ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

TOP AUTEUR 2021 FABRICE

La longue descente aux enfers

Note

Je suis Dimitri, jeune mec rescapé des enfers.. cette histoire commence il y a plusieurs années.. c'est ma longue déchéance..

1 | l'employé de mon père

J'avais 19 ans à l'époque, je vivais encore chez mes parents. Mon père est chef d'entreprise. En bon patron, il invitait souvent le dimanche une famille, femme et enfants pour déjeuner à la maison.. je les ai vu tous défiler.. ces moments étaient très agréables dans l'ensemble.

J'étais déjà gay et j'avais eu quelques aventures, beau gosse j'attirais le voyou.. et je m'étais retrouvé plusieurs fois avec une grosse bite sous le nez où dans mes fesses.. j'aimais bien ça, mais j'étais très fleur bleue.. et j'aurais aimé que ses rapports aient un peu plus de tendresse.. j'avais remarqué, qu'à mes yeux, les mecs typés beurs ou des blacks me plaisaient plus que mes copains français.. avec eux les rapports étaient mièvres, sans aucune originalité.. ils ne cherchaient qu'à jouir vite fait de peur de se faire surprendre.. et surtout, que cela ne se sache pas! Aucun n'assumait..

Ce dimanche, ma mère me dit que nous n'aurons qu'un invité, car il est célibataire , qu'il s'appelle Tarek.. ce nom ne me disait rien parmi les ouvriers de mon père.. mais bon, je n'allais pas traîner souvent là bas..

J'étais assis sous la tonnelle quand Le mec est arrivé.. un mec de 35 ans environ, faisant bien 1m85, musclé, son tee-shirt vert bouteille enveloppait et faisait ressortir sa musculature.. il avait une démarche féline en arrivant par l'allée.. mes yeux se sont portés à l'entre jambe que j'ai trouvé bien rempli.. quand il s'est approché et m'a vu.. il s'est dirigé vers moi, me fixant de ses yeux noirs perçants.. la démarche nonchalante faisant bouger tous les muscles.. je ne savais plus où regarder.. je me sentais avoir chaud.. le coeur s'emballait.. il s'est approché, me tendant la main.. je me suis relevé pour venir à sa rencontre, en tendant la mienne.. nos yeux ne se quittaient plus.. son regard dur, perçant s'est adouci un moment lorsqu'il s'est présenté..

- je suis Tarek le nouveau chef d'équipe je pense de votre père

Sa main a enveloppé la mienne, qui s'est sentie bien petite dans cette grande main, serrée tendrement avec vigueur.. j'ai senti un frisson me parcourir le corps et réveiller ma queue endormie dans son caleçon..

- moi c'est Dimitri dis-je balbutiant presque..

Mes yeux ne le quittait plus et sa main, il me semble est restée plus que nécessaire serrer la mienne.. j'ai été sauvé par l'arrivée de mon père..

- ah dit mon père, vous avez fait connaissance.. viens Tarek c'est l'heure de l'apéro.. Dimitri tu nous rejoins..

Bien sûr que je les rejoignais.. Tarek me faisait l'effet d'un aimant.. On a bu l'apéro à l'ombre.. un barbecue était en préparation.. mon père et Tarek parlaient boulot.. j'écoutais sans écouter.. dévorant Tarek des yeux.. détaillant tout son corps de mes yeux perçants, cherchant à voir à travers.. lorsqu'il bougeait, je regardais son entre jambe.. son jean enveloppait une grosse bosse.. mais je ne voyais pas la marque de sa queue.. j'ai failli être grillé plusieurs fois.. j'ai juste eu le temps de détourner mon regard.. puis ma mère est arrivée.. grande discussion.. c'est comme ça que j'ai su qu'il était tunisien, qu'il n'était pas marié mais qu'il avait une amie dans son pays.. j'ai senti mon coeur se déchirer.. et le reste ben je ne m'en souviens plus.. en tout cas j'ai profité de la vue..

Plusieurs fois son regard est venu accrocher le mien, furtivement.. il n'y a que moi pour croire voir que son regard s'adoucissait un instant en me regardant.. je n'osais plus le fixer.. et je crois que j'ai bandé durant tout le repas.. lorsque j'ai bougé ma queue dans le boxer, son regard est tombé sur moi, regardant mon bras plonger sous la table.. il m'a semblé qu'il avait un petit sourire aux lèvres..

Puis ce fût le départ.. j'ai tenu ma serviette devant moi pour que personne ne remarque mon état.. Tarek est venu vers moi la main tendue, j'ai donné ma main, qu'il a enveloppé dans les siennes..

- passe une bonne fin de journée.. j'espère qu'on aura l'occasion de se revoir plus longuement.

Une de ses mains me caressait doucement le dessus de la main, ma queue a encore fait un bond dans le boxer et j'ai bien cru que j'allais jouir.. j'avais chaud tout d'un coup, la gorge sèche.. et je m'entends encore répondre

- bien sûr se sera avec plaisir.. et je lui ai souri de mon plus beau sourire.. et, il est parti sans se retourner..

J'ai posé ma serviette et je suis monté dans ma chambre, déshabillé complètement, allongé sur mon lit et, avec la main qui s'était trouvée emprisonné dans les siennes, je me suis caressé la queue.. déjà dure et suintante.. j'ai caressé mes belles couilles et je me suis branlé en repensant à Tarek que je m'imaginais nu.. une queue monstrueuse que je pouvais sucer.. et au moment où je le voyais jouir.. une grande giclée s'élève dans la chambre pour me retomber sur le visage.. plusieurs autres viennent maculer mon torse.. j'ai jamais tant joui en pensant à un mec que je venais de voir pour la première fois.. j'ai léché mon sperme en pensant que c'était le sien.. que c'était lui qui le récupérait sur mon corps et me le donnait au bout de son doigt.. cela m'a excité de nouveau et ma main, celle qui avait serré la sienne est revenue prendre possession de ma queue qui bandait encore.. cette seconde branlette fut plus longue, plus dense.. les images imaginaires trottaient dans ma tête.. je me voyais l'embrasser, lécher ses belles lèvres.. frotter ma joue sur sa barbe courte.. cela devait piquer mais cela m'excitait.. et la deuxième jouissance est arrivée.. plus forte, plus dense.. une jouissance que j'ai ressenti jusque dans mon petit cul qui n'en finissait pas de palpiter.. et j'ai soufflé, récupéré.. et fait une petite sieste..

La vie a continué de s'écouler.. je n'étais pas à aller à l'entreprise de mon père.. pourtant j'en avais envie, envie de revoir ce beau mec qui alimentait encore mes branlettes du soir..

Ce n'est que le samedi d'après que tout s'est bousculé..

J'étais allé faire des courses, j'avais des livres à acheter.. je regardais dans le rayon..

- tiens Dimitri alors on s'instruit ?

J'ai tourné la tête pour voir Mon Tarek, toujours aussi beau, souriant

- il faut bien.. comment allez vous depuis la semaine dernière ?

- on peut peut-être se tutoyer non ?

- oui bien sûr..

On a parlé des livres que je choisissais, il était près de moi, nos bras nus se touchaient par intermittence.. il me regardait, ses yeux souriaient, son regard était doux.. j'avais envie de me réfugier dans ses bras, poser ma tête sur sa poitrine..

J'ai acheté mes livres, il était toujours à côté de moi.. on est sorti du magasin..

- on va boire un verre propose-t-il

- si tu veux, avec la chaleur qu'il fait, c'est pas de refus..

- ça te va une bonne bière bien fraîche demande-t-il

- bien sûr j'adore la bière

- alors on va chez moi, j'ai tout ce qu'il faut.. si tu veux bien sûr..

J'ai répondu un oui, timidement.. mais j'étais heureux.. enfin il allait peut être se passer quelque chose.. ma queue recommençait à vivre..

Il a fallu dix minutes pour aller chez lui.. il habitait dans un petit HLM au 2ème étage.. on est monté à pieds.. il parlait de tout et de rien.. il a ouvert la porte, est entré en premier.. s'est effacé pour me laisser entrer, a fermé la porte, donné un tour de clés.. on était face à face dans l'entrée.. j'étais comme tétanisé devant lui qui avait un regard de prédateur, un sourire narquois aux lèvres.. il s'est approché de moi, passé sa main dans mon dos, la collant sur mes fesses, m'attirant à lui fermement en me serrant..

- alors comme ça on bande pour Tarek ? tu t'es branlé combien de fois en pensant à moi ?

J'avais la gorge sèche, je ne pouvais plus parler.. et je me sentais rougir des pieds à la tête..

- alors ? tu as perdu ta langue ? j'ai bien vu la semaine dernière , chez toi que tu bandais comme un malade dans ton jean.. ton regard fuyant quand je te regardais alors que tu n'arrêtais pas de me fixer..

Je ne savais plus où me mettre, j'avais le nez dans son cou, mon coeur battait à 150 à l'heure.. je respirais avec difficulté.. mais j'étais bien en fait, je respirais son odeur de mâle, son odeur de transpiration envahissait mes narines et cela m'excitait encore plus..

- alors Dimitri dis moi si tu t'es branlé en pensant à moi ?

Sa voix était devenu plus douce, il m'a relevé la tête en tenant mon menton, nos yeux se sont croisés.. il me souriait..

- oui.. tous les jours dis-je dans un souffle

Il a relevé encore plus ma tête, ses lèvres sont venues se poser sur les miennes et quand j'ai senti sa langue arriver, j'ai ouvert mes lèvres pour la laisser passer.. et quand elle a rejoint la mienne pour la lécher, j'ai cru que j'allais m'évanouir.. ma queue avait encore pris du volume et de la raideur, je sentais le pré cum couler et inonder mon boxer.. j'ai ouvert les yeux.. les siens étaient fermés et sa langue jouaient avec la miennes.. j'avais enfin son goût en bouche.. je me suis permis de le serrer contre moi, caressant son dos dur et musclé..

Sa main, sur mes fesses avait remonté sous mon tee-shirt et me caressait le dos..

J'ai bougé mon bassin pour lui faire sentir que je bandais pour lui.. mais en bougeant ma jambe j'ai senti un gros bâton le long de sa cuisse.. je me suis frotté dessus.. il a gémi.. moi je n'arrêtais pas.. sa barbe me piquait.. mais c'était bon! ça c'était un mâle!!

Il a enlevé mon tee-shirt.. enlevé le sien.. ses lèvres ont retrouvé les miennes et nos torses se sont frotter.. sa peau imberbe, comme la mienne, était douce et chaude, je caressais son dos avec ferveur.. lorsque, sans cesser de m'embrasser il me prend dans ses bras et m'emmène dans l'appartement.. je vois le décor défiler et on arrive dans la chambre.. il me jette sur le lit..

Il a enlevé mes skets, mes chaussettes, le pantalon, le boxer libérant mon sexe suintant.. il a sifflé comme pour marquer son admiration devant ma queue..

Ses mains parcouraient mon corps sans toucher mon sexe.. il s'est penché dessus, pris dans sa main , le tirant vers le haut, dégageant mes couilles qu'il a léché consciencieusement, avec application puis gober une par une puis les deux en bouche.. je les sentais rouler dans sa bouche, pendant qu'il caressait ma queue qui coulait.. il m'a léché la hampe de haut en bas, décalottant bien mon gland il l'a pris entre ses lèvres pulpeuses pour le suçoter avant de l'avaler et de faire entrer ma queue toute entière dans sa bouche.. ma queue tressautait dans sa bouche, je la sentais durcir.. je respirais de plus en plus fort.. on ne m'avait jamais sucé comme ça.. il s'est activé de plus en plus vite sur ma queue.. j'ai juste eu le temps de dire

- je vais juter

qu'il a bien refermé ses lèvres sur ma bite accueillant toutes les giclées de sperme.. il a tout avalé.. et m'a léché encore la queue.. j'étais anéanti, vidé.. cela n'avait rien à voir avec mes branlettes du soir..

J'étais sur le dos, les bras en croix, je reprenais une respiration normale en le regardant, souriant..

Il a fini de se déshabiller.. lorsqu'il a enlevé son jean.. j'ai vu que son caleçon était bien rempli.. il a retiré ses chaussettes, ses yeux ne me quittaient pas.. mais quand il a baissé son caleçon mes yeux ont été attiré et se sont agrandis devant la chose qui apparaissait..

Une belle tige, bien grosse, bien droite, le gland circoncis en pointe.. une goutte perlait.. des belles couilles pendaient.. il est venu au dessus de moi.. s'asseoir à califourchon sur mon ventre.. sa queue au dessus de mes lèvres, touchant mon nez..

- tu en as rêvé.. alors elle est à toi.. elle a envie de toi.. elle veut ta bouche et ton cul Dimitri..

Je l'ai pris d'une main, mais mes doigts n'en faisaient pas le tour.. la peau chaude et douce était agréable au toucher.. j'ai caressé ses couilles, j'ai léché le gland le posant devant mes lèvres, elles ont peiné à en faire le tour.. j'ai ouvert grand la bouche.. il s'est enfoncé doucement, tirant la langue sa queue a glissé vers le fond de la bouche.. Tarek s'est redressé, a posé ses deux mains de chaque côté de ma tête..

- ouvre bien la bouche a-t-il dit

Et sa queue a glissé s'enfonçant inexorablement jusqu'à toucher la luette me faisant cracher, tousser, pleurer.. je ne pouvais pas bouger, subir uniquement.. il m'a laissé reprendre mon souffle et la queue a encore touché la luette mais sans s'arrêter cette fois.. j'étais littéralement étouffé par le gland en fond de gorge.. il s'est mis à donner de petits coups de cul..

- caresse bien ma queue avec ta langue, ferme bien tes lèvres dessus, respire par le nez.. tout ira bien..

J'obéissais en toute confiance..

Ses coups de reins sont devenus plus amples et sa queue s'enfonçait de plus en plus dans ma gorge.. ses couilles buttaient contre mon menton.. et d'un seul coup une première giclée a coulé dans ma gorge.. ça n'arrêtait pas de couler.. il gémissait en parlant en arabe.. et moi j'avalais toute sa semence, en fermant bien mes lèvres sur sa queue.. qu'il a retiré lentement de ma bouche, frottant son gland sur mes lèvres..

Sa queue était encore raide et bien dure.. il l'a promené sur mon visage.. sur mes lèvres, poussant légèrement son gland .. puis il s'est reculé.. il est venu m'embrasser tendrement.. sa queue frottant contre la mienne.. ses mains ont pris mes jambes les ont relevé..

Je me suis retrouvé avec les cuisses sur mon torse, le cul bien ouvert et sa main qui furetait dans la raie.. caressant mon anus..

- tu t'es déjà fait niquer demande Tarek

- oui dis-je

- alors je vais te baiser à mon tour, tu as un très beau cul et je suis sûr que tu aimes ça..

- tu vas doucement Tarek car elle est vraiment grosse ta queue..

Il se penche sur ma raie et je sens sa langue sur mon trou, qui lèche, mouille, et force l'entrée.. sa langue est douce et mon petit cul s'ouvre.. sa langue pénètre.. puis se retire remplacée par un doigt qu'il enfonce bien à fond en tournant m'arrachant un petit cri de surprise.. il met deux doigts et accélère la pénétration.. je sens ses doigts caresser mon intérieur.. cela me fait des frissons .. je le vois se redresser.. diriger sa queue vers mon trou.. un jet de salive tombe sur sa queue qui force l'entrée.. je pousse pour aider.. je sens le sphincter s'ouvrir dans la douleur qui irradie tout mon cul et mes reins.. machinalement je resserre les fesses..

- doucement dit Tarek en me caressant les fesses.. laisse toi aller.. ça va entrer tout seul.. ne crains rien

Et pendant qu'il disait cela son gland forçait et entrait.. d'un coup de reins plus puissant le gland passe le sphincter et glisse en moi.. là je gueule comme ç'est pas permis.. j'ai l'impression d'être écartelé à vif.. les larmes me viennent aux yeux.. et à travers mes larmes je vois le visage de Tarek, ses yeux durs, noirs qui me vrillent.. n'entendant pas mes cris il donne un nouveau coup de reins et je sens sa longue et grosse tige glisser dans mon boyau en l'élargissant au maximum.. mes cris deviennent des gémissements, car, comme par miracle la douleur s'estompe d'un coup.. je ne sens plus que ce gros boudin dans mon cul..

Le regard de Tarek est toujours dur..

Il bouge lentement son cul et s'enfonce encore en moi.. je sens ses poils sur mes fesses et ses couilles qui se collent.. ouff pensais-je j'ai tout pris.. mais il n'en est pas resté là..

Il s'est penché sur moi, bloquant mes jambes sur ses épaules et quand il se penchait je sentais sa queue bouger en moi.. il s'est mis à faire de longs vas et viens dans mon cul.. je sentais sa grosse tige coulisser, son gland frotter la paroi me donnant des frissons et la cadence s'est accélérée.. je ne pensais pas qu'on pouvait aller si vite pour enculer un mec.. un vrai marteau-piqueur.. aussi dur et puissant.. je n'en finissais pas de râler, je tournais la tête dans tous les sens, me mordant les lèvres.. mais en fin de compte j'étais heureux.. heureux d'être dans les bras de Tarek, heureux d'être écartelé par sa grosse queue, heureux de savoir qu'il allait me remplir de sa semence, heureux d'être tout à lui.. je voyais sa tête venir vers moi et au moment où ses lèvres se sont posées sur les miennes, sa queue s'est enfoncée d'un coup au plus profond pour déverser son jus en de nombreuses giclées, pendant que sa langue jouait avec la mienne.. il n'en finissait pas de me remplir.. et son ventre collé sur ma queue l'a fait jouir sans que je la touche, inondant nos deux corps..

Sans lâcher mes lèvres, sa queue est ressortie lentement laissant un grand vide, il s'est allongé près de moi, me prenant dans ses bras.. je me suis blotti comme un petit enfant contre lui.. et je me suis endormi..

Ce qui m'a réveillé.. ses lèvres sur ma queue..

Je l'ai repoussé sur le dos et je me suis jeté sur la sienne.. je voulais la voir de près, la toucher délicatement, enregistrer tous les détails de ce mandrin.. pour m'en souvenir pour mes branlettes.. alors je l'ai ausculté, tâté, touché, caressé, léché, sucé.. il m'a laissé faire en me caressant la tête.. et je suis revenu dans ses bras pour l'embrasser..

- tu me baises encore une fois et après je dois rentrer..

Il ne s'est pas fait prier.. il m'a fait mettre à quatre pattes, le cul bien relevé.. a encore léché mon trou, le doigtant aussi rapidement.. et sa queue est entrée en moi plus rapidement que la première fois.. j'ai senti ses grandes mains me serrer aux hanches et ses grands coups de reins ont commencé, son pubis claquait de plus en plus fort sur mes fesses, nos couilles se télescopaient.. mais j'étais encore heureux de me faire prendre ainsi par ce beau mâle..

Il a joui encore en moi une quantité énorme de son jus chaud et épais.. prenant ma queue en main et me branlant jusqu'à juter sur son lit..

On s'est reposer un peu.. puis il fallait absolument que je rentre..

Il m'a aider à me rhabiller, m'embrassant souvent, me serrant contre lui.. me touchant les fesses..

- il faut que je rentre Tarek.. mais si tu veux je reviendrais.. samedi prochain ?

- oui dit Tarek avec son beau sourire et ses yeux doux.. on boira la bière avant de commencer..

On a bien rigolé.. mais c'était bien une des dernière fois que je voyais son beau sourire et ses yeux doux..

Mais ce soir là je suis rentré chez moi, heureux et amoureux!

Fabrice

Suite de l'histoire

Histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

Photo 4 de la vidéo gay Photo 5 de la vidéo gay Photo 6 de la vidéo gay

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
5 janvier, + 78 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Déc. 21 : 1 866 434 pages vues

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 09:11 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoire gay salope""recit inceste gay""histoire gay cyrillo""histoire x gay""gay cyrillo""histoire gay crade""histoire gay frere""cyrillo gay""photo cul de mec""gaie eros""histoires gay porn"cyrillo.biz"gay vide couilles""histoire gay vieux""cyrillo dial""double sodo gay""histoires de gays""twitter gay exhib"ciryllo"gay beur""recits xstory""histoire gay lycée""recit sodomie gay""recit bi""histoire gay vieux""il la sodomise de force""gay cyrillo"cyrillo.biz"sexshop lille"cyrillobiz"zoophile gay""les histoires de cyrillo""histoire d inceste gay""gay zoophil""récit bdsm""recit gay cyrillo""histoires scato""histoire gay minet"cyrillo"histoire de sexe entre mec""histoire gay cyrillo""histoires cyrillo""histoire gay plage""photo amateur homme nu""beur gay""histoire ero""histoire de sexe entre hommes""histoire gay scato"gaygratuit"cyrillo biz""cirillo gay""frere de bidasse""histoire gay inceste""histoire sex gay""le blog de une histoire de mecs""gais eros""histoires de sexe entre hommes""recit sm gay""histoires cyrillo""histoire gay papa""dressage soumise""histoires gays cyrillo""histoire gay soumission"planbi"ejac faciale gay""sauna gay chambery""cyrillo biz""partouze a la plage""cyrillo dial""histoire gay sex""histoires gay black""j ai couché avec mon prof""histoires cyrillo""blog ttbm""cyrillo xxl""auto fellation""ma soeur me baise""cyrillo histoire""blog une histoire de mecs""blog de cyrillo""premiere branlette""vas y encule moi""branle entre mecs""sodomie masculine""recit gay sexe"cyrillogay"cyrillo dial""gay viol"plansuce"gay cyrillo""couple bisex""histoire gay sexe""histoire gay gratuit""histoire gay pute""histoire sm gay""histoire de baise gay""première fois gay""histoire gay prof"