ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

1er Épisode | Épisode précédent

Soumission & Domination | 616

Yanis 6

Arrivé à 17h, il est 21h quand on sort de la douche. 3h30 de baise pour une première avec un tel calibre, je suis content. Je pense avoir fait honneur à la réputation de la société de Sasha. (Totalement : ndlr)

Vu la température nous ne remettons que nos sous-vêtements et moi mon polo lui sa chemise pour aller diner. Servi dans une salle à manger où la table peut accueillir au moins 16 convives, nous occupons un bout. L’homme qui a pris mes bagages est de service à table aussi. Je le regarde de plus près alors qu’il nous amène les différents plats. Black lui aussi mais encore plus foncé que mon hôte, il doit avoir guère plus que mon âge. Dans une livrée (je crois que c’est comme ça qu’ont dit de son uniforme) qui le moule, je devine un corps plutôt bien fait et un service trois pièces conséquent à l’opposé d’un fessier rond comme un ballon de foot.

Quand il sort, je demande à mon client s’il se le fait. Il m’avoue direct que c’est son tous les jours. Nous, les escorts de Sasha, nous sommes des extras qu’il se paye quand il a une occasion spéciale.

Je lui demande quelle est l’occasion qui lui a fait me gagner aux enchères.

Réponse : le divorce d’avec sa femme. Ça je ne m’y attendais pas comme raison !!

L’alcool distillé gentiment a dû faire un peu d’effet car je m’entends lui demander s’il verrait un problème à ce que je profite du petit cul de son Nestor (cf. Tintin et Moulinsart) pendant ce WE. Quand j’ai sorti ça, je m’excuse aussitôt de mon irrespect.

Mon hôte rit et me dit que dans les 24h qui lui sont alloués ça devrait pouvoir se faire. Même si ce serait une première.

Il appelle aussitôt Sasha pour avenant au contrat. Je suis tout rouge quand le plat d’après arrive. Encore plus quand le client demande à son valet s’il ne verrait pas d’inconvénient à se faire baiser par moi. J’ai quand même l’impression que ce n’est pas une question à laquelle il peut répondre non ! Je me mords la langue pour n’avoir pas su la tenir. D’autant plus que le jeune mec me regarde et répond que ce serait un honneur ! je t’en foutrais des honneurs à être enculé par moi !!

Réponse donnée, le client l’informe de se tenir prêt à partir de maintenant. Car il ne sait exactement quand je viendrais le voir.

Du coup le dessert se fait attendre. Le client me questionne sur ce que je fais, vais faire et s’il aura le plaisir de me revoir plus tard. Vu qu’une bonne douzaine de mecs avaient enchéris sur ma mise sur le marché et que je ne compte pas taffer plus d’une fois par mois, je l’informe du fait.

Il me dit ne pas être étonné. Il arrive rarement à avoir plus d’une fois par an le même escort depuis qu’il s’est séparé de Jean. Mais cela correspond mieux à son désir actuel. Mais pour le moment il me demande si je suis prêt à remettre ça. Il est 22h30 et oui ça va le faire. Ma rondelle ‘est apaisée par la grâce de la crème « reconstituante « et je suis là pour ça de toute les façon.

Je le suis jusqu’à sa chambre. 50m² avec un lit à baldaquin de bien 2m de côtés. Un bureau et un salon en cuir complète la surface. Quand je m’approche du lit, j’aperçois des chaines qui pendent le long des colonnes. Mon partenaire me rejoint et actionne un interrupteur. Caché sur la surface de la couette s’élève un sling. Je suis invité à y prendre place avant qu’il ne continue à s’élever. Je suis attaché ou plutôt retenu, mes poignets et mes chevilles entravées en hauteur aux suspentes.

II a bien estimé la hauteur car quand il se place à ma tête et qu’il détache l’appui tête (justement), elle pend en arrière et je me fais ramoner la gorge comme une oie à foie gras. Je et il se fait plaisir le temps de bander raide. Là, la courbure plaisante de sa queue quand je la prends de face, devient un peu gênante. D’où changement d’angle d’attaque. Il s’agenouille à l’autre bout et me gratifie d’un bouffage de rondelle de pro. Sa langue épaisse me donne du plaisir à passer et repasser sur mon anneau. Je la laisse même entrer. Même en pointe sa grosse langue doit faire le diamètre d’un pouce ! Il alterne ce travaille de trou avec un bouffage de couilles et de ma queue. Mon 20x6 se cale sans soucis tout entier dans sa bouche. Mais surtout il arrive à mettre mes deux boules dedans et arrive à les faire rouler avec sa langue.

Mais c’est ma rondelle son point de mire. Il effectue je pense le travail habituel de préparation. C’est très, très bon et je m’ouvre comme une moule sous l’effet de la chaleur.

J’ai envi qu’il me la mette profond mais j’attends son bon-vouloir. C’est lui le client !

Quand il se redresse je crois le moment arriver mais non, il fait juste un saut à sa table de nuit et rapporte un chapelet de boules et la graisse pour. 5 de taille croissante, de 3cm à 7cm de diamètre de 3 à 5 elles rentrent facile. La sixième me demande quand même une réorganisation interne tout comme la 7ème. A chaque il a laissé ma rondelle se refermer. Quand iol les retire c’est pareil. Ma rondelle se distend pour laisser sortir la boule et se resserre aussitôt. Quand elle serre le cordon qui les retient entre elle, il recommence son manège et m’en sort une nouvelle. Ça me fait penser aux poules qui pondent ! Pas très gratifiant comme pensée. Je préfère me comparer à … je cherche, je cherche pour finalement revenir à la poule !!

Quand il a tout enlevé il m’encule. Ses mains sur les suspentes qui encadrent mon cul, il tire vers lui pour enfoncer son pieu en moi. Quand il relâche, le balancement du sling me fait me vider de sa présence. En fait il se branle avec ma rondelle ! les va -et-vient sont plutôt lents mais c’est ça qui est bon aussi. Déculage total et reprise complète. Parfois il e joue qu’avec son gland qu’il fait entrer et sortir. Quand il s’amuse à taper à petits coups répétés sur ma prostate je le préviens qu’il va me faire jouir. Il cesse pour reprendre ses longues glissades dans mon trou. Je me fais la réflexion que la graisse utilisée pour les boules est plus agréable que le gel quand il m’encule avec sa bite.

Il finit par descendre et enlever le sling. Je suis aussitôt à 4 pattes dans l’attente de la saillie (lol il a presque une bite de cheval !!).

Ses genoux encadrent les miens sa queue pousse son gland entre mes fesses serrées avant d’atteindre le point focal et le pénétrer. Quand il se penche sur mon dos je disparais sous sa masse. Ses mains accrochées à mes épaules il pilonne mon trou et cette fois ci dans cette position ça passe bien. Je me sens totalement dominé ce qui est plutôt rare. Cette fois c’est son éjaculation qui déclenche la mienne. Je sens nettement tout au fond de moi la pression de chacun de ses premiers jets puis le volume supplémentaire que je me prends dans le ventre. Moi je me déverse sur la couette ! rompu par son plaisir, il se couche sur moi et m’écrase sur mon sperme.

Quand il roule sur le côté, je peux me désincarcérer du matelas dans lequel il m’avait incrusté ! après un bon moment à revenir à la surface, nous partons nous doucher. Comme la chambre, la salle de bain est démesurée avec baignoire où l’on peut se mettre au moins à 3, douches idem et même un spa. Je me lave, ils e lave et nous nous séchons. De retour dans la chambre je note que le lit a été refait et qu’il n’y a plus trace de mon sperme.

Apparaît alors « Nestor » qui, mes vêtements sur son bras, m’enjoint de le suivre. Le client vers qui je me retourne me dit ne pas supporter de dormir avec quelqu’un dans son lit. Il me souhaite une bonne nuit.

Alors que je suis son serviteur, je ne peux me retenir de fixer mes yeux sur son petit fessier dont les globes bougent en cadence. Toujours en shorty, je bande et ça se voit.

Quand nous entrons dans ma chambre, je note qu’elle ressemble fortement à celle que nous venons de quitter. Nestor m’en fait faire le tour. La salle d’eau est identique. Je retrouve mon sac ouvert et mes affaires disposées prêtes à servir.

Alors qu’il va pour me quitter, j’attrape Nestor et lui demande si ma demande ne l’a pas choqué et s’il était vraiment d’accord. Pas seulement pour obéir à son patron.

Choqué ? Non, surpris ? Oui. Quant à le vouloir, oui aussi car ce que j’ai demandé est une première dans cette maison.

Il s’agenouille rapidement devant moi descendant mon sous-vêtement à mes chevilles avant d’emboucher ma bite dans le même mouvement. Habituer à pomper son patron, il me mange entier avec facilité. Même mes couilles trouvent place dans ses joues !! Ok je n’ai pas des couilles de taureau non plus !

Par contre niveau apnée je peu aller me rhabiller. Quand il consent à me recracher je lui demande depuis combien d’année il sert mon client. J’entends 3 ans avant qu’il ne replonge me pomper. N’ayant pas encore eu la chance de rencontrer Jimmy qui est considéré au Blockhaus comme exceptionnel à tous les trous, je bénéficie là de la meilleure pipe que j’ai jamais eue.

Il me maitrise totalement. Me pompe à la limite de se faire gaver l’estomac puis relâche la pression avant de me faire remonter. Les montagnes russes de l’excitation sexuelle.

Je le relève et le déshabille. J’avais bien vu. Le mec est plus longiligne que moi mais musclé quand même et effectivement son slip est très bien rempli alors qu’il ne bande pas encore. A mon tour je descends son slip. Sa queue se déroule jusqu’à mi-cuisse soit un déjà 20cm environ.

Je m’agenouille et avale sa queue. Sans être totale remplie elle est plutôt demi-molle. En attendant elle glisse dans ma gorge facilement. Ce qui est une première pour moi, car jusqu’à présent je n’avais sucé que des bites raides. Je la sens gonfler mais sans excès. Elle me semble aussi longue que celle de son patron mais un peu moins large car je peux l’avaler tout entière et même écraser ses couilles avec mon menton. Il prend ma tête entre ses mains et e pilonne la gorge avec de petits cris de plaisir. La première fois il ne se rend pas compte que je n’ai pas la même capacité thoracique et manque de m’étouffer. Il sort sa queue et s’excuse. C’est donc moi qui prends l’initiative de al pomper à nouveau. Il me remercie car s’il arrive à se sucer lui-même il n’est pas assez souple pour se la bouffer entière ! Je me fait plaisir car si elle est longue elle a juste la taille maxi pour me remplir sans m’écarteler la gorge.

Il me relève et écrase ses grosses lèvres rouges sur les miennes. Patin d’affamé ! mes mains s’égarent sur ses fesses, entre ses fesses jusqu’à sa rosette. Elle est bien souple et deux doigts rentrent facile, même très facile. Faut dire que s’il se prends son patron tous les jours, ça doit a détendre à force ! nous les escorts, nous ne prenons des gros calibres qu’une à deux fois par mois seulement.

Il me confirme que c’est minimum une fois par jour qu’il se fait défoncer la rondelle. Grâce à moi, il a gagné deux jours de tranquillité. Ok, c’est pas ma petite queue qui va le déformer plus 😉.

Il me pousse sur le lit pour faire un 69. Alors que je le pompe encore, il alterne ma queue et ma rosette. Il n’en revient pas comme elle s’est refermée depuis le dernier passage de son boss. Merci la crème africaine. Quand je m’aventure à mon tour sur la sienne, je découvre non pas un désastre mais quand même un anneau qui a bien morflé. Mais bon, si cela fait 3 ans qu’il se prends une 27x7 1fois par jour, c’est normal. Ma langue s’insère facile dedans ça c’est sympa par contre. D’autant plus qu’il est nickel et que c’est tout soyeux come impression. Il se met en levrette, le cul bien mis en évidence par une bonne cambrure. Ses mains qui écartent ses deux globes m’invitent à la sodo. Je plonge ma queue. Sans frein, je tape violement ses fesses et l’écrase sur le matelas. Je recule, le remonte sur les genoux et commence mes va-et-vient. Ses sphincters sont trop larges pour me serrer mais après je suis quand même bien collé. C’est bon mais sans plus. Je me retire et lui propose ma rondelle. Après tout elle est moins large que celle de son boss et question profondeur, j’accepte le 27 aujourd’hui !

Il est tout fou. C’est ça première sodo en réel car son boss lui a offert une felsh…mais dans lequel il n’entre pas tout entier !

Je me mets sur le dos car je veux voir sur son visage le plaisir qu’il prend à me défoncer. Il commence par soulever mon bassin pour saliver à donf ma rondelle et à faire pénétrer avec ses doigts. Plutôt longs ils n’ont aucun mal à trouver ma prostate et à la taper/masser. Putain que c’est bon. Mais j’attend que ce soit son gland qui le fasse ! de mes mains libres j’attrape sa queue et la branle pour finir de la faire raidir. Elle parait fine rapport à sa longueur mais doit quand même être pas loin des 6cm de diamètre. Je positionne son gland sur mon anneau et attend. Si c’est sa première, c’est à lui de donner le rythme. Ducoup c’est lentement, cm par cm qu’il enfonce sa queue dans mon trou. Arrivé à ma glande, il tape deux fois dedans avant de la dépasser. Il surkiff. Ça se voit au sourire qui barre son visage d’une horizontale blanche. Quand il colle son bassin à mes fesses, il n’en revient pas, même s’il sait que son boss me l’avait mise entière.

Je le sens raidir encore un peu plus. Il ne bouge plus et m’explique que sinon il va jouir. Je le laisse prendre son temps. Pour moi c’est plutôt confort. Avant de se mettre à me labourer l’intestin, il se penche, écrase mes jambes placées sur ses épaules entre nous et me roule une pelle avant de me dire « Merci ».

Sa sodo est clle d’un néophyte. Un peu brouillonne au début, il cale un rythme régulier mais qui bientôt accélère avant de bloquer tout au fon de moi. Il se crispe 6 ou 7 fois, m’envoyant autant de dose. C’est quand il ressort et que son gland butte sur ùma prostate que je gicle. Ma rondelle se resserre au point de bloquer son retrait. Quand je desserre il m’envoie une dose supplémentaire. Sur le dos côte à côte, il me demande comment je fais pour serrer sa queue aussi fort.

J’explique : exercice de musculation anale + crème magique. Je mets en pratique. Sur mon petit doigt en expliquant que c’est un peu gros puis en massant ma rondelle avec la duite crème.

Exercices pratiques : sa rondelle serre sans comprimer mon petit doigt. Il voit qu’il a du travail devant lui pour renforcer sa rondelle. Le massage à la crème améliore les choses. Il le sens lui-même.

On se douche ensemble alors qu’il voulait partir. Mes mains pleines de savons je masse, caresse sa peau ébène. Il apprécie l’attention que je lui porte. Il me remercie car il est le plus souvent seul, la cuisinière comme la femme de ménage ne vivent pas sur place.

Une fois sec je nous remets une couche de crème sur l’oignon. Il se resserre encore un peu. En riant Nestor me dit qu’il ne l’a pas vue (sa rondelle) aussi serrée depuis son dépucelage.

Il me quitte pour me laisser dormir, m’assurant que son boss et mon client n’apprécierait pas de nous voir dormir ensemble. Je me range à son argument. Je suis content de lui avoir donné du plaisir. Il le mérite à se prendre « éléphant-man » tous les jours !

Le lendemain, je me fais prendre une seule et dernière fois. Ça me va car je vais quand même mettre ma rondelle à la diète quelques jours !!

Sasha vient me chercher. Il s’isole quelques instants dans le bureau du client alors que j’attends dans le hall d’entrée avec Nestor. Planté droit à côté de moi, son paquet est plus gros qu’à notre première rencontre. A voix basse je lui en fait la remarque. Il se déride et un large sourire fend son visage en deux.

Sasha ressort du bureau avec une grosse enveloppe et nous saluons notre hôte avant de le quitter.

Dans la voiture, Sasha me dit que le client avait été très content de moi. Il avait apprécié le fait que j’arrive « tout préparé ». Il me remercie aussi d’avoir pensé à son « tous les jours ».

J’ouvre l’enveloppe à la demande de Sasha. A côté d’un étui où je trouve une superbe montre suisse (il y a le drapeau !). C’est une Tag-Heuer : Carrera Heuer-01 Full Black Matt Ceramic . Trop belle à mon poignet. Je n’aurais pas à rougir devant celles des autres !

(il y a le drapeau !), je trouve une liasse de billet de 200€. Sasha m’explique que c’est le plus pour avoir baisé avec son serviteur. Comme cela je n’aurais pas besoin de sortir d’argent de mon compte. Quand je fais la somme, c’est pas avant 1 an que je vais en avoir besoin !!

Yanis pour Jardinier

Jardinier

Suite de l'histoire

Aux pilleurs de récits qui n'ont pas assez d'imagination, mes textes, depuis Soumission 5 ont tous été déposé chez " Copyright France " afin de prouver l'antériorité de ma propriété par rapport à vos publications plagiaires sur AMAZONE KINDLE !!

Toutes les histoires du jardinier ici

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
5 janvier, + 78 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"dressage de lope""histoire ero""cyrillo histoires gay""histoire gay hot""branleentre potes""cyrillo gay""histoire cyrillo"cyrilo"histoire gay plage""histoire gay cyrillo""sauna atlantide"hdsgay"histoire de sexe bi""photo gay gratuite""histoire de soumission""histoire gay minet""histoire gay routier"citebeur"histoire cyrillo"cyrillo.com"www cyrillo""recit gay premiere fois""recit gay rebeu""garcon gay""depucelage gay""pute a jus"cyrillo.com"recit sodomie""blog histoire gay""grosse bite veineuse""histoire gay sm""histoire gay gratuit""histoires cyrillo""histoire gay vestiaire""recit gay soumis"cyrillo"cyrillo histoire gay""video gays gratuites""premiere partouze"cyrillo.com"histoire gay douche""cité beur""histoires porno gay""gay daddies""histoires de sex""recit porno inceste"ciryllo"je suce mon pere""cyrillo texte""plan sm.com""histoire x gay""gay beur""gay daddies""histoire hot""bites juteuses""histoire cyrillo""gay sex histoire""histoire x gay""histoires cyrillo""histoires cyrillo""histoire gay pute""histoire gay meilleur ami""histoires gay"cyrillo.biz"apero branle""cyrillo dial""recit coquin""gay douche""cyrillo rebeu""histoires cyrillo""gai ero""gay cyrilo""cyrillo dial""ejac gay""le jeu de la biscotte""histoire gay oncle"cyrillo.com"gay a la plage""il jouit dans sa bouche""histoires gay gratuites""visite medical gay""histoire gay pere fils""vieux gay dans les bois""le korosko lorient""lieux de rencontre gay""cyrillo blog""visiochat ma queue""soumis cocu""histoires cyrillo""blog de cyrillo""sex shop lille"cyrillo.com"histoire gay cyrillo""branle netre pote""recit gay hard""soumis à ma femme""nudiste gay""histoire gay oncle"