ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Projet de pub

Une histoire réelle qui s’est déroulée en juillet 2019. Dirigeant une société de communication, je recevais en juin une grosse commande. Il fallait réaliser une maquette vidéo sur la construction d’un barrage hydroélectrique. Il fallait en plus, mettre à jour les plaquettes d’information pour les futurs clients et les décideurs locaux. Enfin, nous devions étudier la circulation de l’information entre les différentes équipes intervenantes. Si la première mission, d’une durée de 15 jours, était satisfaisante, une nouvelle commande pour 7 chantiers pourrait être signée. Pour ma société l’enjeu était de taille, c’était le jackpot. Je décidais d’encadrer moi-même la mission et me faisais accompagner par max, jeune mec de 22 ans, spécialiste du visuel. Je pris aussi Kevin 23 ans graphiste assez doué. Apres l’acceptation du déplacement important par mes 2 salariés, nous décidâmes de faire voiture commune avec mon 4x4.Le lundi 6 juillet à 6 h du matin départ pour l’Italie, lieu de notre intervention. Mes deux petits mecs sont assez sympas. Pour vous les décrire, c’est simple, Max 22 ans look cool, pantalon large, souvent tee shirt, 1m70 mince, imberbe châtain clair, cheveux courts et un piercing sur l’aile du nez. Il a les yeux marrons et un sourire perpétuel, en un mot bien dans ses baskets et sans problème. Kevin lui, est beaucoup plus grand, 1.85 m, élancé paraissant presque maigre. Il a une épaisse tignasse blonde, un rasage de 2 jours et une petite barbichette à la Don Quichotte. Ses beaux yeux bleus confirment que sa mère est danoise d’où son look de mec du nord. Moi la cinquantaine sportif et corps entretenu bi sexuel affirmé mais gardé secret dans l’entreprise. Le voyage se déroula tranquillement, la frontière passée normalement. Comme nous étions 3 conducteurs nous nous sommes relayé pour avaler les nombreux kilomètres. C’est seulement vers 22 h que nous arrivions à l’hôtel que j’avais retenu. Hôtel simple avec 3 chambres correcte. Le lendemain 6h30, petit déjeuner, pour être prêt pour notre rendez-vous à 8h30. Le responsable du chantier allait nous exposer clairement le projet. A l’heure prévue un quarantenaire, qui respirait l’énergie, vint à notre rencontre. Il parlait un français parfais, étant originaire d’Aoste, zone frontalière avec la France. Il nous expliqua que les conditions d’accueil seraient sommaires sur le chantier mais qu’il serait à notre disposition si nous avions le moindre souci.

Le 4x4 nous transporta à flanc de colline pour arriver sur une immense plateforme de terre. Dix Algéco étaient installé en ligne. L’un portait l’inscription bureau, l’autre sanitaires – infirmerie, puis un autre, douches, et enfin les 7 autres dortoirs. Adjoint a cet ensemble deux barnum l’un réservé aux cuisines et stockage et l’autre avec tables et chaises à la salle de restaurant. Je détaillais les mimiques de Max et Kevin qui traduisaient de la surprise.« Et bien boss en effet c’est sommaire » « en effet nous avons l’air con avec nos tenues de ville » Max et Kevin rirent de bon cœur. La vingtaine de travailleurs sur la plateforme étaient en tenue orange, chaussures de sécurité et casque blanc. Un jeune mec la trentaine avec un casque rouge vint à notre rencontre. « Bonjour, je suis Ludovic, responsable d’exploitation. C’est vous les journalistes ? Je suis aussi chargé de vous guider. J’ai mis à votre disposition un Algéco complet, venez je vous fais visiter » Nous suivions Ludovic qui nous devançais a grandes enjambées. La porte de l’Algéco ouverte, nous découvrons un espace de 30 m2 assez lumineux. Je vous fais l’inventaire. Dans un angle de la pièce nous trouvions 1 lit superposé, un lit simple en 90 sur le même pan de mur deux armoires avec glace, au centre de la pièce, une table en bois clair et quatre chaises. De l’autre côté, un lavabo avec un petit meuble de toilette à côté d’un réfrigérateur table top et une étagère ou reposaient des verres, des assiettes et des couverts... Ce qui a retenu notre attention c’est les 2 gros appareils de clim. Vu la chaleur qui nous faisait transpirer à grosses gouttes ce ne serait pas être un luxe ici. Nous allions partager la même pièce tous les 3 ce qui ne sembla pas gêner mes deux collègues. Ludovic poursuivit, « ce n’est pas l’hôtel mais je pense que c’est acceptable non ? » Nous avons acquiescé. Ludovic poursuivit « par contre, les sanitaires sont dans la baraque N°2 et les douches dans la N°3 mais elles sont collectives. Vous pourrez étudier les horaires des équipes qui tournent en 3x8, pour ne pas tomber sur eux. Vous savez ici la moyenne d’âge est de 31 ans donc vous êtes dans la norme sauf votre boss bien sûr dit-il en riant. Je remerciais Ludovic pour son attention et le gratifia de la reconnaissance de « l’ancêtre » puisqu’il me voyait comme cela » Nous déchargeâmes nos bagages de la voiture et les installions dans les placards. Je proposais à mes petits mecs que nous enfilions nos survêtements floqués au nom de ma société pour faire le tour du chantier. Ce qui aurait pour intérêt que les salariés nous repèrent. Sans aucun problème nous nous somme rapidement trouver en petite tenue. Max avait un jock-strap Calvin Klein rouge (qui moulait un paquet appétissant) Kevin, lui avait un Freegun coloré qui moulait sa bitte. Et moi, classique, j’avais mon caleçon Dim blanc. Je perçu que chacun avait posé ses yeux sur les corps offerts et ce que cachaient les sous vêtement. Nous allions rejoindre la première équipe au travail. Sous le soleil déjà chaud, les 6 mecs au boulot étaient tous torse nu, avec des petits shorts en jean pour 3 d’entre eux et des bermudas pour les 3 autres. Naturellement, chaussures de sécurité et casque tranchaient avec le reste du corps offert à notre vue. Les torses luisants de transpiration des jeunes mecs dégageaient une impression de force. Les peaux cuivrées par le soleil, les musculatures développées par les efforts physiques me plaisait au plus haut point. Nous décidons d’enlever nos haut de survêtement pour nous mettre, nous aussi, torse nu et relever nos jambes de pantalon pour gagner en fraicheur. De ce fait je découvrais pour la première fois la plastique de mes deux compagnons. Max comme je me doutais avait un corps d’éphèbe glabre mais au muscles dessinés sans excès, ses mollets était presque sans poil. Quant à Kevin je découvrais en réalité un mec à la musculature sculptée, son torse recouvert d’une fine toison blonde qui se densifiait en en dessous du nombril et se perdait sous la ceinture Ses mollets présentaient une pilosité fournie de petits poils blonds bouclées. Max comme Kevin avait une peau claire qui n’avait pas vu le soleil depuis quelques mois, ce qui contrastait des 6 ouvriers au travail. Quant à moi, naturiste depuis toujours, mon torse est glabre ainsi mais je présente un bronzage, certes discret, mais bien visible D’ailleurs Kevin me fit la remarque « et bien boss, malgré le boulot vous avez le temps de vous faire bronzer! » Nous consacrions notre après-midi à observer le chantier, les environs, le travail des hommes et moi en plus je détaillais les superbes corps de ces jeunes males. Le chef d’équipe qui semblait être le plus jeune du groupe nous informa qu’ils arrêtaient de travailler vers 16 h, qu’ensuite direction les douches, puis repos. Stephan, ce jeune mec, nous raconta qu’il était élève ingénieur qu’il avait 22 ans et sur le chantier pour 6 mois de stage. Non seulement il avait le même âge que max mais un look du même style. Les salariés s’arrêtèrent en effet vers 16 h, nous permettant de faire les photos sans poussière puis faire les repères pour la suite de noter projet. Vers 17h30 nous redescendions vers nos Algéco. La chaleur était encore étouffante. Je proposais à mes deux compagnons de profiter que toute l’équipe était passée aux douches de pouvoir nous y rendre. Gardant seulement nos bas de survêt, serviette sur le dos, nous nous nous sommes dirigé vers l’Algéco. Au passage j’allais pisser aux urinoirs ou était présents 2 mecs du chantier. L’urinoir en inox d’un seul morceau permettait de voir les bittes des mecs comme dans une glace, je remarquais que si je matais les 2 mecs ne perdaient pas non plus leur temps... Le spectacle m’enchantait. Aux douches, Un banc en bois a l’entrée était prévu pour déposer les vêtements et 6 douches s’alignaient sur le grand mur, aucun rideau, aucune cabine c’était entre mec. Je pris l’initiative de me déshabiller et tournais le dos à mes compagnons. Je me dirigeais vers les douches. Max et Kevin semblaient prendre leur temps et hésitaient. Je les interpellais « eh les mecs profitez de l’eau chaude si la deuxième équipe arrive il risque d’en manquer » Kevin et max me faisaient face et Max promenait son regard sur mon torse, et sur ma queue rasée posée sur mes deux bourses bien pleines. Kevin conformément a ce que j’avais aperçu de son corps cet après-midi avait une queue moyenne perdue par une forêt de poil blonds. Quant à max, il affichait une petite queue d’ados entièrement rasée avec deux petites couilles belles à croquer. En s’approchant de moi les 2 compagnons commençaient à se prélasser sous l’eau. » Max que ne quittait pas des yeux et moi de même. Enfin il s’adressa à moi « heureusement que tu es venu le premier sous la douche, j’ai vu que tu étais aussi rasé, j’avais peur de me faire passer pour une pédale si j’avais été le seul avec les salariés du BTP. Déjà avec mon jock-strap j’ai bien vu que j’avais fait impression. » Je souriais à ce petit mec si timide, c’était la première fois qu’il me tutoyait « tu es superbe max et je comprends ta réticence au milieu de ses males du chantier, mais pour l’instant nous ne sommes qu’entre nous. » je sentais max plus à l’aise « Je suis blanc comme un poulet et toi tout de même bronze intégral tu fais des rayons ou du naturisme » « du naturisme max et c’est très agréable. » Kevin, sous la dernière douche au fond, ne participait pas à noter conversation et très naturellement se savonnait copieusement, se rinçait et nous dit « moi j’aime pas rester sous l’eau trop longtemps je sors. Vous me rejoignez a l’Algéco ? » je restais donc seul avec Max. Je tentais le coup « Tiens max tourne toi que je te frotte le dos, cette poussière de chantier colle comme pas possible ! »il se tourna m’offrait la vue de sons dos galbé et ses deux petites fesses rebondies. Désole max mais je n’ai pas de gant de toilette » et j’entrepris de lui savonner les épaules, les flancs, le bas du dos avec mes mains nues. Un moment je posais même une main sur une de ses fesse ferme. Malheureusement pur moi cette situation avait des effets sur mon intellect et ma queue commença à se tendre. Il ne fallait pas que je m’approche de mon petit éphèbe sinon il se rendrait vite compte que ma queue de 19 était tendue à son maximum. J’arrêtais de frotter le dos de mon compagnon « terminé max tu peux te rincer tu es propre comme un sous neuf » max ne répondit pas et restait tourné vers le mur. Je pris place sous le pommeau de douche a côté de lui et surprise je vis le sexe du petit minou tendu comme un étendard une petite queue de 17/18, fine, lisse, mais très droite. Ma bitte n’avait pas non plus retrouvé son état normal ce que max remarqua tout de suite « toi aussi ça t’as fait bander de me frotter le dos, j’avais peur que je sois le seul et que tu te moques de moi. » je lui donnais une tape sur la fesse « et non! tu es tellement beau que moi aussi je ne pouvais résister. Mais ce n’est pas grave ! » nous sommes restés sur cette remarque puis nous sommes dirigés vers nos serviettes posées sur le banc. L’un et l’autre avaient maintenant une demie mole. Arrivant vers le banc nous nous trouvions face au jeune ingénieur qui rentrait. Il ne perdit pas un instant pour détailler nos anatomies. Sans rien dire et fit tomber ses vêtement face à nous et je découvrais un corps identique à celui de Max, imberbe, queue rasée, petite bitte » max me fit un clin d’œil »je ne suis pas tout seul ! » Nous nous étions compris. Après nous être séché pendant que je jeune ingénieur se douchait, nous regagnons notre Algéco. Kevin, en caleçon était allongé sur le lit superposé du haut. Max et moi partagions, lui le lit du bas, moi, le lit une place. Je me déshabillais face à max pour enfiler mon caleçon, mon teeshirt, et m’allongeait sur le lit. Je ne sais pas si max le faisait exprès mais après avoir enlevé ses vêtements, dans le plus simple appareil, il pliait son linge sur le lit. De ce fait, il me présentait son beau cul imberbe à la hauteur de mes yeux. Un moment il se baissa pour ramasser une chaussette qu’il avait tombé et je détaillais sa rosette sans aucun poil. Puis il se retourna, se gratta les couilles et s’assit sur le bord de son lit. Naturellement devant cette scène ma queue, dans mon caleçon, pris du volume que je ne cherchais pas à cacher. Le petit pervers, assis nu au bord de son lit avait ses yeux et son visage à hauteur de ma queue. Ne tenant plus, je le fixais dans les yeux. Je perçu une léger sourire sur les lèvres de ce petit monstre ? Je ne pouvais rien dire, j’étais scotché et ma queue n’arrêtait pas de gonfler. Bientôt elle serait à l’étroit dans ce tissu blanc. Max ne bougeait toujours pas assit sur le lit les yeux fixés sur ma queue. Enfin il se leva et je vis sa bitte parfaitement tendue comme tout à l’heure sous la douche. Sans s’habiller il s’allongeait nu sur son lit. Je n’en pouvais plus de cette situation. Décollant mon dos du matelas, je fis glisser mon caleçon sur mes chevilles présentant à la vue ma queue tendue avec mon gland qui commençait à luire de mouille. Max ne bougeait pas, son piquet entre les jambes parfaitement vertical. Il fallait que j’ai le cœur net. Avec ma main je me caressais les burnes puis passais le pouce sur la pointe de ma bitte qui mouillait. Enfin, je pris mon sexe à pleine main pour faire quelques mouvements masturbatoires. La réaction ne se fit pas attendre, Max fit de même sur son sexe. Cette fois nous nous caressions chacun de notre côté en nous fixant les yeux dans les yeux. Un mouvement de Kevin nous fit réagir max et moi et nous nous tournions sut le ventre pour cacher notre érection. Kevin descendit de son lit enfila son bas de survêt. « Je vais rencontrer l’équipe des ouvriers pour les questionner sur leur journée, le repas est dans 1 h, nous nous retrouvons sous le barnum ? » je répondis directement « OK Kevin a dans une heure au réfectoire, prend de bonnes notes. » Dès qu’il sortit du bungalow, je me levais et fermais le verrou. Je n’avais toujours pas débandé. En me retournant je vis max assis sur son lit la queue toujours tendue. Je m’approchais doucement et les questions tournaient dans ma tête » je ne me trompais pas ? max m’avais bien allumé ? Espère- t -il d’aller plus loin ? » j’obtins ma réponse dans la minute qui suivie. Je m’approchais du lit de Max, tendit la main pour toucher sa queue tendue ?. Je sentis son corps vibrer. Max décolla son corps du lit approcha sa bouche de mon sexe qui était à sa hauteur et le pris dans sa bouche. Ce fourreau chaud me fit lâcher un soupir. Le reste de mon approche, vous vous en doutez, je suçais max, nous nous somme tendrement caressés, nos bouches se sont trouvée pour un tendre baisé. Il me remplit le gosier de son sperme doux. Ensuite, je passais un doigt vers la rondelle de mon petit éphèbe. Le mouvement de max exprimait, sans un mot, de poursuivre. Bientôt ma queue était à l’entrée de sa rosette puis ... je vous laisse terminer. Ce fut un moment magique qui se reproduisit 5 fois pendant notre séjour, toujours avec le même plaisir, sans que Kevin ne s’en doute. Peut-être qu’un jour je vous raconterais ce qui s’est aussi passé entre Stephan le jeune ingénieur et moi mais aussi Stephan, max et moi ensemble.

Yannick

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 21 Janvier | 34 pages

Les nouvelles | 19

Cousins rebeu Meetmemz
Dortoirs Meetmemz
Entre vrais mecs Meetmemz
Mon demi-frère Meetmemz
Séduit dans les douches Meetmemz
Tournante en cave Meetmemz
Troisième mi-temps Meetmemz
Dressé par deux Racailles Ceven X
Torride Fraicheur ... Nei
Un rêve devenu réalité Graham
Un tour chez le médecin TomParis
Un resto inoubliable TomParis
Le mec à Avignon Micseon
Rafael, tu me manques Nicolas 89
Sortie de boite Fabrice
Lolito Matt
Apéro entre voisins Benishere4sex
Karma Gillandes
Aprèm chaude Steeve

Les séries | 15

Stagiaire | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Après le confinement | 2 | +1 Aurel
1 | 2
Bavure policière | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Cumdump au sauna | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
L'initiation d'Antoine | 4 | +1 Sylvainerotic
12 | 34
Piscine | 4 | +1 Camozzzor
1 | 2 | 3 | 4
La fouille | 8 | +1 Jam
1 | 2 | 1 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
22 janvier, + 65 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoires cyrillo""histoires cyrillo""plan sm""histoire gay inceste""cyrillo free""gay soumi""recit gay gratuit""histoires x gay""première sodo gay""gay encule""histoires de gays""avaleur de sperme""histoire sex"histoiresx"mec exhib""branlette entre potes""cirillo gay""histoire gay frere""cyrillo pcul"cyrillo.comcyrillo.com"gay encule son chien""histoire gay black""histoire gay mature""les histoires de cyrillo""recit gay sex""rondelle déglinguée""histoire ado gay""histoires cyrillo"cyrilo"dogtraining gay""cyrillo dial""hds gay""www cyrillo""recit depucelage anal""histoire sex gay""histoire gay grosse bite""histoires gay black""histoire scato""histoire hérotique""histoire gay vestiaire""avaleur de sperme""histoires gays cyrillo""histoire gay mature""enculé par un cheval""vide couilles""homme mur gay""homme amateur nu""autostoppeur gay""histoires hard""massage gay""sexshop marseille""première sodo gay""gai eros""gay amateurs"plansm"histoires cyrillo""histoire gay crade""minet travesti""histoire gay black""gay ardeche""histoire porn"cyrillogay"histoire rebeu gay""histoire gay internat""première sodo""baise en pleine nature""histoires pornos""trio hard""histoire ertique""histoire de cul gay""histoire x gay""histoire de sex gay""cyrillo free"plansuce"jeu de la biscotte"