ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

TOP AUTEUR 2021 FABRICE

Premier épisode | Épisode précédent

La longue descente aux enfers

6 | La résurrection

J'étais heureux de retrouver mes parents, la maison, ma chambre, mon lit.. je ne suis pas sorti de 15 jours.. je restais dans la propriété, il faisait beau, je prenais le soleil.. je parlais très peu, ce qui inquiétait beaucoup ma mère, moi qui d'habitude "la soulait" comme elle me disait si souvent en riant..

Mais là, je la voyais bien inquiète, je pouvais passer une heure avec elle, à l'aider, tout en restant silencieux.. je ressassais toujours et toujours la même chose..

Tarek, Tarek, Tarek pourquoi je n'avais pas parlé de lui ? c'est vrai qu'au fond de moi, j'avais toujours un pincement au coeur quand je pensais à lui.. les moments torrides que nous avons passé ensemble, quand il était le mec idéal, ses grandes mains qui caressaient mon corps me donnant des frissons, sa queue que j'aimais sucer et prendre dans mes petites fesses, sa manière de me baiser.. certaines nuits j'avais encore l'impression d'avoir son sexe en moi, je me réveillais de cauchemar et je me branlais, la queue bien raide.. et je me souvenais encore, et encore de ses baisers.. en fin de compte j'étais tout le temps en train de bander.. et les jours passant, le manque de queue se faisait sentir..

Quand ce n'était pas Tarek qui peuplait mes cauchemars, c'est de Moussa dont je rêvais.. ce mec si doux, si tendre lorsqu'il baisait.. en fait m'avait trahi.. mais ma bite s'en foutait et bandait quand je pensais à lui..

Et dans mes soirées de bonheur je pensais à Toufik. ce petit beur qui m'avait fait de l'effet et avec qui je n'avais rien fait.. tout était dans l'imagination.. mes branlettes étaient chaudes et les giclées abondantes quand je rêvais des bras, de la queue et du cul de Toufik..

Les rêves et cauchemars continuaient, mais il me semblait que j'arrivais à sortir de mes réflexions de plus en plus.. et, il m'apparaissait nécessaire de savoir ce que devenait Toufik.. de savoir ce qu'il avait raconté, comment il était arrivé là et surtout s'il connaissait Tarek.. après je verrais, voilà les décisions que j'avais prises sans savoir comment les appliquer..

J'avais peur de retourner en ville et de tomber nez à nez avec Tarek.. car, je ne connaissais pas du tout mon comportement à ce moment là, il pourrait être violent comme je pourrais retomber dans ses filets.. il me fallait de l'aide..

Au bout de 15 jours de mes réflexions, j'ai donc décidé d'aller faire un tour en ville, faire différents magasins, musique et livres..

Ma mère était heureuse de me voir ainsi sortir..

J'ai repris goût à la vie ce jour là.. de voir les gens déambuler dans la rue.. sans souci apparent.. j'ai enfin cesser de scruter les environs pour m'occuper de ma balade..

Comme je dis souvent.. le hasard!

Ce qui a fait qu'au détour d'une rue , je suis tombé sur Toufik.. on est resté scotché sur place à se regarder.. pas méchamment, mais pas de sourire.. inquiets tous les deux.. puis j'ai fait un pas vers lui en ouvrant les bras.. il s'est élancé pour venir m'entourer des siens, coller sa tête dans mon cou et il s'est mis à sangloter.. je l'ai serré dans mes bras, caressant gentiment son dos et épaules.. il pleurait maintenant à chaudes larmes dans mes bras la tête sur une épaule.. ce qui fait que ses soubresauts, ses gémissements m'ont fait venir les larmes aux yeux que je n'ai pu m'empêcher de couler .. on est resté un long moment à pleurer dans les bras l'un de l'autre devant les gens qui passaient et nous regardaient.. ne comprenant rien manifestement..

Puis il a redressé son visage, son beau visage que je n'avais pas oublié, m'a souri les yeux baignant de larmes..

- que je suis heureux de te revoir Dimitri.. je crois que tu m'as beaucoup manqué

Et, avant que je réponde il me serre contre lui et repart à pleurer..

- moi aussi tu m'as manqué.. je ne savais pas comment faire pour te retrouver..

- on ne se quitte plus maintenant hein ?

- non tu as raison.. on a tellement de choses à se raconter.. viens

Je l'ai pris par la main et nous sommes allés dans le petit parc pas loin, s'installant à califourchon, face à face sur banc.. nos yeux coulaient encore à chaudes larmes.. on s'est essuyé mutuellement.. en riant..

- on doit avoir l'air bête dit Toufik

- on s'en fout.. on est là tous les deux.. alors raconte moi , comment vas tu ?

On a papoté longtemps, longtemps.. on se tenait la main, souvent nos têtes se touchaient, on se regardait dans les yeux, les larmes avaient disparu.. je sentais que mon coeur s'allégeait.. j'étais heureux..

On s'est raconté nos vies, nos amours, nos emmerdes... Toufik ne voulait pas s'appesantir sur le dernier paragraphe.. je sentais que lorsqu'on arrivait à notre histoire en commun il bloquait..

Le temps s'est écoulé rapidement.. et je lui ai proposé de venir chez moi.. passer la nuit..

- tu sais que c'est la première fois que je sors aujourd'hui

- moi aussi dis-je éberlué.. c'est un signe qu'on devait se rencontrer..

- tu crois ?

- ben écoute! ça fait 15 jours qu'on se voit pas, on sort le même jour et on est dans le même quartier de la ville!! alors viens chez moi, je serais tellement heureux de t'avoir avec moi..

- oui j'ai envie aussi, tu sais.. pas un garçon depuis 15 jours.. j'ai envie d'être dans tes bras..

- moi aussi.. allez viens!

- oui mais on passe voir ma mère pour lui dire.. sinon elle va encore être dans tous ses états..

On est allé chez sa mère, il m'a présenté, sa mère acceptait à condition que la mienne l'appelle pour certifier que cela ne la dérangeait pas.. là j'étais sûr de moi..

Toufik fût obligé de prendre son petit sac à dos avec des vêtements de rechange, sa brosse à dents.. sa mère vérifiait qu'il avait bien tout, qu'il serait poli avec mes parents.. en fait on aurait dit un gamin qui partait en colonie de vacances..

On a bien ri sur le chemin de la maison.. où ma mère nous a accueilli chaleureusement.. et a appelé la mère de Toufik.. je ne sais pas ce qu'elles se sont racontées.. mais la communication a été longue.. je savais ma mère convaincante.. et les mères! ben faut que ça parle!

Je l'ai emmené dans ma chambre.. il a regardé partout, est venu se coller à moi, m'entourant de ses bras et, enfin ses lèvres sont venues se poser sur les miennes.. depuis le temps que j'en rêvais.. et je les ai apprécié comme il se doit.. sa langue est venue saluer la mienne, elles se sont de suite bien entendues pour s'enrouler, se lécher, s'aspirer et échanger leurs salives.. je bandais comme un jeune cerf, la bite collée à celle de Toufik à travers nos pantalons.. sa main est passée sous ma chemise.. sa main douce m'a caressé le dos.. on soupirait, nos souffles se mélangeaient en sortant par les narines.. il fermait les yeux et semblait heureux..

Moi je l'étais..

Et, avant qu'on aille plus loin.. la voix de ma mère s'est fait entendre..

- papa est rentré, on va dîner! vous descendez..

Il a fallu se séparer.. on s'est séparé en riant mais d'un air désolé..

- on était bien parti dit Toufik

- on se rattrape ce soir..

On c'est embrassé chastement et nous sommes descendus, après avoir remis de l'ordre dans nos vêtements.. mes parents ont été charmant avec Toufik, on a pas parlé de nos "aventures".. mais de pleins de choses de la vie courante et le dîner s'est déroulé magnifiquement.. compte tenu de la qualité de cuisinière de ma mère.. on c'est bien régalé..

Puis cela a été l'heure d'aller se coucher.. en arrivant dans la chambre.. Toufik a commencé à se déshabiller.. je l'ai pris dans mes bras, relevant son menton..

- il faut que je te dise quelque chose.. je ne sais pas ce qui m'arrive mais je crois que je t'aime Toufik

Ses yeux se sont embués.

- je crois que moi aussi.. et ça vient du premier jour où je t'ai vu et parlé.. tu sais quand on était assis sur ton lit en caleçon, qu'on s'est pris la main.. et bien mon coeur battait la chamade et ce con de Kofi est arrivé pour nous séparer..

J'ai pris ses lèvres avec les miennes et nous avons repris les hostilités là où nous les avions laissé avant d'aller dîner.. Toufik était torse nu.. j'ai fini de le déshabiller.. ile m'en a fait autant et nous nous sommes retrouvés tous les deux en caleçon, il m'a pris par la main, m'a assis sur le bord du lit..

- on en était là.. dit Toufik en approchant sa tête de la mienne

Je l'ai pris dans mes bras, renversé sur le lit.. ma langue lui a foré la bouche, l'envahissant en le léchant, suçant la sienne qu'il me donnait.. ma main parcourait son corps, son torse fin pas très musclé et descendait sur son caleçon où une belle barre pointait.. j'ai lâché ses lèvres pour parcourir son corps de mes baisers descendant rapidement sur sa tige que je ne voyais pas encore.. j'ai tiré sur le caleçon, il a soulevé ses fesses, le caleçon est parti et sa belle queue fine et longue était collée à son ventre.. je dis fine, car par rapport à celle de Moussa et de Tarek elle l'était.. mais quand j'ai posé mes lèvres dessus, que j'ai léché son gland circoncis qui suintait de mouille.. je sentais sa main sur ma tête qui suivait le mouvement.. j'ai descendu mes lèvres sur sa tige, elle était douce, chaude et vibrante dans ma bouche.. il gémissait doucement comme un ronronnement.. sa queue durcissait dans ma bouche..

- attends dit Toufik, allonge toi à côté de moi que j'ai ta queue..

On s'est installé tête bêche.. il a baissé mon caleçon , s'est jeté sur ma queue, qu'il a bien décalotté et à l'unisson on s'est sucé.. on faisait les mêmes mouvements sur nos queues, nos couilles.. on entendait que les bruits de succions dans la pièce, entrecoupés de petits gémissements.. sa queue se durcissait de plus en plus dans ma bouche.. je sentais bien sa langue faire le tour de mon gland et sucer ma queue bien à fond dans sa bouche.. j'avais envie de jouir ainsi.. de juter dans sa bouche pendant que je recevrais son jus .. et est arrivé notre première fois.. c'est lui qui m'a envoyé sa première giclée, j'ai bien resserré mes lèvres sur sa hampe pour ne pas perdre une goutte.. et je me suis déversé dans sa bouche, les giclées de part et d'autre se suivaient en abondance.. sa main tenait une de mes fesses.. on s'est léché la queue pour les rendre propres.. et pour la première fois on s'est retrouvé nus tous les deux , enlacés ensemble dans mon lit.. on se caressait, s'embrassait.. il ronronnait dans mes bras.. me disait qu'il m'aimait.. qu'il était content de m'avoir revu.. je lui en disait autant..

- j'ai envie que tu me baises dit Toufik dans un souffle

- j'ai jamais baisé un mec dis-je penaud

- jamais dit Toufik étonné en me regardant.. moi , avant que j'aille faire la pute chez Kofi, je n'étais qu'actif et il a fallu que je rencontre un mec, qu'il me baise, qu'il me mette un plug pour que je devienne la pute que tu connais..

- qui t'a mis un plug Toufik ?

- un mec que tu connais pas ..

- c'est Tarek ? demandais-je en le serrant dans mes bras

- tu connais Tarek ?

Et là je lui raconte mon histoire depuis que j'ai fait la connaissance de Tarek, ici à la maison.. jusqu'au moment où l'on s'est rencontré..

- putain dit Toufik, j'ai l'impression d'entendre mon histoire.. il m'est arrivé la même chose que toi, j'ai eu un plug qu'il changeait chaque semaine, j'ai été attaché à un arbre en forêt, et j'ai été chez Kofi.. comme j'étais sage, j'ai eu l'autorisation de sortir et là j'ai fait une erreur.. j'étais vraiment devenu une pute qui ne pensait qu'au fric et à baiser.. alors je suis allé voir des clients qui venaient chez Kofi.. mais ces cons n'ont pas voulu me voir et j'ai fait du scandale.. les sbires de Kofi sont venus me chercher..

- et Moussa ? demandais-je

- Moussa je pense que ça a été le meilleur client.. il est gentil, doux et quelle queue dit Toufik en riant lui je me suis offert gratuitement..

J'explique à Toufik ce que j'avais demandé à Moussa et qu'il n'a rien fait..

- normal dit Toufik ils le font chanter, je ne sais pas pourquoi.. il a peur mais l'envie de baiser est plus fort.. alors il vient aux rendez vous le samedi et vient chez Kofi..

- tu sais où il habite ?

- oui je suis allé chez lui avant que sa femme ne le quitte.. il est tout seul maintenant..

- pourquoi tu n'as pas parlé de Tarek aux flics ?

- parce qu'il m'a toujours dit que si je parlais de lui il y aurait toujours quelqu'un qui viendrait me casser la gueule..

- pourtant il faut que l'on se venge dis-je

Toufik se frottait à moi, nos queues encore raides se caressaient.. il se redresse, se met à quatre pattes sur lit, redressant bien son petit cul..

- viens m'ouvrir le trou et me baiser.. j'ai très envie d'être ton premier mec..

En disant cela il me caressait la queue.. je me suis mis derrière lui, ses belles fesses bien écartées laissaient voir une raie fessière imberbe avec un petit trou brun au milieu.. je passais un doigt, caressant la raie, m'arrêtant sur le petit trou, j'écartais bien les fesses et me penchais la langue bien sortie et j'inondais son petit trou de salive, en léchant abondamment.. son petit trou s'est ouvert doucement.. je léchais des couilles au trou le remplissant de salive.. sa main passée entre ses jambes me tenait la queue.. j'ai remis mon doigt en l'enfonçant doucement.. il s'est mis à gémir.. j'ai tourné le doigt, j'en ai mis deux.. il gémissait plus fort et son petit trou était bien ouvert..

- maintenant m'a-t-il dit

J'ai posé mon gland décalotté sur l'ouverture en l'enfonçant.. et j'ai vu mon membre glisser lentement, absorbé par le beau cul de Toufik.. la sensation que j'ai ressenti, c'est la chaleur, la moiteur des parois, la douceur et ma queue glissait de plus en plus.. Toufik faisait tout le travail en s'enfonçant sur ma queue.. alors je l'ai pris par les hanches et j'ai commencé de longs vas et viens.. je me souvenais du plaisir que j'avais à sentir une queue me faire ça.. et en fait, le faire donnait un autre plaisir.. ma queue glissait facilement dans la moiteur et la chaleur, mon pubis venait claquer sur ses petites fesses.. il gémissait de plus en plus fort.. alors j'ai accéléré encore et encore, j'ai senti ma queue se raidir et le plaisir monter d'un coup.. j'ai inondé l'intérieur de mon amant qui tendait bien son cul en resserrant son sphincter sur ma bite.. j'ai éjaculé plusieurs longues giclées et je me suis écroulé sur le dos de Toufik.. qui a relâché son cul pour que ma queue sorte doucement.. et je me suis allongé près de lui.. il est venu me sucer la queue, se mettant à plat ventre entre mes jambes.. après avoir nettoyé ma queue, il a léché mes couilles, m'a remonté les jambes, pour mettre sa langue dans ma raie.. j'ai aimé sa première caresse buccale.. sa langue caressait et ouvrait mon cul qui reprenait ses bonnes manières.. il a léché abondamment, m'a doigté.. puis est venu au dessus de moi, m'a regardé..

- je peux te baiser Dimitri ?

- oui viens!

J'ai tenu mes jambes, écartant encore plus mes fesses et j'ai retrouvé la sensation, la bonne sensation d'une bite qui force l'anus.. pas pour baiser mais pour faire l'amour.. Toufik était doux.. il s'y est pris doucement.. mon cul avait vu de gros calibres, alors il s'est ouvert sur la bite de Toufik qui est vite venue à l'intérieur.. et Toufik m'a fait l'amour.. j'avais les jambes écartées et son sexe coulissait lentement en moi.. puis plus rapidement.. il s'arrêtait, m'embrassait et je sentais sa queue bouger en moi comme si elle essayait de me soulever.. il est resté longuement en moi.. que j'étais heureux d'avoir cette queue.. et j'ai su à ce moment là que ce ne serait pas la dernière fois..

Puis j'ai vu sur son visage qu'il avait envie de jouir..

- donnes moi tout ton jus mon amour

Ses coups de reins se sont accélérés et j'ai reçu ma dose en plusieurs giclées chaudes et puissantes.. quand il est ressorti de moi il est venu me faire sucer sa queue et est revenu dans mes bras pour m'embrasser et me caresser..

- je t'aime à dit Toufik

- je t'aime ais je répondu

Le sommeil nous a terrassé.

En fait Toufik a passé plusieurs jours à la maison, mes parents l'acceptaient sans problème..

On a décidé d'aller voir Moussa pour qu'il nous parle de Tarek.. car on était bien décidé de balancer Tarek mais pas Moussa.. alors on s'est pointé à son domicile.. quand il a ouvert la porte, en nous voyant il a voulu la refermer, mais Toufik plus rapide l'a bloqué avec son pied..

- on veut juste te parler Moussa, tu n'as rien à craindre..

Il était vraiment beau Moussa.. en le regardant je le voyais à poils sa queue bien raide!!

Il nous a fait entrer et c'est Toufik qui a expliqué..

- on veut tout savoir sur Tarek.. je sais que tu en sais beaucoup sur lui.. on a eu peur de le balancer, mais là on est décidé.. alors sois tu nous aides et on ne parle jamais de toi.. sois ben on parle de vous deux..

- donc tu me fais chanter toi aussi dit Moussa penaud

- non dit Toufik, on t'aime bien tous les deux.. mais on veut sortir de cette histoire.. alors aide nous s'il-te-plait..

Moussa a réfléchi et s'est lancé.. je prenais des notes au fur et à mesure des déclarations de Moussa.. en gros, Tarek faisait parti d'un groupe dont il était l'adjoint, et c'est son chef un prénommé Ahmed qui faisait chanter Moussa.. il n'a jamais voulu dire pourquoi.. mais on connaissait l'organigramme de la petite organisation ..

- et, tu l'as revu Tarek depuis ces 15 jours ?

- oui, car il continue.. il a trouvé un petit blanc qu'il emmène le samedi dans le bois.. vous connaissez l'endroit..

- et samedi prochain il le fait ?

- oui j'ai reçu un message..

- tu le connais le mec qui est attaché ?

- non je ne sais pas qui il est ..

- t'en connais d'autres que nous ?

- oui mais c'est de l'histoire ancienne..

Il a raconté tout plein de vieux secrets de la ville.. j'ai cru que j'allais écrire un roman.. on était paré pour aller voir le Juge..

Mais il fallait récompenser Moussa.. et ça, on savait..

- t'as bien une chambre ici demandais-je à Moussa de mon air le plus innocent possible..

- oui, on aimerait bien visiter dit Toufik

Le sourire était revenu sur le beau visage de Moussa.. il s'est levé, a écarté les bras et nous sommes venus chacun d'un côté..

- vous êtes vraiment les deux mecs que j'ai préféré.. dit Moussa en nous serrant contre lui..

- plus maintenant ? dit Toufik

On a commencé à déshabiller Moussa dans le salon.. torse nu, on l'a léché chacun de notre côté, ses tétons pointaient.. on lui a mordillé, léché, sucé.. il gémissait en nous tenant la tête.. Toufik a léché ses aisselles tirant sur les poils avec ses dents.. puis on est descendu sur son ventre.. défait son pantalon, enlevé.. sa grosse tige, que l'on connaissait tous les deux, pointait sous son caleçon .. vite retiré, sa queue s'est redressée, allongée et me semblait encore plus grosse que d'habitude.. on s'est mis à genoux de chaque côté et nous avons léché sa belle tige à deux.. y'avait à manger pour deux.. on partait du gland pour venir à ses poils, nos lèvres caressaient et nos langues léchaient.. sa mouille sortait du gland et chacun notre tour on donnait un coup de langue..

On s'est rapidement mis à poils, pour venir se coller à lui.. il a pris nos queues en main et nous a emmené dans sa chambre.. un grand lit.. il fallait bien ça pour les trois morfales..

- mettez vous à quatre pattes côte à côte dit Moussa

On lui a offert nos culs.. il les caressait d'une main, puis sa langue a fait la navette entre nos rondelles.. il fouillait d'un cul à l'autre, doigtait les culs en enfonçant deux doigts bien profonds.. on gémissait comme des putes qu'on était redevenues.. et c'est Toufik qui a eu l'honneur de prendre sa queue en premier.. je l'ai vu grimacer, il m'a serré la main, approché sa tête, et nos lèvres se sont jointes activant nos langues.. pendant que la bite de Moussa ramonait en profondeur le petit cul de Toufik moi, j'avais deux ou trois doigts qui tournaient dans mon cul en s'enfonçant.. on gémissait tous les deux.. on se regardait, les yeux brillants de plaisir et de bonheur.. on était fait pour être passif tous les deux.. et Moussa est venu s'occuper de mon trou avec sa bite.. je l'ai reconnu à sa façon de me prendre.. sa douceur, sa manière de s'enfoncer et de donner ses coups de reins.. c'était à moi de gémir le plus fort.. tenant toujours la main de Toufik..

Moussa n'a pas joui de suite, il est revenu plusieurs fois dans nos culs.. s'enfonçant facilement, j'avais envie de recevoir son jus..

- vous allez avoir mon jus tous les deux dit Moussa.. mettez vous sur le dos, la tête au bord du lit, rapprochez vous bien..

Y'avait pas besoin de nous dire de nous rapprocher.. nos lèvres se sont embrassées pendant que Moussa se branlait au dessus.. on voyait la peau coulisser sur sa tige, envelopper le gland puis le mettre à nu.. des gouttes de mouilles commençaient à nous tomber sur les joues.. puis tout en continuant à se branler il s'est penché sur nous et j'ai vu la première giclée de sperme jaillir du petit trou de la bite et venir se répandre sur nos visages.. les giclées se sont enchaînées et je voyais le visage de Toufik disparaître sous le sperme.. et la source s'est tarie d'un coup.. Moussa a passé son gland sur nos fronts.. Toufik souriait du sperme partout.. il a relevé la tête et est venu me lécher le visage.. je voyais un peu plus clair.. je lui en est fait autant.. et Moussa s'est penché pour lécher nos visages.. il a fait le tour du lit et est venu s'occuper de nos queues qu'il a sucé l'une après l'autre.. il m'a pas fallu longtemps pour jouir dans sa bouche pendant que Toufik m'embrassait.. et il a fait jouir Toufik de la même façon..

Il est venu s'allonger entre nous.. et on s'est caressé le corps tendrement tous les trois..

- c'est quand même mieux que chez Kofi non ? dit Toufik

On a pris une douche, avec promesse de nous revoir souvent.. nos petits culs le réclamait..

Nous sommes rentrés à la maison, relisant tout ce que j'avais pris comme note.. et la décision a été prise.. on allait dénoncer Tarek et en finir une bonne fois pour toute..

J'ai appelé mon avocat, en fait celui de mon père.. et j'ai demandé à le voir rapidement.. sans en parler à mon père bien sûr.. le rendez vous était pour le lendemain...

Fabrice

Histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
5 janvier, + 78 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 09:11 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"gay pisse""histoir gay""zone dial com"sneakersgate"histoire sm""homme mature gay""histoire erotique gay"cyrillo.biz"cyrillo gay""double pénétration gay""sauna soho lille""histoire cyrillo""trio hard""elle suce dans le train""sauna gay dijon"bukakecyrillo.bizrebeux"photo mec amateur""histoire depucelage anal""recit cyrillo""jumeaux gay""soumis gay""cyrillo gay""histoire gay hot""lieux de drague gay"cyrrillo"photo gay nu"cyrilo"histoires gays cyrillo"visiochatmaqueue"histoire gay plage""cyrillo photo"cyrilllo"histoire gay inceste""depucelage douloureux""baise au resto""le site de cyrillo""mec nu amateur""blog histoire gay""histoire minet gay""histoire gay bdsm""histoires cyrillo""je suce mon frere""pisse gay""gay en string""recit depucelage""histoire gay x""je sodomise ma soeur""gay pute""histoire gays gratuites""gay sex histoire""histoire gay scato""bizutage gay""premiere grosse bite""le korosko""drague dans les bois""cyrillo histoire""histoire porn gay""premiere pipe"cyrillo.com"gay cyrillo""garcon gay""première sodo gay""histoires cyrillo""branle entre potes""histoires cyrillo""histoires gays cyrillo""histoires gay soumis""histoire gay cyrillo""blog gay naturiste""recit gay arabe""histoire gay soumis""histoire gay inceste""histoire gay hetero""gay jus"cyrillobizcyrillogay"cyrillo free"