ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Un Ouvrier en pause dans les bois

Histoire vécue

Salut les mecs.

Ma deuxième histoire vecue 😉

Ça se passe un été, je devais avoir 28 ans à ce moment.

Je suis un mec gay, plutôt balaise, 1m87, 80kg, les cheveux châtain clair les yeux bleus. Je rentre dans la catégorie Bear de part mes mensurations et un peu de poils sur le corps.

Un vendredi en fin d’après-midi, je me retrouve dans le 77 en voiture pour le boulot après mon dernier rendez-vous. Comme j'avais un peu faim, j'avais choppé un sandwich et décide d'aller le manger dans un bois pas loin.

Je ne connaissais pas l’endroit mais, d’après internet, il est réputé pour être un lieu de drague. Au pire, ce sera un pic-nic dans la nature, plus sympa que sur un parking de ZAC.

Arrivé sur place, je mange dans la voiture et observe les allées et venues. Surtout des joggeurs et des familles. Tant pis.

Avant de repartir, je vais jeter l’emballage de mon repas dans une poubelle à quelques mètres de ma voiture quand arrive sur le parking une camionnette, apparemment d’une entreprise de BTP.

Je fais mine de prendre l’air et observe un peu, on ne sait jamais...

C’est alors que le conducteur sors du véhicule.

Un grand mec à la peau dorée, 25-28 ans, les cheveux noirs très courts avec une barbe de 3-4 jours, probablement marocain, portant une salopette en toile grise marquée d’un logo et des pompes de sécu.

Il ne portait pas de t-shirt et la salopette qui laissait voir ses épaules et une partie de son torse musclé sec, le rendait hyper sexy. Quand il bougeait on pouvait même apercevoir de beaux tétons bruns sur sa peau matte. Un fantasme sur patte !

Le mec s’étire un peu sur le parking, verrouille sa camionnette et se dirige vers le bois.

Il y’a toute les chances pour qu’il aille juste pisser mais, pour en avoir le cœur net, je lui emboîte le pas en restant à distance.

De dos il a l’air d’avoir un beau cul musclé dans sa salopette et, en marchant, les muscles de son dos et de ses épaules roulent sous sa peau.

Il s’arrête sans s’être jamais retourné pour allumer une clope puis repars. Un peu plus loin il s’arrête à nouveau et passe derrière un arbre, cette fois pour pisser.

Apparemment, il est venu pour satisfaire un besoin naturel mais, je reste un peu par acquis de conscience pour observer à distance et discrètement, quitte à faire mine de pisser moi aussi.

Ca dure quand même un peu longtemps…. Normalement il devrait avoir fini mais il est toujours planté devant son arbre et apparemment il a rallumé une clope…

Cette fois, je me dirige vers lui quitte à passer à côté mine de rien et continuer mon chemin comme si de rien n'était...

Arrivé à sa hauteur, il avait toujours la queue à la main devant son arbre, mais ne pissait pas et, quand je passe devant lui, il se retourne et s’adosse à l’arbre avec sa clope dans une main et sa bite dans l’autre sans pour autant prêter attention à moi.

Apparemment, il n’est pas venu que pour pisser, l’appolon du BTP !

Je reviens sur mes pas et lui fait face.

Il ne dis rien et regarde sa bite en la branlant doucement. Cette fois c’est sur, il n’est pas la non plus pour cueillir des fraises des bois 😊

Je m’approche donc de lui et tends ma main vers son zob. Une belle tige de 19 ou 20 cm, assez large et veinée avec un gros gland rose qui contraste avec sa peau foncée surmontant une paire de couilles pendantes et apparemment rasées, le tout sortant de la braguette à bouton de sa salopette.

A l’approche de ma main, il retire la sienne pour me permettre de le caresser. Toujours pas un mot, ni un regard. Il fixe sa queue.

Je le branle un peu et je tombe rapidement à genoux.

Il sent le mâle après une journée de travail mais, étonnamment en cette saison, de façon légère, juste un peu musquée… un mélange suave de sueur et de deo, très excitant…. On voit que le gars est propre, du coup, je me lance.

Je m'agenouille et entreprend de lècher son gland en caressant ses belles couilles que je sens bien lourdes, puis sa tige sur toute sa longueur pendant qu’il finit négligemment sa clope (c’est con et un peu cliché mais ça m’excite).

Tout à coup, il repousse ma tête en arrière pour jeter son mégot, et rentre sa bite dans sa braguette.

Le truc qui est arrivé au moins une fois à tout adepte du cruising, le plan foireux du mec qui change d’avis en plein milieu, genre qui ne sais pas ce qu’il veut et qui doit vite rentrer pour pas se faire engueuler par sa femme...

Le Matos étant rangé, je m’attend donc à le voir se tirer et me retrouve comme un con à genoux dans la forêt, très déçu et un peu vexé.

Mais je réalise que, plutôt que de reboutonner sa braguette pour me priver de son chibre, il détache les bretelles de sa salopette sans un mot… apparemment il veut se mettre à l’aise et libère son torse en faisant tomber le plastron du vêtement.

Il est maintenant calé sur son arbre, torse nu et fait glisser son boxer jusqu’à ses genoux faisant claquer sa tige contre son ventre en la liberant !

Je constate qu’il est très soigné, son torse dessiné est imberbe à l’exception d’un triangle de fourrure entre les pecs et d’une une ligne de poil noirs partant du nombril vers un pubis tondu très court, le poil noir contrastant avec sa peau plus claire à l’endroit maillot.

Ce mec est superbe !

Musclé, le corps brillant de quelques perles de sueur de mâle, le chibre raide et horizontal.

Je prends alors tout son gland dans ma bouche et fais jouer ma langue tout autour pendant quelques minutes.

La voie étant maintenant libre, je peux caresser en même temps son ventre, son torse, ses tétons bien durs et épais.

Avec les épaules appuyées contre l’arbre, il est toutefois suffisamment cambré pour que je puisse caresser ses fesses, fermes et rondes, et ses cuisses, puissantes et poilues….

Toujours pas un regard ni un mot de sa part mais Il gémit un peu, ce qui me motive à continuer.

Je fais glisser sa tige plus loin dans ma bouche et commence à le sucer vraiment. J’alterne des va et viens profonds, rapides puis plus lents, avec des gorges profondes, des suçotages de gland en faisant jouer ma langue tout en caressant ses grosses baloches.

Le mec, plutôt stoïque jusque là (je pense être tombé sur un hétéro curieux) commence à respirer de plus en plus fort et gémit plus franchement.... Il commence même à jouer un peu du bassin !

Pour reposer un peu ma mâchoire car le morceau est gros, je me lance dans un léchage de couilles tout en branlant sa tige avec dans l’idée de ne pas le faire jouir trop vite.

Après quelques secondes de lèche, je lui gobe les boulles une à une en tournant ma langue dessus puis prend les deux en bouche en même temps. La tailles des couilles du mec ne me permettent pas de continuer longtemps ce traitement, donc je reviens à sa tige bandée au maximum et à son gland gonflé d’excitation.

Il ne dis rien mais donne tous les signes d’apprécier.

Je reprends mon suçage profond quand le gars se décide à participer à l’action de façon plus active.

Il me chope la tête en posant sa grande main derrière ma tête et commence à me pilonner la gueule en grognant.

J’encaisse comme un pro mais je bave comme un clebs et j’ai beaucoup de mal à trouver des pauses pour respirer.

Je dois forcer sur sa main pour retirer son chibre de ma gorge et respirer un coup avant d’y retourner direct en apnée sous la pression qu’il m’impose.

Pendant qu’il me tape la glotte, je parviens tant bien que mal à extraire ma bite de mon jean pour me branler.

Je suis raide comme jamais. Ce mec me rend dingue…

moi qui ai tout les atours du mec viril, je suis en train de devenir une vraie chienne.

Il décolle alors son dos de l’arbre et me choppe maintenant la tête à deux mains par les oreilles puis par les cheveux pour me baiser la gueule comme une brute.

Cette fois il veux donner le coup de grâce.

Le sentant proche du feux d’artifice, je me branle énergiquement pour exploser avec lui mais il passe d’un coup ses bras derrière ma nuque en enserrant ainsi fermement ma tête entre son ventre et ses avant bras, sa queue plantée au fond de ma gorge.

Le nez et le front ainsi collés à son ventre en sueur, il donne encore des petits coups de bassin pour me baiser la gueule.

Son corps et tendu comme un arc !

Dans cette position, impossible de me branler et surtout de respirer, je dois forcer pour qu’il relâche ma tête.

Comprenant ma situation, il me lâche d’un coup.

Je tombe en arrière en me rattrapant sur une main.

C’est alors que, vif comme un chat, il fait un pas en avant et parvient à enjamber mon corps.

À califourchon sur moi, il fléchi les genoux pour attraper à nouveau ma nuque avec sa main.

Sa salopette qu’il à aux genoux, bloque ma bite et m’empêche encore de me branler mais sa tige est à nouveau devant mon visage.

Dans cette position à l’équilibre précaire pour nous deux, ses muscles sont tendus à mort et la sueur qui en perle tombe sur moi.

Il se branle encore quelques secondes avant que son corps se contracte dans de violents soubresauts et me lâche plusieurs gros jets de foutre épais sur le visage en grognant comme une bête.

Vidé dans tout les sens du terme, il se redressa au dessus de moi en me laissant le cul dans les feuilles et la gueule pleine de jus.

Il prit bien le temps de remonter sa salopette sur son chibre encore bandé et luisant de foutre avant de s’allumer une clope pour enfin reculer et me tendre la main pour m’aider à me redresser.

Il me lâcha un « merci, salut » les seuls mots qui seront sortis de sa bouche.

Avant de repartir, son regard fixa quelque chose par-dessus mon épaule puis il tourna les talons.

Intrigué, je me retourne et je vois dans un buisson un petit mec qui avait vraisemblablement observé la scène.

Comme je n’avais pas jouis (entravé par mon ouvrier) je me suis branlé devant le p’tit mec mais j’étais tellement excité qu’il à a peine eu le temps de s’approcher et de s’agenouiller pour prendre les dernières gouttes sur sa jolie petite gueule. 😉

N'hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de cette aventure.

Alcide Sulfurik

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 7 Janvier | 28 pages

Les nouvelles | 13

Du plaisir au sauna Jerry
Soirée chez Abdel Kylianpassif
Une nuit arrosée Vktrlmbrt
Proposition malhonnête Tortureetchatiment
Le mac rebeu Femelle
Mon parrain Meetmemz
Le pompier tire le gros lot Fabrice
Un fantasme Rixoo
Mon harem Louisorigine
Le bal du 14 juillet Fabrice
Baise avec Rachid Meetmemz
Grand Magasin Fabrice
Daron du poto Felix

Les séries | 15

Banquier | 2 | +2 Jfrancois60
1 | 2
Le batave et les rebeux | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Manutention sous tension | 2 | +1 Cocoww
1 | 2
Labyrinthe des plaisirs | 1 | +1 Mysterious1991
1
Visite de papa | 2 | +1 Helvetio
1 | 2
Long Play Versus Perfect Gliss | 1 | +1 Oakspirit
1
Entre potes | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Excitantes retrouvailles | 3 | +1 Max
1 | 2 | 3
10 janvier, + 66 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoire x gay""histoire gay salope"sneakersgate"gay beur""histoire de cyrillo""gay jus""histoire x gay""histoires gay black"cyrillo.com"blog histoire gay""histoire gay bdsm""histoire gay pompier""histoire d inceste gay"sneakersgate"domination gay"cyrillo.com"histoire gay domination""histoires gay black""histoires cyrillo""cyrillo histoire gay""cyrillo dial""histoire gay cyrillo""histoire x gay"cyrillogay"histoires cyrillo""recit hard""recit depucelage gay""photos gay gratuite""histoire gays gratuites""histoire de depucelage""histoire gay bdsm""orgasme gay""beau mec a poil""cyrillo histoire gay"cyrilo"histoire gay minet"cyrillo.biz"histoire gay vieux""cyrillo texte""cyrillo gay""histoire sexe gay""histoire gay sexe""histoire cyrillo""histoires gay soumis"plansm"histoire erotique gay""recit hard""homme pied gay""trio hard""recit gay cyrillo""histoire gay college""recit bdsm""bites juteuses""histoires de cul"cyrillogay"le site de cyrillo""histoire gay hetero""recit gay cyrillo""histoires gay gratuites""beurteletchat 01 80""gay dans les bois""histoires scato""sauna gay dijon""histoire gay douche""histoire hot""blog gay naturiste""homme mature""histoire de salope""histoire gay sexe""première fellation""cyrillo blog""soumise offerte""cyrillo gay""cinema porno""histoire zoophile gay""histoire mature""histoire de mec gay""cyrillo photo""gay coquin""histoires de sex""récit porno""histoire gay lycée""cyrillo xxl""histoires porno""recits xstory""chris evans torse nu""recit premiere sodomie""gay matures""photo gay x""histoire gay frere""recit depucelage""recit gay soumis""les histoires de cyrillo""gay en collant""histoire gay minet"cyrillo.com"zoophilie cheval gay""histoire gay cyrillo""la premiere sodomie"