ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode

Brèves de comptoir

Chapitre 2

Ce samedi là, j'allai rejoindre des potes dans un restaurant du quartier gay de la ville.

Le repas fut animé, arrosé et à la sortie, personne ne voulut que la soirée se termine ainsi, si tôt, sur le trottoir, devant le restaurant.

- allons au CBGX, c'est à 5 mn d'ici à pied.

Je n'étais pas très enthousiaste car j'avais entendu parler de cet endroit qui avait parait-il la réputation d'être habituellement bondé le samedi soir et où il fallait souvent jouer des coudes pour obtenir à boire des cocktails hors de prix et bien souvent peu alcoolisés. En outre, c'était pour moi, le genre d'endroits à éviter en bande car il y est souvent impossible de se parler tant la sono est forte.

- Hey! le week-end il y a des gogo boys qui font leurs show sur le comptoir du bar et surtout il paraît que certains soirs, Ils finissent à poil voire baisent!..

- cool, on va pouvoir se rincer l’œil !

- ce qui explique sans doute que ça soit blindé de monde et les difficultés à se faire servir à boire ! Répliquai-je.

Mais tous étaient enthousiastes et nous finîmes par y aller.

Comme craint, l'endroit était blindé, la musique assourdissante et nous passâmes un temps fou à jouer des coudes pour gagner un coin de comptoir.

Un temps dingue pour commander et obtenir nos verres.

Mais finalement on réussissait tant bien que mal à s'entendre et à rigoler ensemble.

Vers 1 heures du matin, quand le show commença, la chaleur ambiante avait poussé certains d'entre nous moi y compris, à se mettre torse nus et nous étions tous bien imbibés. La musique si tant est que cela soit possible était encore plus forte quand trois super beaux mecs montèrent sur le zinc et commencèrent sous les applaudissements et les cris du public à se déhancher et à ôter progressivement leurs vêtements.

Celui qui dansait le plus près de notre groupe était superbement musclé et révélait au fur et à mesure de son effeuillage, un beau corps glabre qui luisait de sueur sous les projecteurs. Son jockstrap mettait parfaitement en valeur ses fesses galbées et un beau renflement prometteur.

Quand enfin il s'en débarrassa en le jetant sur la tête du barman le plus proche, il nous offrit sous les applaudissements, le spectacle d'un sexe rasé de belles proportions surplombant de longues couilles, le tout se mouvant au rythme de sa danse. Bientôt, la musique et la danse se firent un peu plus langoureuses, faisant se dresser les verges.

Régulièrement, les danseurs prenaient des positions permettant aux spectateurs les plus proches de les toucher et caresser provoquant à chaque fois une belle cohue.

Le notre avait vraiment une belle queue et moi aussi, comme d'autres, je tendis la main et la caressai quelques instants sous les rires de mes potes qui préféraient tendre leurs smartphones et filmer.

Puis, l'improbable se produisit, le gogo boy se mit à genou sur le zinc, sa queue dressée juste devant moi.

- allez, suce-là ! criaient mes amis suivis par les autres clients autour.

Je n'osais pas bien sûr, mais difficile de résister à la pression générale et à mes hormones qui commençaient à sonner l'alerte générale.

Je pris ses couilles trempées de sueur en mains et engouffrai sous les cris de la bande cette verge offerte.

Je la suçai quelques instants et je me pris vite au jeu, oubliant presque où j'étais!

- fuck ! Fuck! La foule scandait, en tapant des mains.

- fuck! Fuck!

Je levai la tête, tout le monde avait les yeux rivés sur moi et je ne comprenais pas pourquoi.

- c'est une sorte de tradition ici, de temps en temps un danseur choisit un spectateur en lui offrant sa bite puis le baise sur le comptoir. Tu es l'heureux élu de ce soir, mon pote! Me déclara rigolard un de mes copains.

Je suis il est vrai assez exhib mais de là à baiser en public, sur un comptoir qui plus est... non !

Mais, le gogo descendu du comptoir, me caressait la braguette tout en défaisant ma ceinture. L'alcool et la musique aidant, je laissait faire tout en tenant sa bite dans la main.

Mon pantalon et mon boxer baissés, ma queue bien raide toujours caressée d'une main par le gogo tandis qu'il me titillait déjà la rondelle de l'autre, je vacillai et cédai.

Je confiai mes affaires à mon pote et aidé par le gogoboy, je montai sur le zinc, applaudi par la foule.

Instantanément, j'aimais ça, me voir à poil, la queue dressée devant tous ces mecs déchaînés, m'excitais et je me pris immédiatement au jeu. Après quelques mouvements de danse lascive en duo,

Mon partenaire me fit comprendre que je devais me mettre à quatre pattes sur le comptoir.

Il m'écarta les fesses et commença à me doigter et je me rendis compte alors que de petites caméras étaient habilement placées au dessus du comptoir. Mon cul doigté et ouvert était projeté sur tous les écrans...

J'étais devenu l'objet de mon partenaire de ceux qui proches du comptoir, me caressait les cuisses, les couilles et la verge et de mon partenaire qui commençait à se faire un passage en moi.

Son gland était tout contre ma rosace, j'ondulai du bassin et pris l'initiative. Doucement je forçai pour laisser entrer son gland tout en le regardant sur l'écran face à moi. Je mordillai mes lèvres quand les premiers centimètres firent leur entrée, sans trop de douleur tellement j'étais excité.

— Empale toi doucement sur ma queue, vas-y baise-toi.

Je voulais ressentir le mieux possible cette pénétration, descendant doucement sur cette queue qui me remplissait de plus en plus. Bientôt tout entier en moi, je voyais sur l'écran mon visage extatique tandis que je m'offrais à lui en un beau moment de sexe. Après quelques secondes sans bouger, j'ondulai de nouveau doucement, je sentais son gland contre ma prostate et les sensations étaient inouïes. Je commençai alors des va-et-vient lents, de plus en plus amples laissant quelques fois sa queue ressortir et ainsi voir et montrer ma rondelle ouverte. J'accélérai et me servis de sa queue comme d'un gode, il ne bougeait pas, amusé de me voir pour ainsi dire faire tout le travail et me laissant le branler avec mes sphincters tout serrés.

— C'est ça, baise-toi bien, tu aimes ma queue au fond de ton cul, hein ? Tu te remplis tout seul, une vraie star de porno !

J'étais effectivement terriblement excité par la situation, me voir empalé devant tous ces mecs et sur tous les écrans, voir mon cul, voir ce mandrin aller et venir, la musique, les cris cette expérience me rendait cinglé, je ne me reconnaissais plus.

Il me pris alors les tétons et les pinça tandis que je commençais à franchement me défoncer avec son chibre. C'est le moment qu'il choisit pour commencer à bouger et reprendre le rythme là où je l'avais laissé.

Je sentais ses couilles et son bas-ventre contre mon cul et même si la sono couvrait le flip-flop qui d'habitude déchaîne mes sens, l'image de ces reins contre moi sur les écrans compensait largement m'enflammais littéralement.

Il entama ses va-et-vient de plus en plus rapides sous les bravos de la foule. Il appuyait sur ma nuque et me forçait à me pencher et me baisait maintenant à grands coups de reins, enfonçant sa queue au plus profond de mon cul avec une rapidité qui me faisait perdre la tête.

— Oui, défonce-moi comme ça, plus fort.

Il accéléra encore le rythme, j'avais du mal à tenir la position et dut me coucher sur le zinc en me tenant fermement . Soudain, il sortit sa bite, offrant à tous les écrans mon anus terriblement dilaté et me cria à l'oreille :

— Ah ce cul, une vraie chatte maintenant, j'adore te défoncer. Tu sens comme je bande pour toi, comme je suis dur en toi. J'vais te baiser toute la nuit, te remplir de foutre et te reprendre encore et encore.

— Vas-y, fais-moi jouir avec ton cul, tu me rends fou.

Je m'enfonçai totalement son sexe et dodelinai autour dessinant de petits ronds dessus, les yeux fermés, il gémit. Avec son aide, sans pour autant nous séparer, je me redressai, mon dos trempé de sueur contre son torse trempé lui aussi. Pour la première fois, sans interrompre ses coups de reins, nous échangeâmes un baiser.

Combien de temps cela dura t'il, j'en avais plus conscience, la sono, les cris, s'estompaient, restai le plaisir inouï. Accroché à son cou j'étais proche de l'extase, mon sexe palpitait contre mon ventre et je sentais que je pourrais jouir sans me toucher.

- je vais jouir mec, ...

il pris alors mon sexe en main et me branla, je jouis comme jamais, hurlant, envoyant de grandes salves de foutre sur le zinc. Quand après avoir accéléré quelques secondes, il jouit en hurlant lui aussi et je sentis les palpitations de son sexe en moi quand il déchargea remplissant la capote de sperme .. je chancelai.

Applaudissements ! Hourras la salle exultait. Il se retira et je me retournai, retirai la capote pour la montrer bien pleine puis le suçai et nettoyai son sexe qui mollissait, effaçant toute trace de jouissance, me délectant de son sperme salé. Je ne me reconnaissais plus, je ne n'étais plus qu'une bête avide de sexe et de foutre et je ressentais déjà un vide au fond de moi, prenant conscience de ce que je venais de faire...

— Tu m'a épuisé, me dit-il, c'était génial.

— Pour moi aussi, un pied incroyable. D'ailleurs, la sensation est telle que j'ai besoin de quelques minutes pour m'en remettre. J'ai envie de prendre une douche!

Nous quittâmes le comptoir, nous nous frayâmes un passage parmi la clientèle et les mains qui toutes voulaient toucher qui ma verge, qui la sienne.

Enfin les vestiaires et la douche que nous partageâmes affectueusement.

Mon pote vint me rapporter mes vêtements et je pus rejoindre sous les regards, la salle et ma bande et enfin siroter un verre.

What a night !

Garbxc

Certaines histoires sont inspirées de petits films de boules que j'ai bien aimé et que j'aime raconter avec des mots ; si elle vous plait et si vous voulez en voir l'illustration filmée, rendez-vous sur mon blog .

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 7 Janvier | 28 pages

Les nouvelles | 13

Du plaisir au sauna Jerry
Soirée chez Abdel Kylianpassif
Une nuit arrosée Vktrlmbrt
Proposition malhonnête Tortureetchatiment
Le mac rebeu Femelle
Mon parrain Meetmemz
Le pompier tire le gros lot Fabrice
Un fantasme Rixoo
Le bal du 14 juillet Fabrice
Baise avec Rachid Meetmemz
Grand Magasin Fabrice
Daron du poto Felix

Les séries | 15

Banquier | 2 | +2 Jfrancois60
1 | 2
Le batave et les rebeux | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Manutention sous tension | 2 | +1 Cocoww
1 | 2
Labyrinthe des plaisirs | 1 | +1 Mysterious1991
1
Visite de papa | 2 | +1 Helvetio
1 | 2
Long Play Versus Perfect Gliss | 1 | +1 Oakspirit
1
Entre potes | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Excitantes retrouvailles | 3 | +1 Max
1 | 2 | 3
12 janvier, + 79 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 07:15 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"partouze au cap d'agde""histoire gay inceste""histoire gay sport"cyrillo.com"histoire gay première fois""cyrillo biz""gay cyrilo""cyrillo histoire gay""histoire gay cyrillo""histoire gay frere""trois bites dans le cul""vide couilles gay""rugbyman gay""histoires cyrillo""anulingus gay""histoires gay cyrillo""minet travesti""premier fist gay""homme mature""histoire de grosse bite""cyrillo 2018""recits sm gay""histoires erotiques gay""gay mec""le keller paris"cyrillo.biz"fils encule sa mere""recit gay bdsm""histoire gay crade""histoire erotque"cyrillo.com"histoire de cul gay""première baise""histoire de gay""beau gosse nu""histoire de sex gay""histoire gay hard""cyrillo xxl""sexshop gay paris"plansm"histoire inceste mere fils""premiere pipe gay""cap d'agde voyeur""recit depucelage anal""cyrillo xxl""double sodo""recit gay sexe""histoires cyrillo""histoire cyrillo""histoire sex gay""histoire gay cyrillo""recit premiere sodomie"jeune18ans"gay lope""cyrillo dial""gay cyrilo"cyrilllo"photos de cul com""recit gay erotique""histoires gay soumis""cirillo gay""gay enculé""lutteur gay""histoire porn""photos gay gratuites""photos gays""histoires de sex"gai-eros"histoire sexe inceste""histoires cyrillo""cyrillo histoire gay""histoire anal""cyrillo biz""histoire gay domination"