ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode | Épisode précédent

Étudiant appliqué | S9 | Secrets révélés

5 | Autotest

Le récit d’Arnaud

Julien m’a simplement indiqué :

- « change-toi, Arnaud, on a quelque chose à faire en ville tous les deux ! »

Et maintenant, j’entre dans une pharmacie sur ses talons.

Dominant de la tête la banque et les clients, un grand type costaud portant une épaisse barbe courte, d’un poivre et sel bien taillé contrastant avec son crane quasi rasé nous fait signe du bras en souriant et nous entraîne, au bout du comptoir, vers une porte à galandage. Rien ni dans son apparence, ni dans ses gestes ou son attitude ne le désigne, pas plus que Julien, comme homosexuel. Et pourtant.

Julien entre et je le suis ; sitôt le seuil franchi, il l’embrasse comme un frère. Puis, tandis que l’ouverture s’efface derrière nous, il nous présente :

- « Arnaud … Denis »

Lequel Denis, son prénom est inscrit sur l’agrafe ornée d’un caducée épinglée sur sa blouse blanche, m’attrape sans façon l’épaule d’une grosse patte amicale et me décalque une bise sur chaque joue sans plus de cérémonie avant de nous inviter à nous laver les mains puis à nous asseoir. Il s’ensuit un rapide échange cordial tandis qu’il enfile ses gants :

- « Alors, dis-moi ! Comment vas-tu ? »

- « Bien ! et vous deux ? »

- « Bien aussi ! Tu as bien fait de prendre rendez-vous, je me suis organisé pour être disponible, c’est quand même plus rassurant d’être accompagné dans cette démarche ! »

Et il pose deux boites en cartons siglées VIH et ornées d’un ruban rouge *1, sur la table devant nous. Il les ouvre, étalant leurs contenus symétriquement et insère les dosettes de diluant dans les supports avec l’assurance d’un professionnel.

- « Cet autotest, il en existe plusieurs marques sur le marché, vous permet de connaître votre statut sérologique pour les risques que vous avez pris, enfin, ceux d’il y a plus de trois mois. »

Il nous regarde dans une interrogation muette.

- « Nous avons passé un test sanguin complet, il y a un peu plus de trois semaines, au CDAG et je pense n’avoir pris aucun risque dans les trois derniers mois. »

Julien se tourne ensuite vers moi et je me contente de secouer négativement la tête. Denis nous envisage tour à tour en souriant.

- « Alors, prêts pour le moment de vérité avant la confiance conjugale ? »

Je baisse brutalement les yeux, écrasé par cette question frontale. Denis me demande de lui abandonner ma main et surveille Julien du coin de l’œil.

Il désinfecte la tranche de mon index et s’empare du petit pavé en plastique coloré de l’auto piqueur. Détente. En pressant les chairs, il fait grossir une goutte de sang qu’il éponge avec la compresse puis recommence pour en obtenir une seconde. Il y plonge alors l’extrémité de l’auto test qui l’absorbe par capillarité, me fait remarquer la traînée rose qui indique que le test est en cours, vérifie qu’il en va de même pour celui de Julien puis il met le chronomètre en route.

- « Quinze minutes d’attente ! » dit-il en souriant, confiant.

C’est à ce moment que son portable sonne. Il secoue la tête, importuné mais, après un coup d’œil à l’écran, il décroche en nous adressant une mimique d’excuse.

- « bonjour madame … / … Oui madame, c’est mon mari en personne qui effectue la livraison ! …/… Écoutez, mon mari livre votre établissement chaque jour, madame. …/… Je contrôle moi-même les piluliers de vos pensionnaires et mon mari les livre sans faute. …/… Je vous remercie. Bonne journée, madame »

Ce que j’entends est bien une voix masculine, sans aucune méprise possible, qui pourtant assène tranquillement ce « mon mari » qui me laisse estomaqué.

Ainsi, il existe un monde réel et ordinaire où de grands costauds barbus embrassent affectueusement, sans afféterie et EN PUBLIC, d’autres costauds poilus sur les deux joues sans que retentissent des hurlements au blasphème … puis évoquent naturellement leur « mari » dans des communications téléphoniques avec une responsable de maison de retraite sans que le contrat commercial soit immédiatement déchiqueté et annulé …

Une vie ORDINAIRE a ici trouvé sa place, parallèlement à l’endroit où je vivais et où tous s’observent, tout se sait, où chacun veille jalousement sur un maintien scrupuleux de l’ordre du monde que tous veulent croire immuable et immémorial, où les mentalités sont fermées à l’idée même du changement, alors, pensez donc, le mariage pour tous … où tous continuent farouchement d’en nier l’existence.

La confrontation avec ce que cette réalité a de banal, ICI, m’isole en moi-même quelques minutes, loin de la conversation qui a repris entre Julien et Denis et ce dernier doit me rappeler à lui. Sous mon regard, il pose l’autotest à l’emplacement prévu sur la notice et me fait constater qu’il ne comporte qu’une seule bande témoin, ce qui, me dit-il, indique « très probablement » une séropositivité négative : je ne suis pas porteur du virus. *²

Celui de Julien se révèle tout aussi négatif.

Quoi, c’est si simple ? Cependant, je remercie Denis dont la seule présence m’a sécurisé. Il a conduit cette opération avec l’assurance du professionnel du soin qu’il est, libérant mon esprit que j’ai ainsi pu mobiliser pour considérer mes ressentis, ne pas négliger mes craintes, ne pas cultiver mes inquiétudes et rester serein. Quel confort !

Pourtant, dans nos deux cas, ses annonces ne font que confirmer le résultat du test précédent, dans l’attente de celui qui devra intervenir au terme du délai de conversion sérologique. *3 Or, il n’y avait pas vraiment d’enjeu pour moi ; j’avais en effet un tel dégoût de moi-même, depuis … que je n’avais eu aucune relation.

Jusqu’à Julien.

Tandis que nous marchons vers la voiture, il me glisse à l’oreille.

- « Je pense que nous sommes assez sûrs de nous pour considérer que nous ne faisons pas courir de risque à l’autre, alors, si tu en es d’accord … »

Il s’arrête, me regarde, frotte verticalement ses deux paumes l’une contre l’autre dans un aller-retour de joueur de cymbales.

- « désormais, fini les capotes entre nous ! »

Il me fixe, une lueur au coin de l’œil.

- « Qu’en dis-tu Arnaud ? »

Je hoche sobrement la tête en signe d’assentiment. Étrangement, face à l’apparente accélération des choses, je suis un peu anesthésié.

- « Je te propose de rejoindre Adrien en terrasse, viens. »

Amical72

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

Toni : S1S2S3S4S5S6S7S8S9S10S11

Agriculteur : S1S2S3S4S5S6S7S8

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 21 Janvier | 34 pages

Les nouvelles | 19

Cousins rebeu Meetmemz
Dortoirs Meetmemz
Entre vrais mecs Meetmemz
Mon demi-frère Meetmemz
Séduit dans les douches Meetmemz
Tournante en cave Meetmemz
Troisième mi-temps Meetmemz
Dressé par deux Racailles Ceven X
Torride Fraicheur ... Nei
Un rêve devenu réalité Graham
Un tour chez le médecin TomParis
Un resto inoubliable TomParis
Le mec à Avignon Micseon
Rafael, tu me manques Nicolas 89
Sortie de boite Fabrice
Lolito Matt
Apéro entre voisins Benishere4sex
Karma Gillandes
Aprèm chaude Steeve

Les séries | 15

Stagiaire | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Après le confinement | 2 | +1 Aurel
1 | 2
Bavure policière | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Cumdump au sauna | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
L'initiation d'Antoine | 4 | +1 Sylvainerotic
12 | 34
Piscine | 4 | +1 Camozzzor
1 | 2 | 3 | 4
La fouille | 8 | +1 Jam
1 | 2 | 1 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
22 janvier, + 65 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"gay uro""récit porno gay"cyrilo"cyrillo free""partouze bi"zobapapa"maspalomas sexe""histoire gay pompier""histoires gay gratuites""gay en collant""cyrillo histoires""baise dans les dunes""beur gay""recit gay x""histoire gay porn""tournante dans une cave""recits hds""face fucking"ciryllo"cyrillo blog""sauna gay lille""récits gay""gay cyrillo""récit porno gay""plan sm gay""histoire gay beur""hds gay""baise a l'hopital""premiere pipe gay""plan suce""baise dans l'ascenseur""sex shop gay paris""histoires cyrillo""histoire de mature""histoire minet gay""gay avaleur de sperme"cyrillo.biz"plan sm gay""recit porno""visite médicale gay""blog de cyrillo""baise en pleine nature""cyrillo rebeu""premiere sodo gay"cyrillo.biz"gay naturistes""por o gay""hamster x gay""elle baise avec son oncle""histoires gays gratuites""récits porno""cyrillo dial""cyrillo texte""histoires gay black""histoire gay grosse bite"cyrillo.com"naturisme gay""dépucelage gay""naturisme gay"cyrillo"gloryhole gay""partouze bisexuel""histoire gay vieux""histoires scato""cyrillo blog""histoire gay x""apero branle"gaygratuitciryllo"mon cul gay""gay soumis histoire""histoires cyrillo""citebeur histoires""gay roux""recit cyrillo""recits gay""recits xstory"