ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode | Épisode précédent

Challenge 7 nuits / 7 acteurs

J’espère que vous avez aimer la deuxième histoire. Si vous avez été curieux, vous avez pu voir qu’Adam Archuleta avait été particulièrement actif ces dernières années et à tourné dans des dizaines de films. On passe aujourd’hui avec une troisième histoire avec un acteur un peu plus locale.

Chapitre 3

Encore une fois, je retourne chez moi à la fois stressé et pressé. Je ne sais jamais qui sera derrière la porte, j’ai une petite idée de qui sont mes acteurs X préférés, mais je ne sais jamais vraiment qui va toquer.

À chaque fois, ils arrivent à 20h, ils sont réglés comme une pendule. Cela me laisse le temps de prendre une douche et de me préparer. Il faut quand même que je sois au top pour tous ces beaux gosses.

Comme prévu en début de soirée, quelqu’un toque à ma porte. Je l’ouvre et je le vois. C’est Jules Laroche, un acteur de chez French Twink. C’est un très beau minet d’environ 1m70, il a des cheveux noir et il est très charmant.

Il entra chez moi de lui même et sans que je m’y attende, il me colla le mur et m’embrassa directement. J’étais surpris de sa spontanéité, mais pas gêné du moins du monde. J’ai toujours adoré commencé mes relations sexuelles de manière directe.

Je stoppais notre baiser pour lui dire bonjour. On rigola tous les deux et il me dit qu’il ne voulait pas perdre de temps avec du blabla, qu’il avait vu tout de suite j’attendais une seule et unique chose et qu’il était prêt à me la donner. Je restais bouche bée devant autant de sincérité. En même temps, il avait totalement raison. Je me suis branler des centaines de fois devant des vidéos où il baise violemment ses partenaires. D’ailleurs, j’appréhendais légèrement le fait qu’une aussi grosse queue puisse entrer en moi, je pense qu’elle sera plus grosse que celle de Cole et Adam.

On continua notre baiser et il me dit de me mettre à genoux. Nous étions encore dans l’entrée et j’étais déjà sur le point de sucer Jules, je me baissais au niveau de son entrejambe et sans la pression, il vient coller mon visage contre son jean. Je sentais que sa bite était en érection, en regardant mieux, je pouvais voir que son pantalon est totalement déformé. Il devait se sentir bien à l’étroit à l’intérieur. J’avais toujours ses mains sur le haut de mon crâne et il vient poser sa bosse aux quatre coins de mon visage.

En un tour de main, il baissa son pantalon et son caleçon pour libérer son membre déraisonnablement gros. C'est de loin la plus grande et la plus large que j’ai jamais vu. D’après le site internet, elle fait 22 centimètres et sans pouvoir vérifier, je peux vous dire que ce n'est pas un mensonge. Jules vu que j’étais suis impressionné et que je salivais à l’envie d’enfourcher ce gros morceau dans ma bouche, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, il me biffa férocement avec son sexe bandé.

Jules était ce genre de mec qui sait pertinemment qu’il en a une grosse et visiblement il sait également comment s’en servir. Tandis que je le regardais, il positionna sa bite sur une partie de mon visage. Sans mentir, sa base était au niveau de mon menton et son gland au niveau de mon front. J’ai toujours été attiré par les grosses queue, mais là je me demandais comment j'allais pouvoir l'encaisser.

Je décidais d’arrêter ce petit manège et de commencer à le sucer, j’ai mis une de mes mains autour de son membre et j’ai commencé par avaler le gland. Je sentais sa queue pulser entre mes doigts c’était très excitant. Je devais vraiment ouvrir la bouche en grand pour tout faire rentrer, je sentais même les muscles de mon visage se contracter. Jules me regardait et me disait d’y aller plus vite, mais que c’était compliqué. 


Au bout d’un moment, il prit mes cheveux avec une main en me disant qu’à partir de maintenant c’est lui qui imposerait le rythme, c’est lui aurait le contrôle. Jules n’en manquait pas une, il était là pour me dominer.

Toujours agrippé à ma chevelure, Jules me baisait la bouche sans vergogne. Il aurait pu choisir un rythme lent, mais non ça aurait été trop facile pour moi. Il y allait très vite et quand il sentait que je ne pouvais plus respirer, il sortait sa queue et venait matraquer mon visage. Il était tellement dur que je sentais vraiment un poids sur mes joues. sa bite était pleine de ma bave, mon visage fut rapidement mouillé. 


Il reconduit cette opération plusieurs fois, jusqu’à un moment où il me prit par l’arrière de la tête et il me força à faire une gorge profonde. J’ai essayé de me dégager mais il me maintenait la tête en disant qu’il en voulait que ça dure plus longtemps. Puis il me libéra et me biffla une nouvelle fois.

je ne me reconnais pas J’étais rouge, j’avais des larmes qui coulaient, de la bave au menton et pourtant j’étais vraiment en train de kiffer, j’aurais jamais pensé ça de moi. 


Son petit jeu dura longtemps, Jules semblait très satisfait de me maîtriser de la sorte. J’étais un simple jouet pour lui. Au bout d’un moment, je vis qu’il regarda dans le salon. Il me releva, me prit par la main et me dirigea vers la table à manger. 


Sans jamais m’embrasser, il me plaqua contre la table. Il baissa mon pantalon et sans attendre il commença à me faire un anulingus. J’avoue que c’était assez rare quand on me bouffe le cul, pas parce que je n’aime pas ça mais parce que je n'ose jamais demander. Jules de son côté ne s’était pas inquiété de ça.

C’était jouissif, toujours collé à la table, je me tenais sur les côtés car les coups de langue m'envoyaient au paradis. D’un autre côté, je savais ce que ces petits préliminaires signifiaient, Jules était en train de me préparer pour me sodomiser ensuite. J’avoue que même si j’avais déjà eu un peu peur avec la bite de Cole, je savais que ce ne serait pas la même histoire avec Jules. Déjà, c’est je pense la star du x française avec la plus grande et en plus je savais pas avance qu’il ne serait pas doux avec moi, de ce que j'avais vu il est doux avec personne.

Le moment tant attendu arriva rapidement, je sentis Jules se mettre debout, il enleva son pantalon et en profita pour enlever le mien qui était à mes pieds au passage. Puis il prit son énorme membre entre les doigts et il commença à titiller mon trou, petit à petit il poussa pour faire rentrer tout son gland. Plus il poussait, plus je devais souffler pour encaisser son engin . Je savais qu’il avait rentré seulement une toute petite partie de sa bite, mais j’avais déjà envie de lui dire d’arrêter. Je pris quand même mon courage à deux mains pour continuer la sodomie.

Jules voyait bien que j’avais mal, il me rassura en me disant qu’il allait y aller très doucement au début jusqu’à ce que je sois bien ouvert. Après quelques minutes de douleur où chaque centimètre rentré résonnait comme une victoire, j’y étais arrivé. J’avais les 22 centimètres de Jules Laroche dans mon antre, j’étais plus que satisfait. Suite à cet exploit, Jules commença des vas et viens pour m’écarter un peu plus les fesses. Pour continuer à lubrifier, il sortait de temps en temps sa queue pour cracher dessus avant de me la rentrer d’un coup. A chaque fois je criais tellement la sensation était surprenante. Après quelques entrées et sorties, je n’avais plus du tout mal.

Mon appréhension était partie mais c’était pas gagné , il faut dire que j’avais en tête des extraits d’une vidéo hébergée sur le site French Twink où on peut voir les rush du montage de sa scène avec Gabriel Lambert. Dans cette vidéo « Behind the scene » on peut voir Gabriel entrain de douiller et presque s’évanouir sur un canapé à cause des coups de butoir de Jules.

Jules me donna une fessée qui résonna dans tout l’appartement et qui me remit les idées en place. Il me dit qu’il allait me défoncer maintenant. Il me prit les deux hanches et il claqua son bassin de manières vives. C’est vraiment un truc que j’adore dans les films avec Jules, à chaque fois qu’il baise un mec en levrette on entend les bruits de claquement de façon net.

De temps à autre, il arrête ses vas et vient frénétique pour se mettre au bord de ma rondelle, prendre de l’élan et rentrer d’un coup. il me limait comme personne ne m’avais jamais limé, Jules n’avait pas peur de me déchirer, j'étais sa chose, son trou, juste un plan cul pour se vider. D’ailleurs, il ne prenait pas la peine de changer de position, il voulait juste m’enculer par derrière et il y allait de toutes ses forces le salaud. Tout du long, j’ai gémissait très fort tellement les sensations étaient fortes. Heureusement il avait trouvé ma prostate très tôt ce qui m’amenait au 7eme ciel à chaque fois qu’il l’a touchait.

Sans jamais faire de pause, Jules continuait à me bourrer à toute vitesse. J’adorais son énergie. A force de toucher ma prostate, j’ai fini par jouir sur la table sans même me toucher. C’était incroyable ! Mon sperme coulait entre moi et le bois pendant que je me faisais baiser par Jules.

Pendant que je j'enculais, je pense que mon anus a dû se refermer car Jules disait que j’étais très serré, qu’il kiffait et qu’il n’allait pas tarder à cracher. Il me pilonna pendant encore quelques secondes et sans se retirer, il éjacula. Je sentais sa bite à l'intérieur en train de me remplir.


Il s’écroula sur moi, me fis un petit bisou dans la nuque en me disant que c'était génial, qu’il avait passé un bon moment. Au moment où il se releva, il se posa à côté de mon oreille et me murmura qu’il savait que j’étais une salope à la seconde où il m’avait vu.

Comment le contredire, j’étais plaqué contre ma table, encore avec mon t-shirt , mon sperme sur mon ventre et celui de Jules qui coulait sur mes cuisses. Il se rhabilla vite et partit en disant au revoir de loin. On ne peut pas dire que celui-là, je l’aurais vraiment connu. Pourtant il me laissera un souvenir impérissable, personne ne m’avait baisé de cette façon. Personne ne m’avait fait me sentir autant comme un objet sexuel, un simple vide-couille. Ce serait vous mentir que dire que je n’ai pas aimé, au contraire j’ai adoré.

En me relevant, j’ai eu l’impression d’avoir les jambes en coton, je tremblais sur mon poids. Est-ce que c’est ça le signe d’une bonne partie de jambe en l’air ? Je ne sais pas, mais en même temps, il me reste 4 garçons à rencontrer pour le savoir.


.


T.Pavone

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
5 janvier, + 78 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoire gay meilleur ami""titof gay""premiere experience gay""blog de cyrillo""photo cul de mec""force gay""j ai couché avec mon prof""histoire gay college""histoire de mature""histoire gay cyrillo""histoire sex gay""histoire gay cyrillo""fils encule sa mere""histoire gays gratuites"cyrillo"vieux gay dans les bois""cyrillo histoire gay""vieux gay dans les bois""blog de cyrillo""cyrillo histoire""histoire de sex gay""vide couille""histoire erotique gay""histoire gay cyrillo""sauna atlantide""recit gay""histoire gay black""recits gay""cyrillo texte"zonedial"1er sodomie""premiere double penetration""recit fellation""histoire erotique gay"cyrillo.biz"cyrillo gay""histoire de soumission"gayeros"histoire gay soumission""depucelage anal""le korosko lorient""recit bi""recit erotique voyeur""recit porno""sexe shop gay""gay touzeur""pute a jus gay""cyrillo blog""histoire de sexe bi""récit gay""sissy gay""histoire gay jeune""photo gay amateur""histoires gay gratuites""histoire de sodomie""histoires pornographiques""pisse gay""histoire gay cirillo"cyrillo.com"histoire gay beur""baise a l'hopital""ejac faciale gay""histoires gay gratuites""recit gay cyrillo""lope soumis"cirylocyrillo.biz"cyrillo dial""cyrillo biz""histoire gay rebeu""gay exterieur""histoire gay hot""gay histoire sexe""baise dans les dunes""histoires gay soumis""baise sauna""recit zoophile gay""histoire gay inceste""histoire sexe bi""histoire gay inceste""histoires gays gratuites""gaie eros""histoire gay crade""recit bondage""recits porno gay"cyrillo.biz