ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode | Épisode précédent

Agent Spécial Gwenael | 6

Après ma dernière mission, le bureau m’a laissé tranquille un moment et vivre normalement ma vie d’étudiant, entre cours, sorties, potes et plans cul bien sur surtout pour moi, vous commencez à bien me connaitre !!!

C'était une fin de soirée qui arrivait un peu tôt, il devait être 1 h du matin et pour plein de raisons l’ambiance était pas au top et avec mes amis on commençait à s’ennuyer grave, comme potes il y avait bien sur Stéphanie ma meilleure amie, Paul, dont je vous ai déjà parlé, son pote Cédric un rugbyman sympa mais limité intellectuellement et assez relou quand il a bu, des mecs et nanas de la Fac et certains anciens de notre classe de terminale, que j’avais pas vu depuis un moment.

Et parmi ceux là, j’ai pu revoir un garçon métis qui s’appelle Teddy et qui m’a branché pendant la soirée.

T : Salut Gwen, tu te rappelles de moi, moi c’est Teddy, on était en terminal.

Oooops, si c’est celui dont je me souviens, il a bien changé, c’était un mec timide, complexé par son physique, grand, tout maigre avec des boutons sur le visage, sans être méchant c’était le genre de mec que je remarquais à peine tellement j’étais entouré par les bg sportifs et populaires qui me draguaient ouvertement même en sachant que j’étais un garçon gay.

M : Teddy ? Oula !!! qu’est ce que tu as changé c’est dingue, j’avoue que je t’aurais pas reconnu.

T : Oui c’est sur qu’à l’époque, je devais pas être le genre de mec avec qui tu trainais, en tout cas toi je t’es reconnu tout de suite, tu es toujours aussi « belle » et canon, je pense même que t’es encore plus sublime si c’était possible.

M : Arrêtes, tu vas me faire rougir, mais c’est gentil de ta part.

T : Genre, tu le sais pas ? Depuis le début de la soirée tout les mecs bavent devant toi, comme au lycée ahahahah.

M : Bah je peux te rendre tes compliments, tu es super bg, un look d’enfer, les filles doivent mouillées grave face à toi, hihihihi, et je pense qu’il y a pas que les filles qui te trouvent craquant !!!

C’est vrai qu’il a changé Teddy, grand, plus de 1m90, musclé comme un dieu, des pectoraux, des biceps et des abdos que l’on devine sous un t-shirt blanc, des yeux verts à tomber, un jean moulant des fesses en béton et surtout devant, une bosse prometteuse, un teint caramel de métis qui fait craquer la blondinette que je suis, on dit toujours qu’on ai attiré par son contraire, en tout pour moi ça se vérifie.

On commence à discuter de nos vies, nos études, nos passions, je le regarde me parler comme une midinette lycéenne face à son crush, jouant avec mes longues mèches blondes, tortillant mon corps incapable de rester immobile et surtout riant à toutes ces blagues même si c’est pas drôle, si le mec ne voit pas que je suis prête à tomber dans ces bras en un mot de sa part ou même en un seul geste, c’est à désespérer des mâles.

On en était là de notre discussion quand Steph est arrivé pour nous interrompre, je l’aurais tué celle là.

S : Ah Gwen t’es là, pfff cette soirée est à mourrir, il y a Clara qui nous propose de finir chez elle, tu viens avec nous ma belle.

Clara ? Cette peste qui a toujours été jalouse de moi, et qui allume tout les mecs qu’elle croise. C’est vrai que la soirée est nulle, mais en ce moment face à Teddy je me disais que ma soirée pouvait bien se finir.

M : Steph, tu te rappelles de Teddy ? Il était en terminale avec nous au lycée.

S : Non c’est pas possible, un bg comme lui j’aurais pas pu le louper, ou alors une princesse l’a embrassé pour le changer en canon, allé viens Gwen je t’en prie.

Tout en regardant Teddy dans les yeux en faisant mon sourire le plus charmeur.

M : Ok mais seulement si Teddy vient aussi.

S : Ah je vois, mais bien sur qu’il peut venir, au contraire.

Je regarde Teddy en attente de sa réponse, il me dit avec un sourire ravageur qu’il est partant pour finir la soirée avec nous.

On retrouve Clara, Cédric et Paul qui a l’air énervé que j’impose Teddy à notre petit groupe, après avoir salué notre hôte et certains amis, on se retrouve en partance chez Clara.

Chez Clara, on c’est posé sur les canapés en train de siroter nos verres d’alcool, elle a mis de la musique cool, je suis assis entre Teddy et Paul qui a Clara à coté de lui et de l’autre coté Steph est assise avec Cédric.

Petite description de chacun et chacune :

Steph, petite brune aux yeux noisette, cheveux carré long aux épaules, elle porte une robe noire moulante, qui fait ressortir ses fesses bien rondes et surtout ses très beaux seins, si elle m’envie ma belle chevelure blonde, moi j’aurais tellement aimé avoir ses seins, mais bon malgré mes hormones, j’ai à peine une petite poitrine de fillette lol.

Clara est grande, blonde cheveux longs ondulés, des yeux bleus, une belle poitrine volumineuse, des fesses bombées, j’avoue qu’elle est pas mal la garce lol, elle porte une mini jupe à ras la foufoune avec un top laissant son nombril à l’air, une vraie tenue de salope prête à servir.

Cédric est grand environ 1m85, musclé comme un rugbyman, des yeux noisettes, petite barbe de 3 jours sur un visage normal, pas ouf le mec mais baisable hihihi, il est en jean noir et chemise blanche.

Paul, lui est brun, yeux marrons, taille normal pour un mec 1m78, bg ténébreux avec un regard de feu, genre macho dominant, il plait à toutes les filles et il le sait, il porte un pantalon en toile beige avec un polo bleu de marque, j’ai toujours aimé son style.

Teddy, Ah Teddy, je vais pas être objectif face à ce canon, métis, cheveux rasé, yeux noirs, grand 1m90 qui me fait passé à coté de lui pour une puce, musclé à mort il doit aller à la salle très très régulièrement et surtout une attitude de mâle dominant super viril, jean bleu délavé et t-shirt blanc moulant son corps d’athlète huuuummm.

Quand à moi, je vais pas me décrire, vous me connaissez déjà, bon ok si vous voulez je vais le faire hihihi, blond cheveux très longs et lisses qui tombent à mi dos, yeux bleus clairs, visage très fins, petit cul rond taille 36, 1m68 52kg un gabarit de minette, ce soir j’ai mis un legging noir avec un long chemisier blanc recouvrant mes fesses.

Cl : Et si on faisait un jeu sexy les amis ? Puisque en plus on est à parité, 3 mecs et 3 filles, si je compte Gwenael parmi les filles bien sur hihihi.

Quelle pétasse celle là, elle me le payera, je souris l’air de rien.

Cl : Le jeu est simple, on pose des questions de culture générale à chacune et chacun, s’il y a une bonne réponse on passe au suivant sinon la personne doit boire un shot d’alcool et choisir entre action ou vérité.

S : Mais on va finir totalement bourré.

Cé : Moi ça me dérange pas de te bourrer ahahahah.

S : Ah trés fin le rugbyman…

M : Et quel genre d’action on aura ?

Cl : Pas de limite pour les actions ni pour les vérités, tu verras .

M : C'est pas juste un jeu à boire j'ai l'impression.

P : Tu peux le dire ma belle.

Avec un sourire en coin qui en dit long sur les actions qu’il me réserve.

Cl : C’est plutôt un genre de strip-poker, avec un jeu qui ressemble au trivial poursuite, et il y aura peut être des ptits bisous ou plus hihihi.

MLe jeu commença, les questions défilèrent, les verres de shot et les gages aussi, au bout d’une heure on c’est retrouvé presque tous en boxer pour les mecs et en string pour nous les « filles », une tension sexuelle c’est installée entre nous tous et les gages devenaient de plus en plus coquins.

Il y a eu Clara qui a été obligé de raconter la fois ou elle a sucé un de ses potes dans les chiottes du lycée, Cédric décrivant sa 1ère fois, Paul racontant son plus grand fantasme d’être au lit avec plusieurs filles, Steph nous avouant que l’endroit le plus insolite ou elle a fait l’amour c’était dans une piscine, Teddy que sa position préférée pour baiser c’était la levrette pour bien dominer sa partenaire et moi racontant que je kiffais mon prof d’histoire de l’art et que je rêvais de me faire prendre dans son bureau.

On rigolait bien et c’était bon enfant comme soirée, jusqu’au moment ou Clara voulant donner du piquant à notre jeu proposa que les 3 personnes arrivant en tête à la fin pourrait choisir son partenaire pour finir la nuit avec elle ou lui, la tournure de la soirée prenait un chemin très sexe, peut être à cause de l’alcool ou on savait comment cela finirait on donnait tous notre accord.

Le premier gage sexe était pour Clara, elle devait choisir une personne et lui rouler une pelle avec la langue pendant 30 secondes, et bien entendu elle choisie Teddy et j’ai du voir stoïquement ma rivale embrasser avec passion le mec que je convoitait, grrrr j’en rageais, à la fin des 30 secondes Teddy avait l’air d’avoir apprécié le baiser et Clara regagna sa place sans oublier de me regarder avec un petit sourire.

Cédric devait aller lécher une chatte, il choisit bien sur Steph qui les jambes écartées se laissait bouffer le minou par son rugbyman.

Steph a eu le gage de doigter le cul de la personne de son choix et elle choisit Clara l’obligeant à montrer son petit trou qui se faisait limer par le doigt de ma copine.

Paul devait se faire branler pendant 30 secondes et évidemment il me choisit pour le faire, il sortit sa queue déjà bien raide et me regarda du genre « quand tu veux bébé », je me suis pas démonté et j’ai pris sa queue en main pour la branler, elle était douce et c’était agréable de l’avoir en main.

Mon gage était de sucer un mec, j’hésitait un moment pour la forme et je choisis Teddy, avec un sourire de vainqueur il baissa son boxer et là toutes les filles poussèrent un petit cri à la fois de surprise et de désir, elle était énorme avec un gland monstrueusement large, je me suis mis en place face au monstre et je commençait à essayer de gober son gland, ma bouche était déformée mais j’ai pu sucer sa queue, je devait le faire pendant 30 secondes et pendant cet instant, dans un geste de mâle dominant il m’a caressé les cheveux pendant que j’avais sa queue en bouche.

Viens le tour de Teddy d’avoir son gage, il doit mimer un acte sexuel en levrette avec un ou une partenaire, en me regardant droit dans les yeux avec un regard de défi, il a choisi Clara qui était toute excitée, moi en mon fort intérieur j’étais furax, il a donc mis Clara en levrette, c’est présenté derrière elle, frottant sa queue contre les fesses de la fille, il a commencé à mimer l’acte, les mains agrippé sur ses hanches.

Après cette séance de gage sexy, on décidait de faire une pause dans le jeu.

J’ai soif, et je dis que je vais à la cuisine au fond de l’appart pour me servir un verre d’eau.

M : Est ce quelqu’un en veut ?

Teddy répond qu’il va me suivre pour ramener de l’alcool et m’aider pour les verres.

Me voilà en train de remplir une carafe d'eau au robinet lorsque je sens la main de Teddy sur mes fesses. Je n'ai alors qu'un string, il m'attire à lui d'un geste fort, puis me plaque contre le frigo et me roule une pelle.

T : C’est ça que tu voulais, hein, petite coquine.

Le contact de mon dos contre le frigo m'avait fait frissonner, Teddy prend mes deux fesses dans ses mains et les malaxe quelques secondes, puis me donne à nouveau un long baiser, tout en me pinçant les tétons d'une façon qui devient vite douloureuse.

Il les lâche bien vite, et me serre la fesse droite d'une main, puis me donne une claque sonore dessus, sous le coup de la surprise, je ne réponds rien.

Aussitôt, son autre main plonge dans mon string, parcourt ma raie et vient caresser mon petit trou.

T : C’est ça que tu voulais, hein, et tu sais pas comment l'avoir, c'est ça.

Et en même temps, je sens un doigt s'enfoncer dans mon anus, puis un deuxième.

T : C’est ça, tu mouilles bien, tu sais ce qui m'excites ? C'est les petites bourges salopes comme toi.

Ces deux doigts me ramonent l’anus sans ménagement, un peu brutalement, je suis terriblement excitée, mais j'ai le souffle coupé, je ne dis rien.

T : Tu sais, salope c'est pas une critique hein, et encore moins une insulte, c’est la nature qui est comme ça, les femelles comme toi sont faites pour se donner, pour exciter le mâle, c'est tout.

Il ressort ses doigts de mon cul et me donne une violente claque sur la fesse droite, qui me fait mal, il se retourne, attrape les verres et les alcools posés sur un plateau, et file vers le salon, me laissant seule, le cul en feu et sans doute une fesse rouge.

Totalement sous le choc de se qu’il vient de se passer, et par l’attitude macho de Teddy, je me dirige à mon tour, les mains vides, rejoignant les autres.

Le jeu reprend avec des gages de plus en plus Hot, et très vite on se retrouve tous complètement nu, offrant la vue de nos sexes.

J’ai remarqué que Teddy me regarde différemment, genre le prédateur face à sa proie.

Le genre de gage était, les filles doivent mimer des gémissements sexuelles et les mecs des grognement de mâle, c’était très drôle, on a beaucoup rit, on devait aussi s’assoir sur le sexe des mecs et essayer de les faire bander, enfin des gages qui nous emmenaient vers le but de la soirée une partie de sexe, pour le moment la lutte était serrée Teddy menait le jeu devant Paul, Clara, Cédric, moi et Steph, c’est sur qu’avec Steph on devra subir le choix des premiers pour savoir qui nous baisera.

On arrive vers la fin du jeu et on refait une pause, on était tous un peu bourré, l’alcool coulait à flot et on encaissait pas tous de la même façon l’alcool, pour ma part j’étais vraiment pompette et je devais me rafraîchir en allant dans une salle de bain, Steph m’accompagna et on se retrouva toutes les 2 devant le miroir à se refaire une beauté.

Au bout d’un moment, elle sort pour retourner en bas et me laisse seul dans la salle de bain.

Alors que j’étais penché sur le lavabo pour me nettoyer la bouche, j’entendis la porte se rouvrir.

M : Tu as oublié une chose Steph ?

Je me retournais pour avoir la surprise d’apercevoir Teddy entièrement nu, se colle à moi et me roule une pelle, ces bras m’encerclent la taille, une main me caressant les fesses, mes bras sont autour de son cou pendant le baiser.

Il me lâche la bouche et commence à parcourir mon corps par des caresses sensuelles, de mon coté je ne reste pas inactif, je promène ainsi mes mains sur son visage, sur ses épaules, sur son torse.

Cette sensation, alliée à l'obscurité complète, est vraiment grisante, sous mes doigts, je sens des épaules et des pectoraux en acier trempé, ces sensations m'excitent au plus haut point.

Il fait passer mes mains dans son dos musclé, de sorte que je suis un peu tirée en avant, vers sa poitrine, je sens son odeur de mâle, l'odeur de son parfum mêlée à une évidente odeur d'excitation sexuelle, mes lèvres sont à quelques centimètres de son torse, ma respiration s'est accélérée depuis quelques instants déjà, et je sais qu'il l'entend, je n'y tiens plus, et dépose doucement un baiser sur ces pectoraux que je ne peux pas voir, je reste ainsi plusieurs secondes, les lèvres sur son corps, sans qu'il ne dise ni de fasse rien.

Puis il me repousse doucement, me met à genoux devant son sexe bandé et je comprends ce qu'il veut.

T : Tu veux ma bite, hein bébé ?

Je ne réponds rien.

T : Tu veux ma bite depuis le début du jeu ?

Pour toute réponse, je remets mes mains dans les siennes, et reste silencieux, ma respiration s'accélère encore.

T : Non, dis-le moi.

Dit-il en serrant mes mains dans les siennes.

T : Dis que tu veux ma bite.

T : Je veux ta bite.

Je lui réponds d'un air peu convaincu.

T : Quoi ? J'ai rien entendu.

M : Je veux ta bite.

T : Bébé, faut que tu sois plus claire, j'ai rien compris là.

M : JE. VEUX. TA. BITE.

Il reste silencieux une ou deux secondes et je répète, excité.

M : JE VEUX TA BITE, donnes la moi.

T : Mais dis-donc bébé, qui te dit que tu as le droit d’avoir ma bite ? Est-ce que tu as les mains propres d'ailleurs ?

Il me met les deux mains derrière mon dos et les attrape toutes les deux à l'aide de sa seule main gauche, je suis ainsi, à genoux devant lui, les deux mains bloquées derrière le dos.

Je sens alors sa main droite, sur ma tête, dans mes cheveux, appliquer une forte pression afin de m'intimer l'ordre de baisser la tête.

Bien vite, je comprends qu'il approche mon visage de son sexe et je me retrouve avec son gland dans la bouche.

Son sexe est vraiment énorme, comme celui d'un acteur porno, comme tout à l’heure j’arrive à peine à faire entrer son gland dans ma bouche.

T : Voilà, c'est ça, ta bouche est pour ma bite, suce moi je suis sûr que tu sais si bien le faire, sois une bonne petite salope.

Et il appuie sur ma tête, comme s'il allait tenter de m'enfoncer son dard dans la gorge, mais voilà, c’est vrai que le mec me plait, et la situation m'excite, mais ce comportement de macho, cette situation à la limite de la fellation forcée... Non, non, ça n'ira pas comme ça, il va falloir qu'il fasse des efforts, je suis comme même Gwenael, tout les mecs sont tous à mes pieds espérant mes faveurs et là, ce mec me prend pour une basique fille en chaleur prête à tout pour se faire sauter, je m'oppose donc à la pression, reprends le contrôle de mes mains, et lui lance.

M : Ah non mon gars, ça va pas se passer comme ça du tout, déjà on me parle pas comme ça, suis pas ta meuf.

Je me saisis de son sexe à pleines mains, il est réellement énorme, je ne peux pas en faire le tour, je n'arrive pas à évaluer sa taille, mais il est énorme entre mes mains.

T : Ecoute, si tu veux ma bouche, il va falloir que tu fasses mieux que ça, parce que si tu passes ton temps à me chauffer et à me refroidir, tu sais comment ça va se terminer ? Je vais me faire Paul ou même Cédric, c'est tout ! Hum... la bite de Paul, trop kiffante.

Et là-dessus, je lâche son sexe en riant, et me lève pour partir.

T : Ouah, j'adore ça, sérieux. C'est cool.

J'entrouvre la porte en la tirant, mais celle-ci se referme bien vite Teddy s'est jeté sur moi, me planquant contre la porte, je sens ses mains sur mes hanches, son sexe contre le bas de mon dos, mes petits seins s'écrasent contre la porte avant qu'il n'y porte ses mains pour les malaxer, comme tout à l'heure dans la cuisine.

Toujours debout, il appuie de tout son poids, je me sens pris dans ses griffes, à nouveau, il me retient les deux poignets, les plaque dans le dos d'une seule main, et continue à appuyer son corps contre le mien

T : C’est cool sérieux, je kiffe les femelles comme toi, tu sais que c'est toi l'objectif de ma partie depuis le début, hein ?

Je sens son souffle dans mon cou, je sens son excitation et ça me fait frissonner.

T : Enfin, quand je dis toi, je veux dire tes petits seins de fillette, ta bouche de pipeuse, tes hanches de meuf, ton beau cul de salope, je me suis dit que mon objectif cette nuit, c'est de jouir en toi, tu en penses quoi bébé ?

Sans qu'il me laisse le temps de répondre, je sens que, derrière moi, il écarte mes jambes avec sa main, celle qui ne maintient pas mes deux bras, à ce stade, je m'attends à ce qu'il enfourne sa queue dans ma chatte, mais à la place il utilise deux doigts pour me pénétrer.

T : Humm, je te chauffe et je te refroidis, tu dis, moi, vu comme tu mouilles du cul, j'ai pas l'impression de t'avoir beaucoup refroidie jusqu’à présent, petite tapette.

Mon corps est plaqué contre la porte fermée, mes mains sont immobilisées dans mon dos, il fait aller et venir ses doigts dans mon petit trou, ce qui me fait pousser un premier soupir de désir, puis un second, je couine, être ainsi, entièrement femelle soumise à son désir de mâle, me rend folle.

A ce moment, il retire doucement ses doigts, puis les promène sur mon périnée, puis revient vers l'entrée de mon anus, je soupire à nouveau de plaisir, je suis totalement sous son contrôle, je suis à sa merci.

T : Tu sais ce que je veux ? Depuis le début, de la soirée, depuis que je t’ai reconnu, ce que je veux, c'est ton joli petit cul de petite bourge blonde.

A ce moment, je sens son majeur, trempé de ma mouille, appuyer sur mon anus, je sursaute.

T : Je veux te posséder entièrement, je veux t'enculer, je veux jouir dans ton cul.

Son doigt pénètre d'un centimètre dans mon petit trou, ce qui me fait étouffer un cri, il rit;

T : Ah, je devine que bien des queues sont passées par là, c'est ça petite salope ?

Puis en riant, il recule, me libérant les mains, et m'assène, à nouveau, une violente claque sur la fesse droite.

Il m'ordonne de sortir, en riant, me disant que les autres doivent se demander ce qu’on est en train de faire.

Je sort le premier sans l’attendre et m'engage dans l’escalier sentant sa présence derrière moi, matant mon petit cul, je suis très excitée mais aussi, comme tout à l'heure dans la cuisine, un peu humiliée, je ne suis pas une petite gamine avec qui on peut jouer comme il le fait ni une bourge coincée, nous revenons ensemble dans le salon.

Paul un peu énervé et semblant fâché.

P : Alors, vous faisiez quoi là ?

Cl : J'espère que vous avez pas baisé hein ?

Cé : Bah non ils ont pas baisé, si c’était le cas vu le sexe de Teddy, on l’aurait entendu crier sa mère la petite blondinette ahahah.

Je me borne à répondre que j’espère qu’ils ne nous ont pas attendu pour continuer le jeu.

Cl : On ne pouvait pas, c’est au tour de Teddy de jouer maintenant.

Le jeu continue, moi je suis de plus en plus distant de Teddy, allant même jusqu’à faire des minauderies de petite allumeuse avec les autres mâles en les complimentant sur leur attributs masculins, en espérant lui faire comprendre que pour moi il n’est pas le seul mâle dominant de la soirée qui m’intéresse.

Le jeu arrive à la ligne droite finale, seul Paul et Teddy peuvent gagner et avoir le droit de choisir en 1er sa partenaire, c’est à ce moment que je réalise pleinement qu'il y a deux sexes en érection autour de moi, deux hommes qui me matent, et que l'un de ces deux gars mettra son sexe au fond de moi et me possédera entièrement, et ce n'est pas moi qui vais choisir lequel des deux cela va être ! Est-ce que Teddy va parvenir à prendre le dessus sur Paul et est-ce que c'est mon corps qu'il voudra pour récompense ? Cette idée d'être la récompense passive de ce mec m'excite et m'énerve tout à la fois.

Voilà, dernière question, si Teddy répond bien il est le vainqueur, petit suspense, question sur le sport, pour moi c’est du chinois mais pour lui, avec un petit sourire, il donne la bonne réponse, c’est lui le gagnant.

Paul a l’air dégoûté, il sait que sa chance de me baiser vient de lui passer sous le nez à cause de ce Teddy qui vient de nulle part, à moins que Teddy ne choisisse une autre blonde Clara.

Il se lève, on est tous en attente de son choix, moi j’ose même pas le regarder, ne pouvant ou ne voulant pas soutenir son regard de mâle dominant.

T : Clara ?

Cl : Oui.

T : Quelle chambre je peux prendre ?

Cl : Bah la mienne c’est la 1ère en haut de l’escalier sinon il y a les deux autres au fond.

T : Ok, Gwen vient on y va.

Je le regarde comme une petite fille, étant totalement sous son emprise, sans un sourire il me tend la main, je la prend et me lève difficilement, est ce l’alcool ou l’émotion, mes jambes se dérobent et avant que je tombe, il me prend dans ses bras puissants et me porte comme si je ne pesais rien et on monte l’escalier vers une chambre.

Paul choisit Carla, Steph et Cédric vont finir la nuit ensemble, les couples ont été formés et la nuit s’annonçait torride et bruyante.

Arrivant dans la chambre, toujours porté par les bras musclés de Teddy, il se rapproche du lit pour me jeter comme un sac de linge, je me retrouve nu affalé sur le lit avec face à moi debout un mâle d’une virilité extrême de 1m90 avec un sexe énorme tendu comme un arc.

T : Allez petite salope viens faire plaisir à ton mâle, viens me montrer comment une tapette bourge sait sucer.

Sans un mot, je me met à 4 pattes m’approchant doucement vers ce sexe monstrueux que je vais devoir sucer avant qu’il ne me prenne.

Je commence par faire des petits baisers sur le gland de son sexe et lécher doucement sa tige, mais Teddy impatient en voulait beaucoup plus, tenant sa verge d'une main et mon menton de l'autre, il me fit comprendre que je suis censée m'occuper de sa bite, comme une chienne, alors j’engouffre l'engin dans ma bouche et lui prodigue une fellation appuyée, tout en caressant la base de sa verge de la main droite ainsi que ses grosses couilles, la scène est dans un silence total, entrecoupé de quelques bruits de succion, pendant ma fellation, je jette un œil vers mon amant qui me regarde en train de le sucer avec un sourire dominant.

T : Qu’est ce que t’es belle avec ma queue dans ta petite bouche pulpeuse, j’adore.

Teddy me tenant par les cheveux tente de s'introduire plus loin dans ma bouche mais je résiste à son mouvement, de sorte qu'il comprenne bien que je ne pourrais pas enfoncer son sexe dans ma bouche en gorge profonde, on n'est pas dans un film porno et en plus sa queue est trop longue et épaisse pour que je réussisse cet exploit.

Au bout d’un moment, je me rends compte qu’en bon mâle dominant, il a pris les choses en main, toujours agrippé dans ma chevelure blonde, en faisant aller et venir son sexe dans ma bouche lui-même, mais je ne pouvais me laisser traiter comme une simple poupée gonflable, pas question de se laisser aller comme ça, je reprends vite l’initiative et accélère le mouvement de ma bouche, faisant jouer ma langue autour de son gland et lui caressant la base du sexe en même temps, en titillant ses couilles pleines, bref, il me fallait tenir mon rang, et sucer Teddy convenablement, je reprenais un rythme de succion quand, soudain, je ressentis un contact froid contre mes fesses, c’était un gel, Teddy venait de verser du lubrifiant sur la raie de mes fesses, et bien vite je sentais un doigt se poser sur mon anus, et entreprendre de le pénétrer, l’idée s'imposa à moi comme une évidence inévitable, il allait me sodomiser.

T : Bon, on va passer aux choses sérieuses bébé, t’es une super suceuse, on va voir maintenant si t’es une bonne baiseuse, retournes toi et montres moi ton petit boule.

En bonne soumise, je m’exécutais, me préparant à être pris en levrette, il me doigtait toujours, enfonçant maintenant 2 doigts dans mon anus, les faisant aller et venir méthodiquement pour que le gel fasse son office en m’ouvrant de plus en plus ma petite chatte, cet attouchement me faisait perdre progressivement le contrôle, ma respiration s’intensifiait et bien malgré moi je soupirais et couinais de plus en plus fort.

T : Huumm, t’as l’air d’aimer ça ma petite salope, qu’est ce que ça va être quand je vais enfoncer mon mandrin au fond de ton petit cul.

Il avait retiré son doigt, je fermais les yeux au moment où je sentis le gland contre mon anus serré, il attrapa mes fesses afin d'ouvrir mieux mon cul à sa grosse queue, j’étais dans un état d'excitation extrême.

Quand la grosse bite du beau métis pénétra enfin mon anus, s'enfonçant largement dans mon cul, l'idée que j'étais ainsi sodomisé, pénétré, femelle contrainte, sans que je puisse faire un geste ni prononcer un mot, que j'étais comme un objet sexuel dont il était en train de faire ce qu'il voulait, tout ça me plaça au bord de la jouissance, j’étais en sueur, je haletais, je couinais, la queue de Teddy était énorme et me donnait l'impression de m'ouvrir en deux.

T : Putain, le pied, depuis le temps que je rêvais de ce moment, je fantasmais trop sur ton petit cul de bourge au lycée et là ce soir je suis en train de te sodo, petite pute, je te laisse t’habituer à mon bâton et après je vais grave me déchainer, tu vas sentir comment je baise les salopes comme toi.

Je n'en voulais pas à Teddy de me traiter de la sorte, parce qu'il me faisait vibrer comme jamais, il était maintenant au fond de moi et commençait de petits mouvements lents de vas-et-viens, me faisant sentir toute la longueur de sa queue, il laissait ses mains parcourir mon dos, ma nuque, mes cheveux, ma gorge, sans que je sache s'il allait me masser ou m'étrangler, il approcha sa bouche de mon oreille, me susurra des mots crus, puis me mordilla le lobe de l'oreille en faisant presque sortir sa queue de mon postérieur, en même temps qu'il inséra à nouveau son sexe profondément dans mes fesses, il s'allongea entièrement sur moi, et je sentis tout son poids contre mon dos.

T : Prêtes ma belle pour la grande chevauchée ?

M : Vas doucement au début stp, ta queue est tellement grosse, j’ai peur d’avoir mal.

T : Mais voyons, pourquoi ça te ferait mal ? Salope comme tu es, t’as du t’en prendre des kilomètres de bites dans ton cul, alors maintenant tu fermes ta petite gueule de tapette et laisse faire le mâle.

Toujours plaqué à plat ventre sur le matelas, le cul relevé, je commençais à subir le pilotage en règle de ma chatte en feu, Teddy était en train de me baiser littéralement comme une bête en rut, il me prenait le cul de plus en plus vite, un vrai marteau piqueur, j’hurlais, je pleurais, j'étais dans un état second, je n'avais jamais ressenti ça avant.

T : Vois-tu ma belle, la levrette, c'est ça, alors crie, pleure, je vais te casser le cul comme personne ne l’a fait avant moi.

Il me redressait la croupe, j’avais la tête enfouie dans l'oreiller.

T : Caresse-toi ce qui te sert de clito, si ça peut t’aider à encaisser bébé.

La douleur était trop forte, je me mis à sangloter comme une fillette, mes mains agrippant par désespoir les draps du lit.

T : Courage ma petite, tout à l'heure tu kiffera tellement que tu vas me supplier de continuer à te défoncer et que tu jouiras comme une folle.

Au bout de 10 minutes de baise intense, je commençais à prendre du plaisir à être brutaliser de la sorte, il empoigna mes cheveux pour me tirer la tête en arrière et me cambrer tout en me fessant, il me traitait comme une pute et j’aimais ça.

T : Est-ce que ça te fait toujours mal ?

M : Un... Un peu.

T : C’est normal ma puce, toutes les femelles que je saute passent par là et toi tu es la plus belle femelle que j’ai sauté, t’es vraiment trop bonne bébé.

Il amplifiait le mouvement de va-et-vient, pendant une dizaine de minutes encore, et je couinais et gémissais de plus en plus avec une intonation très aigüe, qui avait l’air de l’exciter encore plus.

T : Tu aimes ça ?

M : Oh oui

T : Alors dis le moi.

M : J’aime ça, oui.

T : Tu aimes quoi ? Dis moi exactement ce que tu aimes.

M : J’aime que tu me fasses l'amour comme ça.

Excédé, et proche de la jouissance, il m’attrapait encore plus brutalement les cheveux.

T : Qu'est-ce que je suis en train de te faire là ? Dis-le salope.

M : Oh tu m'encules ! J'aime quand tu m'encules ! J'aime sentir ta bite dans mon cul ! Vas-y plus fort, t’arrête pas ! Encule moi comme une pute ! Fais-moi jouir par le cul, oh oui !

Je poussais un cri strident qui était aussi bien un cri d'extase que de douleur, mon orgasme me prit complètement au dépourvu, comme par surprise, je criais comme une chienne, comme un femelle chaudasse, le plaisir était intense, mon corps était en feu, mon abandon était total, il me semblait que ça dura un temps infini.

Son pilonnage devient de plus en plus intense, je sentis alors sa queue gonfler, rentrer violemment dans un dernier coup de rein, exploser comme un feu d’artifice, il jouit en moi en poussant des grognements de fauve, il était en train d'éjaculer en de longs jets inondant pleinement ma petite chatte, le mâle fécondant sa femelle.

Quand il eut finis de me remplir, il s’affala sur moi de tout son poids dans cette petite mort après la jouissance, j’étais sous le choc de cette baise intense, totalement épuisé, je sombrais dans un profond sommeil, avec la queue de Teddy toujours enfoncée en moi.

Au matin, je m’éveille, allongé sur le ventre, cassé, détruit, les fesses encore douloureuses et encore dilatées, du sperme collé sur mes cuisses, Teddy n’est plus dans la chambre, le soleil est au zénith, je me lève et file sous la douche.

Avant de descendre je me regarde dans le miroir, le visage frais encadré par ma belle chevelure blonde tombant dans mon dos, souriant, silhouette féminine, je retrouve mon allure de petite bourge sage et vais retrouver les autres que j’entends dans la cuisine.

Quand j’arrive, ils sont tous et toutes là devant leur petit déjeuner.

P : Ah la belle au bois dormant est enfin réveillé.

Cé : Bah, normal que notre princesse est eu du mal à se lever, vu comment elle a crié cette nuit, elle a du prendre cher.

Toujours aussi finaux le rugbyman, je ne vois pas mon homme, je suis en mode déception totale, Teddy a du partir sans même me dire au revoir, quand je sentis 2 mains puissantes me prendre par la taille et me coller au dos, je reconnu les larges mains de mon mâle.

T : Bonjour ma puce, bien dormi ?

Il pose ses lèvres chaudes dans mon cou, un baiser tendre, un frisson me parcourt, je tourne mon visage en lui souriant, ses lèvres fondent sur les miennes comme une ventouse, il les aspire dans un baiser passionné, montrant à tous que je suis sa femelle, totalement conquise et offerte, je lui donne ma langue aussi spontanément que mon cul.

Je suis ému, je me sens bien, j’en oublie le monde autour de nous et surtout les autres qui regardent cette scène d’amoureux, il caresse mes hanches, puis mes fesses, ses doigts reviennent sur la scène de crime, évaluent mon petit cul dévasté, il me lâche la bouche et me susurre dans l’oreille.

T : t’es vraiment trop belle ma chérie, super bandante.

Moi, dans ma bulle, je savoure son compliment, ses quelques baisers et caresses, je suis offerte à lui, n’ai-je pas été possédée comme une femelle cette nuit, je suis fier, très fière de me retrouver encore dans ses bras.

Parlant fort, pour que tout le monde entende, au risque de passer pour un gros macho.

T : J’ai pris un grand plaisir à te baiser cette nuit ma belle.

M : Moi aussi mon chéri, sauf que tu m’as détruit le cul.

Teddy rit, fier de lui, en bon mâle dominant, d’avoir posséder sa femelle et de l’avoir fait jouir, tout en me faisant un baiser sur la bouche.

T : Je dois y aller ma belle, je dois me préparer pour mon match de foot.

Main dans la main je le raccompagne vers la porte.

M : on se revoit quand ?

T : T’as envie qu’on se revoit bébé ?

M : Oui bien sur, enfin si tu veut.

Il me toise de son regard noir du mâle vainqueur qui a devant lui une femelle conquise, une main joue avec mes longues mèches blondes, je me sens comme une midinette amoureuse devant l’homme qui la fait frémir, mes yeux sont implorants et j’attend avec une impatience extrême sa réponse.

T : Ecoutes comme t’as du te rendre compte cette nuit je suis pas du genre amoureux gentleman, je suis un baiseur, si tu cherche un mec pour être en couple, qui va te sortir au ciné, t’offrir des soirées romantiques, je suis pas le bon mec pour toi, moi j’ai grave kiffé de te défoncer la chatte, pour un garçon t’es grave féminin, belle comme une meuf et quand je te prenais j’avais l’impression de baiser une fille, alors si tu veux qu’on se revoit, c’est pour des plans cul et rien d’autres et là je te promet que tu vas grave manger ma petite salope.

M : Ok, je suis d’accord, j’ai envi qu’on se revoit pour que tu me sautes aussi hard que la nuit dernière, je veux être ta salope, ta pute, ta chienne.

Un sourire narquois sur ces lèvres, me caressant toujours mes cheveux.

T : Cool bébé, donnes moi ton 06, je t’appellerai bientôt, mais t’as intérêt à bien te préparer, j’ai de gros besoins de sexe, je vais vraiment t’exploser ton petit cul de tapette.

Après lui avoir donné mon numéro, il m’agrippe les cheveux et me roule une pelle d’enfer qui me coupe le souffle et part.

Mais qu’est ce qui m’arrive ? Moi Gwenael, fier de faire tourner la tête à tout les mecs hétéros et gays, qui aime sentir les mecs à mes pieds, qui a l’habitude de nuits sexes torrides, je ne suis plus vraiment une pucelle, je me retrouve devant ce mâle qui m’a possédé comme une pute, bien hard, quasiment humilié par son arrogance, je me retrouve comme une soumise réclamant à son homme d’être reprise et dominé comme une chienne.

S : Eh bien Gwen, qu’est ce qu’il t’a fait cette nuit, je te reconnais pas, on dirait que tu es totalement sous emprise, il t’a hypnotisé ou c’est qu’il a une queue magique ? Fait comme même attention princesse, je le sens pas trop ce mec.

Elle croit pas si bien dire ma chère copine qui me connait bien, et la suite va lui donner raison.

A suivre…

GwenBlondinet

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
31 Déc , + 51 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Nov. 21 : 1  873 331 pages vues

À jour : dimanche 14 novembre 2021 à 08:11 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"fils encule sa mere""viol gay""hds gay""histoire gay scato""cyrillo histoires gay""ejac faciale gay""histoires gays cyrillo""plan snap gay""erog blog""histoire gay soumission""histoire anal""histoire bdsm gay""jeux de la biscotte""chatroulette gay parle moi""blog histoire gay""histoire ertique""histoire inceste mere fils""histoires gays cyrillo""image cul""drague dans les bois""photo homme nu amateur""gay encule""gay ero""cyrillo xxl"eroggay"histoire de mec gay""histoire de sex gay""histoire gay vestiaire""mec soumis""gay abattage""histoire gay pute"cyrillo.com"histoire gay sport""recit cyrillo""histoire gay jeune""raidd bar twitter""histoires gay gratuit"jeune18ans"histoire de salope""jouissance anal""fellation gay""x story histoires""sex gay""photo amateur gratuit""il jouit dans sa bouche"cyrillogay"exhib dans les bois""histoire gay vestiaire""histoire gay cyrillo""tournante gay"cyrillobiz"cyrillo gay""blog histoire gay""hds gay""histoire erotic"cyrillo.com"cyrillo 2018""histoire gay sport""ejac gay""cyrillo histoire gay""histoire sex gay""premiere sodomie gay""anal gay""je suis une salope"ciryllo"histoire x gay""histoire gay hard""gay exterieur""histoire gay routier""histoire gay x""histoire gay sexe""gay daddies""histoire gay minet"