ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

TOP AUTEUR 2021 FABRICE

Momo le dealer

1| Moi c’est Momo

Jeune beur, caïd de mon quartier, je suis le boss…enfin j’étais, car depuis la semaine dernière où je me suis fait pécho par les keufs pour trafic de drogue, j’ai été en garde à vue, j’ai été obligé de reconnaître les faits... ces bouffons m’avaient pris en photo vendant la came à l’entrée de l’immeuble…puis j’ai vu un mec au Palais de Justice qui m’a dit qu’il allait me faire juger de suite… et le lendemain je me suis retrouvé dans un tribunal, trois juges… et celui du milieu m’a demandé si j’avais un avocat… comme un con j’ai dit que j’en avais pas besoin... il n’a rien dit… il m’a demandé si je voulais être jugé tout de suite ou préparer ma défense... et encore comme un con, j’ai dit de suite… et ça a été rapide compte tenu que je reconnaissais les faits… et que je n’avais pas tellement d’explications à donner du pourquoi je faisais cela, si ce n’est pour faire du fric… j’ai pris 2 ans ferme! et oust embastillé le Momo... direction la prison dans l’après midi…

J’avais déjà été condamné, mais que du sursis… alors je cogitais dur en étant emmené en fourgon, enfermé dans une cellule seul… je me demandais si c’était vrai tout ce que l’on racontait ... que certains prisonniers étaient maltraités par d’autres... voir violés! je n’avais pas envie de me laisser faire et je repensais à toutes les meufs qui avaient goûté à ma grosse teub… elles en redemandaient toutes, comme les petits pédés de céfrans qui revenaient pour se faire sauter… de repenser à tout ça, j’avais la queue qui commençait à se sentir à l’étroit… j’allais quand même pas me taper une queue dans le fourgon…. et le fourgon a ralenti... j’ai entendu parler... des grilles ont grincé... et le fourgon s’est arrêté, la porte s’est ouverte et je me suis retrouvé dans une cour entourée d’un grand mur… Menotté, j’ai été conduit devant les surveillants de la prison où j’ai été pris en charge... les menottes enlevées, je me sentais un peu mieux... j’ai été conduit dans une petite pièce avec une petit table au centre… deux jeunes surveillants se tenaient là, un avec une longue matraque en main qu’il tapait dans l’autre... en me regardant…

Je suis entré et l’on m’a placé au centre de la pièce…

- fouille à corps a dit celui qui avait les mains vides... à poils!

Depuis que j’avais été arrêté je ne sais plus le nombre de personnes qui avaient vu mes fesses et ma queue… je me mis à poils, les mains devant mon sexe…

Celui avec la matraque, s’avance et me tape sur les mains... je les écarte…

Je vois l’autre surveillant partir de la pièce… celui qui reste pose sa matraque sur la table, met des gants en caoutchouc et fouille mes vêtements bien minutieusement ainsi que mes skets..il me regarde... prend sa matraque en main…

- penche toi en avant et écarte les fesses

J’obéis et je montre mon anus à ce beau trou du cul qui se penche pour le regarder… et ce con pose sa main gantée sur mes fesses et son doigt touche mon anus… je fais un bond en me redressant et me retourne pour lui faire face... sa matraque vient se poser sur ma poitrine et me pousse contre le mur… je suis scotché contre le mur... il s’approche et me gueule

- à genoux!

je me mets à genoux devant lui, il passe sa matraque derrière ma tête et l’approche de son entre jambe... il bande à moitié ce petit con…

- ici c’est moi le chef... tu fais ce que je te dis, quand je te le dis… et en disant cela il colle ma joue contre son sexe qui je sens prend de l’ampleur...

- t’es pédé ?

- non

- on répond non chef c’est la dernière fois que je te le dis

- non chef

- t’es là pour combien de temps ?

- deux ans chef

- tu as le temps d’apprendre à sucer les queues de tes co détenus

- j’ai pas envie chef de faire ça

- tu préfères la mienne ? et en disant cela il frotte sa queue qui a pris une belle ampleur sur mes lèvres... je ne peux me retirer j’ai la tête tenue par sa matraque… il a l’air d’y prendre goût ce bâtard... mais en même temps il m’excite ce con, et j’ai la queue qui commence à gonfler…et il continue à frotter sa queue sur ma bouche... placé comme il est il ne peut voir la mienne qui se redresse…

- relève toi que j’inspecte ton cul

Je ne peux qu’obéir et je me redresse lui présentant ma queue bien dressée maintenant…

- pour quelqu’un qui n’est pas pédé tu bandes facilement mon coco… allez donne ton cul

Je me penche en avant et écarte bien mes fesses… il recommence et me caresse les fesses, son pouce sur mon trou, il le titille et enfonce son pouce doucement, je serre des dents et son pouce entre complètement… je ne m’étais jamais fait enculer par un pouce… sucer le trou oui... mais c’est tout… c’est pas désagréable… son autre main s’empare de mes couilles et les triture… je bande à fond... son pouce m’encule bien et je ne peux retenir un gémissement… alors il accélère... ma queue vibre et du liquide commence à sortir… son pouce s’active, sa main passe entre mes jambes et saisie ma queue, un rapide aller-retour et je lâche plusieurs jets de sperme par terre…

- tu vois on s’habitue à tout! en fait t’es une belle salope et t’aime la bite…dans peu de temps tu goûteras à la mienne... mais pour l’instant ton petit trou est trop serré... je vais te mettre avec Abdul, il adore les nouveaux petits culs bien serrés... il va te kiffer Momo! allez rhabille toi!

A ce moment là le deuxième surveillant entre...

- on va le conduire chez Abdul, il est tout seul depuis 3 jours le pauvre... il doit avoir les couilles pleines... il va adorer ton petit cul!

Je ne dis rien, mais bien décidé à ne pas me laisser faire. Je suis conduit à travers les couloirs, les grilles qui s’ouvrent et se referment… pour arriver devant une cellule que le mec à la matraque ouvre… une pièce avec deux lits, un de chaque côté de la pièce... sur le lit un grand black...

- Abdul! tiens je t’amène un compagnon, il vient d’arriver! il convient de lui montrer les bonnes manières de l’établissement.

Je vois Abdul se redresser... putain un géant! il me dévisage…les autres me poussent dans la cellule et la porte se referme. Je me retrouve nez à nez avec Abdul… enfin quand je dis nez à nez, se serait plutôt mon nez contre sa poitrine... il est large deux fois comme moi, des bras! que va-t-il m’arriver ?

Il m’indique le lit, me pose plein de questions sur le pourquoi je suis là, je lui raconte tout... il ne fait aucun commentaire... il a l’air sympa comme ça..je ne sais plus quoi penser… puis arrive l’heure de la bouffe... des plateaux repas nous sont amenés dans la cellule , pas d’apéro et pas de vin! lol

Abdul a une petite télé dans un coin de la pièce, il l’a met en marche, la tourne vers mon lit pour que je puisse la voir... et vient s’asseoir près de moi...

- t’aimes regarder la télé ?

- je crois pas qu’il y ait autre chose à faire...

- oui... mais ici tout se paie dit-il

- je veux bien mais j’ai pas de fric... les flic m’ont tout pris...

- je parle pas de fric mais de ton cul dit il en me fixant

- je ne suis pas pédé Abdul…

- ici on s’habitue à tout! j’ai l’habitude baiser tous les jours, et là ça fait 3 jours que je suis obligé de me branler... alors tu comprends il faut faire quelque chose…et en disant cela je le vois ce caresser l’entre jambe où un bosse très longue prend forme…

Je n’ose plus bouger… avec sa main il se caresse bien la tige pour laisser apparaître les contours avec son survêt… je suis tétanisé par son engin que je ne vois pas encore… sa main se lève et me prend derrière la tête, comme la matraque tout à l’heure et me force à me pencher sur sa queue... il prend ma tête entre ses deux mains et frotte sa bite sur mes lèvres… elle est plus grosse que celle du surveillant tout à l’heure…

- lèche bien ma queue Momo, mords la! vas y! n’ais pas peur elle est solide...

Alors je la prends entre mes dents à travers le tissu... il a l’air d’apprécier, il gémi doucement... sa main vient retirer le survêt et une odeur puissante me jaillit au visage avant de voir apparaître une bite énorme plaquée contre son ventre...

Voilà, pensais-je... faut y aller, penses à tous les petits céfrans qui t’on sucé... et fais pareil... je me décide d’un coup, je prends sa tige entre mes doigts, la soulève pour pouvoir poser mes lèvres sur son gland et l’avaler… l’odeur est toujours là... il a pas dû prendre de douche aujourd’hui… il appuie sur ma tête et sa queue entre dans ma bouche… ma langue essaie de la lécher, mais elle pénètre de plus en plus profond et glisse sur ma langue... j’ai des hauts le coeur et j’essaie de revenir en arrière... mais Abdul me tient bien fort la tête et s’enfonce encore plus, j’ai les yeux qui pleurent, je crache avec des hauts le coeur… puis il retire ma tête pour que je reprenne souffle et aussitôt appuie dessus d’un seul coup... et je me retrouve avec son gland en fond de gorge… je tousse, crache et dans le même temps ma gorge est inondé de son sperme… des giclées très importantes les unes après les autres tombent dans ma gorge... il me tient solidement la tête et je suis obligé de tout avaler… les jets de sperme s’arrêtent mais il maintient toujours ma tête et je sens sa queue se dégonfler doucement mais pas entièrement…

Il me relève la tête, je ne suis plus qu’un pantin entre ses mains, il prend ma tête entre ses mains, l’approche de la sienne et me roule un patin d’enfer... sa langue est presque aussi dure que sa bite…

- t’es un bon Momo, t’avale comme une pro! j’espère qu’on va rester longtemps ensemble... tu vas être ma petite femme quand j’aurais goûté à ton petit cul…allez fous toi à poils!

Décidément c’est ce que j’aurais fait le plus souvent aujourd’hui…

Il se déshabille en même temps que moi… tout est disproportionné chez lui par rapport à moi... et je m’aperçois que je bande encore… il me regarde en souriant, prend ma queue dans sa main, me branle... sa main est douce... son autre main me caresse les couilles durement et ses lèvres viennent se coller aux miennes, je sens sa main s’aventurer entre mes fesses, un doigt se poser sur mon trou… je saisi sa queue et le caresse... il me pousse sur le lit, me relève les jambes en les écartant et les pose sur mon torse…mon petit cul est à sa merci et s’ouvre doucement sous son doigt…

Il se penche et je sens sa langue me pénétrer doucement telle une vis dans un écrou... je ne peux m’empêcher de gémir... il sait y faire le Abdul... il fore mon cul tantôt avec sa langue, tantôt avec un doigt ou deux et je sens que je m’ouvre de plus en plus et ce qui devait arriver… arriva!

Je vois Abdul se relever, poser sa bite sur mon trou, me fixant de son regard noir, se pencher sur moi, ses bras passant sous mes jambes et ses mains près de ma tête, mon cul bien remonté au niveau de sa queue, il donne un petit coup de reins et son gland commence la pénétration… je serre des dents, les larmes viennent toute seule… il arrête, je souffle... et avec mon cul je pousse comme un constipé… sa bite s’enfonce doucement… s’enfonce... s’enfonce tout ça d’une seule traite, je continue à serrer des dents, je transpire... il s’arrête et donne des petits coups de cul, je sens son pubis sur mes fesses… ouf il ne peut pas aller plus loin…oui mais il commence ses vas et viens, se retire lentement pour que je sente bien la longueur du morceau qui est en moi et c’est le bourrinage de première qui commence… je ne sais plus si j’ai crié, pleuré, transpiré, gueulé mais j’ai pris sa queue toute entière avec des claques sur le cul... je n’étais plus qu’un trou vivant pour lui... il a fait durer son plaisir... pas le mien au début... et a fini de se vider en moi… autant de giclées que j’avais pris en gorge il y a peu... et m’a écrasé en s’écroulant sur moi... il était en sueur , il respirait vite et m’a roulé un patin merveilleux…j’ai senti sa main prendre ma queue raide, il s’est mis à côté de moi et tout en m’embrassant m’a branlé doucement, mais très doucement… à chaque mouvement j’avais l’impression que j’allais jouir... mais il s’arrêtait et il reprenait son manège…

- je veux jouir Abdul…

- quand je voudrais...

- j’ai mal…

- le bien arrive... et il a accéléré sa branle en me serrant la queue et j’ai joui en hurlant dans le creux de son épaule…

Il est resté près de moi, en fin de compte je l’ai pris dans mes bras et j’ai caressé son dos, c’était dur, ferme mais doux et chaud... il s’est mis sur le dos et m’a fait caresser son torse… une poitrine développée avec des tétons proéminents que j’ai caressé, passé ma main sur ses abdos en vraie tablette de chocolat (noir bien sûr) et ma main est venue naturellement sur sa bite au repos sur son ventre… on est resté longtemps comme ça pour reprendre nos esprits…

- j’espère que je n’ai pas été trop brutal, mais tu m’as tellement excité Momo! tu sais je crois qu’on va être bien ensemble ici...

- je le crois aussi, car c’était la première fois que je me faisais vraiment enculer par un mec!

- et t’as aimé ça!

- oui… j’en suis sûr!

Et tout se déroule bien, enfermés tous les deux entre quatre murs…

Fabrice

Suite de l'histoire

Histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
5 janvier, + 78 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 09:11 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"premier sodomie""cyrillo pcul"pompeur.com"histoire gay scato""histoire gay soumission""histoire gay college"cyrillo.biz"homme pied gay""travesti shop"cyrillo.biz"recit beur gay""recit gay cyrillo""photo gay nu"cyrillogay"histoire sm""cyrillo blog""gay cyrillo""dial agayn""histoire gay vestiaire""recit gay porn""xstory gay""travesti soumis""blog histoire gay""avaleur de sperme""recit hard gay""vide couille""cyrillo histoires gay""histoire gay mature""gay gratos"cyrillo.com"cyrillo gay""histoire gay salope""elle baise avec son père""recit cyrillo""gay zoophile""histoires sex""plan sm gay""sauna gay toulon""histoire gay premiere fois""cyrillo gay""histoire gay x""histoire gay x""gais eros""gays x""porn histoire""histoire mature""gay slip"decaloter"histoires gay cyrillo""livreur gay""histoire gay hot""blog de cyrillo"cyrillogay"histoires porno"cyrrilo"histoires gay cyrillo"cyrilo"cyrillo histoire gay"cyeillo"il lui pisse dans le cul""histoires cyrillo""gays sex""cyrillo blog""cyrillo histoires gay""recits erotiques gay""gay double anal""partouze à la plage""histoire de depucelage""histoire gay beur""histoire de sexe gay""baise en voiture""histoire gay college""histoires cyrillo""histoire cyrillo""gay cyrillo""photos de cul"cyrillogay"histoire erotique gay"sunbeachclub"demain nous appartient gay""recit x gay""gay cyrillo""histoire gay gratuit""photo cul""histoires zoophiles""histoires gays gratuites""drague dans les bois""porno gay pere et fils""video gays gratuites"