ob.ob5.ru20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode

L'initiation d'Antoine

A la demande générale, voici une suite à l’histoire « L’initiation d’Antoine ». N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires. Il y aura peut-être un autre chapitre. Merci.

Attention : les personnages de cette histoire ont des rapports non protégés. Il ne s’agit que d’un fantasme de l’auteur. Dans la vraie vie, protégez-vous, protégez les autres. Merci

Chapitre 2

Je suis un peu redescendu sur terre après ma première expérience avec Mike. Etais je allé trop loin ? Il m’arrivait de le penser… mais très vite des flashs de plaisir me revenait. Je ne pouvais m’empêcher de regarder les images et les vidéos. J’avais envie de recommencer et d’aller plus loin.

J’ai continué à me connecter sur Recon régulièrement. Cela peut paraitre idiot mais je n’avais pas envie de me soumettre à d’autres hommes que lui. J’ai juste fait un plan soft avec un mec sur Grindr, histoire de satisfaire mes besoins de sexe quand même. Sur Recon, j’ai bien apprécié les dialogues avec les autres types. J’ai partagé ma première expérience. J’ai même posté des photos de ma première expérience, tout en masquant mon visage. Ça a eu beaucoup de succès. J’ai chaté avec Mike. J’espérais que l’on puisse se revoir dès le week end suivant, mais il ne m’a rien demandé. Était-il occupé avec d’autres soumis ? Quand je lui ai demandé, il m’a demandé d’être patient. Souhaitait-il juste tester ma patience ? Difficile à dire. Mais je sais qu’il voyage beaucoup pour son travail.

Après 3 semaines d’attente, il m’envoie un SMS.

« Reserve ton samedi. Je t’enverrai les détails. Pas de sexe ni de masturbation autorisé d’ici là ». Ce SMS suffit à me donner des frissons de plaisir. Que va-t-il me faire ? J’ai envie d’aller plus loin que la dernière fois. Il le sait. Les jours qui précèdent, je vis une véritable torture. J’ai trop envie de me branler… Mais je joue le jeu. Je suis sûr que cela en vaudra la chandelle.

Le vendredi soir il me texte son adresse. C’est à Pacific Heights. Quartier très chic…

“Demain, arrive à 2 heures précises. Entièrement propre à l’extérieur et à l’intérieur. Pas de sous vêtement. Commando. Ne sonne pas à la porte. Envoie-moi un texte quand tu es devant la maison »

Je dors peu la veille. Un mélange de peur et de plaisir. Des vagues d’excitation. Des moments de doute. Sur le trajet, mes mains sont moites. Mais j’ai tellement envie de me donner à lui. Qu’il me prenne, m’attache, joue avec moi et me baise.

La maison est impressionnante. Grande. Devant, un immense 4x4, Suburban noir, aux vitres fumées. Une Porsche, toute noire elle aussi. Je texte : « Je suis là »

Quelques secondes plus tard : « Fais le tour, et entre par la porte derrière le garage. C’est ouvert »

Ma main tremble. Excitation et plaisir. Mon dieu, qu’est-ce que j’aime ça. Le garage est baigné d’une lumière tamisée. Vidé de ses voitures bien sûr. C’est très spacieux. Différentes étagères sur les côtés. Mais ce qui attire tout de suite mes yeux, c’est un sling, attache à une armature en métal. J’ai toujours fantasmé de me faire baiser sur un sling ! Ma rêverie ne dure que quelques secondes

- Approche

Je m’avance... et j’aperçois Mike au fond du garage, assis sur une chaise. A ses côtés, une caméra sur un trépied. Torse musclé, sous un harnais de cuir. Short en cuir moulant, et bottes.

- Approche, plus vite

Je m’avance face à lui et à la caméra.

- En ma présence, n’oublie jamais que tu ne portes rien d’autre que ta tenue de soumis. Déshabille-toi

Je retire mes vêtements. Je distingue son sourire de coin quand il voit que je ne porte rien sous mon jean.

- Mains sur la tête, jambes légèrement écartées

Je m’exécute et regarde fixement la caméra

- Ton rôle de soumis consiste à offrir ton corps aux Alpha Men comme moi, compris ?

- Oui maitre

Je commence à bander doucement. Je réalise qu’il va tout filmer contrairement à la dernière fois.

Il se lève. Il a une bouteille d’eau dans les mains. Il boit de longues gorgées. J’admire sa tenue de cuir. Il m’excite. Il s’approche et me passe la bouteille

- Bois

J’ai un moment d’inquiétude. Je repense à toutes les consignes de sécurité. Toujours faire attention à ce qu’on te donne à boire. Mais il a bu dans la même bouteille… J’avale quelques gorgées

- Bois encore

Il pose la bouteille. Il va chercher un collier de cuir et me le met autour du cou. Je remets instinctivement les mains sur la tête et fais toujours face à la caméra. Il tourne autour de moi lentement comme un prédateur. Je sens le parfum brut de sa peau, mêlé à l’odeur du cuir.

- Aujourd’hui tu vas te donner encore davantage et te soumettre pleinement

- Oui Maitre

- Tu vas découvrir ta vraie nature : celle d’un soumis sans condition

- Oui maitre

Je commence à bander. Il s’éloigne vers un grand placard rempli de sex toys. Il revient avec une chaine et une cravache. Il attache la chaine au collier. Il fait glisser la cravache doucement le long de ma peau nue. Le torse, les cuisses, les fesses et le dos. Je frissonne. Il tire soudain sur la chaine

- A genoux

Il pose fièrement devant la caméra avec son esclave à ses pieds. Il me fait ensuite poser dans des différentes postures à ses pieds. Ses bottes posées sur différentes parties de mon corps.

- Lèche mes bottes

Je lèche du bout de la langue. Je ressens un violent coup de cravache sur une fesse

- Mieux que ça. Lèche carrément

Je m’exécute.

- Remonte le long de mes jambes

Comme un chien, je lèche le haut de ses bottes, et remonte le long de ses cuisses velues. Il me tire soudain violemment par les cheveux pour me plaquer le nez et la bouche contre son paquet. Il bande sous son short en cuir. Il m’écrase la tête contre son membre.

- Sors ma queue

Le membre gonflé bondit devant moi. Je l’admire deux secondes à peine, qu’il m’a de nouveau tiré par les cheveux

- Vénère la queue de ton maitre. Avale-la

Je la gobe de suite en entier. Il pousse à fond, au bout de ma gorge. Je suffoque. Sa main n’a pas lâché mes cheveux. Il les serre très fort. Sans ménagement, il attend de moi une gorge profonde. Les larmes me montent aux yeux, j’étouffe. Il relâche un peu la pression, mais repart aussitôt à l’attaque. Je finis par l’avaler en entier. La main toujours serrée dans mes cheveux il fait bouger ma tête sans ménagement pour que je le suce. Il me viole la bouche avec brutalité. Mon cuir chevelu me fait mal mais j’adore sentir sa grosse bite au plus profond de ma gorge. Soudain, il me tire brutalement par les cheveux vers l’arrière

- Ouvre la bouche

Il penche légèrement la tête pour cracher dans ma bouche, puis il me replante aussitôt sa bite dans la bouche. Le viol de celle-ci reprend pour de longues minutes. J’adore le gout de sa queue, le sel du précum. J’aimerais déjà manger son sperme, mais il ne jouit pas en moi. Après m’avoir baisé la bouche, il tire avec force sur la chaine et sur mes cheveux pour me mettre debout. Il enlève la chaine et saisit une corde. Il m’attache les mains ensemble puis m’attache à un arceau accroché au plafond. Il tire. Mes bras se lèvent automatiquement un peu au-dessus de ma tête. Je suis maintenant nu, en collier, pendu par les bras, mais mes pieds restent au sol. Je lui appartiens. J’adore immédiatement ce que je ressens. Il s’approche de moi, avec une bouteille d’eau. Il boit longuement, puis me fait boire. Il repose la bouteille et revient cravache à la main.

Il me tord violemment un téton avec les doigts. Je pousse un cri

Il attrape ma nuque par les cheveux et me plaque la bouche contre la sienne. Sa langue entre en force. La mienne se soumet immédiatement et se mêle à la sienne. Un violent coup de cravache sur ma queue nous sépare. Je suis électrisé.

Il remplace la cravache par un fouet. Il commence par mon dos. Des coups moyennement violents. Décharges de douleur et de plaisir. Il s’attaque ensuite à mes fesses. J’imagine avec plaisir les marques rouges qui doivent apparaitre. Il me fouette maintenant le devant du corps. Le torse, les seins. Il assène quelques coups sur ma bite, bien bandée, et mes couilles. A chaque coup, je pousse un cri ou un soupire, autant de douleur que de soumission. Il arrête la flagellation et se rend vers le placard. Que prépare-t-il ?

Moment de panique quand je le vois approcher avec deux pinces crocodiles reliées par une chaine. Je sais ce qu’il va faire. J’en ai envie, mais j’ai peur. Mes tétons sont très petits. Quand il pose les pinces, la douleur est forte. Je suis maintenant débandé. Il me masse aussitôt la queue pour me distraire. A ma grande surprise, la douleur disparait vite et je bande de nouveau. Il s’approche avec une série de pinces à linge. Il en attache une dizaine sur mes flancs. Ça tire, pince mais j’aime. Oui j’aime ressentir. J’aime le voir abuser, exercer son pouvoir sur moi. Plus je le vois faire, plus je suis prêt à me livrer. Il m’observe satisfait du résultat. Il s’approche. Sa main m’attrape violemment par la bite et les couilles. Il les tord.

- Tu aimes tout ce que je te fais ?

- Oui, je t’appartiens

Il disparait de nouveau. Il semble prendre son temps et préparer quelque chose. Soudain une légère brulure me surprend au bas du dos. La cire ! Il me fait tomber des gouttes de cire chaude. Sur le dos. Puis les fesses. Il fait de même pour mon torse. Puis sur ma queue. La séance dure un moment. Chaque goutte brulante est une décharge brève de plaisir. La cire sèche vite telle une carapace. Mon corps abusé est maintenant prêt…

Sa main se met sur ma bouche. Il plonge ses doigts dans ma bouche

- Suce et mouille bien

Je suce ses doigts et les mouille le plus possible. Il les retire de ma bouche et les insère dans mon cul, un puis deux. Préparation minimale. Je l’entends cracher sur sa queue puis je sens son gland pousser contre mon anus. Pas de gel. Juste un peu de salive, la sienne et la mienne. J’ai mal, il force d’un coup. Ça brule fort. Il est maintenant en moi. Brut, animal. Je crie. Il commence aussitôt à m’enculer violemment, les mains sur mes hanches. Les sensations sur mon corps sont incroyables. Mon cul est rempli d’une force brute, mes seins me pincent. J’aime la violence que je ressens. Mon corps recoit les saccades à chaque coup de boutoir dans mon cul. Il me tire par les cheveux. Je bande comme un fou. Ma queue est verticale et ruisselle de précum. Les mots sortent de ma bouche : « baise moi, défonce-moi ». Il pousse des grognements animaux. Il m’encule sans discontinuer pendant plus de 10 minutes… 10 minutes d’extase et de plaisir. Je ne peux me retenir et j’éjacule 5 jets surpuissants sur le sol. Au même moment, je sens sa queue se contracter en moi et il déverse son sperme en abondance en moi. Il souffle. Il s’amuse à bouger sa queue doucement en moi, il la sort et la rentre à nouveau dans mon trou bien dilaté. Il me détache ensuite les mains. Sa poigne agrippe mon collier et me penche vers le sol. Lèche, ordonne-t-il. Je me penche et lèche mon propre sperme sur le sol. Il saisit le collier et me plante sa queue dans la bouche. Heureusement que j’ai fait un bon lavement. Je nettoie sa queue avec soin, c’est chaud, c’est bon. Je me sens tellement soumis.

Il me retire le collier de cuir et tous les autres accessoires

- Va te doucher

Du menton, il indique un coin du garage ou une douche sommaire a été installée. Juste une vasque et un jet, pas de cabine, ni de rideau. Je ressens des brulures un peu partout. Le contact de l’eau est pénible au début mais finit par adoucir. Je regarde Mike du coin de l’œil. Il est en train de déplacer la caméra pour la mettre face à la douche. Il me filme en train de me doucher. Je caresse mon corps avec les mains et regarde-la camera

- Assieds-toi

J’obéis sans comprendre.

- Pisse-toi dessus

Je suis surpris, mais je réalise soudain que ma vessie est pleine à craquer avec toute l’eau qu’il m’a fait boire. J’ai toujours eu envie d’essayer l’uro.

Je me pisse dessus sur le ventre doucement. J’aime instantanément la sensation, le jet chaud, mais aussi le fait d’abandonner le contrôle et de m’humilier ainsi devant lui. Je laisse ma queue faire des jets plus longs contre mon cou, mes épaules, mon menton et ma bouche. Je recrache aussitôt

Il s’approche et commence à pisser sur mon torse

- Tourne-toi

Il m’arrose le dos et les fesses. Je bande. Sa pisse est chaude et claire. J’adore. Je lui appartiens. Je me retourne et j’en prends encore sur le torse. Il remonte sur mon visage et ma bouche. Je recrache. J’adore l’expérience. Être à genoux devant lui, humilié, recevoir sa pisse. Je suis maintenant couvert de pisse. La douche dorée est finie. Je me rince. Je bande sous la douche…

Mike continue à me mater. Je m’essuie avec une serviette.

- Approche

Il m’attrape brutalement et plaque mon corps contre le sien. Il m’embrasse et on échange un très long baiser passionné. Ses mains agrippent mes fesses. J’adore sentir le cuir contre ma peau, son parfum fort et son corps musclé. Il me magnétise complètement. Je l’adore. Je ferais n’importe quoi pour lui. Il me remet le collier autour du cou, avec une chaine. Que va-t-il se passer ?

Il me conduit vers le sling.

- Monte

Il détache la chaine mais laisse le collier. Il m’attache les poignets et les chevilles. Cela peut vous paraitre fou, mais je crois que je n’ai jamais été aussi excité de ma vie. Être sur un sling a toujours été mon fantasme le plus fort. Je suis vulnérable, attaché et j’adore sentir mon cul ouvert et exposé. Je suis moi-même : soumis, passif, prêt à offrir mon cul à mon maitre. Il ramène la camera près du sling pour filmer la scène

Mike commence par me lécher l’anus. C’est vraiment bon. Il accélère et me bouffe carrément le cul. Il crache à plusieurs reprises. Je le veux en moi, je ne veux pas attendre. Je crie

- Baise moi maitre, défonce-moi

Il remonte et me plante sa bite d’un coup sec, puis les mains sur les chaines du sling commence à m’enculer en profondeur. Je suis au paradis. Mon cul est bien ouvert maintenant et la sodo est divine. Mon esprit est parcouru de pensées : oui j’aime être soumis, j’adore être domine, c’est ma vraie nature.

La sodo dure un bon moment sans pour autant nous conduire à l’orgasme. Mike se retire. Il prend un gode de taille moyenne, comparable à sa queue. Il le lubrifie et me l’insère dans l’anus facilement. Il joue ensuite avec mon cul. Tourne-le gode, le sort et le rentre, accélère. Puis il le pousse au plus profond de moi. J’aime quand il joue avec mon cul. Il passe ensuite à un gode plus large. Apparemment, il est décidé à me travailler le cul sans poppers cette fois ci. Après le deuxième gode, il apporte des boules anales reliées entre elles. Elles sont bien larges. Il introduit les boules progressivement. Chacune d’entre elles rentre avec douleur, mais j’aime beaucoup la sensation. Progressivement, mon rectum se remplit. Je suis plein. Puis il tire sur le manche pour libérer les boules, me donnant ainsi des décharges de plaisir sur la prostate. Je bande comme un fou. Plaisir anal, mais aussi le fait qu’il me domine le cul. Je ne me jamais senti aussi passif. J’en veux plus, des objets plus gros dans mon cul. Je suis servi quand il monte en dimension et m’introduit un gode de plus de 6cm de diamètre. Ça tire mais je m’habite à la douleur. La pression sur ma prostate est accrue et ma bite dégouline de précum. Il me travaille le cul en profondeur et je vois dans son regard qu’il a décidé de me faire jouir comme ça. Mon deuxième orgasme arrive vite, à grands cris. Il retire le gode et plante sa queue dans mon trou béant. Je sens à peine sa queue contre les parois. Il me défonce à toute vitesse pour jouir à son tour, en moi. On reste quelques minutes silencieux l’un et l’autre. Toujours en silence, il me détache du sling.

- Rhabille-toi et ressors par la porte de derrière

On ne parle pas. Je me rhabille tandis qu’il range le matériel. Je n’attends rien de lui. Le silence est sa marque de domination. Le sperme sur mon ventre tache mon t-shirt.

Sur le chemin du retour, mes vêtements collent à ma peau. J’ai transpiré. Le sperme coule doucement hors de mon cul. J’ai beaucoup de courbatures. Mon cul me fait souffrir. Mais j’ai aimé chaque instant. Encore plus que la première fois. Oui, j’aime le SM. Oui je suis soumis. J’ai hâte de recommencer. Et d’aller plus loin…

Le lendemain, Mike m’envoie un lien pour télécharger une vidéo. La vidéo complète de notre séance. 1 heure et demie… Je la regarde en boucles dans les jours qui suit. Je me masturbe à chaque fois en la regardant

A suivre ?

Note de l’auteur : si vous étiez Antoine que feriez-vous après cette séance ? Merci pour vos idées et suggestions qui décideront s’il y aura une suite ou non, et laquelle...

Sylvainerotic

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER :

ob.ob5.ru ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à ob.ob5.ru
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à

💦 26 Décembre | 58 pages

Les nouvelles | 16

Gage à la piscine Meetmemz
Apéro nu Oakspirit
Run&fuck Ludotrique
Parking Steeve
Mon mec et son ami hétéro lebgmignonblack
Baise avec mon prof Meetmemz
Le plaisir Zouan
Promenade chaude Bihot
Apprentissage Garbxc
Daddy Jimichaud
UVraie salope Jimichaud
Intrusion Jill38
Bites américaines Vktrlmbrt
Vive les mariés Benishere4sex
Un uber driver Theo
Première fois Esmeraldo

Les séries | 42

Tel Père Tel Fils | 3 Ceven-X
1 | 2 | 3
Une vie | 7 Fabrice
1 | 2 | 34567
Adrien | 14 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14
Agriculteur | Saison 8 | 12 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12
3 janvier, + 61 pages en Avant-première

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi



Nov. 21 : 1  873 331 pages vues

À jour : mardi 19 octobre 2021 à 08:25 , ©2000 ob.ob5.ru

Retourner en haut


"histoire gay prof""fellation gay"cyrillogay"histoire gay sexe""histoire de sexe entre homme""histoire gay mature""histoire gay porn""elle suce pour la première fois""histoire de mature""histoire gay cyrillo""hetero suce""premier sodomie""gay douche""bukake gay""1ere sodomie gay"sneakersgate"porn histoire""cirillo gay""histoire gay reel""uro gay""gay toilette""histoire de sexe mature""baise en voiture""beau goss nu""recit gay routier""histoire gay frere""histoire erotique inceste""histoire gay lycee""premiere pipe gay""recit gay soumis""site lieux de drague""histoire gay cyrillo""histoire gay oncle""exhib dans les bois""histoire ado gay""histoire gay x""histoire gay college""histoires coquines gratuites""histoire x gay""recit pornographique""recit cyrillo""récit gay""histoires de cul"citebeur"histoire gay vestiaire""cyrillo gay""baise sauna""sex gay""histoire gay pere fils""récit érotique gay"ciryllo"autostoppeur gay""première baise""histoire gay hot"cyrillobizcyrilli"gay cyrillo""hds histoire gay""exhib dans les bois""histoire gay hetero""sodo gay"cyrillo.com"gay coquin""recits gays gratuits""blog une histoire de mecs""homme amateur nu"ciryllo"blog de cyrillo""sexshop marseille""vide couille""il la sodomise de force"cyrilllo"rebeu cite""sauna soho lille"cyrillo.com"histoire gay minet"sexeshop"histoire erotique gay""histoire gay hot""photos gay gratuites"cyrillo.com"image de cul""lope gay""histoire d inceste gay""gay sex shop""surpris entrain de se branler""histoire gay x""histoire gay cyrillo""video gay uro""histoire gay plage"