ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Grosse bêtise au sauna

Cette histoire est inspirée de fait réel mais il s’agit surtout d’une transformation de ce que j’aurais espérer qu’il se passe.

Ces vacances, mon copain et moi sommes partis chez mes beaux-parents. C’est pratique surtout en ces temps instables niveau réservations. Mais bon, niveau sexe ça complique les choses. Nous décidons donc de passer la journée sur Lille et de passer l’après-midi au sauna. Histoire de se détendre et de pouvoir s’amuser tranquillement. Nous sommes en couple libre, nous faisons quelques plans à trois mais voyons surtout d’autres personnes discrètement.

Nous arrivons au sauna au milieu d’après-midi après une petite visite de la ville, beaucoup de monde malgré le covid, c’est un peu angoissant. Au sauna, les masques sont obligatoires dans les couloirs, ça n’arrange pas vraiment l’humeur de mon mec. Nous nous détendons dans le jacuzzi puis faisons un petit tour dans le sauna. C’est assez rapide car ce n’est pas très grand. Difficile de voir les visages avec tous ces masques. Il y a peu de monde et je sais déjà que mon mec ne va pas trouver chaussure à son pied. Il est assez difficile et n’aime que les petits jeunes très musclés.

Au bout d’un moment je sature de tourner en rond et laisse mon mec pour aller prendre une douche. Ce sont des douches collectives. Un mec me rejoint assez vite, une petite gourde à la main, il n’est pas gaulé comme un Dieu grec mais à un certain charme : brun, barbe de trois jours avec petite moustache, un regard assez coquin (pour ne pas dire un peu pervers), je dirais entre 25 et 30 ans. Il me regarde avec insistance et je lui rend bien. Il s’avance vers moi et commence à me caresser les fesses. Je lui explique direct que mon mec est pas loin et que ce n’est pas discret du tout. Il continue quand même son pelotage quand mon mec rentre dans la douche. Je décline doucement cette « invitation au plaisir » surtout que je vois bien que mon mec n’est pas du tout attiré par mon inconnu aux mains baladeuses.

Mon mec se douche et me dit qu’il va au jacuzzi. Je lui dit alors que je vais faire un tour de mon côté. Il accepte, je pense qu’il a compris le message. Je me retrouve donc dans les couloirs du sauna en quête de mon peloteur. Je ne tarde pas à le retrouver, il semble me suivre. Il me prend par la main et m’entraîne direct dans une cabine. A peine rentrés, il m’embrasse et me caresse le corps intensément. Il est très entreprenant, tout ce que j’aime. Je lui rend ses baisers et ses caresses. Il insiste sur mon cul, j’insiste sur sa queue. Assez vite, il m’entraîne vers le bas pour que j’avale sa bite. Je le suce, sa queue est plutôt longue mais assez fine. Elle rentre bien en bouche, je lui fait des gorges profondes assez facilement. J’alterne les coups de langues, les succions baveuses, les fonds de gorge et léchage de hampe. Il est assez verbal, il kiffe ma pipe à priori. Il me remonte et me retourne. Il se met à genoux et commence à me bouffer le trou. C’est électrisant, j’oublie complètement mon mec qui n’est qu’à quelques mètres, c’est un expert en dilatation. Il continue sa lèche une bonne minute avant de se relever, il colle son gland sur ma rosette et essaie de m’enculer à cru.

Moi : je baise pas sans capote.

Lui : putain, depuis que je suis sous prep, j’utilise plus ces trucs là.

Moi : je suis avec mon mec et il veut pas.

Lui : Tant pis je vais te doigter alors.

Il m’allonge alors sur le lit, sur le ventre et commence un doigtage de pro. Il sait vraiment comment s’y prendre. Je suis ouvert de ouf. Je suis complètement excité. Je gémis comme une cochonne en chaleur. Il se branle en même temps. Je sens qu’il a envie de moi et j’ai envie de lui. Il enserre sa queue avec sa main et commence doucement à frotter son gland contre ma chatte. Il commence des va et viens mais reste à l’extérieur. Son poing empêchant la pénétration. Son petit jeu commence à me faire gémir de plaisir, j’adore qu’on joue avec mon trou. Doucement je sens qu’il desserre son poing et laisse rentrer sa queue de plus en plus profond. Je suis tellement excité et ouvert que je ne proteste même plus. Il sens que ma résistance s’est envolée et me pénètre à fond d’un seul coup. Malgré le grand plaisir qui m’envahi et ma chatte complètement ouverte, je l’oblige à ressortir. Il recommence alors son petit jeu avec son poing. Ce mec me rend dingue, je n’ai qu’une envie c’est qu’il me baise comme une chienne, sans capote, alors que mon mec m’attend à quelques mètres. Alors quand il me replante son dard au fond de mon cul, je ne proteste pas, je profite juste de sa queue. Il commence des va et viens intenses en moi tout en me complimentant sur mon trou. Je suis aux anges, la sensation de sa bite qui rentre et ressors de mon trou est incroyable.

Lui : tu aimes que je te baises, hein ?

Moi (qui reprend un peu mes esprits) : non, ce n’est pas bien.

Lui : t’inquiète, c’est bon, non ?

J’essaie de me dégager pour partir, je bouge ma jambe qui est sous son corps mais il en profite pour la prendre avec la main. Sans savoir comment, en essayant de partir il réussit à me retourner sur le dos. Il replante sa queue au fond de ma chatte grande ouverte et mouillée d’excitation.

Lui : c’est trop bon, ton trou est bien ouvert.

Il se colle à moi et me pilonne l’arrière-train. Mon désir rend mes mouvements trop faible pour faire quoi que ce soit. Je le laisse m’enculer pendant plusieurs minutes en n’ayant pour seul protestation des gémissements de plaisir. Sa bite rentré et ressors de mon cul avec une extrême facilité. Pour cet inconnu, je suis la pute la plus facile du monde. Quand je pense que mon copain m’attend à quelques pas de là sans se douter que son mec se fait troncher par un inconnu sans capote. Je reprend mon courage à deux mains et me décide de partir. Je me relève tant bien que mal mais mon génialissime pervers comprend mon mouvement et me maintient les hanches. Résultat : je suis à califourchon sur lui encore empalé sur sa queue. Ce type est un génie du sexe, quelque soit mes tentatives pour me sortir de cette situation, je me retrouve juste dans une nouvelle position sexuelle. Je profite un peu de la situation, monte et descend sur sa longue bite pendant une trentaine de seconde avant de me lever définitivement.

Lui : non, reste encore un peu ...

Moi : non, je peux pas mon mec va se rendre compte de quelque chose.

Lui : dommage, t’as un bon cul, je vais le baiser à chaque fois que je te croise.

Je renoue ma serviette autour de ma taille et file vers les douches pour nettoyer mon trou luisant de gel et de mouille. Arrivé dans les douches collectives, je me mets sous l’eau chaude et commence à effacer les preuves de mon méfait. Quand soudain, mon bel étalon insatiable rentre dans les douches. J’aurai du m’en douter, lui aussi veut se doucher. Il bande encore le cochon. Je lui tourne le dos en me disant qu’il va peut être me laisser tranquille mais bien sûr, le contraire se passe. Il se colle à moi et me dit :

Lui : je t’ai dit que je te baiserai à chaque fois que je te croise.

Moi : non, pas ici, c’est pas discret.

Mais il a déjà enduit sa bite de gel, il me baisse la tête et me pénètre sans difficulté. Pendant plusieurs minutes, il me baise comme une chienne en chaleur. Ses assauts sont brutaux mais maîtrisés, il sait ce qu’il fait. On entend quelqu’un qui arrive, il sort de mon cul et cache son érection.

Ouf ! Ce n’est pas mon mec. Le nouvel arrivant se douche vite fait et repars. Mon amant me caresse les fesses avant de sortir à son tour en me sussurrant :

Lui : à chaque fois...

Je suis seul, je nettoie ma honte, et vais rejoindre mon copain. Il a l’air d’avoir capter que je suis allé avec le gars et fais un peu la gueule. Je le suce sur un des canapés. Mon inconnu nous croise et nous matte tranquillement en se touchant le paquet. Je redouble d’intensité pour ma pipe. Mon mec jouit rapidement dans ma bouche. La crise de jalousie semble évitée et j’ai montré à mon bel étalon mon jeu de langue sur une grosse bite. J’espère l’avoir bien excité.

Mon mec calmé, nous repartons au jacuzzi. Nous il y restons un bon moment avant d’aller faire un tour dans les couloirs. Mon mec repère un jeune mec bien foutu. Nous le suivons un peu mais il ne semble pas intéressé par un plan à trois. Mon mec cherche alors une excuse pour être seul. Je profite de l’occasion pour aller au hammam. Il n’y a personne, je m’assoie tranquillement, sue un bon coup et vais me rincer à l’eau froide. La douche du hammam est située dans un coin sombre. Je me met à rêver de mon baiseur anonyme, je caresse mes fesses debout dans le noir, je titille mon trou. Timing parfait, mon inconnu à la longue bite rentre dans le hammam. Il jette un coup d’œil dans la pièce, me repère, vient vers moi, me met à genoux et enfourne sa bite dans ma bouche. Une fois qu’il bande, il me retourne, enduit sa queue de gel avec sa petite gourde et me pénètre une nouvelle fois. C’est toujours aussi bon et bandant. Je kiffe chaque assault de son membre dans ma chatte, je deviens vraiment accro à sa queue.

Lui : tu aimes que je te baise ?

Moi : Oh oui, j’adore... c’est trop bon !

Lui : j’ai vu ton mec qui en draguait un autre dans les couloirs. S’il ne veut pas te donner de plaisir, moi je vais t’en donner.

Moi : oh merci, putain que j’aime ta bite.

Lui : Oui, dis-moi que tu aimes ma bite. Ton cul est fait pour ma queue !

Moi : J’aime ta bite ! Baise moi fort !

Lui : Prends-là bien !

Il m’a baisé comme ça pendant dix bonnes minutes. Le paradis ! La sensation de son membre qui frotte à nu l’intérieur de mon trou est vraiment incroyable. Définitivement, rien de mieux que de baiser sans capote. Quelle salope je fais.

Je commence à avoir vraiment chaud, je transpire comme un bœuf. Même si j’adore cette séance de baise, je suis à la limite du coup de chaud. Je lui dit et il décule en m’annonçant que ce n’est que partie remise.

On se roule une grosse pelle bien langoureuse avant de sortir. Petit passage à la douche avant de retrouver mon mec, cette fois mon baiseur ne me suis pas. Je déambule dans le sauna en pensant au prochain endroit où mon bel inconnu va me prendre. Je vois mon mec dans une allée qui rentre dans une cabine avec une petit jeune. Il a donc trouvé chaussure à son pied et le connaissant j’ai une grosse demi-heure de libre avant qu’il ne revienne.

Je pars donc à la recherche de mon baiseur insatiable. Je fais le tour du sauna et fini par le retrouver dans le jacuzzi. Il discute avec un mec. Apriori une connaissance a lui. Je m’installe en lui souriant et écoute discrètement la conversation. Il semble que ce soit la première fois que mon étalon vient au sauna, il semble beaucoup apprécier, il dit que les mecs sont bien chaud. Son pote a l’air moins convaincu et fini par quitter le jacuzzi. Mon amant du jour se rapproche de moi et me demande si je suis seul. Je lui raconte donc que mon mec est rentré dans une cabine avec un gars. Ni une ni deux, il comprend le message et me met sa bite dans la bouche. Une fois bien dure, je me retrouve à quatre pattes sur le rebord du jacuzzi, il enduit sa queue de gel et m’encule direct. Je gémis comme une pute pendant qu’il me ramone le fion. Je suis devenu accro à sa bite. Je lui dit que j’adore quand il me baise, il me répond qu’il adore mon cul, qu’il veut me prendre tout le temps et partout. Il me demande si je préfère baiser avec lui ou avec mon mec, bien sûr je lui répond qu’il est bien meilleur. Cela m’excite fortement, ses coups de rein se font plus intense. Je suis au paradis, au paradis du sexe. Je n’ai envie que de lui, que de sa queue.

J’en aurais presque oublié que nous sommes dans un lieu public où n’importe qui peut nous voir, y compris ma tendre moitié. Mais ce plaisir intense est gâché quand on entend des bruits de claquettes se rapprocher du jacuzzi. Mon amant réagit au quart de tour et se retire d’un coup. Sa pine me manque déjà.

Une fois assis à une distance raisonnable, le monstre qui nous a interrompu entre dans le jacuzzi. Ce n’est pas mon mec mais un type sans intérêt. Il se barre au bout de dix minutes. Mon baiseur se rapproche de moi et me susurre à l’oreille qu’il va à l’étage, que je n’ai qu’à le rejoindre. J’attend une minute complètement mouillé d’excitation puis j’enfile serviette et claquette direction l’escalier. Je tourne dans le couloir et me retrouve nez à nez avec mon copain. Mon cul se resserre direct, voilà la fin des réjouissances. Mon mec a baiser un cul donc il n’est plus intéressé par rien du tout à part le jacuzzi. Je suis coincé pour un moment. On discute de tout et surtout de rien, mais je n’ai qu’une chose à l’esprit, avoir la queue de mon étalon dans le cul. J’espère qu’il aura compris pourquoi je ne suis pas venu. Je reste ainsi coincé dans l’eau pendant vingt bonnes minutes sans osé bouger. Mon mec a quant à lui perdu toute motivation en jouissant, comme à son habitude. Je m’ennuie ferme et décide donc de le laisser seul. Je lui raconte que je vais au hammam. Je quitte donc l’eau et vais dans la pièce humide, non sans faire un tour par les cabines pour essayer de trouver mon amant du jour. Personne. Il est peut être reparti. Je suis dégoûté, je vais donc transpirer dans le hammam. Quand je n’en peux plus je sors et prend une douche. Je refais un tour à l’étage et dans le mini labyrinthe mais je ne l’y vois pas. Je décide donc de sécher un peu dans le sauna sec. J’ai perdu tout espoir de le revoir quand soudain, un mec entre : c’est lui.

Il me sourit et s’assoie à côté de moi. Je me met direct à genoux, enlève sa serviette et lui gobe sa queue.

Lui : Elle t’avait manqué !

Moi : slurp oui... slurp... trop !

Lui : t’inquiète pas ! Je suis là !

Il me relève, me retourne et m’enfourne direct. Je suis aux anges, j’aime tellement son dard. Je voudrais l’avoir tout le temps en moi.

Lui : tu aimes ma bite ?

Moi : Oui !!! Je n’ai pensé qu’à ça !

Lui : humm !! Je te baise mieux que ton mec, hein ?

Moi : oh oui ! T’es tellement plus doué !!

En disant ça, je me rend compte que le sauna a une porte et que tout le monde peut nous voir. Je lui dit et il me place devant la porte pour que je fasse le guet. Il devient obsédé par ma relation avec mon mec, en me défonçant le fion, il me demande d’insulter mon mec, de dénigrer ses performances sexuelles, de dire que je préfère baiser avec lui. Il est tellement doué que je suis obligé de me dire qu’il a raison. Cependant je suis stressé parce que si mon copain passe, il me verra me faire défoncer la chatte a cru. Je propose donc à mon amant de nous retrouver dans une cabine à l’étage. Il enlève donc sa bite de mon fion, créant un vide en moi qu’il devra bientôt remplir. Je me dirige donc rapidement vers l’escalier, priant pour ne pas croiser mon mec et surtout pour me refaire baiser à nouveau par une bite. J’arrive à l’escalier, personne a l’horizon, je monte les marches et m’installe dans la cabine avec un sling. Les minutes d’attente me paraisse des heures. Je guette le moindre bruit avec un mélange d’excitation et d’angoisse. J’entends des bruits de pas de l’escalier. J’entrouvre la porte et laisse entrer mon beau mâle.

Il ne perd pas de temps, il m’embrasse à pleine bouche, sa langue venant aspirer la mienne et me soulève d’un coup. Il m’installe sur le sling, prend sa queue en main me l’enfourne direct dans le fion. Je gémis de plaisir, ses va-et-vient puissants me font un effet de fou. Je me sens comme une chienne accro à la bite et tellement en sécurité dans ses bras. Je voudrais qu’il me défonce pendant des heures.

Moi : Oui ! Baise moi fort !

Lui : Dis moi que tu aimes ça ?

Moi : Oui j’aime ça ! J’adore ta bite ! Prend moi sans capote !

Lui : dis moi que je baise mieux que ton mec !

Moi : tu baises tellement mieux que lui !

Lui : Dis moi que tu m’aimes, bébé !

Moi : Oh oui, je t’aime ! Je t’aime !

Lui : Oh putain ! Je vais te donner de l’amour ! Ton cul m’appartiens maintenant ! Je veux te baiser tous les jours !

Moi : Oui mon corps est à toi ! Je veux que tu me prenne plusieurs fois par jour !

Lui : Je vais t’engrosser ! Je vais jouir dans ta chatte et te faire des bébés !

Moi : Oui rempli moi avec ton jus, je veux porter tes enfants !

Lui : Tu es ma femme maintenant ! Prend bien mon sperme au fond de ta chatte !!!!

Et avec ces mots il décharge d’énormes jets de jus au fond de mon cul. Je sens chacun de ses tremblements, je me rempli de son liquide, et je jouis instantanément sans me toucher. Je suis comblé, il reste en moi et s’effondre sur mon corps épuisé. Nous restons là sur le sling, transpirant et vidés. Aucun de nous deux ne semble vouloir se relever et terminer ce moment.

J’aimerais vous dire que nous nous sommes revu mais la vérité est qu’une grande partie de ceci est un fantasme. Protégez-vous !

Nico C

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 7 Janvier | 28 pages

Les nouvelles | 13

Du plaisir au sauna Jerry
Soirée chez Abdel Kylianpassif
Une nuit arrosée Vktrlmbrt
Proposition malhonnête Tortureetchatiment
Le mac rebeu Femelle
Mon parrain Meetmemz
Le pompier tire le gros lot Fabrice
Un fantasme Rixoo
Le bal du 14 juillet Fabrice
Baise avec Rachid Meetmemz
Grand Magasin Fabrice
Daron du poto Felix

Les séries | 15

Banquier | 2 | +2 Jfrancois60
1 | 2
Le batave et les rebeux | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Manutention sous tension | 2 | +1 Cocoww
1 | 2
Labyrinthe des plaisirs | 1 | +1 Mysterious1991
1
Visite de papa | 2 | +1 Helvetio
1 | 2
Long Play Versus Perfect Gliss | 1 | +1 Oakspirit
1
Entre potes | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Excitantes retrouvailles | 3 | +1 Max
1 | 2 | 3
18 janvier, + 96 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoire gay cyrillo""histoire erotque"decaloter"le site de cyrillo""histoire gay eros""soumission extreme""histoire gay cirillo""cyrillo histoire""histoire gay hetero""recit gay rebeu""histoire gay prof""histoire gay oncle""recit gay inceste""histoire gay cyrillo""baise entre amis""recit depucelage""cyrillo gay""histoire de sex gay""pute a rebeu""cyrillo photo""histoire gay bdsm""porn histoire"cyrilo"elle baise avec son oncle""premiere fois gay""histoire gay sexe""histoires cyrillo""lecture porno""partouze a la plage""histoire gay minet""gay salope""histoire erotique gay""histoires inceste gay""grosse pute gay""histoire gay cousin""histoires hds""cyrillo blog""mec soumis""x story histoire""histoire gay eros""blog gay francais""histoires gay gratuit"cyrillo"gay jus""histoire erotic""sauna gay dijon""cyrillo biz""sexe gay histoire""histoire porn gay""cyrillo rebeu""depucelage anal gay""recit bondage""premiere pipe""histoire gay meilleur ami""cyrillo histoire gay""photo amateur homme nu""histoire gay ado""amateur nu""j'aime le sperme""cyrillo gay""histoire gay entre frere""les histoires de cyrillo""histoires gay gratuites""histoire de cul gay""images porno gay""histoire gay prof""dressage de lope""histoires cyrillo""histoire porno gay""histoire gay pute""histoire gay crade"teubcrade"mec nu amateur"cyrillo.com"cyrillo dial""garcon gay""histoire gay sport""histoire gay piscine""maitre nageur gay""motard gay""cyrillo histoire""histoire gay sexe""histoires gay soumis""gay cyrilo""histoire gay crade""photo de gay""garage a bite"