ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Grosse veine

Merci pour tous vos messages de sympathie.

En mal de mâles, j’ai contacté ce mec sur une appli bien connue. Son pseudo évocateur « grosse veine », j’avais envie de vérifier, de l’examiner sous toutes les coutures, de la faire vibrer voire de la faire cracher.

On s’est donné rdv un vendredi soir chez moi, vers 22h00. Le gars très ponctuel toque à ma porte, il entre discrètement. Je vois apparaitre un homme, la quarantaine, cheveux grisonnants, une petite brioche, il est en jean 501, chemisette Aigle à carreaux ouverte sur un torse plutôt velu.

Le beau pantalon en jean fait une grosse bosse au bulge, avec une queue qui se voit nettement et qui porte à droite.

Le mec sent bon, j’ai dix ans de moins que lui, lui a l’air tout excité. Je retire sa chemisette, en défaisant les boutons, je touche son corps qui est brulant et très velu. Il est adossé contre le mur, je démonte son gros ceinturon, j’adore le bruit métallique, signe que je vais baiser.

Je retire son jean, ses chaussettes noires, son boxer blanc est impressionnant, son gros boudin est plié vers la droite, en demi-molle, j’hume ce sexe, le tissu me renvoie des odeurs de mâle, il ne bande pas encore, la forme de sa queue me fait mouiller de ouf.

Il saisit ma tête et la colle sur son paquet, il appuie fortement, je sors ma langue, j’ai envie de le bouffer, ses cuisses sont velues, je kiffe les hommes poilus. Je caresse ses cuisses puissantes vers le haut, en remontant mes mains touchent ses couilles. Sa chair est chaude. Je vois sa grosse queue s’allonger démesurément, lentement.

Je lèche le tissu sur toute la longueur, le mec souffle fort, son boxer blanc est indécent, une énorme barre signe son plaisir. Il a fermé les yeux, sa queue doit lui faire mal, il me demande de la libérer, elle est trop compressée.

Je baisse son boxer, sa queue fait un bond, en ma direction, elle se colle à son ventre et là je comprends : la veine de sa teub est énorme, l’urètre, est comme un pipeline pour injecter le sperme ou évacuer la pisse. Je colle de suite ma bouche juste au-dessus des boules pour sucer ce gros canal, et je remonte vers le frein. Le mec gémit fortement, ses boules énormes sont serrées, sa queue est très large à la base et se termine en lance pour mieux pourfendre les culs rebelles.

A genoux devant lui, j’ai du mal pour la mettre à l’horizontale pour la sucer, elle est très puissante et assez énorme, elle ne se plie pas facilement.

Quand j’embouche son gland, le gars pousse un cri et saisit ma tête. Ma langue fait le tour de l’engin, je me délecte du précum abondant, son gland sent fort le mec, la sueur et la pisse, un peu de tabac, le mec fume.

Je suce son gland comme une bonne boule de glace, je le branle en même temps, enfin j’essaye sa queue est tellement large qu’il me faut les deux mains. Je tente une gorge profonde, je sens son gland franchir ma gorge, lui hurle de bonheur, alors je la ressors engluée de bave. Il renouvelle cette pénétration profonde le salop.

Il lui en faut plus au mec.

Je lui prends la main, je l’emmène sur mon lit. Je m’allonge sur le ventre en soumis, bras set jambes écartées : il retire mon teeshirt et mon pantalon de survêt molletonné, j’avais mis un string en dentelle rouge. Il apprécie.

Il me retourne comme une crêpe avec ses grosses paluches, il me pose en levrette, tire sur la ficelle du string et bouffe mon anus. Je ferme les yeux, sa langue est immense, il dépose plein de salive dans mon trou qui s’ouvre comme une fleur. Il me dilate trop bien, je gémis de plus en plus fort.

Je redoute sa grosse queue et je la désire en même temps. Je pensais qu’il me préparerait bien, ben non. Il veut me démonter.

Il me tartine de gel, il appuie sur le tube branché dans mon cul, il prend une capote pour monster, et pose son gland sur ma fleur, toujours en écartant la ficelle du string. J’ai juste le temps de me gazer 4 fois, le temps de partir en live, il pousse sa queue en moi, je me sens déchiré, je crie en pleurant, lui ne m’écoute pas et pousse son engin jusqu’aux couilles.

Je l’ai voulu, je l’ai eu. Je me sens écartelé, la douleur est atroce, un poteau est en moi, je touche sa bite en moi, je sens bien la grosse veine qui va me doser.

Il me pilonne de suite, sans pitié, en la ressortant presque, je me sens femelle, c’est un homme bestial qui me démonte, je sens ses poils de partout, il se couche sur moi, ses jambes serrent les miennes, ses bras bloquent les miens, il kiffe mon cul bien serré et il le formate à sa grosse queue. Je suis bloqué pour son plaisir. Il me susurre des insultes à mon oreille, qu’il viole de sa langue régulièrement, plus il fait cela et plus ma chatte s’ouvre à lui.

En bonne lope je tends mon cul en arrière, lui quand je fais ça, il s’enfonce plus loin, je gémis de douleur et de plaisir à la fois. Je n’ai jamais eu une queue aussi grosse en moi et aussi grande. Elle n’arrête pas de durcir, un vrai gourdin.

J’essaye de me mettre sur le dos, il ne veut pas, il veut me soumettre, m’enculer hard.

Il est super endurant, il grogne souvent et ralentit, retardant sa jouissance, moi je serre mes sphincters pour provoquer son plaisir, mais rien n’y fait. Il maitrise trop son sujet. Les bras en arrière, je saisie ses cuisses et ses fesses pour l’inciter à me bourrer à donf.

Soudain il crie sur mon oreille, sa queue gonfle en moi, me déchire davantage, la mienne explose sur la couette sans me toucher, son membre déverse en moi des litres de sperme bouillant, facilitant encore plus sa baise frénétique.

J’ai la tête qui tourne, le poppers et la puissance de ma jouissance, son corps très puissant sur moi, ma soumission, notre odeur dégagée, de sexe, de sueur, de frottement, mon colon qui baigne dans le sperme de cet homme, l’Homme.

Sa queue dégonfle et mon anus l’éjecte, comme un boudin, mes couilles son baignées par une vague de jus gluant odorant, il se lève, s’habille sans une douche, en claquant l’élastique de son boxer, sa bite est vraiment encore énorme et il se tire après un « salut » rapide, me laissant comme ça, utilisé comme un vide couille, comme une vulgaire tepu nymphomane.

Mes sphincters ont du mal à se refermer, tellement distendus, j’ai mal là, là et là aussi, il m’a pincé, je dois avoir des bleus de partout, l’intérieur de mon colon est douloureux, il est encore en moi…

Je suis resté longtemps comme ça, bras repliés, jambes serrées, savourant les endorphines calmantes.

Je suis tombé amoureux de ce mec, de sa force, de sa teub, je ne l’ai jamais revu. Il m’a bloqué sur l’appli le fils de pute encore un prédateur à usage unique.

J’aurais tellement aimé aller plus loin avec lui, un bdsm bien chaud, une double avec mon pote Djibril…

On est vraiment peu de chose

Si ça vous a plu, continuez à m’envoyer vos impressions.

Je vous aime.

LE7

Toutes les histoires de LE7

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 7 Janvier | 28 pages

Les nouvelles | 13

Du plaisir au sauna Jerry
Soirée chez Abdel Kylianpassif
Une nuit arrosée Vktrlmbrt
Proposition malhonnête Tortureetchatiment
Le mac rebeu Femelle
Mon parrain Meetmemz
Le pompier tire le gros lot Fabrice
Un fantasme Rixoo
Le bal du 14 juillet Fabrice
Baise avec Rachid Meetmemz
Grand Magasin Fabrice
Daron du poto Felix

Les séries | 15

Banquier | 2 | +2 Jfrancois60
1 | 2
Le batave et les rebeux | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Manutention sous tension | 2 | +1 Cocoww
1 | 2
Labyrinthe des plaisirs | 1 | +1 Mysterious1991
1
Visite de papa | 2 | +1 Helvetio
1 | 2
Long Play Versus Perfect Gliss | 1 | +1 Oakspirit
1
Entre potes | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Excitantes retrouvailles | 3 | +1 Max
1 | 2 | 3
18 janvier, + 96 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"gay x""recit bondage""enculé a sec""cyrillo photo""histoire gay pute"cyrillogay"histoire gay papa""recit gay arabe""recit gay hard""histoire gay piscine""histoire gay piscine"gayeros"bbk gay""bras dans le cul""gay lope""recit sex""force gay""histoires gay soumis""premiere branlette""baise dans la voiture""hds histoire de sexe""gays matures""cyrillo gay""histoires cyrillo""histoires cyrillo""recit sodomie gay""histoire gay sport""histoire rebeu gay""hétéro curieux""titof gay""histoire gay routier""baise avec papa""x story histoire""elle me vide les couilles""histoires cyrillo""recit sm gay""recit erotique voyeur""le site de cyrillo""recit bdsm gay""histoire de sex""gay mec""cyrillo rebeu""histoire gay crade""histoires gay arabes""elle suce pour la première fois""histoire mature""lascar gay"gaygratuitcyrillo.com"premiere sodomie homme""histoire gay cyrillo""gay zoophil""gaie eros""premiere sodo""pute a jus"cyrillogay"cyrillo 2018"sexeshop"sex shop lille""récit porno""elle branle son petit frere""recit sm""recit porno""elle suce dans le train""histoire de sex entre homme""histoire de sex gay""pute a rebeu gay""histoires cyrillo""maitre nageur gay""sexe shop gay""j'ai senti battre ses couilles contre ma chatte""histoire gay militaire"cyrilo"zone dial com""le site de cyrillo""histoires gays""cyrillo pcul""sexshop marseille""cyrillo dial""sauna gay toulon"cyrilo"dressage de lope""histoires gay porno""gay cyrillo""jumeaux gay""histoire porn""gay soumis histoire"ciryllocyrillo.biz"hds gay"