ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode | Épisode précédent

Agent Spécial Gwenael | 4

Un après midi dans mon appart d’étudiant , je suis affalé sur mon canapé , j’ai pas cours , je fais ma fainéante lol en regardant la télé , dans ma tenue "chill " short ample et t-shirt , les cheveux attachés , avec un pot de glace vanille .

Quant mon portable sonne …un numéro que je connais pas.

M - Allo oui

- Bjr c’est toi Gwen ?

M - euh oui c’est moi vous êtes qui ?

- Je suis un pote d’enfance de Tony , je m’appelle Luis , on c’est vu une fois à la soirée après son dernier combat , Tony m’a donné ton numéro.

M - Ah oui, désolé je me rappelle pas de toi.

L - T’inquiètes pas il y avait tellement de monde , en tout cas moi je me souviens de toi , faut dire que tu passes pas inaperçu , je te trouve très jolie , même si je sais que tu es un garçon Tony m’a tout dis sur vous deux .

M - Ah oki je vois , et pourquoi tu m’appelles ?

L - Bah voila je fais une fête chez moi le samedi soir prochain et j’aimerais t’inviter.

Je vais jouer le rôle de la meuf qui se fait désirer.

M - C’est gentil de ta part mais je sais pas trop si je pourrais me libérer et en plus je te connais pas , je connaîtrais personne , je serais perdu.

L - C’est pas un problème il y aura Tony , son cousin et puis ça sera l’occasion de mieux faire connaissance tout les deux , tu verras on va passer une bonne soirée je t’assure.

Bin voyons je le vois arriver lui , direct il est en train de me draguer au téléphone.

M - Bon bah si Tony est la , pourquoi pas , elle sera ou cette soirée ?

L - Super , merci Gwen c’est cool , un pote à moi va venir te chercher chez toi pour t’emmener à la soirée dis moi juste ou tu habites.

Oula , je vais comme même pas donner mon adresse à un caid trafiquant d’armes , il faut que je trouve un prétexte.

M - Samedi je serais chez une copine , alors ton pote peut venir me prendre devant la mairie du 16eme , c’est plus simple.

L - Ok cool pas de problème , votre carrosse viendra vous chercher à 20h princesse ahahah.

M - Oki pour 20h je serais prête hihihi , et comment je dois m’habiller pour la soirée ?

L - Viens comme tu es , belle et sexy comme toujours , allez Gwen je t’embête pas plus longtemps , à samedi soir… tu le regretteras pas …biz ma belle.

Il raccroche , voila Luis viens de m’inviter à une soirée , la mission commence et je dois prévenir Grand Mère et le service.

Réunion de crise au service, il y a Grand Mère bien sur, Alex mon chef, Henry le patron de l’anti gang et aussi mon beau Jules.

A - Voila le topo, Gwen a été contacté par Luis et il est invité à une soirée samedi soir, on va te dire Gwen quelle est ta mission, Henry à vous.

H - Ok ma belle, ta mission est simple, tu vas à cette soirée Luis va te brancher pour te sauter et bien sur tu vas te laisser faire mais entre temps tu vas te débrouiller pour substituer son portable et brancher cette clé usb qui va transférer toutes les informations et dossiers contenus dedans, ça prendra 60 secondes, tu la récupères et hop le lendemain après ta nuit de sauterie tu nous la remet, c’est une mission facile pour toi.

Bin voyons je serais avec l’un des plus grands voyous de paris, un mec super dangereux qui va surement vouloir me défoncer et le faire, il y aura toute sa bande autour de lui et moi je devrais lui prendre son portable tranquillement sans qu’il ne se rende compte…oui mission très simple!!!

A - T’inquiètes pas pour ta sécurité, on te suivra grâce à une puce qui sera intégrée à ton portable, on saura ou est la soirée et on sera en planque jusqu’à ce que tu sortes, tu risques rien.

Pendant que les patrons mettent au point les derniers détails Jules s’approche de moi.

J - ça va allé rassures toi, si tu fais attention tout se passera bien ma jolie.

M - Je sais, j’ai l’habitude de ce genre de mission pour soutirer des informations mais là le mec est un caïd super dangereux, j’avoue que j’ai un peu peur mais bon je vais m’en sortir;

J - J’en suis sur princesse et quand cette mission sera finie je te promet qu’on se fera une super soirée tout les 2.

Il me fait un clin d’oeil et moi je lui fais mon sourire de petite blonde innocente qui sait très bien ce qu’il veut dire.

Samedi 20h en face de la mairie du 16e à Paris, J’attend bien sagement mon carrosse, coté vestimentaire je me voulais chic cool, petit string rose en dentelle sous un jean slim très moulant, bottine noire à petit talon, chemisier blanc transparent assez vaporeux et blouson perfecto noir cintré à la taille, ma longue chevelure blonde détachée tombante jusqu’à mi dos, coté bijoux une montre féminine, un bracelet argent, un collier ras de cou en or et des diamants à chaque oreille, la vraie petite bourge blonde qui devrait faire craquer une racaille des banlieues comme Luis.

Une grosse BMW noire se gare devant moi et en sort coté passager un grand mec type arabe qui s’approche de moi.

- Vous êtes Gwen ? Me dit il.

Je lui répond par l’affirmatif.

- C’est Luis qui nous envoie pour vous amener à la soirée.

Il m’accompagne à la voiture et m’ouvre la portière arrière comme si j’étais une star.

Le chauffeur est un noir aussi musclé que son collègue, de vrai garde du corps.

Le trajet se passe dans un silence total, nous traversons Paris en allant vers la banlieue nord, au bout de 30mn on se retrouve devant un immense portail ou un groupe de mecs montent la garde, le portail s’ouvre sur une belle villa.

Une fois la voiture garée, je vois arriver vers nous un homme style latino très grand et musclé portant un élégant costume noir avec un t-shirt blanc, très classe le mec, je suppose que c’est mon hôte.

L - Gwen enfin tu es là, je suis Luis, me dit il en m’ouvrant la portière et en me tenant la main.

M - Bonsoir Luis, merci pour ton invitation.

Il me détail en entier.

L - Tu es splendide, quelle beauté, une vraie princesse, ma soirée va être une réussite grâce à toi.

Toujours en me tenant la main, il m’emmène vers le lieu de la soirée un immense jardin avec une piscine de star, le trafic rapporte énormément apparemment;

Il y a beaucoup de monde, des hommes et des filles entre 20 et 30 ans, toutes et tous habillés très classe, rien à voir avec une soirée typique de banlieue, avec un DJ à la platine mettant de la musique branchée, on se croirait à Ibiza ou St trop.

Notre entrée n’est pas passée inaperçu, les regards se sont tournés vers notre couple, j’ai pu remarquer un mélange de jalousie et de désirs qui flatte, je l’avoue, mon égo.

Quand je vois Tony et une fille noire s’approcher de nous.

T - Bonsoir Gwen comment vas tu ? Je te présente Erika.

M - Bonsoir -, enchanté Erika.

T - Luis je peux te parler en privé ?

L - Bien sur mon pote, je reviens Gwen, ne te sauves pas bb.

bb ? Carrément il me parle comme si j’étais sa meuf.

E - Alors Princesse, on se retrouve, tu es vraiment très belle…pour un garçon.

Elle me dit ça avec un petit sourire narquois.

E - La dernière fois j’avoue que j’étais super jalouse quand je t’ai vu avec mon homme, mais quand j’ai su que tu étais une petite tapette, je savais que Tony voulait juste te baiser, que tu étais juste un plan cul pour lui sans lendemain, la preuve ce soir c’est Luis qui va profiter de ton petit cul de tapette blonde, ahahahah.

Elle pensait en me parlant comme ça m’humilier et me rabaisser à un rôle de vide couilles de blacks.

M - A ta place Erika, je me demanderais pourquoi mon mec prend plus de plaisir à passer une nuit d’amour avec comme tu dis une petite tapette blonde plutôt qu’avec toi, je trouve ça humiliant pour toi, si au moins j’étais une vraie fille mais non Tony préfère un garçon comme moi à une fille comme toi.

Furieuse elle allait me répondre pour surement m’insulter quand les hommes sont revenus.

L - Ça va les filles on vous a pas trop manqué ?

M - On discutait de choses de filles mais j’avoue que la conversation avec un homme comme toi me manquait.

Je disais ça en regardant avec un air provoquant Tony et un sourire charmeur vers Luis.

L - Ahahah c’est sur c’est pas la même conversation, bon Tony , Erika amusez vous bien, Gwen vient je vais te faire visiter la maison.

Sous le regard envieux de Tony et furieux de sa copine, me prenant par la main Luis m’emmène vers la maison.

On monte l’escalier, il commence par le salon très spacieux et moderne puis il me montre d’un geste sa chambre en me disant avec un clin d’oeil qu’on aura le temps de la voir plus tard et enfin on arrive dans son bureau qui a une vue superbe sur le jardin et la piscine.

En rentrant dans le bureau le premier je vais vers la baie vitrée pour admirer la vue, luis étant resté derrière moi.

M - Magnifique vue, c’est superbe.

L - Oui je te confirme de là ou je suis j’ai une vue magnifique, une allure de princesse, des formes parfaites, un cul qui ferait bander un moine et cette cascade blonde tombant sur ta chute de rein, le mot est faible mais j’ai une vue magnifique.

Tout en parlant, il se rapprochait lentement de moi jusqu’à ce que je sente ces mains sur mes hanches, me serrant contre son ventre, son énorme sexe tout dure contre mes fesses et son souffle contre mon oreille.

L - Tu es si belle Gwen, tu me fais bander à mort bb.

Ah ça je le sens bien bander je ne peux pas ne pas m’en être rendu compte.

Il me retourne lentement une main sur mes fesses l’autre me tenant le cou, il était bien plus grand que moi, je me sentais tellement fragile dans ces bras musclés, il approchait sa bouche de la mienne et doucement commença à m’embrasser.

Ces mains agrippés à ma taille il me soulève comme si j’étais une plume, nos lèvres toujours soudés il me porte contre un mur, il ramène mes bras vers le haut,

De ses deux genoux il écarte les miens, je m’ouvre. Je suis sur la pointe des pieds, écartelé et plaqué au mur. Son attitude est dominatrice, mais ses gestes sont mesurés. Je me laisse aller à son long, très long baiser. Il m’envahit la bouche de sa langue possessive, nos salives se mélangent. je m’abandonne à lui.

Ses mains descendent le long de mes bras, passent sur mes épaules et s’arrêtent sur ma poitrine. Il a ouvert mon chemisier. Mes bras tombent sur ses épaules et se nouent autour de son cou. Ses doigts s’emparent de mes tétons simultanément, il me les pince doucement en les faisant rouler. Je pousse un gémissement de plaisir, ma bouche fouillée dans les moindres recoins par sa langue.

Il relâche la pression de ses genoux et me prend les hanches. Sa bouche quitte la mienne et parcourt mon cou, mes épaules et mes lobes d’oreilles. Quel délice ! Je suis complètement abandonné à ce mâle viril.

Ses mains quittent mes hanches pour les contourner et se glisser dans mon pantalon qu’il a écarté et baissé. Luis devient moins dominateur car il sait que je n’offre pas de résistance. Il est doux maintenant. Il me caresse les fesses. Mon pantalon descend, ses mains sont sur ma petite culotte.

L - C’est très coquin, cette culotte en dentelle, c’est pour moi ?

M - Oui, fais-je en baissant les yeux.

L - Tu es vraiment bandante. Enlève mon pantalon.

J’obtempère, le pantalon est enlevé.

L - Enlève mon boxer.

Je glisse à genoux, pose mes mains sur ses hanches, caresse ses fesses dures et musclées et fais descendre son boxer lentement, pour profiter de chaque seconde qui dévoile ce superbe membre.

Il m’apparaît à quelques centimètres de mon visage, majestueux et beau, long et fort. Je pose mon visage dessus pour le sentir vibrer sur ma joue. Je suis aux anges.

L - Donne-moi du plaisir, femelle blonde. Suce !

J’obéis et la caresse d’abord avec ma joue, puis avec mes mains. Je happe son gland, il est épais, je l’enfonce dans ma bouche puis dans ma gorge, je le sens palpiter.

L - Ta bouche est douce ! Continue, tu suces bien.

Je l’enfonce encore comme pour tester mes capacités. Je ne l’entrerai pas en entier, il doit bien faire six centimètres à la base. Je reviens sur son gland et je le pompe avec de lents mouvements de succion. Je le ressors de ma bouche, lui caresse le frein de la pointe de ma langue et le reprends en bouche pour me l’enfoncer aussi loin que je peux. Je fais un passage sur ses grosses couilles pendantes bien lisses, je les lèche et les suce, les prenant tour à tour dans ma bouche. J’essaie de prendre les deux mais elles sont trop grosses. Je reviens à son gland que je pompe plus rapidement.

Luis respire de plus en plus fort. Il a pris ma tête de ses deux mains et accompagne maintenant mon hochement de tête par des mouvements de bassin. Il a compris que je ne pourrai pas lui faire une gorge profonde, il accélère la cadence, il me baise la bouche, il me travaille méthodiquement, mécaniquement. Ma bouche est une chatte gluante qu’il baise de plus en plus rapidement. Je suis attentif à son plaisir. Sa queue grossit et durcit de plus en plus dans ma bouche, je bave, mes yeux pleurent, mais je reste concentré sur le plaisir de ce mâle que j’ai maintenant envie de boire.

Je sens son plaisir monter, sa queue tressaute, et c’est l’explosion. Il me lâche cinq grosses giclées de sperme épais et brûlant en hurlant, haaaaarrgg !

Son cri est fort et prolongé comme le cri du mâle qui vient de saillir sa femelle.

Ma bouche est pleine de son foutre, il est bon et légèrement salé, j’adore ! Je regarde le mâle dans les yeux en entrouvrant la bouche.

L - Avale tout, petite salope! Ne perds pas une goutte.

La bouche pleine, je ne peux pas lui répondre mais je n’ai aucune intention de perdre ce bon sperme. Je déglutis lentement par petites quantités, toujours mes yeux dans les siens. Je fais durer le plaisir d’un si bon nectar, il me caresse doucement la tête.

L - C’est bien, c’est très bien, tu es une sacrée suceuse de bites, Gwen, et tu aimes bouffer du foutre, Tony me l’avait bien dit.

M - Le tien est succulent.

L - Si tu es sage, tu en auras encore beaucoup à boire. Nous allons faire de belles choses tous les deux, tu es

une femelle à bites.

Curieusement je prend ces propos pour un compliment, je suis heureux, fier de lui plaire et de lui donner du plaisir, cet homme m’a comme envoûté.

Après cet intermède qui a duré une bonne demi-heure, nous remettons nos vêtements et allons rejoindre les autres.

La fête bat son plein, tout le monde s’amuse, danse, mange, bois et même certains flirtent dans des coins, c’est de plus en plus chaud.

Luis se comporte avec moi comme si j’étais sa meuf devant les autres, me prenant par la taille, me plotant les fesses à chaque occasion et même se permettant des petits bisous tendres, il paraissait très fier de montrer à ces potes que j’étais à lui et que ce sera lui qui allait me baiser cette nuit.

Et moi je le laissais faire jouant mon rôle de petite bourge salope qui aime la bite.

Vers 2 heures du matin, alors qu’on était tous un peu imbibé par l’alcool, Luis me prit par la taille et me dit à l’oreille.

L - Viens princesse, je peux plus attendre, j’ai grave envi de te baiser.

Il dit au revoir à ces potes en me tenant par la taille et en faisant des allusions qui ne faisaient aucun doute sur ce qu’il allait me faire.

Vu le mâle avec qui j’étais, j’allais me faire défoncer c’est sur et ma nuit risque de laisser des traces sur mon petit corps de blondinette, sans oublier ma mission bien sur.

A suivre…

GwenBlondinet

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
31 Déc , + 51 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Nov. 21 : 1  873 331 pages vues

À jour : mercredi 27 octobre 2021 à 13:08 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoires gay black"cyrillo.com"blog de cyrillo""branle entre potes""x story histoire""cyrillo histoire gay""histoire cyrillo""histoire gay eros""gay bouche a jus""recit gay cyrillo""recit bisexuel""histoire gay prof""histoires coquines gratuites""cyrillo free""hds recit""petit cul serré""sexe shop lille""premiere felation""histoir gay""histoire erotique gay"cyrillo.biz"histoires cyrillo""histoire de mature""puceau gay""cyrillo gay""gay exhib tumblr""baise dans les dunes""histoire erotique gay""tournante dans une cave"jeune18ans"histoire erotique gay""histoire erotque""histoire de petite salope""blog de cyrillo""recits gay""premiere fellation gay"cyrillogay"ejac faciale gay""sauna sun city""histoire gay jeune""cyrillo histoire""photos gays""vieux gay dans les bois""classement cuisiniste 2018""histoire gay soumission""gays dans les bois""vestiaire gay""blog histoire gay""escort 02""je suce mon fils""histoire gay gratuit""le site de cyrillo""pectoraux gay""le site de cyrillo""gay daddies""cyrillo dial""histoire sex""j ai couché avec mon prof""blog gay naturiste""pute a rebeux""histoire gay x""gay mecs""plan sm gay""garage a bite""travesti pute""histoire gay cousin""histoires erotiques gay""recit premiere sodomie""histoire gay lycee""histoire erotique gay""histoire gay vieux"cyrillo"recit gay porno""glory holl""histoire de sexe gay""gay chaud""blog gay porno"cyrillo.com