ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Noé - 18 ans

1 | Le mariage

Novembre 2020, il fait gris et humide dans la région de Chambéry. Je suis devant la télé, enlacé dans les bras Jordy mon amant. Confortablement installé au fond de notre canapé face au jardin aux couleurs d’automne. Le mûrier stérile arbore ses larges feuilles jaune d'or, le noisetier pourpre a perdu de sa superbe, ses feuilles sont devenues vertes avant de tomber une à une. La radio diffuse un concert de jazz, la cheminée darde ses flammèches rougeoyantes. Nous sommes bien l'un contre l'autre. Jordy partage ma vie depuis 3 ans, 1 ans après le décès accidentel de Max. Pendant 11 ans Max, chirurgien, et moi juristes avons formé un couple heureux. Nous avions acheté ensemble cette maison dans laquelle je me reposais aujourd'hui avec mon nouveau compagnon. Au décès de max j'avais demandé une mutation et j'étais parti au Havre. J"avais gardé ma propriété et mes voisins jetaient un coup d’œil de temps à autre. Je n’étais revenu qu'une seule fois en 3 ans pour régler des problèmes de travaux électriques. Ah ! mes voisins, ils avaient emménagé 1 ans après moi, lui psychologue, elle infirmière. Ils avaient débarqué avec 2 jeunes garçons; Noé 7 ans et Jérémy 6 ans. C’étaient des enfants adorables mais de santé fragile.Je m'entendais parfaitement bien avec mes voisins et même de temps en temps j'avais joué le garde d’enfants pour leur rendre service. Enfin cela était du passé.Mes 2 voisins Raphaël et Aurélie furent très démonstratifs à mon retour et accueillirent mon nouveau compagnon comme s'ils l'avaient toujours connu. Nos activités professionnelles ne nous laissaient pas beaucoup de temps. De plus, lors d'un week-end avec des amis dans l’Ardèche nous sommes tombés amoureux d'une maison traditionnelle en pierre au milieu des vignes. Nous avons pris à cœur l’aménagement intérieur et terrasse, la remise en conformité de la piscine.Depuis 1 an, nous passons presque chaque fin de semaine en Ardèche et la semaine en Savoie. Mais aujourd’hui repos dans les bras de Jordy.18 heure la sonnette retentit. Je réajuste mon short qui commençait à se déformer par un début d'éréction.Jordy enfile un jogging par dessus son caleçon.J"ouvre la porte, et devant moi Raphaël et Aurélie, une bouteille de champagne à la main et un sourire radieux.Ils s’installèrent avec nous dans le salon. Ils avaient une annonce officielle à nous faire. Dans 15 jours ils allaient se marier après 15 ans de vie commune.Ca se fêtait et ils tenaient à ce que je sois le témoin de Raphael.Au cours e la soirée sympathique ils avouaient que la date du mariage n’était pas le fait du hasard mais qu'ils s’étaient promis de se marier à la majorité des garcons.Noé avait eu 18 ans en février 2019 et Jeremy a eu 18 ans en janvier 2020, je n'avais pas revu Noé depuis 6/7 ans.Je me souvenais d'un garçon très fin, longiligne,blond, les yeux bleus le teint pale, le nez aquilin une moue perpétuellement rieuse. Merde !18 ans les gamins c’était le choc, le temps passe trop vite. Noé et Jeremy étaient interne.C'est pour cette raison que je ne les avais pas aperçus depuis mon retour.Enfin le grand jour arriva. Chacun sur son 31,nous attendions les futurs époux , devant la mairie avec la trentaine d'invités.Une superbe traction Citroën noire des années 50, rutilante, tous chromes dehors s’immobilisa devant nous.Le futur marié au volant avec un jeune homme avec des boucles blondes a ses côtés et la future mariée derrière avec un ados taillé en sportif.A la descente du véhicule je reconnus Noé toujours longiligne mais presque 1m90, mince, un visage poupin sans aucune trace de barbe, des dents parfaitement alignées, les yeux bleus profond et un sourire malicieux.Une beauté !Je ne pouvais détacher mes yeux de ce merveilleux garçon.Jordy, mon compagnon, ne mis pas longtemps à capter mon trouble. Il savait mes goûts pour les éphèbes, et moi les siens pour les sportifs musclés.Dans notre vie libertine, nous acceptions les écarts sexuels sous réserve que nous en informions notre compagnon.Depuis le début de notre relation nous n'avons aucun problème sur ce point.La cérémonie a la mairie fut rapide et ensuite une salle louée en pleinne campagne nous permis de manger et danser sans déranger le voisinage.Pendant la soirée j'entrepris naturellement de discuter avec Noé que je dévorais des yeux et tombais sous son charme. Quand à Jordy il vint me présenter Jérémy le frère de Noé. Jeremy était en sport étude, discipline qu'il portait sur son physique, épaules larges , cuisses puissantes et en pilosité naissante sur le visage et le haut du torse . La différence entre les 2 frères était saisissante.

Vers 1 heure du matin,les lumières se tamisèrent et une série interminable de slow se mit en route. Je partageai mes bras avec 5 mignonnes puis naturellement avec Max mon amour. Pendant un slow tendre Max me glissa à l'oreille qu'il sentait que j'en piquais pour Noé. Je lui répliquais que je le trouvais bien entreprenant avec Jérémy.Nos bouches se collèrent l'une à l'autre avec une complicité non feinte snas se soucier des invités.

Max avait vu juste pour Noé et à ma surprise j'avais aussi vu juste pour Jérémy.

L’animateur de la soirée enchaînât sur des jeux. Nous devions danser et au signal changer de partenaire. C’était une bonne rigolade.Jusqu'au moment ou je me trouvais dans les bras de Noé. Avec mon 1,68 et lui son 1,87 ! j'avais le nez sur sa poitrine ce qui nous fit franchement rigoler.Je plaquais mon visage contre le corps frêle de mon partenaire et me mis à bander. Dire que j'avais vu ce gamin quand il avait 7 ans et maintenant c’était un éphèbe superbe.Ce n’était pas le moment de bander ! Ne sachant trop comment me sortir de la situation lorsque la lumière reviendra, au bout de la 3eme danse avec Noé qui ne changeait pas de partenaire comme le demandais l’animateur. je lui dis qu'il fallait que je m’arrête 2 mn pour aller pisser. Profitant de l’obscurité je m’éclipsais vers les toilettes penssant que ce temps mort me permettra de retrouver un corps présentable.

Je descendais au sous-sol dans des toilettes somptueuses. Un immense urinoir en inox d'une seule pièce permettait aux hommes de se soulager.Les surfaces inox offraient aussi l’occasion de voir les sexes des voisins.J'etais seul pour l'instant et je commençais a sortir ma bite qui s’était une peu calmer. Un reste d’érection m’empêchait toujours de pisser. Il fallait que j'attende le retour a la normale. J'avais la queue dans la main en attendant que mon jet sorte.Un mec rentra dans les toilettes et vint se poster à coté de moi. Merde ! il y avait au moins 10 places sur cet urinoir et il fallait que le mec vienne se coller a moi. Je levais la tête et vis Noé avec un sourire éclatant.Il me dominait de son 1,87 , il me dit qu'il avait trop bu, il était maintenant 2 heure 45 et de toute façon la soirée devait se clore à 3 h. Il me demandait si j’étais en forme car il cherchait un chauffeur pour conduire sa voiture.Dans son état, dit-il, ce ne serait pas prudent. Je voyais dans ses yeux une attente de réponse.Sans problème je m’engageais à le raccompagner si c’était nécessaire Max pouvait conduire ma voiture Enfin ma queue baissait d’intensité et les premiers jets sortaient. Par contre chez mon voisin d'urinoir, rien. Je baissais les yeux et découvrais le sexe de Noé. Il devait approcher les 20 cm complètement à la verticale sur qu'il ne pouvait pas pisser ! Aussitôt ma queue repris de la vigueur.Je ne pouvais quitter cette merveilleuse bitte a cote de moi dont je ne voyais pas les boules. Comment un mec de 18 ans au corps aussi mince pouvait avoir une telle bite de cheval ! Je sentais le regard de Noé fixé aussi sur ma queue.Enfin ses yeux et les miens entrèrent en convergence.Le visage d'ange de mon petit éphèbe me faisait fondre. Il rompit le silence pour me demander si c’était ok pour le ramener dans sa chambre d’étudiant a 20 km d'ici. IL rentrait sa bite sans avoir pissé me disant qu'il n’arriverait à rien en bandant. Après être remonté avec les derniers convives j’informais mon amant Max que je raccompagnais Noé qui avait trop bu.Je donnais les clés de ma voiture pour qu'il puisse la ramener a la maison.Je convins avec max que je pourrais l’appeler a n'importe qu'elle heure pour venir me récupérer chez Noé pour rentrer à la maison.

2 | Le dépucelage

Après le mariage de mes voisins Raphaël et Aurélie,, je m’étais engagé à raccompagner leur fils Noé 18 ans étant dans

l’incapacité de conduire à cause de l'alcool.

Après avoir salué tout le monde je pris le volant de la superbe Citroën. Noé m'indiqua l'adresse de sa résidence qui était à 20 mn puis s'endormit profondément sur son siège.Il avait bien évalué sa résistance à conduire.Je contactais Max au téléphone pour lui détailler la situation et lui dire que je ne laisserais pas Noé dans cet état . Max me répondit qu'il fallait assurer la sécurité des jeunes et que lui raccompagnait aussi Jeremy qui était dans le même état. Avec Max nous délirions 3 mn en se donnant les noms de chien de berger, voir de saint Bernard ! nous convenions de rester informé. Arrivé a la résidence universitaire, j'aidais Noé à grimper les escaliers car son équilibre était précaire.je lui proposais de l’aider à se déshabiller et ensuite de prendre une douche avant de se mettre au lit, j'avais rassuré Noé que je resterais avec lui cette nuit par sécurité. Je constatais que seul un lit en 120 devait nous accueillir,dire que je couchais dans un 160 avec mon mec.Je commençais à enlever le pull et la chemise de Noé. Son buste a la peau claire et au grain fin presque une peau d'enfant. Aucun poil sur la poitrine ni sous les aisselles.Depuis le nombril une toute petite ligne de poils blonds descendais sous l’élastique du slip.Noé avait sa dose de boisson et devant moi juste vêtu de son free-gun il dégageait une beauté androgyne.Il ne voulut pas baisser son sous vêtement si moi, je ne le faisait pas. IL voulait prendre la douche avec moi, argumentant que seul il risquait de glisser. Cette remarque n’était pas fausse non plus.Je n'avais pas le choix et en un clin d’œil je me mis à poil. Ma queue était tendue mais je n'en avais rien a faire. Je fis remarquer à Noé que je ne faisais pas ma "chochotte" comme lui et que maintenant l'eau nous attendait. Noé baissa son free-gun. Sa bite de plus 20 cm, avec un gros diamètre était entourée d'une petite couronne de poils blonds frisés sur deux magnifiques bourses duveteuses. Je lui fis la remarque qu'avec mes 19 cm j’étais battu et que je ne m'attendais dans ce corps androgyne de découvrir en braquemart pareil. Il s’approchait de moi, nos 2 queues se touchaient et Noé me fit 2 bises sur les joues m'affirmant que j’étais un frère pour lui.Je notais que j’étais un frère et non un père ce qui me rassura sur la notion d’inceste. Je sentais, intuitivement, que la situation sentait le sexe.

Une fois dans la cabine de douche, nos corps se touchaient et nos 2 bites restaient toujours au garde à vous. Une fois mouillés nous passions au savonnage, Noé insista pour que je le lave.A mains nues, je lui frottais le buste sentant ses minces cotes sous mes doigts. Je lui demandais qu'il se lave lui mème le sexe ce qu'il fit. Restait le dos.Mes mains caressait ses épaules, sa colonne vertébrale en évitant ses fesses, je me tenais a distance sinon ma bitte aurait été contre lui. Je me mis a genoux pour lui frotter les jambes qui ne portaient que quelques poils aux mollets.Mon visage était à la hauteur de sa rondelle, elle aussi duveteuse. Noé tout d'un coup se tourna et j’avais sa queue sur le front.Je fis semblant de protester lui disant que je n'avais pas terminé de lui laver le dos.Noé me fit malicieusement remarquer qu j’avais oublie son derrière. Toujours à main nue je savonnais les deux merveilleuses fesses fermes. Noé se penchait en avant pour que je puisse frotter sa raie Et naturellement ce qui devait arriver, arriva, je posais l'index sur sa rosette tirant de mon petit mec un gémissement de plaisir non simulé. Je ne pouvais plus me retenir J’étais arrivé à enfoncer entièrement mon doigt et Noé se tortillait comme un ver. Enfin,le petit diable se retournait.j'etais face a cette bite de cheval Noé me fit relever, me pris le visage dans se mains et approcha ses lèvres des miennes. Le baisé fut bref mais le ton était donné nous allions faire l'amour cette nuit.

Après nous être séché, toujours nu, Noé se couchait . Ne sachant trop comment réagir je gardais mon tee shirt et mon slip pour me glisser a coté de lui.Noé était couché sur le coté gauche et moi, vu la dimension du lit, je n'avais que la possibilité de me coller contre son dos.Ma queue débandée touchait ses fesses.Je ne savais pas ou poser mes mains. Je fis un tour sur moi-même ainsi, nous étions dos contre dos.cette situation ne dura que quelques minutes.

Mon petit éphèbe d'amour plaqua son torse contre mon dos.Je sentais la nuditée de son sexe, qui me semblait avoir déjà changé de dimension.Noé passait un bras pour dessus mon buste et commençait a me caresser le thorax a travers le tissu de mon tee shirt. Doucement, enfin il glissait sa main sous mon tee shirt pour me caresser les seins directement sur la peau. Je pris l’initiative sans aucun mot d'enlever mon sous vetement.Je sentais cette fois la chaleur de la peau de Noé.Ses gestes étaient tendres et enfin il glissait sa main pour me saisir le sexe. Ses mains douces et ses doigts longs me faisaient frémir.Je me laissais allez à ses caresses. Je sentais la queue de Noé prendre de la dimension entre mes fesses.

Noé tout à coup se leva et partit vers les toilettes. Le bruit caractéristique de la pisse d'un mec dans une cuvette de chiotte me fit sourir.J'attendais le retour de mon ados qui tardait.Enfin au bout d'une dizaine de minutes il revint. Noé dégageait l'odeur caractéristique d'huile de massage, je savais qu'il faisait beaucoup de course à pied et qu'il utilisait ce type de relaxant.Il se glissait dans le lit et me tournait le dos. Il n’était pas question que nous restions dos contre dos.Je me retournais et collais ma bite entre ses merveilleuses fesses.Ma main droite enserrant sa queue qui mouillait. Je commençais de petits vas et vient pour le masturber. Mais Noé, me pris la main et dirigea ma queue vers sa rondelle. Il poussait même légèrement, m'exprimant , si besoin était, qu'il voulait que je le pénètre.Je comprenais maintenant que non seulement il s’était enduit le corps d'huile de massage mais il s’était abondamment huilé et ouvert le cul.

Je lui fit remarquer qu'il avait 18 ans et que j'en avais 20 de plus.Sa réponse fut immédiate pour me dire que ,certes, j’étais le plus vieux mais que c'est bien lui qui avait la plus grosse bite et lui devais de la déférence. Mon gland se frottait sur cette tendre rosette qui ne résistait pas. L'anus passé sans douleur, il fallait encore pousser. J'avertis Noé que, peut être, la douleur arriverait et qu'il me dise pour arrêter.Sa réponse était inattendue. Brusquement il plaquait son cul contre mes couilles.Ma bite était entrée d'un seul coup dans ce fourreau doux et chaud.Le corps de Noé tremblait certainement sous l'effet de la douleur. En même temps que ma queue touchait le fond de son intimité ma main se remplie de sa semence.Mes doigts étaient collants et la paume de ma main pleine de sperme.Noé me saisit la main et portait mes doigts à ses lévres, il dégustait son foutre.Je poursuivais en caressant son corps avec le reste de sperme que j'avais dans la main tout en récupérant celui qui avait inondé ses abdos.Aprés ce temps morts je commençais à le limer tendrement accompagné par ses mouvements de bassin. Enfin je sentais monter ma jouissance et remplis le fondement de mon éphèbe. Nos râles de plaisir partagés prouvaient notre satisfaction.Il m'avouait que c’était le passage à l'âge adulte dont il rêvait et que seul un mec d’expérience pouvait en arriver la sans douleur. En fin, me dit-il, Il n’était plus puceau !

3 | Retour a la vie normale

Après le mariage de mes voisins Raphaël et Aurélie,, je m’étais engagé à raccompagner leur fils Noé 18 ans étant dans l’incapacité de conduire à cause de l'alcool.Dans sa résidence universitaire notre nuit d'amour.Marquait enfin son dépucelage

Après le dépucelage serein de mon éphébe, je laissais ma bite dans son cul noyé de mon sperme.Lentement je la sentais débander. Avant même que je me retire complètement de ce tendre réceptacle, Noé s'assoupit. La lumière du jour baignait la pièce. La couverture et le drap étaient au pied du lit. Noé, couché sur le dos les mains sous la tête dormait paisiblement. Son visage poupin était calme et reposé malgré la nuit agitée que nous venions de passer.Je contemplais ce corps imberbe et fin détaillais a nouveau son sexe au repos qui m'avait enchanté.Je ne pouvais résister à déposer sur ses minces lèvres un baisé du matin.Noé se réveilla aussitôt, me prit le cou et m'attira vers lui pour un baiser long et profond. Effet de la jeunesse, sa queue commençait déjà a se développer légèrement.

Mon portable soudain retentit, c’était mon mec qui voulait savoir si j'avais passé une bonne nuit et s'il pouvait venir dans notre chambre avec Jérémy car leur douche ne fonctionnait pas. Je compris tout à coup, qu'ils étaient sur le même palier que nous dans une chambre 2 portes après nous.

3 mn après ils frappaient à la porte. Noé sautait du lit enfilait précipitamment un slip pour ouvrir. Max et Jérémy une serviette de toilette autour de la taille, torse nu, pieds nus portant leurs habits de rechange sous le bras apparurent. Je connaissais bien le corps de mon mec par contre je découvrais celui de Jérémy. Trapu, avec une fine toison foncée sur les pectoraux superbement développés, un filet de poils drus, descendait de l’ombilic et se perdait sous la serviette de toilette trop petite. Jérémy se tournait pour fermer la porte et naturellement la serviette cache sexe tombait. Instinctivement, il plaçait sa main libre pour se cacher avant de se raviser et se découvrir. .Il était maintenant dans toute sa splendeur. Je détaillais sa queue de 18 cm très large noyée dans un flot de poils noirs. Sautant sur l'occasion, Max enleva aussi sa serviette, montrant son sexe de 18 cm, très fin, entièrement rasé.Max dit que cette serviette le faisait chier et que nous n'avions qu'a faire pareil.Je sortais du lit dans le plus simple appareil,je n’étais pas troublé par la nudité. Noé eu un petit temps de réflexion avant d'enlever son slip cherchant dans les yeux de son frère une acceptation.Max ne voulait pas que s'installe un trouble il prit la parole en nous demandant, sur un ton d'ordre, de préparer le thé pour nous 4,pendant qu'ils iraient se laver. Max et Jérémy se dirigèrent vers la douche. Dans les yeux de Noé je vis un questionnement.Je cassais le trouble, lui expliquant que nous deux avions fait une nuit d'amour de rêve et permis son dépucelage. Connaissant bien mon mec attiré par les sportifs, je pensais que Jérémy et Max avaient fait de même. Noé ne savait pas si son frère était puceau et si comme lui il était attiré par les mecs. Il me confia que c’était la première fois qu'il voyait Jérémie dans le plus simple appareil face à lui. Il convint que Jérémy et lui n'avait pas le même rapport au corps, lui longiligne et intelo son frère sportif certainement habitué aux douches collectives. La porte de la douche s'ouvrit et Max en sortit le premier, nu comme à son habitude. Noé et moi ne nous étions pas rhabillé et étions assis sur le canapé.devant la petite table basse sur laquelle fumaient les 4 tasses. Max sortait enfin tentant désespérément de nouer la serviette trop petite autour de sa taille. Réalisant que nous étions tous nus avec, un large sourire il lâcha son bout de tissus. Max et Jeremy étaient assis sur les 2 petits tabourets face à nous et les entre-jambes sur ce type de siège les rendaient proéminentes.Le silence s'installait nous sentions les deux frères troublés.Max, sans aucun tabou, s'adressant à moi, devant Max rouge pivoine, qu'il avait ce matin le cul douloureux, et que ce soir je devrais faire abstinence. J’éclatais de rire en le traitant de salop et notre échange, cru, eu pour effet de décoincer nos deux éphèbes qui se mirent à rire aussi. La partie était gagnée .

Je demandais à Noé si je pouvais raconter notre nuit, il acceptât comprenant que maintenant nous étions entrés dans un autre type de relation. Je détaillais mes peurs, mes questionnements pour l’écart d'age,l’influence de l'alcool qui pouvait désinhiber les ados, mes freins de passer à l'acte avec lui. L’ambiance était tellement détendue que je posais la question à Max si lui aussi avait cette nuit perdu son pucelage.Il nous confia que non il avait déjà troussé 3 minettes mais que 'avec un mec c’était la première fois.Il trouvait le cul serré d'un amant plus agréable que la vulve mouillée d'une minette.Il avait peur de prêter son cul pour le moment, mais, si un mec lui plaisait il n'excluait pas de repiquer au jus pour lui glisser sa bite dans le fourreau.Nous convenions que cette nuit serait NOTRE nuit et qu'elle n’aurait avec nous pas de suite ni en discutions ni en nouvelle expérience. Nous les encouragions à tenter d’autres essais avec des gens de leur age. Nous recommandions à Noé d'essayer avec une minette et avec un mec de tenter de le pénétrer. Pour Jeremy voir si une petite bite pouvait lui titiller la prostate et que peut être y trouverait-il du plaisir. Nous insistions que seul l'envie et l'amour partagé méritait l'experience.Vers 13h30 nous nous sommes dirigé vers la salle ou le mariage s’était tenu pour aider à ranger et finir les restes avec la petite dizaine de présents. Vers 17 h nous prenions congés en remerciant chaleureusement Raphaël et Aurélie. A notre surprise Noé et Jérémy vinrent nous embrasser pour nous remercier du transport !!!. Raphaël ne fut pas dupe de la situation ne reconnaissant pas ses fils et la nouvelle complicité qu'ils affichaient .Avec un sourire malicieux il synthétisa bien la situation en nous félicitant d'avoir protégé les 2 ados alcoolisés hier soir et de lui rendre 2 jeunes hommes aujourd'hui. Raphaël avait tout compris, il était fin psychologue. Il nous raccompagna jusqu'a la porte de la voiture et avant de refermer il termina en nous disant que seul le temps lui permettrait de savoir lequel des 2 était passif et lequel actif. Nous avons démarré la voiture sans répondre. 6 mois plus tard Jeremy était accompagné par Sabine sa petite copine avec qui il est encore. Presque en même temps Noé présenta Fantine.Mais, 1 an plus tard, Noé arrivait avec Jérôme superbe brun tenebreux.Noé avait choisi sa préférence et Jérémy aussi Un jour prêtera_t il son cul ?

Yannick

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

💦 18 Décembre | 61 pages

Les nouvelles | 14

Commande en ligne Elixir
Brave lope soumise à ma queue PG
Piscine avec Papa Camozzzor
Mon meilleur coup ! Vrai-Versa
A seulement 100m Enzo
Mon parrain Meetmemz
Manutention sous tension Cocoww
Orgie multi-ethnique Fabrice
Trip glory holes Garbxc
À mourir de désir emmaBX
Première soumission hard Ghisto
Rencontre imprévue Ninemark
Mon binôme de cours du lycée Julien38000
Nouveaux attouchements Eric59s

Les séries | 47

Soumission & Domination | 618 | +1 Jardinier
1 | ... | 618
Une vie | 5 | +1 Fabrice
1 | 2 | 345
Parking des routiers | 2 | +1 Nico-du-37
1 |2
La fouille | 8 | +4 Jam
1 | 2 | 1 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Drague en forêt | 6 | +1 Qkentin
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Clones | 1 | +1 Théo & Léo
1
Dépucelage particulier | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Disparitions | 2 | +2 Fabrice
1 | 2 | 34 | 5 | 6
4 cancres | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Nouveau job | 4 | +1 Mattadispo
1 | 2 | 34
Fantasmes avec un collègue | 7 | +1 Jay
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Lopé par mon beau-fils | 3 | +1 Alex
1 | 2 | 3
18 Déc, + 47 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Nov. 21 : 1  873 331 pages vues

À jour : vendredi 26 novembre 2021 à 09:23 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"gay premiere sodomie""porno gay sm""esclave gay""histoire gay cyrillo""action ou verite chaud""histoire érotique gay""mecs en rut""histoires erotiques gay""branlette entre amis""histoires hards""lope a dispo""initiation gay""blog histoire de mecs""recit sodomie""blog gay naturiste""histoire gay inceste""histoires gay gratuites"cyrillo.biz"histoire gay crade""mur des bites""autostoppeur gay""chatroulette gay parle moi""histoire erotique gay""histoire erotique gay""recit porno""histoire gay soumis""histoire travesti soumis""histoire gay routier""recit gay routier""pute a jus""premiere double penetration"ciryllo"histoire gay gratuit""cyrillo dial""mec en string""histoires sexe gay""cyrillo dial""branleentre potes""recits erotiques gay""histoire gay sex""récit bdsm""histoire x gay""histoires gay gratuites""lecture porno""histoire gay cyrillo""histoires gay cyrillo""histoire gay lycée""premiere pipe gay""cyrillo histoire gay""blog histoire gay""histoire gay sauna""histoire gay sexe"cyrilllo"gay mur""histoire depucelage jeune gay"gaygratuitcyrilo"histoire gay soumission""histoire gay black""recit gay sex""recits gay""plan suce""recit gay routier""gangbang gay""gai eros""histoire gay x""histoire gay soumis"cyrillo.biz"scato gay""partouze au cap d'agde""hetero curieux""histoire gay x""cyrillo dial""histoires gay black""histoire erotique ado gay""recits gays""histoire gay cyrillo""minet travesti""histoire de gay""gay naturiste""baise surprise""recit pornographique""histoire erotique viol""gay exhib tumblr"