ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode | Épisode précédent

De découverte en découverte

Chapitre 3

Avant de toquer à la porte, je pousse un soupir. Dans le bus, je me suis fait le film de l'année qui vient de s'écouler. Oui. Un an. Ça fait un an, jour pour jour, que je suis venu ici pour la toute première fois. Que de chemin parcouru depuis… Du jeune trentenaire qui ne savait pas trop ce qu'il allait se passer, j'assume désormais ma bisexualité.

Que de chemin parcouru depuis notre premier échange le site Internet de rencontres… Ça, c'était il y a un peu plus d'un an. Pour être sûr de ne pas aller trop vite, pour être sûr de n'avoir ni remords ni regrets, j'ai pris mon temps. Bien sûr, ça ne s'est fait ni en un jour, ni tout seul. Je dois une fière chandelle à mon amant, Jérôme. Depuis plus d'un an, il m'écoute, il m'encourage. Il me rassure, il prend soin de moi. Il pense autant à mes désirs qu'aux siens. Quand je suis venu ici pour la première fois, Jérôme a tout fait d'entrée pour me mettre à l'aise. Notre première fois… Je m'en souviens comme si c'était hier. Elle est gravée à jamais dans mon corps et dans ma tête. Oui… Bérénice a été la première fille avec qui j'ai fait l'amour, il y a des années et des années. C'est à Jérôme que j'ai offert en cadeau ma virginité anale. En parlant de Jérôme… Un homme sifflote un air de l'autre côté de la porte. Ah mon homme… Mon Jérôme. À… moi. Je vais le retrouver. J'ai chaud. Je suis excité comme une puce. J'ai hâte…

Je me suis fait beau. C'est une constante chez moi. C'est tout pour Jérôme, rien que pour Jérôme. J'aime me faire beau pour lui, à l'occasion de nos rendez-vous. C'est aussi simple que ça. J'aime qu'il me regarde de la tête aux pieds lorsqu'il ouvre la porte de sa maison. C'est MOI et pas un autre que MOI. Il me dévore du regard tout en refrénant ses ardeurs. Il me caresse et me déshabille avec les yeux.

L'an dernier, dans le bus, même si je me détendais en écoutant de la musique, je me posais mille-et-une questions. J'étais curieux, je savais ce que je voulais. Oui. Cependant, c'était un sacré saut de l'ange dans l'inconnu que je m'apprêtais à réaliser. Et puis en fait… Jérôme a été l'homme qu'il avait été jusqu'à présent sur le site de rencontres, à savoir poli, courtois. Doux, précautionneux. Délicat, patient. Alors que j'attends qu'il arrive et qu'il ouvre, je pense et repense à notre histoire, depuis le début.

Quand il m'a dit que j'étais beau et qu'il avait envie de moi, la première fois… Quand il m'a dit qu'il avait toujours autant envie et qu'il ne pouvait décidément pas me résister, lors de l'anniversaire de nos six mois. À… mon avis… J'ai rougi comme je n'avais autant rougi auparavant… Jérôme n'est pas qu'un amant pour moi, au jour d'aujourd'hui. J'ai de plus en plus le sentiment que c'est plus que du sexe entre nous deux.

Je me fais patient et je retiens mon souffle donc, en attendant que la porte s'ouvre. Je m'efforce de respirer normalement. Ce n'est pas chose aisée dans l'instant. D'un instant à l'autre, la porte va s'ouvrir… D'un instant à l'autre, je vais voir MON Jérôme… et le retrouver. Jé-rôme… Mon cœur bat désormais de plus en plus fort pour lui. Je ne me l'explique pas. Plus le temps passe, et plus je suis corps et âme dans notre liaison. Je lâche du lest. Quand je vois CET homme, je perds mes moyens. C'est aussi simple que ça. Depuis un an, Jérôme ne fait jamais semblant. À chaque fois, c'est tout pour moi, rien que pour moi. En retour, c'est tout pour lui, rien que pour lui. Corps et âme… et sexe, comme dirait mon pote musicos' de Paris, Benoit. Lui et sa Laura… Moi et Jérôme…

Chaque fois que nous nous donnons rendez-vous, je mets un point d'honneur à être le plus mignon possible. Ce que je veux, c'est qu'il ne me résiste pas, qu'il fasse main basse sur moi. Une jolie chemise bien repassée, sans plis. Un boxer coloré, de préférence, qui moule à souhait mon sexe et mes fesses… Des dents bien blanches et une haleine fraîche, mentholée… Un joli sourire aux lèvres… Un corps entretenu et tout propre, rasé et épilé avec soin… Mes tétons percés à l'horizontale dont Jérôme est tout simplement fou… Le résultat, à chaque rendez-vous, ne se fait pas attendre et est sans appel: Jérôme me sourit, il me dit des mots doux. Il me caresse de la tête aux pieds avec les yeux, il me prend la main pour m'entraîner. Il m'embrasse, il pose ses mains sur moi pour me toucher et me caresser. Je m'en donne alors à cœur joie pour qu'il ne me résiste pas et que je lui plaise encore. En retour, lui, il ne sait que trop bien que j'ai besoin de douceur et de gentillesse, de sourires et de mots tantôt délicats, tantôt osés. Jérôme ne le sait que trop bien ça, et me crée tout un contexte depuis la première fois où nous nous sommes parlés pour que je m'épanouisse encore et encore. La chenille s'est d'abord métamorphosée en chrysalide. Et là, après un an de liaison, la chrysalide s'est transformée à son tour en papillon. Mais je reste le même «Petit chat» aux yeux de Jérôme.

En parlant de Jérôme… Je l'entends siffler à travers la porte. C'est une constante chez lui. Il respire la joie de vivre et il n'est pas le genre d'homme à se mettre la rate au court-bouillon. Il a pris quelques jours de congés et a laissé les clés de son entreprise à l'un de ses hommes de confiance. Il prend du temps pour lui. Il prend du temps pour moi. Il prend du temps pour nous deux.

Encore quelques secondes et Jérôme va ouvrir la porte. La tension monte, le sang coule dans mes veines et mon cœur bat très fort dans ma poitrine. Avec le temps, mon amant ne cesse pas de me faire de l'effet. C'est même tout le contraire. Je suis une cocotte minute qui bout à haute température, une bombe prête à exploser à n'importe quel moment. Plus le temps défile, plus notre relation se consolide et évolue, et moins je me retiens dès que la clenche de la porte d'entrée de sa maison s'abaisse et que la porte s'ouvre sur mon sex friend. Même si nous sommes en hiver et que les températures sont fraîches ces derniers temps, j'ai chaud. Bon… Pas étonnant vu comment je suis couvert en adéquation avec le climat de la période. Quoiqu'il en soit, ouais… J'ai chaud. JE SUIS chaud. Je suis en ébullition. Je suis un peu comme un volcan qui s'apprête à entrer en éruption. Je me tiens prêt. Je suis aux aguets. Ça fait une semaine que l'on ne s'est pas vus. Bien sûr, on reste en contact entre deux rendez-vous. Les messages et les conversations au téléphone, c'est bien beau, oui. Mais rien ne remplace l'expression d'un sourire, l'éclat de deux yeux braqués sur soi. Oui. Rien ne remplace le moelleux et la suavité d'une voix, deux mains qui se posent sur soi et qui sont délicates et fermes à la fois. Oui. Rien ne remplace un pénis que l'on sent et que l'on voit à travers un pantalon, des mots tantôt doux, tantôt sucrés-salés. Je sursaute soudain. La porte s'ouvre. Un homme apparaît, sourit et remue les lèvres. MON… homme.

– Petit chat… Aaah… Tu es là. Toujours tiré à quatre épingles. Toujours aussi mignon… C'est moi ou bien plus le temps, plus tu gagnes en charme, Maxime? Tu me plais encore plus qu'il y a un an.

Je prends un coup de chaud. Voilà typiquement ce qui me plaît chez Jérôme… et ce qui me fait de l'effet. Voilà. Voilà. Ce je-ne-sais-quoi qui me prend au corps et qui ne me lâche plus quand je retrouve mon amant. C'est comme à chaque fois. C'est un homme tendre et gentil, attentionné comme ce n'est pas permis. Un homme bien éduqué, cultivé et qui prend bien soin de lui. Un homme, on en mangerait. D'ailleurs… J'aime le voir nu et lui caresser le moindre millimètre carré de son corps. J'aime passer mes doigts, mes lèvres, ma langue sur sa peau, sur ses poils. J'aime sentir son odeur et le poids de son corps sur mon corps. Oui. Je suis devenu insatiable de Jérôme.

– Viens, mon Petit chat. Ne te fais pas désirer. Ça fait une semaine qu'on s'est pas vus, toi et moi. Une semaine, je sais, c'est pas beaucoup. Pour moi, en ce qui te concerne, Max', ça l'est, beaucoup. J'arrive pas à me lasser de toi. Tu es beau et j'ai toujours envie de toi. Ça, pareil, je m'en lasse pas.

Je regarde Jérôme et je ne lâche pas son regard. Ce qu'il dit, ça fait battre mon cœur encore plus fort. Et ça me donne un peu plus chaud dans le même temps. Jérôme me prend par le blouson et m'attire vers lui. Là. J'entre dans la maison. Jérôme me retourne sans problème et donne un coup de pied en arrière sur la porte, une sorte de talonnade au football. La porte se ferme derrière nous bruyamment. Nous nous regardons et nous en rions.

Il tire sur son bermuda et le fait descendre le long de ses jambes. Ses jambes musclées sont poilues. Son bermuda arrive à hauteur du sol, sur ses baskets, ses fameuses Air Max. Sa queue est longue, grosse. Fère. Jérôme me sourit. Ses yeux brillent, ils sont dilatés. Lui… Il me désire. Je lui donne envie.

– Petit chat… Je sais que ça fait qu'une semaine. Mais c'est de plus en plus dur d'attendre entre deux rendez-vous. C'est trop dur… Je pense tout le temps à toi. Et quand je pense à toi, eh bah voilà. Tu vois le résultat là.

En effet, je vois le résultat. S'il ne bandait pas, je dirais que Jérôme ment. MON beau menteur. Mais là… Son sexe est long, dur. Gorgé de sang, gros. Il est la preuve à l'instant-t que Jérôme a envie de moi. Très… envie de moi. Il vient de me parler, les yeux dans les yeux. Ses yeux… Ils ne sont pas ambigus. Non. Il n'y a aucun doute possible. Jérôme me désire.

– Petit chat…

Sa voix… Je fonds. Je me liquéfie. Moi aussi, je suis en érection. Je le désire autant que lui, il me désire.

– Petit chat… MON Petit chat…

Jérôme pose sa main sur ma joue et son visage se rapproche du mien. Là. Ses lèvres se rapprochent des miennes. Nos lèvres se touchent. Je ne réponds plus de rien à compter de ce moment. Je lui appartiens.

En effet… Je donne tout dans ce baiser. Cet homme me plaît. Plus les mois passent, et plus je m'attache à lui. Plus les mois passent, et plus je lui donne mon entière confiance. Ça fait donc désormais un an qu'on se connaît véritablement et qu'on couche ensemble. Le temps passe et notre relation est de plus en plus forte. Nous ne couchons pas avec d'autres partenaires. Nous sommes depuis le début de notre liaison des amants exclusifs. Est-ce que nous sommes en couple au jour d'aujourd'hui? Je ne sais toujours pas, pour être honnête. Il y a un peu plus d'un an, j'étais hétéro et j'avais de plus en plus envie de toucher et de caresser un homme, de faire l'amour avec cet homme. Un an plus tard, je sais désormais que les hommes me plaisent autant que les femmes. Je sais que je suis bisexuel. Bien sûr, ce n'est bien évidemment pas écrit sur mon front. Néanmoins, j'assume ma bisexualité. Et là, mon amant est tout sourire. Il vient de m'embrasser et je suis déjà pantelant. À… mon avis… Jérôme en a conscience.

– Maxime…

Nous sommes enlacés et je sens très clairement son sexe qui se colle à mon ventre, entre nous. Lui… Il a on-ne-peut-plus envie de moi… Ni une, ni deux, sans dire un mot, juste en regardant Jérôme dans les yeux, je tends une main entre nous. Je la pose doucement sur le sexe en érection. Là. Il est dans mon poing et je commence à faire bouger lentement ma main de haut en bas, de bas en haut. Je regarde Jérôme. Je veux voir dans ses yeux qu'il prend du plaisir…

Je l'ai bien en main, sa queue. Mais… Pour que ce soit agréable, il faut qu'elle soit humide, ma main. Jérôme me regarde. Il ne comprend pas.

Et puis là, juste sous ses yeux, je me lèche la paume de la main. Je veux qu'il voit ça, Jérôme. Ça va être plus agréable pour lui. Oh… oui. Ce n'est que du plaisir…

(…)

Me voilà à genoux, mes mains sur les genoux de mon amant pour me cramponner à lui. Quand je me suis abaissé jusqu'à ce que je sois agenouillé, j'ai bien fait attention de ne pas quitter Jérôme des yeux. J'ai voulu l'émoustiller, le rendre fou. Et pendant que je me mettais à ses pieds, je lui ai souri. Son regard était enflammé. Ses yeux étaient sombres et dilatés. Comme je l'ai un peu branlé au préalable, Jérôme est dur, prêt pour moi. Ni une, ni deux, je frotte son sexe proéminent contre mon visage. Jérôme et son sexe sont à moi. Un bisou sur la hampe de la queue et je tire, je tends la langue. Un coup de langue le long de la queue que j'ai lubrifié de ma salive lors de la petite branlette de tout à l'heure. De haut en bas… De bas en haut… Là. Son sexe est beau. Il est brillant, lustré ainsi de ma salive. Son sexe m'appartient et il n'attend plus que moi.

Je vais et je viens sur ce sexe dont je n'ai de cesse de me délecter. C'est toujours un plaisir pour moi d'ouvrir la bouche et de le prendre. Au bout d'un an, j'ai appris à bien sucer. C'est devenu naturel pour moi. C'est même l'un de mes péchés mignons avec l'anulingus et la sodomie. Jérôme est en train de me donner carte blanche et de me laisser les rênes. Ses mains sont derrière son dos et il est comme un pacha. MON pacha. Il a confiance. Et moi, JE SUIS en confiance. Mes lèvres vont et viennent. Jérôme est prisonnier de mes lèvres. J'aime ça… Le rythme me plaît pour le moment. J'aime la sensation du phallus sur ma langue, contre ma mâchoire, dans ma gorge. J'aime le goût du membre de l'homme qui prend une place de plus en plus importante dans ma vie. Sur cette pensée, je m'offre en cadeau, corps et âme…

Qu'est-ce que j'aime ça, sucer mon amant… Oui, c'était l'un de mes fantasmes récurrents avant que je ne rencontre Jérôme. Mais non, je ne pensais pas que je prendrais autant de plaisir à ce point-là. Et là, je me déchaîne. Je me donne corps et âme. Je vais et je viens le long de l'érection. Mes lèvres sont humides. Ça devient une pipe baveuse car j'y mets beaucoup de salive, à force. Et plus j'ai de l'expérience, plus j'arrive à aller loin. Plus j'ai de l'expérience au contact de Jérôme, plus j'arrive à le prendre profondément. J'avais peur au départ. Et puis en fait, c'est quelque chose auquel je me suis habitué et que j'apprécie. Quand je fais une gorge profonde à mon homme, je pense à son plaisir d'abord et avant tout. C'est tout pour Jérôme, rien que pour Jérôme. Sur cette pensée, je retire momentanément son sexe de ma bouche.

– Petit chat…

Il semble frustré… Je le comprends. Mais c'est que j'ai des idées, à vrai dire, moi! Oui. Oh… oui, j'en ai, des idées. Je regarde mon amant et je lui souris. Il change la position de ses bras. Là. Ses mains ne sont plus derrière son dos. L'une d'elles se pose sur son visage.

– Petit chat… Maxime… Tu es beau… Tu l'es encore plus quand tu as le sourire aux lèvres.

De l'entendre me dire ces mots, ça ne peut pas me rendre plus heureux. Je suis là où je me sens le mieux. Je suis avec l'homme avec qui j'aime passer des bons moments. Des moments comme celui-ci. Je ne me pose au-cune question.J'écoute juste mon corps, mon cœur et mon âme. Et d'ailleurs… Je n'en fais qu'à ma tête. J'ouvre un peu la bouche et je tire la langue. Je prends avec précaution le beau pénis dans mon poing droit et je l'approche de ma bouche. Là. Je fais tapoter le gland contre ma langue. J'aime… Et puis, je passe ma langue sur ce même gland et je le caresse. J'en prends soin. Ce sexe…. est à moi, quoi, après tout! Jérôme gémit. Il pose une main sur l'arrière de ma tête. Là. Il donne à présent le tempo…

(…)

Que j'aime quand c'est lui qui donne le «la» quand nous faisons l'amour… Qu'est-ce que j'aime ça… Il a beau se faire sucer, me caresser, m'embrasser, me lécher, me sodomiser… C'est toujours avec délicatesse. Limite, c'est comme si je suis de la porcelaine entre ses mains. Cependant, j'apprécie aussi qu'il se lâche et qu'il soit à l'écoute de ses propres désirs. J'aime quand je le laisse faire à un moment ou à un autre pendant la fellation, j'aime quand ses pénétrations sont plus osées en moi pendant la sodomie. J'aime quand il se laisse aller au paroxysme de son plaisir et qu'il jouit sur mon corps ou bien à l'intérieur de mon anus. Oui. C'est un tout en fait et ça fait que je m'épanouis sexuellement parlant, petit touche par petite touche, à ses côtés. Et là, son sexe va et vient entre mes lèvres et il a sa main posée sur ma tête. Je le laisse faire. J'y prends du plaisir. En fait… Je prends du plaisir quand je lui en donne à lui.

Soudain, Jérôme se retire. Instantanément, je ressens un manque dans ma bouche. Néanmoins, je profite de ça pour reprendre mon souffle. Force est d'admettre que j'en ai besoin. Dans le même temps, Jérôme tend les mains vers moi. Il me fait me remettre debout. Son regard est brûlant. Oh…

– Petit chat…

Ses lèvres se posent se posent sur les miennes et nos bouches s'unissent dans un doux baiser.

– Petit chat… C'est toujours tellement bon, quand tu me fais une pipe. Tu restes le bon suceur que j'aime. Oui…

Je laisse un blanc pendant quelques secondes. Est-ce que j'ai… bien… entendu?

– Oui, Petit chat. Maxime… Je t'aime, Max'.

Ses yeux sont dilatés. Ils pétillent. Je crois bien que c'est la première fois que j'y vois CET éclat, cette lueur. Avec le revers de sa main droite, il me caresse la joue. Puis il y pose le plat. Sa bouche se rapproche de la mienne. Lentement. Très… len-te-ment. LÀ. Nous nous unissons, corps et âme, dans ce baiser. Je débranche tout. Je me laisse juste aller.

Mysterious1991

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
5 janvier, + 78 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"anulingus gay""plan pompeur""exhib en boite""branlette entre potes""histoires gay cyrillo""histoire gay ado""histoires erotiques gay""cyrillo gay""sissy gay""histoire de sexe gay""bi curieux""sauna libertin dijon""vas y encule moi""grosse bite molle""gay enculé""ma premiere sodomie""histoire gay sexe""elle suce pour la premiere fois""histoire gay soumis""sex shop lille""baise à 3""gay en foret""cyrillo texte""pectoraux gay""hds histoire gay""recit gay cyrillo""bukake gay""auto fellation""récit gay""visite médicale gay""gay mec""il lui pisse dans le cul"plansm"histoires de sexe gay"cyrillogay"premiere pipe gay"cyrillogay"recit depucelage gay""dépucelage anal""auto fellation""domination gay""cyrillo biz""le jeu de la biscotte""recit gay erotique""cyrillo histoire gay""double sodo gay""gay sexe histoire""viol gay""cyrillo blog""histoire travesti soumis""cyrillo 2018""blog histoire gay""histoire gay cyrillo""hetero curieux""histoire gay jeune"cyrilllo"por o gay""sex toy gay""cyrillo histoire gay""histoire depucelage jeune gay""histoire gay sm""sauna gay chambery""photo gay gratuite""histoire sm""histoire gay piscine""photos gays""image de cul""je suce mon pere""lope a dispo""histoire gay crade""gay cyrillo""le site de cyrillo""cyrillo biz""histoire de sex""amateur gay nu""le site de cyrillo""trois bites dans le cul""elle suce dans le train""histoires gay soumis""ma premiere sodomie gay""recit bondage""histoires gay hard""histoire gay papa""vide couilles"actifsoumis"photo gay sperme""hds histoires""histoire sex gay""recits pornographiques"