ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Antoine

1 | "l'imbécile" de la salle de sport

Vous qui lisez attentivement mes histoires..

Dans la dernière “Mes amours” je vous ai parlé d’un “imbécile” qui avait traité les deux “S” de pédé, et qui ne voulait pas les voir jouer dans la salle.. il était sorti sous les huées des mecs présents..

On ne l’avait pas revu pendant plusieurs semaines à la salle..

Par contre quelques jours plus tard, en rentrant de faire mes courses, j’ai eu la surprise de le croiser devant mon immeuble, en fait à bien y réfléchir, il semblait attendre quelqu’un.. et quand il m’a vu, il est venu directement sur moi..

- salut dit-il je tenais à venir m’excuser de ce que j’avais fait l’autre jour à la salle..

- c’est pas à moi qu’il faut s’excuser dis-je

- je sais, mais je voulais savoir s’ils accepteraient mes excuses, tu sembles si bien les connaitre..

- faudra leur demander et pourquoi ce revirement ? l’autre jour tu étais bien péremptoire dans ton affirmation..

- oui je sais dit-il en baissant la tête

- et pourtant tu m’avais proposé de te faire sucer avant ? t’es pas un peu illogique non ?

- je sais répond-il la tête toujours baissée

Je m’approche de lui, prend son menton dans ma main, le serre , redresse sa tête, l’approche de la mienne et le fixant

- tu es peut être venu me tailler une pipe pour t’excuser

Il essaie de retirer sa tête, mais je le maintiens..

- pourtant t’as bien une petite gueule de pédé avec une bouche à sucer des bites… je suis sûr que tu aimes ça et que tu es une bonne pipeuse.. hein ? réponds petite salope

- non non dit-il vite fait les yeux toujours baissés..

- t’as jamais sucé de bite ? dis-je en riant tu vas faire avaler ça à qui ?

- une fois, ça m’est arrivé une fois seulement dit-il rapidement

- alors si tu veux prendre un cours, c’est maintenant! suis moi .. ou pas!

Je lui lâche le menton et monte les quelques marches pour entrer dans mon immeuble, sans me retourner.. j’ai presqu’atteint la porte que j’entends ses pas rapides qui arrivent derrière moi, j’ouvre la porte, c’est lui qui la tient et j’entre, il me suit dans le hall, sans un mot, je ne le regarde pas mais un sourire se dessine sur mes lèvres.. j’avais bien raison pensais-je!

Au lieu de monter à mon appartement, je me dirige vers les caves, il me suit toujours et a, comme un mouvement de recul, quand il se rend contre que l’escalier descend..

- on va où ? dit-il d’un air inquiet

- si tu me suis, tu ne poses pas de question

Et je continue, c’est sûr, ce qu’il ne sait pas, c’est que j’ai une cave aménagée, que je partage avec différents potes pour nos partouzes quand on ne veut pas salir nos intérieurs et dressés quelques mecs récalcitrants..

Petite cave contenant un lit, une table, une armoire et des chaises, un frigo toujours rempli pour faire plaisirs aux acteurs des lieux..

J’entre dans la cave, le mec est toujours sur mes talons.. je me retourne, il reste figé, debout devant moi, ses yeux font le tour de la cave, peu éclairée, c’est vrai qu’elle n’est pas engageante..

- c’est quoi ton nom je demande fermement

- Antoine répond-il

- c’est bien un prénom de pédé ((pardon à tous les Antoine qui ne le sont pas!! lol))

Il baisse la tête, son corps tressaute, il tremble légèrement.. il a peur ce petit con..

- alors comme ça t’as sucé qu’une bite ?

- oui

- c’était qui ?

- un mec pendant les vacances au bord de la mer, un vieux qui m’a sucé et j’ai du lui faire pareil..

- et tu ne l’as pas refait ?

- je voudrais le faire avec toi, dit-il en s’approchant et me touchant le torse

- bas les pattes! dis-je en tapant sur sa main, t’es là pour sucer pas pour jouer du violon..

Je l’empoigne par son tee-shirt et l’attire à moi..

- tu vas me sucer, en faisant bien attention avec tes dents, sinon tu prends une raclée dis-je en lui tapotant la joue.. à genoux maintenant

Il se met à genoux devant moi, je défaits mon pantalon, le baisse sous les fesses, baisse mon caleçon et ma queue semi molle lui apparaît juste sous le nez.. je lui pince le nez en tirant vers le haut.. il ouvre la bouche pour respirer..

- ouvre bien la bouche salope..

Je saisi ma queue de l’autre main et j’urine sur sa gueule, dans sa bouche.. il garde la bouche ouverte et a fermé les yeux.. je fini de me soulager dans ses cheveux.. il est inondé.. il me regarde les yeux larmoyants..

- maintenant montre ce que tu sais faire

Il prend ma queue d’une main, la caresse, la branle doucement décalottant bien le gland qu’il pose sur ses lèvres, sa langue sort et le lèche.. sa langue est chaude et douce et ma queue réagit bien, elle grossit et s’allonge dans sa main, forçant les lèvres qui s’ouvrent et entourent le gland.. je veux connaître cette bouche entièrement.. je lui pince le nez fortement, il ouvre grand la bouche et j’en profite pour faire glisser ma queue au fond de sa bouche.. je relâche le nez, prend la tête et la tire vers moi.. mon gland tape le fond de la gorge.. il tousse, crache et pleure… mais je maintiens bien sa tête sur ma queue et son nez est collé à mes poils pubiens.. je fais des vas et viens dans sa bouche, je sens bien ma queue glisser sur sa langue.. sa bouche est agréable et chaude à souhaits.. je sens ma bite palpiter alors je tiens bien sa tête entre mes mains et m’enfonce encore plus en lui..

- je vais bientôt jouir alors tu avales tout! il ne faut rien perdre..

Il me regarde et cligne de ses yeux larmoyants..

Après plusieurs allers retours bien à fond, je sens le plaisir arriver, remonter du fond de moi et et le premier jet est super puissant et vient se loger dans le fond de sa gorge, je sens la luette s’agiter sur mon gland, sans me quitter des yeux je le vois déglutir et avaler ce premier jet, suivi de plein d’autres moins puissants mais abondants..

Je retire lentement ma queue de sa bouche, il est assis sur ses talons et respire vite ,reprenant son souffle..

- faut nettoyer dis-je en lui tendant ma queue

Avec application, il la lèche sur toute la longueur avec sa langue et ses lèvres… je lui tends mes couilles, qu’il lèche aussi et les avale toutes les deux en même temps, les faisant rouler dans sa bouche.. ce qui réveille ma queue..

Je me retire de lui, l’observant appuyé contre la table, quel tableau ! ce mec est vraiment une belle salope qui s’ignore! je sens qu’on va bien s’amuser avec lui..

Toujours à genoux, assis sur ses talons, tout habillé, il me regarde, me fixe.. ses yeux demandent.. on fait quoi maintenant ?

Il m’excite cette pute.

- fous toi à poils complet ordonnais-je

Il se relève et commence à se déshabiller.. déjà qu’il a une belle gueule son corps n’est pas à jeter.. il a également une queue bien raide, collée à son ventre et lorsqu’il enlève ses chaussettes, il me tourne le dos et je peux voir son cul.. une belle raie qui me fait tressauter Paupaul… je me caresse doucement.. son petit cul me fait envie..

- approche

Il vient debout devant moi, sa queue bien raide, son corps imberbe me plait.. je caresse son torse en passant la main, je touche un téton entre deux doigts, le tourne doucement, il gémit, le pince, il gémit encore plus , alors je le serre bien fort entre mes deux doigts.. ses yeux s’embuent et un râle sort de sa bouche.. je remarque que sa queue bien raide laisse échapper un filet de liquide qui pend.. tout en le fixant je continue à triturer les deux tétons, il pleure maintenant et gémit d’une seule plainte.. et sa queue tressaute toute seule..

Je le tire à moi par les tétons, nos bites se touchent, il avance son torse vers le mien et sa tête vient à la rencontre de la mienne.. comme s’il voulait m’embrasser..je le repousse fermement

- Je n’embrasse pas les putes dis-je avec mon air sévère.

Il baisse les yeux et les larmes coulent sur ses joues.. mâter la salope!

- tu t’es déjà fait enculer la pute ?

- non dit il mais je me mets un gode quand je me branle.. mais j’ai jamais eu une bite dans mon cul..

- eh bien on va remédier à ça dis-je en riant un petit cul neuf de bite va faire plaisir à la mienne! Viens là, penche toi sur la table, écarte bien les jambes et ne bouges pas! tu peux gueuler si tu veux.. d’ici on entend rien !

Il se positionne comme prévu, le torse bien collé à la table, sa bite bien raide, dégoulinante de son filet, pend entre ses jambes, ses fesses bien offertes.. Je passe un doigt dans la raie à la recherche du petit trou que je trouve, je gratouille, appuie et j’ai la surprise de voir mon doigt se faire engloutir facilement, alors je recommence avec deux doigts.. et je le baise en tournant bien pour élargir l’entrée..

- écartes tes fesses avec tes mains..

Il obéi et j’aperçois l’anus semi ouvert, je le doigte encore plus, enfonçant carrément deux doigts.. ma queue bande bien raide et bien excitée.. j’attrape le gel sur la chaise, je barbouille l’anus et frotte ma queue.. on va pas abîmer ce petit cul à la première baise! je pose mon gland sur l’anus, Antoine tire bien sur ses fesses, je force et je vois mon gland entrer.. en même temps que le premier cri de la pute..je force encore et le gland passe d’un seul coup, je m’appuie sur son dos et d’un coup de reins puissant je fais coulisser ma queue au fond de lui.. Antoine gueule à pleins poumons.. en disant “doucement”.. mais pas “arrête”..

Je lui laisse le temps de s’habituer à la présence de ma queue, je le prends aux hanches et moi aussi, bien calé sur mes jambes j’enclenche la vitesse de croisière dans ce petit cul bien accueillant.. les cris se sont calmés , transformés en gémissements de bonheur.. il accueille bien ma queue maintenant qui coulisse tranquillement au plus profond de lui.

C’est vraiment un plaisir de ramoner ce petit cul, ce petit cul neuf de bite! et je crois que, de savoir que c’est ma bite la première qui trouve le chemin m’excite encore plus.. alors je fais durer mon plaisir, alternant la vitesse, je prends possession de ce cul.. mais tout à une fin et je sens le plaisir arriver comme un cheval au galop et les giclées qui étrennent ce cul neuf l’inondent au plus profond.. je m’écroule sur son dos, mon torse collé à son dos.. je trouve sa peau douce et chaude, agréable au toucher.. ma queue ressort lentement de son antre pour laisser s’écouler mon sperme le long de sa jambe..

On se redresse, nous sommes face à face, je le vois prendre sa queue en main en me regardant.. et commencer à se branler..

- attends la pute.. attends les ordres pour te faire jouir.. maintenant tu es à moi et tu fais ce que je te dis..

En disant cela je l’avais saisi au menton et approché sa tête de la mienne..

- ouvre la bouche

Il obéi

Je laisse couler ma salive dans sa bouche..

- avale.. prends ta queue et branle toi doucement.. lentement.. tes yeux ne doivent pas me quitter du regard.. je veux voir dans tes yeux le moment où tu vas jouir.. mais tu vas prendre ton temps, caresse toi les couilles… décalotte bien ta bitte de salope, branle toi plus vite,.. oui.. c’est ça.. accélère maintenant.. stop.. ralenti.. arrête.. reprend plus vite..

Et je fais durer son plaisir.. enfin le mien.. il respire de plus en plus vite, de plus en plus fort.. et j’ai pitié de ma pute..

- allez accélère la salope, agite bien ta main.. entoure bien ton gland.. fais moi sortir ta sauce..

Ses yeux toujours plongés dans les miens, ils sont doux, implorants et quand il se vide sur mes jambes, il ferme un instant les yeux avant de les rouvrir plein de reconnaissance.. un long râle s’échappe de sa bouche que je tiens toujours entre ma main.. il est pris de tressautements au fur et à mesure qu’il se vide sur mes jambes et par terre.. il s’assoit sur ses talons, baisse la tête et reprend son souffle.. il relève la tête et me sourit.

- lèche bien toute trace sur mes jambes.

Il se penche et lèche tout son sperme.. je le surprend à lécher même là où il n’y a pas de traces.. je le laisse faire..

Je le relève, il s’appuie contre la table et me regarde tout sourire..

- tu sais dit-il c’est vraiment ce que j’avais envie de faire avec toi..

- j’espère que tu as compris que tu étais ma pute maintenant et que tu devras faire tout ce que je te demanderais

- je ferais tout ce que tu veux.. du moment que tu es là dit il en me souriant toujours.

Sans répondre, je vais prendre mon téléphone dans le blouson..

- salut Karim tu fais quoi ?

- …

- t’es chaud ?

- …

- j’ai une petite pute qui en redemande.. alors j’ai pensé à toi ..

-..

- ahah on t’attend! et je raccroche.

Antoine me regarde, son sourire a disparu..

- quoi maintenant ? dit-il

- une pute c’est fait pour se donner à n’importe quel moment! tu vas pas laisser mon pote Karim en galère! il n’a pas baisé depuis plusieurs jours! alors tu penses il est chaud! j’espère que tu vas te montrer à la hauteur.. car il va arriver!

Fabrice

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

💦 18 Décembre | 61 pages

Les nouvelles | 14

Commande en ligne Elixir
Brave lope soumise à ma queue PG
Piscine avec Papa Camozzzor
Mon meilleur coup ! Vrai-Versa
A seulement 100m Enzo
Mon parrain Meetmemz
Manutention sous tension Cocoww
Orgie multi-ethnique Fabrice
Trip glory holes Garbxc
À mourir de désir emmaBX
Première soumission hard Ghisto
Rencontre imprévue Ninemark
Mon binôme de cours du lycée Julien38000
Nouveaux attouchements Eric59s

Les séries | 47

Soumission & Domination | 618 | +1 Jardinier
1 | ... | 618
Parking des routiers | 2 | +1 Nico-du-37
1 |2
La fouille | 8 | +4 Jam
1 | 2 | 1 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Drague en forêt | 6 | +1 Qkentin
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Clones | 1 | +1 Théo & Léo
1
Dépucelage particulier | 2 | +1 Fabrice
1 | 2
Disparitions | 2 | +2 Fabrice
1 | 2 | 34 | 5 | 6
4 cancres | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Nouveau job | 4 | +1 Mattadispo
1 | 2 | 34
Fantasmes avec un collègue | 7 | +1 Jay
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Lopé par mon beau-fils | 3 | +1 Alex
1 | 2 | 3
20 Déc, + 59 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Nov. 21 : 1  873 331 pages vues

À jour : vendredi 25 juin 2021 à 09:01 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"recit pornographique""cyrillo biz""cyrillo histoire gay""sauna gay dijon""hds gay"cyrillo"histoire gay sexe""cyrillo gay""cyrillo rebeu""histoire gay routier""histoires érotiques gay""rebeu cité""histoire gay piscine""gay cyrillo""baise entre voisins""cinema porno""pompeur gay""histoire gay bdsm""1ere sodomie gay""histoire de depucelage""cyrillo blog""hds entre hommes""lope a jus""recits hds""histoire gay black""histoire gays""histoires zoophilie""histoire ero""vider les couilles""recit depucelage anal""motard gay""histoires de zoophilie""histoire gay erotique""les histoires de cyrillo""sodo gay"cyrillo"histoire gay grosse bite""recit gay internat""racaille gay""gay touzeur""histoire gay sm""joyeux anniversaire gay""histoire gay plage""histoire gay cirillo"cyrillo.biz"elle suce dans le train""enculer par son chien""gloryhole gay""histoire gay douche""sexshop tours"cyrillo"maspalomas sexe""pute à rebeu""histoires cyrillo"cyrillo.com"gay cyrillo""histoire gay rebeu""gay pisse""zoophilie cheval gay""tournante gay""récit gay"cyrillobiz"histoires gay cyrillo""sexshop gay paris""gay zoophilie""sauna idm""sexshop gay""histoires cyrillo""lope gay""histoire erotic""gay salope"pompeur.com"raidd bar twitter"