branleur, je me branle tous les jours même plusieurs fois par jour en période de bonne libido et la branlette du soir est ma branlette préféré, je kiff prendre le temps de me caresser. Ça peut durer longtemps, généralement je me branle une bonne heure et je finis pour tous vider sur mon torse, j'adore la sensation de sentir mon sperme gicler sur moi, sur mes pecs puis couler le long de mes abdos mais le problème c'est que je suis loin de juter autant que je voudrais, je suis toujours déçu par mes éjacs. Généralement je jouis 2 à 3 petits jets, le maximum que j'ai du faire en étant bien excité a du être de 5 jets mais ce soir là, après une branlette pas plus longue que d'habitude j'ai jouis 7 jets assez puissant, j'avais du jus jusqu'au cou. J'étais tellement satisfait et je ressentais une certaine fierté de mon éjaculation.

Après une si bonne branlette je m'étais endormi comme un bébé.

Le Lendemain matin j'ai remarqué plusieurs choses étranges en moi. La première est une forte érection qui m'a réveiller et qui durer plus longtemps que d'habitude, j'ai découverte la seconde quand j'ai retirer la couette, il y avait un long filet de précum coller entre le tissus et mon gland accompagné d'une large tache et la troisième est que j'avais toujours cette sensation de chaleur dans mon bas ventre.

A ce moment là je bandais tellement que je n'avais pas d'autre moyen que de me vider pour me calmer, je le faisais aussi parce que j'en avait vraiment envie. A ma grande surprise j'ai jouis autant qu'hier, 7 longs jets de sperme qui éclaboussa tous mon torse, les jets étaient si fort qu'il faisait du bruit a chaque giclées sur mes abdos. J'étais tellement heureux de vivre cette expérience deux branlettes de suites, je voulais que ça ne s'arrête jamais.

Mise à parts ça tous ce passait normalement. Le matin j'avais ma séance de muscul et le reste de la journée je passais le temps entre l'ordi et les taches que je devais faire pour aider mes parents, rien ne changeait si ce n'est le point de chaleur que je ressentais légèrement plus présent qu'hier et que m'a bite m'a surpris à bander comme un âne plusieurs fois dans la journée en laissant une coulé de mouille dans mon boxer.

Au moment de ma branlette nocturne j'ai remarqué en enlevant mon boxer a quel point j'avais mouillé, il y avait des traces de mouilles partout, cette vision m'excitais encore plus. J'étais tellement chaud à se moment là que ma branlette n'a durer que 15 minute minutes mais l'éjaculation était encore plus intense que ce matin. La puissance de l'orgasme m'a fais couiner alors que je fais rarement du bruit en me branlant et les jets allaient encore plus loins. J'avais giclées 9 longs jets de sperme jusqu'à mon visage. J'avais jamais eux autant de sperme sur moi, même les fois où j'ai jouis sur mon torse avec l'aide de plan cul j'en avais pas autant. J'étais aux anges, voir mes abdos, mes pecs noyées dans le sperme que j'avais moi même jouis, voir le nombreux jets s’étaler un peu partout sur moi. Le seul problème était pour ce nettoyer, mon boxer avait du mal à tous éponger mais je m'en foutais. Je me suis endormis encore mieux que la veille mais je me suis plusieurs fois réveiller pendant la nuit a cause de mouille que je sentais couler sur mes cuisses et d'érections gênante.

Je me suis lever dans les mêmes circonstance que la veille, érection qui m’empêchait de continuer de dormir et mouille trop abondante, les draps devenaient de plus en plus sales.

Pour vérifier si le fantasme ne c'était pas arrêter je me suis branler dans mon lit, ce cou si j'ai essayer de prendre mon temps, de profiter des sensations, de la dureté de ma bite et de l'abondante mouille qui sortait de mon gland, j'étais impressionné de voire la quantité qui en sortais. A chaque fois que je remontais ma main le long de ma bite il y avait une goutte de précum qui sortait du gland pour couler sur mes doigts, j'en avais même jusqu'aux couilles.

Au moment de jouir l’orgasme était si intense pour moi que je n'ai pu retenir un gémissement brouillant qui c'est probablement entendu dans toute la maison (heureusement que j'étais seul). J'avais jouis encore plus que les autres fois, il m'était devenu difficile de compter mais j'ai du jouir 10 bon jets, le plus puissant avait atterri dans mes cheveux. Ce cou si, le boxer que j'avais utiliser pour essuyer ma dernière branlette ne suffisait plus, trop de sperme était encore dedans. J'ai du filer à la douche en laissant une trainer de sperme dernière moi, on pouvait me suivre à la trace. Durant la journée j'ai été plusieurs fois vraiment gêner par mes érection devenu de plus ne plus incontrôlable et la mouille qui en sortait.

Pendant ma séance de sport j'avais mon jogging complétement déformer par mon érection qui n'en finissait pas, durant toute la séance j'avais une tache qui grossissait au niveau du gland créé par tous le précum qui s'en échappait.

A la fin de la journée je commençais à en avoir mare de devoir passer régulièrement au toilette pour essuyer le precum de ma cuisse, je ne voulais pas que mes parents voient ce qui m'arrivait mais en même temps j'adorais cette sensation et j'avais hâte de me branler de nouveau pour voir quelle quantité de sperme j'allais jouir cette fois si.

Je me suis branler doucement, je prenais le temps de laisser monter le plaisir, j'utilisais ma mouille pour jouer avec mes tétons et lechais le surplus qui coulait sur mes doigts mais malgré ça la mouille n'en finissais plus de couler. Elle coulait le long de ma hampe, sur mes bourses, entre mes jambes et finissais son chemin sur le matelas. Au bout d'une demie heure de masturbation passionnée j'étais assis dans mon précum. Malgré ça, le flot ne s'arrêtait pas, j'étais partager entre l'excitation et l'inquiétude de ce qui ce passait.

J"ai finis par atteindre le point de non retour et ma bite lâcha un puissant feu d'artifice de sperme qui éclaboussa tous sur son passage, mon torse, mon visage et l'oreiller sur lequel j'étais adosser, Tous étaient couvert de mon sperme, je baignais dans un mélange de sperme et mouille.

Je suis rester assis comme ça pendant un moment, je ne débandais pas et mon excitation n'était pas passer, je reprenais ma bite et recommençais de me masturber, j'allais beaucoup plus vite. J'avais juste besoin de me revider rapidement et en quelque minutes un autre feu d'artifice sortait de mon gland, presque aussi puissant que le premier. Je n'en revenais pas, il y a pas un endroit sur mon torse qui n'avais été toucher par mon jus, j'avais l'impression que je venais juste de sortir du bain sauf qu'un liquide poisseux remplaçait l'eau. Le sperme coulait de mon torse pour aller s'étaler sur les draps et créer une flaque de sperme autour de moi. Je collais ma main sur mes abdos pour étaler ce qu'il y avait dessus, mon nombril était immergé sous ce liquide. J'étais encore excité et la vision de mon torse et mes abdos luisant de sperme ne m'aidait pas. Je bandais encore et ma bite mouillais toujours, j'ai repris une troisième fois ma bite pour me branler. Je n'ai pas tenu longtemps avant de jouir de nouveau, j'ai jouis dans un orgasme qui m'a fait trembler de puissances, j'ai gémis comme une meuf tous le temps ou l'éjaculation durait. ce cou si j'ai réussis à compter les jets de sperme, 12, et il y en avait moins que les deux première fois.

Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait, jamais de ma vie je n'avais vue autant de jus sortir d'une bite, que ce soit chez d'autre mec ou dans des films pornos.

Les éjaculations ont ensuite diminuées progressivement les 3 jours suivants. Je me demandais pourquoi, du jour au lendemain mes éjaculation avaient autant augmenter et pourquoi ça c'est arrêter. Je me disais que si ça venait de moi alors ça aurait du rester et le changement n'aurait pas du être aussi brutal, ça venait probablement de quelque chose que j'ai du absorber, un médicament ou un aliment. Je ne prend aucun traitement et mes habitudes alimentaires n'avaient pas changer. La seule chose que j'ai avalé que je n'avais jamais consommé avant était ce jus de Kumi mais je m'étais fait vomir juste après. Plus j'y réfléchissais et plus je me dis que ça venait probablement de ça.

Pour en avoir le cœur nette j'ai décider d'en boire de nouveau mais une très petite quantité au cas ou le jus me rende malade.

J'ai bue l'équivalent d'un verre à shot et miracle !!!

Mes éjaculation avaient de nouveaux augmenté comme la dernière fois. J'avais envie d'en boire plus, d'essayer des tas de chose avec ce produit, de voir jusqu'à quelle quantité mes éjaculation pouvaient aller.

La suite de mes expérimentations dans une prochaine histoire.

Maxime

Autres histoires de l'auteur : Croissance juteuse Mon mec, cette fontaine à jus

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 7 Janvier | 28 pages

Les nouvelles | 13

Du plaisir au sauna Jerry
Soirée chez Abdel Kylianpassif
Une nuit arrosée Vktrlmbrt
Proposition malhonnête Tortureetchatiment
Le mac rebeu Femelle
Mon parrain Meetmemz
Le pompier tire le gros lot Fabrice
Un fantasme Rixoo
Mon harem Louisorigine
Le bal du 14 juillet Fabrice
Baise avec Rachid Meetmemz
Grand Magasin Fabrice
Daron du poto Felix

Les séries | 15

Banquier | 2 | +2 Jfrancois60
1 | 2
Le batave et les rebeux | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Manutention sous tension | 2 | +1 Cocoww
1 | 2
Labyrinthe des plaisirs | 1 | +1 Mysterious1991
1
Visite de papa | 2 | +1 Helvetio
1 | 2
Long Play Versus Perfect Gliss | 1 | +1 Oakspirit
1
Entre potes | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Excitantes retrouvailles | 3 | +1 Max
1 | 2 | 3
10 janvier, + 66 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


cyrillobiz"gai éros""histoires de sexe entre hommes""histoires cyrillo""cyrillo gay""recit erotique gay"ma-queue.com"histoires gays cyrillo""plan sm gay""histoires gay"cyrillo.bizplansm"histoire gay rebeu""je suce mon frere"ciryllo"histoire gay cyrillo""histoire cyrillo""histoire gay crade""histoire sexe bi""nouvelles gay""histoire de sex gay""histoire erotique gay""bites juteuses""histoire gay prof""rebeu de cité""gais eros""histoire gay routier""photo gay nu""histoire gay cyrillo""beau gosse nu""histoires porno""photo cul""sauna gay dijon""baisee a la chaine""gay porno gratuit""histoire de sewe""soumise offerte""histoire gay papa""histoire erotique gay""histoire gay soumis""cyrillo photo""gays x""gay puceau""histoires gay black""histoire gay cyrillo""histoires cyrillo""histoire de baise entre mecs""sex shop gay paris""recit cyrillo""une main dans le cul""histoire gay bareback""cyrillo dial""sex shop chambery""histoire de suceuse""cul homme amateur""histoires cyrillo""première sodomie gay""histoire gay inceste""pute a jus""histoire gay première fois""recit gay gratuit""blog histoires gay""histoire gay college""histoire gay soumission""histoire cyrillo""histoire erotique gay""récits gay"cyrillo.bizcyrillo.com"histoires de sexe gay""histoires gay entre hommes""porn histoire""cyrillo histoires gay""blog gay x""sturb blog""cyrillo photo""recit premiere sodomie""histoire gay papa""amateur gay nu""histoire gay oncle""photo de cul""hds gay""gay uro""plan suce gay""histoire erotic""histoire gay bareback""photo cul gay""recit gay routier""recit gay beur""histoire gay porn""recit gay bdsm""récits gays"